Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

we have to stay friends, you know too much about me to let you live otherwise (w/shiraz).

avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3721
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
# Re: we have to stay friends, you know too much about me to let you live otherwise (w/shiraz).
message posté Ven 8 Sep - 22:16 par Lola Barnett
true friends are those who came into your life, saw the most negative part of you, but are not ready to leave you, no matter how contagious you are to them. ✻✻✻ « Je suis peut-être un peu tarée, mais ce n’est pas une vie de vivre tête baissée, sans découvrir ce qu’il y a autour de toi… » Lola savait ce que pensait Shiraz de sa vie un peu monotone. Elle savait ce qu’elle pensait du fait qu’elle bossait ou étudiait toujours dans l’espoir d’avoir un bon boulot pour survivre. Lola connaissait toutes les pensées qu’avait sa meilleure amie par rapport à la manière dont Lola vivait son existence. Même si Lola savait que ce n’était pas une vie, elle continuait de vivre ainsi. Par principe, qu’elles ne vivaient pas la même vie toutes les deux. Elles venaient de deux mondes différents et parfois, Shiraz semblait l’oublier. La plupart du temps, en fait. Shiraz organisait des virées auxquelles Lola ne pouvait se permettre d’assister. Son mode de vie était différent de celui de Shiraz. Elle pouvait se permettre de faire la tarée, de sécher les cours ou bien de partir vers les destinations les plus belles. Lola n’en avait pas la chance. Pourtant, elle essayait d’être présente. Toutes les fois. Toutes les fois, elle faillait à pointer le bout de son nez ou annulait à la dernière minute en donnant constamment la même excuse : je dois bosser. Elle devait se tuer à la tâche pour payer son logement. Elle devait se tuer à la tâche pour survivre. Alors, comme toutes les fois que Shiraz faisait une remarque, Lola n’allait pas répliquer. Avec le temps, Lola avait appris à ne se sentir offusquée par les mots de sa meilleure amie. Maintenant, ça lui effleurait simplement la peau avant de disparaître. Lola n’allait pas y repenser. Ou alors, elle allait le faire, très tard le soir, couchée dans son lit. Un jour, elle allait surprendre Shiraz et l’accompagner vers une destination qui faisait rêver Lola tous les jours. Un jour, elle allait arrêter de vivre la tête baissée et partir loin avec sa meilleure amie. Sauf que ce jour n’était pas pour aujourd’hui. « Et beeen t’es longue à la détente mais quand t’as pigé t’es une fusée. » Les yeux de Lola se levèrent au ciel tandis qu’elle se moquait de Shiraz en répétant ces mots. « Je crois que c’est pour ça qu’on s’entend aussi bien. Shiraz et Lola, longues à la détente. » Lola tirait la langue à Shiraz en plantant une fourchette dans les nouilles asiatiques. Juste l’odeur donnait envie à Lola de manger le plat entier. Devant elles, il y avait un buffet pouvant nourrir, au minimum, vingt personnes. Jamais elles ne seraient en mesure de manger tout ça. Ou alors, peut-être que oui. « Bon alors du coup Elay, pas de news. Maintenant je veux tout savoir. Vous êtes ensemble avec Alex? Il a réagit comment? Vous êtes allés plus loin? Je veux tout savoir. » Lola avait perdu le fil des questions de Shiraz. Déjà la première l’avait surprise. « Déjà, non, Alexander et moi ne sommes pas ensemble. Je viens de rompre avec Elay, je ne vais pas me lancer dans la gueule du lion aussitôt. » Répondait Lola en secouant la tête. Si certaines personnes pouvaient le faire, ce n’était pas le cas de Lola. Parce que même en ce moment, elle ignorait où en était sa relation avec Alexander. Avant de continuer à répondre aux questions de sa meilleure amie, Lola ouvrit la bouche pour une seconde bouchée de nouilles. « Je ne sais pas. Je ne sais pas comment Alex a réagi. Pas aussi mal que la fois où j’ai annoncé ma relation avec Elay. » Lola parlait avec une bouche semi-pleine. C’était chic et propre. « Nous nous sommes arrêtés au baiser par contre, on a dormi dans mon lit parce que je n’avais pas envie d’être seule. Je crois que je lui ai dit avoir été amoureuse de lui avant de rencontrer Elay. Je ne suis pas certaine. » Sauf que Lola était certaine. Elle se rappelait très bien avoir admis cette révélation avant de s’endormir. Sauf que Lola avait décidé de ne pas en reparler avec Alex. D’oublier ce détail. « Arrêtons de parler de ma vie amoureuse. Comment va mon cher ami Tancredi ? » Lola était sarcastique. Tancredi n’était pas son ami.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'aurai tout fait jusqu'à m'en étouffer.
J'aurai tout fait jusqu'à m'en étouffer.

» Date d'inscription : 10/01/2016
» Messages : 848
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : teresa oman
» Âge : vingt-quatre ans depuis le douze septembre.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) ; solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & charlie o. maas-cahill (f. gustavsson)
# Re: we have to stay friends, you know too much about me to let you live otherwise (w/shiraz).
message posté Mar 26 Sep - 21:04 par Shiraz M. Monroe
We have to stay friends
Shiraz M. Monroe + Lola Barnett

✻✻✻ Devant nous, c'était un festin. J'avais encore cédé à mes caprices, car je ne me limitais jamais. Je vivais et profitais de ce que je posssédais sans aucune mesure. Il n'y avait rien de mieux, à mes yeux, que passer une soirée en compagnie de ma meilleure amie en dégustant de nombreux plats sans avoir à lever le petit orteil. J'étais une enfant de riche, une enfant à qui on avait jamais dit non mais qui avait encore certaines valeurs de l'argent. Je le dépensais sans compter pour mes plaisirs, mais tous les mois, j'en versais à de nombreuses associations caritatives pour les moins chanceux. Je me sentais parfois coupable d'agir de manière si immature, mais j'oubliais. Parce qu'aux côtés de Lola, tout finissait toujours par aller mieux. Comme toutes les soirées entre filles, Lola fini par parler de ses relations amoureuses. Attentive, je commentais néanmoins. J'avais toujours su qu'il se passerait quelque chose avec Alexander et j'étais heureuse de découvrir que le rapprochement avait déjà commencé. Avec un sourire satisfait, j'approuvais ses dires : oui, nous étions longues à la détente. Nous avançions dans des directions opposées, mais au même rythme. Je lui souriais et ouvrais une pizza pour en prendre une part. Un délice. Je la bombardais de questions, pressée d'en savoir plus, d'être à jour. En silence et tout en mangeant, je l'écoutais. Lorsqu'elle eut fini je poussais un grand soupir. « Bah purée! Moi j'suis sûre qu'il est ultra content. Il a toujours été amoureux de toi. » Je haussais les épaules. C'était une évidence, mais Lola ne se fiait jamais aux évidences. Je lui jetais un regard en coin, elle était pensive. C'était un risque à prendre d'aimer son meilleur ami. A une époque, la question s'était posée. Tancredi et moi ne nous parlions plus et Mat était là. Constemment là pour égayer mes journées et prendre soin de moi. Mais je m'étais détournée de cette histoire évidente. Je n'étais pas faite pour être avec quelqu'un d'autre que Tancredi. Mais Lola et Alexander, j'y avais toujours cru. Je goûtais à mon tour les nouilles asiatiques lorsque Lola prit des nouvelles de Tancredi. Je roulais des yeux à son ironie et lançais, indifférente : « Bien. Il n'a toujours pas sorti la bague de son tiroir à chaussettes, donc pour l'instant ça va. Il flippe à cause de Vernon. » Comme à tout le monde, j'avais déjà de nombreuses fois parlé de mon nouvel ami Vernon. Lui et moi étions comme cul et chemise. « Il pense que je vais finir par ne plus l'aimer, le con. » Je ris doucement. Lola n'appréciait pas Tancredi, et n'avait jamais vu notre relation d'un bon oeil. Parfois, je me demandais si elle n'était pas médium, si elle ne savait pas lire dans mes pensées. Elle semblait savoir ce qui s'était passé à Cape Town mais n'en avait jamais parlé. En revanche, sa colère envers l'homme que je connaissais, ça elle en parlait. Mais comme le reste, j'avais appris à faire comme si tout allait bien. Elle n'acceptait pas mes choix, mais moi, j'avais choisi ma vie. Elle respectait mes choix comme je respectais les siens. Je lui jetais un regard risqué. J'allais finir mariée à lui, qu'elle le désire ou non. Et pour elle, c'était dur à accepter. Très dur à avaler. La nourriture avait désormais un arrière-goût amer.
✻✻✻
CODES ©️ WICH WITCH
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3721
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
# Re: we have to stay friends, you know too much about me to let you live otherwise (w/shiraz).
message posté Lun 2 Oct - 3:22 par Lola Barnett
true friends are those who came into your life, saw the most negative part of you, but are not ready to leave you, no matter how contagious you are to them. ✻✻✻ Lola, elle savait toutes les pensées que Shiraz avait à l’égard de sa relation avec Alexander. Depuis le début, elle ne cessait de faire des allusions sur eux et si Lola avait roulé des yeux en lui disant de se taire, aujourd’hui les remarques faisaient réfléchir Lola. Un peu plus qu’auparavant du moins parce qu’il s’était passé quelque chose entre eux, qu’ils avaient franchi la ligne où s’arrête l’amitié à de trop nombreuses reprises. « Bah purée! Moi j’suis sûre qu’il est ultra content. Il a toujours été amoureux de toi. » Des mots comme ça, Lola en avait l’habitude avec Shiraz. C’était des mots de plus prononcés par sa meilleure amie qui semblait être certaine que sa meilleure amie et Alexander étaient destinés à être ensemble pour l’éternité. Depuis le départ, Shiraz semblait voir quelque chose que Lola ou Alex ne voyaient pas. Comme s’ils étaient destinés. Et même si on lui mettait l’évidence sous les yeux, Lola ne voulait pas y croire. Elle ne voulait pas penser à la possibilité que c’était la réalité, qu’elle était bel et bien amoureuse d’Alexander. Juste s’attacher à lui semblait trop douloureux alors elle ne voulait pas se laisser aller avec des sentiments à l’égard de son meilleur ami. Elle ne pouvait pas. Ça briserait absolument tout. « Il n’a jamais été amoureux de moi. Tu dis vraiment n’importe quoi. » Répondait Lola en préférant penser que c’était bien le cas. Qu’il n’était pas amoureux d’elle ou de l’inverse. Alors, Lola changeait le sujet en prononçant le prénom du copain de Shiraz : Tancredi. Une personne que Lola méprisait. Il n’était pas son ami et Lola savait qu’ils ne seraient jamais amis. Autrefois, elle avait fait des efforts pour le bien de sa relation avec Shiraz, mais depuis qu’elle savait ce qui c’était passé à Cape Town, elle ne porterait jamais Tancredi dans son cœur. C’était juste contre nature aux yeux de Lola. Et elle se taisait parce que son amie le lui avait demandé. « Bien. Il n’a toujours pas sorti la bague de son tiroir à chaussettes, donc pour l’instant ça va. Il flippe à cause de Vernon. » Dans sa tête, Lola essayait de se rappeler qui était ce Vernon. Oui, Shiraz lui avait déjà parlé de cet homme. Oui, elle écoutait ses propos, mais il s’était passé tellement entre temps qu’elle avait certainement oublié. « Je ne sais pas pourquoi tu es aussi pressé de le marier. Tu es encore toute jeune et tu as encore ta vie devant toi. Tu ne sais même pas s’il est ton prince charmant. » Si Shiraz voyait Alexander en prince charmant pour Lola, Lola ne voyait pas Tancredi en prince charmant. Non, à ses yeux, il était le vilain de l’histoire. Mais ce n’était pas sa vie alors elle ne se permettait pas de faire des commentaires aux cinq secondes. Elle ne se permettait pas de lui dire comment son regard apercevait Tancredi. Elle ne le faisait pas parce que son amitié avec Shiraz était plus importante que n’importe quoi. « Il pense que je vais finir par ne plus l’aimer, le con. » Muette, Lola plantait sa fourchette dans les nouilles en tournant à répétition, sans jamais s’arrêter. Elle cherchait des mots. Les mots à dire. Les bons mots. Le problème était qu’elle n’en avait pas. Lola ne trouvait pas les bons mots. Elle ne savait pas quoi lui répondre et pourtant, elle aurait aimé. Elle aurait vraiment aimé lui dire qu’un jour, il allait se mettre à genoux devant elle pour la demander en mariage. Elle aurait aimé être en mesure d’apprécier Tancredi sauf que ce n’était pas le cas. Lola n’en était pas capable, elle échouait lamentablement. Puis, dans un soupir, elle lâchait l’ustensile pour se frotter les yeux. « Je peux t’épouser si tu le désires. Au moins, tu seras certaine que je t’aimerais pour toujours et que je ne te blesserais pas. » Parce que Shiraz était son bébé oiseau. Elle la protégeait et désirait juste son bien.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
we have to stay friends, you know too much about me to let you live otherwise (w/shiraz).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
» Fiche technique et news de Stay with me
» Friends, we need your feedback
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» 08. That's what friends are for
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-