Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

(frieda & rosie) starbucks time

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 29/05/2014
» Messages : 198
» Avatar : Beyoncé Knowles.
» Âge : beauté éternelle.
# (frieda & rosie) starbucks time
message posté Sam 13 Mai 2017 - 0:48 par Destiny Tynged
starbucks time



Vous (Frieda) êtes en train de faire la queue au Starbucks, sauf que vous ne savez pas quoi prendre. Vous décidez de laisser passer la personne derrière vous (Rosie) avant, afin de ne pas déranger tout le monde. Cette personne vous remercie poliment et vous conseil sa pâtisserie préférée pour essayer de vous aider en échange. Se trouve derrière vous, une dame qui n'a pas suivis l'échange, mais qui se trouve assez pressée, elle vous demande de vous activer avant de terminer par dire qu'elle vous ne comprendra jamais, "vous les homosexuels". Vous vous trouvez gênez, la file n'avance plus et bien évidemment parler de pâtisseries vous en a donné envie à tous les deux.

Il n'y a pas d'ordre défini dans ce RP. Ce RP est issu du système RP est aveugle 2.0.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
her eyes are classic novels and poetry.

» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 395
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alexis ren.
» Âge : vingt-trois ans (née le 20 mars).
» Schizophrénie : lola barnett (a. debnam-carey) & briar rosenwald (l. james).
# Re: (frieda & rosie) starbucks time
message posté Jeu 18 Mai 2017 - 2:20 par Frieda Hawkins
C’était tête baissée qu’elle se faufilait un chemin parmi les passants qui semblent tous être pressés de rentrer chez eux ou alors de se rendre jusqu’au boulot. À plusieurs reprises, elle s’était fait percuter et malgré une bouche directe, Frieda s’était contenter de continuer son chemin, poings serrés. Voilà pour quelles raisons Frieda préférait se rendre quelque part en vélo et à plusieurs moments de son trajet, elle s’était même posée la question : pourquoi marcher ? Pourquoi ne pas avoir enfourcher sa bicyclette bleutée afin de se rendre jusqu’au boulot ? Ah oui parce qu’elle avait pensé que se rendre à pieds allait être plus agréable avec cette belle température. Décision qu’elle regrettait beaucoup. Après deux-trois autres fois à se faire percuter en plein chemin, Frieda décida de lancer des regards noirs à tous ceux qui préféraient ne pas l’éviter alors qu’elle faisait clairement des efforts pour ne pas être dans leurs chemins, à eux. Au dernier, Frieda lança un regard noir et s’arrêta en plein chemin, freinant sans s’en vouloir de faire râler les gens marchants derrière elle. Plantée en plein milieu du trottoir, Frieda regardait les commerces autour d’elle. Il lui restait encore un bon six heures avant de devoir se rendre jusqu’au bar pour un millième remplacement. Il lui restait encore une bonne heure et demie avant qu’elle doive pointer le bout de son nez au boulot. De toute manière, si elle arrivait en retard, ce n’était pas comme si ça changeait grand-chose. Après tout, sa mère était la propriétaire de cette boutique de fleurs et c’était sa sœur qui y travaillait en ce moment. Toutes les deux, elles étaient sur le même piédestal lorsque venait le statut d’employé au sein de la boutique de leur mère. Alors, il lui suffirait d’appeler à la boutique pour annoncer son retard ou bien dire qu’elle ne se sentait pas bien et qu’elle préférait rester à la maison ou encore à profiter de la belle température que Londres offrait. Pour une fois, elle avait simplement enfilé une couche et non, deux. Frieda était encore loin des jours où elle se promenait en robe ou avec des shorts, mais c’était bon signe de pouvoir rouler ses pantalons. « Je vous laisse ma place, je n’ai aucune idée de ce que je vais prendre. » En même temps, Starbucks ce n’était pas forcément sa tasse de thé. Frieda n’était pas fan de café ou encore de thé même après avoir grandi dans cette superbe ville. Sauf qu’il lui arrivait de faire des efforts. De s’acheter un thé quelque part, de boire quelques gorgées avant de le laisser refroidir et de finalement le jeter à la poubelle. Pour Frieda, c’était sa manière d’aider à l’économie de Londres et du thé, par la même occasion. Bref. Toujours hésitante, Frieda préférait laisser sa place à une jeune blonde qui donnait l’impression de savoir d’avance ce qu’elle désirait commander. Puis, de cette manière, elle ne faisait pas perdre le temps précieux des gens. Dans son cas, Frieda n’était pas pressée. Elle adressa un sourire à la blondinette en se poussant du chemin pour ensuite reporter son attention sur le menu.
Revenir en haut Aller en bas
Ain't no sunshine when she's gone
avatar
Ain't no sunshine when she's gone

» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 416
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Nicola Peltz
» Âge : 22 ans
» Schizophrénie : Matteo Brown (s. claflin) & Archie Jefferson (l. hemsworth) & Livia Halliwell (j. lawrence)
# Re: (frieda & rosie) starbucks time
message posté Jeu 22 Juin 2017 - 17:58 par Rosie Menard

“ starbucks time —
rosie menard + frieda hawkins. ”

Je venais de me réveiller, encore dans un endroit qui n'était pas le mien. Je suis chez un pote, ça va, je reconnais l'appartement. On a encore bien fêté hier. J'ai un petit mal de crâne et je me frotte la tempe en me relevant difficilement. Je me souviens avoir vidé toutes les bouteilles qu'on avait volé, sans compter fumer la petite merveille que Noé nous avait déniché. Un jour parfait, en semaine, super, je pouvais pas espérer mieux. Il faut que je rentre chez moi sinon ma mère va s'inquiéter. Ce soir c'est baby sitting pour mon petit frère Victor. Il a cinq an et pourtant, il est déjà très autonome, très mature bizarrement. Vous savez, il me fait penser au bébé dans baby boss. Sauf qu'au fond, c'est un vrai petit diablotin qui s'arrange toujours pour me mettre dans des situations pas possible. Je sais qu'il enquête gentiment sur ce que je fais la nuit et je sais que quand il aura l'âge de comprendre il va tomber de haut. Et ouais, ta soeur est une junkie mon gars. Mais s'il vous plaît, laissez-le encore un peu innocent. Du moins jusqu'à ce que je finisse la fac et que je puisse me barrer loin d'ici pour que mes parents ne puissent pas me trucider. Bref, après avoir pris une douche, je prenais mes affaires et mon sac et je dévalais les escaliers de l'immeuble pour me retrouver dehors. Woaw, le soleil ça éblouit. J'ai une faim de loup, et, il me faut un café, sinon je vais pas tenir. Je prends alors la route habituelle pour rentrer chez moi et je décidais de passer au Starbucks. Il faisait une chaleur étouffante et il y avait beaucoup de monde. Forcément, vu l'heure. Je regardais mes notifications sur mon téléphone lorsque la fille devant moi m'invita à passer devant elle. Je la regarde d'abord curieusement puis je lui rendis son sourire. « C'est gentil, merci. » dis-je en la laissant passer derrière moi. Je connais vraiment peu de gens qui peuvent faire ça. Arrivés au comptoir ils cherchent encore, et ça, ça m'énerve. Je me mordis la joue et je pivotais vers la brune. « Moi je prends toujours les cookies, ce sont les meilleurs. » lui conseillai-je car après tout, pourquoi pas faire de la pub sur ma pâtisserie préférée qu'ils vendent ici ? Je remarquais ensuite qu'une dame derrière elle me regarda bizarrement, ou plutôt nous regarda mais je ne fis pas plus attention. Je reportais mon regard sur ma voisine, attendant si elle allait suivre mon conseil ou pas.

© MADE BY LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
her eyes are classic novels and poetry.

» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 395
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alexis ren.
» Âge : vingt-trois ans (née le 20 mars).
» Schizophrénie : lola barnett (a. debnam-carey) & briar rosenwald (l. james).
# Re: (frieda & rosie) starbucks time
message posté Ven 28 Juil 2017 - 2:14 par Frieda Hawkins
« C’est gentil, merci. » Même si elle lui a déjà offert un sourire après lui avoir annoncé qu’elle lui donnait sa place, Frieda lui répondit avec un second sourire. Ce n’était pas tout le monde qui remerciait les gens et ce n’était pas tout le monde qui laissait leur place. Aux yeux de Frieda, c’était la moindre des choses. Même si elle se moquait de frustrer tout le monde, dans son quotidien, Frieda savait très bien que ce n’était pas la journée pour prendre une éternité devant le menu du Starbucks. La file était déjà assez longue, les gens étaient impatients de se rendre au boulot avec un café dans les mains. Puis, Frieda, sa mère l’avait bien élevée. Bien élevée pour faire preuve d’un geste de bonté envers autrui. « Moi je prends toujours les cookies, ce sont les meilleurs. » Frieda était étonnée que l’inconnue lui adresse encore la parole. Elle qui s’imaginait que ce n’était qu’un petit échange, voilà que celle-ci lui conseillait de prendre les cookies en même temps que sa boisson. « Meilleurs que ceux préparés à la maison ? » Demandait-elle pour rire un peu après. Elle n’attendait pas réellement une réponse de la part de l’inconnue. C’était plutôt une remarque pour être comique. Quelques mots pour éviter un long silence et au fond, peut-être que Frieda remerciait la blondinette de cette manière sans avoir à prononcer le mot « merci » de lui proposer une pâtisserie qui semblait tout aussi délicieux que les biscuits que sa mère préparait quelques fois le dimanche lors du repas de famille. Certes, dans sa bouche, le goût ne serait pas identique. Les choses goûtaient meilleurs lorsqu’ils étaient préparés avec amour. Les cookies chez Starbucks n’étaient pas préparés avec amour, Frieda le savait. « Vous les homosexuels. » Une voix venait de parvenir jusqu’à ses oreilles tandis que les mots prononcés par cette vieille dame choquait Frieda tout en mettant celle-ci inconfortable. En 2017, ce genre de commentaires existaient encore ? « Tu as raison, chérie, ce sont les cookies les plus délicieux du monde. » Lâchait Frieda en pivotant un peu pour être en mesure de voir la blondinette et la vieille dame. Les mots avaient franchi le seuil de sa bouche sans que Frieda ait le temps de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. « Tu sais ce qu’on devrait faire ? En prendre assez pour en ramener à tous nos amis homosexuels. » Encore une fois, sa langue n’avait pas fait le tour sept fois. Même qu’elle n’avait pas eu le temps de faire un tour que les mots avaient été prononcés en appuyant sur le mot homosexuel. Son regard allait de la dame à la blonde puis autour d’eux. Les gens autour d’eux qui avaient suivi la conversation étaient maintenant mal à l’aise à cause d’elle. Quelques personnes trouvaient riaient ou souriaient. Mais ce n’était même pas la moitié. C’était un quart. Le deuxième quart regardaient autour d’eux comme si des mouches invisibles volaient haut dans les airs. Le troisième quart préféraient prétendre que la conversation n’était pas réelle. Qu’ils n’entendaient rien. Comme des autruches, au fond. Agacée, gênée, Frieda soupira en levant les yeux au ciel. « Pardon madame de vous avoir offusqué avec votre esprit fermé. J’essaierais de ne pas vous contaminer avec mon homosexualité. » Frieda parlait alors qu’au fond, elle n’était même pas attirée par les femmes. Ce n’était qu’un malentendu qui frustrait Frieda aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
(frieda & rosie) starbucks time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» 1st Round: Jemma Massey vs Rosie Huntington Whiteley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Westfield Shopping Center White City-