Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Nouveauté !
Ajout d'une ligne "absence" dans le profil, pour faciliter les choses. Toutes les infos par ici.
Version #30 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 30ième version, venez découvrir toutes les nouveautés par .
Destination Vacances
C'est l'été, c'est les vacances. Il est temps de faire ses valises et de voyager un peu. Plus d'informations ici.
Skylight: Bikini Party & DJ's Set
Pour ceux qui ne sont pas encore partis, laissez tomber le tee-shirt ! Ça se passe par .
Coupe du monde 2018 : demi-finale.
Venez revivre la demi-finale de la Coupe du Monde mais cette fois du côté de nos chers Anglais ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Life is not always what you expect it to be - ft Mohan & Breena

avatar
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 2137
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
» Absence : 23.09
() message posté Lun 23 Oct - 18:59 par Breena A. Donnelly

❝Life is not always what you expect it to be. ❞
- Rhiannon & Mohan -
Vivre la naissance d’un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle
Les jours se suivaient et se ressemblaient. J’avançais comme un zombie. Je n’étais plus que l’ombre de moi-même. Même si j’essayais de montrer une autre image à mes proches. Mais ce n’était pas facile tous les jours. J’avais des jours ou j’étais bien, ou mon moral était plus ou moins bon, mais d’autres jours ce n’était pas ça du tout. Je broyais du noir du matin au soir et rien ne me faisait du bien, même mon travail ne m’aidait pas dans ces moments-là.

Mais c’était sans compter sur la présence de Rhiannon ! Elle essayait d’être toujours là pour moi. Et c’était comme ça depuis notre adolescence ! On avait toujours été l’une pour l’autre dans les bons comme dans les mauvais moments ! Ce n’était pas pour rien que cette jeune femme était ma meilleure amie. C’était la première personne que j’avais appelé dès que j’avais appris la mort d’Aleksi. Et malgré l’heure, il était environ 3 heures du matin, elle avait été là pour me soutenir ! Et depuis ce jour, elle était là et m’aidait à surmonter mon deuil, mon chagrin ! Elle faisait tout cela alors qu’elle avait ses propres soucis !

Malgré ma tristesse, j’avais tout de même remarqué que ce n’était pas la grande forme chez mon amie et ce même si elle me disait le contraire. Une partie de moi voulait l’aider, mais le reste n’en avait pas la force.


Mais aujourd’hui cela allait un peu mieux, cela faisait deux moins que mon fiancé était mort ! Je remontais peut-être très doucement la pente, mais je la remontais. D’ailleurs, ce jour-là, je travaillais au musée. J’avais de la chance d’avoir de si chouettes collègues qui étaient au petit soin avec moi ! Si je n’étais pas bien, ils prenaient mes groupes et ils me laissaient faire tout ce qui était administratif !

Comme je me sentais un peu mieux, j’avais pris le groupe qui était prévu cet après-midi-là. La visite se passa très bien et j’étais fière de moi d’avoir pu exécuter cette tâche. D’ailleurs cela m’avait permis de voir passer l’après-midi plus vite. Une fois mes affaires prises, je pris rapidement la direction de mon chez moi ! Je n’avais qu’une envie renter, me retrouver seule et si j’en avais le courage, regarder un film.

Au moment, ou je pris la direction de mon appartement, je reçu un message sur mon portable. Ce dernier provenait de Rhiannon et disait ceci :

Je suis à l’hôpital, mais pas d’inquiétude tout va bien. Tu peux venir me voir, je suis dans la chambre 1457.

Euh elle était à l’hôpital et je ne devais pas m’inquiéter car tout allait bien ! Comment ne pas s’inquiéter quand un de nos proches se trouvait à l’hôpital ! Elle était marrant sur ce coup, mon amie. Mais que j’étais Saint-Thomas, je ne croyais que ce je voyais. Je lui répondis que j’arrivais et je changeais donc de cap et me dirigeais vers l’hôpital. Il me fallut une bonne demi-heure avant d’arriver sur place.

Une fois dans l’hôpital, je cherchais par où aller pour me rendre dans la chambre de mon amie et qu’elle ne fut ma surprise que cela se trouvait dans le service maternité ! Il devait y avoir une erreur, ou alors il n’y avait plus de place autre part ! Cela devait être surement pour cette raison qu’elle se trouvait dans ce service. Je trouvais assez rapidement sa chambre. Je frappais doucement à la porte avant d’entrer. Je passais la tête par l’ouverture de la porte et je vis Rhiannon allongée dans un lit, les yeux fermées. Mais elle n’était pas seule, Marlon se trouvait à ses côtés.

« Bonjour, je suis venue aussi vite que possible, tout va bien ? »

Lui demandais-en en chuchotant afin de ne pas réveiller mon amie. On pouvait sentir de l’inquiétude dans ma voix.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1306
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
» Absence : 30.09.2018 (PR)
() message posté Ven 15 Déc - 10:51 par Rhiannon O'Connor
Life is not always what you expect it to be
Mohan & Breena & Rhiannon


Les heures qui venaient de passer semblaient toujours si surréelles. J’espérais toujours me réveiller et réaliser qu’il ne s’agissait que d’un mauvais rêve et que je me trouvais dans mon lit dans la colocation que je partageais avec Sharona. Malheureusement ce n’était pas le cas et j’avais bien donné vie à une petite fille pour qui je n’avais pas encore choisi de prénom pour le moment. Mais ce n’était pas une chose que j’étais prête à faire immédiatement, j’avais besoin d’un peu de temps pour accepter ce qui venait de se passer et pour prendre une décision sur ce que j’allais faire. Je ne voulais pas faire quoi que ce soit qui m’attachais à ce bébé si je devais décider de la faire adopter car je n’étais pas prête à l’élever. Mais j’essayais de ne pas penser à tout cela pour le moment, Mohan avait raison, je devais me reposer si je voulais pouvoir m’occuper d’elle et surtout pour pouvoir avoir les idées claires au moment de prendre une décision. Je ne voulais pas faire quoique ce soit que je puisse regretter plus tard quand je ne pourrais plus faire marcher arrière. J’avais été adoptée, et même si j’aimais mes parents adoptifs de tout mon cœur et qu’à mes yeux ils étaient mes vrais parents, je savais ce que c’était que de me demander d’où je venais et pourquoi on m’avait abandonné. Et je ne voulais pas que ma fille vive cette expérience si je n’étais pas cent pour cent sûre de ma décision. Au fond de moi, je savais que si je décidais de la garder  ce serait une décision que je ne pouvais pas regretter même si je savais que cela n’allait pas être facile. J’essayais de me détendre et de vider mon esprit quand je me rendais compte que je n’avais prévenu personne d’où je me trouvais, en dehors de mon meilleur ami qui se trouvait à mes côtés, et qu’ils allaient peut-être s’inquiéter, principalement Breena et Sharona. Je me redressais pour demander à Mohan si il pouvait me trouver mon téléphone.

« Merci. Je veux bien un verre d’eau s’il-te-plait. »

Je ne voulais pas trop lui en demander, mais je n’avais pas la force de faire quoique ce soit. Une fois qu’il me tendait mon téléphone je faisais une pause avait d’envoyer un message à mes parents et mes deux amies pour les prévenir de ne pas s’inquiéter, que tout allait bien. Je savais qu’un appel aurait été plus approprié, principalement pour mes parents, mais je n’étais pas encore prête, j’attendais d’avoir dormi un peu avant de le faire. La seule à qui je demandais de venir à l’hôpital était Breena avec qui j’étais censée passer la soirée et qui avait récemment perdu son fiancé. Je reposais finalement le téléphone sur la table de chevet se trouvant à côté de mon lit et avalait une gorgée d’eau du verre que le brunet m’avait tendu et lui demandais si il pouvait rester avec moi, au moins jusqu’à ce que Breena soit là. Je ne voulais pas me retrouver seule, je savais que mon cerveau n’allait pas s’arrêter pour me laisser me reposer. Je hochais la tête à sa réponse, rassurée de savoir qu’il restait avec moi aussi longtemps que nécessaire. J’allais le remercier quand il continuait en me proposant de prendre des nouvelles du bébé quand il allait se changer plus tard.

« Merci beaucoup. Si ça ne te dérange pas, oui j’aimerais bien. A vrai dire, une fois que Breena sera là, j’aimerais que tu me la ramène que je puisse lui présenter, si ce n’est pas trop demandé bien sûr ! »

Je voulais annoncer moi-même à ma meilleure amie la raison de ma présence à l’hôpital, et ensuite pouvoir lui présenter la petite fille que j’avais mis au monde.

Je reposais finalement ma tête sur l’oreiller et fermait les yeux gardant ma main dans celle de mon meilleur ami qui m’apportait une présence réconfortante. J’essayais de bloquer les pensées concernant la décision que je devais prendre, sans grand succès malheureusement. J’avais cependant du m’endormir ou du moins m’assoupir car je me réveillais en entendant les voix de mes deux meilleurs amis prêt de moi. J’attendais un moment pour retarder le retour à ma nouvelle réalité.

« Bree ? » J’avais prononcé le prénom de la brunette avant même d’ouvrir un œil. Finalement je les ouvrais tout en me redressant dans mon lit en forçant un léger sourire sur mes lèvres.

« Je vais bien, ne t’inquiète pas. » Elle n’avait pas eu besoin de formuler la question qu’elle souhaitait poser pour que je lui réponde. Je n’étais pas sûre qu’elle me croit, mais physiquement malgré la fatigue et l’accouchement c’était le cas.

« Mais tu devrais peut-être t’asseoir. » J’attendais qu’elle s’installe dans la deuxième chaise qui se trouvait dans la chambre et me tournais vers Mohan rapidement.

« Mo’, tu veux bien nous laisser une minute s’il te plait et faire ce dont on a parlé tout à l’heure ? »

Une fois seule avec ma meilleure amie je me tournais à nouveau vers elle avant de marquer une pause. Je n’avais pas réfléchi à la façon dont j’allais lui annoncer la nouvelle, je n’avais pas réfléchi avant et je n’étais pas sûre de trouver les bons mots.

« Mmm je ne sais pas vraiment par où commencer. »

Peut-être devrais-je simplement attendre le retour de Mohan avec le bébé mais ce n’était pas vraiment comment j’envisageais d’annoncer à ma meilleure amie que je venais d’accoucher. Finalement je prenais une grande inspiration avant de me lancer.

« Ces derniers jours j’ai commencé à avoir des crampes dans le ventre, que j’ai rapidement mis sur le ocmpte du stress ou de la mabouffe que j’ai mangé dernièrement. Mais comme elles ont juste continué d’empirer depuis, j’ai décidé d’aller voir mon docteur ce matin qui m’a envoyé faire une échographie directement. L’écho a confirmé que ce n’était pas des crampes mais des contractions que j’avais et que le bébé était à terme et prête pour faire son entrée dans le monde. » Je marquais une courte pause avant d’ajouter : « C’est une petite fille, Mohan est parti se changer et la ramener ici ensuite.. » Je m’arrêtais finalement pour laisser à la brunette le temps d’enregistrer les informations que je venais de lui donner, tout en étant prête à répondre aux questions qu’elle se posait sûrement.
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 03/05/2016
» Messages : 149
» Avatar : Dev Patel
» Âge : 28 ans
() message posté Mer 24 Jan - 0:59 par Mohan J. Sanders


Life is not always what you expect it to be
with Rhiannon & Breena

Veiller sur Rhiannon et faire en sorte qu’elle ne manque de rien, c’était tout à fait dans ses cordes mais après un moment à la laisser se remettre tranquillement de tous les récents évènements, il fallait bien que Mohan lui pose la question au sujet du bébé. Si elle ne voulait avoir aucune nouvelle pour l’instant, il l’aurait très bien compris et il aurait pu faire en sorte de prévenir le personnel médical de ne pas venir l’importuner et surtout de ne pas lui ramener le bébé dans sa chambre. Il est cependant ravi d’apprendre qu’elle ne rejette pas sa fille au point de ne rien vouloir entendre sur elle mais il ne s’attendait pas non plus à ce qu’elle lui demande de la lui ramener aussi vite. C’est une très bonne nouvelle mais il espère aussi que tout s’est bien passé pour le bébé et qu’il n’aura pas non plus de mauvaises nouvelles à lui annoncer au sujet de son état de santé. Il espère s’inquiéter inutilement mais pour l’instant, il ne peut être sûr de rien. Breena va probablement mettre un peu de temps avant d’arriver alors Mohan s’adosse au fond de son siège pour patienter avec son amie. Il est là si elle a besoin de lui mais ce dont elle a surtout besoin, c’est de repos. Lorsqu’il remarque que la respiration de Rhiannon devient plus lente et profonde, il comprend qu’elle a fini par s’endormir, tout en tenant encore sa main. Il reste à attendre comme ça quelques minutes de plus encore avant de percevoir du bruit près de la porte. Mohan se tourne pour apercevoir le visage inquiet de Breena, qui ne doit pas vraiment comprendre ce qui se passe.

- Oui, ça va maintenant. Tu peux entrer. Lui dit-il tout doucement pour ne pas réveiller leur amie.

Etant toujours retenu par la main de Rhiannon, il ne peut pas se lever pour la saluer alors il attend qu’elle entre pour venir le rejoindre. Il s’imagine qu’elle va essayer de le questionner pour en savoir plus mais Mohan ne sait pas trop comment lui présenter les choses. Il avait pourtant eu tout le temps d’y penser mais il ne s’était pas imaginé que Rhiannon serait toujours endormie au moment où elle arriverait. Même s’ils font attention à ne pas la réveiller, les quelques bruits ont quand même perturbé son sommeil puisqu’elle ouvre à nouveau les yeux et prend aussitôt le relais pour rassurer Breena. C’est le moment où Mohan devait s’éclipser mais il ne sait pas si Rhiannon a encore besoin de lui, le temps qu’elle lui annonce la nouvelle. Il a finalement bien vite la réponse à cette question puisqu’elle lui demande de les laisser seules, lui rappelant de revenir avec le bébé, sans toutefois en dévoiler l’existence. Mohan hoche la tête avant de se lever, pas mécontent de pouvoir enfin aller se changer après tout ce temps.

- Je reviens assez vite. Leur adresse-t-il avant de quitter la chambre pour les laisser discuter.

Mohan comptait se rendre aux vestiaires mais avant de quitter le service de la maternité, il décide de passer d’abord par la pouponnière pour prendre des nouvelles de la fille de sa meilleure amie. Il ne connait pas tout le personnel médical, surtout dans ce service, mais il a la chance de tomber sur une personne qu’il connait. Après lui avoir expliqué la situation, elle le rassure rapidement sur la santé du bébé puisque, après tous les examens passés, rien d’anormal n’a été décelé. C’est une petite fille en parfaite santé qu’il a même l’occasion d’apercevoir dans l’un des berceaux au milieu des autres nouveau-nés. Elle n’est pas endormie mais elle semble toute paisible et calme, attendant sagement que ça se passe. C’est un grand soulagement pour Mohan de savoir que tout va bien et après avoir expliqué qu’il aimerait ramener la petite à sa mère, sous la demande de cette dernière, il peut enfin rejoindre les vestiaires pour aller se changer, l’esprit bien plus serein. Quelques minutes plus tard, après avoir abandonné son uniforme pour retrouver des vêtements de la vie quotidienne, Mohan revient à la pouponnière et cette fois pour aller chercher la petite fille. Au moment où il se trouve en face de son berceau, il prend le temps de l’observer un peu plus. Il ne peut pas savoir à quoi elle va ressembler lorsqu’elle sera plus grande mais il lui trouve déjà quelques ressemblances avec Rhiannon. Mohan commence à parler doucement au bébé, attrapant l’une de ses toutes petites mains et remarque l’inscription « Bébé O’Connor » sur le bracelet à son poignet. Sa maman devra lui trouver un prénom si elle décide de la garder mais il commence à avoir bon espoir de voir son amie choisir cette option. Elle ne lui demanderait certainement pas de la lui apporter dans sa chambre si elle ne désirait pas faire sa connaissance. Tout doucement et très précautionneusement, Mohan sort la petite fille du berceau pour la prendre dans ses bras. Elle est si légère, si minuscule mais ce qui l’étonne le plus, c’est le calme de ce bébé qui, jusqu’à il y peu de temps, cachait encore son existence même à sa propre mère. Il ressent quelque chose d’apaisant rien qu’en la tenant dans ses bras. Un doux sourire sur les lèvres, Mohan détache enfin ses yeux du nourrisson pour parcourir avec elle la distance qui la sépare de sa mère. Mère et fille seront bientôt réunies et il l’espère pour très longtemps encore. L’infirmière qui l’accompagne vient lui ouvrir la porte de la chambre où il retrouve Rhiannon et Breena. Il imagine que cette dernière doit être encore sous le choc de la nouvelle ou peut-être même croire à une blague, au moins jusqu’à cet instant. Tout en s’avançant, il jette un petit coup d’œil vers elle, essayant de deviner à son expression comment elle encaisse les choses.

- Elle va très bien. Dit-il doucement à Rhiannon, au moment où il se penche vers elle pour faire passer le bébé de ses bras à ceux de sa mère.

Tous les éléments sont là pour que ces retrouvailles se passent le mieux possible, il n’y a plus qu’à laisser opérer la magie de cet instant unique.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
http://68.media.tumblr.com/c03c0edd8be7703a384936121b45c15a/tumblr_inline_oi3trxVo4Q1t7bfd6_500.gif
» Date d'inscription : 04/08/2015
» Messages : 2137
» Pseudo : Virg
» Avatar : Troian Bellisario
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Lorena S. Gennarino
» Absence : 23.09
() message posté Ven 9 Fév - 20:11 par Breena A. Donnelly



❝Life is not always what you expect it to be. ❞
- Rhiannon & Mohan -
Vivre la naissance d’un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle
Les jours se suivent et se ressemblent, c’était le proverbe qui me trottait depuis un certain dans la tête. Ben si j’avais su comment allait se dérouler ma journée et surtout ce que j’allais apprendre comme nouvelle, je ne pense pas que j’aurais commencé ma journée avec cet adage. Enfin j’aurais dû être habituée avec les grosses surprises venant de Rhiannon ! Mais celle dont j’allais être témoin, dépassait tout ce dont j’aurais pu imaginer ! Mais en attendant, pour en savoir plus, j’allais devoir me rendre à l’hôpital.

Je n’avais jamais pensé un jour trouver un trajet trop long ! Et pourtant c’était ce que je ressentais en me rendant à l’hôpital. Le fait de savoir que ma meilleure amie était hospitalisée, m’inquiétait fortement, mais ne pas savoir pourquoi l’était encore plus ! Toutes sortes de raisons pour lesquelles Rhi’ avait dû être hospitalisée ! Et je ne sais pas pourquoi, mais c’était les moins bonnes qui me venaient à l’esprit ! Et franchement, cela ne m’aidait pas à ne pas stresser. J’avais perdu mon fiancé et je n’avais pas, mais alors pas du tout envie de perdre ma meilleure amie.

J’essayais toujours de me raisonner lorsque j’arrivais à l’hôpital, de me dire que tout allait bien et qu’elle avait juste fait un malaise à force de trop travailler et de stresser avec celui-ci. En tout cas, je n’aurais plus d’information que lorsque je serais au chevet de mon amie.

Une fois arrivée sur place, je ne perdis pas une seconde pour prendre la direction de la chambre de mon amie ! Même si je me posais encore pas mal de question sur son état de santé, j’avais quand même remarqué qu’elle se trouvait dans le service de maternité ! Mais pourquoi donc ? Il n’y avait plus de place autre part qu’on l’avait installée dans ce service ?

Je pénétrais donc dans sa chambre ou je trouvais Rhiannon endormie. Je fus bien contente de constater qu’elle n’était pas toute seule. Mohan était à son chevet ! Je fus soulagée de la savoir entre de bonnes mains. Sur les paroles rassurantes du jeune homme, je rentrais donc dans la chambre tout en fermant la porte délicatement derrière moi ! Je ne voulais pas réveiller ma meilleure amie. J’allais demander à Mohan ce qu’elle avait eu pour être hospitalisée, mais j’entendis la jeune femme prononcée mon prénom.

« Je suis là Rhi’. »

Sur les mots, je fis le tour du lit pour m’approcher d’elle. Je la vis se redresser et je ne pus pas passer à côté de son visage marqué par la fatigue. Je ne sais pas si l’inquiétude se lisait sur mon visage, mais Rhiannon s’empressa de me rassurer sur son état de santé.

« Ben c’est facile à dire de ne pas m’inquiéter ! Recevoir un message de ta part où tu me signalais que tu te trouvais à l’hôpital ! Excuse-moi si je suis inquiète. »

Je lui avais dit cela avec de la tendresse dans la voix et essayant tout de même de ne pas trop montrer mon inquiétude. Bon maintenant je devais m’asseoir ! D’accord ! Cela n’allait pas m’aider à ne pas m’inquiéter, mais je fis ce qu’elle me demanda. Je m’installais donc sur la deuxième chaise qui se trouvait de ce côté du lit ! Mais qu’est-ce que c’étaient ces secrets ? De quoi avaient-ils parlé tous les deux et que devait donc faire Mohan ? Je n’aimais pas trop cela, mais je n’avais pas le choix, j’allais devoir attendre !

« Ben si tu commençais par le début et me dire pourquoi tu te trouves à l’hôpital ? Cela serait bien non ? »

Bon d’accord, cela n’allait pas l’aider à commencer ses explications, mais je n’y pouvais rien, cela était sorti tout seul. Après voir patienté quelques secondes, j’eu un début d’explication. Bon elle avait eu des douleurs au niveau de ventre, c’était la raison qui l’avait amené à l’hôpital. J’avais continué à l’écouter attentivement, jusqu’au moment où je ne sais pas pourquoi j’avais décroché de la conversation. Je ne savais plus si c’était au moment où elle avait parlé de contactions ou au moment où elle m’annonçait que Mohan était partie chercher sa fille !

Je devais avoir mal compris ! Mon amie ne pouvait pas voir mis au monde un bébé ! Je l’aurais su si elle avait été enceinte ! Mais pourtant cela expliquait la raison pourquoi elle était dans le service de maternité. J’étais bouche bée dans tous les sens du terme ! Il me fallut cinq bonnes minutes pour réagir et revenir sur terre.

« Attends, je crois que je n’ai pas bien compris ? Tu étais enceinte et tu as mis au monde une petite fille ! C’est bien cela ? »

C’était la seule question que j’avais eu à l’esprit. J’avais encore du mal à comprendre et surtout à y croire ! J'étais comme je l'avais dit auparavant, que j'étais comme Saint Thomas, je ne croyais que ce que je voyais! Mais là c'était quand même quelque chose d'important et mon amie ne pouvait quand même plaisanter avec cela. Je venais de terminer de parler lorsque la porte de la chambre s'ouvrit et laissa apparaitre Mohan avec un petit être dans les bras. Je le regardais venir déposé l'enfant dans les bras de la jeune femme...

«Rhi'...»

Alors elle était bien devenue maman. Je ne savais pas trop quoi dire...
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1306
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
» Absence : 30.09.2018 (PR)
() message posté Sam 14 Avr - 1:35 par Rhiannon O'Connor
Life is not always what you expect it to be
Mohan & Breena & Rhiannon


Après les évènements de la journée la fatigue avait finalement pris le dessus et je m'étais doucement laissé entrainer par le sommeil. Je n'avais pas lâché la main de mon meilleur ami que j'avais toujours dans la mienne, sentir le contact de sa peau me rassurait et m'avait permis de me détendre assez pour laisser mes yeux se fermer. Je n'arrivais pas à comprendre comment j'avais pu ne pas me rendre compte que j'étais enceinte, même si le médecin que j'avais vu m'avait rassuré sur le fait qu'un déni de grossesse arrivait de temps en temps et que même avec l'avancé de la science, certaines choses dans le corps humain restaient toujours un mystère. Je ne savais pas depuis combien de temps j'avais fermé les yeux quand un bruit léger me fit les ouvrir et je découvrais ma meilleure amie en compagnie du jeune homme qui n'avait pas quitté mon chevet. Je forçais un sourire fatigué pour essayer de rassurer la brunette, rajoutant qu'elle ne devait pas s'inquiéter et que tout allait bien. Ce n'est qu'à sa réponse que je me mordis les lèvres en me rendant compte ce qui avait pu lui venir en tête quand elle avait eu le message disant que j'étais à l'hôpital. Mais je ne voulais pas lui annoncer que je venais d'accoucher au téléphone, je voulais pouvoir le faire de vive voix, même si je l'avais au final inquiété plus que de raison.

" Je suis désolée, ce n'était pas mon but. Mais je ne voulais pas t'en parler par téléphone interposé. "

Nous étions seules dans la chambre suite au départ de Mohan, et je laissais passer un moment avant de reprendre la parole. Les choses se bousculaient dans ma tête et je ne savais pas comment lui expliquer que je venais de donner naissance à une petite fille que je n'étais pas encore sûre de vouloir garder. J'étais encore perdue et n'arrivait pas à me décider, mais malgré tout j'avais demandé à mon meilleur ami de ramener le bébé dans la chambre pour que Bree' puisse la rencontrer une fois que j'avais retrouvé ma langue pour lui en faire l'annonce. Je hochais la tête doucement à sa réponse, avant de prendre une profonde inspiration et de me lancer dans un monologue pour lui expliquer ce qui s'était passé ces derniers jours, mais surtout le déroulement de la journée du jour. Même en m'entendant relater les évènements des dernières heures j'avais du mal à réaliser que c'était vraiment arriver et que ce n'était pas un rêve. Que j'avais vraiment donné la vie à une petite fille que je n'avais pas vu depuis qu'ils l'avaient emmené pour faire les examens et toilette nécessaire à tout nouveau-né, je me doutais que la plupart des jeunes mamans demandaient à le revoir dès que tout était fait, mais je n'avais pas encore été prête à la revoir et à prendre une décision. J'avais finalement laissé les derniers mots franchir mes lèvres pour annoncer que mon meilleur ami allait revenir bientôt avec la petite fille à qui je n'avais pas encore donné de nom, je n'avais même pas eu le temps de réfléchir. Je m'attendais à une réaction de la brunette mais elle restait silencieuse un très long moment, je ne cherchais pas à la pousser pour autant. Elle avait probablement besoin de temps pour enregistrer ce que je venais de dire alors que je ne lui avais jamais dit être enceinte et je ne voulais pas la brusquer. Finalement elle répétait ce que je venais de dire pour confirmer ce que je venais de lui dire. J'allais lui répondre pour confirmer les faits quand la porte s'ouvrit à nouveau sur Mohan, cette fois en tenue de tous les jours, avec le bébé et me le déposait délicatement dans les bras. Je ne savais pas trop quoi faire, mais je mettais naturellement les bras de façon à la soutenir même si je me retenais de la serre trop fort contre moi ou de trop prêt. Je relevais la tête vers ma meilleure amie qui venait de prononcer mon diminutif même si je parlais aux deux adultes qui se trouvaient à mes côtés en même temps et que c'était tout aussi dirigé vers Mohan que Breena.

" Je ne savais même pas qu'on pouvait être enceinte sans s'en rendre compte. Je suis tout autant sous le choc que toi Bree. Je ne sais même pas ce que je veux faire, je suis pas prête pour élever un enfant par moi-même ! J'ose même pas imaginer la réaction de mes parents quand je vais leur dire ! Tout est tellement confus dans ma tête ! "

C'était la première fois que je laissais échapper que je considérais ne pas garder le bébé, mais je ne me sentais pas prête pour cette tâche, ce n'était pas comme ça que j'avais imaginé ma vie et je ne savais pas quoi faire. La seule chose qui me soulageait était d'avoir deux des personnes qui comptaient le plus moi à mes côtés et que je pouvais compter sur eux.

Spoiler:
 
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 03/05/2016
» Messages : 149
» Avatar : Dev Patel
» Âge : 28 ans
() message posté Sam 21 Juil - 1:25 par Mohan J. Sanders


Life is not always what you expect it to be
with Rhiannon & Breena

Après cette première séparation, c'est plutôt émouvant pour Mohan de remettre sa fille à Rhiannon. Elles se retrouvent pour la première fois depuis la venue au monde surprise de ce petit être mais en observant son amie, il se rend bien compte que quelque chose ne va pas. Elle ne parvient pas à être très démonstrative envers ce bébé qui est pourtant le sien mais il garde un petit espoir que ça finisse par arriver. Il faut se montrer patient et leur laisser le temps de faire connaissance. Rhiannon ne rejette pas sa fille et c'est déjà un très bon signe. Elle pourrait très bien lui demander de la reprendre ou encore de la ramener aux puéricultrices mais elle ne le fait pas. Elle garde la petite fille dans ses bras mais plutôt que de sentir un élan maternel envers elle, ce sont les craintes et les angoisses qui ressurgissent et qui la font paniquer. C'est difficile de percevoir un tel désespoir dans la voix de son amie mais Mohan garde malgré tout son attitude bienveillante envers elle. Il vient déposer une main sur son épaule en signe de soutien et aussi de compassion.

- Personne ne te demande de prendre une décision aujourd'hui. Tu peux prendre le temps de réfléchir. Je pense que tout le monde peut comprendre que tu es dans une situation très compliquée, tes parents aussi le comprendront. N'est-ce pas Breena ?

Il se tourne vers elle pour l'inciter à prendre la parole et lui venir en renfort pour apporter elle aussi un peu de réconfort à leur amie. Il se doute qu'elle doit être encore sous le choc de la nouvelle mais Rhiannon a vraiment besoin d'eux à cet instant. Il espère que Breena va réussir à se reprendre et se montrer elle aussi présente pour aider Rhiannon à accepter ce bébé dans sa vie. Même si elle vient d'évoquer la possibilité de ne pas la garder, Mohan a bien du mal à croire qu'elle puisse abandonner sa propre fille. Ils savent tous les deux ce que c'est que d'être élever par une famille qui n'est pas tout à fait là leur et il doute sincèrement qu'elle puisse vouloir la même chose pour sa fille. Il espère que c'est simplement la panique qui la fait parler ainsi et qu'elle réalisera que la place de cette petite est auprès d'elle et nulle-part ailleurs. C'est peut-être encore confus dans la tête de Rhiannon mais Mohan ne pense pas seulement à l'immense responsabilité d'avoir un enfant à charge, il pense aussi aux répercussions morales et psychologiques que la décision d'abandonner son enfant pourront avoir sur son amie sur les années à venir. Les bruits et les mouvements dans le couloir de la maternité font prendre conscience à Mohan qu'ils ne resteront pas seuls très longtemps, d'autant plus que le personnel médical va sûrement accorder plus d'attention à Rhiannon pour ce cas si particulier.

- Tu t'en doutes sûrement mais il faut que je te prévienne, une infirmière va sans doute bientôt venir pour te proposer d'allaiter le bébé mais tu n'es pas obligée d'accepter. Elle peut être nourrie au biberon si tu préfères.

Ce n'est certainement pas quelque chose que Rhiannon devait avoir envie d'entendre mais sa fille va commencer à avoir faim, qu'elle y soit prête ou non.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury :: Great Ormond Street Hospital
Aller à la page : Précédent  1, 2
» Life is not always what you expect it to be - ft Mohan & Breena
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-