Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #22 !
LC vient d’enfiler sa 22ième version, dont vous trouverez tous les détails par ici.
La chasse aux fleurs.
Une chasse aux fleurs est en cours où mêmes les allergiques peuvent jouer. Plus d'infos.
On a besoin de vous !
Si vous avez des idées, des suggestions ou autre à nous faire par quant à l’intégration sur le forum, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

in alcohol we trust (w/chase).

avatar
her eyes are classic novels and poetry.
» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 240
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : kristina bazan.
» Âge : vingt-trois ans.
» Schizophrénie : lola barnett (a. debnam-carey) & briar rosenwald (l. james).
# in alcohol we trust (w/chase).
message posté Sam 17 Juin 2017 - 21:11 par Frieda Hawkins
in alcohol’s defense, i've done some pretty dumb stuff while completely sober too. ✻✻✻ Samedi soir. Vingt-deux ans trente. Barfly. Elle était de service. Ou plutôt en remplacement pour Sasha, jolie barmaid qui s’absentait de plus en plus ces derniers jours. Du moins, c’était ce qu’elle avait entendu après être passé devant le bureau du patron. Même si elle était curieuse, Frieda ne voulait rien savoir. Ça n’était pas de ses affaires et au fond, Frieda s’en moquait de la raison pour laquelle Sasha s’absentait. Pour Frieda, ça lui faisait plus de billets dans les poches. Frieda, elle ne refusait jamais les billets en plus. Non, Frieda ne vivait pas dans la pauvreté sauf qu’elle avait la terrible habitude de vivre au-dessus de ses moyens. Une gâterie pour elle par-là et une autre pour sa nièce, par-ci. Entre les deux, elle payait les factures obligatoires lorsqu’un adulte décidait de voler de ses propres ailes. Frieda aurait pu faire comme sa grande sœur adoptive et rester plus longtemps au domicile familial. Elle aurait pu. Sauf qu’elle ne l’avait pas fait. Tout lui rappelait son père. La chaise au bout de la table où il avait l’habitude de s’asseoir. Partout où elle regardait, un souvenir de son père lui revenait et Frieda préférait ne pas se rappeler que celui-ci était mort. Parce qu’elle savait. Il était mort. Elle avait assistée à ses funérailles. Elle avait pleurée pendant une semaine. Elle avait entendu les gens pleurer derrière elle. La plupart, Frieda n’avait aucune idée de qui ils étaient. Des connaissances. Alors, dès qu’elle avait trouvé l’appartement idéal, Frieda avait quitté la maison familiale. Vivre sa vie comme une femme indépendante. Frieda appréciait sa liberté. Elle aimait vivre dans son coin de pays. Sauf qu’il lui fallait payer les factures alors Frieda bossait. À la boutique de fleurs de sa mère. Au bar lorsque celui-ci avait besoin d’elle. Comme ce soir. La plupart du temps, elle faisait du remplacement. Après six heures, son corps avait mal. Même si elle avait l’habitude de rester debout pendant de nombreuses heures, la soirée était beaucoup occupée que lorsqu’elle était à la boutique de fleurs. Une pause de cinq minutes, au fin fond du bar, dans un endroit silencieux et tranquille avant qu’elle retourne en haut. Et elle le voit, entré à l’intérieur. Frieda le regarde longuement avant de revenir à la réalité et de reprendre le boulot. « T’as l’air du mec qui a besoin d’un petit remontant. » Lâchait-elle, déposant une pinte de bière devant cette personne en affichant son sourire en coin et une attitude flirteuse. Frieda flirtait avec tout le monde, homme ou femme, dans le simple espoir d’avoir de bons pourboires. Mais il y avait quelque chose de différent dans sa manière de flirter avec ce garçon. Elle ne le connaissait pas sauf que ce serait mentir si elle disait qu’il ne l’intéressait pas. Toutes les femmes présentes s’étaient retournées lorsqu’il était entrée. Frieda l’avait juste regardé de loin avant qu’il vienne s’installer au bar. « Cadeau de la maison et parce que c’est la première fois que je te vois ici. » Frieda offrait des bières à toutes les nouvelles personnes qu’elle croisait ici. Une nouvelle tête ? Frieda déposait une bière gratuite en prétextant que c’était la maison qui offrait. Comme ce soir. « J’aime bien les nouveaux visages, c’est l’explication, okay ? » Ajoutait Frieda très vite avant qu’il lui demande la raison de ce geste.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 336
» Avatar : Andre hamann
» Âge : 27ans
# Re: in alcohol we trust (w/chase).
message posté Dim 18 Juin 2017 - 11:53 par Chase Helfer
Alcohol, because no great story starts with a salad. ✻✻✻
« Va te faire foutre Chase. »
C’est ainsi que la discussion fut achevé. Chase n’était au courant de rien, il ne savait pas que son pote flashait sur cette nana. De plus, c’est elle qui lui tournait autour depuis un petit moment déjà et il faut dire qu’elle était gâtée par la nature. Il n’aurait jamais fait une chose pareille à son pote, il a beau été joueur et séducteur mais il reste quelqu’un de principe.
Brad lui jeta le torchon à la figure, et quitta le bar, Chase à son tour, donna les clés à son collègue qui allait travailler cette nuit et sorti, prenant la route inverse de Brad, il se sentait malgré tout honteux et coupable donc il opta pour une promenade nocturne plutôt que pizza plus série chez lui comme il avait l’habitude de faire quand il ne travaillait pas la nuit. Ses pas le dirigèrent vers un autre bar du coin, il n’y a cependant jamais mis les pieds puisqu’il est aussi le client du bar où il travaille. A première vue, il avait l’air branché. Sans réfléchir, il passa la porte et tous les regards se tournent vers lui, en temps normal, il aurait été flatté, mais sa culpabilité l’empêchait. On pourrait dire que c’est dû a son physique avantageux qu’il eut cette vie, qui l’a maintenant amené à trahir l’un de ses meilleurs potes.
Sans brancher, il se dirigea vers un tabouret sans prêter attention aux barmen ou barmaids, après tous, tous les bars se ressemblent, on vient se saouler la gueule, créer probablement des problèmes et partir avec une blessure à l’arcade ou pire, un cocard.
« T’as l’air du mec qui a besoin d’un petit remontant. » cette phrase le fit sortir de sa rêverie, il releva ses yeux et trouva devant lui une jolie brune, déposant une bière. Il ne savait pas vraiment quoi à dire à part un sourire en coin ricanant. Il prit cependant le verre qu’on lui a tendu, et le regarda perdu dans ses pensées.
« Cadeau de la maison et parce que c’est la première fois que je te vois ici. »
A cette phrase, il la regarda impassible, il se disait que la vie est finalement peut vraiment être injuste parfois. C’est lui qui avait fait du mal aujourd’hui, et il ne méritait pas vraiment un geste pareil. Chase est du genre à croire au karma, cependant, il fût déconcerté par le visage de cette jeune femme. Elle dégageait un certain charme différent de ce qu’il avait l’habitude de voir, ce qui eut l’effet de chasser toutes ses pensées négatives qui le rongeaient encore une fois et se concentra plus avec cette barmaid. A voir sa tête, elle s’est probablement demandé s’il n’était pas une sorte de psychopathe sourd-muet, elle ajouta, agressivement au goût de Chase : « J’aime bien les nouveaux visages, c’est l’explication, okay ? »
Il rigola à sa remarque, et bût une gorgé de la bière. « J’aime bien les nouveaux et jolis visages qui m’offrent des bières aussi. Okay ? » Il termina sa phrase en offrant un clin d’œil à la jeune femme. « Frieda, original comme prénom. » Lu-t-il sur son badge. « Tu n’es pas londonienne ? » Ajoutait Chase en prenant son verre, sans la quitter des yeux.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
her eyes are classic novels and poetry.
» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 240
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : kristina bazan.
» Âge : vingt-trois ans.
» Schizophrénie : lola barnett (a. debnam-carey) & briar rosenwald (l. james).
# Re: in alcohol we trust (w/chase).
message posté Hier à 1:46 par Frieda Hawkins
in alcohol’s defense, i've done some pretty dumb stuff while completely sober too. ✻✻✻ « J’aime bien les nouveaux et jolis visages qui m’offrent des bières aussi. Okay ? » Ça lui arracha un petit rire. Sa manière de terminer sa phrase de la même manière qu’elle était intéressante. Il était la première personne qu’elle rencontrait qui osait répondre ainsi. Les autres se contentaient juste de sourire ou de remercier Frieda. Cet inconnu était comme une brise d’air fraîche. Par contre, ce qui surprenait le plus Frieda était le petit clin d’œil à la fin. Des clins d’œil, Frieda avait l’habitude. Toutes les fois qu’elle bossait, les hommes lui offraient un clin d’œil dans l’espoir qu’elle tombe sous leurs charmes. Ça ne fonctionnait pas. Jusqu’à ce soir, visiblement. Il y avait quelque chose d’intéressant, de différent avec lui. « Frieda, original comme prénom. » Ses sourcils se froncèrent tandis qu’une petite voix dans sa tête lui demandait comment connaissait-il son prénom puis elle se rappela qu’elle avait ce petit badge au-dessus de son sein droit. « Je sais. On me le répète depuis mon enfance. » Répondit Frieda très rapidement en exagération la chose, bien sûr. On ne lui disait pas souvent que son prénom était original. « Tu n’es pas londonienne ? » Son regard se plongea dans le sien, un sourcil arqué. Frieda entendait la voix au loin qui l’appelait, mais de manière délibéré, Frieda ignorait cette personne pendant une bonne longue minute. Finalement, elle lâcha le regard de cet inconnu pour lui tourner le dos le temps de s’occuper de ce client agaçant. « Je le suis. » Lâcha-t-elle en revenant se positionner face à lui. Dans un mouvement très vite, Frieda s’empara de deux verres où elle y versa un alcool transparent, semblable à l’eau, mais qui goûtait tout différemment. Un des verres glissa vers cet homme dont elle ignorait toujours le prénom tandis que le second était dans ses mains. « Santé ! » Et elle avala l’alcool qui lui brûla la gorge pendant quelques secondes. Frieda en avait besoin et c’était une excuse de rester ici et non auprès des autres clients collants. « Enfin, je ne suis pas née ici, j’ai été adoptée. Eh oui, je suis cette petite fille que les méchantes fillettes appelent orpheline. » Frieda détestait tellement ce mot. Depuis son enfance. Toute sa vie, elle allait mépriser ce mot qui blessait. Chaque fois qu’elle entendait une personne le prononcer, Frieda avait l’impression de se faire planter un couteau au cœur. Ça lui rappelait à quel point sa propre mère biologique ne désirait pas d’elle. Mais Frieda n’allait pas se plaindre. Après tout, elle avait une mère qui l’aimait. Frieda était tombée dans la bonne famille et elle ne se plaignait pas. Elle désirait simplement ne pas entendre ce mot. « Toi aussi tu as une histoire aussi triste que la mienne ? » Frieda n’a aucun filtre. Elle posait toujours les mauvaises questions, elle posait les questions qui dérangeait. Celle que les gens attendaient de poser au second ou troisième rendez-vous. Pas elle. Elle, elle posait les questions dans le moment précis. C’était Frieda. « Je dois deviner ton prénom et à chaque erreur je bois une gorgée de bière ou alors, j’y ai droit maintenant ? » Qu’elle demanda en se posant sur ses coudes, à quelques mètres de lui.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
in alcohol we trust (w/chase).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Jesus je suis pas sur que jte trust sur celle la...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Barfly-