Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

after all these years, it is a little monster [..] together + matteo.

avatar
membre du mois
membre du mois
» Date d'inscription : 09/10/2016
» Messages : 9344
» Pseudo : MOO'
» Avatar : CRYSTAL REED.
» Âge : TRENTE ANS (TREIZE NOVEMBRE MILLE NEUF CENT QUATRE VINGT SIX).
» Schizophrénie : LEVI.
# after all these years, it is a little monster [..] together + matteo.
message posté Ven 24 Mar - 22:59 par Lou-Ann M. Busby
after all these years, it is a little monster of two years that brings us together.
Matteo & Lou-Ann



Un peu plus tôt aujourd'hui, lors d’une conversation téléphonique avec l’une des deux dernières de la fratrie Busby, les deux « Non, pas encore. » successifs de la journaliste sportive au, « Tu as fait les courses pour le repas de ce soir ? » et au « Tu as fait le Menu et la liste de courses au moins ? » déclenchèrent « l’état d’urgence » chez l’étudiante à la London College of Contemporary Arts qui fit irruption en un temps « éclair » à l’appartement de la mère et de l’enfant de deux ans à Kensington. Et encore, la situation aurait pu être d'autant plus « catastrophique » si la trentenaire n'aurait pas reçu le message comprenant à la fin un, « [..] A ce soir ! » de son grand frère. C'est grâce à ces trois mots que la journaliste sportive s'est souvenue qu'à une certaine heure après que le soleil ne soit plus là que l'ensemble des membres des Busby se réunissent autour d'un repas familial dans son « modeste » logement. Du coup, jusqu'à l'appel de la dernière de la fratrie, Lou Ann avait eu la tête dans les tâches ménagères : le balai de toutes les pièces, le lancement du lave linge et du sèche linge, le repassage et le rangement des vêtements dans les deux armoires, la poussière dans toutes les pièces, le lancement et le rangement du lave vaisselle ainsi que le rangement des chambres. Alors, bien que l'étudiante n'en a pas conscience, la situation semble être « sous contrôle » ou en voie de « rétablissement » pour la mère de l'enfant de deux ans. Sinon, jamais les deux soeurs auraient pu prendre place sur le divan du salon avec une tasse contenant une boisson chaude entre les mains, « papotant »  d'abord  de la vie respective de chacune avant d'entamer le « gros » morceau. C'est ainsi qu'après une longue conversation en ce début d’après midi, le « Une bonne chose de faite ! » de la trentenaire marque la fin de l'écriture de la liste de courses. Un enchaînement d'un grand nombre de tirets près duquel se trouve le nom de l'aliment et de certains détails. Ceci afin que Lou Ann ne soit pas « perdue » dans les rayons du magasin parce que la dernière des Busby a un rendez vous qui l'empêche d'être avec eux lors des courses. Alors, dans l'optique de ne pas être en retard, le « Maintenant, il faut faire se mettre en route ! » de la dernière de la fratrie enclenche la préparation des trois Busby. Et un certain temps plus tard, le « Et voilà. Vous êtes arrivés ! » de l’étudiante marque la sortie des deux Busby de son transport à quatre roues à quelques mètres du Centre Commercial le, Westfield Shopping Center White City.

Une fois dans l’enceinte du lieu d’achats, la journaliste sportive prend le garçon de deux ans dans les bras et le dépose dans un cadi. Après, l’acquiescement d’un signe de la tête de haut en bas de son fils à son, « Pas de bêtises, hein ! » la trentenaire lui donne ses deux « petites » voitures qu’elle avait jusque là dans une des poches de son manteau. C’est ainsi, qu’un coup debout, un coup assit, dans la grand partie du « transport » à quatre roues que l’enfant et Lou Ann circulent dans tous les rayons à la recherche de l’ensemble des aliments inscrits sur la liste que la jeune femme tient entre les mains. Tout au long de son parcours, la trentenaire ne peut faire plusieurs « check » entre ce qui se trouve dans son cadi et le post it. Mais, cela permet aussi à la journaliste sportive de faire « gaffe » aux actions du bonhomme de deux ans. Néanmoins, si jusque là les courses ne posaient aucun(s) problème(s), Lou Ann se retrouve dans une « impasse » concernant l'un des éléments de la liste. Alors, pas d'autres choix : un appel à l'une des deux dernières de la fratrie. Mais, après d'un court instant  lors duquel la trentenaire se trouve légèrement dans une « bulle », c'est son « Je dois raccrocher ! » qui marque le fait que la deuxième de la fratrie Busby vient de découvrir la « catastrophe » ou la « bêtise »  du garçon qui a eu lieu à quelques centimètres de sa personne sans que Lou Ann ne voit strictement rien : le cadi d'un inconnu presque vide, le cadi des deux Busby bien plus rempli ainsi que le corps de l'enfant de deux ans presque dans le cadi de l'inconnu. Il se (re) dresse après le « Mais, qu’est ce que tu fais ?! » de sa mère. Il arbore l'expression du Chat aux bottes noires de Shrek alors que ses lèvres laissèrent passer un, « .. Ma voiture. » d'une voix basse alors qu'il lui tend le seul jouet qu'il lui reste en sa possession.  Après une « vague » hésitation, la jeune femme part à la recherche du deuxième jouet dans le cadi de l'inconnu assez rapidement afin d'avoir le temps de faire le tri entre les produits qui appartient à Lou Ann & à Tiémo et ceux qui appartiennent à l'inconnu qui ne tarde pas à faire son apparition. Mince. Pris sur le fait, c'est dans un « Je .. euh .. Je m’excuse ! » que la jeune femme qui se retrouve face à un londonien  lui tend son produit qu’elle tient dans les mains avec une grimace inscrite sur ses lèvres.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
We could be heroes just for one day
We could be heroes just for one day
» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4540
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (w. moseley) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: after all these years, it is a little monster [..] together + matteo.
message posté Jeu 6 Avr - 23:16 par Matteo Brown

after all these years, it is a little monster of two years that brings us together.   Matteo était encore coincé au bureau, à interroger un prévenu. Pas encore suspect. Ils le sauront si l'enquête prend de l'ampleur. Pour le moment, il n'y a rien de bien concluant et ça commençait à le chauffer. Le délinquant niait, pourtant il a été pris sur les lieux du crime par un témoin. Mais est-ce réellement une preuve ? Tout ça devrait être déjà classé et envoyé au tribunal. Sauf que les choses ne se passaient pas comme prévues. L'anglais soupira, retira ses lunettes et contempla une dernière fois le prévenu avant de le remettre sous les barreaux. S'en est fini pour aujourd'hui. Le lundi, c'est les courses et il ne reste plus grand chose dans le réfrigérateur. Parfois ça serait bien d'avoir une femme à la maison, au moins il n'aurait pas à faire tout ça. Mais cette petite vie célibataire lui convenait bien. Plus d'emmerdes, plus de filles, c'est le pied. Bien qu'il ait quelques flirts, pour lui ça n'ira jamais plus loin, sauf si le coup de foudre le frappe en plein coeur mais on dit bien que la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit alors c'est réglé.
Matteo remballa ses affaires, salua ses hommes en leur souhaitant une bonne fin d'après-midi et il se rendit dans sa voiture pour rouler jusqu'au super marché. La musique à fond, il chantonna, sifflota en tapotant sa main sur son volant en guise de tam-tam. Il se regarda dans le rétro-viseur et dénoua sa cravate d'un cran pour mieux respirer. Une fois au parking, il se stationna, coupa le moteur et marcha vers les grandes portes du magasin. Evidemment, comme toujours, pas de liste de course. Il chercha de mémoire ce qu'il allait manger durant la semaine. Ce n'est pas bien dur, pizza pizza et pizza. Il enfourna le tout dans son cadi et continua son chemin vers l'alcool. Des bières, sans les bières Matteo n'est pas. C'est une grande histoire d'amour. Il prit quelques pacs et continua son chemin au rayon légumes. Sait-on jamais s'il tombe sur une grande envie de carottes.
Il entendait une voix féminine parler à un enfant mais il n'a pas tout de suite capté qu'il était concerné. C'est lorsqu'il remarqua qu'un petit garçon, vraiment petit, était accroché à son cadi comme si sa vie en dépendait. Matteo cru rêver. Il fit une grimace, cligna des yeux, regarda à gauche et à droite avant que son regard se pose sur la personne qui semblait être sa mère. Il ne voyait pas encore son visage avec sa chevelure foncée sur ses épaules. Sa voiture ? Le détective plongea le nez dans le cadi et trouva effectivement la petite voiture. Surpris, il se mit à sourire d'un air innocent en regardant l'enfant. « Je te l'ai pas volée je te jure. Cela doit être une voiture volante. » il n'est pas fan des enfants. Il trouve ça trop bruyant, trop capricieux, pire que les filles. Mais il ne le montra pas pour autant. Matteo est un homme apprécié par les citoyens, qu'ils soit petits ou grands, jeunes ou vieux, il doit accepter tout le monde. Il tendit la voiture à la maman tout en beugant un instant. « Hey mais... » si son visage, il lui est familier. Bon par contre Matteo a une mémoire de poisson rouge, ça ne va pas être évidant pour mettre un nom sur cette tête. « Je vous connais, j'en suis persuadé. » il réfléchit en faisant claquer son doigt avec son pouce. Pendant un long moment. Puis tout à coup, il serra son poing comme une victoire et sursauta, ce qui fit sursauter le petit garçon aussi. « Lou-Ann, Lou-Ann Busby. Oh comme le monde est petit. » dit-il en éclatant de rire. Il espère maintenant qu'elle va se souvenir de lui. Des amis d'enfance, les meilleurs même. Comment tenir la promesse du bff forever. Ils se sont perdu de vue. Le destin a peut-être organisé ça pour qu'ils se retrouvent. Ouais, destinés à se revoir après tant d'année. « J'suis Matteo aux gros sourcils. » dit-il en pointant sa propre personne. C'était le surnom que ses potes lui donnaient quand il était gamin et quand il a rencontré sa meilleure amie d'enfance. Bon ok ce n'est pas le meilleur surnom de la terre, on vous l'accorde, mais y'a qu'avec ça qu'elle peut réellement se rappeler de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois
» Date d'inscription : 09/10/2016
» Messages : 9344
» Pseudo : MOO'
» Avatar : CRYSTAL REED.
» Âge : TRENTE ANS (TREIZE NOVEMBRE MILLE NEUF CENT QUATRE VINGT SIX).
» Schizophrénie : LEVI.
# Re: after all these years, it is a little monster [..] together + matteo.
message posté Mar 2 Mai - 22:29 par Lou-Ann M. Busby
after all these years, it is a little monster of two years that brings us together.
Matteo & Lou-Ann



Comment est ce qu'un parent doit réagir lorsqu'après un court moment d'inattention il aperçoit le corps de son enfant de deux ans en pleine acrobaties avec le cadi à l'abandon d'un « compatriote » anglais ? Comment est qu'un parent doit réagir lorsqu'après un court moment d'inattention il aperçoit que son enfant de deux ans a mit un grand nombre de produits du cadi d'une personne inconnue dans le cadi dans lequel la jeune femme a mit son corps « haut comme trois pommes » au départ des courses ? Comment est ce qu'un parent doit réagir lorsqu'après un court moment d'inattention il aperçoit son enfant de deux ans en pleine acrobaties avec le cadi à l'abandon d'un « compatriote » anglais entrain de faire le traversement des produits de son cadi à celui dans lequel a jeune femme a mit son corps « haut comme trois pommes » au départ des courses ? Il y a plusieurs réactions possibles : n°1. Le parent « engueule » son enfant et part sans prendre la peine de comprendre les raisons de son comportement et de faire le transvasement inverse des produits d'un cadi à un autre. n°2. Le parent « engueule » son enfant et fait un transvasement « à la va vite » des produits d'un cadi à un autre sans prendre la peine de comprendre les raisons du comportement de son enfant. n°3. Le parent « engueule » son enfant avant de prendre la peine de comprendre les raisons de son comportement et de faire le transvasement des produits d'un contenant à un autre. n°4. Le parent « n'engueule » pas son enfant et prend la peine de comprendre les raisons d'un tel comportement et de faire le transvasement des produits qui ne lui appartient pas dans le cadi de l'inconnu. Cela c'est Lou Ann.

Il n'empêche qu'une confrontation avec la personne à qui appartient le cadi ne la « branche » pas des « masses. » Il y a tout autant de réactions possibles : n°1. La personne « engueule » la jeune femme de tous les « noms d'oiseaux » en l'apercevant en pleine recherche du jouet à quatre roues dans son cadi. Elle part sans prendre la peine de faire le transvasement des produits qui lui appartiennent. n°2. La personne « engueule » la jeune femme de tous les « noms d'oiseaux » en l'apercevant en pleine recherche du jouet à quatre roues dans son cadi. Elle part après avoir prit  la peine de faire le transvasement des produits qui lui appartiennent. n°3. La personne vient au secours de la mère et de l'enfant en recherchant le jouet en forme de voiture et prend la peine de faire le transvasement des produits qui lui appartient d'un cadi à l'autre. Cela c'est le cas de cet anglais. Et le « bonus » c'est qu'une fois le « Graal » entre les mains, il s'adresse à Tim' avec un « Je te l'ai pas volée je te jure. Cela doit être une voiture volante. » dont la bouche s'entrouvrit et les yeux s'agrandirent devant les pouvoirs magiques que venait de donner cet inconnu à son jouet jusque là perçu comme une simple voiture. Mais c'est à Lou Ann qu'il tend l'objet. Après un, « Merci. » une de ses mains le prend. Elle se tourne vers son fils et le lui donne en même temps qu'un « Plus de bêtises .. »  d'une voix basse.

Ses lèvres se posent sur la tempe de l'enfant au moment du « Hey mais .. » de l'inconnu. A son « Je vous connais, j'en suis persuadé. » le regard de Lou Ann se détache toutes les demies secondes de l'anglais claquant des doigts à la recherche du  « quand - quoi - où - comment » il a pu la connaitre parce que ses bras transvasent déjà quelques uns des produits se trouvant dans son cadi dans le sien. D'un coup, il sert le poing et après un sursaut et un « Lou-Ann, Lou-Ann Busby. Oh comme le monde est petit. » les sourcils de la jeune femme se froncent. Un court instant. Après son, « J'suis Matteo aux gros sourcils. » sa bouche s'entrouvrit et ses yeux s'agrandirent. « Wow ! Mais oui .. » Dans une absence totale de contrôle de ses actes, le corps de la trentenaire s'approche de celui de son Meilleur Ami d'Enfance pour une brève étreinte. « Cela fait si longtemps .. Je suis contente de te revoir ! » Lou Ann se recule légèrement en gardant la paume de ses mains sur les épaules du jeune homme. « Mais, j'espère que plus personne ne te surnommes comme ça .. » Après un  rire, ses mains se retirent et ses se croisent sur sa poitrine avant que son corps se tourne vers l'enfant jouant dans le cadi. « Et le P'tit Monstre, c'est Timéo. »  Aussitôt ses bras reprennent le transvasement des produits de son cadi au sien. Mais, au ralenti. « Alors, qu'est ce que tu deviens depuis le moment où tu as choisi que je ne ferais plus partie de ta vie ? » Une mine faussement « boudeuse » et « triste » apparaît sur son visage.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
We could be heroes just for one day
We could be heroes just for one day
» Date d'inscription : 08/06/2015
» Messages : 4540
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Sam Claflin
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Archie Jefferson (w. moseley) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: after all these years, it is a little monster [..] together + matteo.
message posté Hier à 14:57 par Matteo Brown

after all these years, it is a little monster of two years that brings us together.   Elle est devenue belle, vraiment belle. Je me souviens quand j'étais gosse, j'avais eu le béguin pour elle. C'était genre la fille qu'il ne fallait pas toucher. C'était avec elle que je voulais me marier et avoir des enfants. Puis on a grandi, et on s'est perdu de vue. Parfois la vie va tellement vite qu'elle renverse tout au passage et nous emporte loin, très loin. Ce n'est pas excuse, je vous l'accorde, mais Lou-Ann n'est pas la seule personne de mon enfance que je ne vois plus. Il y en a des personnes, un nombre incalculable. On perd des rencontres, on en fait de nouvelles. Ainsi va la vie et son cycle éternel. Quoi qu'il en soit, je suis bien content de la revoir en chair et en os. Je suis toujours aussi perturbé par sa beauté. Les traits creusés sur son visage, sa couleur pâle, ses yeux noisettes, elle pourrait faire craquer n'importe qui. Cela me rend tellement nostalgique. Pleins de souvenirs me revenaient en tête. Si je dis à mes parents que j'ai croisé ma meilleure amie d'enfance, ils en seront ravis et ils voudront avoir de ses nouvelles. Le seul hic, le truc auquel je m'y attendais pas, c'est qu'elle avait un petit garçon, celui qui se trouvait perché sur mon cadi. Cela me donne un coup de vieux. De nos jours, à mon âge, beaucoup trop de personnes ont fondés une famille et moi je reste seul comme un vieux con seul, célibataire et bien dans ses pompes. Mais mine de rien, je me dis que ça va quand même vite. Après les études, c'est l'emménagement, le copain et hop les enfants débarquent aussitôt que prévu. Bref, on se fait une accolade et je ferme les yeux en sentant son parfum. Il a changé, ce n'est plus le petit fruité de princesse qu'elle ne partageait pour rien au monde. « Je suis aussi content de te voir. » répondis-je avant de reprendre en rigolant. « Non et heureusement. » bien que c'est amusant quand un surnom reste à a vie mais celui-là, je pouvais bien m'en passer. Lou-Ann me présente ensuite son fils et je fais un petit sourire en le regardant. « Et moi Matteo. » mais ça m'étonnerait qu'il s'en souvienne, il doit vraiment se demander ce qu'il se passe. Non je suis pas ton père mon enfant, t'inquiètes pas. « T'es vache. » dis-je à la brune en penchant ma tête sur le côté. Je l'ai pas décidé, elle le sait très bien, sinon pourquoi je serai en train de lui parler ? Si vraiment je l'avais virée de ma vie je serai en train de jouer l'ignorance en reprenant mon chemin. « Je n'ai pas d'enfants, pas de femme, juste un boulot à la police. » ouais t'as vu comme ma vie est so badass ? Je fais un petit sourire en regardant ce qu'elle vidait dans mon cadi puis je lui retournai la question. « Et toi ? » j'imagine la petite vie parfaite de la femme à la maison qui s'occupe des enfants et qui a un mari qui l'aime. Classique quoi.
Revenir en haut Aller en bas
after all these years, it is a little monster [..] together + matteo.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER (demande de partenariat)
» Few years ago...
» 30 years, still young
» TWENTY-FOUR YEARS LATER ► Fiche
» 30 YEARS STILL YOUNG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Westfield Shopping Center White City-