Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.

avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 11/06/2017
» Messages : 4
» Avatar : danielle campbell.
» Âge : vingt-deux ans.
# Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 14:53 par Jersey Cole

Juliette Jersey Cole

London calling to the faraway towns
NOM(S) : Cole. Un nom dont elle a hériter malgré elle et dont elle se serait bien passée.  PRÉNOM(S) : Juliette, c'est le prénom qu'on lui a donner à sa naissance. Sorti tout droit de la fascination pour Shakespear d'une mère dont le coeur à été brisé par l'amour, mais qui y croyait encore. Elle était la seule à l'utiliser, son père et le reste de sa famille l'ont toujours appeler par son second prénom, Jersey. Ou alors on la surnomme très souvent JJ. ÂGE : Vingt-deux années au compteur. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Un premier Janvier de l'année 1995 ici même, à Londres. NATIONALITÉ : Anglaise, bien qu'elle soit à moitié Italienne par sa mère. STATUT CIVIL : Célibataire. MÉTIER : Ca lui aurait plu d'étudier aux beaux arts, vivre de sa passion du dessin, une feuille et un crayon à la main. Mais pour l'instant elle se contente de faire son petit bout de chemin et s'en sort à base d'arnaques et de petits délits comme le vol. TRAITS DE CARACTÈRE : Rêveuse, joueuse, capricieuse, têtue, grande-gueule, amusante, sarcastique, possessive, jalouse, généreuse, passionnée, chieuse, princesse, légèrement maniaque, autoritaire, paresseuse, aventurière, impulsive, colérique, attachante. GROUPE : Walk on the lines..



My style, my life, my name

Voyons voir... Commençons par les bases ;
Sa couleur préférée est le bleu (celle de l'océan) qui accessoirement est également son endroit préféré. Elle refusera toujours catégoriquement de manger des frites à la fourchette, c'est contre ses valeurs fondamentales. Elle parle beaucoup, souvent pour ne rien vraiment dire, c'est juste que c'est un moulin à paroles. On a souvent du mal pour choisir quand est-ce qu'elle est le plus agaçante, quand elle es heureuse ou quand elle râle. Elle est le genre de fille tout ou rien, vous voyez ? Soit elle vous aimes, soit elle vous déteste, pas de juste milieu et elle a tendance à juger très rapidement les gens. Elle est du genre bagarreuse (peux ont la blamer sachant qui est sa famille?) Elle s'emporte très vite et en viens rapidement aux mains, que ce soit une fille ou un gars en face d'elle. Elle n'a peur de rien, ou si. Peut être bien de laisser quelqu'un devenir assez proche d'elle pour découvrir qu'en fait, elle a peur de tout. Elle est à moitié Italienne, sa mère venait de là et c'est certainement par sa faute que JJ est tellement fan de cuisine ritale, d'ailleurs elle cuisine comme un vrai petit chef. Elle a toujours rêver de faire le tour du monde. Malgré son épaisse carapace, la demoiselle est une fan inconditionnelle de tout bouquin ou film adapté de l'auteur Nicholas Sparks. Ouais, le même mec qui a pondu "The Notebook". Elle aurait aimer parler Italien, malheureusement elle n'a pas connu sa mère assez longtemps pour ça. Ah oui, sa mère. Sa mère est morte quand JJ avait sept ans, elle en garde un magnifique souvenir. Elle dessine depuis qu'elle est en âge de tenir un crayon sans se le planter dans l'oeil, elle est d'ailleurs plutôt douée. Elle est extrêmement sarcastiques et aux premiers abords, elle peut sembler totalement intimidante vu qu'elle joues un rôle de bad ass. Mais dans le fond, elle est pas si méchante et elle se fout pas autant de tout le monde qu'elle aimerait le faire penser. Elle a un petit frère, pour qui elle ferait absolument tout. En fait, elle a plusieurs frères, mais à part le dernier elle aimerait pouvoir les écarter de sa vie, eux ainsi que son paternel. Elle a grandi dans un quartier assez pauvre de Londres, elle a fait plusieurs fugues durant son adolescence. Elle a d'ailleurs été placer dans un orphelinat à l'âge de quinze ans et ce jusqu'à sa majorité trois ans plus tard. A l'école elle n'a jamais eu de très bons résultat, mais cela ne veut pas dire qu'elle est bête. Simplement qu'elle pensait avoir d'autres préoccupations plus importantes qu'apprendre. Elle a appris à voler très jeune, mais c'est au sein de l'orphelinat que ses talents se sont décupler. Elle a développer un véritable don pour le pick-pocket ainsi que pour les arnaques en tout genre. C'est la loi du plus fort ! Ou du plus malin. Malgré ça, elle vise particulièrement les friqués comme elle les appelle. L'une de ses technique phare est celle de séduire un gosse de riche, puis glisser un petit cachet dans son verre une fois celui-ci à la maison : Il dort comme un bébé et elle dérobe ce qu'elle peut. Oui elle a déjà goûter aux drogues et autres produits illicites, non elle n'en est pas dépendante. Disons que parfois, pour oublier ses problèmes elle a une petite faiblesse pour les cachetons qui lui font voir la vie en rose (ou en multicolore, littéralement). Elle a déjà eu des petits copains, évidemment. Le soucis, c'est qu'elle ne fait confiance à personne. Absolument personne. Tomber amoureuse, être dépendante de quelqu'un est certainement la chose la plus effrayante au monde à ses yeux. Sa grand-mère paternelle était wiccan, quand la mère de JJ est morte c'est grand maman qui a fait la majeur partie de son éducation (avec le papa parasite dans les parages), elle lui a donc enseigner cette "religion" et contrairement à sa grand-maman qu'elle ne portais pas forcément dans son coeur, JJ a toujours adorer cette culture. C'est un véritable ventre sur pattes, rien ne peut la rassasier.
PSEUDO : Mind Of Mine.  PRÉNOM : Mandy. ÂGE : Vingt et un ans. PERSONNAGE : inventé.  AVATAR : Danielle Campbell. CRÉDITS : Cosmic Light. COMMENT ES-TU TOMBÉ(E) SUR LC ? : J'ai été une petite Cassie O'cean, au paravent.    CE COMPTE EST-IL UN DOUBLE-COMPTE ?: Nope sir !



Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 11/06/2017
» Messages : 4
» Avatar : danielle campbell.
» Âge : vingt-deux ans.
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 14:54 par Jersey Cole
At the beginning


  • the begining of the end.


« Maman, je n'aime pas cette vie. Je n'aime pas cette maison, et ce que fait papa n'est pas bien. J'aimerais.. J'aimerais avoir une famille normale.. » La petite Jersey de sept ans baisse les yeux, honteuse de prononcer ses mots à une mère déjà fatiguée par les épreuves de la vie. Cette dernière remonte le visage de la petite fille à l'aide de ses deux mains et lui offre un léger sourire en coin. « Ma Juliette, quand vas-tu enfin réaliser qu'être normale n'est pas nécessairement une vertu ? »

Je me suis demander quel était le sens réel de ses paroles là durant des jours. La gamine que j'étais avait du mal à comprendre quel avantages le fait d'être née dans cette famille pouvait bien lui apporter. Maman soumise à un père violent, trafiquant en tout genre, une ribambelle de frères tous destiner à prendre le même chemin. Toute la famille Cole entasser dans une maison d'un quartier pauvre et mal famé, et moi au milieu de tout ça qui semblait être aussi à l'aise qu'un poison au beau milieu du désert. Je commençais à me noyer doucement, mais je ne le réalisait qu'après le départ de ma mère. Elle fut tuée lors d'une altercation entre mon père et l'un de ses clients camés, ce dernier avait une arme, il l'a pointé sur lui et ma mère, encore folle d'amour pour cet homme qui la battait et la rabaissait pourtant c'est jetée devant lui, lui sauvant la vie et perdant la sienne. J'avais sept ans et mon existence entière à pris une toute autre tournure après ça. Avant de décès de ma mère, elle me protégeais souvent de mon paternel, elle tenait à conserver mon innocence, elle disait que je pouvait me servir de ce que la vie me jetais au visage pour plus tard devenir quelqu'un de bien. Parce qu'elle était quelqu'un de bien ma mère, jusqu'aujourd'hui je n'ai toujours pas compris ce qu'elle fabriquait avec un sale type comme mon père. Une fois qu'elle était hors de son chemin, il ne restait plus que moi pour accomplir les tâches qu'une femme est censée accomplir dans l'esprit machiste du reste de ma famille, majoritairement composer de mâles dont j'étais l'exception. A l'âge où on joues encore à la poupée, moi j'ai dû apprendre la cuisine, le linge, le ménage, ainsi que m'occuper d'un enfant en bas âge. Mais peut importe ce que je pouvait bien faire, ce n'était jamais assez bien pour lui. Il me vouait une éternelle haine, et je ne sais toujours pas pourquoi. Chaque jour, il avait quelque chose de nouveau à me reprocher et pour punir mon tempérament de rebelle j'avais droit à une sacré branlé à chaque fois que j'osais lui répondre d'une façon qui lui déplaisait.

Dés l'âge de treize ans j'ai commencer à fuguer. Dés que j'entendais mon père rentrer à la maison éméché, j'attrapais mon petit frère et un sac vite fait et puis je quittais la maison aussi vite que mes pieds pouvaient aller. Je finissait toujours par me faire chopper, parce qu'une gosse qui se trimbale avec un petit n'est pas discret. On me ramenait à la maison et la punition était encore pire qu'avant. Et puis à l'âge de quinze ans, ce qui fit le malheur du reste de ma famille fit mon bonheur à moi. Un beau matin des dizaines de voitures de polices ont débarquer, mon père et quelques uns de mes frères ont été embarquer. Mon paternel en a pris pour cinq ans, libérable sur trois si bonne conduite ce qui serait un énorme effort pour lui. Quant à moi et mes frères, ceux encore mineurs, on nous a disperser dans des foyers à défaut d'avoir un autre parent pour s'occuper de nous.

  • bright future, or no future at all.

A ma majorité j'étais déjà une femme forte et indépendante encore coincée dans le corps d'une enfant, ou du moins une jeune adulte. Quand j'ai eu le droit de quitter le foyer dans lequel j'avais pratiquement grandi, j'ai été lâchée dans la rue comme un animal sauvage. Je n'avais aucun repère, aucune famille, encore endroit où aller. C'est comme ça que j'ai commencer à gagner ma vie, dans la rue. On se sort tout de suite le cliché de la pauvre petite fille obliger de se prostituer pour survivre, non. Jamais je ne m'abaisserait aussi bas. Moi je volais, un porte feuille par-ci, une montre par-là, c'était simple et amusant. Je vivais dans des squat, je tournais mal. Exactement le genre de vie que j'avais voulu fuir, je le reproduisait. Les mauvaises fréquentations, les lieux à éviter, les conneries sur conneries avec assez de chance pour passer par les mailles du filet policier une fois, deux fois.. Mais jusqu'à quand ? Je sais parfaitement que je devrait arrêter. Les vols, la drogue, l'alcool, les fréquentations douteuses.. Seulement c'est un foutu cercle vicieux tout ça. C'est un mode de vie, parfois je me met à penser que peut être .. Peut être que c'est ma vie. Que c'est censer être comme ça pour moi, ne jamais changer. Et d'autres fois, je rêve d'une vie un peu meilleure. De reprendre les études, ou trouver un vrai job ou un truc du genre. Bien gagner ma vie, obtenir la garde de mon petit frère que ces connards des services sociaux veulent faire adopter. Être heureuse, même si pour moi cela ne reste qu'un mythe pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Some women are lost in the fire.Some women are built from it.
Some women are lost in the fire.
Some women are built from it.
» Date d'inscription : 18/10/2015
» Messages : 3631
» Pseudo : marine / tearsflight
» Avatar : Jamie Chung
» Âge : trente-et-un ans
» Schizophrénie : Jake & Riley & Peter & Alexander
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 15:00 par Diana S. Arnaldi-Collins
danielle
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
n'hésite pas si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Modérateur
Modérateur
» Date d'inscription : 12/10/2016
» Messages : 7175
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : luke grimes
» Âge : trente-cinq ans
» Schizophrénie : tulasi n. kapoor (p. chopra) + jude c. sycamore (a. skarsgård ) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 15:01 par Cole Leary
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Don't judge a book by its cover
Don't judge a book by its cover
» Date d'inscription : 26/12/2015
» Messages : 1584
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Liam Hemsworth
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : Matteo Brown (s. claflin) & Livia Halliwell (j. lawrence) & Rosie Menard (n. peltz)
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 15:01 par Archie Jefferson
Bienvenue bébé Campbell
Revenir en haut Aller en bas
avatar
we are all broken,that's how the light gets in.
we are all broken,
that's how the light gets in.
» Date d'inscription : 19/01/2017
» Messages : 1956
» Pseudo : NOVΔ (sandrine)
» Avatar : dylan o'brien
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : it's coming....
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 15:06 par Sawyer Murphy
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 08/11/2016
» Messages : 2000
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : amber heard.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : remy + danny.
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 15:13 par Maura Belshaw
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
En ligne avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.
» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3237
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia.
» Âge : vingt-deux ans, née le 7 mai.
» Schizophrénie : briar rosenwald (l. james) & frieda hawkins (k. bazan).
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 15:14 par Lola Barnett
danielle.
bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Be yourself, everyone else is already taken.
Be yourself, everyone else is already taken.
» Date d'inscription : 15/02/2014
» Messages : 40540
» Pseudo : stardust. (Margaux).
» Avatar : Jennifer Morrison.
» Âge : 35yo.
» Schizophrénie : Jamie, Rachel, Sloan & Oliver.
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 16:05 par Charlotte R. P. Adams
N'oublie pas de mettre ton choix de célébrité sous ton titre s'il te plaît.
Bienvenue parmi nous.
Bon courage pour ta fiche, & en cas de besoin n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
no one knows what tomorrow holds, all we got is here and now.
» Date d'inscription : 02/08/2016
» Messages : 3438
» Pseudo : Eilyam
» Avatar : Keira Knightley
» Âge : 28 ans
» Schizophrénie : /
# Re: Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
message posté Dim 11 Juin - 16:51 par Abigail E. Reynolds
Bienvenue sur le forum :D
Revenir en haut Aller en bas
Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
» PREMIÈRE GÉNÉRATION ✤ ça devient trop compliqué d’être quelqu’un.
» Ça devient trop compliqué d’être quelqu’un → JJ.
» Lorsque l’ennuie devient trop pesant… [PV Mimi]
» (m) Libre; notre histoire devient trop compliqué
» Noob, PNJ, level up ... Trop compliqué pour moi ... [PV : Ed Free]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: First step :: Road Users-