Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

forget the past (maya)

avatar
Head of Gryffindor House
Head of Gryffindor House
» Date d'inscription : 29/12/2016
» Messages : 1607
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : alexander skarsgård
» Âge : trente-sept ans
» Schizophrénie : cole leary (l. grimes) + tulasi n. kapoor (p. chopra) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# forget the past (maya)
message posté Lun 23 Jan - 13:22 par Jude C. Sycamore
forget the past
Jude & Maya

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one. ✻✻✻ Depuis l'accident de son ex-fiancée, Jude avait la garde de leurs deux enfants, au delà de le remplir de joie il avait rapidement prit conscience qu'il allait devoir canaliser son énergie et cesser de s'éparpiller pour leur offrir un environnement stable. Aussi, rapidement, il avait abandonné l'idée de se consacrer au sport ou à quelconque activité après avoir terminé son travail au sein des studios hp afin de se consacrer à l'éducation de ses enfants. Ce jour-là il avait l'intention de se rendre au centre-commercial après avoir déposé les enfants chez leur mère - en prenant soin de ne pas avoir à descendre de la voiture pour croiser Sloan - et s'était ensuite envolé vers le westfield shopping center sans vraiment savoir ce qu'il allait y faire. Il avait besoin de voir du monde, peu lui importait si il s'agissait de connaissances, d'amis ou d'inconnus, il avait besoin de déambuler dans la foule et de se poser à la terrasse d'un café, un livre à la main, comme il aimait tant le faire auparavant. L'accident de Sloan compliquait définitivement tout; sa petite vie tranquille était bouleversée par l'arrivée de ses deux enfants pour lesquels il se pliait en quatre, mais sa vie amoureuse l'était également. Depuis Sloan il n'avait jamais songé à se remettre avec quelqu'un et si, avant, tout était clair dans sa tête, depuis l'amnésie il remettait en question chacun de ses faits et gestes, chacune de ses pensées méchantes envers Sloan et surtout son choix d'avoir mit fin à leur relation. Et chaque fois qu'il tendait la main vers son téléphone pour lui proposer de discuter à cœur ouvert, il se ravisait en se remémorant cet adultère qui l'avait brisé. Tout était devenu plus compliqué. Jude secoua légèrement la tête pour se sortir de ses sombres pensées alors qu'il se garait sur le parking du centre commercial.
Ce n'était pas le moment de laisser la confusion s'emparer de son esprit déjà assez embrumé, ses mains fourrées dans les poches de son long manteau, il laissait ses pieds le guider à travers le grand westfield shopping center, sans vraiment savoir où se rendre. Il se rendait compte qu'il n'avait pas spécialement envie de faire les boutiques, simplement de se changer les idées. Le centre commercial était bondé, les gens se pressaient devant les boutiques pour observer la dernière collection de telle boutique, ou s'extasier devant les nouveaux écrans plats, peu importait pour Jude, il avait l'habitude de la foule et ne s'en déplaisait pas, au contraire. Une librairie attira son regard, instinctivement. Il était un grand lecteur, particulièrement assidu, et pouvait se perdre des heures durant dans les mots bien ficelés d'un livre à l'intrigue prenante. Heureusement pour lui sa vie ne tournait pas qu'autour de la célèbre saga du sorcier à lunettes et à la cicatrice en forme d'éclair, il aimait toute sorte de livre et en particulier les vieux classiques qui traînaient sur les étagères de la maison de ses parents, voire de ses grands-parents. Sans s'en rendre compte il était entré dans ladite librairie et arpentait les rangées de livres à la recherche de celui qui attirerait son attention du premier coup d’œil.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: forget the past (maya)
message posté Mer 25 Jan - 20:25 par Maya M. Scott
Jude ∞Maya
Forget the past
La jeune femme appréciait beaucoup Sloan. Elle avait eu l'occasion d'apprendre un peu à l'a connaitre et elle c'était entendu. La particularité de leur relation venait peut-être de cet accord tacite et silencieux entre elles. En effet, ayant semblait-il besoin d'une certaine forme de soutien, l'une comme l'autre, elles se satisfaisaient  de se tenir compagnie. Ça me parait une solution plutôt saine pour ne pas sombrer, non ? S'interrogea-t-elle. Pour une fois...L'infirmière ne s'orientait en effet, pas systématiquement sur des choix très favorables concernant sa vie et le moyen de s'en sortir. On fait ce qu'on peut, songea-t-elle. Une fois de plus, pour se changer les idées, Maya avait décidée de ce faire une journée de shopping. Et ce, dans le westfield shopping center. C'était un peu éloigné de son quartier et de ses habitudes, mais elle en avait décidée ainsi volontairement. Cela ne fait pas de mal de changer un peu d'air de temps en temps. Après plusieurs boutiques de vêtements où elle trouva à diverses reprises son bonheur, elle alla faire une pause bien mérité dans un café. N'ayant pas d'impératif particulier ou d'heure précise à respecter pour rentrer, elle prit son temps. L'infirmière commanda un grand cappuccino avant de se perdre dans la contemplation des gens qui traversaient la rue. Elle aimait s'imaginer leurs existences, pires ou meilleurs que la sienne. Comme il y avait du monde, elle pu aisément s'adonner à son petit jeu, possédant une extrême variété de personne à observer. Ce, jusqu'à qu'il lui sembla reconnaître quelqu'un. Était-ce vraiment lui ? Cela l'intrigua, si bien qu'elle se décida à aller vérifier de plus près. Elle se rendit donc jusque devant la librairie faisant face à l'endroit précédemment où elle c'était installée. Plantée devant la vitrine, elle hésita soudainement à entrer. Elle pourrait toujours acheter un bouquin après tout, non ? Oui m'enfin, est-ce que tu vas réellement le lire ? Lui demanda sa conscience, non sans raisons. Maya aimait les livres, même si plus jeune, elle s'en était longtemps cachée. Toutefois, elle devait avouer disposer de peu de temps pour s'adonner à ce loisir. En dehors de son métier assez prenant, il fallait dire que la demoiselle éprouvait, depuis le début de l'absence de Tom, des difficultés à avec le silence. Non, pas n'importe lequel. Il s'agissait de celui qui s'installait chez elle, lorsque la télévision ou la radio n'était allumée, lorsqu'elle se mettait à cogiter et réaliser qu'elle était une fois de plus, seule. N'étant pas capable de lire avec un bruit de fond, cela compliquait considérablement l'exercice de cette activité. Se glissant finalement l'air de rien dans la boutique, elle parcourue les rayonnages, tout en cherchant des yeux l'ex-mari de Sloan, qu'elle croyait avoir aperçu. Elle avançait a pas lent, prenant soin au passage de s'attarder sur quelques ouvrages, dont les couvertures lui faisait de l’œil. En attrapant un, elle le tourna et le retourna entre ses mains. C'est un livre pour toi ça. En effet...Le titre charmeur et percutant n'était autre que : "La petite bibliothèque des coeurs brisés". Je n'aurais pas pu écrire mieux moi même. Curieuse, elle lu le résumé au dos et se résolue à l'acheter, en se promettant de faire l'effort de le dévorer avec entrain. La jolie brune ne oublia de ce fait l'objectif premier qui l'avait mener jusqu'ici et toute heureuse de sa trouvaille, elle ne fit pas attention et heurta brusquement une personne en chemin vers la caisse. Relevant aussitôt la tête, confuse et prête à s'excuser, elle se retrouva nez à nez avec Jude. "Ah...Euh...Bonjour " annonça-t-elle avec une moue désolée. "Comment ça va "? Tenter de l'a jouer cordiale maintenant, c'est pas un peu surfait ? Ba je vais quand même pas lui dire d'aller se faire f***re ! Maladroitement, elle esquissa une ébauche de sourire.   
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Head of Gryffindor House
Head of Gryffindor House
» Date d'inscription : 29/12/2016
» Messages : 1607
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : alexander skarsgård
» Âge : trente-sept ans
» Schizophrénie : cole leary (l. grimes) + tulasi n. kapoor (p. chopra) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# Re: forget the past (maya)
message posté Sam 4 Fév - 17:19 par Jude C. Sycamore
forget the past
Jude & Maya

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one. ✻✻✻ Jude avait la particularité d'être un grand lecteur capable de se plonger dans la lecture d'un bouquin pendant des heures, tasse de thé à la main, près d'une fenêtre et encore plus les journées de pluie. C'était sa lecture assidue qui l'avait propulsé tout droit dans les studios de la warner bross pour occuper le poste de guide dans les studios harry potter, il avait fait de sa passion pour la saga de j.k rowling son métier, et il en était particulièrement fier et épanoui. Il savait la chance qu'il avait de pouvoir se lever chaque matin pour vivre de sa passion et de pouvoir, chaque jour, rencontrer des personnes aux yeux humidifiés par l'émotion et la joie de se trouver dans un endroit aussi magique que celui du sorcier à lunettes. Sa chevelure rousse se prêtait d'autant plus au métier que les enfants lui demandaient quotidiennement si il faisait parti des weasley, ce à quoi il s'amusait parfois à répondre positivement. Mais ses séances lectures ne se résumaient pas à lire et relire sa saga préférée, si sa pièce préférée de son appartement était sa bibliothèque, il devait se rendre à l'évidence que son dernier achat littéraire remontait à plusieurs mois et qu'il ne prenait plus assez de temps pour lire, aussi il arpentait les rayons d'une librairie en espérant trouver son bonheur. Il n'était pas difficile, il aimait autant la fantasy que les thriller, la seule chose qu'il ne pouvait lire de bout en bout c'était les romans à l'eau de rose, une histoire romantique mal commencée mais toujours bien terminée, dans laquelle deux personnes improbables se trouvent des points communs grotesques et sont amenés à fonder la parfaite famille. Non, définitivement non, ce genre de beaucoup lui paraissaient encore plus éloignés de la réalité que l'histoire d'un jeune sorcier de onze ans faisant ses études à l'école de sorcellerie poudlard. S'arrêtant subitement au rayon des classiques, il s'intéressait particulièrement à l'étagère des romans français et en tira un exemplaire des misérables, de victor hugo, avant qu'une voix ne l'interpelle subitement pendant qu'il feuilletait les pages « Ah...Euh...Bonjour. », il se tourna vers son interlocutrice « Comment ça va ? »
C'était bien sa veine de croiser Maya Scott dans cette librairie, il aurait presque préféré qu'elle passe son chemin sans venir lui parler mais Jude restait un homme tout à fait poli et charmant qu'il n'allait pas renvoyer une demoiselle venue lui parler, peu importait la position de ladite demoiselle dans ses histoires de couple - excepté si ladite demoiselle était Danny mais ce n'était pas le cas. Maya était le genre de personne qu'il savait mêlée de plus ou moins loin à son histoire mais dont il ne connaissait quasiment rien, elle était amie avec son ex-fiancée et c'était bien suffisant comme information à connaître selon lui. Jude avait un problème avec toutes ces personnes qui se mêlaient à ses histoires, pourtant il en faisait de même avec sa meilleure amie à qui il ne cachait rien, mais sans pouvoir se l'expliquer il ne supportait pas que des inconnus à ses yeux en face de même, alors qu'il s'agissait d'amis de Sloan. « Salut. » il ne savait absolument pas quoi dire à Maya « super et toi ? tu te promènes ? » magnifique sujet de conversation, il se félicitait presque d'avoir réussit à aligner autant de mots sans lui dire d'aller voir chez sloan si il y était. Mais il était redevenu silencieux, ne lui tenant même pas rigueur de lui avoir foncé dedans, il baissa plutôt son regard vers le livre qu'elle tenait entre ses mains « toi aussi tu cherches des bouquins, alors ? » ce qui était absolument logique dans une librairie.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: forget the past (maya)
message posté Mer 8 Fév - 19:16 par Maya M. Scott
Jude ∞Maya
Forget the past
Maya n'était pas une grande lectrice, loin de là. Elle appréciait globalement les livres, mais ne trouvait toutefois pas le temps ou le calme suffisant pour se pencher dessus. De plus, depuis un certain temps maintenant le silence nécessaire à genre d'activité, l'effrayait. La demoiselle avait beaucoup de mal à demeurait dans son appartement trop silencieux. Néanmoins, arpentant les rayons de cette petite librairie, elle oublia rapidement la raison première de sa venue, en découvrant quelques bouquins qui auraient pu l'intéresser, dont un en particulier. Le titre résonnait dans sa tête et faisait écho dans son cœur. C'est un signe, se dit-elle. Se concentrant là dessus, elle continua son chemin, admirant la couverture. Maintenant, il faut trouver la caisse. Elle avançait d'un bon pas tout à la joie de posséder un nouvel – et quasi unique – ouvrage et ne fit absolument pas attention à l'obstacle se trouvant sur son passage. L'américaine releva instantanément la tête, confuse, prête à s’épancher en plates excuses, lorsqu'elle constata se retrouver nez à nez avec Jude. « Ah...Euh...Bonjour. Comment ça va ? » Elle bafouilla, peu à l'aise. Que dire d'autre ? T'es vraiment la reine des gaffes, railla sa conscience. La seule nana qui oublie qu'elle entrée ici pour vérifier si une personne était là et...zapper ça...Non mais franchement. Elle se mordit la lèvre. « Salut. super et toi ? tu te promènes ? » La tension était palpable, toutefois, elle se félicitait de ne pas encore s'être fait rembarrer. Ca ne va surement pas tarder d'ailleurs, songea-t-elle. Mal à l'aise, elle ne sur que dire lorsque l'ex de Sloan jeta un oeil par dessus son bras sur le livre qu'elle tenait. « Toi aussi tu cherches des bouquins, alors ? » Elle haussa vaguement les épaules. "Je me suis un peu égarée en chemin" avoua-t-elle. "J'aime lire... Mais ça me pose quelques soucis...d'organisation." Ce n'était pas complètement faux et elle ne pouvait décemment parler de ce que cela impliquait de plus gênant. "Mais bon... là j'avoue que j'ai craquée. Le titre me paraissait plutôt prometteur et la couverture est jolie. " On ne refait pas ma foi..."Et toi, sur quoi porte ton choix ? " s’informa-t-elle, vaguement plus détendue. Au moins, ce type de sujet ne risquait pas de dégénérer en dispute. Du moins, l’espérait-elle. La jeune femme n'ignorait pas que le fait qu'elle eu tentée de se mêler de ce qui ne l'a regardait pas vraiment, était la cause de la mauvaise humeur chronique de cet homme envers elle. Toutefois, celle voulait bien faire. Et elle que chacun y mettant du siens, les choses ne pourraient que s'arranger ou à défaut, être plus simple pour tout le monde. Notamment pour les enfants de ce couple qui se retrouvaient au milieu de ça.   
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Head of Gryffindor House
Head of Gryffindor House
» Date d'inscription : 29/12/2016
» Messages : 1607
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : alexander skarsgård
» Âge : trente-sept ans
» Schizophrénie : cole leary (l. grimes) + tulasi n. kapoor (p. chopra) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# Re: forget the past (maya)
message posté Mer 1 Mar - 19:38 par Jude C. Sycamore
forget the past
Jude & Maya

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one. ✻✻✻ Jude ne portait pas dans son cœur les amis de son ex-fiancée et il ne s'en cachait pas, en fait Jude n'était tout simplement pas le genre d'homme diplomate, si il avait quelque chose à dire il n'allait jamais se gêner pour le faire et peu lui importait si il se montrait blessant, ce trait de caractère survenait généralement quand il se mettait en colère. Et le fait de rencontrer des amis de Sloan, se mêlant de sa relation avec cette dernière qui plus est, avait le don de le mettre en colère rapidement, et ce n'était pas le genre de colère qui redescendait en quelques minutes, non c'était plutôt du genre à le pousser à déverser toute sa haine et à vouloir régler ses comptes. Aussi, alors qu'il se tenait devant la gentille Maya, il se demandait quand la tempête allait être déclenchée, parce qu'il était persuadée de ne pas la trouver là par hasard; il n'était pas dans la théorie du complot mais il avait l'impression que n'importe qui cherchait à se mêler de sa vie depuis l'amnésie de Sloan et l'hypothèse que Maya soit précisément dans cette librairie ne soit pas le fruit du hasard, lui trottait dans la tête. « Je me suis un peu égarée en chemin. », l'homme haussa un sourcil sans pour autant prendre la parole, il préférait garder certaines de ses pensées pour lui et ne tenait pas à ce que l'une des amies de son ex-fiancée lui dise qu'il n'était pas le centre du monde « J'aime lire... Mais ça me pose quelques soucis...d'organisation.. » Pour un homme comme Jude, passionné de lecture, il ne pouvait concevoir que se plonger dans un livre puisse poser quelques soucis d'organisations, en fait il ne visualisait tout simplement pas quels soucis la lecture pouvait bien poser. « Des soucis d'organisation ? », parce que ça l'intriguait drôlement cette histoire d'organisation « par rapport à ton travail ? », il ne savait absolument pas où elle travaillait mais c'était ce qui lui semblait le plus logique, mais Jude n'était pas forcément l'esprit le plus logique de la terre, c'était quand même le gars perdu dans son imagination enfantine qui bossait aux studios harry potter et passait ses soirées un bouquin dans la main à siroter du thé. « Mais bon... là j'avoue que j'ai craquée. Le titre me paraissait plutôt prometteur et la couverture est jolie. », un sourire moqueur avait involontairement glissé sur les lèvres de l'homme, depuis quand quelqu'un choisissait un livre pour sa couverture ? c'était incroyablement mignon cela dit, mais il n'avait aucune envie de l'admettre à une amie de son ex-fiancée, par égo et rancœur « roman à l'eau de rose ? », tout ce dont il avait horreur  « Et toi, sur quoi porte ton choix ? », caressant distraitement le dos du livre de victor hugo, il dirigea la couverture vers le regard de Maya « un classique de la littérature française, on m'en a dit beaucoup de bien. »
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


@Maya M. Scott
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: forget the past (maya)
message posté Mer 15 Mar - 17:00 par Maya M. Scott
Jude ∞Maya
Forget the past
« Je me suis un peu égarée en chemin. » Il haussa un sourcil à sa réplique. Et pour cause, Jude devait sans doute se demander si la jeune femme ne l'avait pas suivit. Ce qui est le cas, commenta sa conscience. En effet, mais je ne suis pas sur que ce soit le bon moment pour lui avouer ça. Elle déclara par la suite aimait lire mais se confronter à quelques soucis d'organisation. « Des soucis d'organisation ? Par rapport à ton travail ? » En disant cela, la demoiselle n'avait pas imaginé que interlocuteur l'a questionnerait là dessus, aussi apparue-t-elle vaguement gênée. "Oui...et non. C'est...un peu plus compliqué...que ça disons" bafouilla-t-elle en passant la main dans ses cheveux pour replacer une mèche. Elle ne su que répondre. Peut-être parce que la vérité est bien plus pathétique que ce qu'il imagine. Sans doute... "Je n'ai pas tellement le temps de me consacrer à la lecture avec mon boulot, c'est vrai" avoua-t-elle. "Mais..." Elle marqua une pause et pinça les lèvres, d'autant plus mal à l'aise que son interlocuteur semblait l'écouter attentivement. "Je...J'ai quelques difficultés avec à lire en silence...et le bruit m'empêche de me concentrer. Bref..." Elle rit nerveusement. "Si tu ne comprends pas, ne t'en fais pas, c'est plutôt normal, mais passons." La demoiselle risquait de passer encore pour une cinglée, cela dit, on pouvait pas dire que Jude l'a portait énormément dans son cœur. Alors un peu plus ou un peu moins...Le but n'est pas de s'enfoncer... Je sais. La conversation se poursuivit tant bien que mal et la jeune femme précisa avoir choisit ce livre pour la couverture et le titre. Ses propos furent aussitôt suivit d'un sourire moqueur, qu'elle reconnut bien, de la part de son camarade. « Roman à l'eau de rose ? » L'interrogea-t-il l'air peu convaincu. Maya fit signe qu'elle ignorait. Dois-je lui rappeler que je n'ai encore lu le bouquin ? Elle s'abstenue toutefois de le faire. "Hum...Je n'espère pas...Mais tu me met un léger doute. Je n'imaginais pas une romance qui reprends vie...C'est même plutôt l'inverse. Peut-être que le terme "cœur brisé" à fait un plus grand écho dans mon esprit que nécessaire." Elle se tut encore, l'espace de plusieurs secondes et s'intéressa à l'ouvrage de l'ex de son amie. « Un classique de la littérature française, on m'en a dit beaucoup de bien. » Elle hocha lentement la tête. "C'est drôle comme les avis peuvent variées selon les expériences" commenta-t-elle. "Je vais certainement encore te décevoir, mais je n'ai jamais su apprécié cet auteur à sa juste valeur. Flaubert aussi m'a posé beaucoup de souci...Lui je ne peux vraiment pas l'encadrer pour le coup...Enfin...Peu importe j'imagine". Tripotant du bout des doigts son livre elle sourit vaguement. " Quoi de neuf en dehors ça ?" tenta-t-elle.   
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Head of Gryffindor House
Head of Gryffindor House
» Date d'inscription : 29/12/2016
» Messages : 1607
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : alexander skarsgård
» Âge : trente-sept ans
» Schizophrénie : cole leary (l. grimes) + tulasi n. kapoor (p. chopra) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# Re: forget the past (maya)
message posté Mar 18 Avr - 14:08 par Jude C. Sycamore
forget the past
Jude & Maya

It's being here now that's important. There's no past and there's no future. Time is a very misleading thing. All there is ever, is the now. We can gain experience from the past, but we can't relive it; and we can hope for the future, but we don't know if there is one. ✻✻✻ Jude devait bien admettre une chose par rapport à son interlocutrice c'était qu'elle l'intriguait ; il ne la connaissait pas vraiment mais sans pouvoir s'expliquer la raison il l'avait toujours trouvé un petit peu perchée, dans son monde, celle qui ne semblait jamais avoir les pieds sur terre, peut-être qu'il se trompait totalement et qu'au contraire il n'existait pas femme plus rationnelle que Maya mais ce n'était pas l'impression qu'elle lui donnait et parfois il se demandait comment une femme aussi délicate pouvait être amie avec son ex-fiancée. Sans doute son esprit diabolisait-il un petit peu trop Sloan, c'était la seule explication qu'il trouvait à sa manière de réagir quand il pensait à elle ou à ses ami(e)s. « Oui...et non. C'est...un peu plus compliqué...que ça disons. » il haussa de nouveau un sourcil, bien plus intrigué par la jeune femme qu'il ne voulait bien se l'admettre mais elle avait cette façon contrariante de toujours tourner autour du pot sans oser dire les choses clairement, ça lui donnait la désagréable envie de la secouer et de lui hurler dessus en même temps mais il n'avait pas envie de la brusquer dans une librairie aussi il était resté silencieux en espérant que la jeune femme allait reprendre la parole pour lui apporter d'autres explications « Je n'ai pas tellement le temps de me consacrer à la lecture avec mon boulot, c'est vrai » une moue dubitative s'installa sur son visage, ce n'était pas une excuse qu'il aimait retenir, selon lui on avait toujours le temps de faire les choses mais on établissait inconsciemment un ordre de priorité et la lecture ne faisait sans doute pas partie des siennes « Je...J'ai quelques difficultés avec à lire en silence...et le bruit m'empêche de me concentrer. Bref... Si tu ne comprends pas, ne t'en fais pas, c'est plutôt normal, mais passons. » il fronça légèrement les sourcils, avant de passer sa main derrière sa nuque en jetant un regard aux alentours, il se demandait vraiment si ils vivaient tous les deux sur la même planète parfois, elle semblait forte et fragile à la fois mais complètement détachée de la réalité, contrairement à Jude qui avait quasiment toujours les pieds bien ancrés sur terre et ce malgré son métier « je comprends, je déteste lire quand quelqu'un me parle ou qu'il y a du bruit à côté de moi, c'est dérangeant. » il haussa les épaules sans rien rajouter de plus, seul un sourire un peu plus amical était venu se pendre à ses lèvres. Il inclina légèrement la tête sur le côté en fixant le livre que la jeune femme tenait entre ses mains, le titre lui inspirait l'un de ces bouquins romantiques dans lequel la jeune fille finit par retrouver l'amour auprès d'un beau blond issu d'il-ne-savait-quel-milieu mondain, ça se finissait toujours bien les romans d'amour, à en connaître la fin avant même d'en avoir lu le début. « Hum...Je n'espère pas...Mais tu me met un léger doute. Je n'imaginais pas une romance qui reprends vie...C'est même plutôt l'inverse. Peut-être que le terme "cœur brisé" à fait un plus grand écho dans mon esprit que nécessaire. » tiens, deux manières de réagir à un titre très différentes, il n'avait pas forcément envie de rentrer dans un débat là-dessus mais si ça pouvait l'empêcher de se crêper le chignon avec la jeune femme c'était toujours mieux que rien après tout « les histoires d'amour finissent souvent bien dans les livres. » mieux que dans la vraie vie, en tout cas, largement mieux, dans les livres tout était largement plus simple, même dans les thriller. « Je vais certainement encore te décevoir, mais je n'ai jamais su apprécié cet auteur à sa juste valeur. Flaubert aussi m'a posé beaucoup de souci...Lui je ne peux vraiment pas l'encadrer pour le coup...Enfin...Peu importe j'imagine. » son rire se mêla au silence de la librairie, elle était définitivement contrariante pour Jude qui adorait les classiques de la littérature « il en faut pour tous les goûts je suppose. » et heureusement sinon la vie serait bien triste, même si il ne comprenait pas certains lecteurs fan de musso ou de levy mais c'était un autre débat sur lequel il n'avait pas envie de s'aventurer au risque de s'énerver un petit peu trop rapidement, comme pour la suite de la conversation.  « Quoi de neuf en dehors ça ? » il plissa les yeux en fixant le visage de son interlocutrice, il détestait cette question et encore plus quand l'une des amies de son ex-fiancée la lui posait, est-ce qu'elle irait lui raconter ce qu'il allait dire ? peut-être, ou peut-être pas. mais Jude était incapable de faire confiance à une personne de l'entourage de Sloan aussi, avec un large sourire, il était bien décidé à mentir à ce sujet « hé bien écoutes, je n'ai presque plus de temps pour moi, entre mon boulot, les enfants et ma nouvelle petite-amie je ne vois pas le temps passer. Et toi ? » et quel bon menteur il faisait.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


@Maya M. Scott
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6402
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: forget the past (maya)
message posté Ven 9 Juin - 11:27 par Maya M. Scott
Jude ∞Maya
Forget the past
Oscillant légèrement de gauche à droite, Maya essayait de paraître à l'aise, sans toutefois y parvenir. Elle ignorait comment procéder avec son camarade. Depuis qu'elle avait osée se mêler de son histoire avec Sloan, par amitié pour celle-ci, la tension était palpable. Elle se mordit légèrement la lèvre, son intention du départ était louable, bien sur. Le problème résidait dans le fait de n'avoir pas évolué comme prévu. Quelques peu dérangée par les questions de son interlocuteur quant au choix de son livre, elle se montra évasive, ce qui n'arrangea rien.  « Je n'ai pas tellement le temps de me consacrer à la lecture avec mon boulot, c'est vrai » Une excuse comme une autre, qui était en partie véridique. Elle avoua également éprouvée des difficultés à lire avec un bruit de fond constant. Dit comme ça, c'est vrai que ça parait un peu bizarre. Malheureusement, elle ne pouvait en dévoiler d'avantage. Très sincèrement, je doute que mes malheurs l'intéresse.  "Je comprends, je déteste lire quand quelqu'un me parle ou qu'il y a du bruit à côté de moi, c'est dérangeant. " Il haussa les épaules sans rien rajouter de plus, seul un sourire un peu plus amical était venu se pendre à ses lèvres.  La jeune femme fut étonnée que Jude se montra, l'espace d'un instant, un peu plus ouvert. Cela dit, elle n'était pas dupe et savait que ça ne durerait pas. S’intéressant au livre qu'elle tenait, l'hypothèse qu'il s’agisse d'un roman d'amour fut lancée. Ce que l'infirmière n’espérait pas.  « Les histoires d'amour finissent souvent bien dans les livres. »  Elle afficha une petite moue dubitative. "C'est peut-être justement le problème. La réalité est dans la plupart des cas bien différente..." La demoiselle pinça un instant les lèvres avant de reprendre. " J'imagine que ça peut-être bien de temps un temps, une histoire qui se finit bien...Mais les histoires trop parfaite, ne terminent jamais ainsi." Tout était plus simple, trop simple...Complètement irréel. Passant la main dans ses cheveux, elle haussa les épaules, cherchant tout à la fois à exprimer son impuissance et à se donner une contenance. La discussion tournant toujours autour des livres dériva alors sur des ouvrages plus classiques. « Je vais certainement encore te décevoir, mais je n'ai jamais su apprécié cet auteur à sa juste valeur. Flaubert aussi m'a posé beaucoup de souci...Lui je ne peux vraiment pas l'encadrer pour le coup...Enfin...Peu importe. » Son rire se mêla au silence de la librairie et l'a fit sursauter par la même occasion. « Il en faut pour tous les goûts je suppose ». "Oui certainement, toutefois, je n'ai rien contre la littérature dites classique, seulement, j'ai une préférence pour Giono, Maupassant ou encore Edgar Alan Poe, c'est...disons une orientation beaucoup plus naturelle pour moi." Elle marqua une nouvelle pause et osa :" Dis moi si je me trompe, mais tu me pensais du genre à lire Musso, Lévy ou que sais-je ? D'autres auteurs à succès particulièrement commerciale ? " Elle haussa un sourcil, intéressait de connaitre la réponse. Puis, délibérément, pour faire la conversation, l'américaine poursuivit avec une question typique : " Quoi de neuf en dehors ça ? " Ce qui ne plut vraisemblablement pas à son compagnon. Eh paf ! T'es redescendue tout d'un coup dans son estime. Parce que j'y été montée ? Toutefois, malgré ce flop, l'ex de son amie, fut disposé à répondre : « Hé bien écoutes, je n'ai presque plus de temps pour moi, entre mon boulot, les enfants et ma nouvelle petite-amie je ne vois pas le temps passer. Et toi ? » Nouvelle petite amie, vraiment ? Songea-t-elle. Coup de bluff ou réelle information ? Elle hésitait. Mieux vaut ne pas trop t'aventurer sur ce terrain, suggéra sa conscience. C'est pas faux. Elle s'abstint donc et répondit à son tour : "C'est peu pareil, j'ai pas mal de boulot et pour le reste, ma vie amoureuse est suffisamment compliquée sans y rajouter trop de nouveauté" confia-t-elle.   
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
forget the past (maya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)
» (M) PATRICK FLUEGER - TAYLOR KINNEY - SHILOH FERNANDEZ ETC - Forget the past and love me again ...
» Forget the past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Westfield Shopping Center White City-