Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

LoreNael ♪ Music was our first love

sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.

» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2810
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Sam 1 Avr - 11:37 par Nathanael E. Keynes
Je crois que même si je me retrouvais tétraplégique et muet un jour - et on va très fort croiser les doigts pour que ça n'arrive jamais, n'est-ce pas ? - jamais je ne pourrais me passer de musique. J'en écouterais en permanence, même si ça resterait un peu frustrant de ne plus pouvoir en jouer. Le silence, je crois que ça serait pire que la mort pour moi. Je ne suis déjà pas capable de m'en passer ne serait-ce qu'une journée entière, alors toute une vie ? Impossible. Juste absolument impossible, impensable, inimaginable.

« Il aurait bien tort de ne pas vous laisser continuer de jouer ! D’ailleurs, votre ami, a-t -il aussi la même passion, pour la musique que vous ?
- Il aime ça, mais ne se produit pas. Mais on joue tous les deux de la guitare, oui... C'est un peu pour ça qu'il a monté ce bar, je pense qu'il n'aurait pas investi dans une salle de spectacle sinon. »

Quoi que ça représente un gain certain, et que donc, en tant qu'homme d'affaire, il aurait eu tort de se priver. Tout comme on aurait eu tort de se priver des services de Maman ou d'exposer les toiles de Rika.

« Oui vous avez bien raison, toute publicité est bonne à prendre ! Et j’espère que son travail sera aussi bien reconnu que la musique qu’il joue.
- I drink to that ! »

Littéralement, d'ailleurs puisque je lève alors mon verre. Je suis presque sûr que si Rika nous entendait, là, il deviendrait écarlate, mais un coup d'oeil à mes deux potes un peu plus loin me confirme qu'il est bien trop occupé à discuter avec Kaspar pour ça. Après quoi notre conversation se centre sur elle, et je suis plutôt ravi d'apprendre que la demoiselle est musicienne elle aussi. Moins de comprendre que la musique la rend aussi triste, cela dit, et je trouve ça bien dommage.

« Oh vous n’êtes pas indiscret. C’est juste que le fait de jouer du piano me rappelle ma famille, en tout cas celle qui a dû rester au pays ! Et je pense que si je parvenais à passer au-dessus de cela, je pourrais rejouer du piano ! Mais avant tout, il faudrait que je trouve de la place pour installer mon piano, qui se trouve actuellement chez ma mère. Puis-je savoir ce que vous entendez par on pourrait s’arranger ?
- Et bien... Je pense sincèrement qu'on peut vous trouver des endroits pour jouer, même sans le piano qui se trouve chez votre mère. Ici, déjà, en dehors des horaires d'ouverture, je peux vous assurer que le proprio ne me refusera pas ça. Et puis je peux tout aussi bien vous prêter le mien... »

Parce que oui, je joue aussi du piano, et oui, il y en a bel et bien un chez moi. Electrique, certes, mais je l'ai choisi pour son son et ses touches assez proches de ceux d'un piano acoustique. Les arrangement électroniques en plus.

« Ca ne vaudra pas une salle de concert et son piano à queue, mais ça serait toujours ça... »

Une nouvelle gorgée de bière comme je me rends bien compte que ça peut tout à fait passer pour une invitation bien moins chaste que notre sujet de départ, et je rajoute, toujours souriant tranquillement.

« Et au cas où vous vous poseriez la question, il n'y a absolument aucune proposition indécente là-dessous. Vous êtes charmante, et il y a quelques temps, ça aurait pu être le cas, mais plus maintenant. J'ai quelqu'un dans ma vie contre qui personne ne peut lutter. »

Est-ce que j'en suis fier ? Moui, un peu. Bon d'accord, peut-être un peu plus qu'un peu. Mais hey, c'est pas comme s'il n'y avait pas un petit peu de quoi l'être après tout, c'était pas vraiment gagné d'avance, de faire un petit peu fondre le coeur de glace de Tyler...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/09/2016
» Messages : 204
» Pseudo : Virg
» Avatar : Natalie Portman
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Breena A. Donnelly
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Dim 16 Avr - 22:35 par Lorena S. Gennarino
Je me souviens encore de la période où on avait emménagé avec ma mère et mon frère. Mon père avait fait le nécessaire pour qu’un piano soit installé dans notre nouvelle demeure ! Je n’avais pas perdu de temps à mettre à jouer une fois qu’il fut installé. Au début cela me faisait du bien, car j’avais l’impression de retourner en arrière, d’être de nouveau entouré des miens ! Et puis je pensais que cela donnait un peu de bonheur à ma mère. Cette dernière avait perdu sa joie de vivre depuis le jour où on avait dû quitter la Sicile. J’avais donc l’impression qu’à chaque moment où j’interprétais un morceau de musique cela lui faisait du bien ! Mais je me trompais, car cela avait pour effet de la rendre plus malheureuse. En ce qui me concernait, ce fut que quelques années plus tard que je me rendis compte qu’au lieu de me donner l’impression d’être proche de ma famille, cela avait comme effet de me rappeler la douleur que provoquait leur absence.

On aurait pu penser que le fait de ne plus jouer aurait également comme effet de ne plus m’intéresser à la musique. Mais ce n’était pas le cas ! Que cela soit pendant ma période d’adolescente, mes études à l’université ou encore à l’heure actuelle, la musique avait toujours fait partie de ma vie ! Je ne savais pas entreprendre quelque chose sans avoir de la musique avec moi ! Que cela soit quand j’étudiais, je lisais, je faisais le ménage. La musique était toujours présente. Je crois que le fait de ne plus jouer un instrument, n’a aucune influence sur le fait de continuer à écouter de la musique ou non !

La preuve, j’étais venue ce soir pour prendre un verre et j’avais eu la chance d’écouter un bon groupe, alors que j’aurais pu rester dans mon coin ou repartir ! Et maintenant, on discutait, avec l’un des membres du groupe, de musique. Même si on parlait de comment ils étaient là, du fait que ce bar appartenait à un ami, cela eut l’effet de me faire ressentir que le fait de jouer du piano me manquait plus que je ne voulais le croire.

Oui en effet, il valait mieux avoir une passion pour la musique si on venait à ouvrir une salle de spectacle. Ma chère Lorena, faudrait par moment réfléchir avant de parler !!!

« Oui il vaut mieux aimer la musique pour ouvrir une salle de spectacle ! Par contre, j’espère qu’avec le travail qui l’attend, votre ami aura toujours le temps pour jouer de la guitare. »

Il fallait reconnaitre qu’en étant gérant d’un bar, le temps devait surement manquer et il n’allait peut-être pas avoir le temps de pouvoir jouer de la musique En tout cas, je ne le lui souhaitais pas ! Par contre, j’espérais que son ami aurait autant de chance avec ses peintures ! Car il méritait d’être connu !

La suite de notre conversation nous amena sur le chemin du passé, du moment où je jouais encore du piano. Je ne savais pas si le jeune homme comprendrait le fait que de jouer du piano amenait chez moi, une pointe de nostalgie, ramenait d’anciens souvenirs qui hélas n’étaient pas joyeux ! Mais bon je faisais avec. Le fait de reprendre le piano était plus que tentant, mas pour cela je devrais trouver de la place pour installer mon piano. Mais s’était sans compter sur ce qu’allait me dire Nate.

« Ah…… euh…. »

Oui, je sais c’est très comment dire, complète pour une réponse ! Mais bon, je n’avais jamais imaginé qu’il viendrait à me proposer à pouvoir jouer ici, en dehors des heures d’ouvertures, ou bien sur son piano ! Alors que voulez-vous que je réponde à cela ! Pour ne pas laisser un silence s’installer, je repris mes idées.

« Oh mais c’est très très gentil de votre part ! Je ne voudrais pas vous déranger ! Que cela soit en venant jouer sur le piano du bar, ou sur le vôtre ! Puis je ne suis même pas certaine de savoir encore en jouer ! Même si il est vrai que c’est comme le vélo, cela ne s’oublie pas ! »

Oui, si cela se trouvait je ne sais plus en jouer ! Enfin plus en jouait c’était des grands mots ! Je devais encore me souvenir des prémices mais de là à pouvoir jouer toute une chanson connue ou non, je n’étais pas certaine d’y parvenir.

« Oh ne vous tracassez pas, peu importe le piano ! Tant qu’il est bien accordé, cela me convient bien ! »

J’avais bien envie d’accepter sa proposition, mais avant je voulais être certaine de ne pas déranger à quel niveau que cela soit !

J’allais boire une gorgée de mon cocktail lorsque j’entendis le jeune homme s’excuser et de justifier le fait qu’il n’y avait aucune proposition indécente derrière cela. Je ne pus m’empêcher de rire ! En effet, cette idée ne m’avait même pas effleuré le moins du monde !

« Oh ne vous tracassez pas avec ça, car cela ne m’était même pas venu à l’esprit ! Par contre, je suis bien aise d’apprendre que vous avez quelqu’un et je vous souhaite beaucoup de bonheur ! »

Oui, à ce moment-là, j’avais encore Samuel dans ma vie et donc je ne m’intéressais pas aux autres hommes. Si on m’avait dit que le fait que ma soirée qui avait commencé un peu mal, avec Samuel qui avait du annuler notre soirée, j’aurais eu la chance de rencontrer un membre d’un groupe et qu’en plus j’allais avoir la chance de pouvoir rejouer du piano, ben je ne l’aurai pas vru…
Revenir en haut Aller en bas
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.

» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2810
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# Re: LoreNael ♪ Music was our first love
message posté Ven 14 Juil - 14:21 par Nathanael E. Keynes
HRP:
 

Je suis évidemment très loin de me douter de tout ce que la musique représente pour elle, et pour cause, je ne connais rien de sa vie. Je ne pourrais que compatir, si c'était le cas, sans avoir la moindre idée de ce qu'on peut ressentir, réellement, dans un cas comme le sien. Ce que je peux cependant tout à fait comprendre, c'est la part importante que peut prendre la musique dans une vie, et pour ma part, je n'imagine pas une seconde qu'une journée en soit exempte, de quelque manière que ce soit.

C'est le cas de Lucky Luke, aussi, et c'est ce qui nous a amené ici, ce soir, tous autant que nous sommes, et Lorena et moi en particulier, donc.

« Oui il vaut mieux aimer la musique pour ouvrir une salle de spectacle ! Par contre, j’espère qu’avec le travail qui l’attend, votre ami aura toujours le temps pour jouer de la guitare.
- Ca, je compte bien faire en sorte que oui. »

J'ai parfois un peu de mal à me rendre compte de la charge que nos multiples activités peut représenter, et pour cause, je suis moi-même du genre à entreprendre douze mille trucs... Le journal, le groupe, le bar... Je n'ai pas encore l'idée de lancer un blog musical, mais ça viendra prochainement, et ça se rajoutera donc à la liste longue comme le bras des choses qui composent mon planning. J'ai toujours fonctionné comme ça, vécu à cent à l'heure, et je ne réalise pas vraiment que ça ne correspond pas à tout le monde.

Je suis assez conscient, en revanche, que la main que je tends à la pianiste à mes côtés, en lui proposant de jouer ici, ou chez moi, n'est pas vraiment un geste que tout le monde aurait fait. A vrai dire, je n'ouvrirai pas ma porte à n'importe qui si ce n'était pour la musique, je crois.

« Ah…… euh… »

Réaction éloquente : la démarche n'est pas commune, surprend... dérange ? Je laisse une seconde ou deux de silence, le temps qu'elle digère l'information, et donne, peut-être, un avis plus complet sur ma proposition.

« Oh mais c’est très très gentil de votre part ! Je ne voudrais pas vous déranger ! Que cela soit en venant jouer sur le piano du bar, ou sur le vôtre ! Puis je ne suis même pas certaine de savoir encore en jouer ! Même si il est vrai que c’est comme le vélo, cela ne s’oublie pas !
- Si je vous propose, c'est que ça ne dérange pas. Vraiment. Et puis vous ne saurez pas si vous y arrivez encore ou non si vous n'essayez pas. »

Un grand sourire charmeur, je sens bien qu'elle est en train d'accepter, malgré quelques réticences encore, et ça me fait plaisir, réellement. Preuve en est qu'à la mention du type de piano disponible, elle répond naturellement :

« Oh ne vous tracassez pas, peu importe le piano ! Tant qu’il est bien accordé, cela me convient bien ! »

C'est là que je sais que c'est gagné, si on peut dire.

« Oh ça, il n'y a pas de risque que l'instrument soit désaccordé, je peux vous l'assurer. »

Mes oreilles ne le supporteraient pas très bien, à vrai dire. Et je suis ravi de voir que ma boutade - plus ou moins - sur la décence de la proposition ne la choque pas non plus, la fasse rire même, autant qu'elle éclaircit un point qui aurait pu rester nébuleux.

« Oh ne vous tracassez pas avec ça, car cela ne m’était même pas venu à l’esprit ! Par contre, je suis bien aise d’apprendre que vous avez quelqu’un et je vous souhaite beaucoup de bonheur !
- Pareillement. »

Même si j'ignore complètement sa situation personnelle, mais ça n'a pas d'importance, ça ne m'empêche pas de lui souhaiter d'être heureuse. J'ai d'ailleurs levé mon verre quand elle a fini sur ces mots, espérant sincèrement qu'elle me porte chance à ce niveau-là. Mais à ce moment-là, j'ai pas vraiment de doute là-dessus : ça fait plus de deux ans que Tyler est entré dans ma vie, un an et demi qu'on est réellement ensemble, plus d'un an que j'ai, même, la clé de chez lui, et on vient de passer un été magnifique en Australie - la peste de copine de son pote mise à part - je n'ai franchement pas à me plaindre, bien loin de là.

« Je reviens tout de suite... »

J'ai posé mon verre sur le comptoir près d'elle avant de passer derrière le bar et dans l'arrière-salle en vitesse, histoire de récupérer mon portefeuille et une carte de visite du groupe. En quelques secondes, j'étais de nouveau à côté d'elle, lui tendant ladite carte portant mon numéro de téléphone, mon mail, et les réseaux sociaux sur lesquels on peut trouver "lustynate" et "LuSt".

« Tenez... Quand vous vous sentez prête à essayer, ici, ou chez moi, comme vous préférez, n'hésitez pas. On se trouvera bien un créneau libre. »

Je n'ai aucun doute à ce sujet, et ça se voit. Un coup d'oeil en arrière, comme je me sens épié, et je croise les regards de Rika et Kaspar qui nous observent sans doute depuis un petit moment.

« Je crois que mes amis se sentent un peu abandonnés... Ravi d'avoir fait votre connaissance, en tous les cas, Lorena, et vraiment, n'hésitez pas. »

J'insiste un peu, j'espère pas trop, mais je pense vraiment que ça lui ferait du bien de renouer avec le piano, et si je peux l'y aider, je n'ai pas l'intention de m'en priver. Je calque peut-être un peu trop ma propre passion sur elle, mais je ne crois pas me tromper en affirmant qu'elle en a besoin - presque autant que j'ai moi-même besoin de ça, je crois. Alors j'espère vraiment qu'elle composera mon numéro, un de ces quatre, et je lève une dernière fois mon verre en sa direction pour lui souhaiter une bonne fin de soirée, avant de rejoindre mes potes. Et me faire charrier trois minutes pour avoir fait le joli coeur, évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
LoreNael ♪ Music was our first love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho :: The Lucky Star-