Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

I was younger then, take me back to when... (Riley).

avatar
When I am silent, I have thunder hidden inside.
When I am silent, I have thunder hidden inside.
» Date d'inscription : 21/03/2017
» Messages : 539
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Henry Cavill.
» Âge : 32yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Jamie, Rachel & Sloan.
# I was younger then, take me back to when... (Riley).
message posté Ven 14 Avr - 15:14 par Oliver J. Mackenzie
And I'm on my way. I still remember these old country lanes, when we did not know the answers. And I miss the way you make me feel. It's real, we watched the sunset over the castle on the hill. ✻✻✻ Je suis légèrement nerveux, même si je ne veux pas l’admettre. Il suffit sans aucun doute de me regarder pour s’en apercevoir. Je ne cesse de regarder ma montre, espérant que le temps va passer plus vite, mais non. Les secondes s’écoulent toujours aussi lentement, et je reste là à attendre. Pour ma défense, je ne pensais vraiment pas revoir Riley un jour. Bien sûr, j’ai déjà pensé que cela pourrait se produire, mais sans réellement le croire. Après plus de quatre ans, les chances de se revoir un jour étaient assez minces, encore plus ici, à Londres. Nous n’avons passé que quelques semaines ensemble, un été, sans nous revoir ou prendre de nouvelles. C’était mieux ainsi à l’époque. J’avais trop de choses en tête, pas de temps, ni de place pour continuer cela. En allant en France chez mes grands-parents, je ne m’étais pas attendu à rencontrer quelqu’un comme Riley. Je ne m’étais attendu à rien en réalité. Tout ce qui comptait était de quitter Londres pour quelques temps, voir d’autres choses, me retrouver seul et essayer d’aller mieux. Mais voilà, ma rencontre avec Riley a finalement changé les choses. Le début de la guérison sans aucun doute, et quelques semaines tout à fait charmantes. Il s’est passé presque quatre ans, depuis cet été. Beaucoup de choses sont arrivées pendant toutes ses années, et je ne sais pas si comment les retrouvailles vont se passer. Et si ce revoir ici, à Londres, changé tout ? Selon moi, les vacances d’été sont toujours une parenthèse dans la vraie vie, et j’ai peur justement de ce que cela peut donner aujourd’hui. C’est sans aucun doute un peu pour cela que j’ai attendu avant de la contacter. Tout d’abord, je me suis dit que je prenais son numéro uniquement pour faire plaisir à ma grand-mère, pour qu’elle me lâche un peu avec cela. Mais non, la vérité, c’est que j’avais envie de la revoir. De savoir comment elle allait, ce qu’elle était devenue. Se revoir n’engage à rien, mais je m’en serais voulu de ne pas le faire. Je n’ai pas envie de passer mon temps à me demander ce qu’il aurait pu se passer si j’avais osé. Voilà pourquoi je lui ai proposé de se revoir, pour prendre un verre, rattraper un peu le temps perdu. Rien d’exceptionnel, et pourtant je ne peux m’empêcher de regarder si je la vois arriver. Ce n’est pas mon genre, je suis plutôt calme et tranquille d’ordinaire, sauf condition particulière. Et c’est totalement le cas, aujourd’hui.
Je n’ai pas encore parlé à ma grand-mère du fait que je l’avais contacté, n’ayant pas envie d’en entendre parle tous les jours. Je ne sais pas pourquoi elle s’est mise en tête de me harceler avec Riley. Elle ne l’a connait même pas vraiment, mais malheureusement une fois qu’elle a quelque-chose en tête, impossible de la faire changer d’avis. Je regarde une nouvelle fois ma montre, je suis en avance. Le quoi est plutôt charmant, je regrette un instant de ne pas avoir pris mon appareil photo pour une fois. Il faudra que je repasse, je pourrais sans aucun doute emmener Piper avec moi. J’ai toujours l’espoir de l’initier à la photographie, même si je sens que c’est loin d’être gagné. Je pense qu’elle vient plutôt avec moi pour ne pas me laisser seul, plus que par réelle envie. Il faut reconnaître que ce n’est pas non plus évident de me supporter dans ces moments là. Mais pour le moment, je regarde mon téléphone pour passer le temps, et voir si je n’ai pas reçu un message. Rien, ce qui est plutôt rassurant, Riley n’a donc pas annulée pour le moment. Je range mon téléphone dans la poche de mon jean, pour finalement l’apercevoir. Elle a vieilli bien évidemment, mais elle n’a pas changé. Je l’aurais reconnu même si je ne lui avais pas donné rendez-vous. J’ai l’impression de me retrouver cet été là, même s’il fait beaucoup moins beau aujourd’hui. Un sourire apparaît sur mon visage quand je la vois approcher. « Hey. Salut. » Je ne sais pas trop comment la saluer, et fini par simplement lui sourire. C’est assez difficile de savoir exactement comment agir dans ce genre de situation. Et puis, c’est quand même étrange de se retrouver là, et de se revoir. « Tu veux entrer ? Ou on peut aussi faire un tour… » Je ne suis pas très à l’aise, mais cela n’a rien d’anormal, tout ne peux pas être comme avant. J’espère simplement que cela va passer avec un peu de temps. Il serait quand même dommage, que la situation reste bizarre entre nous, alors que le courant était si bien passé. Je crois que je m’en voudrais dans le cas contraire, même s’il n’y avait aucun moyen de pouvoir prévoir.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
living out loud
living out loud
» Date d'inscription : 09/05/2015
» Messages : 5733
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : Emma Watson
» Âge : vingt-six ans
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana & Alexander
# Re: I was younger then, take me back to when... (Riley).
message posté Lun 1 Mai - 19:18 par Riley Z. Lancaster
Tell the morning breeze that you have seen my fiery heart.  Tell her that my heart’s passion has burned all the thorns on my path. ✻✻✻ L’arrière de sa tête est appuyé contre le siège. La voix de Chris Martin joue dans ses oreilles. Et le bus passe dans les rues les plus touristiques de la ville. Mais il y a ses doigts qui ne cessent de tapoter sur le bord de la fenêtre. Et ses lèvres qu’elle mord régulièrement, alors qu’elle anticipe son arrivée dans un petit café qu’elle ne connaît pas encore. Non, ce n’est pas de peur que les gâteaux n’y soient pas bons. Ça, elle a plutôt hâte d’y goûter. C’est la personne qu’elle doit y retrouver qui la rend si nerveuse.
Le coup de fil qu’elle avait reçu l’avait déstabilisée. Clairement, elle ne s’y attendait pas, et il lui avait même fallu quelques petites secondes – qui n’ont pas été remarquées, enfin elle l’espère – pour resituer le prénom qu’il lui avait donné. Oliver. Elle ne l’avait pas vu depuis des années. Quatre en fait. Elle avait eu le temps de compter depuis son appel. Elle n’avait pas non plus entendu parler de lui récemment. La dernière fois, ça devait être à travers une carte postale envoyée par ses grands-parents. Un petit mot glissé, qui l’avait fait sourire. Mais rien qui présageait qu’elle puisse le revoir un jour. Comment aurait-elle pu s’y attendre ? Oliver était un souvenir. Un très bon souvenir, certes, mais un souvenir. Et, alors que le bus ralentit à son arrêt, elle ne sait pas si elle doit attendre avec impatience ses retrouvailles ou les craindre. Et si ce n’était plus comme avant ? Et si leur petite bulle s’était brisée à partir de l’instant où Riley était partie, devant retourner à sa vie ? Et si, ici, plus rien n’était pareil ? Tant que questions qui n’obtiendront une réponse que si elle traverse les quelques ruses qui la séparent de sa destination.
Mais, malgré ses doutes, elle sait qu’elle va aller jusqu’au bout. Parce qu’elle est curieuse et n’aime pas laisser des questions en suspens. Se demander ce qui se serait passé "si…" ce n’est pas son genre. Elle préfère agir, possiblement regretter ensuite mais au moins, avoir essayé. Histoire de ne pas avoir de regrets, et de ne pas vivre dans le passé. C’est quelque chose qu’elle s’est toujours promis de faire, et elle s’y tient. Alors, lorsqu’elle arrive devant le café et qu’elle reconnaît Oliver, elle arbore un sourire. Le revoir lui fait sincèrement plaisir. « Hey. Salut. » Elle aurait bien voulu le prendre dans ses bras, mais elle remarque sa gêne et du coup, elle hésite. Et le temps qu’elle se décide, le moment est passé. Et elle rougit, pas bien sûre de savoir quoi faire ou dire. « Salut. » Pour commencer, c’est déjà pas mal. Sauf qu’il va bien falloir trouver quelque chose pour continuer, sinon les choses risquent d’être vraiment gênantes. Et elle n’a pas envie qu’elles le soient. « Tu veux entrer ? Ou on peut aussi faire un tour… » Ce qui la rassure, c’est qu’Oliver n’a pas l’air très à l’aise non plus. Au moins, elle n’est pas seule. « On peut rentrer. » Dit-elle en riant doucement.
Oliver lui tient la porte, et Riley lui sourit en entrant. Ils avancent en silence jusqu’à la file d’attente, et elle rougit un peu quand leurs bras se frôlent. C’est étrange, et à la fois extrêmement excitant. Mais à la fois, elle est consciente que le temps a passé, et que les choses ont pu changer. Pour lui comme pour elle. Enfin pour elle, elle sait. Mais elle ignore tout de ce qui a constitué les quatre dernières années pour Oliver. « Ça m’a fait plaisir que tu m’appelles. Ça faisait tellement longtemps. » Commente-t-elle, plus pour rompre le silence qu’autre chose. Il y a quelques personnes devant eux, avant qu’ils ne puissent faire leur commande, autant discuter en attendant. « Qu’est-ce que tu deviens alors ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
When I am silent, I have thunder hidden inside.
When I am silent, I have thunder hidden inside.
» Date d'inscription : 21/03/2017
» Messages : 539
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Henry Cavill.
» Âge : 32yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Jamie, Rachel & Sloan.
# Re: I was younger then, take me back to when... (Riley).
message posté Mar 2 Mai - 19:04 par Oliver J. Mackenzie
And I'm on my way. I still remember these old country lanes, when we did not know the answers. And I miss the way you make me feel. It's real, we watched the sunset over the castle on the hill. ✻✻✻ Sur le papier l’idée avait l’air bonne : l’appeler, prendre de ses nouvelles, proposer de se revoir, rattraper le temps perdu. Dans les faits, c’est beaucoup plus compliqué. Je ne sais pas comment la saluer, ni quoi lui dire. Les conditions de notre rencontre, étaient quand même exceptionnelles, une parenthèse dans la vraie, dans ma vie, et tout pourrait être totalement différents, maintenant, à Londres. Je suis quelque peu gêné, ce n’est pas le genre de choses que je fais régulièrement dans la vie, je suis plutôt du genre à laisser le passé derrière et à aller de l’avant. Seulement, je n’ai pas pu manquer la chance de revoir Riley. Cela fait quatre ans, les choses ont changé depuis, mais quelque part je n’ai pas pu l’oublier. Je suis un peu soulagé quand je l’a voit arrivé, ayant eu peur qu’elle finisse par annuler. La situation est un peu étrange, et j’espère que nous arriverons à dépasser cela rapidement. Le courant est toujours passé naturellement entre nous auparavant, il ne devrait donc pas y avoir de raison, pour que ce ne soit plus le cas. Elle ne semble pas trop savoir quoi faire non plus, ce qui se termine par un simple sourire de ma part. C’est sans aucun doute pour cela que je ne suis pas très doué pour reprendre contact avec les gens, je ne sais pas quoi faire, ni quoi dire, et je préfère m’épargner cela. Il est désormais trop tard pour faire machine arrière de toute façon, non que j’en ai eu envie. « Salut. » C’est un bon début je pense. Je lui propose de rentrer, ou bien de faire un tour, comme elle préfère, l’un ou l’autre je n’ai pas de préférence. « On peut rentrer. » Je m’avance aussitôt vers l’entrée, pour lui tenir la porte avant de rentrer à mon tour. Il y a un peu de monde, ce qui un peu rassurant, moins terrifiant que de se retrouver seuls tous les deux. L’espace d’une seconde, je me demande de quoi nous allons bien pouvoir parler. Mais je me reprends rapidement, ce n’est pas si difficile, il y a toujours les sujets classiques pour commencer. Nous n’avons pas besoin d’entrer dans les moindres détails de ses quatre années passées tout de suite non plus.
Une fois dans la petite file d’attente, je m’apprête à parler, mais Riley me devance. « Ça m’a fait plaisir que tu m’appelles. Ça faisait tellement longtemps. » Oui, c’est vrai. J’aurais peut-être dû prendre de ses nouvelles plus tôt, mais ce n’était pas le bon moment, et puis avec le temps j’ai fini par me dire que cela ne servait à rien. Si elle n’avait pas été à Londres, je ne suis pas sûr que j’aurais fait le premier pas pour reprendre contact. Non, que j’attende quoique ce soit, mais être à l’autre bon du monde, ce n’est pas évident. « Qu’est-ce que tu deviens alors ? » Mon dieu, il s’est passé tellement choses durant toutes ses années. Mon divorce finalement officialisé, mon déménagement, un nouvel emploi, Piper qui a tellement grandit que cela commence à me faire peur, et sûrement tout un tas d’autres choses dont je finirais par me rappeler avec le temps. « Je suis toujours masseur, mais dans un cabinet privé. C’est plus intéressant, ça permet de plus prendre le temps avec les gens. » Moins industriel, moins de travail à la chaîne, plus de temps pour les clients. Ce n’est sans doute pas le plus important, mais pour commencer, c’est toujours mieux que rien. « Piper va bientôt finir par me rattraper, si elle n’arrête pas de grandir. » Je rigole légèrement, en pensant à cela. Elle est encore loin d’être aussi grande que moi, mais elle est encore jeune. « Et pour toi ? Tu as arrêté de bouger ? » Si ma mémoire est bonne, Riley a beaucoup voyagé. J’ai un vague souvenir que nous avions évoqué nos différents voyages, entre tout un tas d‘autres choses. La file avance, et je fais un pas pour suivre le mouvement, en manquant presque rentrer dans Riley, bien trop occupé à essayer de ne pas rendre les choses bizarres. Ce qui est totalement raté pour le coup. « Oops, désolé. » Je lui souris, avant de ranger mes mains dans mes poches, histoire de ne pas rester planter sans bouger. Il est vraiment compliqué de reprendre contact avec quelqu’un après tant d’année. Mais à vrai dire, je suis heureux de l’avoir fait, au moins je cesserais de me demander ce qui aurait pu se passer, si nous nous étions revus, comme j’ai pu le faire durant ses quatre dernières années.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
living out loud
living out loud
» Date d'inscription : 09/05/2015
» Messages : 5733
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : Emma Watson
» Âge : vingt-six ans
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana & Alexander
# Re: I was younger then, take me back to when... (Riley).
message posté Sam 3 Juin - 17:42 par Riley Z. Lancaster
Tell the morning breeze that you have seen my fiery heart.  Tell her that my heart’s passion has burned all the thorns on my path. ✻✻✻ Une parenthèse dans le présent, un retour dans le passé. Riley n’avait jamais pensé revoir Oliver un jour, et il y a longtemps que son prénom n’avait plus effleuré ses pensées. Après tout, ce qui s’était passé entre eux avait déjà représenté une parenthèse dans leur vie à chacun. Sans doute davantage dans celle d’Oliver, qui traversait un divorce à l’époque, et pour qui les choses n’allaient pas si bien. Riley, elle, avait simplement pris quelques semaines de vacances, avant de retourner en Italie. Puis elle avait quitté la Méditerranée peu après pour rejoindre Londres et sa famille. Mais même si elle n’avait pas forcément d’une parenthèse à l’époque, celle-ci lui avait fait du bien. Avec Oliver, elle avait été bien, même si ç’avait été court. Même si, au fond, il ne s’était presque rien passé. Juste une connexion presque instantanée entre deux âmes un peu perdues.
Peut-être est-ce à cause de ça que Riley est un peu gênée à l’idée de le revoir. Par peur que les choses ne soient plus pareilles, que cette connexion se soit effacée avec le temps et les événements. Peur aussi que, le temps passant, elle ait idéalisé ses souvenirs du temps qu’ils avaient passé ensemble. Alors qu’ils prennent place dans la file d’attente, Riley commence à faire la conversation, sans vraiment savoir où commencer. « Je suis toujours masseur, mais dans un cabinet privé. C’est plus intéressant, ça permet de plus prendre le temps avec les gens. » Elle sourit, observant qu’il a l’air heureux de ce qu’il fait. C’est le principal. Et tant mieux, parce qu’elle se souvient qu’il était doué pour ça. Elle s’était fait une légère entorse à la cheville en se promenant dans les montagnes françaises, et il l’avait soignée, presque miraculeusement. « Piper va bientôt finir par me rattraper, si elle n’arrête pas de grandir. » Il lui faut quelques secondes pour réaliser de qui il parle. Piper, sa fille. Il parlait beaucoup d’elle, elle s’en souvient maintenant. Elle ignore quel âge elle a maintenant, mais elle a dû bien grandir. « Et pour toi ? Tu as arrêté de bouger ? » La plupart des personnes qu’elle a connues à l’époque où elle ne cessait de voyager sont étonnées de voir qu’elle s’est posée quelque part. A elle aussi, ça lui semblait impensable à l’époque. Pourtant, elle avait réussi à trouver un endroit qui lui plairait assez. Malgré les départs successifs de ses demi-frère et sœurs, Riley se sent toujours chez elle à Londres, et s’y construit une vie qui lui plaît bien.
Perdue à réfléchir à ça, elle ne remarque pas qu’Oliver avance, et il lui rentre presque dedans. « Oops, désolé. » Il semble gêné de l’avoir touchée. A une époque, ça n’était pas si bizarre. Les contacts, ils les recherchaient presque, sans se l’avouer. Il y avait cette étincelle, un peu affaiblie pour l’instant. Mais les joues de Riley rosissent, alors qu’elle sourit à Oliver. « Oui, je me suis installée à Londres il y a quelques années, et j’y suis bien. » Répond-t-elle, décidant de ne pas relever sur les excuses d’Oliver. Elle ne voudrait pas rendre les choses plus bizarres qu’elles ne le sont déjà. « J’ai commencé une formation d’assistante juridique l’année dernière, je travaille avec un avocat commis d’office du coup. » A nouveau, quelque chose qui lui serait paru impossible il y a deux ans : avoir un vrai travail. Elle a bien changé depuis et tant mieux. Pour la première fois de sa vie, elle s’imagine faire quelque chose longtemps. Et s’imagine donc continuer de vivre et d’avancer. « Il est un peu spécial mais bon, il est sympa et on forme une équipe pas trop mal, c’est le principal. » Loin de ce qu’elle s’était imaginée, elle ne voudrait plus changer de collègue maintenant. Avec un avocat plus conventionnel, elle s’ennuierait sûrement. « Quel âge ça lui fait, à Piper alors ? » Demande-t-elle, un peu curieuse. Ça lui paraît toujours bizarre de se dire qu’il est papa, même si elle sait qu’il est plus âgé qu’elle. Enfin elle sait aussi qu’il n’est pas véritablement son père, mais le résultat est le même.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
I was younger then, take me back to when... (Riley).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» I can't take it back, you know - RILEY
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-