Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

You're my way out - MATTEO

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4992
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# You're my way out - MATTEO
message posté Dim 28 Aoû - 18:30 par Danielle Montgomery


You're my way out..

Il était plus de deux heures du matin lorsque Danielle aperçu la voiture de police se positionner devant elle. Elle recula d'abord d'un pas. Elle ne comprenait pas très bien ce que les deux policiers lui demandaient. Elle comprit le mot prostitution mais c'était à peu près tout. Il fallait dire aussi qu'elle avait bu plus que la raison et se retrouvait à n'avoir qu'une envie celle de rentrer chez elle assez rapidement. Elle n'empruntait pas un chemin dangereux mais elle commençait légèrement à tituber ce qui n'était jamais bon si quelqu'un la voyait. Un de ses amis aurait pu la ramener mais tous avaient plus ou moins bu et elle préférait donc faire le trajet à pied plutôt que d'avoir un accident. Elle se retrouvait donc là arrêtée devant une voiture de police. Par chance, il n'y aait que peu de personnes dans la rue et ses amis déjà partis dans des directions différentes. Elle n'aurait pas besoin de se faire charier par les autres qui s'il fallait ne s'en souviendrait pas plus qu'elle le lendemain matin.

Etant vêtue d'un short assez court et d'un débardeur bien échancré, elle n'avait pas fait attention à qui elle pouvait bien ressembler. Surtout qu'elle n'aurait jamais cru qu'on puisse la prendre pour une prostituée. La tenue n'aidait pas ni les talons assez haut qu'elle avait aux pieds mais il ne fallait quand même pas abuser. Elle n'était pas non plus maquillée à outrance et surtout n'attendait personne sur le bord de la route. Le fait qu'elle ai tenté de donné des directions à un couple perdu en voiture avait peut être fait la différence. Le couple était parti juste avant que la police de décider de garer. Alors la police avait-elle cru qu'elle les embêtaot et qu'elle demandait s'ils ne voulaient pas un petit quelque chose d'elle. Comme si elle aurait pu faire ça. Bon elle aurait pu mais pas dans la rue en train de demander à un gars de la payer pour ça. « Veuillez nous suivre s'il vous plait. » Elle arqua les sourcils. Elle n'était pas prête à les aider ou même faire ce qu'ils desiraient. Ils ne lui avaient rien demandé, ni son nom, ni son prénom ou quoi que ce soit. Tout ce qu'ils voulaient c'était l'embarqué et elle, elle ne voulait pas, cherchant des excuses. Elle n'était que peu crédible mais elle ne comptait pas abandonner si vite. « Mais puisque je vous dit que je n'ai rien fait. Je ne suis pas ce genre de femme. » L'un des deux policiers la pris par le bras tandis qu'elle commençait à se débattre, manquant presque de tomber à cause de ses talons. « Nous l'entendons tous les jours Madame. » Elle donna un coup au policier qui la tenait mais du bien vite se laisser faire. Ils comptaient déjà la charger avec insulte contre un policier. Elle n'avait rien fait du tout et avait fait bien pire lorsqu'elle était allée à l'étranger se battre pour la nature.

A peine arrivée au commissariat, ils la mirent dans une salle d'interrogatoire. Elle aurait plutôt pensé en cellule de dégrisement mais apparemment non. Elle ne comprenait pas très bien ce qui se passait. La plupart des mots se mélangeaient et elle tentait de ne pas montrer qu'elle était totalement hors de tout. Par chance pour elle, elle n'avait pas prit de stupéfiant et n'en prenait d'ailleurs que très rarement. Près de dix minutes plus pard, elle commençait à s'énerver. « Bon vous êtes bien mignons mais ce serait bien si vous remarquiez votre erreur pour que je puisse partir maintenant. » Ils firent « non » de la tête bien entendu. Elle avait vraiment envie de les frapper à nouveau. « Est-ce que Matteo Brown est là ? J'aurai besoin de lui parler. » Les deux policiers se regardèrent. Ils n'avaient pas l'air d'être motivés pour aller embêter le détective pour une affaire de prostitution. Excepté que si elle disait vrai, ça pourait mal finir pour eux. Enfin si elle décidait de se retourner contre le duo. L'un des deux fini par sortir chercher le jeune homme tandis qu'elle commençait avec ses ongles sur la table ce qui avait l'air d'énerver le policier et par conséquent la rendait contente. Non mais oh, ce n'était pas une prostituée et si elle l'avait été, c'était son corps qu'elle vendrait, pas le leur.

© charney



Revenir en haut Aller en bas
We could be heroes just for one day
avatar
We could be heroes just for one day

» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4711
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (l. hemsworth) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Jeu 1 Sep - 14:31 par Matteo Brown
You're my way out
Matteo & Danielle

live fast die young, bad girl do it well. ✻✻✻ Encore une journée tard au poste. Matteo a prévenu Aileen qu'il rentrera pendant la nuit, qu'elle n'était pas obligée de l'attendre dans sa chambre, qu'elle pouvait bien dormir chez elle cette nuit. Il lui apportera le petit déjeuné au matin comme un vrai gentleman pour se faire pardonner. Il sait ô combien ça ne lui plaisait pas qu'il consacre plus de temps dans son travail que dans leur relation. Mais c'est comme ça. On ne change pas un mec têtu, on ne change pas Matteo Brown, pas même une fille. Bref, il était dans une grosse affaire, il avait appelé d'autres détectives qui travaillaient sur la même enquête pour essayer d'y voir plus clair. Quelque chose lui échappait. Il détestait ça, il détestait ne pas trouver. L'échec était sa pire peur. Il doit résoudre l'affaire. Mais il semblerait que le malfaiteur soit très malin. Le jeune homme commençait à s'énerver mais pas le temps de faire une pause. Il enchaînait les cafés sur cafés jusqu'à ce qu'un policier vienne l'interrompre. Ne jamais l'interrompre en plein travail.

Matteo ne jeta même pas un coup d'oeil à son collègue et lui cracha directement. « Qu'as-tu à me dire Becket? » le policier s'empressa de d'excuser en lui expliquant qu'une fille arrogante venait d'être arrêtée et insistait pour le voir. Matteo leva les yeux au ciel et se força à quitter son bureau. Il a beau être sévère au travail, il se montrait toujours présent pour les citoyens. C'est un homme apprécié. Mais ça, on le répète souvent. Il suivit le gendarme jusqu'à l'interrogatoire et mister Brown passa une main sur son visage en voyant Danielle de l'autre côté. Elle était assez... ça se voit qu'elle était d'humeur fêtarde avant son arrestation. Matteo demanda aux messieurs ce qu'elle avait fait et il ne fût pas étonner de savoir qu'elle s'en était pris à un policier. Par contre, prostitution? Ah ça non, il ne s'y attendait pas et il espère que c'est du pipeau tout ça. Il entra dans la pièce qui les séparait avec la potentielle délinquante et il retroussa ses manches en s'approchant de sa meilleure amie. « T'es pas croyable. Qu'est-ce qui t'as pris? Estime-toi heureuse que je sois là pour te sortir de ce pétrin. Mais pour la peine, je vais quand même te laisse dormir ici. Ça te fera du bien de décuver en cellule. » dit-il en rigolant. Il va s'en souvenir de cette histoire. De toute façon, pour qu'elle sorte dans l'instant présent, il faut que quelqu'un vienne payer sa caution. Il pourrait le faire mais il a d'autres choses à faire vous voyez. Puis que ça lui serve de leçon. Pas étonnant que les gens croient que c'est une prostituée à être habillée comme ça. Matteo lui a déjà dit en plus! Il n'est pas macho pour rien, lui il ne laisse pas traîner sa meuf comme ça. Ce n'est pas méchant, il veut la protéger. Y'a des voyous ici, même à Londres. « C'est lequel que t'as frappé? Le petit gros ou le barbu? » dit-il à voix basse en s'installant devant elle, les mains jointes. Matteo déteste le barbu alors tant mieux si c'est lui qui a prit un coup. Il ne peut pas s'empêcher de se montrer complice avec son amie. Présentement il avait envie de rire mais il devait rester sérieux, se montrer sévère pour l'empêcher de recommencer.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4992
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Dim 18 Sep - 12:09 par Danielle Montgomery



You're my way out..

En voyant son meilleur ami, Danielle se leva en manquant de tomber par la même occasion. Peut être effectivement qu'elle avait vraiment un peu trop bu. Ne pas tenir debout n'était pas du tout son genre. Elle buvait de temps en temps mais jamais jusqu'à un stade où elle manquait se tomber dès qu'elle se levait. Elle tendit les bras vers son ami. « Matteoooooooo. » Danielle était bon contente de voir son meilleur ami en face d'elle. Elle avait de la chance qu'il soit encore au travail à cette heure là sinon, elle ne savait pas le moins du monde comment la fin de la soirée se serait passée. Probablement moins bien que celle qui allait se passer bien que tout ne serait surement pas parfait. Mais bon, c'était Matteo, peut être qu'il ferrait une exception pour elle. Enfin ce n'était pas vraiment sur vu que plus d'une fois il lui avait dit de faire attention à elle, comment elle s'habillait, d'éviter de trop boire et qu'elle ne l'avait pas écouté. Ce n'était pas de sa faute à elle s'il était policier et qu'il ne pouvait pas s'amuser autant qu'elle. Et surtout, ce n'était pas de sa faute si c'était la seule chose qui la distrayait de ne plus voyager autant qu'avant et de sa nouvelle maladie. Elle qui croyait que ce n'était rien se retrouvait avec une nouvelle chose et ça l'inquiétait. Elle n'en avait parlé à personne ce coup ci. Alors sortir, faire la fête, c'était sa manière à elle de profiter comme elle ne l'avait jamais fait avant. Et forcément, ça allait encore lui donner des remontrances de la part de son ami.  « T'es pas croyable. Qu'est-ce qui t'as pris? Estime-toi heureuse que je sois là pour te sortir de ce pétrin. Mais pour la peine, je vais quand même te laisse dormir ici. Ça te fera du bien de décuver en cellule. » Elle regarda son ami. Elle avait a peu près compris ce qu'il lui avait dit mais pour dire vrai, ça ne changerait pas grand chose à son problème, à part qu'elle ne voulait pas dormir en cellule de dégrisement. Il y aurait plein d'étrangers avec elle et elle préférait dormir dans le bureau de son ami à la limite mais le mieux aurait été chez elle. « Mais tu es toujours là pour moi. C'est pour ça que je t'aime. Enfin aussi parce que tu es beau ? Tu es beau, tu le sais ça ? Et pourquoi on est plus ensemble ? On faisait un beau couple non ?  Je pourrais pas plus tôt dormir dans ton bureau ? Promis, je ne ferrais pas de bruit. » Danielle ne savait pas vraiment ce qu'elle disait. Elle parlait mais ne pensait pas aux conséquences bien que ses paroles n'aient pas de conséquences particulières, elle ne disait rien de bien méchant. Elle avait aimé Matteo à un moment donné certes mais maintenant, ce n'était plus qu'un ami, son meilleur ami sur qui elle pouvait toujours compter. Il était toujours présent malgré ses dernières frasques et qu'elle lui « désobéïsse. » Tout comme elle serait toujours présente pour lui, à part peut être se soir, à dire ce genre de chose deant ses collègues. Il allait surement lui en vouloir un peu.

Elle prit les mains de son ami dans les siennes tandis qu'il s'asseyait en face d'elle. « C'est lequel que t'as frappé? Le petit gros ou le barbu? »  Gros ? Barbu ? Les mots se mélangeaient dans sa tête. Elle pointa l'homme du doigt. C'était le barbu qu'il l'avait attrappé sinon elle serait partie plus vite et aurait pu s'échapper. Quoique, si le barbu s'était mis à courir, il l'aurait surement rattrapé rapidement. Qu'import qui elle avait frappé d'ailleurs, le résultat aurait été le même. Ca serait dans son casier et si d'habitude elle ni prêtait pas attention et pouvait en être fière, ce coup ci, c'était autre chose. Ce n'étit pas pour défendre ce en quoi elle croyait. Non, c'était simplement pour s'échapper alors qu'elle avait trop bu et aussi parce qu'on la prenait pour une femme de joie. Elle regarda son ami dans les yeux. « Dis, je peux rentrer chez moi ? J'ai rien fait de mal.»

© charney

Revenir en haut Aller en bas
We could be heroes just for one day
avatar
We could be heroes just for one day

» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4711
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (l. hemsworth) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Dim 23 Oct - 14:10 par Matteo Brown
You're my way out
Matteo & Danielle

live fast die young, bad girl do it well. ✻✻✻ Matteo a déjà rencontré des amis dans son bureau mais Danielle c'était une grande première. Elle avait refusé de parler aux policiers, elle voulait s'adresser à son meilleur ami, ce qui était compréhensible. Dans ces moments là, Matteo devait faire attention à rester neutre et à ne pas favoriser Danielle car elle a quand même attiré l'attention des policiers si elle se retrouve ici, au commissariat, à cette heure tardive. Le détective ne s'inquiétait pas vraiment. Il ne pouvait pas savoir qu'elle se mettait dans un état pareil juste parce qu'elle avait des problèmes. Il pensait qu'elle avait bu un coup de trop, que ça arrive à tout le monde, et qu'elle avait perdu son chemin en retour. Et comme petit plus, elle a frappé un vigile. Tout va bien. Y'a plus grave quand même. Puis regardez le nez du gars qu'elle a défoncé était à peine rouge. C'est quand même interdit par la loi, il faut qu'elle le sache. Bref, le jeune homme s'installa face à elle et commença le petit interrogatoire. Il fit signe à ses collègues de les laisser tranquille, ainsi, ils seraient plus aisés à la conversation. Difficile d'engueuler sa meilleure copine, surtout quand elle vous donnait envie de rire car c'est toujours drôle quand quelqu'un s'exprime en étant saoul.
Il lui faisait la petite blague comme quoi il allait la laisser dormir en cellule cette nuit et sa réaction le fit sourire. Ah Danielle, quand elle est ivre elle dit tellement de choses qu'on se demande si c'est sincère ou pas. Elle parlait de leur couple, qu'il était beau, tout ça. Avait-elle l'alcool triste? Une pointe de nostalgie venait le toucher mais ça ne l'atteignait pas plus loin. Il gonfla son torse et dressa ses épaules en le regardant d'un air méfiant. « Danielle, t'as pris de la drogue? » ça, ça serait quelque chose qui le ferait beaucoup moins rire. Matteo déteste ça, il en a déjà consommé en étant môme avec les racailles du quartier et ça ne lui a rien apporté de bon. De toute façon, c'est pas sensé être légal et il refuse que sa meilleure amie fume de la merde. Il n'allait pas la laisser dormir ici, surtout pas dans son bureau. On sait jamais ce qu'elle pourrait faire sous l'influence de l'alcool dans le sang. Le bureau de Matteo, c'est sa propriété privée, comme sa chambre, comme sa belle voiture de sport. C'est sa tuture à lui. « Bon... je vais te couvrir pour cette fois. Patiente dans la salle d'attente, je termine de ranger quelques trucs et je viens te chercher pour te ramener à la maison. Tu dormiras chez moi. » il afficha un fin sourire et passa une main dans ses cheveux pour les ébouriffer. Elle est quand même mignonne comme ça, à moitié à l'ouest. S'il laissait Danielle s'en aller comme ça, il y avait un risque plus élevé qu'elle tombe sur quelqu'un de pas net, surtout dans cette tenue. Alors mister Brown se sentait obligé de la protéger, de la prendre sous son aile comme il l'a toujours fait.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4992
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Mar 1 Nov - 21:43 par Danielle Montgomery



You're my way out..

Boire n'était pas une chose habituelle pour la Montgomery. Tout du moins ça l'était pas avant le début de l'année. Elle y avait prit goût et disait à eux qui venait la questionner un peu trop que c'était seulement pour ce soir là, seulement pour s'amuser un peu plus que d'habitude, pour profiter de la vie. Elle ne disait pas qu'elle en avait besoin mais c'était bien le cas. Elle commençait d'ailleurs à en aimer un peu trop le goût sans vraiment penser que ça devenait une addiction parce qu'il fallait bien l'avouer, ça le devenait bel et bien. Elle n'avait pas vu ce que l'alcool avait fait à son frère. Il était en Allemagne à ce moment là et elle l'avait donc plus ou moins revu lorsqu'il était sobre. Elle n'avait été vraiment proche de personne qui buvait trop. Avec ses amis, elle aimait faire la fête, et tous aimaient un peu trop la faire parfois mais ça s'arrêtait là. Un bonne gueule de bois et le lendemain enfin surlendemain tout était revenu à la normale. Alors se faire arrêter parce qu'elle était saoûle était une nouvelle. Et si Matteo l'avait déjà vu boire un peu trop, il ne l'avait jamais vu au poste, enfin par à cause d'une arrestation.

Elle parlait un peu trop, parlait d'années au par avant qu'elle avait pourtant plus ou moins oubliées. Elle avait formé un beau couple avec son ami mais maintenant c'était du passé et il avait quelqu'un dans sa vie. Elle n'avait d'ailleurs pas envie de retrouver une telle relation. Elle l'avait laissé à dix huit ans alors qu'elle s'était envolée pour suivre une mission avec Greenpeace et ne le regrettait pas. Certes elle regrettait comment elle avait abandonné le détective mais ça s'arrêtait là. « Danielle, t'as pris de la drogue? » Elle tenta de montrer qu'elle était outrée. Tenter était bien le mot parce qu'elle était bien trop saoûle pour pouvoir faire vraiment montrer une quelconque réelle émotion. « Drogue ? » Elle point la doigt vers elle. « Moi ? Jamais de la vie. » Danie était une grande fan de l'alcool depuis quelques mois, elle qui avait toujours bu avec mordération s'était retrouver à aimer un peu trop le goût de la liqueur, mais de la drogue ? Voyons, il ne fallait quand même pas tout confondre. Elle n'en avait jamais prit de sa vie et n'était pas prête de le faire. Elle avait vu le film Requiem For A Dream à sa sortie en salle et en avait fait des cauchemars. Entre la drogue, la prostitution et les cachets pour maigrir, sa jumelle et elle avaient décidé de ne jamais commencer. Si l'une surprenait l'autre à vouloir prendre de la drogue ou à se faire maigrir, elle s'en serait souvenue toute sa vie. Elle aurait été dénoncé à leurs parents et ils n'auraient surement pas appréciés. Toujours était il qu'aucune des deux sœurs n'avaient jamais essayé et c'était tant mieux parce qu'elle avait vu le résultat avec leur frère. Il était tombé dans la drogue, avait abandonné sa fille et était parti elle ne savait où. Aucun membre de la famille n'avait eu de nouvelle de lui depuis un moment. Elles auraient du lui montrer le film quand il était plus jeune mais il fallait dire qu'à part être proche avec sa jumelle, Danielle n'était pas le moins du monde proche du reste de sa fraterie. Les grands leur en avait toujours plus ou moins voulu d'être nés et de devoir les « élever » quand aux plus jeunes, disons qu'elle avait tenté de ne pas être trop méchante avec eux mais était quand même toujours avec sa jumelle plus qu'avec les autres.


Son ami enchaîna à nouveau. « Bon... je vais te couvrir pour cette fois. Patiente dans la salle d'attente, je termine de ranger quelques trucs et je viens te chercher pour te ramener à la maison. Tu dormiras chez moi. » Danielle sourit. Elle savait qu'il ne pourrait pas résister longtemps à ne pas la faire dormir en prison. Elle aurait pu dormir dans son bureau sans faire de bruit mais elle savait à quel point il tenait un peu trop à son environnement de travail bien qu'elle puisse toujours tenter le coup mais il avait refusé intérieurement bien sur. Cependant, s'il l'avaitlaisser en prison pour la nuit, elle lui en aurait voulut. C'était sa meilleure amie après tout et elle en aurait fait de même à sa place. Certes, elle n'était pas le moins du monde détective alors ça n'était pas prêt d'arriver mais bon, elle aurait été gentille. « Merci. Aileen ne t'en voudra pas j'espère. » Danielle ne connaissait pas vraiment la blondinette. Elle savait qu'avec son ami ce n'était pas toujours facile ou tout du moins c'était ce dont elle se souvenait. En tout cas, elle ne l'avait rencontrée qu'une ou deux fois et avait apprécié la jeune femme. Elle se leva tant bien que mal. « Je t'attends là bas alors et promis, je n'embêterai pas les deux policiers. »  Elle sourit. En réalité, ça dépendrait clairement de ce que lui dirait ou ferait le barbu. Danielle ne l'aimait vraiment pas du tout. Quoique demain, elle ne s'en souviendrait probablement pas, elle était un peu trop saoûle pour se rendre compte de ce qu'elle disait réellement bien qu'elle sache se contrôler.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
We could be heroes just for one day
avatar
We could be heroes just for one day

» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4711
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (l. hemsworth) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Sam 26 Nov - 15:22 par Matteo Brown
You're my way out
Matteo & Danielle

live fast die young, bad girl do it well. ✻✻✻ Matteo était protecteur avec ses amis, il l'a toujours été. Parfois, il surprotégeait un peu trop, surtout avec Danielle, vu qu'elle a été sa petite copine pendant une période. Il s'en souvenait encore comme si c'était hier. Malgré leur rupture, il n'a pas de regrets, il s'entend toujours bien avec elle et préfère cette relation d'amitié plutôt que celle du couple. Au final, Matteo foirait toujours ses relations et Danielle n'aurait pas été l'exception. Même Riley qu'il aimait comme un fou avait eu mal, Aileen, pareil, vu qu'elle l'avait quitté, une bonne fois pour toute. Enfin ça, il n'en sait rien, mais il sait qu'il n'est pas prêt à se poser dans une autre relation tant qu'il aura son premier amour en tête. Ça a prit du temps mais une fois qu'il a réalisé cette problématique, il s'est rendu compte qu'il devait stopper les conneries, arrêter de faire du mal aux filles, de blesser tout ce qu'il touche et penser un peu à sa poire, à ce qu'il veut vraiment.  La santé, la famille et les amis avant tout. L'amour, ça reste une option. De toute façon, il est vacciné et ne tombera plus sous le charme d'une fille avant très longtemps. Même si le destin veut le forcer, il y aura toujours ce blocage. Ah si seulement il avait été réglo dès le début dans sa toute première relation. Il en venait à regretter son ancien mariage avec Annabelle. Mais bon, c'est la vie, à croire que ce n'est pas lui qui l'écrit mais quelqu'un d'autre au-dessus de sa tête. Cet ange gardien qui aimait tant lui faire des blagues...
En regardant Danielle et surtout à l'odeur, il pensait qu'elle avait fumé. Mais elle lui lança un non catégorique et le jeune homme leva ses mains pour se défendre. « C'est juste une question. » qu'elle ne s'affole pas, loin de là de croire qu'elle en fume hein. Espérons qu'elle disait la vérité car le mensonge, c'est mal. Son amie est une fille honnête, il l'a connait, mais avec l'alcool, difficile de se fier. Il lui proposa ensuite de la ramener chez lui pour qu'elle y passe la nuit. Comme ça, il est sûr qu'elle sera entre de bonnes mains, en sécurité, loin des tentations de la nuit. Que voulez-vous, il la surprotégeait comme dit plus haut. C'est dans sa nature, faut pas lui en vouloir. La jeune femme ivre accepta et le détective lui demanda de patienter, le temps qu'il aille ranger ses affaires. Son sang se glaça lorsqu'elle parla d'Aileen. Oh non, c'est assez douloureux ce qu'il ressent là. Il fit un léger sourire et se racla la gorge. « Elle n'est pas là ce soir. »  dit-il maladroitement. Il n'a pas envie de lui expliquer pourquoi ce soir. Il le fera si elle a toute sa tête et surtout s'il en a envie. Car se confier, c'était pas son fort, même avec sa meilleure amie. Il faut toujours qu'elle lui tire les vers du nez.
Matteo reprit ses affaires et ferma la porte de son bureau en compagnie de Danielle. C'est lui le boss ici, il a le droit de prendre congé quand il veut. De toute façon, dès qu'il ouvrira l'oeil demain, il filera au bureau terminer ce qu'il avait à faire. Mister Brown n'était pas un adepte de la grasse matinée. Il ouvrit la portière à Danielle et s'installa à côté d'elle, du côté conducteur. Il attacha sa ceinture et veilla à ce qu'elle fasse de même avant de lui dire : « Tu me dis ce qu'il s'est passé? Pourquoi tu es dans cet état? » il espère que cette conversation puisse être agréable mais un rien peu l'énerver, surtout si elle apprend qu'elle a mis sa vie en danger.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4992
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Mer 28 Déc - 21:16 par Danielle Montgomery



You're my way out..


Danielle avait déjà été arrêté au part avant et pas qu’en Angleterre. C’était presque sa signature d’ailleurs de l’être mais ça n’avait jamais été pour ivresse. C’était toujours en rapport avec ses convictions. Ce soir-là, elle était donc en territoire connu et en même temps inconnu. Elle ne connaissait pas les problèmes qui ressortirait de tout ça. Par chance pour elle, Matteo était présent et si elle poussait un peu, il pourrait lui effacer tout ça. Elle ne lui avait jamais demandé et ne lui demanderait jamais de faire ça pour un crime qu’elle avait commis ou une chose grave mais là, soyons réaliste, elle n’avait rien fait de mal. Excepté de frapper un officier de police mais il l’avait cherché aussi en l’insultant.

Elle fut offensée lorsqu’il insinua qu’elle avait peut-être fumée. Elle le regarda même assez méchamment. « C'est juste une question. » « Mouai que tu dis. Tu m’as déjà vu fumer peut-être ? » Elle n’était pas du genre à être agressive mais là, elle ne voulait pas qu’il pense qu’elle était non plus complètement idiote et irresponsable.

Lorsqu’il lui proposa qu’elle dorme chez lui, Danielle fut contente. Elle n’aurait pas à dormir dans une cellule avec des personnes qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Elle espérait que cela ne gênerait pas Aileen, qu’elle pensait encore avec Matteo. Tous les deux ne s’étaient pas vu depuis longtemps et elle ignorait ce qui se passait dans sa vie tout comme il ignorait ce qui se passait dans la sienne. Elle était un peu plus douée que lui pour se confier mais elle estimait aussi qu’il pouvait parfois faire des efforts. Si elle connaissait le temps depuis lequel ils n’étaient plus ensemble avait dépassé plus d’une semaine, elle serait probablement contrariée. Déjà parce qu’elle aimait bien Aileen mais parce qu’en plus, elle estimait qu’il pouvait tout lui dire, elle ne le jugerait pas. Ce n’était pas son genre du tout avec ses amis. « Elle n'est pas là ce soir. » Elle souleva un sourcil mais ne dit rien. Après tout, ils avaient aussi le droit de ne pas se voir tous les jours. Elle était certaine qu’elle ne pourrait pas vire 24/24 avec la même personne. A part avec Moira mais c’était différent, elles ne seraient jamais en couple avec elle, c’était sa sœur.

Ils finirent par sortir du commissariat et elle monta côté passager de la voiture de son ami. Il était galant avec elle lorsqu’elle n’allait pas bien. Quoiqu’il savait aussi la remettre en place lorsqu’elle faisait des bêtises. Elle, ne possédait pas de voiture, déjà parce qu’elle n’avait jamais appris à conduire mais parce qu’en plus, elle trouvait que c’était trop polluant pour la planète. Enfin il fallait bien avouer qu’elle était bien contente pour un moment que Matteo en possède une, ne se sentant pas le courage de marcher. « Tu me dis ce qu'il s'est passé ? Pourquoi tu es dans cet état ? » Danielle avait beau être ivre, une chose était sûre, elle n’était pas prêtre à cracher le morceau. Sa cervelle avait encore un peu de réponse et elle avait encore un peu de vigilance pour ne pas tout dévoiler. Si lui n’était pas du genre à se confier, elle ne voulait pas faire peur à sa famille et ses amis plus qu’il pouvait être nécessaire. Elle n’avait pas vraiment de raison de leur faire peur, juste une insuffisance cardiaque, rien de bien grave en soi mais pour elle, c’était plus grave que ça. Elle ressentait de plus en plus vite la fatigue, de plus en plus de douleurs presque mais ne le disait pas. Personne ne devait être au courant, personne n’avait le droit de savoir. Sa famille l’était, Bree’ avait fini par l’apprendre aussi mais elle ne voulait pas que les autres l’apprennent. Non, elle voulait qu’ils pensent que tout va bien même si ce n’est pas le cas. De toute manière, certains s’en doutaient bien. Elle n’était pas du genre à boire autant à l’accoutumé, elle ne sortait pas aussi souvent, ne se retrouvait pas ivre dans la rue non plus. Non ce n’était pas elle, pas la vraie elle tout du moins bien que ça le devienne de plus en plus. Boire un peu trop devenait une habitude même si elle ne se l’avouait pas, estimant qu’elle avait le droit de boire, de sortir, de s’amuser avec ses amis mais pas des amis non plus trop proches, pas ses meilleurs amis pour qu’ils ne s’aperçoivent pas que ce n’est pas elle. Elle tenta alors de ranger ses idées dans son esprit mais c’était dur. Déjà il n’était pas de bonne heure mais en plus l’alcool ne l’aidait pas. « Il ne s’est rien passé. J’ai juste bu un peu trop. J’étais… J’étais à une fête chez des amis pour un anniversaire. » Elle ne voulait pas trop en dire, c’était suffisant et la vérité.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
We could be heroes just for one day
avatar
We could be heroes just for one day

» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4711
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (l. hemsworth) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Mer 25 Jan - 14:41 par Matteo Brown
You're my way out
Matteo & Danielle

live fast die young, bad girl do it well. ✻✻✻ That awkward moment quand tu n'oses pas dire à ta meilleure amie que tu t'es fait largué. La honte. C'est pas la première fois en plus que le jeune homme se fait jeter comme une vieille chaussette. Il avait envie d'avoir un autre sujet de conversation que ça. Les filles, toujours les filles. S'il répond à ce genre de truc c'est qu'on lui pose la question, sinon, il était genre à fuir le sujet de très loin. Un peu comme il venait de le faire avec Danielle lorsqu'elle lui demanda si sa présence n'allait pas déranger Aileen. Bien sûr que non. En plus, il s'en foutait un peu de ce qu'elle pourrait dire, si elle voit Matteo ramener Danielle chez lui. Elle sait que c'est sa meilleure amie et qu'ils ont eu un petit truc ensemble mais jamais ils ne remettront le couvert. Leur amitié est tellement précieuse comme ça qu'il ne la changerait pour rien au monde. C'est compliqué pour lui de voir Danielle ivre, surtout ivre sans lui. Car d'habitude, ils aiment bien aller boire un petit verre et ne plus les compter jusqu'à la fin de la soirée. Ici, il ne pouvait pas s'empêcher de se montrer inquiet. De lui demander si elle avait fumé, ce qu'elle avait bien pu faire pour agresser un policier. Heureusement qu'il l'a dans la poche, sinon elle aurait pris cher notre petite Montgomery. Il faut qu'elle sache que Matteo ne sera pas toujours là pour elle et qu'elle devrait essayer de ne pas recommencer à faire des bêtises. Il peut lui sauver la mise une fois, deux fois mais à partir d'un moment, ça sera stop. Il croit en elle, il sait qu'elle fera attention. C'est juste un petit dérapage, mais c'est assez pour l'inquiéter.
Il lui proposa alors de dormir chez lui. Il la prenait sous son bras pour l'amener jusqu'à sa voiture et referma la portière derrière elle. Danielle parla enfin, lui expliquant qu'il n'y avait pas à s'affoler, qu'elle était à un anniversaire et voilà. Il tourna vaguement la tête vers elle sans pour autant quitter la route des yeux et soupira. Il sait que ce n'est pas tout voyons. Quand il n'y a rien, il y a toujours quelque chose. « Bon tu sais quoi? Je vais être sincère avec toi si tu l'es aussi. »  ce n'est pas vraiment une sorte de manipulation ou de chantage. C'est histoire qu'ils se mettent à nus tous les deux. Oui ils peuvent entamer ce genre de discussion en pleine nuit, alors qu'il serait temps de dormir. Matteo roula un peu plus vite, sans doute un symptôme de la nervosité. « Je suis plus avec Aileen okay? Elle m'a quitté pour... je ne sais pas trop moi-même. Elle n'est plus là. »  enchaîna-t-il, la gorgée nouée. Forcément, parler d'elle lui faisait mal et c'était tout ce qu'il voulait éviter. Cela faisait des semaines qu'il n'avait plus prononcé son prénom. Il n'en avait plus envie. C'était fini pour de bon, et ça le faisait chier.
Il tourna une deuxième fois la tête vers son amie pour voir sa réaction mais surtout pour tendre l'oreille car c'était à son tour de se confier. « Alors, tu vas me dire ce qui te prends à boire autant à un anniversaire? » peut-être que ça va marcher, ou peut-être pas. Mais ça le vexerait quand même qu'elle nie alors qu'il venait de se remettre un poignard dans le coeur pour lui parler de sa déception amoureuse. Il coupa le moteur une fois devant son appartement et il patientait en silence. Il attendra le temps qu'il faudra.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4992
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Dim 5 Fév - 21:21 par Danielle Montgomery



You're my way out..

Danielle avait toujours aimé Aileen. Elle trouvait qu’elle formait un très beau couple avec un meilleur ami et n’aurait jamais pensé qu’ils puissent rompre. Certes Matteo avait déjà eu plusieurs histoires de cœur au part avant mais elle était persuadée que celle-ci était faite pour durer. Ils étaient vraiment trop chou ensemble et elle l’avait bien vu qu’elle avait passé quelques soirées avec eux. Cependant, il était vrai que cela faisait un moment qu’elle n’avait pas vu son meilleur ami qui était trop occupé à travailler plutôt que de chercher à la voir. Enfin, c’était aussi de sa faute parce qu’elle l’évitait mais ça il était clair et net qu’elle n’allait pas l’avouer de sitôt. Quoi qu’elle était saoule alors tout était possible mais elle se promettait intérieurement qu’elle ne dirait rien. Ce n’était pas pour rien qu’elle était en train d’omettre les choses les plus importantes. Elle ne voulait pas qu’il s’inquiète, ne voulait pas non plus avouer qu’elle n’allait pas bien, ça rendrait la chose encore plus réelle. Son frère était déjà au courant et c’était suffisant. Elle ignorait s’il l’avait annoncé au reste de la famille. Elle lui avait dit de ne pas le faire mais elle ne savait pas vraiment. Matteo la fit sortir de sa rêverie. Il était prêt à être honnête avec elle si elle en faisait de même. Ca c’était moins sûr mais il pouvait toujours tenter le coup. De toute manière, elle ne dit rien, n’acquiesça pas non plus pour pas lui donner d’espoir que des mots sortiraient de sa bouche. Il lui annonça qu’il avait rompu avec la jolie blonde. Si elle avait conduit, elle aurait probablement provoqué un accident. Non seulement parce qu’elle ne savait pas conduire mais aussi parce que c’était invraisemblable. La révélation de son ami lui semblait impossible. Il voulait juste qu’elle dise ce qui n’allait pas avec elle right ? C’était un choc qu’elle mit plusieurs secondes à assimiler. L’alcool faisait son travail pour que les informations lui arrivent en retard et qu’elle n’arrive pas à tout suivre. Heureusement qu’ils n’avaient pas une longue conversation sinon, elle serait encore plus perdue qu’à l’instant. Elle tourna la tête, la secoua. Non, elle avait mal entendu, ce n’était pas possible. « Tu mens c’est ça ? Elle ne peut pas te quitter. T’es Matteo quoi. T’es… T’es toi quoi. » Ca ne voulait pas dire grand-chose ce qu’elle disait parce qu’elle ne savait pas quoi dire non plus mais elle était saoule, il fallait l’excuser. « Tu veux juste que je te dise ce qui va quand ça va bien c’est ça ? » Matteo n’était pas de ce genre-là, elle le savait très bien. C’était son meilleur ami depuis près de quinze ans alors elle finissait par le connaître. Cependant, ce qu’il lui disait n’avait aucun sens. Pourquoi l’aurait-elle quitté ? Ils allaient si bien ensemble. Certes le travail de Matteo était prenant mais ça ne pouvait quand même pas être ça si ?

Ils arrivèrent alors à l’appartement de Matteo. Il coupa le contact ne bougea pas. C’était à elle de parler mais le voulait elle ? Bien sûr que non. Elle ne voulait pas que ça devienne réel. Elle n’était pas prête à lui dire, le serait surement jamais alors peut-être qu’il valait mieux lui dire maintenant non ? Elle ne s’en souviendrait surement pas le lendemain ce qui ferait qu’elle n’aurait pas vraiment à s’occuper de savoir comment il le prenait. Elle penserait surement avoir rêvé ce qui ne serait pas mal non ? Elle laissa le temps passer, près de cinq minutes si ce n’était plus. Danielle n’était pas pressée de lui avouer et surtout, les mots ne voulaient pas sortir de sa bouche. « Je suis malade. J’ai une insuffisance cardiaque, enfin c’est pas trop grave enfin pas encore. C'est ça que tu voulais entendre? Ca te vas comme réponse?» Elle ne regarda pas son ami, ne voulant pas savoir ce qu’il pensait. Elle était quand même plus ou moins en colère de lui avoir dit. Elle voulait pas que ce soit vrai, elle voulait pas mourir.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
We could be heroes just for one day
avatar
We could be heroes just for one day

» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4711
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (l. hemsworth) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: You're my way out - MATTEO
message posté Lun 27 Fév - 16:30 par Matteo Brown
live fast die young, bad girl do it well. ✻✻✻ Il sait que Danielle adorait Aileen et c'était réciproque. Apparemment, elles ne se sont plus vues depuis un moment vu qu'elle n'était pas au courant. Donc pas si proches que ça. Ou alors c'est Aileen qui cherche à éviter les amis proches de Matteo. Quoi qu'il en soit, oui, il s'est bien fait largué comme une grosse merde et il arrive à vivre avec. Il n'a pas mal, c'était comme s'il s'y attendait. Le seul truc qui le fait chier, c'est de ne plus la voir. Elle était tellement importante pour lui avant l'incident. C'était comme sa deuxième meilleure amie. Donc oui, le choc est dur, mais cela ne fait pas de lui un homme malheureux quand même. Matteo est quelqu'un qui s'attache très vite mais qui sait aussi très vite s'en détacher. Il a tellement connu d'abandon dans sa vie que ça ne l'étonne même plus. La réaction de Danielle ne l'étonna pas. Il fit un faible sourire, une petite moue et haussa les épaules. « Je suis quoi ? Un imbécile friendzoné à vie. » et il en riait. C'est vrai ça. Les filles préfèrent garder Matteo comme ami plutôt qu'en quelque chose de plus fort. Et ça, ça ne lui convenait pas. Il ne va quand même pas rester alone toute sa vie ? Si c'est le cas, autant essayer les mecs pour être sûr d'avoir tout essayé. Mais oui ! Si ça tombe, il était un homosexuel refoulé mais sans le savoir. Il en prendra conscience que lorsqu'un homme aura posé ses lèvres sur lui. What ? Mais mec, chasse-moi ces pensées répugnantes. Tu n'es pas homo, tu as horreur de ça, c'est les filles qui te font de l'effet.Maintenant, c'était au tour de Danielle de se confier. Matteo coupa le moteur attrapa sa veste et resta assis sur son siège en attendant qu'elle parle. Elle finit par lâche une bombe. S'il s'attendait à ça. Matteo fronça les sourcils et se retourna vers elle.  « Quoi ? Mais... quoi ? Pourquoi tu ne me le dis pas ? Pourquoi tu ne m'as rien dit ? » il était un peu furieux, comme s'il était le dernier au courant et ça l'énerve. Insuffisance cardiaque. C'est grave, ça peut se soigner ? Il n'en sait rien car il n'est pas médecin. Le détective sortit de sa voiture en compagnie de son amie et ouvrit la porte pour accéder à son appartement. Il jeta ses clefs et sa veste avant d'allumer la lumière. « Je pensais qu'on se disait tout. » souffla-t-il. Allez, faut pas râler pour ça, faut plutôt la rassurer, être compréhensif. C'est son amie après tout. Il s'approcha d'elle et passa ses mains sur ses épaules. « Pardon si je m'énerve. Je vais t'aider, on va trouver une solution. Tu n'es pas toute seule. » elle ne lui a pas dit grand chose sur le maladie. Matteo n'était pas encore au courant que ça pouvait être mortel. Elle lui a juste dit que c'était pas trop grave, mais le pas encore n'est pas rentré dans son oreille. Mais il comprenait mieux pourquoi elle se mettait dans des états comme ça, même s'il sait pertinemment que ce n'était pas pour améliorer sa santé.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
You're my way out - MATTEO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
» LORENZO DI MATTEO #(213) 116 - 1009
» [Alexandre Delpérier] La Del'Pèche d'Alex, la première de la saison 6
» just the way you are ♪ Nevaeh
» OFELIA GALATEA DI MATTEO ► Kristen Stewart
» Matteo Blake [ACCEPTE] ~ Serpentard (7e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster-