Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

I'll never be the same, if we ever meet again (alexander)

bitter sweet symphony
avatar
bitter sweet symphony

» Date d'inscription : 26/03/2017
» Messages : 356
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Nicola Peltz
» Âge : 22 ans
» Schizophrénie : Matteo Brown (d. franco) & Archie Jefferson (l. hemsworth) & Livia Halliwell (j. lawrence)
# I'll never be the same, if we ever meet again (alexander)
message posté Sam 24 Juin - 14:26 par Rosie Menard
I'll never be the same, if we ever meet again. ✻✻✻ Vendredi soir, shots à volonté, rires aux éclats. J'étais en compagnie de mes deux amies préférées pour passer une bonne soirée en boîte. Y'a qu'avec elles que je peux me défouler. Des filles du squad, dont je fais partie. La nuit je suis une veuve noire et le jour un papillon. Comparez-moi à un vampire, qui ne sort que la nuit pour être réellement lui. C'est moi. Dire que mes parents pensent que je dors chez Noé. Ils ne s'imaginent pas que leur grande fille chérie puisse faire des bêtises. L'alcool avant la fête, on l'a volé, et maintenant, on s'arrange pour faire payer nos verres. C'était à mon tour maintenant, d'aller amadouer quelques hommes alcoolisés mais surtout fortunés. Je m'approchais du comptoir et je dégageais mes cheveux, mettant mon petit décolleté en valeur, et je fixe le mâle. Je le fixais comme une prédatrice qui étudie sa proie avant d'attaquer. Je passais ma langue sur mes lèvres, j'échangeais quelques mots et je recevais ce que je t'attendais. Je retournais près des filles avec les boissons et on ne se gêna pas pour se moquer du type en douce. C'est trop facile. Rien que pour ça j'étais bien contente d'être une fille. Les hommes sont faibles face à nous, on a le pouvoir de les manipuler comme on peut.
Plus tard dans la soirée, une de mes amies ne se sentait pas bien alors on a pris l'air. Elle avait le teint pâle, livide et allait bientôt vomir. Ce n'était qu'une question de temps. Comme c'est dégoûtant. On s'arrêtait dans un coin de ruelle et ce qui arriva, arriva. Je riais puis je grimaçais en portant une main à ma bouche. Erk. Mouchoir, il lui faut un mouchoir. Je m'éloignais d'elles pour aller aborder les premières personnes que je croise. Soit on ne me répondait pas, comme si je n'existais pas, soit on me dévisageait d'un air que je n'aimais pas. C'est sans doute ma robe trop courte et mes talons qui claquent qui leur fait penser que je suis une catin. Sympa. Sur ce, je tirais un peu plus sur ma robe pour cacher mes cuisses. Par miracle, ou peut-être pas, je reconnaissais le type du bar qui m'avait offert à boire. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai foncé vers lui car c'était le seul visage familier ici. « Excusez-moi, ma copine ne va pas bien. Vous auriez un mouchoir ? » ma voix se faisait de plus en plus petite au fur et à mesure qu'il me glaçait avec son regard perçant. Il n'avait pas l'air d'être aussi aimable que tout à l'heure. Je sens mon coeur s'emballer très très vite lorsqu'il tourna autour de moi en silence. « Vous savez quoi, je... laissez tomber. » je clignas des yeux plusieurs fois en penchant la tête et je tentais de le dépasser. Sauf qu'il me rattrapa par le bras, ce qui me ft pousser un petit cri de surprise. Il me parlait très proche et puait l'alcool. Je voulais lui demander de me lâcher mais aucun mot ne sortait de ma bouche. J'étais comme tétanisée, les yeux grands ouverts, laissant une larme rouler jusqu'à ma mâchoire.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 240
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-two
» Schizophrénie : Jake & Riley & Peter & Diana
# Re: I'll never be the same, if we ever meet again (alexander)
message posté Sam 15 Juil - 10:49 par Alexander Levinson
We were all brought up to want things and maybe the world isn’t big enough for all that wanting. I don’t know. I don’t know anything. ✻✻✻ En sortant de ses derniers examens de l’année, il était évident qu’Alex allait faire la fête. Peu importe qu’il ait réussi ou non. Il n’en a aucune idée de toute façon. Il a fait de son mieux, mais sans avoir révisé plus que ça. Jusque-là, ça a toujours suffit, il verra bien si ça continue de fonctionner ainsi cette année. Et s’il ne valide pas son année, il aura toujours le temps de réfléchir à quoi faire ensuite. Redoubler ? Il n’est pas certain d’en avoir envie. Ecouter les cours une fois l’a déjà assez ennuyé, alors une deuxième fois ? Pas très motivant. Changer de voie ? Peut-être. Ça fait des années qu’il l’envisage, depuis la première année en fait. Mais, sans avoir quelle autre voie choisir, il est difficile de quitter celle-ci. Alors pour l’instant, il préfère la sécurité que lui apportent ses études de droit, même s’il a du mal à s’imaginer avocat ou quelque chose du genre.
Mais pour l’instant, ce n’est pas ça qui l’inquiète. Pour l’instant, rien ne l’inquiète à vrai dire. Il est simplement un peu déçu que Levi travaille ce soir, et de ne pas pouvoir inviter Lola, avec tout ce qui se passe en ce moment. Enfin il n’a jamais été du genre à se morfondre quand quelque chose ne va pas comme il le voudrait, il ne va pas commencer maintenant. Et rien ne l’empêche de sortir seul. Ça ne l’a jamais dérangé, puisqu’il a toujours eu le dialogue facile avec des inconnus. Et en boîte, personne n’est fermé à de nouvelles rencontres. C’est tout l’intérêt de ce genre de soirée. Après quelques verres dans le bar où il travaille, Alex prend la direction d’une des meilleures boîtes de nuit de Londres selon lui. Autant aller à l’endroit qu’il préfère après tout, pour passer une bonne soirée. Surtout qu’il est presque certain de trouver des personnes qu’il connaît, de près ou de loin.
Alex n’a pas le temps d’arriver jusque là-bas qu’un bruit attire son attention. Il tourne la tête, et plisse les yeux pour mieux voir dans cette ruelle assombrie par la nuit tombée depuis longtemps déjà. Deux silhouettes, proches l’une de l’autre, contre le mur. Il s’approche, pour vérifier que tout va bien. Après tout, il a eu l’impression d’entendre un cri. Il est tout à fait possible qu’il s’agisse d’un couple ou de deux futurs amants d’un soir, mais son instinct le pousse à penser que ce n’est pas aussi simple que ça. « Tout va bien ? » Dit-il, en haussant le ton alors qu’il arrive à quelques mètres des personnes. Il ne parvient pas encore à voir les traits du visage des deux personnes, mais le langage du corps est déjà visible. Et il donne l’impression que la femme cherche à s’écarter le plus possible, gênée pour cela par le mur derrière elle. Aucune réponse ne parvient aux oreilles d’Alexander, qui n’est pas non plus très rassuré ici, à l’écart des bruits de la grande rue. « J’ai composé le numéro de la police sur mon téléphone, je n’ai qu’une seule chose à faire pour qu’ils arrivent ici dans la minute. » La solution que sa mère lui avait apprise, après la disparition de son frère. Autant dire qu’il n’avait jamais eu besoin de l’utiliser jusqu’à maintenant. Mais ça semble fonctionner, puisque l’homme finit par partir en courant, sans manquer de lancer quelques injures au passage. Alex range son téléphone et s’approche de la jeune femme, restée seule. « Vous allez bien ? » L’homme n’était sans doute pas très bien intentionné, alors elle doit sans doute être paniquée. Déjà qu’Alex a un peu peur qu’il revienne, soit avec une arme soit avec des amis, alors il n’imagine même pas pour cette femme. D’ailleurs, maintenant qu’il la voit de plus près, il reconnaît son visage. « Oh mais, c’est… vous. » Oui, il a beau l’avoir croisée plusieurs fois, il ignore son prénom. Il faut dire qu’elle n’a fait que le repousser à chaque fois.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
I'll never be the same, if we ever meet again (alexander)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Voisin Du Dessin (VDD)
» President Clinton on Meet the Press today
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Trade effectués Saison #1
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-