Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

what in the world is a hangover cure ? (andy)

avatar
I’LL WALK FOREVER WITH STORIES INSIDE ME THAT THE PEOPLE I LOVE THE MOST CAN NEVER HEAR

» Date d'inscription : 23/04/2014
» Messages : 11716
» Pseudo : hellfire. / Léa
» Avatar : ashley victoria benson.
» Âge : twenty-six years of french fries.
# what in the world is a hangover cure ? (andy)
message posté Sam 3 Juin - 10:48 par Evie B. Williams

♢♢♢
/ andy & evie /

. haIf you think you've had too much of this life, well hang on. everybody hurts, take comfort in your friends. everybody hurts don't throw your hand, oh no. don't throw your hand if you feel like you're alone . Evie jeta son téléphone sur le coté de du lit en grognant. Sa tête tournait encore et encore, comme si le lit était un manège de fête foraine. Et puis la jeune femme prit conscience de l’environnement qui l’entourait. Des vêtements sales partout sur le sol, des masques qui semblait sortir d’un mauvais épisode de Grey’s Anatomy, des bouquins et feuilles de croquis de femmes nues partout. Elle hésité encore une chambre de chirurgiens et une chambre d’étudiants en art qui découvrait les corps de femme pour la première fois. La jeune femme se rendit compte que ce n’était pas du tout sa chambre… 
Ni même la chambre d’un de ses frères et soeurs. 
Et ce ronflement qui d’émerger de l’autre côté du lit n’était pas à ce qu’elle s’attendait. Elle sursauta à ce bruit qui résonna dans sa tête un million de fois. Des flashbacks de sa soirée de la veille revenait comme de mauvaises épisodes de séries B. De l’alcool, des shots de téquila, du citron, des rires, des vêtements qui tombaient sur le sol etc etc. Evie se releva sur le bord du lit en sous-vêtements et porta ses mains à sa tête. Bon dieu que ça faisait mal. Une marteau-piqueur avait élu domicile dans sa tête et la lumière du jour qui entrait dans la chambre n’aidait en rien du tout. Evie se sentait comme une ado qui venait d’avoir sa première cuite, douloureuse et martelante. La blonde se dit qu’elle ne tenait plus du tout l’alcool, du moins plus du tout comme ça, pas à vingt-six ans. Elle avait clairement trop bu, et le pire dans tout ça c’est qu’elle n’avait aucune idée de la personne qui se tenait à ses côtés. Sa montre indiquait presque onze heure du matin et il était hors de question qu’elle reste plus longtemps ici. 
Elle qui voulait s’amuser, n’avait pas été déçue, elle voulait oublier sa semaine pourrie, Sawyer, sa dispute avec sa soeur Daisy, la pénurie d’essence pour son food-truck. Bref.

Sortant de chez cet inconnu, lunettes de soleil qu’elle portait la veille enfoncée au fond de sa tête. Elle aurait bien voler une casquette a cet inconnu mais elle aurait eu peur d’attraper des poux… Oui Evie Williams n’était pas très commode lorsqu’elle avait la gueule de bois, pas commode du tout. Jetant un oeil à son téléphone et les 4% de batterie restant, la blonde laissa échappait un soupir de fatigue et d’énervement. Elle laissa un message à sa meilleure amie Andy qui, par chance, habitait à quelques blocs d’elle. « C’est moi, je suis pas loin j’arrive, petit déjeuner inclus… Trashy Evie est de retour, et la marche de la honte n’a jamais autant bien porté son nom. »
La blonde passa à la boulangerie pas loin de chez Andy et Lydia, histoire de remplir son estomac de matière autre que des restes d’alcool. Entrant dans l’immeuble de ses deux amies, Evie se rendit compte que Lydia était en week-end quelque part avec qui quelqu’un dont on ne devait pas prononcer le nom. 
Oui, Evie Williams comparait l’infidèle petit-ami de Lydia d’un nom d’un des meilleurs personnages d’Harry Potter. La dimanche matin et la cuite ne faisait pas bon ménage chez la jeune chef cuistot. Elle avait donc pris beaucoup trop à manger pour deux personnes. Sachant qu’elle avait l’estomac en boule, Evie ne comptait pas manger beaucoup sous peine de repeindre la salle de bains de ses amies. Tant pis, Andy en aurait plus pour elle.
Son amie ouvrit la porte encore en pyjama et les cheveux en bataille. « Sans commentaire Andy… Tu as une mine affreuse mais je pense que la mienne doit être encore pire. » Evie grogna en se grattant la tête et pris le chemin de sa pièce préférée chez n’importe qui. La cuisine. Elle connaissait cet appartement aussi bien que le sien, en même temps à force de venir ici tout le temps.. Evie commença à faire du café, sortie des tasses et s’assit en face de sa meilleure amie. 
« Café avec du lait ?  T’as des Doliprane quelque part ? Je sens que ma tête va exploser…  »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
running through the
waves of love.

» Date d'inscription : 20/12/2014
» Messages : 1694
» Pseudo : reloulou, paper brain.
» Avatar : zoey francis deutch.
» Âge : vingt-cinq ans.
» Schizophrénie : sam (qui aime rhys) & maggie (l'aigrie).
# Re: what in the world is a hangover cure ? (andy)
message posté Ven 30 Juin - 1:42 par Andy Baxter
♢♢♢
/ she's my girl, my supergirl /

. you can tell by the way she walks that she's my girl. and then she'd say: it's okay, i got lost on the way. but i'm a supergirl, and supergirls don't cry. and then she'd say: it's alright, i got home late last night. but i'm a supergirl, and supergirls just fly . Étalée dans son lit en position diagonale, la moitié de ses jambes pendant dans le vide, Andy émit un grognement en voyant l’heure sur son réveil. 11h du matin. Elle n’avait pas fermé l’oeil de la nuit. Et elle n’était pas du genre à faire comme ces ovnis qui contraient les nuits blanches par toujours plus d’activité, comme partir faire un footing à 6h du matin ou s’avancer dans son travail. Non, la brune n’était pas de ces spécimens là. À la place, elle préférait rester dans son lit, dans la position la moins confortable du monde, à regarder les minutes défilées tout en réfléchissant à comment elle pourrait atteindre la cuisine sans avoir à se lever. Un autre jour, elle aurait simplement appeler sa colocataire en la suppliant de lui rendre ce service, mais ce matin, Lydia n’était pas là. Elle n’était jamais là quand on avait vraiment besoin d’elle. Un week end en amoureux, qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre. Elle l’abandonnait, oui. Un nouveau grognement se fit entendre alors que son téléphone vibrait -mais où, c’était un mystère. Détective Baxter se mit en quête du petit appareil qui lui avait coûté un bras et qui était déjà fêlé, avant de le retrouver dans sa taie d’oreille. Ça expliquait l’énorme trace rectangulaire sur sa joue, un autre mystère de résolu. Elle s’était sûrement trompée de vocation.
Un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle parvenait à déceler un message d’Evie. Ou plutôt de Trashy Evie. Son Evie préférée, la plus drôle, à n’en pas douter. Elle était déjà excitée par l’histoire sans avoir la moindre idée de ce que sa meilleure amie avait bien pu faire. Ça ne pouvait être que drôle, de toute manière. Sachant que sa matinée regagnait quelques peu en intérêt, Andy s’installa un peu plus confortablement contre sa tête de lit avant de passer à son activité matinale de toujours : checker les réseaux sociaux de ses exs. Tout y passait : snapchat, instagram, facebook, twitter pour les derniers survivants. Elle restait informée, après tout, il n’y avait rien de mal à cela. Et puis, ces derniers temps, elle avait des doutes sur Dick. Il semblait être retombé dans ses anciens travers, et elle ne voulait pas être la bonne poire de l’histoire, une seconde fois. Seulement, elle n’était pas douée pour voir que leur relation était vouée à l’échec. Ce n’était pas son job. C’était celui de Miles, mais ce dernier avait décidé de faire le mort, l’abandonnant lui aussi. Il n’était pas là pour lui dire qu’elle faisait une énorme erreur. Il n’était pas là pour la pousser à lâcher cet abruti. Il n’était pas là, tout court. Et elle avait bien trop de fierté pour lui demander de revenir. Quoi que, elle n’avait pas vraiment de fierté, surtout avec ses amis, mais elle ne voulait pas se prendre un nouveau vent. Elle le laissait respirer, selon ses désirs. Elle ne pouvait même pas l’épier sur les réseaux, il n’avait jamais été actif. Il faisait tout pour l’énerver.
Passant en revue la story de 360 secondes de Dick, elle fut frappée de voir une photo de lui entrain de poser avec une girafe de 2m de jambes sur un D de poitrine. Choquée par ce cliché, elle s’empressa de le screener, avant que la sonnerie ne se fasse entendre. Parfait, sa meilleure amie était là, elle allait pouvoir pousser son scandal. Ouvrant la porte, Andy ne put s’empêcher de pouffer face à l’allure d’Evie. Une telle dégaine méritait presque un post sur facebook. « Sans commentaire Andy… Tu as une mine affreuse mais je pense que la mienne doit être encore pire. » Au moins, elles avaient toutes les deux très peu dormi, mais sûrement pas pour les mêmes raisons. Elles se dirigèrent vers la cuisine tandis que sa meilleure amie préparait déjà le café. Andy, quant à elle, anticipa ses besoins et fit fondre un doliprane dans un grand verre d’eau. « Café avec du lait ?  T’as des Doliprane quelque part ? Je sens que ma tête va exploser…  » Fière d’y avoir déjà pensé, Andy lui déposa le verre devant ses yeux, s’attendant à des applaudissements. « Cul sec. » Prenant place devant Evie, elle commença à fouiner dans le sac que son amie avait ramener, pouvant déceler une odeur de croissants à deux kilomètres à la ronde. Elle en piocha un, le gardant de côté en attendant son café. Lui déposant son téléphone avec la photo de Dick en plein écran, Andy croisa les bras, interrogeant son amie du regard. « Qu’est-ce t’en pense ? Il se l’ait faite, c’est sûr. Même moi je me la serrais faite ! » Elle prenait une mine boudeuse, mais elle pensait réellement ce qu’elle disait. « Je vais le quitter. » Élue phrase la plus prononcée de ces quatre derniers mois. Evie avait l’habitude. « Bon et toi alors, qu’est-ce qui t’est arrivé ? T’as vraiment une sale tête. »

Revenir en haut Aller en bas
what in the world is a hangover cure ? (andy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» 06. [Freeman's] Cure for Hangover...
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-