Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

LoreNael ♪ Music was our first love

avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2711
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Mar 4 Oct - 10:57 par Nathanael E. Keynes
10 septembre 2016 ▬ Starfly

Le Starfly a rouvert. Ca m'a fait drôle quand je suis rentré de vacances pour le trouver fermé. On s'est appelés avec Lukas, qui a tout géré presque tout seul... Enfin au moins le jour J, et pour la déclaration à l'assurance. J'ai pris le relai ensuite, comme j'ai pu, après mon retour, mais le gros des travaux vient quand même de lui, clairement. Moi j'ai... surtout mis la main au porte-monnaie, en tant que co-actionnaire, en attendant les remboursements d'assurance, et proposé les services de Maman pour redécorer.

J'ai même pas pensé à prévenir tout de suite Rika, avec la reprise du boulot et tout ça, mais quand je l'ai eu par sms ensuite, j'ai dû lui annoncer qu'on rejouerait pas ici tout de suite. Evidemment, il a très bien compris, c'est une crème ce mec et je l'ai encore jamais vu s'emporter, et m'a précisé qu'on en profiterait tous les trois avec K. pour revoir les morceaux de sorte que je puisse reprendre ma gratte et lui se mettre à la basse. J'ai trouvé ça touchant, à vrai dire, parce que clairement, la guitare est plus mon instrument que sa consoeur plus grave.

« Tu es sûr que ça ne te dérange pas ? Je veux dire... toi aussi, tu joues plutôt de la guitare à la base... »

Mais contrairement à moi, comme il dit, sa passion première, c'est la peinture, et non, ça ne le dérangeait pas. On a passé les dernières semaines à se remettre au point, pour le coup, tout doucement, avec cette nouvelle configuration, et je mentirais si je disais que je ne m'éclatais pas davantage en ayant repris ma guitare.

Résultat, ce soir, c'est notre premier concert de reprise, et c'est aussi la réouverture du Starfly. On ne pouvait décemment pas louper ça ! J'avais déjà vu une partie de la salle pendant l'avancée des travaux, mais le résultat final me plaît encore davantage. La première salle avec le bar, un piano droit un peu avant à droite, de confortables banquettes émeraude en entrant, avant quelques tables et chaises en approchant du bar offre même un écran plat - je sens bien que ça va être le bordel les soirs de match ! - et à droite, on accède à la seconde salle... Celle où se trouve la scène et où je me rends presque direct, après avoir salué un peu tout le monde en passant.

Le deuxième patron qui débarque presque comme un client, sa guitare sur le dos et l'air de rien, ça en a surpris certains. Moi ce qui m'a surtout surpris, c'est le nom d'une des serveuses, mais pour une fois dans ma vie, j'ai tâché de pas trop me mêler (encore) des histoires de Sharona. Elle a déjà bien eu assez à gérer ces derniers mois avec la mort de Phil, et même si Nik a eu du mal à se remettre de la séparation avec elle, je vois bien qu'ils en ont souffert tous les deux, et qu'ils tentent de minimiser la chose, alors je garde mes distances. Même si parfois, ça me démange d'aller la voir et d'essayer de trouver un moyen de l'aider davantage - même si je sais absolument pas comment. Ca serait pas difficile, elle vit chez Lukas, pas comme si je connaissais pas l'adresse, vu que c'est moi qui les ai mis en contact, mais... Mais non, pour l'instant, je m'abstiens.

De toute façon, ce soir, j'ai autre chose à penser. Et c'est le sourire aux lèvres que je commence à m'installer, en attendant l'arrivée de Kaspar et Rika, qui ne tardent pas à débarquer, tous deux manifestement aussi ravis que moi d'être là. Ca me fait plaisir de voir Savior avec à nouveau le sourire aux lèvres, et Rika est toujours aussi discret dans son coin. Il y a des choses toutes simples, comme ça, qui font plaisir à voir, des petits bonheurs qu'on aurait tort d'occulter.

Le bar a commencé à se remplir, l'heure du concert de réouverture placardé sur les affiches a approché, et on a commencé à joué. Comme d'habitude, on y a été à fond dès le départ. Comme d'habitude, on a fini en nage, épuisés, mais ravis d'avoir joué devant un public pas forcément toujours réceptif, mais constitué en partie d'habitués qui compensaient ceux dont les oreilles ne devaient même pas calculer ce qu'on faisait. On a fini par raccrocher les instruments après deux morceaux de rappels, et je me suis dirigé vers le bar, prêt à descendre une bière bien fraîche et pas mal méritée, de même que les deux autres, déjà en grande conversation ensemble.

J'ai pas repéré tout de suite la jeune femme à côté de moi, pourtant terriblement séduisante, qui me dévisage un peu. Elle était dans la salle tout à l'heure, je pourrai le jurer quand je tournerai la tête vers elle... Après une longue gorgée du liquide ambré que me sert une des employées, donc...

@Lorena S. Gennarino
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 199
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Mar 4 Oct - 21:45 par Lorena S. Gennarino
On était samedi ! Et qui disait samedi, disait journée de congés pour ma part ! En tout cas pour ce week end. Car je travaillais également le samedi, vu que le zoo ouvrait ! Mais pas aujourd’hui ! J’avais décidé de profiter de mes deux jours pour me reposer, passer du temps avec Samuel, et faire d’autres petites choses que je n’avais pas le temps de faire quand je travaillais. Enfin c’est ce qui était normalement prévu ! J’avais profité pour dormir plus tard que d’habitude ! Il devait être aux alentours de 09h30 lorsque j’ouvris les yeux ! Cela faisait du bien de dormir plus tard ! En temps normal, je me levais entre 06h30 et 07h00 du matin, alors dormir au moins deux heures, deux heures et demies en plus ben cela n’était pas négligeable.

Une fois bien réveillée, je décidais de prendre une bonne douche ! Une fois prête, je pris la direction de la cuisine afin de me préparer un bon petit déjeuner. Un bol de céréales, un verre de jus d’orange et un chocolat chaud et n’oublions pas la pomme. Pendant mon premier repas de la journée, je profitais pour regarder les nouvelles sur ma tablette ! Etonnamment pour une fois, il n’y avait rien d’important, juste des petits faits divers par ci, par là ! Cela changeait des drames qu’on pouvait lire ces derniers temps ! A force de lire ce genre de nouvelles, j’étais arrivée de me demander si le monde tournait toujours bien dans le bon sens ou si il s’était mis à tourner à l’envers ! Allez savoir ! Le petit déjeuner terminé, je rangeais ma cuisine puis attaquais le rangement du reste de l’appartement ! Comme j’étais une personne ordonnée, le rangement fut rapide et je ne mis qu’une bonne heure et demie pour tout faire, rangement et nettoyage. Heureusement pour moi qu’il ne faisait pas caniculaire car si non j’aurais été obligée de repasser par la case douche !

Bon maintenant que je m’étais occupée d’une des choses que j’avais à faire, à quoi j’allais bien m’atteler ? Bonne question ! J’avais des courses à faire, certes mais je n’avais pas envie de sortir ! Pourtant, le soleil montrait le bout de son nez. Après avoir tourné en rond pendant au moins dix minutes, je décidais tout de même d’aller faire mes petits achats. Je comptais en profiter pour aller faire le tour des boutiques et il y en avait assez bien dans le centre de Londres. Je mis une trentaine de minutes pour me rendre à destination ! Je commençais par faire du lèche vitrine. Je ne fis que quelques boutiques, style vêtements, chaussures, bouquins,… Et je fus raisonnable dans mes dépenses. Bon il me restait plus qu’aller faire mes quelques courses et je comptais en profiter pour prendre quelque chose pour le repas du soir au cas où Samuel n’aurait pas eu le temps de manger.
J’étais dans l’épicerie lorsque mon portable sonna. Je venais de recevoir un message de Samuel, me signalant qu’il devait rester car le médecin qui était de garde, venait de le prévenir qu’étant souffrant, il ne se présenterait pas pour effectuer sa garde ! Ben voilà, j’allais me retrouver seule pendant la soirée ! Bon je comprenais très bien Samuel et je ne lui en voulais pas, mais je m’étais fait une joie de passer du temps avec lui ! Ce n’était que partie remise. Qu’allais-je donc bien faire ! Cela se saurait sur le chemin du retour.

Une fois mes quelques achats effectués à l’épicerie, je repris le chemin de mon appartement lorsque j’aperçu une affiche signalant la réouverture du bar Starfly ainsi que le fait qu’il y aurait un concert là-bas le soir même. Adorant la musique, normale quand on joue du piano, je décidais de m’y rendre ! A défaut de passer une soirée en amoureux, j’en profiterais pour voir des gens et qui sait faire de nouvelles connaissances. Le restant de la journée se passait calmement, j’en avais profité pour terminer de lire un bouquin que j’avais commencé il y a trois semaine, mais également pour téléphoner à ma mère afin de m’assurer qu’elle se portait bien ! Lorsque l’heure du concert approchait, je décidais de faire un passage rapide à la salle de bain afin de revêtir une tenue de sortie mais en même temps assez relaxe, de mettre un peu de maquillage et d’attacher mes cheveux !

Maintenant que j’étais prête, je pris la direction de Soho pour assister à ce concert. Il y avait du monde qui était déjà sur place ! L’endroit était splendide et très bien aménagé. Je remarquais que le concert se passerait dans une salle adjacente au bar. Le groupe qui se produisait était très bon ! Même si ce n’était pas le genre de musique que j’écoutais habituellement, j’avais fortement apprécié leurs prestations. Quand le groupe eut terminé de jouer, et qu’il était encore tôt, j’optais pour me rendre au bar et de prendre un verre avant de rentrer ! Je commandais, un de leurs cocktails. Je regardais autour de moi tout en dégustant mon breuvage lorsqu’un jeune homme vint s’installer non loin de moi.

Je ne savais pas pourquoi mais j’avais l’impression de déjà l’avoir vu ! Mais où ! Je n’avais pas remarqué de suite que je le dévisageais, ce fut seulement lorsqu’il me regarda à son tour que je m’en rendis compte.

« Euh excusez-moi, mais vous faites partie du groupe qui a joué ce soir, je me trompe ? »

J’étais un peu gênée de l’avoir dévisager de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2711
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Jeu 10 Nov - 19:51 par Nathanael E. Keynes
Les aléas de la vie font parfois bien les choses. Elle n'aurait pas dû être là, ce soir, lors de la réouverture du bar, et nous, nous aurions tout à fait pu ne pas ouvrir pile le jour où son cher et tendre lui faisait faux bond. Cas de force majeure, certes, mais ça n'empêche. Ce sont ces petits hasards, souvent, qui font de belles rencontres. Je dirais bien que je sais de quoi je parle, mais ça serait peut-être un peu présomptueux de ma part... Quoi que... Tyler aurait pu entrer dans n'importe quel autre bar de Camden, ce soir-là. J'aurais pu ne pas travailler ce soir-là. Nos routes auraient pu ne jamais se croiser, on aurait sans doute continué à papillonner, chacun de notre côté. Et sans doute, en ce cas, que LuSt n'existerait plus non plus, parce que je n'aurais pas connu Rika davantage que comme le jumeau de Matea si je n'étais pas entré dans la vie du programmeur. Il n'aurait donc sans doute jamais rejoint le groupe, pour me dépanner d'abord, et puis manifestement avec le plus grand des plaisirs - visible sur scène, malgré sa réserve naturelle.

Ce soir, donc, le hasard fait encore une fois bien les choses, mais nous l'ignorons encore. Pourtant, Lukas, toute l'équipe, et moi, n'avons pas laissé grand chose au hasard, justement. Tout a été pensé, aménagé, mis en place avec une minutie et un perfectionnisme dont je ne sais juste pas me passer dès lors qu'il s'agit du cadre professionnel. Sans grande surprise, j'ai proposé Maman pour la déco, qui s'est surpassée, et Rika nous a offert de livrer quelques toiles, joliment exposées dans la salle de bar. Dans l'espace concert, on s'en est tenus à quelques affiches, avec l'intention certaine de remplir les murs des placards des concerts qui se dérouleront ici, au fur et à mesure. Et le résultat est là. D'anciens habitués sont venus célébrer la réouverture, mais une bonne partie de la clientèle ce soir n'est là que par hasard, arrêtée dans ses pérégrinations nocturnes par la lumière, ou par la musique.

Kassie et les autres serveurs et barmen/maids ne chôment pas, on fait salle comble. Sharona est passée rapidement, histoire de nous souhaiter bonne chance parce que c'est un jour important pour nous tous. Et Rika, Kaspar et moi, on s'est donnés à fond sur scène, comme à chaque fois. Pour ma part, peut-être même un peu plus. Jouer ici, comme au Barfly à l'époque où j'y bossais, ça me fait toujours un effet spécial, et particulièrement grisant. Si bien qu'après le concert, on est tous les trois aussi épuisés que ravis, et pas fâchés de rejoindre le bar, où nos petits camarades nous servent des bières fraîches que je m'empresse d'entamer à peine le verre en main.

« Euh excusez-moi, mais vous faites partie du groupe qui a joué ce soir, je me trompe ? »

Une voix à l'opposé de Rika et Savior attire mon attention. Une voix féminine, assez mélodieuse, et qui appartient à un visage plus que charmant. Sourire. Je peux pas m'en empêcher, j'ai toujours été assez charmeur et même si je n'envisage pas une seconde de partir avec qui que ce soit - j'ai les bras du mec le plus sexy de Londres à aller retrouver après, pourquoi chercher autre chose ? - j'ai toujours ce genre d'attitude, chassez le naturel, tout ça. Et puis la fille est jolie, pourquoi je me priverais de regarder, tant que ça en reste à ça ?

« Vous ne vous trompez pas le moins du monde, mes deux camarades et moi... »

Je désigne de la main les deux autres musiciens en grande conversation dans mon dos maintenant que je me suis tourné vers elle.

« On était bien sur scène pendant les deux dernières heures... »

Je repose mon verre sur le comptoir, tend une main amicale à la jeune femme.

« Nathanael, enchanté. Mais tout le monde ici m'appelle Nate... »

J'attends visiblement une suite, à savoir qu'elle se présente à son tour et accepte de me serrer la main. Une façon comme une autre d'établir le contact, d'engager un peu plus la conversation. Elle a fait le premier pas, j'ai pas l'intention de la laisser en plan, quoi qu'il ressorte de cette rencontre, de cette soirée. Si ça se trouve, on se reverra plus jamais. Et si ça se trouve, c'est le début d'une jolie histoire. C'est ce qu'il y a de fascinant sur les relations humaines, on ne sait jamais trop comment ça va évoluer à l'avance. Et c'est ce qui les rend si intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 199
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Sam 19 Nov - 17:46 par Lorena S. Gennarino
Il fut un temps, si j’avais dû passer une soirée seule, j’aurais préféré la passer seule, chez moi, devant un bon film ! Mais c’était avant, quand je craignais encore de sortir seule ! Mais maintenant, j’avais grandi, rencontré du monde, appris à faire confiance ! Il était certain que j’aurais préféré passer ma soirée en compagnie de Samuel, j’avais d’ailleurs encore un peu hésité avant de me rendre au Starfly. Ce qui m’avait poussé à m’y rendre, ce fut que je savais intérieurement que je passerais une belle soirée et que qui sait, le groupe qui devait jouer ce soir allait être bien sympa.

Et je ne m’étais pas trompée, je groupe avait été fantastique et m’avait fait apprécier leur musique, moi qui au départ n’en était pas spécialement fan. Ils étaient parvenus à mettre de l’ambiance dès la première note et cela était resté tout au long du concert. Bref, ils avaient du talent !

Comme il était encore tôt et que je n’avais pas envie de passer le restant de la soirée seule chez moi, j’avais opté pour aller prendre un verre! Je voulais avoir l’occasion de bien admirer l’endroit réaménagé et qui sait rencontrer de nouvelles personnes. ! Au moment où j’étais sortie de la salle et que je prenais la direction du bar, je pu remarquer que l’endroit avait été superbement aménagé ! Je sentais en voyant le monde et l’endroit que le bar allait bien fonctionner.

Ce fut donc au bar que j’eu la chance de rencontrer une personne, un jeune homme qui plus est faisait partie du groupe. En effet pendant que je dégustais la boisson que je venais de commander, ce jeune homme était venu rejoindre d’autres personnes ! En le dévisageant, je n’avais pas été très discrète et je ne pus le justifier qu’en lui demandant si il était bien un membre du groupe.

Alors je ne m’étais pas trompé, il était bien membre du groupe et ses camarades également ! Camarades que je n’avais pas remarqués au début ! Peut-être que cela m’aurait aidé à le reconnaitre plus vite. J’avais apprécié sa réponse ! On pouvait remarquer en l’entendant, qu’il n’était pas de ceux qui s’y croyaient une fois qu’une personne venait de le reconnaitre. Le jeune homme était plutôt une personne simple, un peu charmeur, cela pouvait se voir avec son sourire.

« Enchantée Nate, moi c’est Lorena. Et bravo à vous et vos camarades pour ce concert ! C’était super ! Vous jouez à merveille. »

Je m’étais écarté un peu du bar pour bien faire face au jeune homme et je lui avais serré la maison qu’il me tendait.

« Vous allez venir souvent jouer ici ? »

Je ne savais pas trop quoi dire pour le coup ! Moi qui parlais souvent un peu de trop, ben sur le coup c’était loupé. Alors pourquoi pas lui demandé si lui et ses amis allaient venir jouer régulièrement car si c’était le cas, ben je pense que je viendrais bien les revoir ! Hé oui il y avait une grande chance pour que le groupe ai une nouvelle fan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2711
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Dim 1 Jan - 19:25 par Nathanael E. Keynes
On a tout déchiré. Depuis qu'on rejoue tous les trois, je crois que c'est un des meilleurs concerts qu'on a faits. Peut-être le meilleur. C'est sûr que Spencer me manque, mais il a sa vie au bout du monde à présent, et je suis heureux pour lui, parce que je vois bien quand on se capte sur Skype qu'il y est épanoui. Mais jouer avec Kaspar et Rika, c'est génial. Autre chose, on n'est plus les Lucky Strikes et rien ne remplacera cette époque-là, mais on a évolué, on a pris nos marques, et ça marche super bien. Il manquerait peut-être une deuxième guitare, vu que Rika et moi on se partage les lignes de basse, je dois bien avouer que sur certains morceaux, ça serait cool d'avoir des cordes en plus, mais on sonne déjà bien, et je suis ravi. Comparé à mon désespoir de début d'année pendant la dépression de Savior, c'est le jour et la nuit, clairement. Je devrais peut-être essayer de chercher quelqu'un de plus pour le groupe... si ça marche pas, ça marche pas, mais si le feeling passe bien, ça serait cool d'avoir un membre de plus pour LuSt. Je note ça dans un coin de ma tête pour plus tard, comme la conversation s'engage avec une jolie brune à ma gauche.

« Enchantée Nate, moi c’est Lorena. Et bravo à vous et vos camarades pour ce concert ! C’était super ! Vous jouez à merveille.
- Ravi que ça vous ait plus Lorena. Il y a encore deux trois trucs à régler, mais on se donne à fond en tout cas. »

Les salutations de base effectuées, mon attention est toute portée sur la jeune femme qui apprécie manifestement notre musique : il n'en faut guère plus pour capter mon intérêt en même temps.

« Vous allez venir souvent jouer ici ?
- J'espère bien, sinon Lukas va entendre parler de moi. Le patron est un de mes amis, alors oui, c'est un peu chez nous en réalité. »

Je me vante pas spécialement d'avoir mis un certain paquet de fric dans ce projet. Il me tient à coeur, mais c'est avant tout le bar de Lucky Luke et j'ai pas vraiment besoin de mettre mon nom en gros sur la devanture.

« Vous venez souvent ici ? »

Je lui renvoie un peu la balle au final, histoire de pas laisser la conversation s'éteindre d'un coup. Je crois bien cependant qu'on va revenir aux questions de base justement pour ça. Mais en premier lieu, il y a une petite chose qui m'intrigue et comme elle a signifié qu'on jouait "super bien", je me demande ce qu'est son échelle de valeur à ce sujet.

« Vous vous y connaissez un peu en musique ? »

Une question comme une autre, ça vaut aussi bien que les "alors, vous faites quoi dans la vie ?" bateau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 199
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Mer 4 Jan - 22:00 par Lorena S. Gennarino
Si mon frère était là, il se serait sûrement demandé ce que je pouvais faire ici, et qu’est-ce qui m’avait amené à écouter ce groupe ! Non qu’il le trouverait mauvais que du contraire ! C’était plutôt dû au fait que j’étais plus du genre musique classique ou pop. Mais là, je ne sais pas si c’était parce que j’avais vu le groupe jouer, mais j’avais apprécié leur musique. Pendant leur représentation, je les avais un peu enviés ! Non pas parce qu’ils s’étaient produits devant pas mal de monde, quoique un peu peut-être ! Mais surtout et tout simplement parce qu’ils pouvaient jouer de la musique et ce avec passion ! Cela s’était fortement ressenti. Oh vous allez me dire que c’était de ma faute, j’avais ce dont il me fallait à la maison, mon père s’en était assuré ! J’avais joué au piano pendant quelques temps après notre arrivée à Londres. Mais avec mes études, j’avais commencé à moins en joué, puis cela me rappelait le passé et à force cela me faisait du mal ! Alors j’ai préféré ne plus jouer ! Enfin, c’était du passé, et là j’étais dans le présent !

Je venais d’engager la conversation avec un charmant jeune homme, qui faisait partie du groupe. Et c’était là-dessus que je devais me focaliser et plus sur mon passé.

« Je suis curieuse de voir ce que cela donnerait si vous réglez les petites choses qui doivent l’être, car votre prestation de ce soir était magnifique. »

Et j’étais sincère ! Pour moi tout était au top ! Je ne trouvais rien à dire ! Et c’était l’avantage d’avoir une oreille musicale et de s’y connaitre un peu ! Maintenant il se pouvait que mon manque de prestation de musique.

Je ne pus que sourire en entendant le jeune homme me dire que s’il ne pouvait pas jouer ici, le patron allait l’entendre ! C’était l’avantage d’avoir un ami qui tenait un bar ! J’espérais, pour eux, qu’ils pourraient encore jouer longtemps dans cet endroit !

« Hé bien votre ami a eu une bonne idée de vous laisser jouer. Et il ferait une bien belle erreur s’il ne vous laisse plus jouer ! »

Ce que je ne leur souhaitais pas !

« Si je viens souvent ici ? Ben en fait non c’est la première fois que je viens ici. J’ai vu une affiche qui parlait de l’ouverture ! J’avais proposé à mon ami de me rejoindre, mais son emploi du temps l’en a empêché. Mais une chose est certaine, je reviendrais. Votre ami a fait un travail remarquable pour faire de cet endroit un lieu bien sympathique. »

La décoration, l’agencement des tables, chaises, du bar, des tabourets qui se trouvaient tout autours, tous avaient bien été pensés. Plus le coin consacré aux concerts, bref, je pense bien que je recommanderais l’endroit à mon entourage.

« Disons que durant toute mon enfance et jusque mes seize ans, j’ai eu la chance de jouer du piano ! Seulement après notre départ pour Londres, je n’ai pas eu le temps ni plus trop l’envie de jouer. Enfin soit, je ne vais pas vous ennuyer avec ma vie ! »

C’était du passé, et il y avait certaines choses que je ne souhaitais pas trop parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2711
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Sam 28 Jan - 19:08 par Nathanael E. Keynes
Ah ! La musique... Il y aurait tant à en dire... Je suis pas vraiment sectaire quand il s'agit de ce domaine, même si on joue essentiellement du rock, parfois teinté de metal, avec LuSt. Ca ne m'empêche pas d'écouter indifféremment du jazz, de la pop, de la musique classique... Je suis moins fan des musiques électroniques et du rap, quoi que de bons artistes de ces registres puissent ponctuellement obtenir mon adhésion. En tous les cas, je crois que je serais parfaitement incapable de me passer de musique, je deviendrais barge si je pouvais plus jouer, et je vois pas par quel coup du sort je me retrouverais à arrêter d'en écouter. Aujourd'hui, c'est mon boulot autant en tant qu'artiste que journaliste, et j'ai pas vraiment envie que ça s'arrête un jour, bien loin de là. Passionné, oui, et je crois que ça se ressent autant dans ma plume que lorsque je suis sur scène. J'espère en tout cas que c'est le cas pour mes lecteurs autant que pour notre public, mais si j'en crois les réactions de la jeune femme avec laquelle je me retrouve à discuter, ça a l'air d'être le cas.

« Je suis curieuse de voir ce que cela donnerait si vous réglez les petites choses qui doivent l’être, car votre prestation de ce soir était magnifique. »

J'ai pas eu le temps de répondre que Rika a passé un bras par-dessus mon épaule, bière en main, pour s'incruster une petite minute dans notre conversation.

« Lui jetez pas trop de fleurs, il va plus passer les portes après... »

Un sourire prouvant qu'il n'est pas si sérieux que ça, il a fait tinter son verre contre le mien, et je crois comprendre dans son regard entendu qu'il "me surveille", mais il n'y a absolument rien à craindre. Mon interlocutrice est charmante, mais personne ne remplacera son meilleur ami à mes yeux, et je crois qu'il le sait, au fond, même s'il a toujours cette tendance à protéger Tyler - ce pour quoi je ne lui jetterai pas la pierre, bien loin de là. Aussi vite qu'il est entré dans notre conversation, il en est ressorti, embarquant Kaspar à une table un peu plus loin. Le repos des guerriers, en quelque sorte, et sans doute que j'irai les rejoindre lorsque je prendrais congé de la jolie brune. Lorena, donc.

« Hé bien votre ami a eu une bonne idée de vous laisser jouer. Et il ferait une bien belle erreur s’il ne vous laisse plus jouer !
- Je doute qu'on en arrive là... »

Aucun risque en réalité, mais je ne m'en vante toujours pas. Je renvoie la balle dans son camp, plutôt, lui demandant si elle vient souvent ici. Je ne crois pas, en fait, il ne me semble pas l'avoir déjà croisé, et sans jouer les piliers de bar, étant donné que je suis légèrement impliqué dans l'affaire, je passe quand même assez régulièrement.

« Si je viens souvent ici ? Ben en fait non c’est la première fois que je viens ici. J’ai vu une affiche qui parlait de l’ouverture ! J’avais proposé à mon ami de me rejoindre, mais son emploi du temps l’en a empêché. Mais une chose est certaine, je reviendrai. Votre ami a fait un travail remarquable pour faire de cet endroit un lieu bien sympathique.
- Oui, il a eu de bonnes idées. Et il a été bien entouré. »

Un léger sourire sur les lèvres, je laisse planer une seconde de silence. Ma mère nous a filé un coup de main pour les plans, Rika a mis la main à la pâte pour les peintures, et certaines de ses toiles sont suspendues aux murs.

« Pour la petite histoire, l'autre guitariste qui s'est incrusté à l'instant est peintre le jour, si on peut dire. Les toiles que vous voyez sont de lui. Mais s'il sait que je vous en ai parlé, il va aller se terrer dans un trou de souris, alors shhh... »

J'ai posé un index sur mes lèvres, comme pour lui intimer le secret, mais même si je suis certain que ça mettrait l'espagnol mal à l'aise, je pense qu'au fond, il serait quand même fier qu'on reconnaisse son travail.

« On est vraiment un peu chez nous ici... »

Je laisse ce sujet de côté, cependant, préférant centrer la conversation sur elle, justement pour ne pas avoir l'air d'avoir la grosse tête, quoi qu'en dise Rika. Et en l'occurrence, au vu de son discours, je me demande si ma jolie interlocutrice a de réelles notions musicales.

« Disons que durant toute mon enfance et jusque mes seize ans, j’ai eu la chance de jouer du piano ! Seulement après notre départ pour Londres, je n’ai pas eu le temps ni plus trop l’envie de jouer. Enfin soit, je ne vais pas vous ennuyer avec ma vie !
- Vous ne m'ennuyez pas le moins du monde ! C'est dommage d'avoir arrêté. Je crois que je deviendrais fou si je ne pouvais plus jouer. Ca ne vous manque pas ? »

C'est une question qui m'interpelle réellement, parce que si elle a joué toute son enfance, je vois mal comment ça ne pourrait pas lui manquer au moins un minimum, et je me demande comment elle gère ça. Je sais que moi, je ne pourrais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 199
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Mar 14 Fév - 21:53 par Lorena S. Gennarino
On dit souvent que la musique adouci les mœurs, mais ici je dirais plus que la musique réunissait les peuples ou plus précisément les gens. Car grâce à elle, j’avais l’occasion de rencontrer une nouvelle personne et qui plus est, une personne qui aime la musique tout comme je l’aimais. Mais je n’avais pas l’occasion de pouvoir en jouer comme j’en voudrais. Pourtant, j’avais toujours le piano que mon père m’avait offert. Oh il avait sûrement être accordé, mais rien ne m’empêchait d’en jouer. En fait même si j’avais été heureuse de voir que mon père ne m’avait pas oublié et oublié que j’adorais joué du piano. Le simple fait de jouer sur ce piano avait pour effet de me rappeler ma famille, ma Sicile natale et le fait que j’avais du tout quitter pour rester en vie. Mais bon c’était de mauvais souvenirs que je préférais laisser de côté.

Quand j’avais dit que leur prestation, à lui et à son groupe, était magnifique, j’avais été sincère. Et pourtant, je n’étais pas fan de ce genre de musique. Mais le fait de l’entendre en live, jouer par de jeunes musiciens, cela avait changé la donne. Je n’allais pas dire que j’étais devenue une super fan de ce genre de musique, mais en tout cas, du groupe peut-être bien ! A peine avais-je terminé ma phrase, qu’un autre membre du groupe nous avais rejoint.

« Oh ne vous inquiétez pas, je ne faisais juste que dire la vérité. »

Le jeune homme, ne fit qu’un passage éclair auprès de nous avant de repartir et s’installer un peu plus loin ! Mon attention se reporta sur le jeune homme qui se trouvait en face de moi ! Il serait vrai que cela serait idiot de ne pas laisser jouer de nouvelles fois le groupe de Nate ! Mais bon, il fallait dire j’ignorais que mon compagnon de conversation avait des parts dans ce bar.

« Que vous en arrivez où ? A encore jouer ici, ou que votre ami ne vous laisse plus le faire ? »

Oups j’étais un peu trop curieuse sur le coup ! Cela se voyait que l’ami de Nate avait été bien entouré pour faire de cet endroit une merveille ! Que cela soit au niveau décoration qu’installation.

« Eh bien, il a été en effet, bien conseillé. »

Je lui rendis son sourire tout en l’écoutant me parler du jeune guitariste qui s’était incrusté dans notre conversation. Alors, ce jeune homme avait une autre corde à son arc ! Il était également peintre ! Je ne fus pas trop étonnée d’apprendre qu’il avait une autre passion car c’était souvent le cas ! Quand on aimait l’art, il était rare que l’on apprécie que sous une seule forme. Comme Nate me précisa qu’il fallait garder cela secret, je lui fis un signe de tête que j’avais compris. Et pour bien lui montrer que je ne dirais rien, je fis un geste comme si je celais mes lèvres.

« Mais vous pourrez lui dire que ses œuvres sont très belles ! Vous avez bien fait d’exposer ses tableaux. Et qui sait quelqu’un les remarquera. »

Je comprenais bien quand il disait qu’ils étaient un peu comme chez eux ! C’était quelque chose de positif de se sentir comme chez soi ! On est plus détendu et directement cela entraine un meilleur jeu et une meilleure musique. Enfin c’était mon point de vue !

La conversation avait continué sur mon histoire et le fait que je jouais de la musique ! J’adorais jouer du piano, cela me permettait de faire le vide, de m’évader quand je n’étais pas bien ! Mais quand j’étais arrivé à Londres, j’avais tout doucement perdu l’envie et la passion de jouer ! Pourtant, par moment je me rendais compte que cela me manquait ! Surtout que maintenant, cela faisait plus de seize ans que j’avais quitté une partie des miens et que j’avais fait mon deuil de leur absence ! Avant le temps, j’aurais dû retoucher mon piano, mais la peur que des souvenirs, que le vide que laisse leurs absences, ne remontent à la surface.

« Oui je suis d’accord c’est dommage ! Surtout que j’aimais beaucoup jouer. Les sensations de bien-être que j’avais lorsque mes doigts rentraient en contact avec les touches. Mais hélas, le côté émotionnelle a pris le dessus. Si cela me manque ? Vous voulez la vérité ? Cela me manque énormément ! Ne plus entendre la mélodie, ne plus sentir le contact avec le piano ! Bref tout ce qu’on peut ressentir lorsqu’on joue de cet instrument me manque. »

Et ce n’était pas la seule chose qui me manquait ! Ma famille, mes amis, mon ancienne vie me manquaient également. J’avais appris à vivre avec, à me reconstruire, à devoir faire un trait sur le passé, mais pas par rapport avec le piano.

« Mais bon, qui sait, Peut-être qu’un jour, je me déciderais à remettre mes mains sur ce magnifique instrument de musique. »

Oui, on ne savait jamais ce que la vie nous réservait ! Sur ces mots, je bus une gorgée à mon verre tout en adressant un sourire à Nate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2711
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Jeu 2 Mar - 10:05 par Nathanael E. Keynes
Je ne pourrai jamais me passer de musique, me passer d'en jouer, c'est définitif. Viscéral. J'ai besoin de ça, de la scène, de ma guitare entre mes mains, du micro devant moi. C'est même pas vraiment pour la gloire, simplement pour le bonheur que ça me procure de jouer, pour l'adrénaline au moment de monter sur scène. Et quand ça fonctionne et que le public est réactif, c'est encore plus mémorable. Des concerts, je commence à en avoir fait un certain nombre, mais chaque fois, c'est comme si c'était la première fois. Chaque fois, il y a cette petite pointe de trac au moment de commencer, qui s'évanouit dès les premières notes, pour laisser place à un plaisir indicible. Chaque fois, j'ai du mal à redescendre sur Terre, après, à redescendre de scène, aussi. Je pourrais y rester des heures, indéniablement, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Jusqu'à la fois suivante.

On aura mis un moment à se trouver une configuration qui tienne à nouveau la route, entre les départs successifs et les pauses de chacun, mais je crois que LuSt a retrouvé une certaine stabilité, et je sais que je dois une fière chandelle à mes deux potes partis s'installer plus loin. Je sais pas si Tyler voit d'un si bon oeil que je passe autant de temps avec son meilleur ami, pour la peine, mais en réalité, je sais pas trop ce qu'il pourrait y avoir à craindre. La relation qu'ils ont, je crois que rien ne l'effacera jamais, ni même ne parviendra à la ternir. C'est assez indescriptible, et je dois bien avouer que je serais presque un peu jaloux, parfois, même si au fond, ça me fait surtout plaisir de savoir qu'il a cette personne sur laquelle compter. Rika est un type bien, avec un coeur en or, clairement, et Ty' a besoin de lui. Je crois que c'est la seule personne qui arrive encore un peu à lui laisser foi en l'humanité, la seule qu'il considère comme sa famille, aussi. C'est triste pour Alison, mais ça n'en reste pas moins vrai. Même si elle a plus de chance que ses parents, dans l'histoire. Je crois qu'il voit plus ma mère et les parents de Rika que sa propre famille, clairement. Grande soeur compris.

Je jette un coup d'oeil à l'autre guitariste qui s'éclipse tandis que Lorena reprend la parole à son attention et qu'il lève son verre en réponse en s'éloignant.

« Oh ne vous inquiétez pas, je ne faisais juste que dire la vérité.
- I drink to that ! »

Ce que je fais, d'ailleurs, en levant mon verre face à Lorena. Qui renchérit concernant notre future programmation ici, concernant laquelle je n'ai aucun doute, évidemment.

« Que vous en arrivez où ? A encore jouer ici, ou que votre ami ne vous laisse plus le faire ?
- Qu'il ne nous laisse plus faire. Ca, il n'y a aucun risque. »

Un sourire énigmatique, et je laisse ce sujet de côté. Je pourrais me faire mousser quant à ma place ici, mais j'en vois pas vraiment l'intérêt. La notoriété que je veux avoir, c'est celle de la scène, pas celle que mon fric peut induire - d'autant que c'est un peu déjà le cas que je le veuille ou non. Ici, je suis "juste" le gars qui vient de passer deux heures à se déchaîner sur scène, et c'est tout ce que je veux être. Tout comme je ne présenterais Maman que comme l'architecte d'intérieur qu'on a consulté. Et qui manifestement fait son effet.

« Eh bien, il a été en effet, bien conseillé. »

Une nouvelle fois, je souris, hoche la tête. Je vais pas dire le contraire, je sais comme Maman s'est impliquée, et... oui, je suis fier. Ici, il y a vraiment un peu de chacun de nous, et je crois que je m'y sens vraiment comme chez moi. Les toiles de Rika, la déco de Maman, nos petites touches perso, aussi à Lukas, surtout, mais un peu à moi aussi... On est chez nous. Définitivement. Et de voir que ça plaît aux autres, à des gens qui n'ont aucun lien avec nous et sont donc moins partiaux que nous, c'est particulièrement gratifiant.

Lorena scelle ses lèvres quand j'évoque les toiles de Rika et lui demande de ne pas lui en parler, de peur de le mettre particulièrement mal à l'aise, et je la remercie d'un signe de tête et d'un nouveau sourire.

« Mais vous pourrez lui dire que ses œuvres sont très belles ! Vous avez bien fait d’exposer ses tableaux. Et qui sait quelqu’un les remarquera.
- Il est déjà un peu remarqué, mais dans ce domaine-là, je crois que toute publicité est bonne à prendre alors... voilà... »

Dans l'art en général, en fait. Etre invisible pendant un temps, c'est la meilleure façon de disparaître pour toujours de l'esprit des gens, et je ne souhaite ça à aucun artiste. Certainement pas à mon pote.

Je ne suis pas particulièrement surpris que ma voisine joue aussi, au vu de sa réaction face à notre concert, mais je suis triste pour elle qu'elle ne joue plus, j'imagine assez bien le vide que ça peut représenter.

« Oui je suis d’accord c’est dommage ! Surtout que j’aimais beaucoup jouer. Les sensations de bien-être que j’avais lorsque mes doigts rentraient en contact avec les touches. Mais hélas, le côté émotionnel a pris le dessus. Si cela me manque ? Vous voulez la vérité ? Cela me manque énormément ! Ne plus entendre la mélodie, ne plus sentir le contact avec le piano ! Bref tout ce qu’on peut ressentir lorsqu’on joue de cet instrument me manque. Mais bon, qui sait, Peut-être qu’un jour, je me déciderais à remettre mes mains sur ce magnifique instrument de musique.
- Pardonnez-moi si c'est indiscret mais... Si ça vous manque à ce point - ce que je comprends tout à fait, d'ailleurs - pourquoi ne jouez-vous plus ? Si c'est une question de matériel, on peut certainement trouver une solution... »

J'en ai même de toute trouvée, mais je ne sais pas que ce n'est, en réalité, pas ça le souci. J'en ai un léger indice quand elle parle de "se décider à", mais je n'imagine évidemment pas tout ce que la musique peut impliquer pour elle. Ce que je sais, en revanche, c'est que si je peux faire quelque chose pour lui permettre de jouer à nouveau, je n'hésiterai pas une seconde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 199
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Mer 15 Mar - 20:11 par Lorena S. Gennarino
La Musique, oui la musique…, c’était quelque chose que j’avais toujours aimé, adoré même. C’était comme depuis ma plus tendre enfance et encore plus à partir du moment où j’avais commencé à jouer du piano. On aurait pu penser qu’en arrêtant d’en jouer, j’aurais perdu ce goût pour la musique, mais ce n’était pas le cas ! J’adorais toujours cet art mais d’une autre manière, juste en l’écoutant !

Pourtant jouer du piano me manquait et beaucoup plus que je ne voulais me l’avouer. Mais en même temps, cela me rappelait de mauvais souvenirs, des souvenirs tristes, des personnes. Et rien qu’à cause de cela, je préférais ne pas toucher à un instrument et écouter d’autres qui en jouaient. Et l’avantage qu’il y avait d’écouter de la musique était qu’on pouvait écouter tous les genres qu’on souhaitait, contrairement au fait d’en jouer ! En ce qui me concernait je n’étais pas capable de jouer de tout ! Mais bon c’était du passé. Enfin c’est ce que je pensais.

J’avais été sincère en disant que leur prestation était superbe ! Autant dire la vérité quand cela était le cas ! Je répondis à Nate, en levant également mon verre ! Lorsque j’entendis le jeune homme me dire qu’il n’y avait aucun risque pour que son ami ne les laissent plus jouer dans le bar, je fus bien aise de l’apprendre car cela me donnait comme objectif de revenir de temps à autre afin de profiter de l’ambiance de cet endroit et de pouvoir réécouter le groupe de Nate !

« Il aurait bien tort de ne pas vous laisser continuer de jouer ! D’ailleurs, votre ami, a-t ’il aussi la même passion, pour la musique que vous ? »

Qui sait ? Puis c’était plus agréable de pouvoir jouer dans un endroit dont le propriétaire était aussi un fan de musique. Je n’étais pas fan d’art comme la peinture et le dessin, mais les tableaux faits par un des autres membres du groupe, étaient très beaux !

« Oui vous avez bien raison, toute publicité est bonne à prendre ! Et j’espère que son travail sera aussi bien reconnu que la musique qu’il joue. »

Bon je n’étais pas une pro la dedans, sur le coup c’était mon cœur qui avait parlé. Lorsqu’on avait parlé de musique, je n’avais pas pensé qu’à un moment la conversation et surtout le sujet dévierait sur moi ! La musique et surtout jouer du piano me permettait de m’évader, de faire le vide, de ne plus penser à ce qu’il me chagrinait ! En tout cas, c’était comme cela quand je vivais en Sicile ! Mais depuis que j’étais à Londres, dès que mes doigts effleuraient les touches d’un piano, c’était de la tristesse, de la nostalgie qui envahissait mon cœur ! Je pensais toujours à mon père et mes frères !

« Oh vous n’êtes pas indiscret. C’est juste que le fait de jouer du piano me rappelle ma famille, en tout cas celle qui a dû rester au pays ! Et je pense que si je parvenais à passer au-dessus de cela, je pourrais rejouer du piano ! Mais avant tout, il faudrait que je trouve de la place pour installer mon piano, qui se trouve actuellement chez ma mère. Puis-je savoir ce que vous entendez par on pourrait s’arranger ? »

Il avait éveillé légèrement ma curiosité en me disant cela !
Revenir en haut Aller en bas
LoreNael ♪ Music was our first love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-