Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états-d'âmes (Levi)

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 25/07/2015
» Messages : 12139
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : Emily Jean Stone
» Âge : 26 ans, née un 14 février
» Schizophrénie : la rousse rebelle (s. turner) & l'australienne sans coeur (e. didonato) & la jolie mère célibataire (b. lively)
# Je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états-d'âmes (Levi)
message posté Jeu 8 Juin - 19:07 par Autumn L. Schoemaker
Je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états-d'âmes  
EXORDIUM.
Les jours se suivent et toujours aucunes nouvelles. Ca commençait tout doucement à me prendre la tête que je n’arrivais même plus à me concentrer sur le reste de ma vie. Je n’aime pas dépendre des autres et encore moins d’un garçon. Et pourtant il hantait mes pensées comme jamais. J’aurais mieux fait de m’écouter dès le départ et de ne pas lui laisser la moindre chance. Il est trop jeune et les relations sérieuses ne sont peut-être pas ce qu’il cherche ou ce dont il a besoin. Habituellement, j’aime me faire désirer par les garçons et ce que j’avais voulu faire avec Levi. Mais je ne supportais plus son silence. J’ignorais si son silence était volontaire ou non. J’entendais par-là que je me demandais s’il attendait que je revienne vers lui ou s’il avait réellement décidé de couper les ponts avec moi. Mais je lui avais demandé d’être honnête avec moi et il avait semblé d’accord. Par conséquent je ne pense pas que son silence soit définitif. Pour en être certaine, je vais prendre les choses en main. Rien que d’y penser ça m’angoisse car je vais lui montrer, d’une certaine façon, qu’il me plait réellement et que je ne supporte pas son silence. Mais je n’ai pas le choix, je ne veux pas prendre le risque qu’il s’éloigne pour de bon.

Je me devais de trouver une excuse pour l’appeler et le voir. Si je suis franche avec lui, il aura gagné. Je me refuse d’être faible, ce n’est pas dans ma nature. Qui plus est, je serais incapable de faire mon métier si je venais à être faible à la moindre occasion. Assise dans mon canapé je pianotais les touches de mon smartphone, effaçant à chaque fois le message que je tentais de rédiger. Je n’arrivais pas à trouver une idée pour le faire venir. Depuis quelques jours je faisais du tri dans de vieilles affaires au grenier. J’avais plusieurs cartons à descendre du grenier et je tentai de demander de l’aide à Levi. J’ignorais s’il était occupé ou non pour la journée c’est pourquoi je préférai lui envoyer un petit texto. S’il était libre, il me répondrait rapidement, si pas je devrai chercher une autre excuse pour le revoir. Salut :cute : Est-ce que par hasard tu n’aurais pas un peu de temps à m’accorder cette après-midi ? J’aurais besoin de ta force ! :agathe : C’était un sms simple mais que je pensais efficace. Je n’avais plus qu’à attendre sa réponse, en espérant que celle-ci soit positive. Je n’eus pas longtemps à attendre pour avoir la confirmation de sa venue et de son aide.

Après avoir passé quelques heures à faire du rangement, j’attendis tranquillement installée dans le canapé. Je n’avais pas grand-chose à faire à part penser et encore penser en attendant sa venue. La sonnette de la porte d’entrée se fit entendre. Je me levai rapidement pour aller ouvrir la porte à ce charmant jeune homme. « Salut. Tu vas bien ? » La question classique que tout le monde pose quand on retrouve quelqu’un. Je l’invitai à entrer. « En tout cas merci de bien vouloir m’aider. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 29/01/2017
» Messages : 4828
» Pseudo : MOO'
» Avatar : ANSEL ELGORT.
» Âge : VINGT DEUX ANS + SEPT MAI MILLE NEUF CENT QUATRE VINGT QUINZE.
» Schizophrénie : LOU-ANN M. BUSBY + TANCREDI A. DE CONTI.
# Re: Je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états-d'âmes (Levi)
message posté Lun 19 Juin - 21:16 par Levi G. Woodhull-Barnett
je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états d'âmes.
Levi & Autumn



Après le rendez vous de la mécanicienne de l'armée de terre anglaise et le professionnel en soins infirmiers au sein du service de Pédiatrie Néonatale du Great Osmond Street Hospital qui avait eu lieu dans un 1er temps dans la brasserie à la carte proposant des mets français, le Beth's Bistrot sur la célèbre avenue d'Oxford Street au centre de Londres et dans un 2ème temps dans le quartier de Soho dans le lieu mythique du cinéma, Leicester Square qui se situait aussi dans le centre de la capitale londonienne, les contacts entre ces derniers se limitaient à l'échange plus ou moins réguliers de messages. En fait, s'il faut être plus exact, le jeune homme de vingt deux ans envoyait des messages écrits à la jeune femme de vingt six ans seulement lorsqu'à la base le 1er message écrit ouvrant la conversation provenait d'Autumn. Au moins dans le contexte là, Levi n'avait pas l'impression d'être le seul à ressentir ce souhait interne de faire quelques pas dans la même direction que l'autre parce qu'à vrai dire, après l'échec cuisant du 1er baiser alors qu'ils étaient sur le pas de la porte de l'appartement de la rouquine après un des rendez vous qu'ils avaient eu suite à leur rencontre sur un site internet, Levi avait presque la certitude qu'il avait fait une ' erreur ' en insistant afin qu'ils se voient à nouveau. Alors là, la technique fut de se faire discret afin de se faire un avis sur le souhait final ou presque d'Autumn sur la future direction de leurs chemins : ensemble ou pas, ensemble. Et, à en croire le message écrit, « Salut. Est-ce que par hasard tu n’aurais pas un peu de temps à m’accorder cette après-midi ? J’aurais besoin de ta force ! » de la jeune femme de vingt six ans reçu en ce début du mois de la saison aux températures les plus chaudes alors qu'il était assit dans le divan de son salon entrain de lire un magazine médical était la preuve que sa technique amènait à des résultats concluants. Alors, après l'écriture de son message, « Salut. Il est fort possible que j'ai à la fois un peu de temps et à la fois un peu de force à t'accorder cet après midi. » le londonien finit la lecture des quelques pages restantes de la revue avant de prendre la direction de la pièce d'eau de l'appartement afin de prendre une douche aux degrés de température équivalent aux degrés de la température extérieure. Après l'enfilage d'un jean et d'un tee shirt, il fit un saut dans la cuisine afin de prendre un grand verre d'un des contenants en plastique qu'aucuns de ses colocataires n'aimaient beaucoup se trouvant dans la porte du réfrigérateur avant de prendre la chemin de l'appartement d'Autumn dans le quartier d'Hammersmith à l'ouest de la capitale anglaise à bord de son transport personnel.

Une fois là bas, le jeune homme de vingt trois ans appuya sur le bouton à droite de la porte  la prévenant ainsi de sa présence sur le pas de la porte de son appartement. « Salut. Tu vas bien ? » - « Salut. Très bien et toi ? » Un sourire s'inscrivit sur ses lèvres. A son invitation, il entra dans son appartement. « En tout cas merci de bien vouloir m’aider. » - « Oh, ce n'est pas grand chose. » Il fit un léger mouvement d'épaules de haut en bas alors qu'il se tournait vers la rouquine de vingt six ans. « Alors, pourquoi  tu as besoin de ma force ? » Il retira les mains de sa veste avant de l'enlever et de la poser sur l'un de ses avants bras.  



Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 25/07/2015
» Messages : 12139
» Pseudo : night stars. / Vanessa
» Avatar : Emily Jean Stone
» Âge : 26 ans, née un 14 février
» Schizophrénie : la rousse rebelle (s. turner) & l'australienne sans coeur (e. didonato) & la jolie mère célibataire (b. lively)
# Re: Je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états-d'âmes (Levi)
message posté Mar 20 Juin - 14:46 par Autumn L. Schoemaker
Je suis en cavale, je fuis l’amour et ses états-d’ âmes
EXORDIUM.
A peine avoir appuyé sur « envoyé », je regrettais déjà d’avoir écrit à Levi. Je n’aimais pas faire le premier pas. Bien que cette fois le premier pas avait déjà été fait, je n’aimais pas courir après les garçons. Et le fait de lui proposer, même de façon détournée, de le voir, était comme si je lui courrais après. Mais j’en avais un peu marre d’attendre qu’il se décide à me proposer quelque chose. Il fallait bien que je prenne les devants si je ne veux pas prendre le risque que nous nous éloignons pour de bon. C’est pour cette raison que je lui avais demandé son aide, l’excuse la plus banale que j’ai pu trouver pour l’inviter à me rejoindre. Je ne voulais pas être trop directe avec lui en disant clairement ce pourquoi je voulais le voir mais je suppose qu’au fond il s’en doutait bien. J’attendis patiemment une réponse de sa part, espérant qu’il n’avait rien d’autre de prévu et qu’il pouvait me rejoindre. Sa réponse ne tarda pas à faire vibrer et mon portable et à sa lecture, un sourire illumina mon visage.

Je ne savais pas encore ce que je ferais une fois qu’il serait là. J’ignorais même comment je devais me comporter en sa présence. C’est très troublant et il me faisait complètement tourner la tête que je ne savais plus comment agir, même en voulant être la plus naturelle possible. Le temps passait et je tournais en rond. Je parvenais à ranger la moitié de ce que j’aurais fait en temps normal sans rien avoir dans la tête. La sonnette se mit à retentir à quelques mètres de moi. Je ne mis pas longtemps à aller lui ouvrir la porte d’entrée. La majorité du temps, j’avais le sourire aux lèvres. Il était rare de me voir râler ou être de mauvaise humeur. C’était donc souriante que j’accueillis Levi. Lui aussi semblait content de me voir.  Je ne savais juste pas comment me comporter en sa présence, je préférais garder encore un peu mes distances. « Je vais bien aussi merci. » Souvent quand on répondait à cette question, c’était un pure mensonge. Cette fois j’étais entièrement honnête. J’allais très bien. Je l’invitai à entrer dans la maison avant de le remercier de sa présence et de son aide. « J’ai décidé de faire du tri et j’ai de gros cartons à descendre du grenier... » Logiquement j’étais capable de le faire toute seule, vu que porter des charges lourdes ne me pose pas de problèmes. Mais un peu d’aide est la bienvenue. « Attends je vais te débarasser. » Je tendis la main pour prendre sa veste que je déposai dans le salon en prenant soin de ne rien abimé. « Je peux t’offrir quelque chose à boire, ou on s’y met de suite ? » Je ne voulais pas paraître désagréable en le mettant direct à contribution. Je savais que ça ne prendrait pas longtemps pour descendre les cartons. Mais c'était la moindre des choses de lui proposer quelque chose à boire.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états-d'âmes (Levi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Je suis en cavale, je fuis l'amour et ses états-d'âmes (Levi)
» KATHERINE & HENRY ♛ « Fuis moi, je te suis. »
» Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis. || Avec Le Manipulateur.
» Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis (Mindy)
» Suis moi je te fuis , fuis moi je te suis. (pv Wayne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Hammersmith-