Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

when we were crazy (danielle)

avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# when we were crazy (danielle)
message posté Dim 7 Mai - 14:48 par Sawyer Murphy
she keeps reminding me how good it was when we were crazy
— with danielle.

Ce soir-là, de l'été 2016, Sawyer avait commencé à la voir différemment. Pas uniquement comme une colocataire, mais comme bien plus que cela. Danielle était devenue une amie proche, très proche. Il l'avait écouté lorsqu'elle lui avait dit que s'il avait besoin de se confier qu'il avait juste à venir la voir dans sa chambre pour discuter. À un moment, ça n'avait pas été que des confidences, ils avaient fini par s'embrasser et ça avait finalement dérapé. La vérité, c'était qu'il en était bien heureux. Sawyer était désormais sans attache. Il n'était plus fiancé à Aude et au final, il avait arrêté de courir après Evie.  Pourquoi s'acharner à poursuivre un fantôme? Il l'avait aimé, il l'avait trahi. Plus jamais il ne ferait cela à une femme. Le pilote de chasse s'en était fait la promesse. Et il allait la tenir avec Danielle. Il n'y avait pas de mots qui décrivaient leur relation pour le moment. Ils ne formaient pas un couple, mais c'était tout comme. En tout cas, il avait bien envie de dire qu'elle était sa petite amie. Tout était nouveau, la lune de miel comme on dit. Le mois de mai venait tout juste de commencer. Sawyer s'était réveillé en ce samedi matin avec le gazouillis des oiseaux, mais aussi avec le chien de la belle assis à côté de lui sur l'oreiller. Sur le coup, le jeune américain avait été surpris, puis il n'avait pas pu s'empêcher de rigoler. Après tout, qui s'attend à ouvrir les yeux et voir le derrière d'un petit chien? Personne, voilà! La surprise passée, le pilote se tourna ensuite vers la jeune femme, la serrant tout contre lui pour ensuite venir déposer un baiser sur le sommet de son crâne. Ce n'était pas évident de commencer une relation et d'être colocataire. C'était une situation particulière, Enoch le lui avait déjà dit. Quant à Abby, elle avait décidé d'en rire et de les taquiner à souhait comme elle en avait l'habitude au final. Elle avait même sorti un « enfin! » ce qui l'avait fait sourire. C'était si évident que ça? Mais il ne les écouterait pas. Depuis quand écoutait-il l'opinion des autres de toute façon. Il était heureux, Danielle aussi, c'était tout ce qui comptait, non?

« Après petit déjeuner, on continue notre road trip? » demanda-t-il, la sentant se réveiller petit à petit. La veille, ils avaient décidé de partir sur un coup de tête. Ils avaient rempli de façon bancale un sac à dos chaque et ils étaient parti les cheveux au vent dans la voiture de Sawyer avec le chien de la belle. Ça lui manquait de partir à l'aventure. L'adrénaline de l'inconnu, il ne vivait que pour cela. Après un nouveau baiser, sur les lèvres cette fois-ci, il se leva pour aller prendre une douche. Le week-end s'annonçait bien.

@danielle montgomery

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4848
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# Re: when we were crazy (danielle)
message posté Lun 8 Mai - 20:17 par Danielle Montgomery
He makes her believe everything is possible
— with Sawyer.

Danielle n’avait pas pensé rester à la colocation. Elle avait pensé que c’était seulement l’affaire de quelques mois, histoire de découvrir ce qui n’allait pas avec elle et qu’elle pourrait vite repartir à l’aventure. Ca n’avait pas été le cas, elle avait découvert sa maladie ce qui n’allait pas du tout avec son humeur. Elle avait peur de tout désormais, peur de vivre mais peur de mourir surtout. Elle ne voulait le dire à personne. Personne ne devait savoir que ça n’allait pas pour elle. Matteo et Breena n’étaient pas au courant, sa famille non plus et d’ailleurs, pourquoi l’aurait elle su alors que les frères et sœurs ne se parlaient pas. Elle avait aussi peu de contact avec ses parents donc soyons réaliste, ils ne seraient que bien plus tard qu’elle était malade. La seule personne qui connaissait sa condition était Sawyer. Elle lui avait dit sans vraiment savoir pourquoi. Peut être qu’au fond, il lui semblait être un confident adéquate. Elle ne le connaissait pas vraiment très bien et c’était alors plus facile pour elle. Lorsqu’elle lui avait avoué la chose, il n’avait pas fui mais était resté auprès d’elle sans pour autant la presser à le dire à Enoch ou Abby ou à qui que ce soit d’autre. Il la laissait faire ce dont elle avait besoin. Elle, elle lui avait dit qu’il pouvait toujours venir la voir s’il avait besoin de parler. Ca la faisait oublier ses problèmes et elle pourrait peut-être l’aider. Il était alors venu la voir et ils avaient parlé. Ils s’étaient tous les deux confiés plus que Danielle ne l’aurait imaginé. Alors lorsqu’ils s’étaient finalement embrassés, c’était plus que naturel. Elle ne s’y attendait pas vraiment mais ça s’était fait. Elle avait eu peur au début mais il avait su la rassurer et elle avait accepté de tenter quelque chose avec lui. Quoi exactement, elle ne savait pas. Ils n’avaient jamais vraiment abordé le sujet, n’avaient pas posés de mots sur leur relation ce qui au fond dérangeait Danielle plus qu’elle ne voulait bien l’avouer mais ça semblait leur convenir alors pourquoi tout gâcher avec une telle question ?

Sawyer l’avait surpris en lui proposant de s’en aller pour quelques jours. Danielle était capable de le faire sans soucis, elle y pensait depuis déjà plusieurs jours mais elle était étonnée qu’il soit de ce genre là aussi bien qu’elle sache qu’il soit aussi du genre à tout le temps vouloir bouger. Elle avait rapidement fait ses bagages. Ce n’était pas une novice en la matière, prenant Cookie avec elle. Si les choses allaient mieux avec Abby et qu’elle avait entièrement confiance en Enoch, elle n’était pas prête à leur laisser son bébé et Sawyer le savait d’ailleurs parfaitement. Ils avaient alors roulés un peu et s’étaient arrêtés pour la nuit. Elle dormait encore lorsque le jeune homme se réveilla. Elle n’était pas du genre à faire la grasse matinée mais le projet sur lequel elle travaillait la faisait rester debout jusqu’à pas d’heure et il fallait bien qu’elle rattrape à un moment donné. Elle sentit les bras de Sawyer l’enlacer. Elle se blottit un peu plus contre lui, ouvrant enfin les yeux sur le doux visage du pilote.  « Après petit déjeuner, on continue notre road trip? » Elle mit quelques secondes à assimiler l’information, il ne fallait pas trop la brusquer. « Oui, tu veux qu’on aille où ? » Elle le laissa l’embrasser tandis qu’il se levait pour la salle de bain. Elle en profite pour faire un câlin à son chien avant d’aller rejoindre Sawyer sous la douche, l’eau aurait au moins eu le temps de chauffer. « Tu sais, je pense que ça sera plus efficace si je t’aide. » Elle n’avait pas dit plus rapide parce qu’elle se doutait bien que ce ne serait pas forcément le cas. Elle l’embrassa avant de lui mettre du shampoing.


@Sawyer Murphy

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# Re: when we were crazy (danielle)
message posté Dim 21 Mai - 20:48 par Sawyer Murphy
she keeps reminding me how good it was when we were crazy
— with danielle.

Le fait que les deux jeunes gens s'étaient laissés aller à des confidences très personnelles sur leur vie respective les avait probablement rapprochés beaucoup plus qu'ils ne l'avaient pensé au départ. Danielle lui avait parlé d'un seul coup de sa maladie, sans prévenir, quelque chose qu'elle n'avait dit à personne d'autre jusqu'à présent. Ce n'était certainement pas quelque chose à prendre à la légère. Sawyer ne voyait pourtant pas la brunette différemment depuis qu'il était au courant pour sa condition. Elle n'était pas une poupée fragile à ses yeux, bien au contraire. Il la trouvait forte et incroyablement persévérante. Il était là pour la soutenir et ne la forçait à rien. C'était à elle de mentionner ce secret aux autres, pas à lui. Et puis, si elle se complaisait dans sa peur, elle ne pourrait jamais vivre pleinement. Probablement était-ce justement pour ça qu'elle ne l'avait pas dit à personne, pour ne pas qu'on la traite différemment? Elle était bien tombée avec Sawyer. Lui tout ce qu'il désirait, c'était de vivre pleinement sans se soucier du lendemain. Après tout, on pouvait mourir maintenant, dans deux jours, dans un an, on ne pouvait pas prévoir. C'était aussi pour cela qu'il s'était lancé avec elle. Il ne désirait plus fuir. Il voulait embrasser la vie à pleine bouche. Le pilote avait voulu faire quelque chose de spécial pour elle, pour la faire respirer un nouvel air et voir de nouveaux horizons. Voilà pourquoi il l'avait invité dans ce roadtrip. Danielle avait accepté tout de suite, faisant ses bagages rapidement. Il avait accepté aussi tout de suite qu'elle emmène son chien. C'était normal, c'était son bébé. S'il avait un animal de compagnie, lui aussi, agirait de cette manière. D'ailleurs, depuis que Cookie faisait parti de leur vie, il avait bien envie d'avoir un meilleur ami poilu lui aussi. Cela restait à voir. Couché dans le lit de cet hôtel, Sawyer sentit la jeune femme se blottir un peu plus contre lui ce qui le fit immédiatement sourire. Lorsqu'il lui demanda si après déjeuner, ils continuaient leur roadtrip, elle mit du temps à répondre, puisqu’elle venait seulement de se réveiller. « Oui, tu veux qu’on aille où ? » demanda-t-elle. Tandis qu'il se levait pour aller prendre une douche, le pilote d'avion haussa les épaules. « Là où ma voiture nous emmènera? Je n'ai pas de plans! On verra bien! » dit-il en lui faisant un clin d'oeil. En arrivant dans la salle de bain, il se dévêtit pour aller dans la douche. En fait, il s'agissait plus d'un bain avec un rideau. Il y avait mieux dans la vie, mais il n'allait pas se plaindre, au moins l'eau était chaude. Il fut surpris de voir Danielle entrer dans la salle de bain et de le rejoindre sous la douche. Ils s'étaient déjà vu nus, puisqu'ils avaient déjà couchés ensembles, mais jamais elle ne l'avait rejoint jusqu'à maintenant. Cela lui plaisait, bien évidemment. « Tu sais, je pense que ça sera plus efficace si je t’aide. » lui dit-elle, l'embrassa avant de lui mettre du shampoing dans les cheveux. Avec le savon et tout, il n'y voyait pas grand chose, mais il sourit. Il y avait pire façon de se réveiller le matin. « tu sais que tu es splendide....? » demanda-t-il. Il n'en revenait pas de fréquenter une fille aussi belle que Danielle. Après que ses cheveux furent rincés, il passa du savon sur le corps de la jeune femme dans un geste tendre. « Plus vite? je ne suis pas sur de cela.... » dit-il en lui faisant un clin d'oeil.

@danielle montgomery

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4848
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# Re: when we were crazy (danielle)
message posté Mar 30 Mai - 22:05 par Danielle Montgomery
He makes her believe everything is possible
— with Sawyer.

Danielle n’avait pas imaginé pouvoir se sentir bien avec quelqu’un aussi rapidement. Sawyer avait beau connaître sa maladie, elle ne s’était pas le moins du monde dit que les choses pouvaient évoluer entre eux plus qu’entre deux simples amis. Elle lui avait dit la vérité parce que finalement c’était plus facile de parler à quelqu’un qui n’attend rien de vous qu’à une personne qui connait tout de votre vie. Cependant, penser que ça puisse évoluer en autre chose était passée au-dessus de sa tête et il fallait avouer qu’elle appréciait finalement le revirement de situation. Sawyer la faisait se sentir bien sans même qu’il s’en rende forcément compte et c’était une chose qu’elle aimait chez lui. Sa seule présence lui remontait le moral et il lui faisait aussi ressentir des choses qu’elle n’avait plus sentie depuis bien longtemps en elle et qu’elle avait presque oublié. Elle avait l’impression de se retrouver au lycée avec son premier petit ami et de découvrir pour la première fois l’amour. C’était peut être ça finalement la sensation qu’avec chaque personne tout est complètement différent, que chaque amour est un nouveau chapitre dans sa vie.

Elle se réveillait à peine, un sourire aux lèvres, se blottissant un peu plus contre lui. Elle aurait voulu rester comme ça pendant encore un moment mais il avait l’air pressé de partir de cet hôtel. Après tout, l’idée du roadtrip était sympa. Malheureusement pour Sawyer, c’était lui qui devait faire la route parce que Danie, si elle savait quelque peu conduire n’était pas douée. Elle avait appris seulement pour pouvoir être plus dépendante sur ses documentaires mais ça s’arrêtait là. Dès qu’elle pouvait, elle se laissait guider par d’autres personnes et c’était exactement ce qu’elle allait faire avec le jeune homme mais après tout, il était déjà en courant de la chose. « Tant que c’est toi qui conduit, c’est toi qui voit. » Elle lui sourit tandis qu’elle le laissait prendre de l’avance dans la salle de bain. Elle profita un peu de soin chien, pensant aussi fait que cela faisait longtemps qu’elle n’était pas sortie de Londres comme ça. Cela lui remontait le moral de bouger, visiter quelque peu bien que ce soit toujours en Grande Bretagne mais elle devrait s’y faire. Et puis c’était tellement gentil à Sawyer d’avoir suggéré cette escapade.

Elle fit une chose qu’elle n’avait encore jamais fait depuis qu’elle était en pseudo couple avec le jeune homme. Il fallait dire aussi qu’elle n’avait pas envie de tomber sur Abby ou Enoch alors qu’ils sortiraient de la salle de bain ensemble et d’avoir le droit à des interrogations, surtout de la part d’Abby. Enoch savait mieux se tenir selon la jeune femme. Elle entra alors à son tour, embrassant le pilot avant de commencer à le savonner. « Je sais, je sais, je suis pas mal mais toi non plus tu n’es pas en reste. » Danielle sourit. Elle n’avait jamais eu aucun complexe face à son corps. Elle savait qu’elle était jolie, bien proportionnée et il serait hypocrite de le nier. Après, elle n’était pas non plus du genre à s’aguicher et à le présenter à chaque moment, seulement lorsqu’elle avait eu envie de passer la nuit dans les bras d’inconnus. Désormais, ce n’était plus le cas, elle préférait passer ses nuits avec Sawyer qu’elle trouvait extrêmement séduisant. Elle le trouvait même très beau et ce bien qu’elle ne lui dise pas vraiment souvent. Elle sentit les mains du jeune homme sur son corps ce qui lui fit des frissons. « J’ai pas dit plus rapide mais plus efficace. Parce qu’il est clair que je ne suis pas persuadée que la rapidité soit notre point fort là tout de suite. » Elle se rapprocha un peu plus de lui, attrapant de nouveau ses lèvres pour l’embrasser.

@Sawyer Murphy

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# Re: when we were crazy (danielle)
message posté Mer 31 Mai - 3:16 par Sawyer Murphy
she keeps reminding me how good it was when we were crazy
— with danielle.

« Tant que c’est toi qui conduit, c’est toi qui voit. » lui avait dit la jolie Danielle encore un peu endormi. Il lui avait souri, la contemplant avant de se lever. « Pas de soucis ma belle! Tu ne sais pas à quel point ça me ravi de toute façon de conduire! » dit-il avant de se sauver dans la salle de bain. Sawyer ne pouvait pas s'imaginer à cent pour cent ce que c'était de vivre avec une maladie qui pouvait vous emporter à tout moment. Mais il pouvait en avoir un aperçu en regardant la jolie brunette. Quant à lui, il était un peu pareil à elle, mais d'une façon bien différente. Le jeune pilote d'avion de chasse affectionnait beaucoup les sports extrêmes. Il vivait déjà constamment le danger. Il l'embrassait et ne pouvait pas s'en passer. Quant à Danielle, elle dansait constamment avec la mort, mais ce n'était pas parce qu'elle l'avait voulu. Elle en était d'ailleurs terrifiée. Mais justement, si on ne faisait plus rien par peur, on ne pouvait pas réellement vivre. Danielle était une jeune femme surprenante sur bien des points. Il désirait plus que tout lui insuffler la vie. Il ne fallait pas que survivre, il fallait faire notre possible pour profiter de chaque instant. Tout moment était précieux. Sawyer avait appris que ça ne servait à rien de regretter ses choix. Ça l'avait rendu malade d'avoir perdu Aude et Evie pendant un temps. Mais il avait décidé que c'en était assez. Il avait repris le contrôle de son existence et ce n'était pas pour lui déplaire. Sawyer et Danielle étaient deux âmes bien différentes l'un de l'autre, mais ça ne les avait pas empêché de se rapprocher. Le jeune homme avait été surpris de la voir dans la salle de bain, mais avait tout de suite souris. La brunette s'était mise à nue devant lui pour finalement venir le rejoindre. Cette situation était souvent le fantasme de bien des gens. Sawyer se demandait si d'ailleurs, ça n'allait pas s'en aller dans cette direction. Mais pourquoi pas? Le tout était très tentant et ils étaient jeunes. Pourquoi ne pas en profiter? « Je sais, je sais, je suis pas mal mais toi non plus tu n’es pas en reste. » lui avait Danielle en souriant. « Oh oui, je sais, je suis un dieu! T'as vu ces biceps!? » lâcha-t-il en blaguant en montrant ses bras pleins de savons. Ses mains glissèrent alors sur le corps somptueux de la jeune femme, se posant tour à tour sur ses hanches, puis ses fesses parfaites.   « J’ai pas dit plus rapide mais plus efficace. Parce qu’il est clair que je ne suis pas persuadée que la rapidité soit notre point fort là tout de suite. » dit-elle en  se rapprochant un peu plus de lui, attrapant de nouveau ses lèvres pour l’embrasser. Sawyer ne l'écoutait déjà plus, goûtant à son baiser avec envie. Ses baisers devinrent un peu plus langoureux et une de ses mains remonta à son cou et l'autre se laissa guider sur les courbures essentiellement féminines du haut de son corps. Il était un mec après tout. Elle ne pouvait pas venir le rejoindre ici et qu'ils n'en profitent pas tous les deux, non? Du moins, c'était son avis à cet instant précis et sa respiration qui s'accélérait en étant la preuve. Restait simplement à savoir si Danielle en avait envie.

@danielle montgomery

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 30/01/2016
» Messages : 4848
» Avatar : Shelley Hennig la magnifique
» Âge : 29 ans - 25/03/88
» Schizophrénie : Raina Johnson la petite policière
# Re: when we were crazy (danielle)
message posté Mar 6 Juin - 22:42 par Danielle Montgomery
He makes her believe everything is possible
— with Sawyer.

Etre partie sans rien dire à qui que ce soit était revigorant pour la jeune femme. Elle n’avait pas fait ça depuis si longtemps qu’elle ne se souvenait d’ailleurs plus la dernière fois qu’elle l’avait fait. Elle avait généralement l’habitude de partir comme ça sans rien dire à personne, souvent pour des reportages. Elle partait un matin sans rien dire et ne revenait que quelques semaines voir mois plus tard. Entre temps bien sûr, elle avait prévenu les personnes les plus chères pour elle mais parfois elle oubliait et elle se faisait alors réprimander. Excepté que ce n’était jamais sa famille qui lui disait. Ils n’étaient pas au courant de son départ et parfois, elle revenait et ils n’avaient rien vu. Ils n’étaient pas proches après tout et elle ne revenait que rarement chez ses parents. Lorsqu’elle était à Londres, elle allait à l’hôtel ce qui était pour elle une forme d’indépendance. Elle ne gardait que peu de choses matérielles et ne prenait jamais le temps et n’avait d’ailleurs pas non plus l’envie de retrouver d’anciens objets qu’elle possédait. Heureusement qu’elle avait des personnes plus importantes dans sa vie comme Sawyer qui se rendrait compte assez rapidement de son départ. Elle l’espérait en tout cas.

Elle avait alors décidé de venir le rejoindre sous la douche et de rire lorsqu’il lui parla de ses biceps. « Il vaut mieux en avoir peu que trop. Tu as vu les bodybuilders ? C’est spécialement moche. Tu es 1 000 fois plus sexy qu’eux. » Danie n’avait jamais compris ce désir d’avoir un corps complètement disproportionné. En plus, elle trouvait que du coup, la personne n’avait pas de cerveau ou qu’il avait rapetissé, elle ne savait pas très bien. Elle en avait rencontré une ou deux fois et elle s’était arrêté sur eux, chose qu’elle ne faisait jamais mais soyons réaliste, elle trouva ça tellement moche qu’elle n’avait pas pu faire différemment. Elle préférait alors largement se retrouver en compagnie de Sawyer qui au moins ne la casserait pas en deux juste en la serrant dans ses bras. Et puis, il était sexy comme ça. Cela suffisait largement à la jeune femme. Elle se rapprocha de Sawyer, l’embrassant un peu plus passionnément que précédemment. Elle se sentait bien près du jeune homme et si à la base, ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait sous une douche avec quelqu’un mais c’était la première fois avec Sawyer. En même temps, ils n’étaient pas en couple depuis très longtemps non plus. Ils avaient laissé les choses de faire doucement, avait appris à se connaître et c’était mieux comme ça. L’avantage c’était qu’avec lui, elle ne se sentait pas comme une fleur fragile. Pas que les personnes qui connaissaient l’existence de sa maladie la prenne pour une petite créature à protéger à chaque instant mais ça n’aurait pas été cool si la personne avec qui elle était la surprotégeait. Elle laissa ses mains parcourir le corps du jeune homme tandis que lui aussi faisait de même. En venant se joindre à lui, elle n’avait pas eu d’arrière-pensées mais il fallait avouer quand même que dans sa tenue d’Adam, il ne la laissait pas le moins du monde indifférente. Elle l’embrassa de nouveau tandis que ses mains passaient sur son torse mouillé avant de finir par les passer dans son cou puis ses cheveux tandis qu’elle se rapprochait un peu plus de lui si seulement c’était possible. Sa respiration s’accélérait aussi, laissant son imagination s’aventurer dans des schémas peu catholiques.

@Sawyer Murphy

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# Re: when we were crazy (danielle)
message posté Sam 17 Juin - 4:24 par Sawyer Murphy
she keeps reminding me how good it was when we were crazy
— with danielle.

Sawyer était heureux, il l'avait toujours été, mais à présent, c'était bien plus encore que du bonheur. Après tout ce qui s'était passé, les indécisions, les cachotteries, les mensonges, les tricheries, il respirait enfin à nouveau. La culpabilité qui l'avait rongé durant toutes ces années s'était enfin estompée. Et ce, grâce à Danielle. Il avait fait des erreurs, il avait mal traité des gens qui l'aimaient. Il avait trahi leur confiance. Mais il était prêt à agir enfin en adulte. Le jeune américain avait même envie, si elle le souhaitait, bien évidemment, à mettre tout cela officiel avec la jeune femme, qu'ils officialisent leur relation.  Ils se fréquentaient depuis un moment déjà et passaient du bon temps tous les deux. Sawyer désirait évoluer avec la jeune femme. Ça allait être compliqué au départ, puisqu'ils étaient tout de même encore colocataires, mais il était prêt à tout faire pour que ça fonctionne. Il l'aimait... en fait. Il ne l'avait pas réalisé jusqu'à maintenant. Sawyer revint à la réalité lorsque Danielle lui fit un remarque par rapport à sa taquinerie.    « Il vaut mieux en avoir peu que trop. Tu as vu les bodybuilders ? C’est spécialement moche. Tu es 1 000 fois plus sexy qu’eux. » lui dit-elle. Il lui fit un sourire. Il se demandait aussi parfois ce que certaines filles trouvaient aux mecs qui avaient le biceps gros comme deux têtes. Ces filles ne méritaient pas son intérêt de toute manière. Probablement n'avait-elle pas beaucoup de cervelles pour sortir avec ce genre de personnes qui ne pensaient qu'à leur corps. La brunette se rapprocha alors de l'américain, l’embrassant un peu plus passionnément que précédemment. La tension montait tranquillement, mais sûrement. Évidemment, il ne fallait pas se le cacher, Sawyer était un homme et il était difficile pour lui de se concentrer à autre chose dans cette situation. Il s'agissait d'un fantasme comme un autre. Il ne l'avait jamais réalisé dans une douche. Mais était-ce une bonne idée de faire ça dans une salle de bains d'hôtel? Il ne savait pas. Tout ce dont il était au courant, c'était que la respiration de la jeune femme s'accélérait aussi. « tu avais des arrières pensées en venant par ici, dis-donc... coquine... » dit-il en continuant de l'embrasser. « on devrait se préparer à la place... » lui dit-il en lui faisant un petit sourire, mais il parlait évidemment à contre cœur. Ils avaient tellement de choses à voir en trop peu de temps, mais en même temps, ils étaient parti en mode YOLO. Que de questionnements.... Bon, c'était de sa faute, il avait cassé l'ambiance et puis, alors qu'il ne s'y attendait pas, il glissa et tomba directement par terre. « ah merde.... » ça l'avait surpris plus qu'autre chose. « Je suis désolé! »

@danielle montgomery

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
when we were crazy (danielle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Vive stupéfaction de Danielle Mitterrand
» 1- Jessica Danielle vs 8- Arkansas Girl
» Crazy Minds
» Danielle Mitterand avoue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Moving along :: Présents alternatifs-