Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Une soirée à l'eau...

avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/04/2016
» Messages : 1069
» Pseudo : endless wildones
» Avatar : arielle vandenberg
» Âge : 28 years of pizzas
» Schizophrénie : babi j. costigan (o.wilde)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Mer 12 Avr - 0:21 par Romy J. Teller
Les couleurs de l'arc en ciel c'était couché sur l'horizon. Et les pétales du tournesol n'avaient pas survécu. Je m'accrochais au ticket comme au réminiscence d'un passé pas si lointain. Nous les avions gagné au loto organisé par une maison de retraite, fiévreux de se confronter aux baroudeur en fauteuil roulant. J'entendais encore nos rire résonner contre les murs et nos promesses silencieuse. Et quand ça s'ra notre tour. J'serais là. mais les mots n'avaient pas de consonance dans cette réalité alternative. Parce qu'elle n'était pas vrai n'est-ce pas ? Nous ne pouvions pas respirer l'un sans l'autre. Tu les entends mes poumons ? Ils ont mal sans toi mais la profondeur de ses mots m'avaient donné la force de continuer en lâchant sa main dans les champs de fleur. Lorsque je montais sur le bateau, la sensation m'envahissait. Le souffle court et l'envie de retrouver la terre ferme. Mon équilibre était en suspend. Le palpitant au bord des lèvres. Une coupe de champagne dans une main, je m'élançais dans les couloirs boisés et étroits à la recherche de la cabine qui m'avait été attribué. Dans un sursaut de conscience, je jetais un regard par dessus mon épaule. Parce que mon être s'était apaisé subitement. Comme une évidence. Mais il ne pouvait pas être là. Son regard vermeil devait être posé sur la silhouette courbé de Coco. Mon corps retomba contre le matelas, je passais mes mains sur mon visage dans l'espoir que les hauts le coeur passent. Si tu dors avec moi, je risque de te vomir dessus. Ton choix soufflais-je en inspirant profondément, la main sur le ventre.  le canap à l'air confortable, t'as l'habitude terminais-je par dire en me redressant. J'observais son sourire à la con. Son sourire que j'aimais tant. je savais pas que j'avais le mal d'la tamise. T'as pas une pils ?  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur
» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 200
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-two
» Schizophrénie : Jake & Riley & Peter & Diana
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Mer 12 Avr - 10:27 par Alexander Levinson
Depuis le bord du quai, Alex shoote dans les cailloux, essayant tant bien que mal d’atteindre la bouée bleue qui flotte à une dizaine de mètres. Le foot, ça n’a jamais été son fort, comme tous les sports de ballons. La précision, il n’est pas forcément très doué. Ou il manque de patience. Et c’est exactement pour cette raison qu’il grommelle en attendant Levi, qui n’arrive toujours pas. Il sort son téléphone lorsque celui-ci émet une vibration, et fronce les sourcils, étonné. « Tu joues à l’homme invisible ? » Répond-t-il. Il est là depuis cinq minutes, et n’a pas vu Levi. Il est évident qu’il n’est pas encore arrivé, et Alex regrette amèrement d’être parti en avance. Ce n’est pas son genre en plus. Il a plutôt l’habitude de se faire désirer, simplement pour faire chier son monde. Mais bon, ç’aurait été dommage que le bateau parte sans lui, surtout que c’est quelque chose qu’il avait vraiment envie de faire. Certes, il n’y avait pas réfléchi avant que Levi ne l’y invite mais maintenant, il est impatient à l’idée de passer la nuit sur un bateau. Surtout que c’est open bar ce soir, autant en profiter. Enfin si Levi veut bien arriver.
Plus de cailloux sur le bord de la Tamise, et Alex commence à vraiment s’impatienter. Heureusement, c’est le moment que choisit son colocataire pour enfin arriver. Ils montent rapidement sur le bateau, et le pire, c’est que Levi parvient à lui reprocher leur timing très juste. Bien sûr, c’est sur le ton de la plaisanterie mais ça agace un peu Alex, surtout parce qu’il n’aime pas attendre et qu’il n’a pas eu d’autre choix que de le faire. « Pour un premier rendez-vous, tu ne fais vraiment pas beaucoup d’efforts. » Dit-il, en faisant mine de bouder. Sauf que son envie de dire des conneries et de passer une bonne soirée en compagnie de son ami est plus forte que son agacement. « C’est parce que j’ai pas de seins, c’est ça ? » Hilare, il se palpe le torse. « Allez viens, on va explorer un peu. »

@Levi G. Woodhull-Barnett
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 08/11/2016
» Messages : 2004
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : amber heard.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : remy + danny.
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Mer 12 Avr - 17:37 par Maura Belshaw
Elle en a mal à la mâchoire de sourire, de rire, mal dans les poumons aussi et à ses côtes qui se tordent dans son ventre sous les vibrations de son rire. C'était l'idée de Lya, de venir ici, d'abandonner son uniforme pour naviguer sur l'eau calme de la Tamise. C'était ça le plan, passer une bonne soirée, oublier l'ombre de leur père qui planait au-dessus de leurs têtes. Une occasion de passer un moment loin de tout. Elle avait obtenu un après-midi de repos et sa journée du lendemain comme congés auprès de son chef. D'abord étonnée, elle avait senti dans son regard, cette lueur de soulagement de la savoir loin de lui et ailleurs que dans le commissariat à désobéir à ses ordres. Elle passa un bras dans le dos de sa sœur pour la soutenir, garder son corps fragile contre le sien alors qu'elles avançaient sur le pont du bateau. Elle s'arrêta à nouveau, les lèvres pincées pour retenir l'ébauche d'un rire. « Rassure-moi, tu vas pas m'expliquer comment on fait les bébés ? Mais pour l'instant, je garde mes vêtements, sinon ça va se transformer en massacre. Tous les hommes vont se battre pour moi. » Elle sourit, amusée, avant de passer une main dans ses mèches blondes entremêlées par le vent et réajuste son décolleté dans une vaine tentative de garder sa poitrine un peu plus couverte. Elle plaisantait, Maura, elle en avait encore mal à la mâchoire de parvenir à rire de sa vie sexuelle qui, selon Lya, était probablement inexistante. « Justice. T'as pas eu pitié quand tu m'as demandé de porter ces chaussures. » Elle remue la cheville, l'élevant un peu en hauteur pour désigner son pied endolori à forcer de marcher avec dix centimètres de plus. Leurs voix mélodieuses s'accordaient parfaitement et Maura releva la coupe de champagne au-dessus de sa tête pour empêcher sa sœur de la reprendre. Dans un geste d'urgence, elle jeta le reste d'alcool par-dessus le rebord du bateau, arborant un sourire innocent. Son humeur était à la fête et à s'amuser avec sa sœur. Elle retira son manteau pour le mettre sur les épaules de sa sœur, les gestes de son ainée étaient troubles à cause de l'alcool ingurgité et elle n'aurait pas eu le temps de la repousser. « T'as pris un oreiller pour ce soir ? C'est pas une ruse pour que je sois obligée de squatter la cabine du serveur justement ? Sinon, prépare le chèque, on devra sûrement payer chaque personne que tu réveilleras avec tes ronflements. On appelle ça le geste commercial. » Hilare, elle ricane, de ce rire trop fin, comme un carillon. Elle tira sur la poignée d'une porte qui conduisait à l'intérieur du bateau, puis la referma soudainement. « Qu'est-ce que t'as envie de faire ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois
» Date d'inscription : 12/10/2014
» Messages : 16772
» Pseudo : cléa/molette.
» Avatar : garrett hedlund.
» Âge : vingt-neuf ans.
» Schizophrénie : hal + swann + bugsy.
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Mer 12 Avr - 20:21 par Walt Fowler
Passer une journée sur un bateau version la croisière s'amuse ne lui serait jamais venu à l'idée, mais Danny avait insisté que cela faisait longtemps qu'ils n'avaient pas fait quelque chose rien que tous les deux en dehors de leur bar. Walt avait d'abord résisté, ne comprenant pas vraiment ce qu'il pourrait faire de plus que sur la terre ferme. Ce qui l'ennuyait surtout, c'était de devoir se montrer sociable avec des inconnus, le seul truc dans lequel il était doué c'était dragué. Un super pouvoir qui ne lui servait pas particulièrement ces derniers temps. Le bateau était immense et Walt s'apprêtait à râler que son genou allait souffrir, jusqu'à ce que son regard appréciateur se pose sur des femmes toutes plus canons les unes que les autres. Peut-être bien qu'il draguerait juste pour voir s'il avait toujours sa tchatche, ce que Remy ne savait pas ne pouvait pas lui faire de mal. Le british était loin de s'émerveiller devant les vagues et l'étendue bleue. Cela lui donnait surtout envie d'en pousser certains par-dessus bord pour voir ce qui se passerait. La première chose que Walt fait est de localiser sa cabine, histoire de visualiser le chemin avant de se mettre à boire. Le bateau était un véritable labyrinthe et toutes les portes de cabines se ressemblaient. Cela risquait d'être un véritable calvaire avec deux grammes derrière chaque oreille. Tandis qu'il inspectait la cabine avec attention, la porte s'ouvre avec fracas, révélant sa meilleure amie. Il ricane lorsqu'elle mentionne les gens amoureux, se retenant de se moquer d'elle en lui faisant comprendre qu'elle était simplement jalouse. Sans qu'il ne puisse résister, il se retrouve embarquer hors de la cabine avec un verre au bord des lèvres. Rien que l'odeur suffit à ne pas lui donner envie de boire, d'un geste de la main il repousse le verre. « Dégage ta merde, faut quelque chose avec de l'alcool. Si j'étais venu avec Julian, lui au moins il m'aurait trouvé une bouteille du whisky. ». Prenant un couloir un peu au hasard, il espère tomber sur un bar comme par enchantement où au moins un endroit avec un peu de l'alcool. « Tsais que j'allais me masturber pour éviter de sauter sur tout ce qui bouge, tu seras responsable si je fais des conneries ! ». Danny l'avait embarqué dans cette galère, elle devrait le gérer une fois éméché.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
It's only gossip if you repeat it.
It's only gossip if you repeat it.
» Date d'inscription : 30/05/2014
» Messages : 5921
» Pseudo : like animals (noha)
» Avatar : sebastian stan
» Âge : 31 yop yop
» Schizophrénie : theodore (dornan); lyanna (vikander); vince (fernandez) ; gale ( barnes)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Mer 12 Avr - 22:05 par Julian P. Fitzgerald
La flasque tanguait sur le rivage. Elle m’emportait dans cette ivresse salvatrice, dans la douceur de la liberté. Sans contrainte. Sans compagnie. Seulement, les fluctuations d’une tamise endormie. Je haussai les épaules. On m’avait embarqué par erreur. Le ticket froissé au fond de la poche, j’avais dévalé les marches pour me perdre dans ce cimetière pour vivants. Les saveurs du whisky s’amenuisaient sur mon palais. J’avais peut-être une alliance. Mais le coeur n’appartenait pas. Il battait dans une mélodie rocailleuse. Je soupirai en calant une cigarette dans mon gosier. Une main sur la rampe, l’autre crispée sur le goulot. Il n’y avait jamais assez à boire sur un bateau. Je souris en me faufilant au milieu des invités. L’horizon se déployait sous mes prunelles mais je voyais encore la terre. Je comptais les formes et les concavité de Londres. Je ne reconnaissais pas mon entourage. Alors, le plus facile était de prendre le chemin du bar. Je me mordis la lèvre inférieure en bousculant un couple d’amoureux, un peu trop démonstratif à mon goût - puis je me penchai vers le comptoir afin de humer les vapeurs de l’alcool. Je serrai les dents sur ma clope. « Vous avez des glaçons assez petits pour rentrer dans ma flasque sans trop diluer ma boisson? C’est du dupe Macallan, cinq livres la gorgée. » Me moquai-je en adressant un client d’oeil au barmaid. Il avait l’air con - la blague me semblait appropriée. Je soufflais sur le cendrier. Je me tournai en secouant les épaules. Mon regard soulignait les profils inconnus. Puis je reconnus Walt et Danny. Je levai le bras en sautillant énergiquement comme si, je me trouvais sur un orbite différent et qu’il fallait que j’envoie des signaux d’alarme pour attirer l’attention. « Mec tu m’as laissé tout seul avec ton chat. Je t’ai traqué sur ta croisière mais y avait plus de cabine dispo. Danny tu me prêtes ta couchette? T’es mignonne, le grand air te fera du bien. J’ai la santé fragile. Je peux pas dormir sur le mât. Mais toi tu peux t’accrocher. » Sifflai-je en riant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
elephant heart with a big trunk
elephant heart with a big trunk
» Date d'inscription : 10/04/2016
» Messages : 1020
» Pseudo : like animals :: prideissues (noha)
» Avatar : shiloh hellyeah fernandez
» Âge : 3* piece of diam
» Schizophrénie : julian (stan) ; theodore (dornan) ; lyanna (vikander) ; gale ( barnes)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Mer 12 Avr - 22:28 par Vince D. Stafford
L’eau, ça pue. La vase se levait, ombragée par les vibrations des flots. La tamise était ridicule. Ses courbes me semblaient si petites. Je fermais les yeux, le coeur penché à bâbord. Je respirais les vapeurs du moteur. Parce que la saveur du cristal me manquait. Le goût de Romy s’évanouissait dans ma bouche. On s’touche plus. J’te vois à peine. Je ne demandais pas la grâce. J’en avais rien à foutre des promesses de notre idylle sur les champs de tournesol. J’étais triste - anéanti par un bonheur qui m’avait seulement effleuré. Je n’avais pas prévu Coco. Il était juste né - des mois à l’avance, une vie trop tôt. Je ne voulais pas être son père. Je ne voulais pas m’occuper de couches culottes et balayer les mauvaises odeurs. Un jour, j’avais un hamster. Puis le lendemain, il n’était plus là. La légende racontait que je l’avais libéré dans les buissons afin de lui rendre la liberté. Mais j’avais commencé à fumé à un âge précoce. Il s’était perdu dans les cendres de ma cigarette. Je ne l’avais plus jamais revu. Et mamma avait décrété que j’étais irresponsable. Depuis, elle rangeait ma chambre à la recherche d’une créature aux poils crémeux. Mais elle ne trouvait que mes sous-vêtements sales et les méandres de mes nuits de fumette. J’étais un garçon qui refusait de vieillir. Une âme solaire qui devenait la nuit. Je longeais les corridors du bateau, cherchant le contact du vent, retrouvant la silhouette de Romy devant la réception. Nos cabines étaient voisines. Nos cabines étaient la même. Je haussai les épaules avec désinvolture. «Ton vomi ça sent la fraise. T’as bouffé des tagada sans moi ?» M’enquis-je en reniflant son haleine. Ma blague était stupide. Elle avait réellement l’air malade. Pendant une fraction de seconde, je suspendis mes pensées - retenant mon souffle et mon idiotie. Hey m’dis pas t’es enceinte aussi. Je ravalai ma salive en l’attrapant par le bras. «J’ai du hash. Mais j’gaspille pas mon dernier joint si t’as la gerbe. Viens tu devrais marcher et respirer. J’espère y a pas d’arlequin dans la tamise. M’oblige pas à être ton héros. La flemme de m’faire bouffer si tu tombes et que j’dois plonger pour sauver tes fesses.» Déclarai-je en l’entrainant vers  l’arrière du bateau. «T’savais qu’on appelle cette partie poop. C’est parfait si tu nous fais une crise.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modérateur
Modérateur
» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 672
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-cinq ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Mer 12 Avr - 22:49 par Solal D. B. Fitzgerald
Comme d'habitude, je ne manquais pas une occasion de faire la fête. J'avais entendu parler de cette soirée péniche, et m'étais depêché de trouver une place. Ce serait un bon moyen pour oublier Alba. J'avais donc prit le temps de me préparer, de me coiffer et de choisir des vêtements corrects et facile à enlever - sait-on jamais. Enfin prêt, j'avais traversé les souterrains de Londres en métro pour rejoindre Greenwich et ses quais. J'allumais une cigarette en sortant du métro et me dirigeais à pas lent vers le lieu de festivité. J'entrais. A travers les néons, je tentais de reconnaître le visage de mes amis. Et très rapidement, je tombais sur l'une d'entre eux. Lioba. J'eus un sourire. Je sens une pointe de moquerie dans sa voix et passe ma main dans ses cheveux. « Je suis partout. » J'affiche un grand sourire et la prends dans mes bras. J'embrasse doucement son front puis m'éloigne. « Je viens te sauver de l'ennui, ma belle. » Je souris. Parce que si Lioba est là, alors tout va bien. On peut me briser le coeur et le jeter à l'eau, elle plongera le chercher pour le recoller. Je souris parce que c'était la chasse à la femme qui m'avait mené ici, et à peine arrivé, j'avais déjà trouvé de quoi me combler. Lioba était bien plus une partenaire de sexe, elle était avant tout mon baume. Et une amie. Je passais un bras autour de mes épaules et me dirigeais vers le bar. Je posais les coudes sur comptoir et lui demandais : « Tu veux boire quoi? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 16/03/2017
» Messages : 525
» Pseudo : bermudes.
» Avatar : lili reinhart.
» Âge : 23 yo.
» Schizophrénie : kiddie, la licorne.
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 8:28 par Lioba Roy-Stozzi
Solal, ici, c’était inattendu. Marrant. Mais inattendu. Il te salue à sa manière, une main dans tes cheveux, un bisous sur ton front. C’est bien le seul que tu laisses te saluer comme ça. Après tout, la queue de cheval, c’est pas une coiffure qui donne envie à quiconque de passer leurs mains dans tes cheveux. Et c’est peut-être un peu fait exprès. T’as beau le faire à pas mal de monde, tu trouves parfois ce geste un peu limite. Mais de la part de Solal, ça te dérange pas. Il est partout, il vient te sauver de l’ennui. Un petit rire de ta part. T’aimerais lui sortir que t’avais pas besoin de lui, que tu cherchais, que t’attendais, quelqu’un. Mais tu veux pas. Parce que tu l’aimes bien, Solal, et que t’as envie de passer un peu de temps avec lui. Shiraz, tu pourras toujours la trouver plus tard, dans la soirée. Il t'entraîne au bar, son bras autant de tes épaules. Et tu t’appuies sur le comptoir, dos aux serveurs. Peut-être pour scruter la foule, peut-être juste pour regarder autre chose, quelque chose qui ne ressemble pas forcément à une bouteille d’alcool. “Tu veux boire quoi?” Tu souris de nouveau. Parce que si tu te mets à boire, et que Solal aussi, et que tu trouves pas Shiraz de la soirée… T’es pas bien sûre que cette soirée se finira comme tu l’avais prévu. C’est pas une mauvaise chose. Mais ça aura clairement pas été dans tes plans de base. Tu te retournes vers lui “Quelle galanterie.” Et vers le serveur. “Un Mojito.” Et forcément, obligatoirement, parce que c’est toi, t’agrémentes la demande d’un clin d’œil aguicheur. T’as plus l’impression que ça lui fait peur qu’autre chose, mais t’y peux rien. T’es Lioba, et Lioba, depuis que t’es arrivée à Londres, tu dragues tout ce qui bouge. C’est impensable pour toi de faire autrement. “Et toi, Solal ? Tu pendras quoi ?” Et tu lui souris, à Solal. Toujours. Parce que Solal, il est de ces personnes qui te donnent toujours envie de sourire, même dans les pires moments.
@Solal D. B. Fitzgerald
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modérateur
Modérateur
» Date d'inscription : 13/03/2016
» Messages : 672
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : miles mcmillan, the perfect one
» Âge : vingt-cinq ans depuis le premier janvier.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) & shiraz m. monroe (t. oman)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 13:21 par Solal D. B. Fitzgerald
A vrai dire, je me sentais seul ces derniers temps. Mes mousquetaires avaient leurs propres problèmes à régler. Romy et Vince s'étaient de nouveau disputés. Le bébé de Vince était malade. Comme nous tous. Comme la race humaine, condamnée à l'autodestruction, condamnée à se réduire à l'état d'handicap. Ce soir, j'avais voulu échapper à la réalité, échapper à ma vie, et au soucis. Alors je m'étais rendu seul à cette soirée, sans prévenir personne. J'avais de grandes chances de rencontrer mes plus proches amis, mais je n'avais pas voulu m'engager. Faire un choix. Avoir un parti. Je préférais être seul et à l'écart que de servir de punching ball. A mon grand soulagement, c'est sur Lioba que je tombais en arrivant. Je l'entraînais jusqu'au bar et elle commanda un mojito en jetant un clin d'oeil au serveur. Je souris. Au moins, nous étions identiques. Toujours en quête. Toujours en chasse. Je soupirais et pris un air embêté. « Pareil. J'aime l'alcool de gonzesse. » Il nous servit et je bus une gorgée de mon cocktail. Puis j'attrapais Lioba par les hanches et lui chuchotais à l'oreille : « Si jamais mon soleil te manque... » Je jetais un regard vers les toilettes et l'embrassais doucement. Puis je m'éloignais du bar et commençais à me balader. Lioba sur mes talons. « Dommage c'est pas une soirée étudiante, on aurait pu jouer à pécho le plus de gens... » Je voulais un peu d'animation, je voulais voir les gens danser et transpirer. Mais c'était plutôt calme. Putain d'soirée péniche, sors le grand jeu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she was only half  bird now, and the other half song.
she was only half bird now, and the other half song.
» Date d'inscription : 06/06/2015
» Messages : 2291
» Pseudo : like animals (noha)
» Avatar : alicia vikander
» Âge : 32 yo
» Schizophrénie : julian (stan) ; theodore (dornan) ; vince (fernandez) ; gale (barnes)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 16:15 par Lyanna Belshaw-McAlister
Je souris avec allégresse – le vent me faisait vaciller. Ma silhouette suivait les cours de l’eau, au-delà de la privation et des illusions de passion. Ma chaussure me faisait trébucher. Elle tremblait sur les parquets du bateau. Le soleil nous embrasait. Puis il devenait la lune ronde et magnifique. Je fixais ma petite sœur dans l’espoir qu’elle demeure à jamais. Je ne voulais plus la quitter. Parce que sans elle, en Australie, j’avais cru mourir de solitude. Je pinçai les lèvres sur ma coupe. Les sonorités du verre me berçaient dans la folie. Je redevenais insouciante après des années de répit, deux années à prétendre être une bonne mère. Le regard de Louis me bordait. Il me rendait misérable. Je voulais crier pour qu’il me pardonne. Ses prunelles descendaient sur mes bras, elles rencontraient les reliefs osseux de mes étreintes. Il comprenait dans son innocence juvénile que maman se rendait malade. Maman était trop grosse et pas assez belle. Je déglutis en balayant l’air entre mes doigts. Mon rire fusait, comme une lame de rasoir dans la gorge. La contrainte du bonheur m’étouffait. Et je ne réalisais pas. Je ne voyais pas que j’avais réalisé tous mes rêves.  «Ils devraient se jeter sur toi. Tu es la seule Belshaw sur le marché. » Susurrais-je en me tortillant dans ses bras. Je calais ma tête sur son épaule. Son parfum se mélangeait aux brises de la tamise. «Ces chaussures t’emmèneront dans des endroits merveilleux. C’est une fois arrivée que tu les enlèves. » Lui confiai-je dans une intonation mielleuse. J’étais presque séductrice, dévoilant l’éclat nacrée de mes canines félines. «Je ne ronflerais pas si tu me tiens éveillée. » Je lui adressai un clin d’œil en me faufilant au milieu des silhouettes. J’observais les éclats de diamantine qui sublimaient l’espace. La musique était douce. J’étais la seule à l’entendre.  «Je veux m’amuser. Et accessoirement m’envoler. Mais petit oiseau si t’as pas d’ailes tu peux pas voler. » Raillai-je en levant les bras. Je me tortillais afin de dérober une nouvelle coupe sur le plateau du serveur. Dans un geste moqueur, je pinçai la main de Maura. Je me penchais langoureusement vers son oreille. «Tu l’aimes bien lui ? Je me suis servie exprès pour que tu puisses flirter. »
Revenir en haut Aller en bas
Une soirée à l'eau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 25Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Greenwich :: Tall Ships Regatta-