Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Une soirée à l'eau...

avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/04/2016
» Messages : 1069
» Pseudo : endless wildones
» Avatar : arielle vandenberg
» Âge : 28 years of pizzas
» Schizophrénie : babi j. costigan (o.wilde)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 16:24 par Romy J. Teller
L'air se voulait oppressant. Le vent s'était levé pour refouler les odeurs nauséabondes du quotidien. Je souffrais. Intérieurement. Extérieurement. Partout. Les promesses d'une tamise tranquille ne s'étaient pas concrétisées. Je me tenais au matelas comme Rose à son putain bout de bois. La connasse. Y'avait de la place pour Jack sur son radeau de fortune. Tu voles mon cul. Tu lui a pris sa vie pour un amour interdit. Aimer c'est pour les cons. Vince t'es con. La porte grinça. Je n'avais pas la force de lever le visage. De m'éterniser sur l'inconnu. Alors je regardais le plafond, je comptais chaque plaque de bois dans l'espoir d'oublier. La main sur le coeur, l'autre sur le front. Les pas s'approchèrent et aussitôt, je reconnu les arômes de son parfum âpre. Ses pas bruyants faisaient grincer le parquet et les vibratos de sa voix se répercutés contre mon âme. Par automatisme, mon visage se tourna vers le sien, trop rapidement. Je veux pas te voir. Mais je crève quand t'es loin d'moi  Son haleine vint m'envelopper comme une douce berceuse. Et ses bêtises arrivaient à me faire sourire. Laisse-moi te détester encore un tout petit peu. Parce que tu m'as fait mal au coeur Je levais mon majeur, la pulpe de mon doigt se posa sur son front pour repousser son visage . Fuck you Je t'ai pas demandé d'être mon héros. J'sais bien que t'a trop la flemme pour mettre un calbute. J'veux pas qu'on voit ton cul soufflais-je en me laissant entrainer à l'extérieur. J'inspirais. J'expirais. L'air se voulait plus respirable lorsqu'il était là. Nos poumons se déployer au diapason l'un de l'autre. Comme une évidence. à croire que je perds le tempo sans toi Si je fais une crise ou parce que t'as trop forcé sur le parfum ? demandais-je en m'accoudant contre la barrière. Je regardais les flots dessiner des arabesques sur la tamise et la lumière du soleil s'éteindre laissant les lucioles de Londres danser dans la nuit.  Je me sens mieux ici ... merci je lui offris un doux sourire me concentrant sur le bruit du moteur, les paroles des invités et leurs rires aussi faux que le nez de Paris Hilton. En fait, c'est pas des tagadas que j'ai mangé. J'ai fini tout le brownie de ta mère. Et t'as pas le droit de m'en vouloir. Puis j'ai confondu mon déodorant avec le désodorisant WC à la framboise. J'étais pressée  je posais ma main sur ses lèvres pour l'empêcher de rire. t'as pas encore le droit de te moquer. J'suis vexée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 17:20 par Invité

Putain je n’avais vraiment aucune envie de venir ce soir. Je n’avais aucune envie d’être sur l’eau et d’être coincé là sans aucune possibilité de partir avant le lendemain. Neil, mon cher meilleur ami, avait envie de faire la fête et il ne voulait pas y aller seule. Évidemment, je me suis dévouée. Sans aucun entrain et en marmonnant dans ma barbe pour bien lui faire comprendre que je n’étais pas contente du tout. Lui ? Il se marre. Ça le fait rire. Géniale ! Je ne pouvais même pas l’agacer pour l’énerver et me détendre un peu. Neil était tout enjoué et je ne savais pas pourquoi. Puis une idée m’est venue d’un seul coup. « Est-ce que tu as espoir de voir ceux dont il ne faut pas dire le nom ce soir ? » Autrement dit Romy, Vince et Solal. « Carrément ma poule ! Je veux profiter de ce voyage pour admirer ce beau petit monde. » Un grondement sort de ma gorge et il se remet à rire. Géniale, je n'avais pas pensé à eux. Je préférerais me pendre plutôt que d’y aller désormais. En soupirant je monte sur le bateau, une cabine nous attend et on s’installe. Dormir ensemble ne nous gêne pas, on le fait depuis longtemps. On s’installe sur le pont près du buffet parce qu’il va me falloir une bonne quantité d’alcool afin d’oublier le poignard qu’il a logé dans ma poitrine sans que je ne m’en rende compte. Il admire les gens en essayant de voir s'il arrive à trouver ceux qui me font autant de misère. Il n’a jamais vu aucun d’entre eux. Il m’offre un verre de whisky et je le remercie en buvant un verre. « Est-ce que tu veux jouer ? » Je me mets à rire en l’entendant dire ça, ses jeux n’étaient pas une bonne idée. Pas ici. Je l’embrasse sur la joue et il me serre dans ses bras parce qu’il sait. Il sait que je fais semblant d’aller bien depuis quelque temps. Que je suis simplement fatiguée. Je m’épuise à me battre dans le vide. Comme Don Quichotte et ses moulins à vent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 16/03/2017
» Messages : 525
» Pseudo : bermudes.
» Avatar : lili reinhart.
» Âge : 23 yo.
» Schizophrénie : kiddie, la licorne.
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 17:53 par Lioba Roy-Stozzi
Pour toi, c’est chose normale, de flirter. Tu le faisais pas forcément avant de venir à Londres. Mais depuis que t’y es, parfois t’as l’impression que tes journées ne sont que remplies de ça et que t’es à peu d’avoir dragué la moitié des habitants de Londres d’environ ton âge. Dont la moitié auraient possiblement répondus positivement. Mais t’es comme ça. Et dans une soirée, sur un péniche, ne pas le faire te semble impensable. C’est un juste milieu entre avant et maintenant. Ta vie de riche, ou les soirées péniches et yacht étaient ton quotidien, et Londres, où ton quotidien, c’est de faire du rentre dedans à tout ce que tu vois et qui te plait. Il aime l’alcool de gonzesse qu’il dit, Solal. Ca te fait rire. Un petit rire moqueur. Parce que Solal, c’est celui qui les connaît le mieux, tes rires moqueurs. Tu te moques souvent de ses comportements. Rarement directement de lui, mais souvent de ses actions. Il le mérite. Et il le sait. Puis, Solal, il met le mécanisme en marche. Et Solal, il t’agrippe et t’attire vers lui. Tu vas pas aller lui dire que ça te dérange, ce serait un mensonge, et bien éhonté. Ses actions suivantes te font sourire. Pas rire, non. Sourire. Parce la soirée vient de prendre un tout autre tournant, tout aussi intéressant. Mais autant t’aimerais l’accompagner, et lui avouer, ô combien son soleil te manque, surtout en ce moment, autant t’as promis à Shiraz de la retrouver ici. Et Shiraz, elle passe avant. Elle passe en priorité. Tout le temps. Et il t’embrasse, Solal, et autant t’aimerais que ça dure plus, autant, pas lui. Il s’en va du bar, commence à déambuler entre les invités. Toi, tu l’suis, ton verre de Mojito à la main. “Dommage c'est pas une soirée étudiante, on aurait pu jouer à pécho le plus de gens...” T’hausses les épaules. Soirée étudiante, pas soirée étudiante, toi, tu vois pas la différence. “On peut toujours jouer. J’ai déjà une touche avec le barman. Mais il est loin d'être assez solaire pour moi.” Et tu le dépasses Solal, laissant ta main traîner un peu plus longtemps que nécessaire sur son bras. Et tu continues à marcher. Déambulant rapidement mais pas trop, entre la foule qu’est loin d’être en délire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
elephant heart with a big trunk
elephant heart with a big trunk
» Date d'inscription : 10/04/2016
» Messages : 1020
» Pseudo : like animals :: prideissues (noha)
» Avatar : shiloh hellyeah fernandez
» Âge : 3* piece of diam
» Schizophrénie : julian (stan) ; theodore (dornan) ; lyanna (vikander) ; gale ( barnes)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 17:55 par Vince D. Stafford
J’sens une douleur quand t’approches. Dans mon cœur. Sur ma gorge. Mon reflet se brisait sur ses prunelles argentées. Je pouvais entendre la fissure sur nos profils qui s’enlaçaient dans la pudeur de l’automne. Sa cabine était trop étroite. Comment pouvait-elle me refuser l’étreinte nocturne ? Je fixais mes yeux sur sa bouche. Elle m’avait manqué. Pourquoi mes lèvres avaient-ils prononcés les mots de la rupture ? J’ignorais qu’il était possible de se trancher les veines pour mourir de l’absence – Tournesol, penche toi sur mon visage. J’suis pas la soleil mais j’te veux encore. Mes mains étaient collées sur sa frange. Je l’avais cherché pendant des heures au milieu de la foule. On ne pouvait pas dépasser les sentiments. Mais j’étais venu – j’avais confié mes incertitudes à l’hôpital et la charité des autres. Coco dormait paisiblement, ailleurs qu’entre ces murs. Les parois de l’éther enveloppaient son corps poupin afin de le sauver de mes démons. Il avait hérité ma dépendance. Il possédait mon amour pour Romy. Et je voulais les protéger malgré ma stature chétive et mes poings minuscules. Je clignais les paupières en humant les effluves de la fraise dans ses cheveux. Sa peau était brûlante lorsque je la touchais. Je n’étais pas inquiet. Romy pouvait survivre au mal des transports. Mais si je faisais semblant, elle me laisserait l’effleurer et marcher vers la coque. Laisse-moi aider. Je vacillais sans écouter ses plaintes. Elle était jalouse, c’est tout. Elle ne voulait pas voir mon calbute parce que la tentation du blowie était plus forte que l’envie de gerbe. «J’ai pas mis d’parfum. C’est dl’eau de Cologne. » Fis-je remarquer en déployant les manches de ma chemise bouffante. «Si tu supportes pas l’odeur j’enlève mes vêtements. Mais t’sais que t’as pas besoin de trouver des prétextes pour m’voir à poil.» Je mimais un sourire désinvolte. Ma prise s’était raffermie sur son poignet. «Hey t’es mignonette quand t’es vex.» Ma voix se condensait sur sa joue, comme une perle de rosée. Je tremblais en effleurant son oreille. «Mais tu pue quand même.» Je la tenais contre mon torse. Suis désolé parce que t’es partie. Suis désolée de l’avoir dit, Rom.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 4191
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : vingt-neuf ans.
» Schizophrénie : remy & maura.
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 19:03 par Danny Callaghan
Malgré les années, Danielle était encore de toutes les soirées, de tous les projets. Les grands, les petits, les improvisés, ou ceux préparés depuis des mois. Elle était là, toujours présente, parce qu'elle se nourrissait facilement des petits bonheur de la vie, d'aventure, et de rencontrer toujours plus de monde. Elle avait besoin de liberté et de jeux pour s'épanouir et cette soirée, aussi ridicule soit-elle, réussissait à rendre Danny encore plus heureuse que d'habitude. Elle ne se préoccupait pas vraiment que Walt ait du mal à la suivre ou qu'il ronchonne, sa seule présence suffisait à la faire sourire. Et elle ne s'imaginait pas bien faire la fête sans lui. Sa silhouette imposante se découpait comme une ombre et elle resserra son étreinte autour de son bras pour marcher à son rythme. « Dégage ta merde, faut quelque chose avec de l'alcool. Si j'étais venu avec Julian, lui au moins il m'aurait trouvé une bouteille du whisky. » Difficile de cacher sa mine exaspérée à la mention de Julian, elle cligne des paupières en soufflant bruyamment. Elle refusait de parler de lui alors qu'elle passait ses journées, tout son temps, à être son assistante. Une lueur amusée traversa ses prunelles et elle éclata de rire en déposant son verre de jus de fruits sur une table. Elle n'imaginait pas réellement Walt sauter sur une inconnue parce qu'il était en manque le temps d'une soirée, mais après tout, Danny ne comptait pas non plus le lâcher de la nuit. « T'es con. Rends-toi utile, donne-moi tes super pouvoirs de dragueur, ta méthode secrète, peu importe, je vais voir si séduire comme toi me donne plus de succès. » Relâchant le bras de son meilleur ami, elle pose soudainement ses deux mains sur sa poitrine pour remonter ses seins, avant de jeter sa tignasse brune derrière son épaule. Elle était prête à draguer. Elle ricanait et tenta en vain d'ignorer la silhouette familière qui venait subitement d'apparaitre au fond de la salle pour leur faire signe. Ses doigts fins s'enroulèrent à nouveau autour du bras de Walt pour l'emmener vers le bar et commander du whisky, comme il voulait. « Je veux pas te faire paniquer, mais y'a un type étrange qui nous fait coucou de l'autre côté. » Elle se redressa avec légèreté pour poser son regard marron sur la silhouette trop familière de Julian qui se dessinait sous les lumières du bateau. Il a vraiment fait coucou. Elle l'observa un instant, un sourire mutin au coin des lèvres, ses mots l'effleurant à peine et elle se rapprocha instinctivement de Walt. « Prends ma couchette si tu veux. Je dors avec Walt de toute façon. » Il l'ennuyait, il l'embêtait déjà. « Ou sinon tu peux repartir à la nage. Beckham doit s'ennuyer sans toi. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/04/2016
» Messages : 1069
» Pseudo : endless wildones
» Avatar : arielle vandenberg
» Âge : 28 years of pizzas
» Schizophrénie : babi j. costigan (o.wilde)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Jeu 13 Avr - 21:42 par Romy J. Teller
Recules. Parce que je veux te prendre dans mes bras et te serrer fort contre mon coeur ses mots n'étaient pas des souvenirs. Parce que je les entendais encore au creux de mon oreille. Comme des chuchotis constants. L'échos n'avait pas cessé depuis. Et pourtant, j'arrivais à lui trouver une excuse. Comme chacune de ses conneries. Le chamboulement. La peur. Les responsabilités. Nous n'étions pas habitués à la culpabilité. Les problèmes glissaient sur nos peau lisses mais aujourd'hui, tout était différent. Parce que Coco était un battant et il affrontait nos démons. Ses problèmes. Les frissons s'épandaient sur mon derme lorsque ses doigts longeaient les courbes de mes bras. Pendant un instant, je capturais ses prunelles avec l'intensité jusqu'à le rendre aveugle. Je voulais sentir ses émotions. Qu'il me dise Hey j'ai été con. Reviens. J'le pensais pas mais un voile opaque nous séparais.  L'résultat est le même. Tu pues l'vieux.  soufflais-je en fronçant le nez. Je me souvenais de mon père et de son eau de Cologne. L'odeur du Thym et du citron vert. La poupe était calme. Les paupières fermées, je soufflais face au vent afin de faire passer le malaise et peu à peu mon sang circulait mieux. Mon teint reprenait des couleurs. J'sais. C'est pour ça que c'pas un prétexte.  soufflais-je avec un grand sourire satisfait. J'écoutais le son de sa voix, son haleine m'étourdir avec allégresse jusqu'à ce que ses bras me renferment contre son torse. Alors je lâchais prise. Si au début mes bras étaient resté ballants, je le serrais contre ma poitrine l'instant d'après.  J'm'en fou. Si t'es pas content c'pareil. Je dis rien moi alors que tu t'es coupé les cheveux. Tu m'as manqué crétin.  mon coeur battait plus fort. Mes joues se teintaient d'un rouge délicat. La douceur de cette étreinte me rappelait à quel point j'avais besoin de lui, quand bien même la réciproque n'était pas de mise. Le nez dans sa nuque. Les odeurs de son eau de Cologne s'intensifia au point que le brownie de la Mamma s'étala sur le sol et la chemise de Vince.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Some women are lost in the fire.Some women are built from it.
Some women are lost in the fire.
Some women are built from it.
» Date d'inscription : 18/10/2015
» Messages : 3646
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : Jamie Chung
» Âge : trente-et-un ans
» Schizophrénie : Jake & Riley & Peter & Alexander
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Ven 14 Avr - 9:46 par Diana S. Arnaldi-Collins
Alors qu’elle sort du métro, portant une robe bleu nuit et des lunettes de soleil, et un sac contenant quelques affaires accroché à son bras, Diana remarque les regards qui se posent sur elle. Elle offre un sourire à quelques passants, avant d’accélérer le pas, ne souhaitant pas arriver en retard. Ça ne risque pas d’arriver, sachant qu’elle est partie largement en avance, mais elle souhaite profiter de cette soirée autant que possible. C’est au coin d’une rue qu’elle retrouve sa cousine, comme elles l’avaient prévu, et les deux femmes reprennent leur chemin ensemble vers les quais de la Tamise. Il ne leur faut que peu de temps pour discuter un peu et arriver finalement sur le bateau qui leur servira de moyen de transport pour la nuit. C’était Diana qui avait gagné cette invitation à un jeu concours auquel elles avaient participé toutes les deux. Comme il y avait deux places sur l’invitation, bien sûr que Diana avait invité Jamie. Une soirée sur un tel bateau – un des moyens de transports les moins polluants qui existent – et avec sa cousine en prime, ça s’annonce parfait. Les deux jeunes femmes sont dirigées vers leur cabine, alors que le bateau est encore amarré au quai pour quelques dizaines de minutes, et y déposent leurs affaires. La cabine est rudimentaire mais a son charme. Pas besoin de plus. Diana est déjà ravie à l’idée de passer toute une nuit sur l’eau. Ça a toujours été son élément. « Je peux ranger mes affaires un peu ou tu préfères qu’on aille boire quelque chose directement ? » Ce n’est que pour une seule nuit, mais Diana aime être installée confortablement quand elle est quelque part. Enfin elle peut très bien comprendre si Jamie n’y tient pas plus que ça et veut plutôt aller profiter de la fête qui commence dehors. « J’ai bien envie d’un petit mojito. Ou d'un gros ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm not destroying lives. I'm righting wrongs
» Date d'inscription : 15/02/2016
» Messages : 1618
» Pseudo : endless wildones
» Avatar : wilde la déesse
» Âge : 31 ans
» Schizophrénie : romy de vince (a. vandenberg) ; reagan (a. kane)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Ven 14 Avr - 11:01 par Babi J. Costigan
L'empreinte de Belfast régissait chacun de mes pas. L'assurance de ma démarche laissait des trèfles sur les pavés grisonnants de la ville, les nuançant de nos couleurs nationales. Je transpirais encore le whisky irlandais, fraîchement revenue de nos landes natales. Les sifflements se firent entendre dans tout Greenwich. Le bateau allait partir et le commandant fermait les dernieres issues. Des soupirs lasses s'échappèrent de mes lèvres tandis que mes jambes s'élançaient dans une course effrénée. Je pouvais sentir le regard de Theodore, son sourire sournois se répercutait sur mon âme et d'instinct, mon majeur se levait dans sa direction. Le con. Il m'avait donné rendez-vous à 19h15 Je soupirais en passant sous la barrière afin d'attraper l'échelle de secours au dernier moment sous les protestations du personnel restait à quai. Sa silhouette ténébreuse était accoudée au rebord et je pouvais sentir son regard rieur me scruter durant de mon ascension.  Si tu t'imagines que tu peux te débarrasser de moi comme ça. C'est mal me connaître Rottenford  soufflais-je en attrapant la main qu'il me tendait pour monter sur le bateau. Les pieds sur les planches, je lissais les pans de ma robe avec désinvolture. Je détestais ce genre d'accoutrement et ces conventions aussi débiles l'une que l'autre. L'écho de l'agitation citadine semblait venir de l'avant du bateau, je pris quelques secondes pour retrouver mon souffle et profiter de la quiétude ambiante.  et tu penses que tu aurais pu agir sans ton atout féminin et dans un geste confiant, je passais une main dans mes cheveux pour appuyer mes propos avant de prendre son verre de whisky. Si tu permets, je ne suis pas ici pour admirer ton costume. Je compte bien profiter des mondanités je lui fis un clin d'oeil en me dirigeant dans la foule à la recherche du visage grassouillet de ce traitre d'irlandais. J'espérais que mon entrée ait fait échos jusqu'à ses oreilles, qu'il sente la peur s'étendre dans chacun de ses muscles. Il ne pouvait pas me trahir. Pas ce soir. Pas maintenant. Le moment n'était pas encore venu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
elephant heart with a big trunk
elephant heart with a big trunk
» Date d'inscription : 10/04/2016
» Messages : 1020
» Pseudo : like animals :: prideissues (noha)
» Avatar : shiloh hellyeah fernandez
» Âge : 3* piece of diam
» Schizophrénie : julian (stan) ; theodore (dornan) ; lyanna (vikander) ; gale ( barnes)
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Ven 14 Avr - 15:37 par Vince D. Stafford
Je la toisais avec amusement. Deux semaines loin d’elle. Deux semaines à crécher dans ma vielle chambre d’adolescent. Je fixais les murs en imprimant son visage sur les posters. Je souriais en sentant son odeur sur les draps, tel un vestige d’amour passé – comme une putain de flamme qui ne s’éteignait jamais. Romy n’était plus là. Elle vivait près de la rivière, au fond de l’abysse. Mes fantasmes ne pouvaient plus glisser sur sa silhouette. Je haussai les épaules en vacillant au gré des mouvements de la tamise. Mes lèvres se crispaient sur sa joue. Je faisais le con. Je la draguais pour renier l’évidence. Mes yeux glissaient sur son expression angélique. Au nom du p’tit jesus sans culotte t’es grave canon. Je pressai mes doigts sur son épaule, prétextant lui servir de support. Mais je n’avais pas d’équilibre aussi. Je passai sa main sur mes boucles ébènes. Elle n’aimait pas mes cheveux courts mais je rejetais mon look écologie pour une apparence plus apprêté. Mon cœur se compressait sous les arcs de ma cage thoracique. Je lui manquais. Et elle me manquait aussi. C’était horrible. Je la secouais gentiment en m’approchant de la coque. Les lumières de Londres se dessinaient comme un astre éblouissant. Je fixais l’horizon, la bouche pleine de promesses et d’espoir. Pour une fois, je n’avais pas sorti une réplique de cul. Mais voilà qu’elle se penchait pour vomir sur mes vêtements. Je la regardais pendant un instant avant de lui tenir la tête. Réflexe trop lent. Mais réflexe quand même. L’aigreur de son malaise se répandait sur mon menton. J’appuyais sur sa nuque en l’aidant à se redressant. «Hey. T’as d’la chance ma chemise préférée c’est pas d’chemise. » M’esclaffai-je en tirant sur le tissu sale. Je déboutonnai le col afin de me retrouver en débardeur sous la brise. « Putain c’était pas con de mettre le vaporisateur pour chiottes. Tu sens la crotte, Roro. » Je m’amusais de la situation. Mais je l’aimais. Je ne lâchais pas son étreinte fébrile. D’un geste maladroit, je roulais la chemise en boule. « Essuie toi la bouche. J’avais prévu de te galocher. » Murmurai-je en lui adressant un clin d’œil taquin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
You only live once, but if you do it right, once is enough.
You only live once, but if you do it right, once is enough.
» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 3125
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 29yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Rachel, Sloan & Oliver.
# Re: Une soirée à l'eau...
message posté Ven 14 Avr - 17:42 par Jamie E. Jones-Collins

    Je suis légèrement en avance, mais connaissant Diana, je ne devrais pas trop l’attendre. Je suis assez excitée par cette soirée, même si le fait que cela se passe sur un bateau m’angoisse aussi un peu. Mais comme à chaque fois, je chasse cela pour me concentrer sur le reste. Ce n’est pas tous les jours qu’il nous est permit de pouvoir passer une nuit sur la Tamise. Rapidement, je vois Diana arriver et je ne peux que constater qu’elle est vraiment magnifique ce soir. Je récupère immédiatement mon sac, posé par terre en attendant, pour rejoindre ma cousine, afin de nous rendre aux quais. Nous sommes très rapidement dirigées vers notre cabine pour la nuit, et je regrette un peu quelle ne soit pas plus grande. Mais pour la nuit cela devra bien faire l’affaire, de toute façon ce n’est pas ici que j’ai prévu de passer le plus de temps ce soir. Cela serait dommage de ne pas profiter correctement de la soirée.  « Je peux ranger mes affaires un peu ou tu préfères qu’on aille boire quelque chose directement ? » Pour ma part, mon sac est posé sur une chaise, et il restera comme ça jusqu’à ce que j’ai besoin de quelque-chose. « Je t’en prie. On est pas encore parti, la soirée n’est pas encore officiellement commencée. » Je m’installe sur un des lits, le temps de la regarder ranger ses affaires, enlevant un cheveux sur mon collant au passage. « J’ai bien envie d’un petit mojito. Ou d'un gros ! » Je ne suis on ne peut plus d’accord avec cela, et me lève comme si c’était le départ de la soirée. « Voilà une excellente idée ! » Prenant ma veste jetée sur mon sac, je la passe par-dessus ma robe, avant de sortir avec Diana. Nous croisons quelques personnes dans le couloir, et en quelques minutes nous voici de retour à l’air libre. Le bateau est maintenant parti, ce qui veut dire que la soirée est lancée. « Il ne nous reste plus qu’à trouver le bar. » J’attrape le bras de ma cousine, tout en avançant. À nous deux, nous allons bien finir par le trouver.

Revenir en haut Aller en bas
Une soirée à l'eau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 3 sur 25Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 14 ... 25  Suivant
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Greenwich :: Tall Ships Regatta-