Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen

avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 126
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
# Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Sam 13 Mai - 1:24 par Maon Carter

Joleen & Maon
Promis ce n'était pas de l'évitement




Ça fait bizarre de revenir à la maison mais d’un autre côté, ça fait tellement du bien. Maon a dû partir en mission il y a quelques semaines, une mission dont on lui avait parlé au dernier moment et dont il n’avait pas pu faire autrement que d’accepter. Quelques jours avant de partir, quelque chose d’inattendu s’est passée. Outre le fait que Snoopy ait eu un accident qui a failli lui couter la vie, Maon a couché avec une femme qui ne lui était pas inconnue puisqu’il s’agit d’une amie mais aussi d’une voisine. Maon ne savait pas quoi y penser et il ne sait toujours pas. Ils n’ont pas pris le temps d’en parler. Il avait eu beaucoup de boulot et a dû partir en mission pour son travail, pour une couverture pour démanteler un réseau de drogues. Il n’avait donc pas le droit d’avoir le moindre contact avec qui que ce soit, laissant ses affaires dont son téléphone à ses supérieurs pour ne pas qu’ils se fassent attraper lui et l’un de ses collègues. La mission a été un succès et maintenant il doit retourner à la réalité. Maon est donc fatigué, il n’a qu’une envie c’est de rentrer et se coucher. Il a bien mérité une bonne nuit de sommeil car même s’il avait bien sur pu dormir durant sa mission, c’était un travail permanent donc il ne pouvait pas dormir tranquillement sur ses deux oreilles. Pourtant, alors qu’il est sur le trajet pour rentrer chez lui, il n’est pas totalement à l’aise. Il ne sait pas comment les choses vont se passer avec Joleen maintenant qu’il est de retour. Vont-ils en parler ? Vont-ils faire comme s’il ne s’était rien passé pendant que Snoopy reprenait des forces non loin de là ? Il est vrai que Maon redoute un peu cette confrontation. Il ne lui a pas directement dit qu’il partait. Il lui a laissé une lettre dans sa boite aux lettres puisqu’il est parti alors qu’elle était au travail. Juste quelques mots pour lui dire qu’il partait en mission, lui disant de prendre bien soit de Snoopy mais aussi de Poppy. Aucun mot concernant leur moment à deux se terminant dans un orgasme commun. Ça aurait même pu être un acte non solitaire, tous les deux avaient été partant pour un second round mais les messages incessants sur le téléphone de Maon les avaient fait revenir sur terre, les laissant tous les deux en grande frustration alors qu’ils étaient excités juste avant. Maon y a beaucoup pensé durant son absence malgré le fait qu’il essayait de rester concentré sur sa mission. Se garant non loin de là, il monta les escaliers deux à deux, pressés de retrouver ses couvertures. Pourtant, en passant devant la porte de Joleen, il resta inerte un instant avant de se décider à sonner. Il aurait pu attendre d’avoir toute sa tête en étant reposé avant d’aller voir si elle est bien chez elle mais il ne veut pas qu’elle pense qu’il la fuit si jamais elle sait qu’il est rentré sans qu’elle ne soit au courant. Ils sont quand même amis à la base. Dommage, aucune réponse. Maon ne sait pas s’il doit être déçu ou soulagé. Pourtant, alors qu’il était en train de mettre les clés dans sa propre serrure, l’appartement juste en face, il entendit des cliquetis de serrures. Se retournant, il se retrouva face à la brune ténébreuse. « Salut ! » Dit-il assez maladroitement. C’est lui qui a sonné mais il ne sait même pas quoi lui dire « J’voulais te voir pour te dire que je suis rentré ! » Maintenant qu’il le dit à voix haute, ça lui parait encore plus débile que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 116
» Pseudo : LKD
» Avatar : Jaimie Alexander
» Âge : 29 ans.
» Schizophrénie : Moi ? Mais jamais de la vie !
# Re: Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Sam 13 Mai - 14:46 par Joleen G. McCarthy

Tu m'évitais c'est même inscrit sur ton front
Maon & Joleen

Ma journée fût assez complète pour le coup. J’avais eu quelques clients durant l’après-midi et des opérations durant la matinée. J’aurais pu avoir que ça, mais j’avais aussi un rendez-vous avec un avocat. Je venais de faire la demande d’éloignement de mon ex, car ce dernier n’allait plus tarder à être libérer. J’avais pensé à déménager, même commencé à chercher une nouvelle ville pour nous accueillir avec Poppy. Mais, je ne pouvais pas tout abandonner à nouveau et surtout ne pas faire vivre cela à ma fille. Elle était grande maintenant et elle  était en mesure de comprendre les choses.  J’y pensais encore, je tergiversais sur ce sujet longuement, ne cessant de me poser des questions de toute part, autant dire que je ne savais pas comment allait être ma vie dans quelques jours ou même quelques semaines. Aucune idée, j’avançais dans le brouillard total et je n’appréciais pas forcément cela. J’étais rentrée  avec Poppy ou Snoopy nous attendait, car forcément maon n’était plus dans le décor depuis qu’on avait fini par coucher ensemble, alors que Snoopy lui se battait pour survivre. Je ne regrettais pas ce moment partager à deux, on était tous les deux consentant, peut être sous le coup de nos émotions, mais peu importe. Lui comme moi ne pouvions pas nus plaindre que ce soit passer. Par contre, je n’avais pas forcément apprécié les choses par la suite. J’y étais pour quelques choses, j’étais directement partie après les textos intempestives de son collègue et de la lecture de l’un d’eux nous rappelant pourquoi nous étions là. J’avais souvent pensé à lui, surtout pour me demander comment on allait faire par la suite. Les questions avaient fusaient dans mon esprit sans pour autant trouver des réponses, sauf sans doute que je pensais bien trop malheureusement. Je ne pouvais pas penser à tout cela tout le temps, je devais vivre ma vie et me débrouiller au mieux pour ne pas me laisser bouffer par tout le reste. J’avais de quoi pense à vrai dire, mais je tentais de rester concentrée sur la vie de famille que j’avais avec Poppy et Snoopy, le dîner terminé, j’avais fait la vaisselle laissant Poppy manger ça part de mousse au chocolat. On avait fait un peu trop de dessert, mais comme elle disait il y en aura pour demain voir même pour après-demain. Allant la coucher, lui lire son histoire en compagnie de Snoopy, je prenais plaisir à passer du temps avec ma petite puce, mon esprit était serein, jusqu’à ce qu’elle s’endorme. La voyant si paisible et bien, cela me fit penser à son père qui allait tantôt sortir, on sera dans la même ville, lui qui n’est pas au courant que j’ai eu notre enfant. Quelques larmes finissaient par couler le long de mes jours, quand j’entendis retentir la sonnette.  Je descendais les marches et je sentais mon cœur se lever, j’avais bien du mal à ne pas me dire que c’était lui, son père, venant laa chercher pour la briser comme il avait réussi un temps à le faire avec moi. Mordant  mes lèvres, je soufflais, alors que je secouais la tête avant d’ouvrir la porte en laissant la chaine pour ne pas l’ouvrir totalement, enfin ça c’était bien avant queje découvre que c’était maon. Je l’enlevais le regardant et l’écoutant.   «  Salut.. » je restais distante, sans doute encore sous le coup de l’émotion que j’avais eu en pensant à mon ex. «  D’accord … » Je sentais encore les larmes aux coins des yeux, je n’avais pas trop le courage de penser. «  J’espère que ça va ! » Lâchais-je avec un ton doux, mais toujours très distant, j’avais l’impression d’être hors de mon corps et de pouvoir surveiller la scène qui se jouait entre maon et moi.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 126
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
# Re: Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Mer 24 Mai - 14:47 par Maon Carter

Joleen & Maon
Promis ce n'était pas de l'évitement




Etre devant la porte de Joleen lui fait bizarre. Il n’a pas l’habitude d’avoir des relations d’un soir, encore moins avec des amis et même s’il ne veut pas voir cette histoire comme telle, le fait qu’ils ne se soient pas revus depuis qu’ils ont passé un moment charnel, laisse crorie que c’est ce qu’ils étaient. Maon n’avaient pas pensé à ce qui pourrait en découler d’eux après tout cela, s’ils étaient plus que des amis ou si seulement la situation les avait emmené à être faible l’un avec l’autre. Seulement, s’il n’aurait pas eu l’obligation de partir pour une mission au travail, Maon se plait à se dire qu’ils en auraient discuté et que les choses seraient simples. Seulement, avec son absence, le fait qu’ils n’aient pas pu avoir le moindre contact tous les deux fait que les choses sont encore plus compliquées qu’espérées. Sans doute est-ce pour cela qu’avant même de poser ses propres affaires dans l’appartement qu’il loue en face de chez lui, il est venu frapper chez elle. Comme pour régler les choses avant que la routine ne revienne. Après avoir attendu quelques instants, il allait finalement rentré chez lui mais la porte s’ouvrit sur la brune. Il devait se douter que ça serait la seule car Poppy doit être en train de dormir à l’heure qu’il est. Joleen est distante, c’est le moins qu’on puisse dire même si Maon ne fait rien pour qu’elle fasse le contraire. Il ne s’attendait pas à ce genre de retrouvailles. C’est vrai qu’il ne pensait pas qu’elle lui sauterait dans les bras, ravie de le voir mais il ne pensait pas que ça passerait assez froid. Sans doute qu’elle regrette le moment intime qu’ils ont passé ensemble tous les deux ? Peut-être qu’elle regrette d’avoir crié de plaisir alors que c’était lui entre ses cuisses ? Il ne sait pas mais il se sent déboussolé. Lui non plus n’est pas très expressif, mais il ne s’en rend pas compte. Il a tellement pensé à elle durant son absence, à l’envie qu’il avait eu de ne faire qu’un avec elle une nouvelle fois que la situation quasi glaçante le perturbe au plus haut point. Maon reste donc un moment à l’observer avant de répondre « Oui tout c’est bien passé ! » Autrefois peut-être qu’il lui aurait tout raconté. Il ne sait pas s’il s’agit de la fatigue ou bien de la situation assez bizarre mais il reste quasiment dans un mutisme. Pourtant, certains traits de la jeune femme ne passent pas inaperçus. Non, il voit bien qu’elle n’a pas l’air heureuse et ce n’est pas la fatigue, il voit certains traits tirés sur son visage. « Et toi ça va ? » Il demande cela tout en fronçant les sourcils. N’attendant même pas la réponse de la jeune mère, il poursuit son raisonnement « Ça n’a pas l’air d’aller, tout va bien ? » Forcément, il ne sait pas tout ce qu’il s’est passé durant son absence, il ne sait même pas que son ex va surement sortir de prison alors que cette simple éventualité lui glaçait le sang autrefois. Il ne laisserait personne s’en prendre à qui que ce soit et encore moins à quelqu’un à qui il tient comme c’est le cas pour Joleen et sa petite famille. Maon reste là, face à elle, oubliant alors sa fatigue, ne pouvant la laisser avant d’en savoir plus sur les raisons de pourquoi elle est distante mais surtout, elle n’est pas comme d’habitude. Maon ne peut quand même pas s’empêcher de se dire qu’elle est peut-être comme ça parce qu’elle ne veut plus le voir depuis que le sexe a pris une place dans leur relation jusqu’alors platonique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 116
» Pseudo : LKD
» Avatar : Jaimie Alexander
» Âge : 29 ans.
» Schizophrénie : Moi ? Mais jamais de la vie !
# Re: Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Jeu 25 Mai - 21:50 par Joleen G. McCarthy

Tu m'évitais c'est même inscrit sur ton front
Maon & Joleen

La vie que je menais avec la petite allait sans doute changer ? J’avais un tas de question en tête, sans pour autant parler du fait que je pensais forcément à ce qui c’était passé avec Maon, qui n’était plus là, il avait disparu. Enfin, je n’étais pas partie pour voir ou autre, son travail sans doute. Puis, bon j’avais bien des choses à régler pour le coup. J’avais besoin de régler l’histoire avec mon ex, on le sait une injonction d’éloignement ne le forcera clairement pas à l’interdire de m’approcher, c’est même très con, mais c’est mon seul moyen de défense dans le fond. J’étais là sur le lit de Poppy un tas d’idée en tête, un tas de question qui n’allait sans doute pas trouver réponse, mais ça m’angoissait, la voir si paisible allongé sur son lit après l’histoire de Mulan lu, autant dire que je restais angoissée malgré les dires de l’avocat. Je le connaissais cet homme il était en prison par malchance, car je n’aurais jamais eu le courage auparavant de témoigner, et je n’étais même pas sûre de l’avoir ce courage plus tard. Quand j’entendis toquer à la porte, j’avais une quelque secondes d’appréhension, j’avais eu peur, mais j’avais inspiré pour prendre mon courage à deux mains et finir par aller ouvrir la porte. Pinçant mes lèvres et presque rassuré de voir Maon, je ne me sens pas forcément heureuse de le voir, je suis plus chamboulée qu’autre chose. Je retire la chaine de protection de la porte pour l’ouvrir en grand alors que je le sens pas vraiment, je suis froide et distante envers lui, mais après tout, c’était sans doute le manque de nouvelle et cette histoire avec mon mari qui nuisait à ma bonne humeur, je le sentais, mais je parvenais à me contenir pour Poppy, et elle était couché, donc plus besoin de me tenir forte et souriante. Surtout que j’avais eu peur de voir mon ex à cette porte, heureusement c’était juste Maon. Juste l’homme avec qui j’avais couché, dont j’avais énormément pensé oubliant presque tout, mais plus de nouvelle. C’était effrayant dans le fond. Mais j’étais quand même heureuse de savoir qu’il était rentré, mais c’était étrange entre nous deux, peut être que ça venait que de moi, je n’en sais rien et dans le fond cela m’importe que très peu. Je parle avec maon sans vraiment être dans la conversation, je n’arrive pas à me concentrer, à rentrer dedans comme avant. Je ne sais pas si c’est la situation dans laquelle je me trouve ou bien celle que j’avais vécu avec lui qui donnait cette ambiance si différente entre nous. Je suis à mille lieues de cette conversation, mais je parviens à lui demander si ça va, je l’entends, mais je n’ai pas l’impression qu’il est juste en face de moi. « C’est cool. » Mon ton est toujours doux et presque distant, je ne m’en rends pas compte, mon visage aussi est sans émotion, comme si j’étais en train de me mourir de l’intérieur et que mon visage laissé voir le champ de bataille qui se tenait à l’intérieur. « Ouai. » Je sors ce petit mot sans même avoir énormément pensé à ce simple mot, je dis juste ça, avec la hâte de fermer la porte, empêcher quiconque de rentrer. Puis sa question me rappelle à l’ordre, je sens que cette question m’a presque malmené, que je secoue la tête négativement. « Non … ça ne va pas … » Je passe ma main devant ma bouche finissant par tout annoncé. « Il va être libéré … » Que je lance tout bonnement avant de prendre une grosse inspiration. « Je n’ai pas le temps de te parler, je .. je bonne soirée. » Je tremblais presque, finissant par trouver un peu de force pour tenter de fermer la porte, car le pied de Maon bloque cette dernière de manière douce, comme pour me rassurer.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 126
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
# Re: Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Lun 5 Juin - 22:02 par Maon Carter

Joleen & Maon
Promis ce n'était pas de l'évitement




Aller en mission n’est pas facile mais ce n’est pas forcément lié à la complexité de la dite mission. Quand il était avec sa femme, elle n’aimait pas le savoir loin à faire elle ne savait quoi sans le moindre moyen de le joindre. Maintenant qu’il est seul ça aurait dû être plus simple mais ça ne l’est pas car justement, il n’a pas tout réglé avant son départ. Il ne sait donc pas comment les choses vont se dérouler avant son départ. S’il avait eu le temps, il aurait peut-être parlé avec Joleen des moments qu’ils ont passé ensemble mais peut-être pas. Aujourd’hui en revenant, il ne sait pas si la jeune femme a bien pris son manque de nouvelle, si elle s’en fiche ou bien s’ils vont simplement faire comme si rien de tout cela ne s’était déroulé. Le fait de venir parler avec Joleen dès son retour montre quelque chose : il veut régler certains détails si possible avant que le train de vie ne reprenne. Il faut certaines fois que les bases soient solides pour que le reste puisse se construire. Il ne sait pas ce qu’il adviendra de sa relation avec Joleen mais son amitié avec elle est quelque chose qu’il tient particulièrement. Pourtant, maintenant qu’il se trouve avec elle, il la trouve différente ? Est-ce parce que la dernière fois qu’il a posé son regard sur elle, elle était nue ? Il ne pense pas car ce n’est pas de cette façon qu’il la voit. Il la voit alors qu’elle semble fuyante. Il commence à la connaitre, il commence à savoir comment elle agit d’ordinaire et une chose est certaine : ce n’est comme ça qu’elle agit quand tout va bien. Il se pose beaucoup de questions mais seules Joleen peut y répondre. Elle a l’air… absente. Forcément, il ne peut pas faire demi-tour pour rentrer chez lui sans être sûr que tout va bien. Le brun fronce les sourcils, ne la quittant finalement pas des yeux alors qu’en arrivant il avait le regard f Leur nuit passé ensemble n’est pas importante s’il y a quelque chose qui ne va pas. Il faut parfois savoir mettre certaines choses de côté. Le simple fait qu’elle ne poursuive pas la conversation, qu’elle ne dise pas grand-chose l’inquiète alors lorsque Joleen vint lui dire qu’effectivement quelque chose ne va pas, il s’inquiéta immédiatement. Que dire lorsqu’il sut que son ex allait sortir de prison. Il sert la mâchoire, prend une grande respiration pour ne pas s’emporter avant de dire « Comment ça se fait que ce connard sortir… je veux dire, qu’est-ce qu’on t’a dit ? » Il le sait, certaines peines sont alléger pour certaines personnes et le fait qu’il ne soit pas en prison pour ses violences conjugales lui donne certains droits. Droits que Maon ne veut pas lui donner même s’il ne le connait pas parce qu’il est hors de question qu’il approche Joleen et Poppy. « Joleen… » Dit-il alors qu’elle veut fermer la porte. Il ne pense pas qu’être seule soit une bonne idée. Son pied bloque la porte, il ne peut pas s’en aller, pas après avoir entendu tout ça. « Ne me fuis pas s’il te plait, je serai là… Tu peux compter sur moi ! » Il n’a peut-être pas été là quand elle a appris tout ça mais maintenant qu’il le sait, il sera là. « Je ne laisserai pas cette ordure t’approcher ! » Il ne peut pas lui promettre, il ne peut être là vingt-quatre heures sur vingt-quatre mais il veut se battre pour qu’elle ait une vie décente, qu’elle ne vive pas sous la peur comme sa mère l’a fait durant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 116
» Pseudo : LKD
» Avatar : Jaimie Alexander
» Âge : 29 ans.
» Schizophrénie : Moi ? Mais jamais de la vie !
# Re: Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Mar 6 Juin - 19:59 par Joleen G. McCarthy

Tu m'évitais c'est même inscrit sur ton front
Maon & Joleen

Toutes mes émotions se mélangent, le fait de voir Maon, mais bien plus le fait de savoir qu’il allait sortir. Lui, mon ex violent qui allait certainement venir pour me trouver. J’avais croisé certains de ses anciens amis, alors j’étais sûre qu’il était au courant que j’étais de retour, je flippais. Je n’étais pas dans l’optique de le dire à Maon, mais il m’a tellement posé de question, que je n’ai pas su me tenir, je ne savais pas quoi faire. Sauf que je voulais aller me cacher dans un coin avec ma fille. Faible. Voilà ce que j’avais à nouveau l’impression d’être sauf, que ça ce n’était pas possible. Je ne pouvais pas aller me terrer dans un coin histoire que tout s’arrange en espérant que le monstre disparaisse avec la lumière, malheureusement. Je hausse les épaules à sa question. On m’en a dit des choses, tellement que j’avais juste envie de m’enfuir et tout. Je le regarde, mordant l’intérieur de mes lèvres. Je suis perplexe, je ne sais quoi penser de tout cela. Je pinçais mes lèvres par la suite levant les yeux au ciel, j’ai l’air d’une épave, je le sais, je le vois, même si ce n’est pas le cas, je n’ai pas de miroir face à moi, mais je le ressens clairement. « Une bonne conduite … voilà, il peut sortir et venir terroriser ma personne … j’ai peur, mais juste pour Poppy. » Je parle, mais j’ai l’impression que ce n’est pas le cas, que je ne suis clairement pas là devant Maon. Je suis ailleurs. Où ? Aucune idée. Mais je ne suis pas là. Je suis qu’une âme en peine à ce moment précis à vrai dire. Il faut que j’aille ailleurs, alors je me décide de fermer la porte. Où je comptais aller ? Nulle idée. Mais, j’avais que ça en tête. Mordant mes lèvres entres elles, je ferme la porte, je sursaute, en voyant le pied de Maon retenir la porte. Je flippe, car ça aurait été le genre de chose qu’aurait été capable mon mari, car finalement, il n’est pas n’importe qui, il a un droit sur moi au vu de la loi … la loi est mal fichu en vrai, surtout pour les femmes. Manquer à mon devoir, voilà de quoi on aurait pu m’accuser. « Non … non. » Je suis à bout, au point que je craque, je laisse des larmes se déverser sur mes joues, complétement paumé. J’ai envie d’aller me cacher mais je ne peux pas avec Maon dans les parages. « Non … je ne le peux pas … tu n’étais pas là … » Mon regard se glisse dans le sien. Je n’en pense pas un mot, mais je veux qu’il m’abandonne maintenant. Car l’avoir ici serait aussi risquer sa vie, en plus de risquer la mienne et celle de Poppy. Je serais capable de lui dire de prendre ma fille avec lui, pour qu’elle soit en sureté. Mais, je ne peux pas, il ne le voudra pas. « Il le fera que tu sois là ou non … s’il faut tuer, il le fera, je le connais … je sais de quoi il est capable … le soir où j’ai fui … il aurait voulu tuer notre enfant … » Notre enfant, ma Poppy. Je le regarde et je finis par m’effondrer, les larmes coulant encore sur mes joues, je viens tomber dans ses bras, tremblant comme une feuille complétement à la merci du vent, ne pouvant se défendre. Je ferme les yeux et je hume l’odeur de Maon continuant à lâcher mes sanglots.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 126
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
# Re: Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Ven 16 Juin - 0:44 par Maon Carter

Joleen & Maon
Promis ce n'était pas de l'évitement




Très rapidement, les doutes que Maon avait quant à son retour et aux questions que ça pourrait engendrer, sont bien loin. La situation actuelle est beaucoup plus importante. Le fait d’avoir été celui qui l’a conseillé de fuir, de devenir amies avec elle, qu’elle lui avoue alors que ce n’est pas une chose évidente à dire alors que lui-même se sent assez concerné par cette cause puisque sa mère était à la même place que Joleen quand lui-même était à la place de Poppy même si les choses étaient différentes. Maon ne peut voir ceci que comme un signe qu’il doit lui venir en aide. C’est le signe qu’il doit l’aider et être là. Il s’en veut tellement de ne pas avoir été là plus tôt. S’il avait su qu’il y aurait tout cela alors il aurait refusé la mission qu’il a faite. Cette situation étant bien plus importante que n’importe quelle mission. Les proches passent avant le reste, aussi importante la mission soit-elle. Si Maon met un point d’honneur à son boulot, il y a quand même une certaine limite. Il reste alors auprès de Joleen, essayant de comprendre tout ce que ça implique toute cette histoire. Il écoute ses mots et cherche une solution car il doit bien y en avoir une, il faut qu’il y en ait une. « Tu… il faut que tu parles de ce qu’il s’est passé, je sais que c’est pas évident, je comprends que je ne peux pas savoir par quoi tu es passée mais il faut que les autorités sachent, qu’ils mettent une protection pour Poppy et toi ! » Dit-il doucement. Il a envie de la prendre dans ses bras et d’un autre coté il a envie de casser un mur. C’est assez bizarre d’avoir ces deux types d’envies qui ne coïncident pas du tout l’une avec l’autre. La voir dans cet état lui brise le cœur, pire encore lorsqu’il réalise qu’il n’y a pas grand-chose qu’il peut faire mis à part être présente. « Je suis désolé, j’aurais dû être là » Mais il n’y ait pour rien, il a le regard triste, son regard retranscris tout ce qu’il ressent à cet instant. « Je suis flic, je saurais te protéger je… je trouverai une solution. J’ai des contacts, je peux faire venir un avocat je… » il n’y a pas grand-chose qu’il puisse faire mis à part juridiquement car même avec son arme de fonction, il n’est pas un superman. Il l’attrape alors qu’elle s’effondre, il essaye de la soulever pour l’aider à entrer à l’intérieur et l’emmène jusqu’au canapé. « Je reviens, je vais juste fermer d’accord ? » Il ne veut pas qu’elle pense qu’il l’abandonne, il ne veut pas qu’elle ne se sente pas en sécurité alors qu’elle l’est alors, rapidement il va fermer le verrou à double tour, laissant ses affaires dehors il s’en fiche puis avant de revenir il va lui chercher un verre d’eau bien fraiche. « Tiens ça va te faire du bien » Dit-il en lui tendant le verre alors qu’il s’asseoit sur la table basse en face d’elle. « Je ne laisserai rien ni personne s’en prendre à vous ! » Il est fou de rage à l’intérieur mais il ne le montrera pas, elle n’a pas besoin de voir ça en lui, c’est même l’inverse. « Poppy… elle est au courant ? » Finit-il par demander pour savoir toutes les informations alors qu’il réfléchit à pleins de choses, pleins de possibilités. Il ne dormira pas tant qu’il n’aura pas réfléchit à tout ce qu’il peut faire. La nuit risque d’être longue.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 116
» Pseudo : LKD
» Avatar : Jaimie Alexander
» Âge : 29 ans.
» Schizophrénie : Moi ? Mais jamais de la vie !
# Re: Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
message posté Lun 19 Juin - 23:10 par Joleen G. McCarthy

Tu m'évitais c'est même inscrit sur ton front
Maon & Joleen

Maon avait beau m’avoir déçu, m’avoir manqué, tout de suite, je ne voulais pas d’explication ou autre, non, je voulais juste fermer ma porte, retourné à ma vie, à mes questions. Rien contre lui, juste une peur qui s’était ancrée dès que la nouvelle était tombée sur le retour de mon ex, mon mari, le père de ma fille. L’ordure était d retour. C’était troublant, horrible et complétement déroutant. La porte ne se ferme pas comme je l’espère et pourtant je suis soulagée de la voir ouverte, il entre et je ne peux plus combattre les pleurs, les larmes ruisselant le long de mes joues. C’est impossible, impossible de ne pas céder à la peur, à l’envie de se lâcher, de tout lâcher, le bon, le mauvais. Tout. « Je leur ai dit. J’en ai déjà parlé … mais ça date de des années en arrière, ils vont mettre une protection, je ne sais plus comment vous appelez ça vous ! Interdit de m’approcher à quinze mètre un truc comme ça ! » Que je dis tout en sanglotant, car ne plus pleurer est une chose impossible, je n’y parviens plus, je n’arrive pas à rester humble et à ne pas craquer. Je l’écoute, je l’entends s’excuser et je secoue la tête, je lui en veux de s’excuser, vraiment. Je ne parviens pas à cesser de secouer la tête de haut en bas. « Non, tu n’as pas à t’excuser, tu ne peux pas être là pour me protéger, je ne suis qu’une voisine, une amie ? » Je ne sais pas ce que je suis et à cet instant je m’en tamponne carrément de la position que j’ai dans la vie du jeune homme, à quoi bon y songer ? « Tu quoi ? » Que je lui dis lance, pour savoir la fin de sa phrase, car dans le fond, il ne pourra rien faire et les autres non, plus je n’y crois pas plus. Pourquoi j’y croyais après tout ? À quoi bon ? Je veux m’en sortir, pas pour moi, mais pour elle, c’est Poppy qui compte, moi je m’en fiche. « Je veux juste qu’elle soit en sécurité ! » Mon cœur se brise à cet instant précis. J’en peux plus, la pression est bien trop forte pour le coup, je suis anéantie, je me laisse complétement tomber, mais il me rattrape. Il est là pour ça et ça rassure honnêtement. Je pince mes lèvres, je souris avec beaucoup de mal alors que mon fessier se pose sur le canapé. Je reste silencieuse, alors qu’il va fermer la porte de l’appartement. Je m’en veux, car il doit avoir mieux à faire, mieux à faire comme se reposer. « Merci ! » Que je lui dis, alors qu’il me tend un verre d’eau froide, je bois, non je trempe juste mes lèvres dedans, sans un mot. « Non, et je ne le veux pas.. » Que je lui dis presque sur la défensive. « Je lui ai dit qu’il était mort son père, j’ai menti … » Que je murmure presque fautive et me sentant mal de lui avoir menti, même pour son bien, plus tard elle m’en voudra, j’en suis sûre. « Tu devrais rentrer, tu dois être fatigué. » Que je lui dis, je ne veux pas le priver d’une nuit de repos. Je ne sais pas trop comment va se passer les jours suivant, mais ça m’effraie, j’angoisse, je ne sais même pas quand exactement il va sortir, juste que durant le mois prochain, il sera sans doute de retour dans nos vies, malheureusement.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Promis ce n'était pas de l'évitement ▬ Joleen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Promis demain j'arrête de boire, hier c'était la dernière. ( Annalynne )
» Il était une fois... Carrefour!
» je croyais que c'était terminer...
» Ce n'était pas le moment de me déranger ! || PV Ginny Weasley
» Le moment était mal choisi [PV Robin-Edward]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: South London :: Brixton-