Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

we are star crossed, my darling (w/brimie).

avatar
some roses have steel thorns.
» Date d'inscription : 23/08/2016
» Messages : 1163
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : lily james.
» Âge : vingt-sept ans, née le 28 août.
» Schizophrénie : lola barnett (a. debnam-carey) & frieda hawkins (k. bazan).
# we are star crossed, my darling (w/brimie).
message posté Lun 5 Juin - 0:34 par Briar Rosenwald
and her smile - it forges galaxies and fosters life in a barren world but oh, her rage - it shatters the stars and brings constellations to their knees. ✻✻✻ Le froid avait laissé place à la pluie puis au soleil et encore à la pluie. Briar voyait les jours, semaines et mois défilés devant ses yeux et avec le temps, les jours se ressemblaient tous sans qu’elle puisse y changer quoi que ce soit. C’était ainsi. Bientôt, l’année se terminerait et elle devrait dire au revoir aux enfants de sa classe avant de recommencer à zéro. La dernière journée était toujours la plus douloureuse après tout, elle passait la majorité de son année avec eux, à leur apprendre des choses. Sauf que Briar préférait ne pas s’attarder sur ce point-là préférant penser à des choses plus joyeuses. Par exemple, sa prochaine rencontre avec Minnie Van Halen. La dernière fois qu’elles s’étaient vues remontait à un longtemps, mais elles communiquaient parfois via sms. C’était mieux que rien. Au moins, Briar avait son numéro et savait où elle pouvait retrouver l’avocate/écrivaine au cas où elle perdrait son portable ou qu’on lui volait et c’était sa troupe de théâtre : the juliettes. C’était un détail qui n’avait pas échappé à Briar et dont elle se rappellerait pour toujours, probablement. Les problèmes de mémoire, ça ne connaissait pas Briar ou alors très peu.
D’ailleurs, ça lui donnait une idée qui lui semblait mieux que de rester enfermée dans sa chambre à corriger les petits travaux de ses enfants et coller des petits animaux collants au coin de la page pour les féliciter du beau travail. C’était peut-être un dimanche, mais Briar n’avait pas envie de rester enfermée chez elle. Certes, elle pourrait se joindre à Riley et Jamie sauf que l’envie n’était pas présente. Elle avait de l’amitié pour les deux demoiselles, mais parfois, Briar n’avait pas envie d’être avec elles. D’où pourquoi elle s’était réfugiée dans sa chambre très vite en revenant de chez ses pères où elle avait mangé un bon repas. Briar était impossible à ce sujet-là : trop paresseuse pour cuire quoique ce soit, elle se rendait régulièrement à la maison Rosenwald pour manger et quitter une heure après le repas en remerciant ses pères. À vingt-sept ans, elle ne devrait plus faire ça sauf qu’elle le faisait toujours. Un jour, elle serait une véritable adulte. Un jour, elle accepterait les responsabilités qu’apportaient être un adulte. Pour le moment, elle se contenait de payer ses affaires.
Revenant à la réalité, Briar lâcha son stylo et se releva de sa chaise. Deux minutes plus tard, elle quittait l’appartement en souhaitant, au passage, bonne soirée à ses colocataires. « Bonsoir. » lâcha-t-elle doucement pour ensuite afficher un sourire aux coins des lèvres. Elle espérait ne pas l’avoir trop terrifiée après tout, il était assez tard et Minnie semblait être seule ce qui n’était pas rassurant du tout. Raté. Elle venait de donner une sacrée frousse à Minnie. « Pardon, je ne voulais vous faire peur. » Voilà qu’elle recommençait à vouvoyer Minnie alors qu’elles étaient très loin du vouvoiement. Non, depuis leur dernière rencontre, elles se tutoyaient. Sa main allait se déposer sur l’épaule sans réellement savoir ce que ce geste allait apporter tandis que son autre main tenait toujours cette bouteille de vin rouge qu’elle avait achetée sur le chemin. « Ça va ? » demanda-t-elle finalement, lèvres pincées.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
we are star crossed, my darling (w/brimie).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» (adrian) star crossed lover
» Star-crossed ... Writers ϟ Robin & Jules
» Star Wars Pocket Models TGC
» sable, caniche star
» [Partenariat] Star Wars: Clone Wars Rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Hammersmith-