Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

i'm on my way feat nate

avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 2555
» Pseudo : Rose ou Pumbate
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 26 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson
# i'm on my way feat nate
message posté Dim 23 Avr - 1:07 par Marlon D. Wallenstein
Je ne sais pas comment j’ai fait pour atterrir sur cette scène. Je regarde les gens devant moi, assis devant leur table autour d’un verre, discutant de tout et de rien. Je regarde mon frère qui m’a entraîné dans cette histoire. Il me le paira. Je n’arrive pas à croire qu’il m’a fait ce coup-là. On a passé la journée ensemble et j’étais bien. Je n’ai pas eu besoin d’être différent. Ça m’a fait énormément de bien. Jusqu’à ce qu’il m’annonce il y a cinq minutes que je devais chanter et jouer devant des inconnus. J’ai perdu mon sourire. J’ai eu envie de lui coller une tarte et de l’engueuler, mais je ne l’ai pas fait. Il essaie de me convaincre : « Oh, allez Marlon, tu le fais quand on est tous les deux, tu n’as qu’à les imaginer tout nu s’ils te dérangent. » J’ai esquissé un sourire et je lui ai répondu : « Mauvaise idée bro, ça va me perturber plus qu’autre chose. Je t’ai déjà dit que je n’aimais pas jouer devant tout le monde. »  Je n’avais pas eu besoin de lui dire au fond. Il le savait. Il m’a répondu : « Ouai et tu m’as dit aussi que tu avais envie d’être toi-même. » J’ai soupiré. Ce qu’il pouvait être agaçant. Il a continué : « Tu es doué Marlon. Il n’y a que toi qui ne t’en rends pas compte. Qu’est-ce qu’il te faut pour que tu comprennes ? » Je l’ai regardé. Je lui devais bien ça au fond. Il m’a sauvé deux fois. Je peux au moins chanter pour lui faire plaisir. J’ai donc fini par céder et je me retrouve maintenant face à un public. Je crois qu’ils se rendent compte que je suis un peu angoissé. Mon frère m’encourage et je me lance. Je me suis assis sur une chaise, on m’a prêté une guitare même si je n’aime pas jouer avec les instruments des autres et j’ai commencé àjouer, puis à chanter, sur un air de Ed Sheeran parce que j’adore cet artiste et que je connais par cœur les paroles à force de l’écouter sans arrêt dans ma chambre. Je n’arrive pas à regarder le monde autour de moi, je suis dans ma bulle. J’ai levé les yeux vers le monde qui m’entourait à la dernière minute, quand la chanson était finie. J’ai eu la trouille qu’ils trouvent ça nul, j’ai vu mon frère applaudir, j’ai entendu d’autres applaudissement et je suis sorti de scène. J’ai le cœur qui bat à mille à l’heure. J’ai besoin de prendre l’air. De fumer un peu aussi. Dès que je suis sorti j’ai sorti une cigarette que j’ai allumé et j’en ai tiré une bouffé. Je ne sais pas pourquoi je me sens aussi bizarre. Je crois que je n’avais jamais ressenti avant. J’aime faire de la musique, il n’y a pas le moindre doute là-dessus le seul problème c’est mon manque de confiance en moi. Je les vois à travers la vitre du bar, le starfly. J’étais déjà venu auparavant, mais je n’avais jamais joué ni chanté devant tout le monde. Je suis à la fois excité et effrayé par ce que je viens de faire et j’aime cette sensation. C’est assez idiot et paradoxale. Je continue d’observer les gens à l’intérieur en me demandant s’ils réfléchissent autant que moi. Je me suis assis sur le rebord de la fenêtre et mon frère ma rejoins. Il m’a tendu une bière que j’ai accepté. Il n’a pas eu besoin de me demander ce que j’avais. Il est retourné à l’intérieur. Un autre gars est sorti du bar, il y a beaucoup de passage en soirée. Je ne fais pas attention à tout le monde, mais lui je l’avais déjà vu. Il jouait la dernière fois que je l’ai vu. Il était sur scène. J’ai bu une gorgée de ma bière et j’ai salué. Je savais de mon frère qu’il était plus ou moins le gérant du bar. Je devais au moins le remercier de m’avoir laissé jouer. J’ai donc fini par dire :

« Salut. Merci de m’avoir laisser joué, mon frère m’a dit que c’était toi qui gérait tout ça. »

Je ne connaissais même pas son prénom. Il ne devait pas être plus âgé que moi. Peut-être même que je l’avais croisé ailleurs qu’ici d’ailleurs, sa tête ne m’était pas inconnue. On s’était peut-être croisé à la fac.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.
» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2711
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
# Re: i'm on my way feat nate
message posté Jeu 25 Mai - 23:17 par Nathanael E. Keynes
Donner sa chance à un inconnu... C'est peut-être pas ce que tout le monde ferait, mais c'est un peu l'idée qu'on avait eue dès le départ, avec Lucky Luke, et on n'avait pas vraiment été jusqu'au bout de la démarche. Maintenant qu'il n'est plus là, je me fais un devoir de mener le bar comme il l'aurait voulu, même si c'est pas facile tous les jours de ne plus le voir derrière le zinc. Alors quand ce type est venu nous demander si on pouvait laisser son frère jouer, il a pas fallu beaucoup me pousser à accepter. Evidemment, j'ai demandé à voir un peu ce qu'il était capable de faire, parce que l'idée, c'est pas non plus de laisser monter quelqu'un qui ne saurait pas jouer du tout, mais je n'ai pas été déçu de la démo qu'il nous a fait écouter, si bien que ça a été acté assez rapidement. Et ce soir, c'est le grand soir pour ce jeune homme manifestement pas à l'aise. On dirait qu'il va à l'abattoir, et un instant, je suis légèrement inquiet. Le trac, c'est une chose relativement habituelle, mais encore faut-il réussir à le surmonter, et je me demande s'il en sera capable quand je lui tends une de mes guitares, sous le regard amusé des barmen qui me connaissent. J'ignore que Marlon n'aime pas jouer avec les instruments des autres, tout comme il ignore que je n'aime pas tellement prêter les miens, j'y tiens beaucoup trop pour ça. Ca n'empêche qu'il faut bien qu'il ait un instrument pour jouer et comme il n'était pas au courant avant d'arriver ici, il ne risquait pas de prendre le sien.

Une des filles m'a tapé sur l'épaule en me voyant tapoter ma clope sur mon zippo pendant les quelques minutes qui ont précédé le morceau du blondinet, mais dès qu'il a commencé à jouer, un sourire a étiré mes lèvres. Il a joué cet air d'Ed Sheeran d'une traite, sans regarder le public, mais clairement, ce morceau lui parlait, et il le jouait avec son coeur, avec ses tripes. Et si son frère a été le premier à applaudir, j'ai suivi presque aussitôt, tout comme le reste de la salle.

- Bien vu, Nate...

Kass a été prendre une commande un peu plus loin comme je m'apprête à sortir fumer une cigarette, m'arrêtant seulement une seconde pour m'assurer que le groupe qui doit jouer ensuite est prêt et me servir une bière. Je ne suis pas vraiment là pour bosser, seulement pour... superviser, dirons-nous. Et peut-être écrire un peu, ensuite. Probablement, même.

Je croise le frère de Marlon en me dirigeant vers la sortie, qui me remercie encore d'avoir accepté de faire jouer le guitariste, mais à vrai dire, c'est plutôt à moi de le remercier. Des musiciens, j'en vois passer, des bons et des moins bons. Ceux qui jouent avec autant de coeur restent minoritaires, cependant. Et une fois dehors, c'est au tour de Marlon de m'adresser ses remerciements.

« Salut. Merci de m’avoir laisser joué, mon frère m’a dit que c’était toi qui gérais tout ça.
- On peut dire ça oui, mais y a pas de quoi. Je suis venu te féliciter, t'as vraiment du talent tu sais ? »


Je lève mon verre à son adresse, en bois une gorgée avant de poser ma bière sur le muret derrière moi et d'allumer ma clope.

« Ca fait longtemps que tu joues ? »

Je sens bien qu'il est pas encore super serein, mais je peux que comprendre ça : après l'adrénaline sur scène, il y a toujours un moment de flottement quand on se retrouve dehors... Pour moi, c'est plein d'euphorie, et je reste bourré d'énergie un moment avant que tout ne retombe et que je finisse par être réellement épuisé, mais j'imagine que chaque musicien réagit différemment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 2555
» Pseudo : Rose ou Pumbate
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 26 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson
# Re: i'm on my way feat nate
message posté Sam 3 Juin - 22:37 par Marlon D. Wallenstein
Je n'arrivais pas à croire ce que j'avais fait. C'était dingue, surtout pour moi qui déteste la foule. Je ne supporte pas qu'on m'observe et là ils étaient tous sur moi. Mon cœur battait encore à tout rompre, comme si j'avais couru un marathon. J'aimais cette sensation, même si j'étais soulagé que ce passage soit fini. Je ne m'attendais pas du tout à devoir chanter ce soir, pas devant tout le monde. Mon frère avait le chic pour me faire des plans foireux. Il avait raison au fond, mais je n'aimais pas être pris par surprise. J'imaginais qu'il n'avait pas aimé non plus de me trouver presque mort … je lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres et il était toujours là, prêt à m'aider. Je ne comprenais pas pourquoi. Je ne le méritais pas. Le gars qui m'avait laissé chanter était venu me rejoindre. Je l'ai remercié de m'avoir laissé une place. Je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise que j'ai du talent. J'ai eu envie de rire. Ils s'étaient passés le mot. Il faudrait que je dise deux mots à mon frangin. J'ai tiré un peu sur ma cigarette qui diminuait beaucoup trop à mon goût. J'ai vu qu'il sortait aussi son paquet. J'ai haussé les sourcils et j'ai répondu :

« Merci, mais je ne suis pas certain d'en avoir. Miles t'as passé le mot, il est gentil mais il espère beaucoup trop de choses.»

J'étais dur avec mon frère parfois et surtout dur avec moi-même. Je ne croyais pas en moi. Je ne trouvais pas que j'avais du talent. Il y avait des tas d'autres personnes qui jouaient de la musique et qui chantait et surtout qui chantaient beaucoup mieux que moi, pourquoi est-ce que je me distinguerait ? Je ne me suis jamais distingué en rien. La seule chose pour laquelle je suis douée c'est de me détruire et encore visiblement même ça,ça foire. Il me demandait si ça faisait longtemps que je jouais. J'ai acquiescé et j'ai répondu :

« Une dizaine d'année. Ouai je suis plus vieux que j'en ai l'air. »

On me dit souvent que je suis au lycée, grossière erreur, dans quatre ans j'aurais trente ans et ça me fou beaucoup les boules. Je ne me vois pas du tout jusque là. Je n'y pense pas pour le moment.

« Et toi ? Je t'ai vu jouer la dernière fois … »


J'ai ressorti une autre cigarette à peine que ma première était terminé, j'avais besoin de nicotine après ce passage devant les autres. Je n'étais pas encore tout à fait à l'aise. J'ai sorti mon briquet et j'ai allumé ma clope. Je fumais beaucoup ces derniers temps et je buvais aussi pas mal. D'ailleurs j'ai bu une gorgée de mon verre. Ça m'a fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
i'm on my way feat nate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-