Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


You and i (Charlotte)

Best blondie sissy ever.
avatar
Best blondie sissy ever.

» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 537
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Jennifer Morrison
» Âge : 35 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott, Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
() message posté Jeu 23 Mar - 22:21 par Amanda E. Hemsworth


You and i
Après être rentrer du boulot, avoir récupéré Ava à l'école, la jeune femme avait prit le temps de se poser un instant dans son canapé. Ce soir, elle se réservait une soirée plutôt sympathique en compagnie de sa soeur et elle avait sincèrement hâte d'y être. Grey's Anatomy reprenait et les deux sœurs n'auraient rater ça pour rien au monde. Car cela faisaient bien longtemps qu'elles avaient entreprit de suivre la série en symbiose. La perspective de ce bon moment lui redonnant de l'énergie, l'australienne se leva donc et prit la direction de la cuisine pour allait préparer le goûter de la petite. Quelque chose de rapide et simple. Une clémentine, un carreau de chocolat, un pain au lait, le tout avec un verre de jus de fruit en accompagnement. De quoi redonner des forces pour la fin de la journée. "Tu goûte et on s'occupe des devoirs, d'accord ?" informa-t-elle sa fille déjà installée à table. "D'accord". L'assistante sourit en regardant l'enfant, bien consciente de la chance de l'avoir. Contrairement à d'autres enfants, sa fille ne s'avérait pas pénible lorsqu'il s'agissait de se pencher sur son cahier de texte. Son plus grand travers, restait le fait d'effectuer parfois, un éventuel caprice quant à l'idée de rester dans un endroit qu'elle affectionnait particulièrement. On ne se refait pas, songea-t-elle. Chacun ses défauts. Elle semblait également aussi têtue que son père et avait développée une passion de la même teneur pour le monde de la piraterie. Ce, au grand désespoir de sa mère. Alalalalala...Lorsque l'essentiel fut régler, l'australienne entreprit de faire un brin de ménage tout en ayant l'oeil sur sa montre. Avant de se rendre chez Charlotte, elle devait déposer son modèle réduit chez sa grand-mère, qui avait acceptée de la garder avec joie. S'occupant d'un truc et d'un autre dans son appartement, le temps passa relativement vite et ce fut le moment de s'en aller.
"A demain ma puce" déclara-t-elle en posant sur le front de la puce un léger baiser. "Amuse toi bien avec Mamie". Repartant rapidement, elle prit la direction de chez sa soeur. Une fois sur place, elle frappa légèrement à la porte, trois coups avant d'entrée. Elle connaissait déjà les lieux, étant une habituée. Posant bonnet, écharpe et manteau dans l'entrée, elle interpella sa jumelle. "Chuck ? Dis cacahuete si tu m'entends !!" claironna-t-elle en arpentant les pièces. J'ai une assez bonne idée de l'endroit où tu te cache, pensa-t-elle. "Je sais que tu te cache encore pour travailler" plaisanta-t-elle en se rendant au salon. "Je suis un peu avance, tu m'en veux pas ? J'avoue que j'étais assez impatiente de venir." Depuis le temps qu'elles attendaient toutes les deux la reprise de la série. Il y avait de quoi s'enthousiasmer. D'autant plus lorsqu'on tenait compte de la précédente fin de saison, qui n'avait rien fait pour déstresser les fans. "Tu as des pronostic sur les personnages ou pas du tout ?" demanda-t-elle curieuse..
– CODED BY CERSEI –


@charlotte R. P. Adams
Revenir en haut Aller en bas
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.
avatar
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 46773
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Poppy.
() message posté Jeu 30 Mar - 17:34 par Charlotte R. P. Adams
That's why we'll stay locked up tight in our own little private world. And throw away the key, so that no one can ever hurt us. ✻✻✻ Assise devant mon bureau, j’attends que l’inspiration vienne sans grand résultat. Cela fait déjà plusieurs jours que je n’ai rien écrit sur mon blog, et visiblement ça ne sera encore pas pour aujourd’hui. Depuis quelques temps je bloque, ne sachant pas de quoi parler. Faire un article sur des vêtements, ou du maquillage me semble un peu ridicule vu tout ce qui se passe actuellement. Seulement je ne suis pas sûre d’avoir envie de parler de ce qui se passe réellement en ce moment dans ma vie. Au final, je n’écris sur rien, et je n’aime pas cela. Je ne suis pas sûre d’avoir réellement envie d’admettre qu’en ce moment les choses ne vont pas bien pour moi, comme si les écrire rendraient les choses plus officielles. Seulement, il faut bien reconnaître que depuis quelques semaines, plus rien ne va. Il y a d’abord eu la rencontre avec Elijah qui a été le début de tout. Je ne lui en veux pourtant pas, ce n’est pas vraiment de sa faute. Non, c’est seulement qu’il fait remonter tout un tas de souvenir assez déplaisant, que je pensais avoir dépassé. Mais la vérité a bien été différente. Rien que de repenser à cette soirée, j’ai honte et envie de me cacher. Personne n’est au courant, hormis Peter, et j’aimerais assez que cela reste ainsi. J’ai quelque peu évité Amanda ces derniers temps à cause de cela. Je ne suis pas une très bonne menteuse face à ma jumelle, et je sais qu’il ne lui faudra pas longtemps pour se rendre compte que quelque-chose ne va pas. Mais comment lui dire, que j’ai fini par boire une nouvelle fois ? Je n’ai absolument pas envie de la décevoir, ce qui me pousse à garder cela pour moi pour le moment. Je sais que je n’y arriverais pas éternellement, mais je ne suis pas encore prête à lui avouer la vérité. J’ai d’ailleurs hésité à annuler notre soirée à cause de cela, mais rater Grey’s anatomy, qui est notre rituel, n’aurait fait qu’éveiller ses soupçons. Après plus de vingt minutes à fixer l’écran de mon ordinateur sans rien écrire, je le ferme, avant de pousser un soupir. Je n’arrive absolument à rien ses derniers temps. Mon thé est froid, ce qui me donne une occasion de bouger pour me rendre dans la cuisine et le passer au micro-onde. La sonnerie me sort de mes pensées, et avant même de réfléchir, me voilà de nouveau dans mon bureau. Il commence à se faire tard, le soleil est déjà en train de baisser, même si les jours ont largement augmentés. Je reste un instant de mon ordinateur fermé, avant de finalement abandonné pour aujourd’hui. Encore une journée sans rien écrire. Encore une journée à me demander si j’ai envie de parler de ce qui m’est arrivé ou non. Peut-être plus tard, quand tout cela me paraîtra plus loin, seulement en attendant je n’ai pas non plus le courage de faire un article sur autre chose. J’emporte finalement un livre, pour essayer de penser à autre chose, tout en me rendant au salon. Kit-Kat lève un œil, pour se rendormir automatiquement, tandis que je m’installer à côté de lui. La lecture marche un moment, même si cela me demande beaucoup de concentration. Finalement, la voix de ma sœur me sort de ma lecture. « Je sais que tu te caches encore pour travailler. » Pour une fois, c’est raté. Mais je ne peux pas lui en vouloir, d’ordinaire mon travail passe avant le reste. Je repose le bouquin, tout en m’étirant avant de voir arriver Amanda. « Je suis un peu avance, tu m'en veux pas ? J'avoue que j'étais assez impatiente de venir. » Un sourire s’étire sur mon visage, heureuse de voir ma jumelle à la maison. « Bien sûr que non. » S’il y a bien une personne qui ne me dérangera jamais, c’est bien elle. C’est pour cela que lui caché la situation me coûte, énormément. Mais je sais aussi qu’elle a ses propres problèmes à résoudre, et je ne veux pas qu’elle recommence à s’inquiéter pour moi en plus du reste. « Tu as des pronostic sur les personnages ou pas du tout ? » La série… Je n’ai pas repensé à cela depuis quelques temps, bien trop occupée à essayer de reprendre ma vie en main, ou du moins ce qui reste de ma vie. « Ça se termine comment déjà ? » J’essaie de me souvenir, avant de finalement retrouver. « Ah oui, ça y est ça me revient. » Je me lève, faisant sursauter mon chat. « Je ne sais pas trop, tout peut arriver. » Réponse très peu détaillée, mais néanmoins vraie. N’importe quoi peut arriver, ce qui m’évite de chercher une théorie là tout de suite, pour lui répondre. « Et toi ? » J’ai l’impression d’être un peu moins enthousiaste que ma sœur, ce qui j’espère va finir par changer rapidement.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Best blondie sissy ever.
avatar
Best blondie sissy ever.

» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 537
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Jennifer Morrison
» Âge : 35 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott, Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
() message posté Mer 12 Avr - 17:10 par Amanda E. Hemsworth


You and i
La jeune femme avait eu assez hâte que la journée passa au plus vite, pour pouvoir rejoindre sa soeur. Cela faisait un moment qu'elles ne c'étaient pas vu, bien sur elle avaient communiquées par messages et différents réseaux sociaux, mais cela commençait tout de même à faire long. Et comment faisais-tu lorsque vous étiez séparées par plus de 16000 kilomètres ? Elle fit légèrement la moue. Eh bien...on s'envoyait encore plus de messages. La blonde devait avouer que les longues périodes entrecoupées de leurs retrouvailles – car l'une ou l'autre finissait toujours par s'arranger pour faire le déplacement- s'avérait parfois difficiles à gérer. Arrivant donc enfin Chuck, ce qui fut plutôt rapide, étant donné qu'elles vivaient dans le même quartier, elle ne se fit pas prier pour entrer. Déposant son blouson sur le porte-manteau, elle se moqua gentiment de sa jumelle, tout en passant d'une pièce à l'autre.  « Je sais que tu te caches encore pour travailler. »  A dire vrai, il était rare que Charlotte s'arrêta réellement de travailler sans y être lourdement invitée. Sauf peut-être pour dormir et manger...Quoi que...« Je suis un peu avance, tu m'en veux pas ? J'avoue que j'étais assez impatiente de venir. »  Comme son reflet lui souriait, elle en fit autant. « Bien sûr que non. »  Et le contraire l'aurait étonnée. Se rapprochant légèrement, elle s'informa des possibles pronostiques qu'aurait pu faire la blogueuse sur la suite de la série. . « Ça se termine comment déjà ? » Lorsqu'elle posa cette question, Amanda ouvrit la bouche, prise au dépourvu, se rendant compte qu'elle ne s'en rappelait plus. « Ah oui, ça y est ça me revient. » Passant la main dans ses cheveux, elle sourit heureuse d'avoir échapper à au récapitulatif qu'elle ne pouvait décemment faire. Elle connaissait suffisamment sa compagne pour l'a savoir capable de recommencer la série depuis son commencement dans l'unique but de se rafraîchir la mémoire.  « Je ne sais pas trop, tout peut arriver. » finit par dire celle-ci. Réponse on ne pouvait plus vaseuse. Ce qui semblait un peu étonnant. A dire vrai, elle sentait que quelque chose clochait. Mais peut-être que je me fais des idées, songea-t-elle, plus pour se rassurer que par conviction. "Tu n'as pas l'air très enthousiaste" commenta-t-elle simplement dans un premier temps. "Et pour ma part, j'avoue que je n'en sais rien. Je n'y ai pas tellement réfléchie." Eh puis comme j'ai un peu oubliée la fin de la saison d'avant..."T'es sur que ça va ?"enchaîna-t-elle. "Je te sens un peu...Je ne sais pas, chiffonnée." L'assistante ne voulait pas se montrer trop insistante ni jouer la maman. Lorsqu'elle inquiétait pour quelqu'un cela s'avérait toujours sincère. Et il arrivait souvent que sans le vouloir, elle en fit trop. Notamment avec sa soeur et ce malgré sa volonté de ne pas se montrer envahissante. .
– CODED BY CERSEI –


@charlotte R. P. Adams
Revenir en haut Aller en bas
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.
avatar
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 46773
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Poppy.
() message posté Dim 11 Juin - 19:46 par Charlotte R. P. Adams
That's why we'll stay locked up tight in our own little private world. And throw away the key, so that no one can ever hurt us. ✻✻✻ En temps normal je serais heureuse de voir Amanda, encore plus pour entamer une nouvelle saison de "Grey's anatomy", mais aujourd’hui ce n’est pas vraiment le cas. Ce n’est pas contre ma sœur, ni la série, mais à cause du timing. Le timing est mauvais, en ce moment il est plus facile pour moi de me retrouver seule que d’être accompagnée. Bien évidemment ma sœur n’en sait rien, tout comme le reste de la famille, je ne partage pas vraiment ce genre de chose avec eux. Plus avec Amanda, mais avec ses propres problèmes en ce moment, je n’ai pas envie de l’inquiéter. De toute façon, j’ai toujours préféré gérer mes problèmes seule, même si cela a rarement un bon résultat. Je suis néanmoins contente de voir ma jumelle, moins quand je me dis qu’il faudrait que je le mette au courant de ce qui s’est passé il y a peu. Il y a néanmoins peu de chance qu’elle finisse par l’apprendre, mais je m’en veux de lui cacher une telle chose. Nous n’avons presque pas de secret l’une pour l’autre, et cette fois-ci, il s’agit quand même de quelque-chose d’important. « Tu n'as pas l'air très enthousiaste. » Il ne doit pas être bien dur de le deviner pour elle, ni pour une personne qui me connaîtrais un peu. Effectivement, je ne suis pas très occupée par la série, voire pas du tout. Mais je ne peux pas lui dire, sans qu’elle ne se pose réellement des questions. « Et pour ma part, j'avoue que je n'en sais rien. Je n'y ai pas tellement réfléchie. » Je lui souris, avant de me lever pour aller chercher mon téléphone. Une soirée télévisée se doit d’être accompagnée de nourriture facile à manger, et n’étant pas vraiment un cordon bleu, il est plus facile de commander. « Tu ne peux pas me dire que je suis pas enthousiaste, si au final tu n’es pas plus avancée que moi. » Je lui adresse un sourire, avant de faire défiler le traiteur chinois pour commander. « Comme d’habitude ? » Je lui montre le téléphone, et sans réellement attendre sa réponse, qui sera positive je finis par appeler. Il me faut quelques secondes pour passer commande, avant de ranger mon téléphone dans ma poche. « T'es sur que ça va ? » Je ne peux pas lui mentir directement, ça ne serait pas juste, et je sais qu’elle saura que je mens. « Je te sens un peu...Je ne sais pas, chiffonnée. » "Chiffonnée" est en réalité très loin de ce que je ressens en ce moment. J’ai l’impression que rien ne va, ce qui est un peu le cas. D’abord le retour d’Elijah, ensuite ma rechute le temps d’une soirée, sans parler du fait que sa fausse-couche récente, me donne l’impression d’être revenue en arrière. « Et bien… » Je ne sais pas vraiment comment aborder le sujet avec elle, je n’ai pas envie qu’elle s’inquiète, ni qu’elle se sente coupable, ou pire de la décevoir. « Disons que ces derniers temps ont été un peu difficiles. » Bien évidemment, je ne lui en ai pas parlé jusqu’ici, pour qu’elle puisse se concentrer sur le retour d’Ethan dans sa vie, et non qu’elle se préoccupe de moi. Avant, qu’elle ne s’inquiète plus que nécessaire, je m’avance pour m’installer à côté d’elle. « Je ne t’en ai pas parlé avant, mais j’ai croisé Elijah. » Inutile de lui préciser qui il est je sais qu’elle se souvient parfaitement de lui. Bien sûre, elle se souvient aussi parfaitement de comment les choses se sont terminées entre nous, et tout ce qui en a découlé. « Je ne savais pas qu’il était là, c’était totalement par hasard, une seule fois. » Je me sens obligée de me justifier pour qu’elle ne soit pas blessée de ne pas lui en avoir parlé plus tôt. Mais aussi pour minimiser les faits, une fois ce n’est pas bien grave, sauf quand on connait toute l’histoire. « Si je n’ai rien dis, c’est pour que tu ne t’inquiète pas. Parce que je te connais, et que tu as plus important à gérer en ce moment. » Elle mérite de se concentrer sur sa propre vie, plutôt que sur celle de sa sœur, qui n’est pas très intéressante. Je sais qu’à ce stade de la conversation je devrais aussi lui parler du reste, mais je n’ai pas envie de lui annoncer tout d’un coup. Je préfère voir, ce qu’elle en pense d’abord, voir comment elle prend la nouvelle avant de lui annoncer le pire. Je ne suis d’ailleurs toujours pas sûre d’avoir envie d’en parler à quelqu’un, mais si je devais le faire, ça serait sans aucun doute à elle. Je me sens vraiment horrible de devoir lui infliger cela, encore une fois.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Best blondie sissy ever.
avatar
Best blondie sissy ever.

» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 537
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Jennifer Morrison
» Âge : 35 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott, Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
() message posté Mer 9 Aoû - 11:33 par Amanda E. Hemsworth


You and i
 « Tu n'as pas l'air très enthousiaste. » commenta-t-elle, ce qui n'était pas vraiment dur à deviner. « Et pour ma part, j'avoue que je n'en sais rien. Je n'y ai pas tellement réfléchie. » En effet, elle peinait à se rappeler la fin de la saison précédente. Chuck sourit avant de se lever pour attraper son téléphone. Une soirée tv signifier une soirée avec un repas facile, sans prise de tête, commandé et livré.  « Tu ne peux pas me dire que je suis pas enthousiaste, si au final tu n’es pas plus avancée que moi. »  Elle haussa les épaules et afficha une nouvelle fois une mine innocente. "Mais si bien sur, j'ai très envie de savoir la suite. C'est juste que...ce qui c'est passé avant est un peu flou" avoua-t-elle. Il se passait parfois tellement choses en l'espace de quelque épisodes qu'elle trouvait facile de s'y perdre. « Comme d’habitude ? » s'informa sa soeur quant à la commande chez le traiteur chinois. "Tout à fait" répondit-elle tout en sachant que sa moitié n'avait pas attendue la confirmation. Le coup de fils fut bref et efficace. "C'est tellement simple de cuisiné de cette façon" songea-t-elle à voix haute. Elle jeta un coup d'oeil à la blogueuse puis, tenta enfin de lui demander ce qui n'allait pas. « Je te sens un peu...Je ne sais pas, chiffonnée. » Le terme n'était peut-être pas idéal, mais c'était le moins dérangeant qu'elle avait trouvée. « Et bien…  Disons que ces derniers temps ont été un peu difficiles. »  Patiente, l'australienne attendit la suite silencieusement. « Je ne t’en ai pas parlé avant, mais j’ai croisé Elijah. »  La jeune femme hocha la tête, sans émettre de commentaire. Elijah...Cela avait effectivement du lui faire quelque chose, étant donné la nature de la situation. Malgré les années qui passaient, certaines histoires s'oubliaient difficilement, elle ne l'ignorait pas. « Je ne savais pas qu’il était là, c’était totalement par hasard, une seule fois. » Constatant que sa jumelle se justifiait, elle posa doucement une main sur son épaule pour l'a rassurer. L'ancienne avocate n'était pas du genre à juger qui que ce fut, encore moins sa propre soeur.  « Si je n’ai rien dis, c’est pour que tu ne t’inquiète pas. Parce que je te connais, et que tu as plus important à gérer en ce moment. » La blonde sourit légèrement, trouvant adorable que Charlotte ai voulue l'a préserver. "Tu n'étais pas obligée de garder ça pour toi tu sais. S'il t'arrive quelque chose, que ce soit important, grave ou totalement futile, je veux être la première au courant et que tu ne te retienne pas de m'en parler." Elle marqua une pause et leva vaguement les mains en l'air. "Sauf si bien sur tu n'as pas envie de partager ça avec moi ou si quelqu'un d'autre doit le savoir avant ou...enfin tu me suis." Il était vrai qu'elle avait tendance à se faire du souci. Mais c'était dans sa nature, elle n'y pouvait rien. Elle ne ce trouvait pleinement satisfaite que lorsque tout son petit monde allait bien. "Et puis, je vois le bon coté des choses, si je me préoccupe de tes problèmes, j'ai pas le temps de penser aux miens. Et c'est...pas plus mal. Enfin...Du coup, ça c'est passé comment avec Elijah ?" tenta-t-elle de demander. Elle ne voulait pas brusquer sa compagne, aussi patienta-t-elle tout en souriant régulièrement, essayant de se montrer réconfortante du mieux qu'elle pouvait.  .
– CODED BY CERSEI –


@charlotte R. P. Adams
Revenir en haut Aller en bas
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.
avatar
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 46773
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Poppy.
() message posté Dim 3 Sep - 15:49 par Charlotte R. P. Adams
That's why we'll stay locked up tight in our own little private world. And throw away the key, so that no one can ever hurt us. ✻✻✻ « Mais si bien sûr, j'ai très envie de savoir la suite. C'est juste que... Ce qui s’est passé avant est un peu flou. » Cela me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à ne plus me souvenir de la fin de saison précédente. Pour le moment, je dois reconnaître que ce n’est vraiment pas mon souci principal. Je regarde uniquement parce que cela fait partie de notre rituel et non par réelle envie ce soir. Comme beaucoup de chose en ce moment, je le fais par habitude. J’essaie encore de reprendre le contrôle de ma vie, et cela est d’autant plus difficile que je n’ai encore pas parlé de tout cela à Amanda. Par peur qu’elle ne s’inquiète principalement, mais aussi par peur qu’elle ne soit déçue. Il n’y a pas d’avis plus important que celui de ma jumelle. « Tout à fait. C'est tellement simple de cuisiné de cette façon. » Je souris, tout en terminant de passer la commande. Si cuisiner était aussi simple, je serais un grand chef. Malheureusement je suis très mauvaise cuisinière, et je n’ai pas envie de chercher à m’améliorer non plus, pas quand ma sœur habite tout près et qu’elle cuisine bien mieux que moi. Combien de fois Samuel et moi avons pu nous inviter à manger, pour éviter de devoir le faire. Amanda adore cela, tout comme nous recevoir, alors pourquoi se priver. « Il n’y a plus qu’à attendre. » Généralement l’attente n’est pas très longue, et le temps que cela arrive nous avons le temps discuter, chose qui est impossible une fois l’épisode lancé. J’ai donc tout le temps nécessaire pour lui confier ce dont je dois lui parler. Garder tout cela pour moi, ou presque, n’est pas une bonne idée, mais je m’en veux tellement de lui infliger cela de nouveau. Je suis la première déçue d’être autant affecté par tout cela. Finalement, je finis par lui parler, non sans tout lui dire d’un coup. Cela fait trop, je sais, mais je sais aussi que si je ne lui en parle pas je vais m’en vouloir. Plus que cela, j’ai aussi besoin de lui parler, ce n’est pas le genre de chose que j’ai envie de lui cacher. Peu importe combien la vérité est moche. Je me sens légèrement soulagée, même si je ne lui ai pas encore avoué le pire, mais je ne peux pas pour le moment. Chaque chose en son temps. Je pose ma main sur sa main, pour me donner du courage. « Tu n'étais pas obligée de garder ça pour toi tu sais. S'il t'arrive quelque chose, que ce soit important, grave ou totalement futile, je veux être la première au courant et que tu ne te retiennes pas de m'en parler. » Je sais très bien tout cela, tout comme elle sait que l’inverse est aussi vrai. Seulement, parfois il est difficile de lui parler parce que je ne veux pas qu’elle s’inquiète sans arrêt pour moi, plus qu’elle ne doit déjà le faire. « Sauf si bien sur tu n'as pas envie de partager ça avec moi ou si quelqu'un d'autre doit le savoir avant ou... Enfin tu me suis. » Pour une fois, ce n’est pas elle la première au courant de tout cela, ce qui est bien la première fois. Mais la seule raison pour laquelle je me suis confiée en priorité à Peter, c’est qu’il peut comprendre bien plus qu’Amanda. Ma sœur essaie, et je pense qu’elle comprend dans une certaine mesure, mais elle ne pourra jamais savoir ce que cela fait d’avoir envie de noyer ses problèmes dans l’alcool. De plus, je n’ai pas non plus envie de lui rappeler sa propre fausse-couche beaucoup plus récente que la mienne. « Je sais. Et ce n’est pas que je ne veux pas, mais parfois c’est plus difficile. » De lui parler à elle, parce qu’elle est tellement importante. Tout cela est contradictoire, mais c’est ainsi. « Et puis, je vois le bon côté des choses, si je me préoccupe de tes problèmes, j'ai pas le temps de penser aux miens. Et c'est...pas plus mal. Enfin...Du coup, ça s’est passé comment avec Elijah ? » Seulement, elle ne peut pas s’occuper de moi, et ne pas s’occuper d’elle. Elle a son couple à gérer, où ancien couple, je ne sais pas très bien où ils en sont en ce moment. Je pousse un soupir, me rappelant cette soirée. Dire que nos retrouvailles se sont mal passés, et loin du compte. « Ce fut horrible. » Je ne pensais pas qu’après toutes ses années, tout serait encore aussi douloureux. « Je n’ai pas pu lui parler, quand il a essayé de m’expliquer comment il a vécu ça. J’ai fini par partir, non sans lui avoir crié dessus. » Une vraie catastrophe. Et malheureusement ce ne fut que le début. Il y a encore autre chose que je dois lui avouer, et je ne sais pas comment lui dire. Je doute qu’elle ne puisse l’apprendre, si je ne lui en parle pas, mais je ne peux pas lui cacher. « Comme tu peux t’en douter, ça a été difficile… » Je ne sais pas comment je suis supposée lui avouer qu’à cause de cela, j’ai bu de nouveau. Après toutes ses années, tous ses efforts, il a suffi d’une seule rencontre.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Best blondie sissy ever.
avatar
Best blondie sissy ever.

» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 537
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Jennifer Morrison
» Âge : 35 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott, Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
() message posté Mar 17 Oct - 11:11 par Amanda E. Hemsworth


You and i
La fin de la saison précédente, de même que son début s'avérait un peu flou. Mais qui pouvait le lui reprocher ? Il se passait beaucoup de choses dans cette série. Et cela faisait un moment qu'elle ne l'avait pas regardée. Se décidant sur ce qu'elles allaient manger, elles finirent par commander Chinois, comme régulièrement. C'était tellement simple de cuisiner de cette façon. Parfois, la jeune femme se demandait pourquoi elle se cassait autant la tête. Bien sur, elle aimait cuisiner. Mais le quotidien usait tout le monde et il y avait toujours un fatidique moment où, même la plus habile des petites ménagères modèles ignorait quoi faire pour le dîner.  « Il n’y a plus qu’à attendre. » Amanda haussa les épaules. "Ca ne devrait pas être trop long, non ? Ils ne le sont pas d'habitude, il me semble. Et puis on a commandé relativement tôt" déclara-t-elle tout en consultant sa montre. Même si cela se faisait un peu plus long que d'habitude, cela leur laissait le loisir de discuter. Le temps passant ainsi beaucoup plus rapidement. Par ailleurs, un peu inquiète pour sa sœur, ayant l'impression que quelque chose n'allait pas, l'assistante espérait bien que celle-ci tenta, ne fut-ce qu'un peu, de se confier. Elle se montra patiente et attentive, à sa bonne habitude, elle ne voulait surtout pas brusquer sa jumelle, ce qui porta ses fruits, car elle finit par lui dévoiler, au moins une partie de ce qui l'a rongeait. " Tu n'étais pas obligée de garder ça pour toi tu sais. S'il t'arrive quelque chose, que ce soit important, grave ou totalement futile, je veux être la première au courant et que tu ne te retiennes pas de m'en parler.  Sauf si bien sur tu n'as pas envie de partager ça avec moi ou si quelqu'un d'autre doit le savoir avant ou... Enfin tu me suis. " Si elle se savait être la première pour énormément de choses, comme Chuck l'était également pour elle, l'ancienne avocate pouvait comprendre que celle-ci pu vouloir partager certains événements particuliers en dehors de leur cercle restreint. « Je sais. Et ce n’est pas que je ne veux pas, mais parfois c’est plus difficile. » Elle hocha la tête en réponse. Se devinait, se connaître si bien, être si proche de l'autre amenait parfois quelques difficultés. "Je comprends." dit-elle avant d'ajouter :  "Mais je vois le bon côté des choses, si je me préoccupe de tes problèmes, j'ai pas le temps de penser aux miens. Et c'est...pas plus mal. Enfin...Du coup, ça s’est passé comment avec Elijah ? " Occulté ses propres soucis ne l'aiderait certainement pas à les gérer, mais cela pouvait lui changer les idées, l'espace d'un instant, même si elle ne se réjouissait absolument pas des ennuis de sa moitié.  « Ce fut horrible. Je n’ai pas pu lui parler, quand il a essayé de m’expliquer comment il a vécu ça. J’ai fini par partir, non sans lui avoir crié dessus. » L'australienne pinça les lèvres, la confrontation ce n'était pas son truc non plus. « Comme tu peux t’en douter, ça a été difficile… » Elle ne répondit d'abord rien pendant plusieurs minutes avant d'annoncer : "Qu'est ce qui n'est pas difficile dans ce genre de contexte ? Je ne suis pas sur qu'il y ai une bonne attitude à adopter. Peut-être qu'il mérité que tu lui cris dessus, va savoir. Personne ne serait à même de juger de ça ou de le remettre en question." Elle se tut à nouveau et observa sa compagne. "Il y a autre chose ?" Sa question n'en n'était pas vraiment. Elle soupçonnait et supposait que cela ne s'arrêtait pas là, aussi encouragea-t-elle son interlocutrice à lui en apprendre d'avantage.  .
– CODED BY CERSEI –


@charlotte R. P. Adams
Revenir en haut Aller en bas
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.
avatar
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 46773
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Poppy.
() message posté Ven 20 Oct - 17:58 par Charlotte R. P. Adams
That's why we'll stay locked up tight in our own little private world. And throw away the key, so that no one can ever hurt us. ✻✻✻ « Ça ne devrait pas être trop long, non ? Ils ne le sont pas d'habitude, il me semble. Et puis on a commandé relativement tôt. » Je hoche la tête tout en reposant mon téléphone sur la table. Cela nous laisse suffisamment de temps pour pouvoir discuter. Même si j’espère un peu, qu’ils seront plus rapides que d’ordinaire. Je sais, c’est lâche. Malheureusement je crois que si je ne lui en parle pas ce soir, je n’aurais pas le courage de le faire plus tard. Ça fait déjà un moment qu’il faut que je lui parle de toute façon, et cela ne changera rien d’attendre plus longtemps. Seulement, son avis compte tellement, que j’ai peur de la décevoir. Les choses seraient sûrement différentes si nous n’étions pas jumelles. Mais nous partageons ce lien que peu de personnes peuvent comprendre. Ce lien qui fait que son avis compte le plus. Qui fait que c’est elle que j’ai le plus peur de décevoir. C’est aussi pour cela qu’elle est presque toujours la première au courant des choses importantes qui se passent dans ma vie. Paradoxalement ce soir, j’ai du mal à me confier, à lui dire ce qui s’est passé. Parce que je ne veux pas qu’elle s’inquiète, et surtout parce que j’ai peur de la décevoir. C’est stupide, je sais très bien qu’elle est la dernière personne qui me jugera. « Je comprends. » Est-ce qu’il en est de même pour elle ? Est-ce qu’elle aussi elle a peur à cause de notre lien qui est si fort ? C’est un peu égoïste, mais j’espère ne pas être la seule. Je ne suis pas non plus le genre de personne qui parle facilement de ses problèmes. J’ai beaucoup trop tendance à tout garder pour moi, pour ne pas ennuyer mes proches. Pour les protéger peut-être aussi d‘une certaine façon. Seulement, j’ai bien vu par le passé que cela ne marchait pas. Je ne peux pas tout le temps me débrouiller seule, j’ai parfois besoin d’aide. Et cette fois-ci, ce n’est pas vers Amanda que je me suis tournée, pour la première fois. Mais avoir un ami qui comprend réellement, c’est autre chose qu’une jumelle qui peut seulement imaginer. Ou bien inconsciemment je n’ai pas voulu qu’Amanda me voit dans cet état. Je ne sais pas exactement, mais toujours est-il que pour le moment elle n’est pas au courant. Et que je tarde à lui annoncer, parce que ce n’est pas facile d’en parler. Il est plus facile de me confier à des inconnus à propos de mes problèmes d’alcool, qu’à ma propre famille. « Qu'est ce qui n'est pas difficile dans ce genre de contexte ? Je ne suis pas sûre qu'il y ai une bonne attitude à adopter. Peut-être qu'il mérité que tu lui cris dessus, va savoir. Personne ne serait à même de juger de ça ou de le remettre en question. » Il est vrai que la situation est délicate. Douloureuse aussi, parce que cela ne fait que me rappeler ce que j’ai perdu, et ce qui est passé ensuite. Je ne peux pas tout mettre sur le dos d’Elijah, ce n’est pas sa faute au fond, mais de la mienne. Seulement, le revoir a été une telle surprise, que j’ai été incapable de discuter avec lui. Incapable de ne pas penser au passé. Incapable d’en parler. Malgré les nombreuses années, la douleur est toujours présente. Trop présente. « Il y a autre chose ? » Nous y voilà. Je ne peux pas dire non, je suis incapable de lui mentir, et je n’en ai pas envie non plus. Je ne sais simplement pas commencer lui annoncer. Je ne veux surtout pas qu’elle s’inquiète, cela ne risque pas d’arriver de nouveau. J’ai beaucoup trop honte de moi en y repensant pour en avoir envie. « Et bien… » Heureusement que nous sommes déjà assises, ça évitera peut-être une catastrophe. « Ne t’inquiète pas, vraiment. » J’ai envie de me lever, de bouger, tour pour éviter de la regarder en lui annonçant. Mais je n’en fais rien, préférant prendre sa main dans la mienne à la place. « Il y a quelques semaines, après une mauvaise journée j’ai fini par boire un verre. » Je minimise les faits, encore une fois. « Plusieurs en réalité. » J’ose à peine la regarder, de peur de voir de la déception sur son visage. « C’était stupide, vraiment. Et je n’aurais pas dû, je le sais. Seulement sur le coup, c’est la seule chose qui m’a paru censé. » Après des années, j’ai encore de stupide réflexe. Au moins, j’ai appelé Peter avant dans une once de lucidité. « Mais s’il te plait, ne t’inquiète pas pour moi. Ça va mieux, vraiment. Crois-moi je n’ai aucune intention de recommencer. » Si par le passé j’ai déjà pu tenir ce genre de discours, sans le penser, cette fois-ci je suis sérieuse. Je n’ai aucune intention de recommencer tout cela.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Best blondie sissy ever.
avatar
Best blondie sissy ever.

» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 537
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Jennifer Morrison
» Âge : 35 ans
» Schizophrénie : Maya M. Scott, Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
() message posté Dim 5 Nov - 12:50 par Amanda E. Hemsworth


You and i
L'australienne sentait bien que sa soeur n'était pas au mieux de sa forme. Non pas qu'elle lui parut au plus mal, non. Simplement, quelque chose clochait et le fait qu'elle eu semblait-il du mal à ce confier, ne faisait que confirmer son impression. Et même si elle souhaitait savoir ce qui ce passait, s'inquiètant facilement pour ses proches, elle n'insista pas outre mesure. La jeune femme ne voulait pas l'a brusquer, au contraire. Elle essaya donc de paraitre aussi rassurante et neutre que possible. Ce qui n'était pas si difficile, puisqu'elle effectuait cette tâche quotidiennement dans son travail. La conversation se poursuivit donc, Amanda se montrant attentive et compréhensive. Elle chercha les mots capables d'alléger les tensions du discours de Chuck et la situation. « Il y a autre chose ? » demanda au bout de plusieurs secondes, sentant que ce n'était pas terminé. « Et bien… » Elle ignorait pourquoi, mais l'impression que cela s'avérait grave ne l'a quittait pas. « Ne t’inquiète pas, vraiment. » continua-t-elle comme si elle avait devinait ses pensées. Ce qui arrive assez régulièrement en fait, songea-t-elle.  « Il y a quelques semaines, après une mauvaise journée j’ai fini par boire un verre. » Elle ne dit d'abord rien, puis hocha lentement la tête. . « Plusieurs en réalité. » L'assistante ne dit rien, les mots manquants en cet instant. Et lorsque que Charlotte prit sa main dans la sienne, elle se contenta de l'a serrer, exprimant ainsi silencieusement tout le soutien dont elle était capable. « C’était stupide, vraiment. Et je n’aurais pas dû, je le sais. Seulement sur le coup, c’est la seule chose qui m’a paru censé. » La blonde savait à quel point sa soeur en avait bavé. Elle se rappelait elle-même les mauvais jours, les heures d’inquiétudes, celles passaient à hésiter sur ce qu'il fallait faire ou ne pas faire. Minimiser ? Arrondir les angles ? Cacher la vérité à ses parents ? Prendre le taureau par les cornes comment dire ? S'impliquer d'avantage ou non ? Autant de questions délicates. Car lorsqu'elle avait sombré, les choses ne s'étaient avéraient difficiles que pour elle. Son entourage proche ayant été également affecté par cette mauvaise passe. Ce qui ne devait que renforcer sa culpabilité actuelle. « Mais s’il te plait, ne t’inquiète pas pour moi. Ça va mieux, vraiment. Crois-moi je n’ai aucune intention de recommencer. »  S'approchant d'avantage, elle prit sa jumelle dans ses bras. "Tu ne peux pas me demander de ne pas m'inquiéter" annonça-t-elle enfin au moment de se reculer. "C'est pas que je ne voudrais pas, mais je ne peux pas. " Elle haussa les épaules. "Que la jumelle la plus angoissée de la vie lève la main" Ce qu'elle fit pour confirmer ses propos. "Plus sérieusement, tu n'aurais pas du garder tout ça pour toi. Même si je sais que ça n'a pas du être facile de te décider à me le dire. Tu sais que peu importe ce qui peut se passer, je serais la première à tes cotés." Elle marqua une pause. "Je suis désolée de poser cette question mais j'y suis obligée. Est-ce que tu es sur que ça va ? Je veux dire, ce n'est pas une nouvelle façon de m'empêcher de m'inquiété ?Et...tu as simplement bu une fois et arrêter ou...? Tu en as parlé à quelqu'un d'autres peut-être ?" Dans le fond, elle l'espérait un peu, n'aimant pas du tout la perspective d'une Chuck seule avec ses problèmes.
– CODED BY CERSEI –


@charlotte R. P. Adams
Revenir en haut Aller en bas
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.
avatar
Sometimes, my body feels like a burial ground for all the people I should have become.

» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 46773
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel & Poppy.
() message posté Jeu 30 Nov - 14:21 par Charlotte R. P. Adams
That's why we'll stay locked up tight in our own little private world. And throw away the key, so that no one can ever hurt us. ✻✻✻ Je savais que cette discutions n’allait pas être facile, et pourtant ce n’est rien comparé à la réalité des choses. Je ne veux pas qu’Amanda s’inquiète pour moi plus que nécessaire, ce qui me complique la tâche de lui avouer. Je la connais, je sais très bien qu’elle ne pourra pas en faire autrement, et ceux malgré mes demandes de ne pas le faire. Si les rôles étaient inversés je ne pourrais pas non plus ne pas m’inquiéter. Impossible. Et dans le fond c’est souvent une bonne chose, parce qu’elle sait quand quelque-chose ne va pas, mais aujourd’hui je voudrais réellement qu’elle ne s’en fasse pas trop pour moi. Les choses vont mieux à présent. Ce n’est pas encore tout gai, et je ne peux pas dire qu’il n’y a encore pas des sujets qui me travaillent, mais les choses vont mieux. Vraiment. C’est presque à demi-mots, sans oser réellement la regarder que je lui annonce mon échec d’il y a peu. Parce qu’il n’y a pas d’autres mots pour qualifier cela. Après des années de sobriétés, tout foutre en l’air en quelques secondes est difficile à accepter. C’est d’autant plus dur que j’ai déjà fait souffrir tous mes proches par le passé avec mon problème d’alcool. Et en aucun cas je ne souhaite recommencer. Mais je me dois de lui dire la vérité, au moins à elle. Impossible de cacher et de mentir à Amanda, pas pour une chose aussi importante. J’aimerais dire que je me sens mieux une fois que je lui ai enfin avoué cela, mais non. Ce n’est pas le cas, du tout. J’ai peur de sa réaction. Ou plutôt j’ai peur qu’elle ne recommence à trop s’inquiéter pour moi, alors qu’elle ne devrait pas. À la place de cela elle me prend dans ses bras, ce qui a quelque-chose de réconfortant. « Tu ne peux pas me demander de ne pas m'inquiéter. » Et pourtant, c’est exactement ce que je voudrais. « C'est pas que je ne voudrais pas, mais je ne peux pas. » Je le sais très bien. Je ne peux pas m’empêcher de le faire non plus. Mais ce n’est pas pour autant, que je ne peux pas essayer, ou du moins vouloir qu’elle ne s’inquiète pas autant. « Je sais... » Qu’est-ce que je pourrais lui dire d’autre de toute façon. Je la comprends très bien, et je sais que c’est perdu d’avance. « Que la jumelle la plus angoissée de la vie lève la main. » Immédiatement elle lève la main, ce qui me fait sourire. Je ne suis pas sûre que ce soit entièrement le cas, mais il serait ridicule de faire la remarque là-dessus. D’autant plus, qu’elle a de toute façon tendance à bien trop s’en faire pour tout le monde. Sur ce point, nous sommes assez différentes. « Plus sérieusement, tu n'aurais pas dû garder tout ça pour toi. Même si je sais que ça n'a pas dû être facile de te décider à me le dire. Tu sais que peu importe ce qui peut se passer, je serais la première à tes cotés. » Bien sûre que je le sais. Mais cela ne rend pas les choses plus faciles, bien au contraire. Parfois j’ai l’impression qu’il est plus simple de se confier à des gens que je ne connais pas vraiment aux réunions, qu’à ma sœur. Et pourtant, elle est vraiment la seule à qui je finis par tout dire. Peut-être pas rapidement, mais éventuellement, Amanda est toujours au courant de tout. « Je suis désolée de poser cette question mais j'y suis obligée. Est-ce que tu es sûr que ça va ? Je veux dire, ce n'est pas une nouvelle façon de m'empêcher de m'inquiéter ? Et...tu as simplement bu une fois et arrêter ou...? Tu en as parlé à quelqu'un d'autres peut-être ? » Bien évidemment, ses questions sont légitimes, et le contraire m’aurait étonnée. Bien sûr, qu’elle ne peut pas ne pas me demander. Bien sûr, qu’elle s’inquiète pour moi. J’aimerais réellement qu’elle comprenne qu’elle n’a pas à s’inquiéter cette fois-ci, mais je ne peux pas lui reprocher de le faire. Je ne pourrais même pas lui en vouloir d’avoir du mal à me croire. « C’est arrivé que cette fois-ci. » Rien que de repenser à cette soirée, j’ai tellement honte de moi que l’envie de reboire est définitivement loin de mes pensées. Encore plus quand je pense à Peter qui a dû subir tout ça. « Mais par précaution je suis retournée aux réunions. De façon plus assidue. » Même après toutes ses années je trouve que cela m’aide encore, ce qui est plutôt une bonne chose. « Je n’étais pas seule. » Non, elle n’est pas la première au courant, et j’espère qu’elle ne m’en voudra pas. « Je ne sais plus pourquoi j’ai appelé Peter ce soir-là. Peut-être que dans le fond je voulais m’éviter de faire trop n’importe quoi. » Je ne me souviens plus de tout avec lucidité, seulement les détails embarrassants. « D’ailleurs si tu veux savoir, je lui ai même fait des avances. » Rien que d’y penser, j’ai toujours aussi honte. Mais si je lui confie cela, c’est surtout pour rendre les choses plus légères, ce dont nous avons bien besoin en ce moment.

✻✻✻
CODES ©️ WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
You and i (Charlotte)
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Camden Town
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» Ninon rend visite à Charlotte (PV Charlotte)
» Charlotte Shakespeare (Aucun lien avec le dramaturge hein è.é)
» • {Charlotte Noémie de Fontenac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-