Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Baby, I like your style ~ (Maya)

avatar
We could be heroes just for one day
We could be heroes just for one day
» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4556
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (w. moseley) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Jeu 22 Déc 2016 - 16:16 par Matteo Brown
Baby, I like your style
Matteo & Maya

Les rencontres dans la vie sont comme le vent. Certaines, vous effleurent juste la peau, d’autres vous renversent. ✻✻✻ Ah ben non, il n'est pas fou. Maya ne voyait vraiment rien. Comme c'est frustrant pour lui. Allez un coup de plus dans ta fierté. Après avoir reçu un " je préfère qu'on soit amis " par Riley, voici une nouvelle claque dans la gueule. Matteo s'inquiétait. Il ne savait plus draguer ou quoi? Tout cela lui avait été destitué. Mais quand? Comment? Pourquoi? Il ne s'était plus senti mal à l'aise depuis pas très longtemps en fait. C'est la merde. Il va faire comme si de rien n'était mais ça commence sérieusement à l'inquiéter. A croire qu'il ne plaisait plus aux femmes. Avant, il n'avait aucun problème avec ça. C'est peut-être depuis qu'Annabelle ne fait plus partie de sa vie. Ils ont divorcés, elle est partie avec une part de lui. Non mais c'est complètement tordu ça. Il commençait à s'imaginer qu'il devrait aller voir un psy pour les relations amoureuses car ça ne lui menait à rien. A force de trop courir aux fesses de Riley, elle s'est enfuie, se montre distante et préfère qu'ils essayent d'être amis. Ce jour là, Matteo eu l'impression de se ramasser un building sur la tronche. Il le vit encore mal, il pense encore à elle mais il aimerait bien passer à autre chose. Alors il a préféré se concentrer sur Maya, rien que ce soir. Il a essayé trop fort mais hélas, elle semblait aussi tenir la pancarte de simple amie. Elle est inaccessible, indomptable et surtout intrigante.
Le détective fronça les sourcils lorsqu'il vit que Maya était outrée, choquée par ses mots. Mais enfin pourquoi se mette dans des états pareils? Ce n'est juste la simple vérité ou le reflet du miroir qu'elle envoie aux gens. Maya n'est pas une fille qui aime plaire non, c'est limite si elle préfère recevoir des compliments fâcheux. « On va faire simple car cette discussion est trop difficile pour toi. Oublie ce que j'ai dit. » inutile de se battre plus longtemps. Elle veut pas comprendre bah elle veut pas comprendre, basta c'est pas grave. Il aura tenté le coup et hélas héhé c'est la merdas. Pas grave, déçu mais pas étonné. Ensuite il l'emmène danser, une danse rapide, trop rapide même, Maya avait déjà envie de faire autre chose. Un peu blasé par tout ça, le jeune homme soupira et posa ses mains dans les poches de son jeans. Il allait lui dire qu'il allait rentrer mais elle attira son attention en lui confiant qu'elle aimait bien passer du temps avec lui. Ah, enfin elle montre quelque chose. Non parce qu'il avait l'impression d'être plus un boulet à son pied qu'autre chose. « Ah ouais? Tu me trouves pas trop lourd? Je ne pensais pas que tu appréciais ma compagnie à ce point. Mais c'est réciproque. On a tous besoin d'une Maya dans notre vie. » sur ce, il leva son verre pour trinquer avec elle, sourire renversant à la clé, puis il tapota des doigts sur le comptoir. « C'était pas méchamment quand j'ai dis que tu étais un glaçon. C'est une expression débile. J'ai dit ça parce que... tu ne montres rien. » dit-il simplement en espérant ne pas la vexer. Ça fait bizarre de parler comme ça, sérieusement, sans des blagues dans tous les sens. Parfois, il aimerait qu'elle se livre un peu plus, qu'elle se lâche, qu'elle lui montre que ouais, ses beaux yeux ne la laissent pas indifférente.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Mar 17 Jan 2017 - 11:16 par Maya M. Scott
Matteo ∞Maya
BABY, I LIKE YOUR STYLE
« On va faire simple car cette discussion est trop difficile pour toi. Oublie ce que j'ai dit. » Maya regarda un instant son compagnon sans rien dire. Le jeu du chat et de la souris semblait désormais terminé. Il l'était parce que celui-ci décidait d'y mettre un terme faute d'avoir gagné. Du moins était-ce, ce qu'elle décelait. Le jeune femme ne ce trouvait pas certaine de réellement comprendre où son camarade voulait en venir. Elle hésita plusieurs secondes sur la façon de lui répondre. Devait-elle encore le rembarrer ? Se montrait peinait qu'il mit le doigt sur son
incompréhension. Ca ne vaut peut-être pas la peine que je m'emballe et que je monte sur mes grands chevaux...Peu convaincue, elle n'en fit pourtant rien et se contenta de hausser les épaules. L'infirmière accepta néanmoins de danser avec le détective, ce qui fut plutôt agréable. Après cela, la jolie brune se laissa aller à avouer qu'elle appréciait le temps passé en sa compagnie. « Ah ouais? Tu me trouves pas trop lourd? Je ne pensais pas que tu appréciais ma compagnie à ce point. Mais c'est réciproque. On a tous besoin d'une Maya dans notre vie. » Elle pencha légèrement la tête de coté. «  A vrai dire, disons que ça dépends des moments. Tu ne pensais pas que j'appréciais ? » Elle haussa un sourcil, soudainement curieuse. « Pourquoi croyais-tu que je t'appelais lorsque j'en avais besoin ? Seulement parce que c'était pratique ? » Elle marqua une pause et observa plus attentivement Matteo, en attendant une réponse. « Et je suis complètement d'accord sur le fait que je suis essentielle. » Elle sourit, amusée. Sur ce, il leva son verre pour trinquer avec elle, ce qu'elle ne déclina pas, au contraire. « C'est quand même mieux, lorsqu'on arrive à s'entendre, non ? » commenta-t-elle. « C'était pas méchamment quand j'ai dis que tu étais un glaçon. C'est une expression débile. J'ai dit ça parce que... tu ne montres rien. » Son verre toujours en main, l'américaine bu une gorgée tout en écoutant le britannique. Elle hocha vaguement la tête : « C'est vrai que ce n'est pas l'expression la plus brillante du siècle mais bon... » En réalité, Maya n'ignorait pas qu'elle pouvait se montrer distante à l'égard de certaine personnes. « Mais je sais...que je suis peut-être pas très démonstrative ou même plutôt fuyante dès qu'une relation à l'air de vouloir dépasser le stade de l'amitié... » Elle se tut un instant et resta pensive. Quoi de plus normal après tout ? Son passé amoureux et ses relations proches en général n'avaient pas étés des plus heureuses. Oui, c'était même carrément foireux, commenta sa conscience. « Je sais que je ne pourrais pas éternellement me cacher derrière ça mais, avec tout ce qui c'est passé en l'espace de deux ans...presque trois...C'est...J'ai beaucoup de mal à me projeter dans quelque chose, à faire confiance. Ou à juste...me montrer un peu plus ouverte ». Le silence s'installa à nouveau. Elle espérait ne pas essuyer une nouvelle remarque vexante, car elle faisait un réel effort pour en dévoiler d'avantage que ce qu'elle en avait l'habitude avec le jeune homme.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
We could be heroes just for one day
We could be heroes just for one day
» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4556
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (w. moseley) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Sam 28 Jan 2017 - 21:58 par Matteo Brown
Baby, I like your style
Matteo & Maya

Les rencontres dans la vie sont comme le vent. Certaines, vous effleurent juste la peau, d’autres vous renversent. ✻✻✻ Parfois, il suffit de piquer, d'être un peu dur, mettre les gens mal à l'aise pour les aider à se libérer. Il faut qu'il y ait ce choc. C'est ce que Matteo venait de faire avec Maya. Il sait qu'il la blesse en disant ça, en la comparant à un glaçon, en lui faisant comprendre qu'elle avait un coeur de pierre. Il en avait marre de voir son amie comme la fille qui ne voulait pas de relations sérieuses ou même des petites aventures. Celle qui veut sans cesse se protéger. A force de vouloir mettre son coeur en sécurité, le jour où on voudra l'utiliser, on ne se souviendra même plus du mode d'emploi. Cette réplique vient bien du film Home Alone 2 oui oui mais ce qui est dit est sensé. Si le petit garçon mets ses patins à roulettes au placard car il a peur de les utiliser, lorsqu'il en aura vraiment envie plus tard, il regrettera car il n'a pas appris à en faire. Mais Matteo ne va pas raconter ça à Maya. Cela serait l'inciter à croire qu'il avait envie d'être avec elle. Non, il ne peut pas être avec une fille au caractère si insupportable. Mais au fond, cette pensée d'avoir envie d'elle, rien qu'elle, la voir quand il veut, se sentir plus important que les autres hommes, ça oui, c'était une évidence que ça lui plairait. En fait oui, il la veut. Mais il ne se le permettrait pas. Pas si ça vient d'elle, pas si elle se confie, pas si elle lui fait comprendre que c'est en partie réciproque.
Le problème avec Matteo, c'est qu'il se vente à dire qu'il n'a pas besoin d'une présence féminine pour être heureux, que la seule personne qu'il aime c'est son nombril. Mais en vérité, il ne peut pas vivre sans les femmes, sans cette présence le matin. Sentiments ou pas - ça c'est encore autre chose - pour lui c'est un besoin vital d'être bien entouré. C'est pour ça qu'il drague, qu'il couche avec des nanas aussi canons les unes que les autres. C'est pour combler ce vide. En visant Maya, il vise très haut, la meilleure pomme de l'arbre, pas les pommes pourries qui sont à terre. Il veut celle qui est difficile à avoir.
Maya commença à se confier. C'était dingue. Matteo en était tout ouï. Il la regardait avec des yeux qui pétillaient. Il s'en foutait bien si ce qu'elle allait dire allait toucher son ego ou pas ; elle parlait.  « Je suis en quelque sorte ton super héros. » dit-il en souriant. Celui qui vient l'aider pour tuer une araignée. Comme le super héros de Riley qui avait une fuite d'eau dans sa cuisine. Mais personne donc ne voulait de lui en temps que prince charmant? Apparemment non. C'est le karma. A 27 ans il serait temps de s'inquiéter sur sa vie de célibataire, ça ne peut plus durer. « Je trouve ça dommage. » répondit-il quelques longues secondes après que Maya ait terminé. Oui c'était dommage de rester bloquée comme ça alors qu'elle pourrait rencontrer l'homme de sa vie. « Tu n'as pas peur qu'en te privant, ou même te punissant, excuse-moi du terme assez fort, tu risques de passer à côté de quelque chose de beau? Peut-être que ce matin tu as rencontré l'homme de ta vie dans la rue mais tu n'as même pas pris la peine de porter le regard sur lui. » il ne sait pas si c'est une métaphore ou une comparaison mais ça ressemble plus à une illustration pour appuyer son explication. « Je ne dis pas que tu as un problème, loin de là. Je ne veux plus te vexer mais tu es d'accord avec ça? Tu acceptes de te renfermer comme une coquille car tu as trop souffert?  C'est ça ton destin? C'est de la faiblesse ma belle. Tu ne t'es pas dit qu'il suffisait d'un simple petit pas vers un homme pour oublier que tu as eu mal? Est-ce.... est-ce que tu remarques au moins que tu plais? » il n'a pas compris pourquoi mais sa main recouvrait celle de la jeune fille. Il veut juste la mettre à l'aise, lui faire ouvrir les yeux. Il veut se montrer rassurant et non cruel. Si ça tombe, elle n'a plus du tout confiance en elle, elle se trouve moche et idiote, alors qu'elle est tout le contraire.
Pour Matteo, elle est ce qu'il y a de plus parfait.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Mar 31 Jan 2017 - 17:52 par Maya M. Scott
Matteo ∞Maya
BABY, I LIKE YOUR STYLE
La jeune femme ne savait que pensée. Elle venait ici, pour se changer les idées, penser à autre chose. Et voilà qu'elle le croisait. Coïncidence ? Ironie du sort ? La suite des événements n'avait pas réellement été pour lui plaire. Le détective c'était permis de lui dire des choses très peu agréable. Même si elle n'appréciait pas particulièrement cela, elle avait prit sur elle de ne pas réagir trop brusquement, à sa bonne habitude. Au contraire, après cette danse et quelques commentaires non sympathique, la demoiselle se décidait à se confier légèrement. Si elle était comme l'accusait son camarade, si froide et distante, cela n'était pas sans raisons. « Je suis en quelque sorte ton super héros. » dit-il en souriant. Parfois, cela arrivait en effet. Surtout lorsqu'il vient tuer les araignée de la cuisine, commenta sa conscience.  « Je trouve ça dommage. » répondit-il une fois que Maya eu terminé de parler. « Tu n'as pas peur qu'en te privant, ou même te punissant, excuse-moi du terme assez fort, tu risques de passer à côté de quelque chose de beau? Peut-être que ce matin tu as rencontré l'homme de ta vie dans la rue mais tu n'as même pas pris la peine de porter le regard sur lui. » L'infirmière baissa la tête. L'image de Tom s'imposa presque immédiatement à son esprit. Le temps passait, elle le savait mais elle continuait de peiner à se remettre de cette histoire. "Je crois que je l'ai déjà rencontrée" déclara-t-elle. "L'inconvénient, c'est que les choses se sont mal terminées." Elle se tut et son regard se perdit dans le vide. « Je ne dis pas que tu as un problème, loin de là. Je ne veux plus te vexer mais tu es d'accord avec ça? Tu acceptes de te renfermer comme une coquille car tu as trop souffert?  C'est ça ton destin? C'est de la faiblesse ma belle. Tu ne t'es pas dit qu'il suffisait d'un simple petit pas vers un homme pour oublier que tu as eu mal? Est-ce.... est-ce que tu remarques au moins que tu plais? ». Jetant un oeil à son compagnon, elle haussa les épaules. "Mais j'ai un problème" déclara-t-elle simplement. "Je n'arrive à reprendre pieds depuis cette histoire...Du moins pas complètement. Et je n'y peux rien, j'ai essayée...Mais il est partout et je parviens pas à l'évacuer." Elle ne précisa pas, qu'elle n'était pas certaine non plus de le vouloir. "Et que je plaise...C'est pas tellement le souci." L'américaine n'avait pas de véritable difficultés avec cela. Elle savait comment s'y prendre, quoi dire, quoi faire pour attirer l'attention. "J'ai rencontrée des gens, j'ai tissée des liens mais...rien de vraiment sérieux. J'ignore si je peux aller au delà de ça." Elle marqua une pause et réajusta une mèche de cheveux avant de reprendre : "Je sais bien que je ne peux pas rester perdue indéfiniment. Mais je ne sais pas comment avancer." Prenant un instant pour inspirer et expirer, elle se força à parler d'une voix calme et quasi sereine, alors qu'il n'en était rien. "Et puis qui voudrait rester avec moi ? Et pourquoi ?" Elle se tut et observa la main de son ami sur la sienne. Il essayait à présent semblait-il de se montrer rassurant. Sans réfléchir, la jolie brune posa son autre main par dessus, enfermant ainsi celle de son interlocuteur.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
We could be heroes just for one day
We could be heroes just for one day
» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4556
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (w. moseley) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Mer 1 Fév 2017 - 16:15 par Matteo Brown
Les rencontres dans la vie sont comme le vent. Certaines, vous effleurent juste la peau, d’autres vous renversent. ✻✻✻ Matteo est touché par les confessions de la jeune femme. Cela change. D'habitude ils ne parlaient pas sérieusement, ils blaguaient ensemble, ils s'amusaient comme des petits fous mais de là à parler cartes sur table en toute franchise. Non, c'était bien la première fois. Il se souvenait encore de la fois où Maya l'avait appelé pour une araignée dans la cuisine, et puis ils ont joué à un jeu d'alcool et les choses étaient devenues un peu plus piquante entre eux. Mais tout de suite, il a remarqué une Maya braquée. Il avait fait des avances et à part recevoir un sourire, elle ne faisait rien. C'est ça aussi qui lui a donné envie de la pousser un peu, de creuser. La mettre mal à l'aise n'était pas sa première préoccupation. S'il s'attendait à tant de fragilité de sa part, il ne se serait pas permis de lui dire qu'elle avait un coeur glacé. C'est même vexant en y repensant. Avec ses amis on peut rigoler de tout mais faire attention quand même. La belle venait à lui faire comprendre qu'elle avait un homme en tête. Matteo déglutit, un peu déçu de cette nouvelle. Mais qu'est-ce qu'elle en peut? Maya a le droit de fréquenter qui elle veut. Il est peut-être un peu jaloux, rien qu'un peu. Un ex toujours dans ses pensées qui persistait dans sa tête. Ça, Matteo ne peut que le comprendre. Il a trop longtemps gardé Riley dans sa tête et il se sent mieux depuis qu'il ne pense plus à elle. Enfin, ça lui arrive encore, mais comme il n'y a plus d'espoir, ça lui fait moins mal que d'espérer. « J'étais loin de me douter qu'il y avait un homme derrière tout ça. » lui confia-t-il en faisant de gros yeux. Là, c'est le sujet délicat. Si ça s'est mal terminé c'est qu'elle n'a surement pas envie de lui en parler. Elle semblait traumatisée. Oui, il a dû se passer quelque chose de grave si elle n'osait pas franchir le pas, si elle était toujours sous cette emprise. Cela se voyait qu'elle avait envie d'oublier ça, cette personne. Matteo sentait ces choses-là. « Tu crois que ce gars t'aidera à avancer? » parfois, vaut mieux être seul que mal accompagné. Peut-être qu'il est trop indiscret mais on touche presque le but. Maya ne peut pas lui dire ça et s'arrêter comme ça. Il veut la comprendre de A à Z, il s'intéresse à elle. N'a-t-elle pas l'habitude qu'on s'intéresse à elle? Il voulait la rassurer comme il pouvait. Parfois, de simples mots peuvent rendre le sourire à quelqu'un. Maya resserra la main du détective et ça lui faisait chaud au coeur. Il allait se mouiller et tant pis s'il tombait. Maya ne le laisse pas indifférent depuis longtemps. Quitte à jouer sa dernière carte ce soir. « Moi, Maya. » il ne lâchait pas sa main. La musique semblait disparue, comme s'il n'y avait que tous les deux. « Parce que tu es la fille la plus gentille, adorable et sincère que je connaisse. Et je ne supporte pas de savoir qu'on t'ait fait du mal car tu mérites que d'avoir de belles choses. » il afficha un tendre sourire et plongea son regard dans ses yeux noisettes. « Et tu es la plus jolie des londoniennes. » il ne lui a jamais caché cette beauté surhumaine. Grande, bien formée comme il faut, brune, le teint légèrement plus bronzé que les gens d'ici, c'est tout à fait son style.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Mer 8 Fév 2017 - 19:21 par Maya M. Scott
Matteo ∞Maya
BABY, I LIKE YOUR STYLE
Jamais jusque là, Maya n'aurait cru pouvoir confier ainsi ce genre de chose au jeune homme. En effet, ils n'avaient pas ce genre de rapports. Tous les deux se chamaillaient comme des enfants, s'envoyait des pics, rigolaient et se permettaient de monstrueuses blagues. Et il n'avait aucunement était question de près ou loin, d'affaires plus sérieuses. Cela dit, j'y suis possiblement pour quelque chose, songea-t-elle. Presque naturellement, la demoiselle mettait une partie d'elle à distance et ne se dévoilait jamais totalement. Mais ce n'était pas forcément lié à son histoire avec Tom, qui n'avait sans doute rien arrangeait. Depuis toute jeune et plus particulièrement après la disparition de son frère, le besoin de se forger une barrière entre elle et le reste du monde semblait nécessaire. . « J'étais loin de me douter qu'il y avait un homme derrière tout ça. » Cette phrase l'a ramena à la réalité présente, à ce bar et à Matteo. "C'est une histoire compliquée" répondit-elle seulement. Elle ne se sentait pas de se perdre dans les détails des nombreux problèmes qui en avaient découlais.  « Tu crois que ce gars t'aidera à avancer? »  Elle haussa les épaules. "Je ne crois rien du tout." Pinçant les lèvres, elle hésita avant de reprendre : "Je ne m'accroche pas désespérément à quelque chose...Plus maintenant du moins. Simplement...Je n'arrive pas à m'en débarrasser. " Elle se tût, ne sachant comment s'expliquer plus clairement. Son ex...Pouvait-elle réellement utiliser ce terme ? Elle n'en était même pas sur. Mais si son absence s'avérait douloureuse, sa présence comme résurgence d'un passé commun était encore plus difficile à supporter. De sa main libre, la jeune femme recouvra celle du détective. Elle appréciait sa soudaine sollicitude, bien que cela fut surprenant. Non pas que je ne le crois  incapable d'être un peu sentimental, c'est juste...J'ai pas l'habitude, songea-t-elle. L'américaine avoua se demander qui voudrait rester avec elle. « Moi, Maya. » Relevant brièvement la tête, elle regarda son compagnon, ouvrit la bouche et l'a referma. "Ne dis pas de bêtises." « Parce que tu es la fille la plus gentille, adorable et sincère que je connaisse. Et je ne supporte pas de savoir qu'on t'ait fait du mal car tu mérites que d'avoir de belles choses. » Le tendre sourire qu'il afficha à cet instant aurait presque pu l'a faire craquer. Presque...« Et tu es la plus jolie des londoniennes. »  Elle secoua la tête et se releva. "Ecoute, ne le prends pas mal mais...tu ne devrais pas dire ce genre de choses. Tu...C'est...Ce n'est pas aussi simple que ça. Je n'ai rien dis jusque là...C'est surement égoïste de ma part." Elle fronça les sourcils et marqua une pause, cherchant ses mots. "Je...Je ne peux m'engager la dedans...ou dans quoi que ce soit...Je peux pas et..." Sa voix trembla et elle eu beaucoup de peine à se retenir une crise de larmes.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
We could be heroes just for one day
We could be heroes just for one day
» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4556
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (w. moseley) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Lun 20 Fév 2017 - 3:06 par Matteo Brown
Les rencontres dans la vie sont comme le vent. Certaines, vous effleurent juste la peau, d’autres vous renversent. ✻✻✻ Parfois, ou disons tout le temps, il ne comprend pas le cerveau féminin. Qu'est-ce qu'elles ont toutes à la rendre fou ? Avant, les nanas c'était son domaine. Il trompait même Annabelle lorsqu'ils étaient mariés. C'était Matteo le macho le fuego. Maintenant c'est tout petit Matteo, rentre chez toi et va faire dodo. Surtout reste tranquille et arrête de te faire ridiculiser. Il y a cru ouais, avec Maya. C'était trop beau pour être vrai, ça il le savait mais l'alcool lui a donné des ailes. C'est mal, très mal. Maintenant qu'elle lui foutait un vent, il allait devoir l'éviter, ou faire comme si de rien n'était mais c'est chaud de passer après ça. D'oublier ce moment comme s'il n'avait rien dit. A force de trop en savoir, elle a finit par lui faire mal. Rien qu'un peu. Juste une petite piqûre qu'il n'avouera jamais par fierté. C'est ça ton problème Matteo, c'est que t'es pas capable de vivre tout seul alors tu te trouves absolument une nana pour te tenir compagnie. Car est-ce que tu l'aimes ? Non, Matteo n'éprouvait pas ce genre de choses même s'il a essayé de les forcer. On ne contrôle pas ça et son coeur n'est pas fait pour Scott. Dommage, qu'elle reste dans son passé sombre avec ce mec qui hante ses esprits. C'est pas son problème et tant pis si elle ne veut pas avancer. Car dans la vie, c'est jamais les choses sombres qui s'accrochent à nous, c'est nous qui nous nous accrochons intensément à elles. Mais pendant un instant, il regretta un peu d'être fâché. Maya avait les larmes aux yeux. Glups. Qu'est-ce qu'il doit faire dans ces moments là ? La rassurer, se montrer tendre ça serait la saouler encore plus. Il pense qu'elle a besoin d'être seule, de rentrer, d'arrêter de cuver déjà et de passer une bonne nuit de sommeil. « Oublie ce que j'ai dit, je voulais pas te mettre dans cet état. » et voilà maintenant il faisait pleurer une fille. Va t'enterrer mec et tu m'appelles pour reboucher le trou. Le détective détendit ses épaules et soupira. « Je te ramène chez toi ? Je ne crois pas que c'est une bonne idée de montrer ce visage triste ici. Tu pourrais faire de la peine aux hommes qui te regardent et moi je risque de me ramasser une patate dans la tronche. » toujours en train de blaguer et oui, elle va bien finir par montrer ses dents. Il termina son verre et attendit que Maya fasse de même. Il ne veut pas être chiant plus longtemps. La pousser à se dévoiler a plombé l'ambiance.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Mar 21 Fév 2017 - 13:28 par Maya M. Scott
Matteo ∞Maya
BABY, I LIKE YOUR STYLE
« Oublie ce que j'ai dit, je voulais pas te mettre dans cet état. »  Elle secoua la tête, tout en continuant d'essayer de retenir ses larmes. Pourquoi pleurait-t-elle ? Pourquoi ne pouvait-elle pas s'en empêcher ? Tout à coups ses sentiments semblaient bien confus. L'aveu de son camarade s'avérait dérangeant. Car même, si elle l'avait voulue, se détacher du passé ne lui paraissait pas aussi simple. Ça ne l'ai jamais, avoua doucement sa conscience. Trop choses restaient encore inachevées ou...Elle se mordit l'intérieur de la joue. Combien d'échecs ou de vaine tentatives devrait-essuyer avant que les choses s'améliorèrent ? Elle ignorait.  Toutefois, la demoiselle ne doutait pas qu'il fallait pour que sa vie reprit réellement son cours, de la façon la plus normal et épanouissante possible, cela devait commencer par une remise en question d'elle même. Il faudrait commencer par réglé les questions qui t'empêcher d'avancer...Elle soupira et laissa les gouttes d'eau salées roulées sur ses joues. Il y avait beaucoup à faire, beaucoup trop. « Je te ramène chez toi ? Je ne crois pas que c'est une bonne idée de montrer ce visage triste ici. Tu pourrais faire de la peine aux hommes qui te regardent et moi je risque de me ramasser une patate dans la tronche. » Levant les yeux vers son compagnon, elle chassa du bout des doigts une goutte et se félicita intérieurement d'avoir misée sur une maquillage waterproof. Ca m'aura évitée d'être moche en plus d'être triste. Écoutant son camarade, elle rit légèrement. Il trouvait vraisemblablement toujours le moyen de plaisanter, ce dans n'importe quelle situation. "Si ça peut te rassurer, je ne laisserais personne te faire du mal." Elle le regarda terminer son verre et attendre qu'elle se décide à accepter sa proposition ou non. "Je veux bien que tu me ramène" finit-elle par dire. Réajustant le mini sac à main en bandoulière, qu'elle n'avait pas quitté depuis le début, elle se leva, prête à partir. "Je sais que, je n'ai peut-être pas besoin de dire ça mais...Quoi qu'il arrive, je...Je ne veux pas perdre qu'on a. Tu comprends ?" Elle marqua une pause avant de reprendre. "C'est mal dit, mais l'intention y est" Elle afficha une moue désolée et trotta en sa compagnie vers la sortie. Pour une soirée qui se devait de lui changer les idées, c'était ratée. Les questions se bousculaient dans son esprit et elle se sentait à présent infiniment lasse et fatiguée. Près de la porte, elle se demanda ce qu'allait bien pouvoir lui réserver le lendemain. Malgré tout, elle espérait que la journée suivant serait meilleure que les précédentes. L'espoir fait vivre, songea-t-elle. Mais cela n'était plus suffisant. L'infirmière devait faire quelque chose. Elle ne pouvait plus rester ainsi et attendre docilement que le temps passe. Elle ne voulait plus regarder son existence filer au devant elle, sans rien faire.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
We could be heroes just for one day
We could be heroes just for one day
» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4556
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (w. moseley) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Mar 21 Fév 2017 - 15:36 par Matteo Brown
Les rencontres dans la vie sont comme le vent. Certaines, vous effleurent juste la peau, d’autres vous renversent. ✻✻✻ Autant clore le sujet. C'est pas très plaisant de voir Maya pleurer. C'est même... Matteo se déteste pour ça. Tout ce qu'il voulait c'était briser la glace, savoir comment elle était sentimentalement parlant, voir si cela pouvait être réciproque mais non. Maya restera la fille qu'il avait toujours voulu mais qu'il n'aura jamais. Peut-être que les choses vont changées depuis cette discussion, ou peut-être pas. Cela serait bizarre de faire comme si de rien n'était. En tout cas, Matteo ne pourra pas. Il déteste les relations awkwards, prétendre être ce qu'il n'est pas. Il ne pourra plus se considérer seulement comme son ami, y'aura quelque chose de plus qu'il sera obligé de cacher et ça, ça ne l'intéressait pas. Il est clair que la miss n'a pas encore oublié son passé et cet homme, il en est certain, son coeur est toujours coincé. Pourtant il suffit de peu pour se libérer. A quoi ça sert de mettre son coeur sous les verrous ? Le jour où elle voudra l'utiliser, elle en sera incapable car elle aura oublié comment on fait. Bref, cette soirée devait bien se passer et hélas, ce n'était plus le cas. Le détective avait envie de disparaître ou de remonter le temps pour éviter cette rencontre, ou cette discussion. Ou peut-être... éviter de l'avoir rencontrée au moins il ne serait pas tombé sous son charme. C'est dur à dire, mais ça aurait été plus simple pour tout le monde. Il lui a proposé gentiment de la ramener. Malgré le taux d'alcool peu élevé dans son sang, jamais il ne prendra la voiture donc il va la raccompagner en taxi jusque chez elle. Matteo leva un sourcil à sa requête. Cela va être dur de ne rien changer ente eux. Il ne sait pas comment réagir face à cela. « Qu'est-ce qu'on a d'après toi ? » demanda-t-il pour l'éclaircir. Une amitié, rien que ça ? Ou ce qu'il se passe entre eux même s'il n'y a pas de mots pour le décrire. Il souffla puis glissa son pouce sur la joue de Maya pour essuyer sa dernière larme, il l'espère.  « Allez viens princesse, on y va. » il passa son bras sur ses épaules et la tira hors de cet endroit. Dorénavant, il ne verra plus la boîte de nuit comme avant. Le détective trouva rapidement un taxi et laissa Maya s'y asseoir la première. Le trajet fut assez silencieux. Matteo réfléchissait lui aussi. Il était aussi paumé qu'elle. Il se sentait con et stupide de lui avoir dit que lui, il avait envie d'elle, de sa présence au quotidien. Mais tant pis, faut bien se rendre à l'évidence. She's too perfect for him. Arrivés devant chez elle, Matteo ne savait pas s'il devait l'accompagner ou s'il restait planté là pour rentrer chez lui, tant qu'ils ont un taxi. « Bon et bien... fais de beaux rêves. » nul, archi nul. Il lui faisait un petit air déçu et cacha son malaise dans son sourire. Au fond, il aurait aimé rentrer avec elle, pour veiller sur elle, pour pleins de choses. Mais peut-être qu'elle avait juste envie d'être seule, ou de ne plus le voir pendant un moment, ce qui pourrait être compréhensible.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: Baby, I like your style ~ (Maya)
message posté Mer 22 Mar 2017 - 10:34 par Maya M. Scott
Matteo ∞Maya
BABY, I LIKE YOUR STYLE
Les choses n'était jamais simple en ce qui concernait sa vie et ses relations. Pourquoi ? Peut-être son karma s'avérait-il foncièrement mauvais. A moins que cela ne releva d'une malédiction, non ? Qui le savait ? Certainement pas elle. Depuis son plus âge, il lui semblait qu'elle n'avait eu de cesse de lutter pour conserver, ce sans grand succès, les personnes chères à son coeur. Et sans que la jeune femme parvint à faire quoi que ce fut pour l'en empêcher, son entourage s'amenuisait. Séchant rapidement ses larmes, l'infirmière ne contredit pas son compagnon lorsqu'il déclara, que mieux valait sans doute l'a raccompagnait à son appartement. Elle ne tenait pas particulièrement à rentrer, mais...Que faire d'autre ? Elle ne pouvait rester plantée là comme une idiote. Cela paraissait tout aussi inenvisageable que de décliner l'offre de Matteo et de retourner s'installer au bar l'air de rien. Elle leva donc ses fesses de la chaise, attrapa sa veste et réajusta son sac, prête à partir. "Je sais que, je n'ai peut-être pas besoin de dire ça mais...Quoi qu'il arrive, je...Je ne veux pas perdre qu'on a. Tu comprends ?" Cette façon de faire était maladroite, toutefois, elle avait besoin d'une confirmation de la part de son ami. Elle voulait être sur de sa non intention de l'abandonnait sitôt que celle-ci aurait refermer la porte de son logement après un un au revoir, qui perdrait son sens premier pour signifier à présent un adieu. Si elle s'attendait à beaucoup de réponses différentes, elle fut tout de même surprise : « Qu'est-ce qu'on a d'après toi ? » L'américaine prit la peine de réfléchir à cela quelques minutes. Elle ne trouva cependant pas de terme à priori pour définir ce qui les unissaient. "Eh bien...A vrai dire...Je ne suis pas certaine de ce que c'est...Mais je tiens à le conserver." Le britannique tandis une main vers son visage et chassa doucement de sa joue une larme égarée.   « Allez viens princesse, on y va. » Le jeune homme trouva rapidement un taxi, dans lequel elle s'installa tout aussi vite. Le trajet s'avéra relativement court et la jolie brune le regretta, elle aurait souhaitée plus de temps pour réfléchir, pour...allonger la soirée.  Arrivés devant chez elle, toujours dans la voiture, il annonça : .« Bon et bien... fais de beaux rêves. » Et malgré son sourire, l'ancienne pom-pom girl sentit bien son malaise. "On est peut-être pas obligés de se quitter comme ça"déclara-t-elle. "J'ai pas l'impression que ça aille et je suis pas sur de vouloir que se quittent sur une ambiguïté ou un malentendu. Au point où on en est, on pourrait monter et en discuter un peu, non ?" proposa-t-elle. La balle était à présent dans le camp de son camarade.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Baby, I like your style ~ (Maya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
» INDIANA H. COLLINS ❀ baby, i like your style ♪
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» ♣ Présentation de Maya Whiteflow ♠ [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-