Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

[flashback]A mortal bet

En ligne avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 967
» Pseudo : Jay'ink
» Avatar : Sean Maguire
» Âge : 38 ans
» Schizophrénie : nope
# [flashback]A mortal bet
message posté Dim 18 Juin - 19:53 par Frank Turner
A mortal betC'est un jeu dangereux que celui d'exciter, un esprit inflammable et prompt à s'irriter.

Publilius Syrus


2014...

Assit dans ce vieux fauteuil en cuir marron qu'il affectionnait tant, Frank Turner, observait le soleil qui commençait à prendre ses quartiers dans le vaste horizon. Les rideaux ouverts, le salon se voyait à présent pourvu de nouvelles couleurs chaudes venues se juxtaposer sur le blanc nacré des murs. Tout semblait si calme, trop pour que cela paraisse naturel. À cette heure, il était d'usage que Mégane, l'épouse de Frank dévale les escaliers avec son peignoir et se rue vers la cuisine à l'américaine pour enclencher la cafetière et parfumer les lieux de cette odeur si particulière et si rassurante pour les deux adultes qui vivaient sous ce toit. Par réflexe, Frank posa son regard sur l'escalier et ne put constater sans surprise, l'absence de sa femme. Une absence qu'il était pour l'heure, incapable d'appréhender comme étant définitive. D'ailleurs, les traits creusés sous son regard d'ordinaire si vif et pétillants, laissaient entrevoir une courte nuit, certainement le résultat de cette cogitation elle-même engendrée par le départ précipité de Mégane et Samuel que Frank continuait à appeler Bowie malgré leur accord.

Le flic posa alors son regard sur la table basse qui se trouvait à ses côtés, il saisit alors le petit cadre qu'il avait au préalable retourné et posa son regard sur le doux sourire de Mégane qui tenait entre ses bras le petit Samuel tandis que Frank prenait le cliché non sans difficulté. Puis le Frank du présent attrapa son portable pour y scruter l'arrivée d'un éventuel sms. Mais rien, toujours rien, la dispute de la veille semblait trop fraîche dans les mémoires pour entrevoir le moindre pardon. Poussant un long soupire, le flic reposa le cadre près de la bouteille de Whisky quasiment vide et accessoirement son seul remède contre les maux qui entachaient sa vie depuis quelques jours. Pourtant, il y a peu, tout allé si bien, l'inspecteur récompensé pour son travail et son investissement venait d'être promu à la tête de cette jeune unité de la police londonienne. Une promotion qui ne pouvait que rendre fiers son oncle, mais plus encore sa mère. Mais voyez-vous tout n'est que futilité lorsque la Mort décide de vous approcher d'un peu trop prêt. Et c'est ainsi que peu après la promotion, le malheur posa ses valises dans la vie du Capitaine Turner en offrant le cancer à Jude, sa mère. Ils pensaient avoir affronté le pire en fuyant San Francisco pour échapper aux coups à répétition de Victor Turner, malheureusement pour Jude et ses fils le pire restait à venir. Comprenons donc que la promotion de Frank ait été éclipsée par cette bien triste nouvelle. À l'époque Jude gardait espoir, Frank n'en demeurait pas moins inquiet et avait, en guise d'exutoire, son bouloir… Grossière erreur !

Toujours avachit dans son canapé, Frank fut tiré de ses pensées par le « Baba O'riley » des The Who ( sa sonnerie de portable) Il se redressa aussitôt, récupéra son mobile et décrocha dans la foulée. « -Turner j'écoute ! » lança-t-il sans grande conviction. À l'autre bout du fil, l'un des inspecteurs sous les ordres du nouveau capitaine, lui communiqua l'information que l'on venait de lui transmettre quelques minutes auparavant. Une jeune demoiselle répondant au nom de Deanna Coffrey, mineur de surcroît, venait d'être retrouvée aux abords de Bloomsbury, près d'une des quelques universités du quartier. Sans rien ajouter, Turner récupéra ses clés et sa veste, caressant le faible espoir de retrouver sa femme à son retour. Mais pour l'heure, il devait s'occuper d'une nouvelle enquête, sa première en tant que capitaine et devait, de ce fait, laisser ses problèmes au placard. Sans attendre, il prit la route et la direction de Bloomsbury. Les cordons de sécurité jaunes venaient d'être posés, les policiers en uniforme se chargeaient quant à eux d'interroger les témoins. Frank sortit sa plaque et se fit connaître, puis il retrouva l'un de ses collègues qui se trouvait près du légiste qui se trouvait lui-même près du corps sans vie d'une jeune demoiselle très peu vêtue. « -Salut ! Alors qu'est-ce qu'on a ? » lança Frank en observant la victime « -Deanne Coffrey, 16 ans ! » commença l'inspecteur très vite relayé par le légiste qui étala ses premières constations.

« -La rigidité cadavérique nous indique qu'elle est morte possiblement entre 0h00 et 2h00 du matin au plus tard ! »

« -Son cou laisse entrevoir des marques de strangulation » renchéri l'inspecteur pour se faire bien voir de son nouveau chef. « -C'est ce qui l'a tué ? » demanda Frank au légiste « Probablement, mais il nous faudra attendre l'autopsie pour en être sûr ! »

« -Et l'absence de sous-vêtements laisse entrevoir une agression sexuelle » renchéri à nouveau le flic, qui malgré ses efforts, ne parvenait à briller face à son supérieur. D'autant plus que selon le légiste, il fallait attendre les prochaines analyses pour être certains de la nature de l'agression, bien que de prime abord tout laisse à croire qu'il s'agisse d'un viol. Frustré le jeune inspecteur rangea son carnet de notes et leva la tête. « -Ah non merde ! » murmura-t-il. Frank attiré par le juron, posa son regard sur le jeune homme. « -Qu'est-ce qu'il y a encore ? » L'inspecteur désigna alors une jeune femme blonde du regard. « -Elle est de la crim je crois ! »

« -Il ne manquait plus que ça. Voilà la cavalerie qui débarque géniale. Une fois encore, la crim va s'approprier toute l'enquête ! Moi qui voulais faire mes preuves, c'est loupé. »

« -On devrait la saluer Capitaine, vous ne croyez pas ? »

« -Vous voulez vous rendre utile Cavanaugh ? »

« -Oui Capitaine ! »

« -Aller voir ailleurs si j'y suis ! Les officiers ne vont pas collecter toutes les dépositions seuls. Aller les aider ! » Le jeune inspecteur acquiesça et s'en alla aussitôt tandis que Frank entreprit de s'approcher de la nouvelle arrivante pour la saluer. « -Capitaine Frank Turner, de la brigade les mineurs. Je suppose que vous êtes la cavalerie que nous envoie la criminelle pour s'accaparer une enquête supplémentaire ? » lança-t-il sans prendre de pincettes. « -Ecoutez c'est ma première enquête en tant que Capitaine, alors soyez gentille, ne marchez pas sur mes plates-bandes ok ? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
[flashback]A mortal bet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» [UPTOBOX] Mortal Kombat [DVDRiP]
» Inscriptions partie 80 - Mortal Kombat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury :: « Bloomsbury Colleges »-