Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

I was not born to drown, baby come on feat Maya

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/05/2017
» Messages : 1020
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : paul wesley
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Marlon / Violet / Damian
# I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Jeu 11 Mai - 9:51 par Tom N. Johnsson

Something just like this
you & me
I'm not looking for somebody with some superhuman gifts
Some superhero, Some fairytale bliss
Just something I can turn to somebody I can miss
••••

C'était jour de congé aujourd'hui. Je détestais les jours de congé. Ça me faisait chier d'être là à ne rien faire. Je ne savais pas quoi faire de mon temps libre. Je me demandais souvent ce que je faisais avant qu'on me tire dessus. Est-ce que j'avais eu des hobbies ? Où est-ce que je passais mon temps libre avec Maya ? Depuis que j'étais revenu c'était compliqué entre nous. Je voyais à travers les photos de l'appartement qu'on avait vécu ensemble, je voyais qu'elle tenait à moi et je tenais à elle aussi, mais je n'arrivais pas à me souvenir ce qu'on avait fait, je n'arrivais pas à me rappeler de ma vie. Je m'étais énervé l'autre jour et je crois que ce n'était pas la première fois que je m'énervais contre elle. Je m'en voulais de l'avoir attrapé par le bras et d'avoir voulu la frapper. J'avais pris mes affaires et j'étais parti. J'avais dormi dans ma caisse ce soir là. Heureusement je travaillais le lendemain, j'avais pris une douche au boulot après une séance de sport, personne ne s'était douté de rien. Ils ne voyaient rien de toute manière. Ils ne se rendait même pas compte que je me droguais. J'avais la chance de travailler dans une brigade anti-drogue, c'était paradoxale, mais c'était de leur faute. Ils m'avaient laissé tomber lors de ma mission d'infiltration et j'étais tombé dedans. Résultat je suis là à crécher dans ma voiture qui ressemble plus à un dépotoir qu'à une voiture. Je comatais parce que j'avais pris une dose hier soir, je ne me rappelle même plus le nom. Je me souviens de rien du tout. C'est un trou noir. Je commence à y être habitué. J'ai garé ma voiture sur un parking et je m'étais endormi jusqu'à ce qu'on tape sur le carreau. J'ai fais un bon de trois mètres et je me suis pris le plafond. J'ai aperçus Maya. Merde. Je ne pensais pas qu'elle m'aurait retrouvé. Je suis sorti de la voiture et je me suis rendu compte que j'étais garé sur le parking de notre appartement. Quel con. J'ai plissé les yeux, la lumière du jour m'éblouissait.

«Salut ma puce.»

Je prenais un air détaché, comme si rien n'était jamais arrivé. Elle risquait de me faire une scène et je n'avais pas franchement envie qu'on se dispute, même si je le méritais. J'avais complètement merdé. J'étais parti sans dire un mot, j'avais été violent et je revenais comme un cheveu sur la soupe. Il y avait de quoi péter un plomb. J'ai donc finalement pris les devant et je lui ai dit :

«Je suis désolé pour l'autre jour. Je suis qu'un pauvre con.»

Je revenais toujours sur mes erreurs et j'essayais de me faire pardonner. Je savais qu'au bout d'un moment ça ne marcherait plus que je devrais trouver autre chose avant de revenir la queue entre les jambes, mais pour le moment je n'avais rien de mieux et j'avais trop de mal à réfléchir.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6617
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Ven 9 Juin - 11:50 par Maya M. Scott
Tom ∞Maya
Something just like this
you & me
Il était revenu. Simplement, de la même façon qu'il était partit et ce, sans explications. Il avait débarqué devant sa porte, comme un cheveux sur la soupe alors qu'elle s'apprêtait à partir travailler. La demoiselle avait téléphonée, prétextant une forte fièvre et l'impossibilité de sortir. Tu parle...La belle affaire. Trois jours à rester cloîtrée chez elle à observer Tom du coin de l'oeil, distante, méfiante et pourtant indéniablement là. Parce que oui, après tout ce qui c'était passé, Maya l'aimait encore. Ainsi, à cause de ses sentiments qui s'étendaient au-delà de sa propre compréhension, elle ne pouvait rompre le lien qui les liaient l'un à l'autre. Pour le meilleur et pour le pire, songea-t-elle alors même que la notion de mariage n'avait rien à voir là dedans. Prise au dépourvue par cette soudaine réapparition, l'américaine l'avait laisser entrer et rester, tout en sachant que la situation ne pourrait pas durer. Et ce qui devait arriver, arriva. Ils se disputèrent...encore...Étrangement, pour une fois, cela n'avait pas dégénéré plus que de mesure. Pas comme d'habitude. D'habitude...Elle secoua la tête, l'infirmière ne voulait pas recommencer à vivre comme ça. Passant la main dans ses cheveux par habitude, elle s'étonna de ne plus trouver matière ou presque. Il faudrait encore quelques jours avant qu'elle s'y fit. Car en effet, la veille, en plein après-midi, ayant terriblement besoin de changer d'air ou de vie, elle avait fait couper ses cheveux sur un coup de tête. Un joli petit carré qui allait très bien et qui s'accordait parfaitement avec les beaux jours à venir. Prenant le temps d'inspirer et d'expirer calmement, elle était sortie pour aller jusqu'au parking et repérait sa voiture. Elle se doutait, redoutait, espérait et appréhendait, tout à la fois qu'il ne fut pas loin. L'ex-pom-pom girl s'approcha toutefois et se risqua, après l'avoir observé un instant, à frapper au carreau. Il était étrange de constater à quel point il paraissait inoffensif lorsqu'il dormait. Semblant sortir d'un brouillard infiniment épais, elle n'attendit pas qu'il formula une réponse pour ouvrir la portière du véhicule. « Salut ma puce.» Elle le regarda faire comme si tout était parfaitement normal, sans aucune ombre au tableau et pinça les lèvres. « Je suis désolé pour l'autre jour. Je suis qu'un pauvre con.»  Elle haussa les épaules. "S'il n'y avait eu que l'autre jour" déclara-t-elle seulement du bout des lèvres. Que répondre d'autre à ça ? "Je pense que tu devrais envisager de te trouver un nouveau logement..." Elle marqua une vague pause, éprouvant beaucoup de difficulté à lui annoncer cela. "Je veux dire, un appartement à toi ou au moins un endroit où tu puisse t'installer pour le moment." Ils ne pouvaient pas continuer comme ça, bien sur que non. Et attendant d’éclaircir la situation, mieux valait prendre un peu distance. Mais serait-il d'accord ? Prendrez-t-il la nouvelle avec suffisamment de recul ? Rien n'était moins sur.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/05/2017
» Messages : 1020
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : paul wesley
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Marlon / Violet / Damian
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Lun 12 Juin - 18:21 par Tom N. Johnsson
Something just like this
you & me
I'm not looking for somebody with some superhuman gifts
Some superhero, Some fairytale bliss
Just something I can turn to somebody I can miss
••••

Maya semblait fâchée. Je ne savais pas dire si c'était juste par rapport à l'autre jour, où si c'était autre chose. Je me suis mordu la lèvre à sa réplique … s'il n'y avait que l'autre jour … l'ennuie c'était que je ne me souvenais pas tellement de ce que j'avais fait avant. J'imaginais que j'avais du faire d'autre bêtises, mais je n'imaginais pas à quel point j'avais été plus con que ça. Je savais que je n'allais pas bien depuis mon retour. Je savais aussi que ça n'était visiblement pas le cas non plus lorsque j'étais avec elle. Je ne savais pas quoi lui répondre à part que j'étais désolé. Ce type violent que j'étais devenu faisait parti de moi et j'avais beau le détester il était là. Je n'arrivais pas encore à tout lui dire. Je ne pouvais pas lui avouer que je me droguais, elle me ficherait à la porte et même sans ça … j'ai changé de couleur quand elle m'a dit que je devais peut-être changé d'appartement. J'ai senti ma pomme d’Adam se contracter, comme si j'avais du mal à digérer l'information. Mes mains se sont crispées et j'ai serré les dents avant de lui répondre :

« Quoi ? Tu me déteste à ce point là ?  Je sais bien que ce n'est pas évident pour toi … ni pour moi. … mais je ne veux pas partir. Je sais que je t'aime.  Je ne sais pas pourquoi je le sais, ni pourquoi je … pète des plombs comme ça … mais je sais que je t'aime. Tu comprends ? »

Je ne voulais pas partir. J'avais dormi dans ma voiture aujourd'hui mais si elle me mettait dehors je ne le supporterait pas. C'était comme si on me rejetais et je ne pouvais pas l'envisager. Je pouvais pas envisager que Maya ne veuille plus de moi. Je serais encore plus perdu sans elle. Je savais qu'on avait vécu beaucoup de choses elle et moi et que j'étais loin d'être un prince charmant, mais je ne voulais pas la perdre.

« Où-ce que tu voudrais que j'aille? Je n'ai nul part où aller. Je viens de perdre deux ans de ma vie, tu comprends que c'est compliqué aussi pour moi de me réhabituer?»

Je commençais à être nerveux et ce n'était pas bon signe, parce que ça signifiait que je n'allais pas tarder à m'énerver. J'avais des crises de colère fréquente. Je voyais un psy pour ça, mais c'était encore trop compliqué de tout gérer et j'avais l'impression que Maya ne supportait plus tout ça, ce qui était normal, mais j'avais peur aussi de la perdre. Qu'est-ce que j'allais faire si elle me quittait ? Je ne pouvais pas envisager ça.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6617
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Lun 26 Juin - 11:53 par Maya M. Scott
Tom ∞Maya
Something just like this
you & me
Oscillant légèrement de gauche à droite, d'une jambe sur l'autre, l'américaine appréhendait un peu la conversation qui allait suivre. Même après tout ce temps, elle ne savait jamais comment Tom allait réagir. « Quoi ? Tu me déteste à ce point là ?  Je sais bien que ce n'est pas évident pour toi … ni pour moi. … mais je ne veux pas partir. Je sais que je t'aime.  Je ne sais pas pourquoi je le sais, ni pourquoi je … pète des plombs comme ça … mais je sais que je t'aime. Tu comprends ? »  Elle se mordit la lèvre et secoua la tête. "Le problème n'est pas que je ne t'aime pas ou que tu ne m'aime pas assez..." Quoi que, on est presque en droit de se poser la question, vu sa manière de le montrer, commenta sa conscience. "Mais...on...je...ça ne peut pas continuer comme ça." La jeune femme observa un instant son compagnon avant de piquer du nez pour s'intéresser à ses ongles, mal à l'aise. Elle ne savait pas quoi faire, ni comment faire. La seule chose dont elle s'avérait certaine, c'était de pas vouloir replonger en plein cauchemar. « Où-ce que tu voudrais que j'aille? Je n'ai nul part où aller. Je viens de perdre deux ans de ma vie, tu comprends que c'est compliqué aussi pour moi de me réhabituer?»  La demoiselle soupira légèrement et le regarda une nouvelle fois. "Tu pourrais peut-être aller à l'hotel, quelques temps." Cela ne lui paraissait pas hors de portée. Et ce n'est pas les hôtels qui manque dans cette ville. "Tu sais...J'ai essayée, j'ai compris et je comprends encore aujourd'hui beaucoup de choses mais...Tu n'es pas le seul à avoir perdu deux ans de ta vie...Je ne pense pas que ce soit quelque chose d'insurmontable. Bien sur il faudra du temps et...C'est compliqué pour moi aussi. " Elle marqua une pause avant de reprendre. "J'ai mis mon existence entre parenthèse en attendant que tu te réveille, quand on me disait de passer à autre chose, je n'ai...j'ai refusée. Et lorsque tu es enfin revenu...A peine debout, tu es partis...Tu m'as laissée derrière toi, sans explications, juste comme ça. Alors...Je pensais...j'ai cru que tu ne reviendrais pas, que c'était terminé..." Elle se tut et ferma brièvement les yeux. Prenant le temps de respirer calmement, pour chasser les larmes qui menaçaient de pointer le bout de leur nez. Lorsqu'elle les rouvrit, il lui sembla qu'un infime changement venez de s'opérer du coté de son camarade. Aussi, recula-t-elle d'un ou deux pas, méfiante. Elle ne doutait pas que les choses pouvaient se gâter à tout moment et préférait conserver une distance de sécurité. Bien sur, il aurait vite fait de l'attraper si l'envie lui en prenait, plus fort, plus rapide, plus tenace. Néanmoins, à la différence des autres fois, l'infirmière été bien décidée à résister.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/05/2017
» Messages : 1020
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : paul wesley
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Marlon / Violet / Damian
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Mar 27 Juin - 22:55 par Tom N. Johnsson
Something just like this
you & me
I'm not looking for somebody with some superhuman gifts
Some superhero, Some fairytale bliss
Just something I can turn to somebody I can miss
••••

Si le problème n'était pas notre amour alors quel était le problème ? Je n'arrivais pas à avoir les idées claires. Tout se bousculait dans ma tête. Elle ne voulait plus de moi. Elle me jetais à la porte. Et elle trouvait que c'était peut-être mieux comme ça. Mais pour qui ? Je sentais qu'une partie de moi était terrorisé à l'idée de me retrouver sans elle, à l'idée de m'éloigner et je sentais que l'autre partie était d'accord, que c'était sans doute la meilleure chose à faire et je n'arrivais pas à me décider.Mon cœur battait à tout rompre et j'avais l'impression que j'allais manquer d'air, ou que j'allais exploser. Je ne savais pas de quoi j'étais capable, du pire comme du meilleur. Je ne gérais plus tout ça. C'était trop compliqué et je n'étais pas assez habitué à ce genre de situations.

« On pourrait si tu le voulais bien. »

Je l'accusais, parce que je ne trouvais pas grand chose à dire d'autre et que je ne voulais pas admettre qu'elle avait raison, parce que ça serait admettre que j'avais tort et ça c'était impensable pour quelqu'un qui avait un aussi gros ego. Elle voulait que j'aille à l’hôtel.

« Quoi … l’hôtel …»

J'ai fait non de la tête. Je ne voulais pas dormir ailleurs. C'était étrange parce que depuis que j'étais revenu j'évitais la maison et j'évitais de dormir avec elle, mais au moment où elle me disait que je devrais peut être m'en aller je ne voulais pas le faire, comme si quelque chose me retenait à elle. Je ne pouvais pas envisager de tout laisser derrière moi. C'était la seule chose qui me rattachait à mon passé. J'ai reculé quand elle m'a dit qu'elle était resté auprès de moi pendant tout ce temps et qu'elle avait perdue aussi deux ans de sa vie à m'attendre. Je n'étais pas responsable de mon accident. On m'avait tiré dessus. Je sentais la colère monter en moins et je gardais les poings serrer. Je ne voulais pas m'approcher d'elle parce que je ne voulais pas lui faire de mal et je savais que je pouvais lui en faire. Mais ça me mettait hors de moi.

« Quoi? Attends, j'ai pas demandé à ce qu'on me tire dessus ! Tu veux m'enlever la seule chose qui pourrait me permettre de me souvenir de mon passé ?! Oui je suis parti! Je suis parti parce que je ne reconnaissais rien, je ne savais pas où j'allais, ni qui j'étais ! Et je ne même pas sur de le savoir encore !»

Je n'ai pas pu m'empêcher de crier. Je ne me contrôlais plus et je me suis retourné et je me suis appuyé contre ma voiture. Un mélange de sentiment me submergeait. J'ai donné un coup de poing dans ma voiture. J'avais besoin d’extérioriser ma colère. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, ce qu'il nous arrivait. Je me sentais mal. Ce que j'avais consommé la veille devait provoquer tout ça. J'avais pu dormi et la fatigue se faisait sentir. Je déraillais complètement. Je me suis retourné pour observé Maya. J'ai titubé, je me suis tenu à la voiture et je me suis appuyé contre la porte. Ce n'était pas le moment de faire un malaise, j'avais peut-être pris une dose trop forte cette fois-ci, j'avais peut-être des effets secondaires.

«Tu aurais préféré que je ne revienne pas?»

La question était venue toute seule mais j'avais besoin de savoir.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6617
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Jeu 13 Juil - 18:45 par Maya M. Scott
Tom ∞Maya
Something just like this
you & me
« On pourrait si tu le voulais bien. »  Cette réponse lui confirma qu'il n'était pas prêt de capituler aussi facilement. Cela dis, je m'en doutais un peu, songea-t-elle. Elle évoqua la possibilité qu'il s'installa quelques temps à l'hôtel, mais là encore, son compagnon se montra plus que réticent. « Quoi … l’hôtel …» Il secoua la tête, visiblement peu d'accord pour quitter l'appartement. Malgré le pressentiment que les choses risquaient à tout moment de mal tourner, Maya insista. "Je pense sincèrement que ce serait mieux pour nous. Du moins dans un premier temps...Ce n'est pas une punition." Juste une mesure de précaution. "Et puis...Je ne veux pas te brusquer, mais techniquement, l'appartement est à moi, il est à mon nom. J'ai laissée notre ancien appartement quelques mois après ton accident...Tu ne te rappel pas ? " Elle lui en avait vaguement parlée, mais cela dit, avec tout ce qui c'était passé, peut-être avait-il omit ce léger détail. La discussion se poursuivit tant bien que mal, la demoiselle essayant de faire comprendre à Tom  qu'il n'était pas le seule à avoir souffert dans l'histoire. Ce qu'il ne semblait que très difficilement comprendre. « Quoi? Attends, j'ai pas demandé à ce qu'on me tire dessus ! Tu veux m'enlever la seule chose qui pourrait me permettre de me souvenir de mon passé ?! Oui je suis parti! Je suis parti parce que je ne reconnaissais rien, je ne savais pas où j'allais, ni qui j'étais ! Et je ne suis même pas sur de le savoir encore !» La colère de son compagnon s'affirmait progressivement, les choses n'allaient donc pas tarder d'empirer. Cependant, elle n'était pas décidée à se taire une fois de plus. "Mais je n'y suis pour rien !! " s'exclama-t-elle alors. "Je ne t'ai pas tirée dessus que je sache !! Tu parle comme si j'étais responsable, mais ce n'est pas le cas. " Elle secoua la tête. "J'ai fais tout ce que j'ai pu...vraiment. Et malheureusement ça n'as pas suffit...J'en suis désolée. " Elle se mordit légèrement la lèvre avant de reprendre. "Et oui tu es partis. Tu es partis parce que tu ne sentais pas bien, parce que tu ne reconnaissais rien, parce que tu, parce que toi, parce que tu ne t'es intéressé à rien d'autre...Non ? C'est pas vrai ? Tu pars, tu reviens, tu te plains." L'américaine se tut un instant, usée part tout ce cirque. De son coté, il paraissait avoir beaucoup de mal à encaisser ce qu'elle disait. «Tu aurais préféré que je ne revienne pas?»  Ouvrant la bouche, elle l'a referma presque instantanément. Le temps, les coups, son départ, son absence, son retour, ne parvenait pas à atténuer ses sentiments pour lui. Rien n'y fait, pensa-t-elle. Se rapprochant légèrement, elle tendit les doigts vers le visage de cet homme, si important à ses yeux, et l'effleura. "J'aurais préférée que tu ne partes pas sans moi" avoua-t-elle simplement.
.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/05/2017
» Messages : 1020
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : paul wesley
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Marlon / Violet / Damian
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Ven 14 Juil - 14:51 par Tom N. Johnsson
Something just like this
you & me
I'm not looking for somebody with some superhuman gifts
Some superhero, Some fairytale bliss
Just something I can turn to somebody I can miss
••••

Je n'avais pas imaginé que ma mâtiné commencerait comme ça. Je pensais pas que je tomberais sur Maya. En vérité je l'évitais depuis mon retour. Je savais que je lui avais quelque chose, mais je n'arrivais pas à me souvenir quoi et je savais aussi qu'elle avait peur de moi, du moins ça ne pouvait qu'être ça puisqu'elle me demandait de m'en aller. J'ai fais non de la tête. Je pouvais pas vivre sans elle, malgré tous mes défauts, malgré mon comportement je ne pouvais pas imaginer devoir partir. Je reconnaissais que son appartement me rendait nerveux, que je ne m'y sentais pas bien, mais je n'avais jamais imaginé qu'elle me demande de partir. J'ai eu un petit rire sarcastique. Si je me souvenais qu'elle avait laissé l'autre appartement … On avait eu un appartement à nous, elle m'en avait parlé, mais j'avais du mal à me rappeler de cet appartement. Je le voyais au travers de certaines photos, mais c'était tout. Je n'en avais pas vraiment de souvenir. J'ai fais non de la tête.

« Non, je me souviens pas. Je te l'ai déjà dis. Il y a des choses dont je ne me rappelle pas … »

J'avais eu un traumatisme crânien quand je m'étais fait tiré dessus. On m'avait raconté que j'étais tombé sur la tête et que c'était sans doute à cause de ça que je ne me souvenais pas de tout. C'était agaçant. J'aurais aimé me rappeler de certains détails, comme le fait que son appartement était le sien et qu'elle pouvait tout à fait me mettre dehors quand elle le voulait et c'était ce qu'elle faisait maintenant.

Elle avait fait tout ce qu'elle avait pu. C'était évident que ce n'était pas de sa faute. C'était évident que je m'en prenait à la mauvaise personne, mais je n'avais personne d'autre à qui m'en prendre, enfin si … et d'ailleurs je m'en prenais à beaucoup de monde ces temps-ci. Elle m'accusait d'être égoïste. J'ai haussé les sourcils. Oui bon je l'étais un peu, je me plaignais, mais ma vie avait pris une tournure dont je ne voulais pas et personne ne m'aidait, mes supérieurs se fichaient bien de savoir si j'allais bien ou pas et maintenant Maya faisait la même chose. Je leur en voulait, tous autant qu'ils étaient.

« Tout ce que tu as pu, tu es sure? Ce n'est pas suffisant ! »

J'ai crié. J'étais même un peu trop près d'elle et j'ai serré les poings. Je ne voulais pas m'en prendre à elle. Je n'aimais pas être comme ça, mais elle avait le don de me mettre en colère, où alors c'était la drogue qui faisait son effet, je préférais me dire que ce n'était pas vraiment moi. D'ailleurs je me sentais déjà mal de ne pas avoir pris ma dose complète. A sa dernière phrase j'ai reculé alors qu'elle ne cherchait qu'à se rapprocher. Je lui ai fait non de la tête. Je n'étais pas en mesure de rester près d'elle. J'avais peur de ce que je pouvais lui faire. Je n'étais pas prêt à ça. Je lui ai pris la main fermement et je lui ai dis :

« Alors pourquoi maintenant du me demande de partir ? Tu as peur de moi ? Qu'est-ce que j'ai fait ? … »

Je savais que j'avais fait quelque chose, mais impossible de savoir quoi. Elle devrait me le dire, parce que je n'étais pas capable de rester prêt d'elle sans savoir ce qui l'effrayais tant, même si ce n'était pas difficile à trouver au fond. Mes crises de colères étaient fréquentes, même encore maintenant. Je m'énervais, je cassais souvent des trucs autour de moi quand j'étais en colère et j'avais casser la figure à un de mes collègues … et là encore je ne sentais pas ma force. Je ne me rendais pas compte du mal que je pouvais lui faire.  Pourtant c'était terrible parce que je l'aimais. Je le sentais tout au fond de moi. Je sentais qu'elle aussi, mais il y avait quelque chose de détruit et c'était sans doute par ma faute.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6617
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Jeu 10 Aoû - 11:56 par Maya M. Scott
Tom ∞Maya
Something just like this
you & me
Parfois, il lui était arrivée de repenser aux débuts de leur relation, lorsque tout s'avérait encore d'une facilité déconcertante. Et lorsqu'elle se remémorait cette époque, la jeune femme se demandait si tout cela n'avait pas été finalement qu'un beau rêve un peu surréaliste. Comment peut-on passer de moments si heureux à ça ? S'interrogea-t-elle encore tandis que Tom lui faisait face. [b]« Non, je me souviens pas. Je te l'ai déjà dis. Il y a des choses dont je ne me rappelle pas … »[/b] déclara-t-il en rapport à ses précédents propos. L'américaine observait son compagnon et avait l'impression de s'enlisait. Vais-je finir par réussir à lui faire comprendre que c'est pour notre bien à tous les deux que je lui demande de s'éloigner un peu ? Juste un peu...Avec le peu de patience qui lui restait, la demoiselle essaya vainement de lui expliquer qu'elle n'était en rien responsable de ce qui était arrivé et qu'elle réellement fait tout ce qu'elle avait pu. La réponse ne ce fit pas attendre, au contraire : « Tout ce que tu as pu, tu es sure? Ce n'est pas suffisant ! » cria-t-il. La jolie brune le regarda sans rien dire. La confrontation ce poursuivit, tant bien que mal, chacun semblant camper sur ses positions. «Tu aurais préféré que je ne revienne pas?»  Ouvrant la bouche, elle l'avait refermée presque instantanément. Le temps, les coups, son départ, son absence, son retour, n'étaient pas parvenu à atténuer ses sentiments pour lui.  Se rapprochant légèrement, elle avait tendue les doigts vers le visage de cet homme, si important à ses yeux, pour l'effleurer. "J'aurais préférée que tu ne partes pas sans moi" avoua-t-elle simplement. Malheureusement ce doux geste de réconciliation fut très vite stoppé en pleine course. Laissant retomber son bras, Maya le vit reculer et secouer la tête. Puis soudainement, il lui prit fermement la main. Et elle s'y attendait si peu, qu'elle sursauta. « Alors pourquoi maintenant du me demande de partir ? Tu as peur de moi ? Qu'est-ce que j'ai fait ? … »  Elle s'intéressa un instant à un point invisible sur le sol avant de se décider à formuler ne fut-ce qu'une ébauche de réponse. "Je pense qu'on a besoin de temps pour savoir où on en est. Et j'ai besoin d'un peu d'espace pour réfléchir tranquille, y voir plus clair. " Elle marqua une pause, cherchant les bons mots. Malheureusement je crois qu'il n'y en a pas, songea-t-elle. "Je n'ai pas envie qu'on reparte sur des mauvaises bases, tu comprends ?" Bien sur, elle édulcorée légèrement la réalité. Toutefois, elle n'avait pas encore trouvée le courage d'en révéler d'avantage. C'était un gros effort que de parler de ça, de se replonger là dedans. Les souvenirs s'avérait souvent tenaces et douloureux. "Je ne cherche pas à te chasser de ma vie, tu sais" ajouta-t-elle. Avançant de quelques pas, elle tendit de nouveau la main vers lui sans se laisser arrêter cette fois.
.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/05/2017
» Messages : 1020
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : paul wesley
» Âge : 32 ans
» Schizophrénie : Marlon / Violet / Damian
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Sam 12 Aoû - 12:04 par Tom N. Johnsson
Something just like this
you & me
I'm not looking for somebody with some superhuman gifts
Some superhero, Some fairytale bliss
Just something I can turn to somebody I can miss
••••

Je n'arrivais pas à comprendre comment on en était arriver là. C'était devenu tellement compliqué entre nous et je n'arrivais pas à savoir pourquoi j'étais devenu aussi méchant, aussi irritable, enfin … je le savais tout au fond de moi, mais je refusais de l'admettre. Je refusais d'admettre que j'étais devenu accroc à la drogue et que ça me rendait différent. Ça avait du commencé bien avant mon coma et je me disais que j'avais sûrement été incapable de gérer tout ça comme je l'étais encore aujourd'hui. J'étais en manque constamment et ça ne faisait qu'empirer chaque jour. J'étais tombé bien bas, mais pour l'instant je refusais de l'admettre et je jouais à l'autruche et je m'en prenais à tout le monde et souvent c'était elle qui trinquait parce que je n'étais pas capable de me contrôler. Je ne l'avais sans doute jamais été. On avait besoin de temps me disait-elle. De temps pourquoi ? Je n'en avais aucune idée.

« Je n'ai pas besoin de temps. J'ai besoin de toi. »


J'ai glissé ma main sur sa joue caressant les courbes de son visage si doux. Son visage que j'avais dans la tête tous les jours, toutes les nuits et pourtant j'étais souvent odieux avec elle. Je m'en voulais tellement. J'ai posé ma tête sur son front sentant son souffle chaud sur mon visage. Je l'aimais c'était évident, mais tant que je n'arrivais pas à admettre que j'étais drogué et temps que je ne lui disait pas, rien ne pourrait s'arranger. J'avais peur de lui avouer la vérité. Je voulais m'en sortir tout seul. Je ne voulais pas qu'elle ai d'autres soucis, je lui en avais déjà trop causé. Elle me disait qu'elle voulait repartir sur des bonnes bases. J'ai fermé les yeux et j'ai soupiré en lui répondant :

« Je comprends, mais tu n'as pas répondu a ma question. Qu'est-ce que j'ai fait ? Si je ne sais pas comment veux-tu que j'évite ça à nouveau ? »

J'avais envie de savoir et je craignais le pire. Je craignais de lui avoir réellement fait du mal et si c'était le cas, je ne me le pardonnerais pas. Je ne voulais pas la perdre. Je l'aimais trop pour ça. J'ai levé les yeux au ciel quand elle m'a dit qu'elle ne cherchait pas à me chasser de sa vie. J'avais du mal à saisir pourquoi elle me demandait de partir alors. Je l'ai regardé et je lui ai dis :

« Ce n'est pas l'impression que j'ai. Tu ne me dis pas ce que j'ai fais, tu veux que je m'en aille, mais à part tu ne veux pas me chasser … ce n'est pas très logique tout ça mon amour. »


J'avais envie de l'embrasser, j'en avais terriblement envie, mais je craignais qu'elle ne me repousse. Je n'avais pas envie de la brusquer maintenant, ni qu'elle se fâche encore plus, pourtant mon visage était tout proche du sien. Il y avait un moment que je n'avais pas posé mes lèvres sur les siennes et cette proximité entre nous ne m'aidait pas résister à mon envie. Ça devenait compliqué pour moi d'être près d'elle.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 13/04/2014
» Messages : 6617
» Pseudo : Jean-Jacques
» Avatar : Nina dobrev
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : Samael G. Pellegrino et Milo K. Wendling
# Re: I was not born to drown, baby come on feat Maya
message posté Mar 15 Aoû - 19:13 par Maya M. Scott
Tom ∞Maya
Something just like this
you & me
Se tenir là, près de lui après tout ce temps, s'avérait difficile. Difficile, parce que douloureux. La jeune femme était partagée entre plusieurs sentiments contradictoire, ce qui ne l'aidait pas à garder les idées clairs. « Je n'ai pas besoin de temps. J'ai besoin de toi. » Elle se mordit la lèvre. Allait-elle pouvoir résister encore longtemps face à tant d'insistance ? D'autant plus que l'envie de se réfugier dans ses bras lui traversait l'esprit, une fois, deux fois...Elle chassait cela d'un revers de main, dans un coin de sa tête. Mais il persistait à revenir. L'observant attentivement, son regard descendit de ses bras à ses mains et elle se rappela à quel point celles-ci pouvaient serrer fort. Et faire mal...songea-t-elle. « Je comprends, mais tu n'as pas répondu a ma question. Qu'est-ce que j'ai fait ? Si je ne sais pas comment veux-tu que j'évite ça à nouveau ? » Baissant instantanément les yeux, elle se mordit la lèvre  sans répondre. C'était difficile de le lui expliquer, dur de revenir là dessus encore une fois, de se replonger là dedans. La jeune femme poursuivit en annonçant souhaiter repartir sur de bonnes bases et surtout qu'elle ne cherchait absolument pas à le chasser de sa vie. « Ce n'est pas l'impression que j'ai. Tu ne me dis pas ce que j'ai fais, tu veux que je m'en aille, mais à part tu ne veux pas me chasser … ce n'est pas très logique tout ça mon amour. »  Ils se retrouvèrent si proche l'un de l'autre, que l'intensité du moment en devint presque insupportable. Elle laissa passer plusieurs secondes, pendant lesquelles elle s'imagina l'embrasser.  "Il n'y a rien de logique en amour tu sais" murmura-t-elle avant de s'écarter lentement. Et il n'y avait sans doute rien de plus vrai que cela. Sinon, je serais partie depuis longtemps..."La preuve "annonça-t-elle doucement. "Je suis encore là." La demoiselle marqua une pause, toujours hésitante quand à la façon ou au bien fondé de lui dire les choses. "Honnêtement, j'ai un peu de peine à croire que tu ne te rappel même pas cela. C'est pas que je veuille remettre en doute ce que tu me dis, c'est juste que...c'est difficile à entendre.  Je me suis toujours efforcée de penser que les choses n'arrivaient pas sans raisons, même si certains événements peuvent paraître insurmontable. " Elle repensa immédiatement à la mort d'Adam. Oh comme son frère manquait dans ce genre de moment ! "Je me suis fais une raison et ça m'as aidée à tenir. Et si tu ne te rappel pas, alors c'est un peu comme si ça n'avait pas existé et...comme si tout ce qui c'était passé n'avait servit à rien." Dans ce contexte là, elle imaginait que son vécu, ce qu'elle avait endurée, perdait son sens. Regardant à droite, à gauche, passant vaguement la main dans ses cheveux à présent court, elle se résigna enfin à en dire d'avantage à son compagnon. "Au début, c'était juste des disputes, rien de très anormal. Et puis progressivement, les disputes sont devenue plus violentes. Mais je me disais que plus les sentiments sont forts, plus le reste l'ai aussi. " Elle sourit tristement. "Je me maquillais, pour cacher les marques, je faisais mon possible pour que personne ne devine rien, surtout au boulot. A force j'ai finis par me dire que c'était normal, que si j'en étais là, c'est que d'une façon ou d'une autre, je le méritais." Elle se tut à nouveau, chassa une larme au coin de son oeil qui menaçait de venir rouler sur sa joue. Ce n'est pas le moment de pleurer. "Un soir, t'es rentré, encore dans un état...t'es venu me rejoindre dans la salle de bain..." Elle secoua la tête, trop dur de raconter cela sans interruption. "Je suis partis, pendant trois jours...Et puis, évidemment, je suis revenue, parce que chez moi, c'était avec toi. Mais j'ai pas oubliée tes mains autour de mon cou..." Elle pinça les lèvres et recula un peu plus, cherchant à chasses les émotions qui l'envahissait.  
.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
I was not born to drown, baby come on feat Maya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Shoreditch
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» Born to kill all lives...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-