Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Recrutement !
Un recrutement est en cours sur le forum, jusqu'au 20.10. Toutes les infos, par ici.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 232
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Lun 5 Sep - 18:34 par Lorena S. Gennarino

Ce soir je vais essayer de m’ouvrir un peu plus à toi.
Samuel et Lorena


Cela faisait plus de huit mois que Samuel était rentré dans ma vie ! Je me souviens de notre première rencontre comme si c’était hier. Comme j’ai un peu de temps devant moi, laissez-moi vous raconter en quelques mots cette rencontre.

Nous étions début janvier, il faisait assez froid ce jour, les températures étaient négatives et le sol était gelé par endroit. Mais ce temps ne nous empêchait pas de travailler ! Les animaux avaient, durant la période hivernal, besoin de beaucoup plus d’attention. J’avais commencé par m’occuper des otaries. Il fallait nettoyer leur boxe mais aussi leur bassin! Et ce jour-là je pris la mauvaise décision, celle de commencer mon nettoyage par le bassin ! Vous allez comprendre pourquoi.

Durant le nettoyage du boxe, une des otaries qui étaient un peu plus espiègle que les autres, avait réussi à quitter le boxe et à passer du côté du bassin. Heureusement pour moi, elle ne se glissa pas dans l’eau car là je ne savais pas ce que j’allais faire pour la récupérer. J’abandonnais donc le boxe et sortie pour faire rentrer l’animal ! J’avais au préalable enfermé son compagnon afin qu’il ne prenne à son tour la poudre des escampettes. Tout se passait jusqu’au moment où, je ne sais pour quelle raison, l’otarie prit peur et en voulant s’enfuir me percuta violement ! Et comme je venais de nettoyer le sol, ce dernier, à cause de la température négative, avait gelé. Cela n’arrangeait rien car je ne sus me rattraper et glissais ! Dans ma chute, je percutais violement le sol au point où je perdis connaissance ! Même si j’avais repris rapidement connaissance, je fus emmenée à l’hôpital. Et heureusement que mes collègues l’avaient fait car j’avais eu droit à un traumatisme crânien !

Vous devez sûrement vous demander ce que pouvait bien avoir cette histoire avec ma rencontre avec Samuel. Et bien ce dernier fut mon médecin ! En effet, ayant une pression intracrânienne suite à une petite hémorragie, il avait été appelé pour me soigner ! Par lui suite, il passait pratiquement tous les jours durant mon hospitalisation, afin de s’assurer que tout allait bien du côté de ma santé.

Mais alors comment en sommes nous arriver à nous fréquenter ? Tout simplement grâce à une invitation à aller boire un verre ! Derrière cette invitation, je voulais remercier le docteur Adams pour ce qu’il avait fait ! Au début, l’idée que cela pourrait aller plus loin de m’avait frôlé l’esprit. Nous avions continué à nous voir en tout bien tout honneur, jusqu’au moment où suite à un léger dérapage, on avait commencé à se fréquenter et cela durait maintenant depuis 8 mois !
Mais malgré que cela durait, je n’arrivais toujours pas à m’ouvrir à lui ! La peur, le manque confiance, mon passé en étaient surement la cause. Ce soir-là, je voulais changer les choses, je voulais lui montrer que j’étais capable de m’ouvrir à lui, a d’autre et de ne pas rester fermée comme une huitre !

Alors pourquoi ne pas commencer par lui montrer, mon travail, ma passion ! J’avais eu l’autorisation pour lui faire visiter le zoo après la fermeture de ce dernier ! Comme je voulais que cela soit une surprise, je lui avais juste envoyé un message plus ou moins énigmatique lui donnant le lieu et l’heure de rendez-vous ! Vu qu’on avait déjà fixé le jour de notre rendez-vous, il ne lui manquait plus que ces dernières informations.

Hello toi, peux-tu me retrouver à 20h00 au zoo ! Une tenue décontractée est de rigueur. Bonne journée. Lorena.

Le zoo fermant à 19h00 ce jour, je n’avais qu’une heure pour que tout soit prêt et pour me changer. J’avais enfilé, un jeans et un sweat pour être à l’aise afin de lui faire visiter mon lieu de travail. J’espérais que cela allait lui plaire et qu’on allait passer une agréable soirée.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm only human, I make mistakes Don't put your blame on me.

» Date d'inscription : 29/08/2016
» Messages : 310
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jake Gyllenhaal.
» Âge : 38 yo. (2/12/78)
» Schizophrénie : Lucian T. (j.momoa) & Indianna M. (n.dormer)
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Lun 12 Sep - 14:06 par Samuel A. Adams

Tonight, try to be ourselves
Samuel et Lorena


Il était flatté qu'on ai pensé à lui, vraiment. Quand le directeur général de l'hôpital lui en avait parlé, Samuel n'avait pas vraiment su comment réagir. D'ordinaire, il était le maître en toutes circonstances et savait très bien analyser les situations. Mais cette promotion, il ne l'avait pas vu venir. Bien sur, il savait n'être pas le seul en liste pour le poste, d'autres chirurgiens renommés de la région avaient des vus sur le poste de chef de chirurgie. Le vieux Gringott n'était qu'as quelques mois de la retraite et il faudrait prendre une décision avant qu'il n'abandonne définitivement son siège. Samuel était ravi que le directeur ait pensé à lui pour prendre sa succession. Après tout, il n'était là que depuis 6 ans et c'était encore un jeune chirurgien pour prendre possession d'un poste aussi important. Il n’avait pas vraiment à réfléchir, une occasion pareille ne se représenterait pas à nouveau, il en était bien conscient. Seulement il devinait également toutes les responsabilités qui s'associeraient à ce nouvel emploi. Et parmi eux, et pas la moindre, le fait de moins pratiquer la chirurgie. Ce nouveau poste inclurait de manager toute une équipe de praticien, de sanctionner les fautes, de passer derrière tout le monde pour s'assurer que le service fonctionnait correctement. Il passerait également des heures incalculables à vérifier et négocier les nouveaux budgets, à chapeauter les nouvelles recrues, à recruter de futurs collègues et après ça, peut-être qu'il pourrait pratiquer quelques chirurgies. Il soupira à cette idée. La chirurgie, son métier, était ce qui lui tenait le plus à cœur. Il avait sacrifié beaucoup pour en arriver là et il n'était pas sur d'être prêt à abandonner ça, même pour un poste aussi important que celui de chef de la chirurgie.

Alors qu'il était entrain de songer à ce qu'il donnerait comme réponse à son directeur, il reçu un texto de Lorena. Il fut soulager de passer une soirée avec elle et non à ruminer seul sur son éventuel changement de poste. Aujourd'hui, il terminait son service à 18h, voilà pourquoi ils avaient choisi ce jour pour se voir. Lorena savait pertinemment qu'avec ces horaires, Samuel n'était pas aussi joignable et disponible que le commun des mortels. Leur dernier rendez-vous avait été diminué quand une urgence avait rappelé Samuel à l'ordre. Heureusement pour lui, il était tombé sur une femme qui comprenait parfaitement ses injonctions professionnelles et qui ne lui en tiendrait pas rigueur. Ce soir-là, néanmoins, il espérait de pas être dérangé. Ces derniers jours avaient été particulièrement chargé et Samuel avait à peine eu le temps de réfléchir à la proposition du directeur. Il ne se rappelait même pas être rentré dormir chez lui, il y avait fort à parier qu'il avait passé les deux dernières nuits dans une chambre de garde en guise de maison. Mais il avait encore le temps de passer par chez lui, ce qu'il se hâta de faire en retrouvant sa moto garé sur le parking de l'hôpital. Il fut chez lui très rapidement ayant trouvé un logement dans le même quartier. Ce n'était pas une maison de grand luxe, mais un loft situé dans un ancien immeuble désaffecté. Tout l'immeuble avait été refait à neuf mais n'abritait que de grands espaces clos, ce qui lui donnait l'air d'un bâtiment laissé à l'abandon. Samuel avait tout de suite craqué pour cette bâtisse typique et par les volumes qu'elle proposait. Son loft était situé au dernier étage et disposait d'un accès au toit avec une vue imprenable sur Londres. Bien que la face semblait vétuste, l'intérieur était propre et net et garantissait même un certain charme typique des lofts new-yorkais. Samuel pénétra dans son chez soit et fut ravi d'en retrouver le silence qu'il appréciait tant. Il jeta négligemment sa veste sur le sofa, et partit prendre une douche. Il se changea avec un tee-shirt simple qui mettait son torse en valeur, ainsi qu'un jean délavé qui lui donnait un air de jeune rockeur. Il ne prit pas la peine de se peigner, il savait qu'avec son casque, cela ne servait à rien. Il n'oublia pas de se parfumer, ni d'attraper la veste en cuir noir à l'entrée. Bien qu'il faisait chaud dehors, il ne pouvait enfourcher une moto sans rien pour protéger ses bras nus.

Il roula alors jusqu'à Camden Town dans la tiédeur du soir. Il appréciait toujours Londres en début de soirée surtout en moto quand il pouvait facilement esquiver les embouteillages. Il finit par se garer devant l'entrée du Zoo. A cette heure-ci, le parking était désert et il entendait nettement les cris des animaux alentour. Depuis six ans qu'il résidait sur Londres, il n'y était venu qu'une seule fois, en compagnie de sa nièce, Ava. Mais aujourd'hui, le zoo était vide de ses visiteurs et semblait laissé à l'abandon. Toujours assis sur sa moto, Samuel envoya un message à Lorena pour lui signifier qu'il était arrivé. Il était assez curieux de voir ce que Lorena lui avait préparé. Il avait été assez surprit de son message en lui demandant de la rejoindre ici. Il savait qu'elle était soigneuse ici mais ne l'avait encore jamais retrouvé sur son lieu de travail. Finalement, il la vit émerger sur sa gauche et il afficha un large sourire. Il fit quelques pas dans sa direction et l'embrassa quand elle fut à sa hauteur. « Est-ce que je vais avoir le droit à une visite guidée privée ? », demanda-t-il légèrement curieux.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 232
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Jeu 15 Sep - 14:45 par Lorena S. Gennarino

Ce soir je vais essayer de m’ouvrir un peu plus à toi.
Samuel et Lorena


Il fallait reconnaitre qu’on se sentait mieux lorsqu’on était en tenue plus légère. J’avais remplacé mes grosses chaussures, style chaussures de sécurité, par des sandales ouvertes, mon pantalon en coton, par certes, un jeans, mais c’était un trois quart, et le polo également en coton, par un sweat bleu clair, léger et avec des manches trois quart. J’allais avoir moins chaud et en plus j’avais eu la possibilité de prendre une douche. Afin de ne pas être dérangée, j’avais décidé d’attacher mes cheveux.
Une fois prête, et ayant encore du temps devant moi, je décidais de préparer deux trois petites choses, comme quelques friandises pour les animaux et j’allais les porter auprès des boxes. J’en profitais également pour passer du temps avec eux ! Rien qu’eux et moi, surtout avec les otaries. Elles s’amusaient dans l’eau ! Comme j’étais encore là, j’en avais profité pour laisser la porte ouverte pour qu’elles puissent encore profiter de la fraicheur de l’eau avant de rentrer pour la nuit.

J’espérais que notre soirée se passerait bien et pas comme notre dernier rendez-vous ! On avait du écourter notre soirée car Samuel avait été rappelé pour une urgence à l’hôpital. Je comprenais très bien l’importance de son métier et du fait qu’il devait être disponible ! J’avais déjà pu me rendre compte durant mon hospitalisation qu’il était fort demandé ! Je ne lui en voulais pas le moindre du monde même si le fait de se retrouvée seule d’un coup n’était pas toujours agréable.

Je n’avais pas des horaires comme les siens, mais on n’était pas gâté non plus ! Car même si le parc fermait assez tôt, il y avait encore tout le reste a faire, ranger, préparer ce dont on avait besoin pour le lendemain et certains jours, je pouvais rentrer tard !

Mais mon boulot à côté du sien, n’était rien ! On courait aussi mais pas autant qu’eux ! Il avait des vies humaines entre les mains. Certes on avait, nous aussi des vies entre nos mains, mais ce n’était pas nous qui devions les sauver quand leurs pronostics vitales étaient en jeu. Notre rôle était, de les nourritures, de leur donner leurs médicaments si ils en avaient besoins, et surtout de nous assurer que tout allait bien au niveau de le développement, de leurs bien-être ! Il ne fallait pas traîner pour avertir le vétérinaire, si on remarquait quelque chose d’étrange chez l’animal, mais cela coulait de source.

Toujours en admirant les otaries, mon esprit s’était évadé en se demandant si la soirée plairait à Samuel. Je voulais lui montrer une part de moi ! Je fus ramenée sur terre par la sonnerie de mon portable ! Je venais de recevoir un message du jeune homme me signalant qu’il était arrivé. Je fis demi tour et pris la direction de l’entrée du zoo sans attendre.

Il était posé juste à côté de sa moto. Ce fut le sourire aux lèvres que je me dirigeais vers lui. J’étais bien contente de le voir car même si on se parlait tous les jours par messages ou en s’appelant, on n’avait pas beaucoup de temps pour se voir en vrai !

« Il y a de grande chance pour que je te fasses visiter le zoo ! J’espère que tu es partant, car ce soir, j’ai envie de te montrer ce qui me passionne, ce travail qui me prend une partie de ma vie. »

Lui avais-je répondu après son baiser.

« Alors tu es prêt à me suivre ? Je te propose de commencer par mon secteur si cela te dit ? »

Mon sourire n’avait pas quitté mon visage et j’attendis donc sa réponse.
.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm only human, I make mistakes Don't put your blame on me.

» Date d'inscription : 29/08/2016
» Messages : 310
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jake Gyllenhaal.
» Âge : 38 yo. (2/12/78)
» Schizophrénie : Lucian T. (j.momoa) & Indianna M. (n.dormer)
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Sam 24 Sep - 11:27 par Samuel A. Adams

Tonight, try to be ourselves
Samuel et Lorena


Samuel passait tellement de temps à l'hôpital, qu'il en oubliait presque la vie autour. Cela faisait des années qu'il se donnait à fond pour son métier, au point où sa vie sociale passait en second plan. Pourtant, c'était un type avenant, qui aimait le contact avec les autres, mais la plupart de son cercle social était regroupé à l'hôpital, comme tous bon acharnés du boulot qu'ils étaient tous. Bien sur, il sortait, mais c'était toujours dans des temps bien spécifiques, il ne laissait que peu de place à la spontanéité. Samuel faisait partit de ces professionnels qui disait être joignable n'importe quand, même quand il n'était pas de garde ou de service à ce moment-là. Ce n'est pas qu'il ne faisait pas confiance aux autres praticiens, mais il savait qu'en cas d'urgence, mieux valait avoir le maximum de professionnels dans le coin. Il aimait son boulot, c'était son moteur et il ne se passait pas un jour sans qu'il ne se félicite d'avoir tenu bon jusque là. Mais quand il regardait Lorena, il prenait conscience que tout ne pouvait pas tourner autour de ça. Il avait une fille, Lilly, avec qui le contact était presque rompu et c'était en grande partie à cause de ce travail qui lui prenait tant de temps. Sa conscience professionnelle lui jouait toujours des tours et il avait grand mal à dire non quand une situation complexe se présentait. Et maintenant que le poste de chef de chirurgie lui était présenté, il voyait mal comment passer à côté d'une si belle occasion. Pour le moment, il n'en n'avait pas parlé, si ce n'était qu'en de brèves formulations. Il savait que quand ça deviendrait officiel, il ne pourrait plus faire marche arrière. Il serait propulsé à un poste important qui nécessiterait une totale implication et donc, encore moins de champs libre...

Il cessa d'y penser quand il vit Lorena arriver. Elle était resplendissante, malgré un style décontracté. Samuel n'était pas le genre d'homme à convoiter une femme pour son physique, il préférait largement qu'elle soit dotée de valeurs à partager, ainsi qu'un sens de la répartie et d'une douceur secrète. Mais Lorena, en plus d'être tout ça, était une femme très plaisante à regarder avec ses yeux de biche et sa silhouette de guêpe. Dans des instants comme celui-là, il prenait conscience que son travail pouvait réellement le privé de ces moments du quotidien. Qu'en serait-il quand il devrait doubler ses heures et qu'il ne pourrait la voir suffisamment à son goût ? Lorena avait beau être une femme intelligente et patiente, il savait qu'elle supporterait difficilement d'autre rendez-vous manqués. Même leur rencontre était en lien avec l'hôpital ! Il la laissa arriver à sa hauteur et déposa un léger baiser sur ses lèvres. « Il y a de grande chance pour que je te fasses visiter le zoo ! J’espère que tu es partant, car ce soir, j’ai envie de te montrer ce qui me passionne, ce travail qui me prend une partie de ma vie. » Samuel lui souria. Dans toutes les femmes qu'ils avaient pu côtoyer, il avait rencontrer une femme qui soignait à son tour. Bien que Lorena avait pour patients des bêtes et non des hommes, elle était dévouée à une cause qu'ils avaient en commun : le bien être des autres. Cette passion commune ne pouvait que plaire d'avantage à Samuel. De plus, il avait grandit en Australie, prêt de la mer. Il avait adoré ces espèces aussi mystérieuses que passionnantes et se voyait ravi de les retrouver à nouveau, même si elles étaient enfermé dans un zoo et non en pleine mer. « Alors tu es prêt à me suivre ? Je te propose de commencer par mon secteur si cela te dit ? ». Il se redressa et lui fit signe qu'il était prêt. Elle lui prit la main et l’entraîna dans son sillage. Il faisait encore bon bien que les nuages ne tarderaient pas à emplir le ciel. Samuel laissa son regard vagabonder alentour, observant le zoo à la tombée de la nuit. Il aimait ce silence, lui qui était constamment dans le brouhaha ambiant de l'hôpital. Lorena lui fit passer entre des rondins, puis des passages camouflés, signe qu'ils devaient emprunter les chemins dédiés exclusivement au personnel. Plus ils avançaient, plus il sentait l'odeur caractéristique du chlore mais aussi du sel. Pendant quelques seconde, il eut l’impression de se retrouver dans son Australie natale. Ils débouchèrent enfin devant un panneau bleu signalant l'entrée du secteur aquatique. Samuel se laissa encore guider un moment avant que Lorena ne freine son ascension devant un enclos qui hébergeait des otaries. « Me dit pas que c'est ça le repas de ce soir ? Non parce que je ne sais absolument pas couper ce genre de truc ! », plaisanta-t-il en fixant la bête. Samuel aimait les animaux mais il les préféraient d'avantage en liberté. Il avait même refusé d'adopter un chien parce qu'il était pleinement conscient du peu de temps qu'il aurait à lui consacrer. Malgré tout, il ne dénigrait pas le travail de Lorena et trouvait qu'elle était encore plus séduisante quand elle faisait la grimace devant ses propos. Bien sur, Samuel était un fin blagueur mais n'en pensait pas un mot.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 232
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Mer 28 Sep - 22:35 par Lorena S. Gennarino

Ce soir je vais essayer de m’ouvrir un peu plus à toi.
Samuel et Lorena


J’avais appréhendé cette soirée toute la journée ! Je craignais qu’à la dernière minute, on doive tout annuler ! Première raison, le temps ! Il ne fallait pas oublié qu’on était à Londres et que le temps n’était pas toujours stable ! Autre raison, le fait que Samuel soit retenu à l’hôpital pour une urgence ! Raison déjà responsable d’une soirée interrompue ! Dernière raison, le fait que cela soit pour moi l’urgence au zoo ! On n’était jamais à l’abri !

Bon la journée se passait sans anicroche ! Le temps était resté ensoleillé et agréable toute la journée. Il n’y avait pas eu d’urgence au zoo ! Tous les animaux du secteur aquatique, en tout cas, étaient en très bonne santé et ne manquait de rien ! Il ne restait plus qu’à croiser les doigts pour que Samuel ne soit pas retenu à la dernière minute ! Au moment où j’étais partie me changer, j’avais vérifié mon portable et ouf, pas de message pour un retard ou une annulation de la soirée ! Bon j’étais consciente que son métier demandait beaucoup d’implication de sa part ! Les patients passaient avant tout et leur bien-être tout autant ! C’était cette facette de sa personnalité qui m’avait attiré chez lui ! En le voyant on aurait pu croire que c’était parce qu’il était charmant, très agréable à regarder qui avait attiré mon attention, mais non ce n’était pas ça, même si cela avait joué un rôle ! C’était le fait que j’avais eu l’occasion de le voir en tant que médecin avant de découvrir l’homme. Après avoir en avoir appris plus sur lui, j’avais pu remarquer que le médecin et l’homme n’était pas différent ! Il était une personne adorable, attentionné envers ses patients mais aussi son entourage, mais la qualité qui me plaisait le plus, parce que sur ce point je me retrouvais en lui, était le bien être des autres ! Les humains pour lui et les animaux pour moi certes, mais cela était primordiale pour tous les deux.

L’heure H arriva et je fus bien heureuse de recevoir un message de Samuel me signalant son arrivée ! Ce fut sans attendre que je m’étais rendue à sa rencontre ! Après un accueil très agréable, j’avais introduit le thème de notre soirée, le montrer ce qui me passionnait, mon travail, une partie de moi. Et pourquoi ne pas commencer par mon secteur. On prit donc sa direction sans attendre et au passage je lui pris la main pour qu’il me suive. Le chemin que j’avais décidé d’emprunter était celui qu’on prenait tous les jours pour aller plus vite et ne pas être freiner par le nombre des visiteurs.

En prenant ce passage, on avait mis cinq bonnes minutes pour arriver à l’entrée du secteur aquatique ! Le premier enclos qu’on pouvoir était celui des otaries ! De mes quatre petites princesses (et prince puisqu’il y avait un mal). Comme je l’imaginais, elles ne dormaient pas encore ! Je me retournais sur Samuel pour lui présenter les otaries au moment où il me demanda si c’était notre repas car il ne savait pas comment couper ce genre de truc ! La première réaction qu’on put lire sur mon visage était la surprise ! Car je fus vraiment surprise par sa réaction ! Je savais qu’il aimait rire et me taquiner mais là !!!! Une fois la surprise passée, je le regardais d’un air choqué en grimaçant légèrement ! Il était hors de question qu’on touche à mes bébés !!!!

« Non ce n’est pas notre repas ! Et on ne touche pas à mes otaries !!!! Continue comme ça, et tu n’auras pas le droit de les approcher dans leurs enclos. »

Sur la fin de ma phrase j’avais essayé de rester des plus sérieuses, mais en voyant le regard rieur, le beau regard de Samuel, ben c’était raté.

« Bon, cela te dis de rencontrer Cookies, Lucky, Wally & Jimmy ? Ou tu as toujours envie de les manger ? »

Je lui souriais tout en attendant sa réponse.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm only human, I make mistakes Don't put your blame on me.

» Date d'inscription : 29/08/2016
» Messages : 310
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jake Gyllenhaal.
» Âge : 38 yo. (2/12/78)
» Schizophrénie : Lucian T. (j.momoa) & Indianna M. (n.dormer)
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Jeu 6 Oct - 12:31 par Samuel A. Adams

Tonight, try to be ourselves
Samuel et Lorena


Malgré que Lorena soit une femme adorable, Samuel n'était pas certain de pouvoir la combler réellement. Il savait, au fond de lui, qu'il ne pouvait pas vraiment apporter à une femme tout ce qu'elle désirait. Après Callie, Samuel c'était lentement laissé enfermer par son rythme de vie en décalé, pressé, bien à lui. Il n'avait pas réellement fait d’effort pour laissé entrer une autre femme dans sa vie, du moins autre part que dans son lit. Parce qu'il était un homme et il avait ce besoin de contact, de relation intime, d'affection. Il aimait le contact brûlant d'une femme contre lui, la sensation agréable de sentir une peau contre la sienne, mais quand au petit matin la femme demandait plus, il paniquait. Il n'avait jamais su comment se montrer abordable. Samuel n'était pas un homme désagréable à regarder, il le savait bien. Il était charismatique, drôle et plutôt tranquille, ce qui lui valait pas mal de sucés auprès de la gente féminine. Néanmoins, il était bien plus difficile d'obtenir de lui autre chose qu'une simple amourette. Ce n'est pas que Samuel était un goujat, non, il respectait les femmes, les admiraient même. Il avait grandit avec une mère au fort caractère, éduqué avec des valeurs fortes, ainsi qu'avec trois jeunes sœurs. Et plus tard, il avait même eu une fille. Alors les femmes, il ne les voyaient pas comme un trophée, mais plus comme des fleurs dont il fallait prendre soin pour qu'elles puissent s'épanouir. Seulement Samuel avait beau être un amant prévenant et rassurant, il l'était moins comme il s'agissait de s'inscrire dans une réelle relation. Pourtant, il était plutôt romantique, mais bien vite rattrapé par son travail, le seul véritable problème à une éventuelle relation durable.

Mais pour le moment, il n'avait pas envie de songer à tout ça. Lorena ne méritait sûrement pas ses doutes et ses inquiétudes. Après tout, ils étaient ensemble depuis 8 mois et c'était presque un record pour le chirurgien. Hormis Callie, la mère de sa fille, ses histoires n'avaient jamais été très longues. A 38 ans, il n'avait jamais vraiment vécu avec une femme, hormis les femmes de sa famille. Il n'avait jamais été marié et connaissait très peu les joies de la vie conjugale, mais également tous les inconvénients, ce qu'il se félicitait chaque jour à jouir tranquillement de son loft silencieux. Avec Lorena, ils prenaient leur temps et cela lui convenait plutôt bien. La jeune femme ne semblait pas prise de tête et ne lui posait aucune limite, si ce n'était de la respecter, ce qui allait de soi pour le Adams. « Non ce n’est pas notre repas ! Et on ne touche pas à mes otaries !!!! Continue comme ça, et tu n’auras pas le droit de les approcher dans leurs enclos. » Lorena avait eu la réaction qu'il attendait. Outrée, elle l'avait fusillé du regard avant de comprendre qu'il plaisantait. La soigneuse n'avait pas encore tout analysé de son compagnon et semblait toujours surprise de ses réactions. Samuel se pensait pourtant être un homme simple de lecture, mais Lorena lui avait prouvé le contraire. « Je soigne des humains, comment peut tu imaginer que je puisse vouloir qu'on fasse du mal à des bêtes ? », demanda-t-il sincèrement tout en gardant un léger sourire sur le visage. Il se pencha un peu plus pour observer les otaries qui ne semblaient absolument pas curieuse de le rencontrer. « Bon, cela te dis de rencontrer Cookies, Lucky, Wally & Jimmy ? Ou tu as toujours envie de les manger ? ». Samuel lui fit un large sourire sans quitter des yeux les animaux. « Oh tu sais, je préfère un bon steak en réalité », dit-il, très sérieux. Samuel avait beau aimer les animaux, il n'était absolument pas végétarien. Il appréciait les bons petits plats et notamment les viandes bien assaisonnées. Il ne se cacherait pas de cette manie même si il garderait pour lui qu'il aimait beaucoup le poisson et autre animaux de la mer. Quand on avait grandit en bord de mer, on aimait particulièrement ce genre d'alimentation. Il suivi alors Lorena qui le mena vers une porte grise qui semblait marquer l'entrée de l'enclos réservé au personnel. Il se sentait privilégié de cette visite et pensa une minute qu'il aurait aimé que Lilly soit là. Puis il se souvint avec amertume qu'il connaissait peu les goûts de sa fille et qu'il y avait de grande chance qu'elle déteste cette idée, surtout si elle venait de lui. Au moins, Lorena ne connaissait pas ce genre de galère. Elle n'avait pas à subir les attaques répétées d'une gamine qui lui en voulait pour tout et qui refusait tout contact. Il songea que Lorena avait peut-être envie d'un enfant, après tout, elle avait plus de trente ans... Mais il n'était pas certain de vouloir aborder un tel sujet avec elle. La question de l'enfant était aussi préoccupante que la question de la vie de couple à ses yeux. Ils se retrouvèrent dans une pièce qui sentait le poisson, mais pas un beau poisson qu'on servirait dans un jolie restaurant de fruits de mer, non c'était plutôt une odeur tenace, rance. Samuel en avait vu d'autre, alors il se contenta simplement d'attendre les consignes de Lorena, histoire de ne pas faire de gaffe. Si dans un bloc opératoire il était le seul maître à bord, là, il était simple spectateur et il trouvait ça plutôt intéressant.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 232
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Mer 12 Oct - 14:17 par Lorena S. Gennarino

Ce soir je vais essayer de m’ouvrir un peu plus à toi.
Samuel et Lorena


Je n’étais pas de ces personnes qui brûlaient des étapes dans leur afin d’avoir quelque chose. Cela valait pour ma vie professionnelle ainsi que pour ma vie sentimentale. C’était la raison pour laquelle, je prenais mon temps dans la relation que j’avais avec Samuel ! Je ne souhaitais pas vouloir aller trop vite et risquer d’être déçue. Je voulais apprendre à bien le connaître. Puis je souhaitais qu’il apprenne à me connaître également. Pas juste la personne que je veux bien montrer, celle qui était réservée, discrète et qui ne laissait rien paraître, qui ne s’ouvrait pas aux autres ! Il fallait dire que depuis mon adolescence et le fait d’avoir dû fuir ma Sicile natale, j’avais du mal à faire confiance aux autres, j’étais trop souvent sur la défensive ! Mais ici avec Samuel, et même si cela ne faisait que 8 huit mois que nous étions ensemble, j’avais confiance en lui. Pas une confiance aveugle, mais je savais que je pouvais être bien avec lui. Mais pour que cela continue, même je ne faisais pas de plan sur la comète, surtout pour ne pas être déçue, je voulais qu’il connaissait la vrai Lorena, pas celle qui se cachait ! Mais pour que je parvienne a m’ouvrir totalement à lui, il faudra du temps !

On avait filé directement vers le secteur aquatique ! Et pourquoi ne pas commencer par les otaries. Une fois devant l’enclos j’avais été surprise par la question de Samuel, qui me demandait si c’était notre repas du soir ! Comme je ne connaissais pas encore toutes les facettes du jeune homme et que je n’aimais pas qu’on touche à mes protégés, j’avais réagis rapidement  en le fusillant du regard ! C’était donc un peu tard que je vis qu’il plaisantait !

« On ne sait jamais ! Les psychopathes commencent par les animaux avant de s’attaquer aux humains non ? Bon d’accord, dis-le que je regarde un peu de trop de séries ! »

Oui j’avouais que je regardais un peu trop de séries américaines comme Esprits criminels, les experts ou autre ! Cela pouvait un peu jouer sur mon imagination.

« Non blague à part, je sais très bien que tu ne ferais pas de mal à un animal comme à un être humain. Tu es trop, comment dire, humain pour leur faire que se soit ! »

Je savais que Samuel n’était pas de ce genre d’homme qui pouvait faire du mal à un autre être vivant ! C’était une des ces qualités qui m’avait attirée chez lui ! Et puis la passion que j’avais à aider les animaux, les soigner, je la retrouvais chez lui quand il était avec un patient et qu’il faisait tout son possible pour le soulager.

Bon ce n’était pas tout non plus ! Si je voulais lui montrer où je travaillais, ce n’était pas en restant là à rêvasser qu’on y arriverait. Je lui proposais donc de lui montrer les quatre otaries que le zoo avait, sans auparavant m’assurer qu’il ne comptait pas les manger. Ce qui était bien entendu une plaisanterie. D’ailleurs Samuel l’avait bien compris puisqu’il me répondit avec un grand sourire qu’il préférait un bon steak.

« Il me semble que ça je le savais que tu préférais un bon steak. »

Les peu de fois ou on avait eu l’occasion de manger ensemble, j’avais pu remarquer qu’il aimait assez bien la viande, contrairement à moi ! J’en mangeais certes, mais je préférais manger du poisson, blanc de préférence.

« Et bien suis moi alors. Tu as de la chance, elles sont calmes pour le moment ! Elles ont tellement bien travaillé pendant les représentations de cet après-midi qu’elles sont un peu fatiguées. »

Mais ce n’était pas plus mal ! Je n’avais pas envie qu’une des otaries, en voulant jouer, fasse tomber Samuel ! C’était d’ailleurs comme cela et avec l’intervention du verglas que je m’étais retrouvée à l’hôpital huit mois plutôt. J’avais préparé un seau avec quatre poissons à l’intérieur, que je pris en pénétrant dans le box.

« Et voici donc mes quatre petites protégées ! »

Sur mes paroles, les otaries se redressèrent mais seulement Wally osa s’approcher de nous. J’en fis de même et le caressa sur le dessus de la tête.

« Je te présente Wally, si tu veux le caresser. »

Je regardais Samuel afin de voir si il allait approcher ou pas.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm only human, I make mistakes Don't put your blame on me.

» Date d'inscription : 29/08/2016
» Messages : 310
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jake Gyllenhaal.
» Âge : 38 yo. (2/12/78)
» Schizophrénie : Lucian T. (j.momoa) & Indianna M. (n.dormer)
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Mer 26 Oct - 12:38 par Samuel A. Adams

Tonight, try to be ourselves
Samuel et Lorena


Samuel n'était pourtant pas un homme très secret. Contrairement à d'autre, il n'avait pas un passé sombre à cacher ni une autre vie à dissimuler. C'était un homme plutôt classique en somme. Néanmoins, la vie lui avait souvent réservé quelques surprises qui avaient eu raison de lui. Des aventures sans lendemain, des coups de cœur aussi rapide qu'éphémères et un tas d'autres rencontres qui avait forgé l'homme qu'il était. Samuel n'était pas le genre de personne à se protéger des autres, mais il devait bien reconnaître qu'il se méfiait un peu plus des relations humaines. Il avait largement vu le genre humain au cour de sa vie, surtout depuis qu'il étudiait le corps humain. En tant que chirurgien, il avait observé les hommes se détruire ou se consoler, se pardonner, se rencontrer. Il avait vu les couples se défaire puis se retrouver. Bref, Samuel avait beau aimer les relations humaines, il ne voulait pas tomber dans le drama en jouant soit les Don Juan soit l'homme au cœur brisé. « On ne sait jamais ! Les psychopathes commencent par les animaux avant de s’attaquer aux humains non ? Bon d’accord, dis-le que je regarde un peu de trop de séries ! ». Samuel lui jeta un regard en coin. La aussi, il pouvait aisément visualiser des scènes dignes de film d'horreur. Il avait eu sur sa table d'opération des victimes abîmées, brisées, des corps qui avaient rencontré la pire douleur qui soit. Mais Lorena n'avait pas besoin de savoir tout ça et lui-même n'avait pas envie d'y songer en ce moment. Son quotidien devait arrêter d'interférer sur ses temps libre. « Non blague à part, je sais très bien que tu ne ferais pas de mal à un animal comme à un être humain. Tu es trop, comment dire, humain pour leur faire que se soit ! ». Humain, oui, et il valait mieux quand il observait dans quel monde il vivait. Chaque informations à visée internationale lui donnait nausée.

« Et bien suis moi alors. Tu as de la chance, elles sont calmes pour le moment ! Elles ont tellement bien travaillé pendant les représentations de cet après-midi qu’elles sont un peu fatiguées. » Samuel observa donc les bêtes. Il devait reconnaître que ce n'était pas le genre d'animal qui pouvait impressionner. Hormis l'odeur acre qui émanait d'elles, les otaries avaient une tête aussi lisse que ronde qui lui donnait envie de rire. Leurs petits yeux semblaient le scruter, mi-curieux mi-détaché. Samuel darda son propre regard sur elles, histoire de les déstabiliser. L'une d'elle émit un sifflement aigu, comme pour lui dire qu'il devenait agaçant à les fixer ainsi. Il prenait conscience de sa chance de pouvoir les observer de si près. « Et voici donc mes quatre petites protégées ! ». Samuel percevait nettement la fierté dans la voix de Lorena. C'est ça qu'il aimait chez elle, son côté touchant, cette fierté non dissimulé pour son travail. Face à lui, elle semblait rayonner, visiblement ravie de pouvoir lui présenter ces animaux. L'une d'elle sembla plus curieuse que les autres. A vu de nez, Samuel avait l’impression que c'était la plus grosse, sûrement la plus courageuse. Samuel imita Lorena en ne bougeant pas, faisant simplement mine d'attendre que ce soit celle-ci qui se présente à lui. « Je te présente Wally, si tu veux le caresser. » Samuel n'était pas vraiment impressionné mais il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en matière d'otarie. Hormis les chiens, il n'était pas vraiment familier des animaux. Pas qu'il ne les aimaient pas, mais il préférait les voir dans leur milieu naturel plutôt que derrière des barreaux. Néanmoins, ici, sur cette banquise améliorée, il trouvait cela plutôt agréable comme contexte. La fameuse Wally glissa un peu plus vers lui, hochant la tête comme un pantin tantôt vers lui tantôt vers sa soigneuse. Lorena semblait amusé de le voir hésiter. « Ca va hein, j'ai pas trop l'habitude des bêtes comme celle-là », dit-il avec un léger sourire plaqué au visage. Wally émit un drôle de son après l'avoir entendu parlé et elle glissa d'avantage dans sa direction. Samuel fit un pas vers elle et passa sa main sur sa tête. C'était à la fois doux et gras, si cela était possible. Wally sembla apprécier le moment. « Je peux ? », demanda-t-il en désignant le seau plein de poisson près de Lorena.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 232
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Lun 7 Nov - 22:49 par Lorena S. Gennarino

Ce soir je vais essayer de m’ouvrir un peu plus à toi.
Samuel et Lorena


En voyant que notre relation durait, un peur s’était emparée de moi ! Celle de devoir lui avouer qui j’étais vraiment, mon passé ! Même si au fond de moi, je savais qu’à un moment je devrais avouer la vérité à Samuel si cela fonctionne ou à l’homme qui partagera ma vie. Je sais pertinemment que si je veux que cela fonctionne entre l’homme de ma vie et moi, je devrai lui dire la vérité ! Mais je ne savais pas encore si cela était le cas avec Samuel ! Cela ne m’empêchait pas d’au moins lui faire découvrir la jeune femme que j’étais maintenant, cela qu’il avait rencontré et soigné il y a plus de huit mois. Je souhaitais qu’il en apprenne plus sur moi, sur la femme que j’étais vraiment, où je travaillais, ce que j’aimais vraiment.

J’avais donc opté pour commencer par la découverte de mon travail ! Certes, il savait très bien que j’étais soigneuse au zoo, mais je n’avais pas eu l’occasion de lui décrire exactement ce que je faisais. Mais aussi ce que j’aimais faire, lire, comme musique, tout ce qui faisait de moi une personne.

Afin de me sentir le plus à l’aise, j’avais opté pour mon lieu de travail et les animaux avec lesquels je travaillais. J’espérais que cette soirée plaira à Samuel et qu’on pourrait la passer sans être interrompu. Avant que le jeune homme arrive, j’avais essayé de planifier la soirée pour être dans les temps pour aller manger un morceau. Ce fut donc les otaries qui avaient été choisies pour commencer la visite ! Généralement on les aimait beaucoup ! Le hic comme il faisait déjà sombre, je ne savais pas lui faire une petite démonstration du spectacle que les petites bêtes faisaient ! Mais pas grave, ce n’était que partie remise.

On avait donc commencé par les otaries et la première que Samuel eu la chance de rencontré fut Wallie. Qui étonnamment, fut calme ! Elle avait regardé le jeune homme d’un air curieux, se demandant qui était cet étranger. Mais voyant que cet homme ne lui voulait aucun mal, il se déstressa ! J’avais demandé à mon compagnon s’il voulait de caresser l’otarie ! Je ne savais pas trop sa réponse, mais l’otarie, elle n’était pas contre et s’était mise à avancer dans sa direction, tout en hésitant quand même. Elle n’était pas la seule à hésiter, car c’était le cas de Samuel ! D’ailleurs en voyant la scène qui se passait devant moi, je ne pus m’empêcher de sourire.

« Excuse-moi, je ne veux pas me moquer, mais la scène est tellement mignonne ! Wallie est tout aussi hésitant que toi ! Je sais bien que tu n’as pas l’habitude avec ce genre d’animaux ! C’est pour cela que je ne te force pas et te laisse y aller à ton aise. »

Il devait y aller de lui-même, sans geste brusque. C’est pour cela que je ne disais rien et le laissait avancer pas à pas. Et j’avais eu raison. Car quelques minutes plus tard, Samuel caressait la tête de l’otarie !

« Euh oui si tu veux ! Je voulais d’abord voir comment tu te sentais en présence des otaries avant de te proposer de leur donner du poisson ! Mais si tu te sens d’attaque de le faire, pas de souci, vas-y ! »

Sur mes paroles, je m’étais approché du seau pour le prendre et rendre la tâche plus facile pour Samuel ! Puis j’avais un peu peur que les autres n’en profitent pour se servir pendant que Samuel nourrissait Wallie ! Il avait l’air de bien se débrouiller avec les animaux.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm only human, I make mistakes Don't put your blame on me.

» Date d'inscription : 29/08/2016
» Messages : 310
» Pseudo : Mom's
» Avatar : Jake Gyllenhaal.
» Âge : 38 yo. (2/12/78)
» Schizophrénie : Lucian T. (j.momoa) & Indianna M. (n.dormer)
# Re: Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
message posté Lun 28 Nov - 15:54 par Samuel A. Adams

Tonight, try to be ourselves
Samuel et Lorena


Samuel prenait lentement conscience que sa relation avec Lorena n'avait rien de simple. Pourtant, elle paraissait limpide vu de l'extérieur. Ils étaient tous deux des adultes libres et intelligents. Samuel et Lorena avaient passé l'âge des enfantillages et des premiers émois, ni l'un ni l'autre ne se berçait d'illusion. Du moins Samuel l'espérait. Il n'avait pas la prétention de connaître Lorena par cœur, en fait, il savait peu de choses sur elle. Ils avaient prit leur temps et le peu de moments passés ensemble n'était pas le fruit de longs échange entre eux. Par moment, il se demandait pourquoi il n'était pas plus curieux que ça. Bien que la nature n'est pas fait de lui un homme très curieux, il aurait sans doute voulu savoir quelques éléments du passé de Lorena. Sauf qu'il devait bien reconnaître que cela ne le concernait guère en vérité. Alors à son sens, leur relation n'avait rien de simple. Samuel n'avait jamais connu de relation aisée à vrai dire. Son histoire avec Callie avait débuté aussi rapidement qu'elle c'était terminée bien qu'elle est donné lieu à une petite fille. En le quittant, elle avait laissé une trace indélébile dans son cœur et même après toutes ces années, il lui arrivait encore de penser à ce qu'il serait advenu d'eux si les choses avaient été différentes. Quant à Isolde, elle avait elle aussi marqué sa peau à vif, bien que Samuel avait toujours su, dans le fond, que cela finirait mal. Et maintenant, il y avait Lorena. Elle était sublime, intelligente et créative, mais cela était-il suffisant ? Oui, sans nul doute, elle serait parfaite aux yeux de tous. Mais Samuel n'avait pas l’impression d'être celui qui pouvait la mériter.

« Excuse-moi, je ne veux pas me moquer, mais la scène est tellement mignonne ! Wallie est tout aussi hésitant que toi ! Je sais bien que tu n’as pas l’habitude avec ce genre d’animaux ! C’est pour cela que je ne te force pas et te laisse y aller à ton aise. » Son sourire était superbe, ainsi que l'aisance qu'elle pouvait dégager. Une fois de plus, il se dit qu'il aurait dû s'en satisfaire, qu'il n'avait qu'as apprécier l'instant, mais quelqu'un chose semblait le freiner. « Euh oui si tu veux ! Je voulais d’abord voir comment tu te sentais en présence des otaries avant de te proposer de leur donner du poisson ! Mais si tu te sens d’attaque de le faire, pas de souci, vas-y ! ». Samuel plongea sa main dans le seau et en retira un poisson visqueux. Il fit un pas en direction de l'otarie et celle-ci hésita quelques secondes. Sous l’œil avisé de Lorena, Samuel tendis l’appât à Willie qui vint renifler le poisson avant de le prendre de ses mains et de le gober à la vitesse de la lumière. Lorena lui fit un sourire complice. Ils restèrent ainsi un moment aux contacts des otaries puis retrouvèrent le chemin du zoo. « L'odeur fini par partir à un moment ? », lui demanda-t-il après avoir laver ses mains dans l'espace de soin que Lorena lui avait désigné. Il était pourtant habitué aux odeurs tenaces, mais ici, loin de son bloc chirurgical et de ses nombreux antiseptiques, il se sentait à nu. Ils firent quelques pas en silence, Samuel jetant des regards vers les enclos qu'ils dépassaient. « Lorena, je dois te dire quelque chose ». Il avait sans doute trop retardé ce moment. A la voir ainsi se démener pour lui montrer de quoi était faite sa vie, Samuel se sentait coupable de n'avoir pas été totalement honnête envers elle. Lorena plongea son regard dans le sien. Ils c'étaient arrêté devant un kiosque de souvenir. Samuel n'avait jamais été vraiment à l'aise dans ce genre de situation. Il mit les mains dans ses poches, plantant ses pieds dans le sol. « On m'as proposé le poste de chef de la chirurgie ». Lorena n'était pas chirurgien, alors il ne savait pas si elle comprenait tout ce que cela comprenait. En vérité, lui ne le savait que trop. Au delà de la simple promotion, c'était toute une vie qui allait être bouleversé. « Je tiens à te le dire parce que si j'accepte, je ne pense pas que nous pourrons continuer tous les deux». Il était à peine conscient des mots qui sortaient de sa bouche. Pourtant, il avait beau retourner ça dans sa tête, il ne voyait pas d'autre alternative.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Je vais essayer de m'ouvrir un peu plus à toi [Samuel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Camden Town
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Victoria et Stan : Je vais essayer de te faire te rappeler
» Je vais essayer de ne pas l’abîmer... [PV Eric Border]
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]
» Ouvrir la porte d'un avion en plein vol pour fumer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-