Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)

avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
message posté Lun 29 Mai - 1:42 par Sawyer Murphy
❝ i'm on a rollercoaster that  
only goes up, my friend  

SAWYER & KENZO.

Bien des événements s'étaient produits depuis sa première rencontre avec Kenzo. Pendant quelques temps, ils avaient été voisins sans se connaître. Mais un beau jour, un bruit de vaisselle cassée plus tard, ils avaient commencé à se parler. En fait, Sawyer avait forcé son entrée dans la vie de la jeune femme à cause de son besoin constant de vouloir aider les autres. Et ça avait bien servi au final. Ils étaient rapidement devenus amis et finalement, ils avaient commencé à être un peu plus proches, comme l'étaient des confidents et même des meilleurs amis. Le jeune pilote avait été présent pendant les moments les plus importants dans la vie de la jeune femme, comme sa réunion avec son fils. À présent, la jeune femme se battait pour en avoir la garde. Et Sawyer était à ses côtés pour la soutenir. Il tenait beaucoup à la jeune femme et il espérait que tout finisse bien pour elle. La brunette le méritait vraiment, elle qui a une époque avait perdu tout espoir en une fin heureuse. Le consultant la considérait comme étant une amie sincère, bien qu'ils étaient différents l'un de l'autre. Cependant, c'était ces différences qui les rendaient aussi proches. Ils avaient beaucoup de choses à s'appendre sur la vie tous les deux. Ils n'en avaient donc pas fini avec leur amitié. Même s'ils n'étaient plus voisins depuis quelques temps, ça ne les empêchait pas de se voir régulièrement. D'ailleurs, Sawyer avait entendu parler de cette fête foraine sur Hyde Park. Elle n'y restait qu'une semaine, alors autant en profiter. Il priait pour que le fils de la jeune femme puisse venir. Ce serait vraiment une occasion de passer du temps avec lui vu qu'il ne le connaissait pas beaucoup encore. Heureusement, tous les deux avaient accepté son invitation. Ce fut donc avec un sourire sur les lèvres qu'en ce mercredi soir, il quitta le boulot un peu plus tôt qu'à son habitude pour avoir du temps pour se préparer. Il alla directement à l'appartement qu'il partageait avec Danielle et ses deux autres colocs. Sawyer devait prendre une douche avant de les rejoindre là-bas. Aussitôt sorti, il s'habilla de façon très décontracté, mis sa veste et sa casquette et reprit le volant de sa voiture. Il fila à vive allure dans les rues de Londres et se trouva une place de stationnement non loin de sa destination finale. Hyde Park accueillait nombre d'événement au cours de l'année. Le jeune homme l'avait remarqué. Ça ne faisait que quelques années qu'il habitait ici, mais il aimait bien découvrir de nouvelles activités à faire. Quoi de mieux que des petites activités de foire pour gagner des peluches pour le petit garçon de Kenzo? Ils s'étaient d'ailleurs donné rendez-vous à 17h30 pour en profiter au maximum. Il ne voulait tout de même pas que le gamin manque de sommeil non plus. Appuyé contre un arbre, il attendit patiemment. Il avait déjà acheté leurs billets, manquait plus que Kenzo et son fils.


© MADE BY LOYALS.


@kenzo a. armanskij
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modératrice
Modératrice
» Date d'inscription : 27/05/2014
» Messages : 1284
» Pseudo : .KENZO (Louise)
» Avatar : kaya scodelario
» Âge : vingt-six ans depuis le sept novembre.
» Schizophrénie : shiraz m. monroe (t. oman) , solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & charlie o. maas-cahill (f. gustavsson)
# Re: i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
message posté Sam 3 Juin - 16:55 par Kenzo A. Armanskij
i'm on a rollercoaster that only goes up my friend
Sawyer & Kenzo

✻✻✻ Je regardais ma montre. J'avais cinq minutes de retard. Alors j'accélérais le pas et tentais de me faufiler à travers les passants. Intérieurement, je récitais la liste des jurons les plus grossiers à l'égard des gens lents qui me barraient le chemin, ou qui traînaient un peu trop devant moi. Me déplacer dans Londres était toujours une source de stress et de nervosité. Je n'aimais pas traîner, ni même perdre du temps à rêvasser. Ces instants là étaient réservées pour mes moments de solitude à l'appartement. Zola et moi avions fini par vider l'appartement d'Hammersmith. J'en avais rendu les clefs. Difficilement, mais j'y étais parvenue. Ils ne restaient plus que quelques cartons à déballer pour finaliser l'installation dans notre appartement de Shoreditch, mais Zola et moi faisions traîner l'instant. Nous voulions notre fils avant tout. Le procès étaient dans trois semaines, et je profitais de chaque jour avec Louis comme s'il s'agissait du dernier. Au fond, nous n'avions aucune chance de perdre. Zola s'y connaissait en affaires juridiques désormais qu'il travaillait avec son père, Alexandra nous avait aidé, tout comme Julian, tous comme les nombreuses personnes qui nous avaient soutenu dans cette histoire. Toutes les cartes étaient de notre côté mais nous avions toujours peur. Toujours peur que les choses ne se déroulent pas comme prévu. Comme ça s'était déjà passé il y a six ans. J'entendis mon téléphone sonner alors je me mis à courir. Je savais qu'il s'agissait du foyer. Louis devait attendre impatient, son sac à dos de dinosaure sur le dos et son triceratop préféré dans les mains. Je souris, car quelques secondes plus tard, je l'aperçus à l'angle, les mains jointes, impatient devant le foyer. Il était en compagnie de son éducatrice. Je lui fis un grand signe et il salua rapidement l'éducatrice pour se jeter dans mes bras. Je le serrais contre moi et l'embrassais sur la joue. « On va voir Sawyer ?! » Demanda—t-il impatient de sa petite voix fluette. Je souris et attrapais sa main pour traverser. Je le fis asseoir sur le banc de l'arrêt de bus et hochais la tête. « Oui mon chat. Tu as bien prit le minimum comme je te l'ai demandé ? » Il hocha la tête et m'ouvrit son sac à dos pour que je confirme. Une bouteille d'eau, un petit carnet et des crayons de couleur. Je hochais la tête et pris sa main pour le faire monter dans le bus. Le trajet dura une vingtaine de minutes, pendant laquelle il me raconta sa journée et ce qu'il avait fait de ses dix doigts. Il me montra même un dessin qu'il avait gribouillé dans son carnet et j'eus un sourire. C'est bien mon fils. Lorsqu'enfin le bus s'arrêta à Hyde Park, je le vis se coller à la vitre pour regarder les manèges. Il tourna la tête vers moi avec un grand sourire et sautilla sur place. Je ris et repris sa main, cette fois pour rejoindre Sawyer. On marcha pendant quelques minutes. Louis voulait tout essayer, même ce qui n'était pas de son âge. Et là, je reconnaissais l'insouscience de son père. Bien vite, j’apercevais mon meilleur ami. Il nous attendait patiemment. Je lui fis signe de la main. Arrivés près de lui, je déposais un baiser furtif sur sa joue et lui lançais : « On va avoir du mal à la tenir là je pense... » Je ris en montrant Louis qui tournait en rond pour retenir chacune des attractions. Il se jeta dans les bras de Sawyer et l'embrassa puis il me regarda avec un grand sourire. Le message était clair. Je tournais la tête vers Sawyer et demandais : « On commence par quoi ? » Louis récupéra ma main, et lentement, je laissais Sawyer nous guider jusqu'à la première attraction.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# Re: i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
message posté Dim 4 Juin - 0:52 par Sawyer Murphy
❝ i'm on a rollercoaster that  
only goes up, my friend  

SAWYER & KENZO.

Sawyer n'était vraiment pas quelqu'un de pressé dans la vie. Il n'était pas nerveux ni inquiet facilement. Il avait seulement beaucoup trop d'énergie. Appuyé contre son arbre, il regardait son téléphone tapant du pied. Ce n'était pas un signe d'énervement de sa part, loin de là. Il était seulement hyperactif et ne pouvait pas rester en place bien longtemps. Heureusement, lorsque Kenzo ferait son entrée, il était convaincu qu'il n'aurait pas le temps de se tourner les pouces et de s'ennuyer. Les enfants, ça déplaçait de l'air et c'était quelque chose de tout simplement merveilleux. C'était sûrement pour cela que Sawyer aimait passer du temps avec le fils de sa meilleure amie ainsi qu'avec l'enfant de sa sœur adoptive. Ils avaient le même niveau d'énergie. On ne s'ennuyait donc pas avec le pilote d'avion de chasse. À cette pensée, le jeune homme sourit. Il serait probablement le père idéal dans un sens. Il ne se fatiguerait jamais d'amuser ses gamins. Il ne fallait pas croire par contre qu'il était immature. Cette époque de sa vie était passablement terminée. Il avait décidé de grandir et de ne plus trop sortir dans les bars. Il allait même de moins en moins dans les parties de poker rien que pour dire! Il avait décidé qu'il fallait grandir un peu. Levant la tête, Sawyer aperçu la jolie brunette et son fils de six ans. Elle lui faisait signe de la main. Le jeune homme lui fit un immense sourire, trop heureux de les voir tous les deux. Louis avait son fidèle sac dinosaure et il en tenait un d'ailleurs dans ses mains. Arrivés à ses côtés, Kenzo lui fit la bise. « On va avoir du mal à le tenir là je pense... » lui dit-elle en riant. « On voit les étoiles dans ses yeux! J'en suis ravi! Je sens qu'on va passer une belle soirée tous les trois! » lui dit le pilote d'avion. « Ça va bien? » lui demanda-t-il, mais il voyait bien que oui. À chaque fois que Kenzo avait son fils avec elle, Sawyer la voyait combler. Il était tellement heureux pour elle. Et puis, bientôt, Louis serait constamment à ses côtés. La vie s'arrangeait pour elle et son copain Zola, eux qui avaient vécu des moments difficiles. Le jeune homme se souviendrait à jamais de leur rencontre et du nuage gris qui s'était longtemps tenu tout au sommet du crâne de l'anglaise. Il lui avait prédit à cette époque que le vent finirait par tourner et il avait eu raison. Il n'avait jamais été aussi heureux de ne pas avoir tord. Le gamin de Kenzo vint alors se jeter dans les bras de Sawyer ce qui mit fin à sa rêverie. Il le serra fort contre lui. Il l'appréciait beaucoup ce jeune homme rempli de bonté. La brunette et Zola avaient fait du bon travail et continuerait de le faire à l'avenir. « On commence par quoi ? » demanda-t-elle. « Bonne question! On a toute la soirée devant nous. Pourquoi pas faire un tour de grande roue?  As-tu peur des hauteurs Louis? » demanda Sawyer. Il ne connaissait pas les limites du gamin, parce que le problème, c'était que lui n'en avait aucune. En tout cas, ils ne feraient sûrement pas les manèges les plus intenses, puisqu'il y avait des limites de grandeur, mais une chose était certaine, Sawyer ne partirait pas d'ici sans être aller dans les autos tamponneuses! « Et il ne faut pas oublier de manger de la barbe à papa! C'est obligatoire! » ajouta Sawyer. Lui aussi avait des étoiles dans les yeux.


© MADE BY LOYALS.


@kenzo a. armanskij
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modératrice
Modératrice
» Date d'inscription : 27/05/2014
» Messages : 1284
» Pseudo : .KENZO (Louise)
» Avatar : kaya scodelario
» Âge : vingt-six ans depuis le sept novembre.
» Schizophrénie : shiraz m. monroe (t. oman) , solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & charlie o. maas-cahill (f. gustavsson)
# Re: i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
message posté Dim 4 Juin - 17:51 par Kenzo A. Armanskij
i'm on a rollercoaster that only goes up my friend
Sawyer & Kenzo

✻✻✻ Je n'avais pas eut une enfance heureuse. Elle était comblée de vides, de moments d'attente et de solitude. Alors, pour tenter d'être la meilleure mère possible, je faisais tout ce que mes parents ne m'avait pas donné. De l'attention, des sorties en famille, des moments de rigolades. Et ça fonctionnait. A chaque nouvelle entrevue, mon petit garçon se faisait de plus en plus enjoué et excité à l'idée de passer un moment avec moi. Au tout début, lorsque j'avais débarqué au foyer, j'étais constemment en train de réfléchir à mes faits et gestes. Mais avec le temps, j'avais pris l'habitude d'être mère. C'était un automatisme de prendre sa main pour le garder près de moi. C'était devenu normal de le serrer dans mes bras et de le couvrir de bisous. Nous agissions comme si les années de nous avait pas séparé. Comme si j'avais assisté à ses premiers mots, ses premiers pas, sa première rentrée des classes. J'avais été absente durant les premières années de sa vie, mais il ne m'en voulait pas. Il comprenait. Il était si intelligent. En arrivant dans Hyde Park, je sentis sa joie et son excitation. Je le voyais sautiller dans tous les sens et je ne pouvais m'empêcher de le sourire de le voir si heureux. Je ne pouvais effacer toutes ces années perdues, mais je pouvais rendre les suivantes plus belles encore. On arriva auprès de Sawyer, et ce dernier semblait lui aussi enchanté de se retrouver là, en notre compagnie. Je ris à sa réponse et regardais Louis. « Je pense aussi, tu as eut une super idée. Et ouais, ça va très bien et toi? » Elle était loin l'époque où Sawyer était venu frapper à ma porte dans l'idée d'apporter de l'aide à une jeune femme battue. J'eus un sourire en me disant que c'était agéable de ne pas mentir, de ne plus prétendre aller bien par peur de déranger. On se mit en marcher et je demandais à Sawyer le programme. Il proposa la grande roue et je tournais la tête vers Louis. Trop occupés à regarder les stands de bonbons, il mit du temps à réagir et tourna brusquement la tête vers Sawyer : « On va faire un tour d'avion? » Surprise, j'éclatais de rire et posais ma main devant ma bouche pour qu'il ne le remarque pas. Mais Louis tourna la tête vers moi en fronçant les sourcils, l'air boudeur. Je pouvais déjà deviner le : Pourquoi tu ris, maman? Il croisa les bras et j'ébourriffais ses cheveux bouclés en tournant la tête vers Sawyer : « Je pense que ça veut dire non : ça entend vraiment ce que ça veut les gosses hein. » Je me baissais vers Louis et l'embrassais sur le front. Il cessa de bouder et leva la tête vers Sawyer et insista : « Mais un jour tu m'emmèneras dans ton avion tonton Sawyer? » Je souris et levais les yeux vers la grande roue. Pour le coup, c'était moi qui avais le vertige. Mais j'étais assez mature pour surmonter mes peurs. On s'ajouta à la file d'attente et j'entendis Sawyer parler de barbes à papa. Le visage de Louis s'illumina et je levais les yeux au ciel. Ce gamin allait finir obèse à force de tant d'excès. Mais c'était soir de fête. Je souriais et me léchais les lèvres en glissant à Sawyer : « Ca tombe bien, parce que j'adore ça. Et un gros burger aussi, avant la barbe à papa. » Louis poussa un cri de joie et j'éclatais de nouveau de rire en tournant la tête vers Sawyer pour chercher sa complicité. Lui aussi riait en regardant le petit sautiller partout. C'était toujours ainsi avec Sawyer, peu importe nos soucis, nous sortions de nos moments passés ensembles le coeur léger, les abdominaux douloureux à force d'avoir trop rit, et le sourire aux lèvres.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# Re: i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
message posté Lun 5 Juin - 0:58 par Sawyer Murphy
❝ i'm on a rollercoaster that  
only goes up, my friend  

SAWYER & KENZO.

Kenzo allait réellement bien et ça se voyait. Il n'y avait pas de tension sur les traits de son visage comme par le passé.  L'entendre le lui confirmer lui donna encore plus le sourire. Sawyer avait toujours eu du mal à la croire lorsqu'elle disait que ça allait. Il n'avait jamais été dupe parce qu'il la connaissait que trop bien. Il savait que Kenzo avait souvent menti par le passé en cachant sa peine derrière de faux sourires, mais ce n'était plus le cas. Elle était désormais sincère et le jeune pilote ne pouvait pas demander mieux. Sawyer était donc terriblement heureux pour elle et ça mettait de la joie dans sa journée de passer du temps avec la jeune femme et son fils. Elle lui confirma également que c'était une belle idée que de venir ici. C'était l'endroit idéal pour les enfants comme pour les moins jeunes qui possédaient encore une once de jeunesse. Alors que Louis regardait avec admiration les stands de bonbons en tout genre, l'américain proposa la grande roue comme première attraction. C'était soft et ça permettait de voir tout ce qu'ils pourraient faire par la suite. Mais c'était en admettant que personne n'ait peur des hauteurs. Cela prit quelques instants avant que le fils de Kenzo ne réagisse. Au final, il se retourna et leur sorti un  « On va faire un tour d'avion? ». Sawyer ne put s'empêcher de rigoler. La brunette tenta de cacher le sien, mais c'était peine perdu. Le gamin avait beau n'avoir que six ans, il était extrêmement brillant et ça se voyait. Il lui demanda d'ailleurs la raison pour laquelle elle riait. « Je pense que ça veut dire non : ça entend vraiment ce que ça veut les gosses hein. » lui dit Kenzo. Sawyer fit un clin d'oeil à Louis.  Ce dernier lui demanda si un jour, il pourrait l'emmener dans son avion à lui. « Un jour, quand tu seras vraiment plus vieux, tu viendras faire un vrai tour d'avion avec moi... » lui promit le jeune homme. Il perçut alors le regard de sa meilleure amie sur lui et il se reprit. « oui, quand tu auras mon âge... C'est à dire, très très vieux! » lâcha-t-il, amusé. Il avait tout de même vingt ans de plus que Louis, alors oui, c'était vieux en comparaison. Mais Sawyer ne se considérerait jamais comme tel. Il souhaitait garder son cœur jeune encore bien longtemps.

Ils se dirigèrent donc vers la file de la Grande roue. Elle était assez courte, alors ils n'auraient pas à patienter trop longtemps. Heureusement, parce qu'ils avaient d'autres attractions à faire tout de même!  « Ca tombe bien, parce que j'adore ça. Et un gros burger aussi, avant la barbe à papa. » lui dit Kenzo lorsqu'il parla de barbe à papa. C'était un classique incontournable. « Bon, avec toutes ces idées, j'ai faim maintenant! » lâcha le jeune consultant. Il eut un sourire alors que c'était à leur tour de monter dans le manège.  Il en avait d'ailleurs mal aux joues à force d'alterner entre sourire et rires. C'était tellement parfait. Ils montèrent lentement vers le ciel qui était magnifique à cette heure. Il n'y avait pas de nuage à l'horizon et il y avait une légère brise. « regarde Louis! Comme c'est beau! » dit le jeune homme, les étoiles dans les yeux.


© MADE BY LOYALS.


@kenzo a. armanskij
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modératrice
Modératrice
» Date d'inscription : 27/05/2014
» Messages : 1284
» Pseudo : .KENZO (Louise)
» Avatar : kaya scodelario
» Âge : vingt-six ans depuis le sept novembre.
» Schizophrénie : shiraz m. monroe (t. oman) , solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & charlie o. maas-cahill (f. gustavsson)
# Re: i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
message posté Lun 5 Juin - 23:47 par Kenzo A. Armanskij
i'm on a rollercoaster that only goes up my friend
Sawyer & Kenzo

✻✻✻ C'était merveilleux de devenir maman. Si au début, lors de la grossesse, j'avais tout detesté, avec le recul je me souvenais de moments heureux. Lorsque j'avais vu mon ventre se déformer sous ses mouvements, lorsque je l'avais senti bouger à l'entente de ma voix. Lorsque Zola s'était endormi la main sur mon ventre, protecteur. Je l'avais aimé cet enfant, avant même qu'il n'existe. Mais j'avais eut peur, et la peur m'avait aveuglé. Elle m'avait rendu malade, m'avait fait rejeter le fond de mes entrailles. Pour rien. Je posais mon regard sur Louis et je souris. Il avait suffit que je croise ses grands yeux gris pour le reconnaître. Pour savoir, pour comprendre. Et je le voyais heureux, comblé. Après avoir laissé un si grand vide dans son coeur. Je ne m'étais pas battue pour lui. J'avais refusé de voir son corps. Je le pensais mort né, pas terminé. A peine humain. Alors qu'il respirait, alors qu'il pleurait dans les bras d'une autre qui tentait de devenir sa maman. Mais Louis n'avait jamais oublié le cocon dans lequel il s'était mit à exister. Le lien d'une mère à son enfant était imbrisable. Louis était dans son monde, mais assez intelligent pour comprendre le monde réel. Je ris en l'entendant demander si on allait faire un tour d'avion. Sawyer, toujours prêt à donner le sourire à Louis, lui promit de l'emmener avec lui. Mais je lui adressais un sourire sévère. Louis était trop malin, à peine allait-il atteindre mon épaule qu'il balancerait à nouveau cette promesse. C'était futé les enfants. Alors, Sawyer se reprit et j'affichais un sourire satisfait. Je n'aimais pas l'avion, j'avais le vertige. A vrai dire, je n'avais jamais prit l'avion. Mais j'avais cru perdre mon père dans les attentats du onze septembre. Un traumatisme indéllébile. Je soupirais doucement et suivais Sawyer jusqu'à la file d'attente de la grande roue. Encore des hauteurs, mais c'était raisonnable. On se mit à parler de barbe à papa, et moi de burger. Sawyer déclara qu'il commençait à avoir faim et je ris. Parce que moi aussi. La conversation m'avait ouvert l'appétit. « Après la grande roue, on fera les stands de jeux pour digérer avant de faire des trucs vomitifs. » Je ris. Louis devait avoir le ventre pleint pour tant d'émotions. Je ne le connaissais pas encore assez, je ne connaissais pas son état de santé, sa manière à gérer le stress et la fatigue. Je devais être attentive. On monta dans une des nacelles, et Sawyer interpella Louis pour lui montrer la vue. Louis posa ses mains sur le bord et poussa un wouaaaah tout doucement. Je souris, et regardais moi aussi. Puis, je sortis mon téléphone et pris les deux garçons de dos en photo. Je regardais la photo et l'envoyais à Zola accompagné d'un message qui disait « La tête dans les étoiles. » Je souris et restais bien assise, peu rassurée à mesure que la nacelle grimpait. Un peu inquiète, je vérifiais que toutes mes poches étaient bien fermées, et fis de même pour celles de Louis. Il se tourna vers moi, me regarda et pouffa de rien. Il posa sa tête sur ses mains en continuant de contempler la vue et glissa quelques mots à Sawyer que je n'entendis pas. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je demandais : « Qu'est-ce que racontes crapule? » Sawyer et Louis se retournèrent vers moi et pouffèrent comme des gosses. Je croisais les bras, un peu vexée. Oui, j'avais peur, et alors? Tout le monde avait ses peurs, plus ou moins débiles.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# Re: i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
message posté Mar 6 Juin - 3:39 par Sawyer Murphy
❝ i'm on a rollercoaster that  
only goes up, my friend  

SAWYER & KENZO.

Sawyer avait toujours aimé les fêtes foraines. Les auto tamponneuses surtout, mais également tous les petits stands où il était possible de gagner des petites choses comme des peluches. Mais ce qu'il aimait encore plus c'était les manèges qui filaient à grande vitesse et qui te virait le cœur à l'envers. Le jeune homme savait que ce n'était pas ici qu'il serait en mesure d'en trouver, mais au moins, la grande roue était assez haute pour une légère poussée d'adrénaline. C'était d'ailleurs cela qu'il recherchait. Il avait tout essayé dans la vie, saut en parachute, bungee, etc. Il s'était également fait la promesse qu'un jour il réussirait à faire toutes les montagnes russes qui existaient en ce bas monde. Il aurait bien aimé trouver une âme qui aurait les mêmes ambitions que lui. Il avait cru un long moment que ce serait Evie, mais il n'était plus tellement certain qu'un jour ça arriverait. Plus le temps passait et plus ses chances diminuaient. Soupirant, Sawyer préférait vivre l'instant présent que de se laisser aller à penser au passé.  Il était heureux en ce moment. Le jeune américain avait de très bons amis, de bons colocs. Il ne pouvait pas demander mieux pour l'instant. Il s'amusait beaucoup en ce moment.  « Après la grande roue, on fera les stands de jeux pour digérer avant de faire des trucs vomitifs. » dit la brunette en riant. « ouais, bonne idée! J'ai aucune envie de me retrouver avec ton vomi sur moi! » lâcha Sawyer en lui faisant un clin d'oeil. « Tu es certaine d'assumer? » demanda-t-il en s'installant dans la nacelle de la grande roue. Il connaissait sa peur des hauteurs. Mais si elle n'avait rien dit, probablement que ça allait bien aller. Du moins, le jeune pilote d'avion l'espérait. Il ne voulait pas qu'elle soit malade ou qu'elle soit trop nerveuse. Ce n'était pas le but de la soirée. Alors qu'ils montaient dans les airs, Sawyer s'exclama sur la vue aux alentours, interpellant Louis au passage. Il eut droit à un wouaaaah  de sa part. Du haut de ses six ans, il était terriblement impressionnable. C'était mignon à souhait!  « Qu'est-ce que racontes crapule? » lâcha finalement Kenzo après que Louis eut dit quelques mots à Sawyer tout bas. Ces derniers se retournèrent vers la brunette  et pouffèrent de rire. Cette dernière croisa les bras, un peu vexée. « Arrête! Tu devrais me voir dans la mer.... j'ai une peur bleue des requins, alors je peux comprendre! » lui dit Sawyer se rapprochant d'elle. Il ne voulait pas se moquer d'elle, loin de là. Il passa son bras autour de son épaule pour tenter de la rassurer. Avec ses amis les plus proches, il faisait souvent ce genre de choses. Mais il tâchait de le faire le moins souvent possible devant Zola, lui qui avait un tempérament un peu jaloux, malgré le fait qu'il n'y aurait jamais plus que de l'amitié entre Sawyer et Kenzo. « Concentre toi sur la vue, ça va t'aider! » ajouta-t-il. La nacelle s'arrêta tout en haut de la grande roue. Ils allaient rester là au moins un bon cinq minutes. C'était cela qu'il avait vu sur la pancarte en bas. « Est-ce que c'est la première fois que tu fais ce manège Louis? » demanda Sawyer. Il ne connaissait pas encore bien le gamin, mais il avait l'intention d'en apprendre un peu plus sur lui. En tout cas, il l'appréciait déjà beaucoup, même si ça ne faisait pas longtemps qu'ils se voyaient.

© MADE BY LOYALS.


@kenzo a. armanskij
Revenir en haut Aller en bas
i'm on a rollercoaster that only goes up my friend (kenzo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» ✝ maybe i like this rollercoaster ; 22/02 ; 13h58
» Goin' Faster than a rollercoaster ▬ Robin & Blue
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» Become somebody else - Los angeles ϟ we want become your friend !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster :: Hyde Park-