Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Oh look! It's coffee o'clock (Libre)

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 08/06/2016
» Messages : 5736
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : blake lively
» Âge : 29 ans, née le 21 juin
» Schizophrénie : une jolie militaire (e. stone) + une australienne sans coeur (e. didonato) + une rousse rebelle (s. turner)
# Oh look! It's coffee o'clock (Libre)
message posté Jeu 8 Juin 2017 - 15:27 par Eulalie F. Montandon
Oh Look! it's coffee o'clock
EXORDIUM.
Il est encore tôt à Londres. Pourtant la ville est loin d’être calme et tranquille. Le bruit engendré par les quelques touristes présents sur Westminster réveillent tout doucement Londres et ses habitants. On aurait pu croire qu’après les incidents récents, la ville aurait perdu de son éclat. C’est loin d’être le cas. La vie continue et même si la peur a envahi bon nombre d’entre nous, nous devons continuer à avancer comme nous l’avons toujours fait. C’est la seule réponse possible à tous ces actes de barbaries. Je ne voulais pas inculquer à ma fille un style de vie différent de celui que nous avons toujours connu et lui faire avoir peur de mettre un pied dehors. C’est difficile de trouver les mots pour expliquer ces actes à un enfant de cinq ans mais le plus facile est de lui montrer que l’espoir vit toujours à l’extérieur de notre maison.

J’avais encore un peu de temps devant moi avant de commencer la journée de travail. Madeline était déjà à l’école et sur le chemin qui me menait à mon bureau, je décidai de faire une halte pour aller boire un café. J’étais une fan des Starbucks et à Londres ce n’est pas vraiment ce qu’il manque, on en trouve un peu partout. Une petite file s’était déjà formée devant le bureau de commande et je sentais que j’allais devoir m’armer de patience. En effet, l’hésitation avait envahi les clients me précédant dans la boutique. Ça m’agaçait car je savais déjà ce que j’allais choisir et j’avais déjà hâte de m’asseoir à une table pour siroter mon café bien tranquillement. En plus de l’hésitation, un problème linguistique faisait défaut à mes prédécesseurs. Impatiente, je décidai de me mêler à la conversation. Parlant aisément le français et l’anglais je n’eus aucun problème à faire le relais entre le serveur et les clients. Ce dernier semblait nouveau et un peu perdu de devoir faire face à des clients non anglophones. Grâce à moi, il put rapidement satisfaire et passer à ma commande. Un café latté agrémenté d’un sirop à la vanille ainsi qu’un morceau de cake. Je donnai mon prénom comme le veut la coutume de cette chaîne et attendit que le tout soit servi.

Une fois ma commande prête, je déposai le tout sur un plateau ainsi que mon portable sur lequel j’étais en train d’écrire un texto. Je m’approchai d’une table libre où je pourrai me poser tranquillement. C’était sans compter sur la maladresse d’une personne qui me percuta assez violemment. Je ne pus retenir mon plateau qui s’effondra sur le sol déversant la majorité de mon café partout. Mon portable en était imbibé et je sentais la colère monter en moi. Mes pieds n’avaient pas échappés à la mare de liquide. La journée commençait plutôt mal ! « C’était trop vous demander de faire attention ! » Je ne m’énerve que très rarement mais cette fois j’étais assez énervée et hors de moi. Je ramassai mon portable dont le café coulait de partout. « Pourvu qu’il ne soit pas fichu… »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne avatar
MEMBRE
-
» Date d'inscription : 11/08/2017
» Messages : 14
» Avatar : Richard Madden
» Âge : 30 ans
# Re: Oh look! It's coffee o'clock (Libre)
message posté Hier à 17:47 par Chuck Lewis

Chuck était grognon en cette belle matinée. Tout allait de travers depuis hier soir. En effet, suite à une journée épuisante et chaotique, il avait aspiré à une bonne nuit de sommeil pour calmer sa migraine hebdomadaire. Malheureusement, son voisin d’ordinaire calme avait d’autres plans pour l’immeuble. Malgré l’isolation optimale d’un immeuble plutôt luxueux, il avait eu droit à un constant, monotone et vibrant « dong dong » de la musique. Autant dire, la nuit avait été épouvantable et son humeur ne s’était pas amélioré du tout. À vrai dire, nous pouvions même dire qu’il s’était levé du pied gauche.

Au Starbucks Coffee où il prenait de temps en temps un espresso bien fort et amer – il connaissait un autre bar dont le café amer pouvait rendre hyperactif un paresseux toute une journée -, la serveuse le reconnut et s’amusa de son expression bougonne. Chuck ne se contentait que d’un regard noir mécontent, optant pour le silence exceptionnellement.

Lorsqu’il approcha de la file d’attente pour récupérer son café, il reçut un appel. Le nom qui s’affiche à l’écran était d’une telle importance qu’il s’empressait d’y répondre. Cependant, qui dit urgence, dit maladresse. D’un mouvement de coude maladroit, il donna un coup un tantinet violent à un autre coude, s’ensuivit un fracas de taille qui attira l’attention de la majorité de la salle.

Chuck se retourna aussitôt pour voir la catastrophe dont il était à l’origine. De prime abord, c’était une jeune femme blonde qu’il avait percuté, et son plateau déversé semblait également avoir soutenu son téléphone. Le voilà par terre, imbibé de café. Chuck espérait sincèrement ne pas avoir affaire à une addict au téléphone comme lui. En effet, en raison de son emploi, son téléphone était sûrement son meilleur ami, qui n’était jamais au repos. Ainsi, perdre son téléphone pour une pauvre heure lui semblait impensable… Par ailleurs, en parlant téléphone, son interlocuteur attendait à l’autre bout du fil et exprimer déjà son impatience.

- Merde, laissa échapper Chuck.
- Pardon ?, demanda le client au bout du fil, d’un ton outré.
- Non ce n’est pas pour vous , mais pour autre chose. J’ai eu un malheureux accident. Si cela est possible, je vais vous rappeler plus tard, quand je serais plus disponible.

Le client se plaignait et critiquait au grand dam de Chuck, se confondant tantôt en excuse, tantôt en d’acidulées remarques. Au bout de quelques minutes, il put raccrocher et se concentrer pleinement à la blonde furax.

- Les accidents arrivent, mademoiselle. Je m’excu…

Son téléphone sonne à nouveau et, encore, le nom qui s’affichait était d’une grande importance. Il fit un signe de son index signifiant « une minute » à la demoiselle pour se concentrer pleinement à cet appel. Il tourna le dos, sortit de son attaché case des oreillettes sans fil, et put enfin débuter sa conversation avec une main libre pour s’emparer d’une commande, et l’autre qui tient sa petite valise professionnelle.

Quant à la conversation, elle s’éternisait. Chuck en avait presque oublié l’incident, la tête tout donnée à la conversation, son regard rivé à l’horizon et droit comme un piquet dans ce costume de tailleur au milieu du Starbuck Coffee.
Revenir en haut Aller en bas
Oh look! It's coffee o'clock (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster-