Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

don't grow up, it's a trap / ft jamie

i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 12825
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : 30, didn't have a choice
» Schizophrénie : Riley & Peter & Diana & Alexander
# don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Jeu 8 Juin - 10:52 par Jake O. Cavendish
There's something about a roller coaster that triggers strong feelings, maybe because most of us associate them with childhood. They're inherently cinematic; the very shape of a coaster, all hills and valleys and sickening helices, evokes a human emotional response. ✻✻✻ Pour la première fois depuis bien longtemps, la vie de Jake est véritablement remplie, et pas que par son travail. Celui-ci est même passé au second plan, ce qui n’est presque jamais arrivé. Mais il faut dire qu’il a beaucoup d’autres choses en tête. Timéo d’abord, bien sûr. Avec la découverte de sa paternité, la majeure partie du temps de Jake est réservée à son fils, dès qu’il peut l’avoir avec lui. Pas assez à son goût, mais il préfère en profiter un maximum déjà. Ce qui n’est pas toujours facile avec son travail, et l’emploi du temps de Lou. Ils ont réussi à trouver quelques compromis mais tout n’est pas encore parfait. Tout ça remplit bien la vie de Jake et, même s’il a nettement réduit ses heures supplémentaires au travail, il n’est pas moins occupé pour autant. En plus, il a décidé de s’engager dans une association pour aider les victimes de la guerre, plutôt que de fuir son traumatisme et de l’enfouir bien profond. C’est important pour lui, et il regrette de ne pas avoir commencé plus tôt. Malgré le temps que ça lui prend, c’est quelque chose qu’il est heureux de faire, dès qu’il a un peu de temps.
Avec tout ça, Jake a bien besoin de se détendre, et cette journée tombe à pic. C’était parti d’un simple délire. D’une photo envoyée avec un commentaire rigolo. Timéo sur un manège, aux anges, et Jake qui dit être en manque de manèges lui-même. C’était parti de là, tout simplement, et voilà comment il s’est retrouvé avec Jamie, dans un train de banlieue, en direction d’un parc d’attraction, en périphérie de Londres. C’est souvent de délires comme ça que partent certaines idées entre eux, des envies qui sortent de nulle part. Sur beaucoup de points, ils se ressemblent, malgré de nombreuses différences. Et c’est sans doute pour cela que son amitié avec Jamie prend de plus en plus de place et d’importance dans sa vie. Encore un changement auquel il ne se serait pas attendu, il y a moins d’un an. Mais depuis l’été dernier, beaucoup de choses ont changées, et pas forcément dans le mauvais sens du terme. Et Jake est heureux de pouvoir passer cette journée avec Jamie.
Après s’être occupés dans le train à l’aide d’un jeu de cartes, pour que le trajet d’une heure passe plus vite, ils arrivent enfin à destination. Un court trajet en navette plus loin, et ils sont enfin arrivés au Thorpe Park. Jake observe les lieux, impatient de profiter du parc toute la journée, alors qu’ils attendent dans la file d’attente. Ils ont déjà réservé les billets, ce qui leur permet de passer plus vite et, un jour de semaine, il n’y a pas grand monde. Le soleil est là, toutes les conditions sont présentes pour passer une bonne journée. « Tu veux commencer par quoi ? » Demande-t-il en dépliant le plan, une fois qu’ils sont à l’intérieur. « Par là, il y a pas mal de montagnes russes. Et de l’autre côté, leur fameuse maison hantée. Il paraît qu’elle fait vraiment peur. Moi j’attends de voir pour y croire. »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
You only live once, but if you do it right, once is enough.
avatar
You only live once, but if you do it right, once is enough.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 3483
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Rachel, Sloan & Nina.
# Re: don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Ven 9 Juin - 0:12 par Jamie E. Jones-Collins
Because the greatest part of a road trip isn’t arriving at your destination. It’s all the wild stuff that happens along the way. ✻✻✻ Le voyage me semble passer à une vitesse folle. Nous n’avons même pas spécialement le temps de discuter, préférant jouer aux cartes pour passer le temps. C’est une bonne idée, sinon je pense que j’aurais pu dormir tout le temps, ce qui n’aurait pas fait de moi la meilleure compagnie. Le trajet d’une environ une heure, et je jurais que nous sommes partis depuis moins que cela, quand nous arrivons enfin. Une fois devant le parc, je n’en reviens pas que nous soyons réellement là. Tout est allé tellement vite, que cela me semble complètement fou d’être Thorpe Park avec Jake aujourd’hui. L’avantage d’un parc d’attraction, ce que ce n’est pas vraiment romantique, et qu’il est donc plus facile pour moi de ne pas divaguer, surtout après ses derniers temps. J’ai toujours eu tendance à ne pas savoir me maîtriser, à me faire des films et à vouloir draguer toutes personnes du sexe opposé, mais Jake a réussi à devenir un vrai ami. Seulement maintenant, voilà que je recommence à me faire des films, et à me sentir légèrement mal à l’aise par moment. Je me déteste pour cela, parce que j’aime beaucoup Jake et que je ne voudrais pas tout gâcher encore une fois. D’autant plus qu’il n’y a vraiment rien entre nous, du moins de son côté. J’aurais dû refuser, trouver un prétexte, mettre un peu de distance pour que je puisse réussir à me calmer. Mais je n’ai pas pu, parce que l’on passe toujours des bons moments ensemble, que l’on s‘amuse bien, et qu’il serait dommage de tout laisser tomber à cause de moi. Je suis habituée cependant, je devrais réussir à gérer. Je ne sais pas pourquoi je suis tout le temps comme ça, comme si chaque homme que je connaissais devait forcément finir dans mon lit. D’autant plus qu’après, ils ne m’intéressent bien souvent plus. J’essaie donc de ne pas dire ou faire n’importe quoi, ce qui demande une extrême concentration. Je suis d’autant plus énervée, qu’il n’y a aucune raison pour que les choses changent. Je ne suis d’ailleurs pas sûre d’en avoir envie, pas si c’est pour au final perdre mon ami. Nous passons rapidement le point de contrôle, pour finalement nous retrouver à l’intérieur du parc. Je ne suis jamais venue, et j’ai bien envie de pouvoir en profiter. « Tu veux commencer par quoi ? » Je me penche légèrement vers lui et le plan pour pouvoir observer ce qui nous attend. Cela me semble immense, et je ne sais pas vraiment ce qui est le plus intéressant. J’aurais peut-être dû regarder sur Internet, avant de venir, histoire d’avoir une meilleure idée de ce qui nous attend. « Par là, il y a pas mal de montagnes russes. Et de l’autre côté, leur fameuse maison hantée. Il paraît qu’elle fait vraiment peur. Moi j’attends de voir pour y croire. » Je souris à sa remarque. Non qu’une maison hantée me fasse réellement envie, je ne suis pas très adepte du principe de s’infliger la peur soi-même. Je suis d’autant plus capable de crier, ce qui serait complètement ridicule. « Je dirais les montages russes d’abord. Je ne suis pas bien sûre d’avoir envie d’avoir peur tout de suite. » Ni même plus tard, mais je n’ai pas envie de gâcher la journée. Il pourrait très bien le faire tout seul, s’il y tient vraiment, cela ne me dérange pas. Puisque nous sommes décidés, nous commençons à marcher pour rejoindre les premières attractions. Il n’y a pas grand-monde, ce qui est une bonne chose, car cela signifie moins d’attente. Le parc est assez grand, et il nous bien quelques minutes pour rejoindre des manèges intéressants. « On commence par lequel ? » Il y en a plusieurs, tous différents et je ne sais pas lequel me tenterait le plus. De toute façon, j’espère que l’on pourra au moins tout essayer, ou presque. « Celui-là, ne semble pas avoir beaucoup de monde. » Tout en parlant, je pointe du doigt le dit-manège qui n’a effectivement pas une grande file d’attente. Je ne suis pas très fan d’attendre un moment avant de finalement faire un tour qui ne dure généralement pas très longtemps. Mais si la compagnie est agréable, cela rend tout de suite les choses beaucoup plus amusantes. Et je sais qu’avec Jake c’est le cas, c’est toujours le cas. Nous prenons donc place dans la file qui n’est pas très longue, pour commencer notre première attraction de la journée.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 12825
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : 30, didn't have a choice
» Schizophrénie : Riley & Peter & Diana & Alexander
# Re: don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Mer 14 Juin - 13:56 par Jake O. Cavendish
There's something about a roller coaster that triggers strong feelings, maybe because most of us associate them with childhood. They're inherently cinematic; the very shape of a coaster, all hills and valleys and sickening helices, evokes a human emotional response. ✻✻✻ Cela fait des années que Jake n’est pas allé dans un parc d’attractions, et il n’avait pas réalisé à quel point ça avait pu lui manquer. La dernière fois, ça devait être à l’université ; une virée entre amis. Depuis, ça ne lui était pas vraiment venu à l’esprit, jusqu’à ce que l’envie ressurgisse au cours d’une conversation avec Jamie. L’activité peut souvent être considérée comme enfantine. Après tout, ce sont les enfants qui adorent les manèges. Mais le parc dans lequel ils sont aujourd’hui n’est pas vraiment ciblé pour les enfants. Les adolescents au moins, ou encore les adultes. Ici, pas de musique enfantine, pas de manèges qui tournent sans intérêt. Ici, ce sont les attractions à sensation qui dominent, et la plupart sont même interdites aux enfants en dessous d’un certain âge.
Jake a beau considérer cette journée comme un souffle d’air frais dans sa vie bien remplie récemment, ce n’est pas non plus un besoin de s’échapper qui se traduit. Il est heureux de tout ce qui lui arrive, mais prendre un peu de temps pour lui, lui fera le plus grand bien. Surtout avec une si belle journée prévue, en compagnie d’une bonne amie. Parfait pour se détendre. Jamie et lui ont beau ne pas être amis depuis si longtemps que ça, la jeune femme a rapidement pris une place importante dans sa vie. Une amie à qui il parle quotidiennement ou presque, et avec qui la conversation et les rires viennent naturellement. A vrai dire, le seul moment où ils n’avaient pas su quoi se dire, c’était quand ils s’étaient rencontrés sur le bateau, en compagnie d’Hal. Mais c’est passé maintenant, même si Jake ignore pourquoi il a réagi ainsi. Il préfère passer à autre chose, et continuer de passer de bons moments avec Jamie. Et cette journée en est l’exemple parfait.
Après qu’ils soient entrés dans le parc, Jake laisse le choix à Jamie, pour les premières attractions. Ils ont toute la journée, ils auront sûrement le temps de tout faire, ou tout ce qui leur fait envie du moins. « Je dirais les montages russes d’abord. Je ne suis pas bien sûre d’avoir envie d’avoir peur tout de suite. » Selon Jake, ça serait davantage les montagnes russes qui font peur, plutôt qu’un train fantôme. Il paraît que celui de ce parc est particulièrement effrayant, mais ça reste une attraction où on est préparé à voir des monstres et autres créatures horribles. Seul l’effet de surprise peut créer un peu de peur. Alors tant mieux si Jamie choisit de commencer par les montagnes russes, même s’il est un brin curieux de découvrir leur train fantôme. En suivant le plan, ils arrivent rapidement à l’endroit où ils voulaient. De là, partent parmi les plus belles montagnes russes du pays. Rien de mieux pour bien commencer la journée. « On commence par lequel ? » Bonne question. Il y a le choix, presque trop. Jake regarde un peu de chaque côté, à la recherche d’un élément qui aiguillerait sa décision. « Celui-là, ne semble pas avoir beaucoup de monde. » Il suit le doigt pointé de Jamie, et hausse les épaules. Pourquoi ? En général, ce sont les manèges pour lesquels le temps d’attente est le plus long qui sont les meilleurs, mais ça ne veut pas dire que celui-ci sera mauvais non plus. Et ça leur permettra de commencer rapidement. Certes, les files d’attente ne sont pas si longues que ça comparé aux périodes de vacances ou de weekend, mais Jake est impatient de faire la première attraction de la journée. « Je te suis. » Dit-il alors qu’ils avancent vers la file d’attente. Jake essaye de mieux voir l’attraction, se penchant un peu sur le côté et en se mettant sur la pointe des pieds. « Tiens, je crois qu’on va être mouillés. J’espère que tu ne tiens pas trop à ton brushing. » Jake avait prévu le coup, en mettant des vêtements qui ne craignent rien, c’est toujours mieux pour une journée comme ça. Au moins, pas de quoi s’inquiéter, il peut s’amuser sans faire attention à autre chose. Mais il ne sait pas si Jamie a fait pareil. Pas facile d’en juger sans prendre le risque de la vexer. Elle est aussi jolie que d’habitude, mais il ne sait pas si elle fait partie de ces femmes qui passent des heures dans la salle de bain le matin. « Il fait beau, on devrait sécher vite. » La file avance doucement mais sûrement, et ils seront bientôt arrivés à la fin. « Ça faisait vraiment trop longtemps que je n’étais pas venu dans un parc d’attraction. C’était quand la dernière fois toi ? » Tant qu’à attendre, autant discuter en le faisant.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
You only live once, but if you do it right, once is enough.
avatar
You only live once, but if you do it right, once is enough.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 3483
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Rachel, Sloan & Nina.
# Re: don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Mar 4 Juil - 22:08 par Jamie E. Jones-Collins
Because the greatest part of a road trip isn’t arriving at your destination. It’s all the wild stuff that happens along the way. ✻✻✻ Je ne sais pas vraiment par quoi nous pouvons commencer, ni même ce qu’il y a vraiment ici. La vérité c’est que j’aurais accepté presque n’importe quoi, ce qui me rend vraiment pathétique. Je déteste quand je suis comme cela, mais je ne parviens pas à ne pas l’être. J’ai l’impression que je suis aussi sur le point de gâcher une amitié, parce que je ne peux pas m’empêcher de me faire des films. Je suis vraiment intenable avec une personne du sexe opposé, comme s’il m’était impossible d’avoir simplement un ami sans que rien ne se passe, ou ne se soit passé. C’est de la faute à cette stupide soirée sur le bateau. Depuis, je n’arrive pas à me sentir à l’aise à l’idée que Jake et Hal soient amis. C’est parfaitement ridicule, je le sais, mais je ne parviens pas à ne pas y accorder d’importance. J’espère seulement, que cela ne se voit pas, je ne voudrais pas que le sujet soit de nouveau aborder, ou bien qu’il me prenne pour une folle. Je ne sais pas pourquoi il faut que cela me revienne d’un seul coup, alors que nous sommes seuls, et ceux pour toute la journée. J’essaie de me concentrer sur le moment présent, le parc d’attraction, les gens autour, les montagnes russes et toutes ses choses, ce qui marche. Plus ou moins bien. Je ne parviens pas à être totalement à l’aise, ce que je pensais être terminé. Mais apparemment pas. Afin d’essayer de faire autre chose, je lui propose une attraction qui ne semble pas avoir trop de monde. Peut-être qu’elle n’est pas très intéressante, mais il faut bien commencer quelque part. « Je te suis. » Il ne nous reste plus qu’à attendre que vienne notre tour. Ce qui à mon avis est quand même le moins intéressant, et le plus pénible. « Tiens, je crois qu’on va être mouillés. J’espère que tu ne tiens pas trop à ton brushing. » Je tourne la tête pour essayer de voir, mais sans réel succès. C’est malheureusement presque toujours un risque dans un parc d’attraction. Hormis un peu de maquillage qui risquerait de couler, je crois que je ne crains pas grand-chose. « Ça devrait aller. » Mes cheveux ne sont pas lissés, ce qui déjà enlève tout risque de ce côté-là. La seule chose qui pourrait vraiment être embarrassante est d’avoir un tee-shirt transparent, mais je ne crois pas que ce soit le cas. Forcément, pour lui ça serait moins gênant. « Il fait beau, on devrait sécher vite. » C’est au moins une bonne chose. Pas que l’on puisse sécher vite, mais qu’il fasse beau. Le soleil et la chaleur ont toujours tendance à me mettre de bonne humeur. Nous avançons encore un peu, nous rapprochant un peu plus de notre tour. Il n’y a pas grand-monde, ce qui est un avantage, nous n’attendrons peut-être pas si longtemps tout au long de la journée. « Ça faisait vraiment trop longtemps que je n’étais pas venu dans un parc d’attraction. C’était quand la dernière fois toi ? » Très bonne question. Sur le moment, je dois avouer que je ne me souviens plus vraiment. Il me semble que mon frère était de la partie, mais pas le plus petit, ce qui doit remonter à quelques années. Ce n’est pas vraiment le genre d’endroit que je choisirais de moi-même. Je ne regrette pourtant pas d‘être ici. « Je ne sais plus précisément, mais ça fait un bon moment. Je crois que j’étais encore petite. » Onze, ou douze ans peut-être. Ça remonte vraiment un long moment. Arrive enfin notre tour. Nous nous installons dans une sorte de canoé qui contient de l’eau en fond, ce qui semble confirmer que nous allons être mouillés. Je m’installe devant, ne laissant pas d’autres choix à Jake que de s’installer dernière moi, ce qui me semble être le mieux de toute façon. Rapidement, l’attraction démarre et nous voilà en train de monter haut, très haut. Bien évidemment, c’est la descente qui va être le plus impressionnant. Malgré moi, mes mains sont agrippées aux barres à l’intérieur, j’essaie de toutes mes forces de ne pas trop m’appuyer sur Jake, mais c’est assez difficile. Je n’ai pas envie le mettre mal à l’aise, où de le devenir encore plus, mais je ne parviens pas non plus, à ne pas bouger. Tant pis, j’ai au moins une excuse valable. Nous voilà arrivés en haut, et sans avoir le temps de vraiment réaliser, nous descendons à toute vitesse, pour finir complètement arrosé une fois en bas. Il n’avait pas tort, nous sommes mouillés. J’ai l’impression que nous venons à peine de monter, et voilà qu’il faut déjà descendre. « Et voilà mon brushing est foutu. » Je lui souris, n’en pensant pas le moindre mot, mais évitant de le regarder vraiment quand même. Je ne suis pas sûre d’avoir envie de savoir s’il est vraiment mouillé ou non.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 12825
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : 30, didn't have a choice
» Schizophrénie : Riley & Peter & Diana & Alexander
# Re: don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Sam 22 Juil - 18:13 par Jake O. Cavendish
There's something about a roller coaster that triggers strong feelings, maybe because most of us associate them with childhood. They're inherently cinematic; the very shape of a coaster, all hills and valleys and sickening helices, evokes a human emotional response. ✻✻✻ Depuis la soirée sur le bateau, Jamie et Jake se sont peu vus. Sans qu’il y ait de raison particulière. C’est vrai que Jake a été occupé ces derniers temps, et ils n’ont pas fait de plans particuliers. Ce qui ne les empêche pas de discuter par messages, à propos de tout et rien. C’est d’ailleurs grâce à ça qu’ils se retrouvent ici aujourd’hui, donc ce n’est pas plus mal. Le fait qu’ils se soient moins vus que d’habitude n’est lié qu’au temps disponible. Pourquoi chercher une autre raison ? Certes, cela avait été un peu étrange avec Hal sur le bateau, mais ça ne veut rien dire. C’était juste sur le coup de la surprise. Qui aurait cru qu’ils auraient autant de connaissances en commun ? Ça paraît vraiment incroyable, et pourtant… Surtout que chacun soit sorti avec le meilleur ami ou la meilleure amie de l’autre. Difficile de faire plus grandes coïncidences. Mais qu’est-ce que ça change finalement ? Tous les bro codes et autres histoires du genre n’ont pas grande importance, puisqu’ils ne sont qu’amis.
« Ça devrait aller. » Cela rassure un peu Jake. Jamie n’a pas l’air d’être du genre à se plaindre de ce genre de choses, du moins il ne l’a jamais vue le faire. En général, on ne vient pas dans un parc d’attraction avec des jolis vêtements, une coiffure trop travaillée ou des chaussures trop inconfortables. A moins de venir pour un rendez-vous galant, on vient pour s’amuser et le reste n’a que peu d’importance. Enfin même si Jamie n’a pas fait d’effort particulier, elle reste jolie. « Tu m’en vois soulagé, je ne voulais pas assumer une telle responsabilité. » C’est vrai ça, qu’elle n’aille pas le lui reprocher après. Surtout que les gens que Jake voit ressortir de l’attraction, par-dessus la barrière, semblent vraiment trempés. Heureusement que Jamie ne peut pas voir, ça pourrait la décourager. Enfin elle n’est sûrement pas ce genre de filles, mais mieux vaut ne pas prendre le risque. Surtout qu’au-delà du t-shirt et des cheveux trempés, ce sont surtout les éclats de rire qu’il voit de l’autre côté. Ça doit valoir le coup. « Je ne sais plus précisément, mais ça fait un bon moment. Je crois que j’étais encore petite. » C’est vrai que souvent, on ne prend plus le temps de venir dans ce genre d’endroits. C’est dommage, parce qu’on y passe toujours de bonnes journées. Jake devrait y aller plus souvent. Pas non plus tout le temps, mais peut-être une fois tous les un ou deux ans. La file d’attente avance rapidement et Jake et Jamie peuvent monter, côte à côte, sur l’attraction. Rapidement, les secousses commencent, ils se retrouvent penchés de différents côtés, basculent l’un sur l’autre, incapables de s’accrocher suffisamment pour ne pas glisser sur le siège… pour finir éclaboussés tout en bas. Il n’a vraiment pas vu le temps passer mais c’était pas mal. Un bon début en tout cas. « Et voilà mon brushing est foutu. » Lui aussi est trempé, et son t-shirt lui colle la peau, mais ils ont la chance d’avoir du soleil aujourd’hui. « Si ça peut te rassurer, c’est un style qui te va bien. » Après tout, c’est vrai. Un peu ‘tout juste sortie de la douche’ comme style, mais c’est loin de l’amochir. De toute façon, il faudrait être aveugle ou stupide pour trouver Jamie moche. « On va voir celle en face maintenant ? » Cette fois-ci, pas d’eau, juste des montagnes russes. Avec la vitesse et le vent que ça provoque, ils devraient sécher encore plus vite.
(…)
La journée est bien avancée, et ils ont enchaîné les attractions, suivant le parcours du parc. Parfois en faire une plusieurs fois, quand la file d’attente était moins longue et l’attraction vraiment bien. Pas de fausse note à signaler. « Ah cette fois, on est à la maison hantée, plus le choix. » Plaisante-t-il, comme s’ils avaient repoussé le moment toute la journée. A choisir, il préférerait ne faire que des montagnes russes mais une pause peut faire du bien. Et tant qu’à être là, autant découvrir autant d’attractions que possible. Qu’est-ce qu’une seule déception sur toute une journée ? Et puis rien ne dit qu’il sera forcément déçu. « Si j’ai trop peur, tu me protégeras, hein ? » Il rit, renversant les rôles habituels et clichés, alors qu’ils prennent place dans la file d’attente.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
You only live once, but if you do it right, once is enough.
avatar
You only live once, but if you do it right, once is enough.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 3483
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Rachel, Sloan & Nina.
# Re: don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Dim 23 Juil - 18:15 par Jamie E. Jones-Collins
Because the greatest part of a road trip isn’t arriving at your destination. It’s all the wild stuff that happens along the way. ✻✻✻ J’ai l’impression qu’il n’y a qu’avec Jake que je peux venir dans ce genre d’endroit. En peu de temps, il est devenu un très bon ami, ce que je n’aurais jamais cru possible. Je ne suis pas vraiment le genre de fille à avoir des amis masculins, mais avec lui les choses sont différentes. Cela s’est fait progressivement, naturellement, jusqu’à ce que je puisse le considérer comme un ami, un vrai. Bien évidemment, il m’arrive encore d’avoir du mal avec cela, parce que je ne connais pas, parce que j’ai dû mal parfois à savoir comment me comporter. Mais je tiens à Jake, et je m’en voudrais de ne plus l’avoir dans ma vie. Alors, parfois il faut que je me répète de ne pas tout gâcher, parce que je ne sais pas me tenir. Il suffit de faire attention, et ne rien laisser paraître. « Tu m’en vois soulagé, je ne voulais pas assumer une telle responsabilité. » Cela ne me dérange pas d’avoir quelques cheveux mouillés, ni même mes vêtements, ce n’est franchement pas bien important. Je fais certes attention d’être toujours maquillée quand je sors, mais avec la danse j’ai appris à moins m’en préoccuper. Alors que l’attraction risque de me mouiller, ce n’est franchement pas bien grave, de toute façon ce n’est pas un rendez-vous. « Je t’enlève un poids si je comprends bien. » Je lui adresse un sourire, pour me moquer gentiment comme souvent. Le courant passe bien entre nous, et il n’est pas difficile d’avoir une conversation, ou de se moquer l’un de l’autre. C’est une nouveauté pour moi, mais je suis vraiment heureuse que les choses se passent si bien. Notre tour arrive rapidement, et il devient plus difficile de rester concentrer, quand l’attraction bouge autant ne laissant pas d’autres choix que d’être bousculés l’un sur l’autre avant de finir complètement mouillés. Je n’ai pas d’autres choix que d’essorer mes cheveux qui sont trempés, avant de les laisser comme tels, ils vont finir par sécher avec la chaleur, tout comme mes vêtements. « Si ça peut te rassurer, c’est un style qui te va bien. » Je me sens rougir, et je suis heureuse que cela ne se voit pas. Je ne suis très loin d’être insensible aux compliments, ce qui n’est pas le moment de recommencer à me faire des films. Depuis cette soirée sur le bateau, j’ai l’impression de ne plus très bien savoir où j’en suis, et je déteste cela. Avant, il n’y avait pas de problème, Jake était un ami rien de plus, mais je ne sais pas pourquoi depuis il m’arrive de le voir d’une autre façon, ce qui ne devrait pas. Je décide de me contenter de lui sourire, avant d’être fascinée par mon tee-shirt qui mérite d‘être essoré. « On va voir celle en face maintenant ? » Je hoche la tête pour confirmer, avant de le suivre.
La journée passe à une vitesse folle, avec les différentes attractions, la marche et l’agréable compagnie. Nous sommes secs depuis longtemps désormais, et cette première attraction me semble bien loin maintenant. « Ah cette fois, on est à la maison hantée, plus le choix. » J’avais espéré qu’il oublie cette histoire, mais visiblement non. Je ne suis pas très fan de maison hantée, films d’horreurs et tout ce qui est attrait à se faire peur. Je ne comprends pas pourquoi s‘infliger cela. Je pourrais le laisser y aller seul et l’attendre dehors, mais cela serait moins marrant, nous sommes venus ensemble. « Si j’ai trop peur, tu me protégeras, hein ? » Je doute que les choses se passent ainsi, mais peut-être que cela ne sera pas si terrifiant que je l’imagine. Je ne suis pourtant pas très bien rassurée, ce n’est pas le genre d’attraction que je fais d’ordinaire. « J’essaierais. » J’essaie de plaisanter, mais ce n’est pas très concluant. Avant de changer d’avis, nous entrons dans la maison hantée, et je sens tout de suite que ce n’est pas une expérience que je renouvellerais. Nous sommes presque totalement dans le noir, hormis quelques endroits faiblement éclairé, ce qui bien évidemment ne me rassure pas. Je ne sais pas quel est ce bruit de fond, mais je n’aime pas ça. Je n’aurais jamais dû suivre Jake, et l’attendre dehors, au soleil bien en sécurité. Nous avançons prudemment, peut-être trop pour ma part, mais je n’ai pas envie de découvrir ce qui se cache dans cette maison. Malgré toutes mes précautions, je finis par sursauter de nombreuses fois. Pourquoi inventer une torture pareille. Je ne sais pas depuis combien de temps nous sommes à l’intérieur, j’ai l’impression que cela fait des heures, et je n’en vois pas le bout. Tout d’un coup, je finis par pousser un cri, tout en attrapant le bras de Jake, par pur réflexe. « Je n’aurais jamais dû te suivre. »

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
i am every word i ever said.
avatar
i am every word i ever said.

» Date d'inscription : 21/03/2015
» Messages : 12825
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : jon kortajarena
» Âge : 30, didn't have a choice
» Schizophrénie : Riley & Peter & Diana & Alexander
# Re: don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Lun 24 Juil - 17:18 par Jake O. Cavendish
There's something about a roller coaster that triggers strong feelings, maybe because most of us associate them with childhood. They're inherently cinematic; the very shape of a coaster, all hills and valleys and sickening helices, evokes a human emotional response. ✻✻✻ Le temps passe à une vitesse folle, signe que tout se passe bien et qu’ils s’amusent dans le parc. Les files d’attente sont parfois un peu longues, mais rien de trop dramatique. Et rien qu’une bonne compagnie ne puisse vaincre. Certes, Jake a peut-être un peu mal aux pieds, signe qu’il a été debout la majeure partie de la journée, mais il n’a pas l’impression que ça ait été trop long. Discuter de tout et de rien avec une amie aide, c’est sûr et certain. Tantôt, ils se racontent des anecdotes, se moquent ensuite de la coupe de cheveux d’un passant, puis commentent les attractions, se font une petite pause pour manger quelque chose… et on recommence, dans l’ordre et dans le désordre.
Tant et si bien que la journée défile, sans même que Jake le réalise. Beaucoup trop vite. Mais il n’est pas encore temps de penser au retour et d’être triste que la journée prenne fin. Non, ils ont encore du temps, et comptent bien en profiter. Après tout, ça serait dommage. Ils commencent d’ailleurs à avoir fait la grande majorité des attractions qui les intéressent, sans forcément suivre un plan, en allant vers l’attraction qui les intéresse, et en continuant ainsi le long des chemins du parc. Ceux-ci finissent par les mener jusqu’à la maison hantée. Pas le genre d’attractions que Jake préfère, favorisant largement les montagnes russes et autres attractions à sensations fortes. En règle générale, les maisons hantées ne sont pas ce qui fait le plus peur. Après tout, comme on s’attend à être effrayé, comment cela pourrait-il vraiment fonctionner ? Mais celle-ci est apparemment l’attraction phare du parc alors ça serait dommage de la manquer. Au pire, ils ne perdront pas non plus tant de temps que ça, et, ainsi, ne pourront pas regretter de ne pas avoir tenté l’expérience.  « J’essaierais. » Jake n’est pas certain d’avoir besoin d’être protégé, mais ça serait réductif – et surtout sexiste – de penser que ça sera forcément le cas de Jamie. Tout comme de penser qu’elle puisse avoir peur d’être mouillée, même si pour ça, c’était seulement pour la taquiner. La file d’attente se réduit rapidement, et ils ne tardent pas à entrer dans la maison hantée. Ils sont rapidement dans le noir, et avancent sans trop savoir où ils vont. Avec la musique lugubre et les tableaux horrifiques sur les murs, seules parties éclairées, l’ambiance est assez effrayante quand même. Tout à coup, un gros bruit, de provenance inconnue, fait sursauter Jake. Il est aussitôt surpris de sentir des mains autour de son bras, mais réalise qu’il s’agit de Jamie. Ouf, pas de tueur en série. « Je n’aurais jamais dû te suivre. » Elle semble vraiment terrifiée, et Jake pose son autre main sur les mains de Jamie, pas non plus trop rassuré. « Ça sert à rien de rester là, autant avancer si on veut arriver au bout à un moment. » Autant être pragmatique, ça serait sûrement pire de rester là. Non pas qu’un monstre risquerait d’arriver mais plutôt les personnes suivantes. « On devrait pouvoir réussir à survivre. » Un rire nerveux s’échappe de ses lèvres, alors qu’ils recommencent à avancer. Heureusement, ils arrivent vite à ce qui semble être l’étape suivante : un train, dans lequel ils s’installent côté à côte, avant que le staff ne leur mette des casques de réalité virtuelle. Jake ne s’attendait pas à ça, mais ça attise sa curiosité. « Allez, dis-toi que tout ça, c’est pour de faux. Et ça sera terminé avant que tu le réalises. » Il ne sait pas si ça va la rassurer mais il la sent très tendue, même s’il ne la voit plus. Alors, lorsque le train démarre, il vient chercher, du bout des doigts, la main de Jamie. Sans trop bien savoir pourquoi.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
You only live once, but if you do it right, once is enough.
avatar
You only live once, but if you do it right, once is enough.

» Date d'inscription : 05/03/2016
» Messages : 3483
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Shay Mitchell.
» Âge : 30yo.
» Schizophrénie : Charlotte, Rachel, Sloan & Nina.
# Re: don't grow up, it's a trap / ft jamie
message posté Mer 16 Aoû - 22:26 par Jamie E. Jones-Collins
Because the greatest part of a road trip isn’t arriving at your destination. It’s all the wild stuff that happens along the way. ✻✻✻ La journée passe à une vitesse folle, impossible de s’ennuyer. Le parc est grand, ce qui nous laisse largement de quoi nous occuper. Les attractions sont nombreuses, si bien que nous n’avons pas encore tout fait, alors que l’après-midi est déjà pas mal entamé. Je suis heureuse d’avoir accepté sa proposition au final. Et si parfois j’ai encore bien du mal à savoir où j’en suis, et comment me comporter, la journée a été plus qu’agréable. Je pense que je ne m’en sors pas trop mal pour une fille qui n’a pas d’amis du sexe opposé. On pourrait penser qu’après tout ce temps, tout serait plus simple, plus facile et que je n’aurais plus de problème, mais non. C’est comme si à un moment donné, il fallait absolument que je finisse par tout gâcher. Heureusement, Jake commence à me connaître maintenant, et j’espère qu’il ne fait pas trop attention, parce que j’essaie réellement de me comporter normalement, comme s’il n’y avait rien. D’autant plus qu’il n’y a vraiment rien, hormis dans ma tête. Moi et mes ridicules idées pour tout romantiser, quoique si s’était le moment, et le lieu pour ce genre de choses. Une journée dans un parc d’attraction n’a rien de romantique, c’est le genre de chose que l’on fait avec une amie, et rien de plus. Je ne cesse de me le répéter pour être sûre. En plus, je ne sais même pas pourquoi je fais cela, me faire des idées à ce point. Je ne sais pas pourquoi j’ai ce besoin d’avoir envie qu’il se passe quelque-chose avec tous les hommes que je connais, surtout pour au final me lasser aussi rapidement. Ou plutôt, pour m’enfuir avant que ce ne soit eux qui le fassent. Au final, cela se passe toujours mal, et je n’ai pas envie de perdre Jake. Au fond, je l’aime bien. La proposition de la maison hantée, chasse toutes pensées de ce genre, je déteste m’infliger d’avoir peur. Je le suis à l’intérieur sans très grande conviction, plus pour ne pas passer pour une peureuse, que par réelle envie. Nous avançons lentement, et à chaque pas j’ai envie de faire demi-tour, ce qui n’est évidemment pas possible. Et puis arrive le moment, où je finis par réellement avoir peur, et attrape le bras de Jake. Je me déteste de l’avoir suivi jusqu’ici. Sa main vient se poser sur la mienne, mais pour le moment je ne m’en préoccupe pas, je veux seulement sortir d’ici. « Ça sert à rien de rester là, autant avancer si on veut arriver au bout à un moment. » Il a raison bien sûr, mais avancer signifie avoir peur de nouveau, et je n’ai pas vraiment envie. Seulement, nous n’avons pas le choix, et je me remets à marcher espérant que ce soit bientôt la fin. « On devrait pouvoir réussir à survivre. » Je laisse échapper un léger rire, qui me fait du bien. « Il y a plutôt intérêt. » Personne n’est jamais réellement mort de peur dans une maison hantée, et je ne compte pas être la première. Soudainement, la lumière se fait plus vive, et je crois être tirée d’affaire, ce qui n’est pas le cas. Nous attend un train, ce qui ne me rassure pas vraiment. Je m’installe à côté de Jake, avant que l’on vienne nous placer des casques de réalité virtuelle. Non, vraiment il ne manquait plus que cela. Je suppose que je pourrais toujours fermer les yeux, mais il y aura toujours le son. « Allez, dis-toi que tout ça, c’est pour de faux. Et ça sera terminé avant que tu le réalises. » Je suis un peu septique, mais je suppose que cela ira effectivement plus vite dans le train, qu’à pied. Sans avoir réellement le temps de me préparer mentalement, le train fini par démarrer, et je me demande ce qui nous attend désormais. Je sursaute légèrement quand je sens une main attraper la mienne. Il me faut quelques secondes pour réaliser que ça ne peut être que celle de Jake. Il a peut-être finalement besoin d’être protégé, ou bien il sent que je suis complètement paniquée. Je suppose que ses raisons, n’ont rien à avoir avec les miennes, mais qu’importe. Profitant d’être dans la maison hantée, j’attrape la sienne un peu plus, je pourrais toujours prétexter la peur, ce qui ne serait pas mentir non plus. Simplement à ce moment-là, la peut n’est plus vraiment le sentiment principal que je ressens. J’ai l’impression que les battements de mon cœur vont finir par s’entendre. Sans avoir réellement le temps de le réaliser, le train fini par s’immobiliser et je fini par enlever ma main rapidement, ne voulant pas que les choses deviennent bizarres. Pourtant, je sens très bien qu’il est déjà trop tard pour moi. La lumière du soleil est aveuglante comme nous sortons enfin. « Et bien c’était vraiment effrayant. » Et je ne parle pas que de l’attraction.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
don't grow up, it's a trap / ft jamie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» don't grow up, it's a trap / ft jamie
» Je suis un Trap
» 04. [Pension Preston] The Wedding Trap
» Great men are not born great, they grow great . . .
» hwang sline ▬ I can grow and become your hero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Autres Régions-