Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

De justesse -Katheryne

membre du mois
avatar
membre du mois

» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 2823
» Pseudo : Rose
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 27 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson /Violet Abbot
# De justesse -Katheryne
message posté Lun 26 Juin - 21:16 par Marlon D. Wallenstein
J'avais pris mon vélo pour une fois. Je ne le sortais pas souvent, je préfère largement prendre le bus, mais j'étais en retard, pour changer … Je m'étais réveillé tard et j'avais encore un peu la gueule de bois et j'allais plus vite en vélo parce que je roulais vite. Je prenais les raccourcis, les bus ne passaient pas par ces endroits. Je suis arrivé dans le centre de ville, j'étais à quelques minutes de la fac. J'avais encore la possibilité d'aller à mon premier cours de la journée. Je suis passé au feu rouge et je me suis fait klaxonner à plusieurs reprise. J'en avais rien à faire. J'ai fini par ralentir quand même à un moment. Il y avait du monde et ça aurait été bête d'avoir un accident, même si au fond ça m'étais égal. Je ne pouvais pas faire ça. Je me suis arrêté au feu et j'ai vu une fille qui traversait la rue. J'ai vu une voiture arriver en même temps et je n'ai pas réfléchis, le passage piéton était à un mètre de moi. La voiture allait la percuter, la voiture roulait trop vite. Je suis passé au rouge et j'ai interpellé la fille. Elle a du m'entendre puisqu'elle a évité la voiture. Je l'air rejoins mais comme j'étais lancé à toute vitesse au moment de freiner j'ai dérapé en montant sur le trottoir et je me suis retrouvé à terre. J'ai roulé sur le côté et je me suis égratigné le bras sur le bitume. Je me suis relevé. Heureusement ce n'était pas trop grave, ça me piquait un peu mais au moins j'étais entier, à croire que j'avais vraiment une bonne étoile. Même en ayant des accident je restais en vie. Je suis allé vers la demoiselle et je me suis rendu compte que je l'avais déjà vu. On s'était vu à l'université. Elle avait un an ou deux de plus que moi. En réalité je ne savais pas vraiment. Je lui avais parlé une ou deux fois parce que c'était rare qu'on m'adresse la parole et c'était rare que j'accorde un peu de temps à quelqu'un de l'université, vu comment étaient mes camarades avec moi, je m'étais fait une carapace, mais ça avait été différent avec elle. Je lui ai souris quand je l'ai reconnu et je lui ai dis :

« Hey, salut, Katherine si je me souviens  bien ? Ça va ? Tu as de la chance, y a des cinglés partout, il ne s'est même pas arrêté. »

J'ai levé les yeux au ciel, la voiture avait déboulé comme une furie et ne s'était pas arrêté. Le jour ou je serais avocat je ne laisserais pas ce genre de chose passer, mais pour le moment je n'étais qu'étudiant. Je ne savais même pas si un jour je serais vraiment avocat, mais je pouvais toujours y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 22/06/2017
» Messages : 54
» Pseudo : Mannie
» Avatar : Dakota Johnson
» Âge : 27 ans.
# Re: De justesse -Katheryne
message posté Sam 1 Juil - 18:47 par Kathryne Berckley
Kathryne s'était réveillée deux heures avant de commencer sa journée au travail. La jeune femme trouvait cela important d'être ponctuelle. Même si, parfois, elle était trop à l'avance. Il lui arrivait, à l'occasion, d'arriver quarante minutes à l'avance, ce qui faisait toujours rire ses amis et ses collègues. S'il y avait quelque chose que Kathryne n'aimait pas, c'était bien d'être en retard. La jeune femme détestait les gens qui étaient en retard. Ils promettaient d'être présents à telle heure, mais ils ne se présentaient pas à cette heure. Kathryne s'était toujours promise d'être une personne ponctuelle. Elle sortit rapidement de son lit et elle alla prendre une bonne douche chaude, comme elle le faisait souvent. Après y être restée dix bonnes minutes, elle en sortit et se sécha. Elle enfila une robe bleue marine avec des talons hauts noirs. Elle se lissa les cheveux et se maquilla légèrement. Kathryne adorait se maquiller, mais elle n'était jamais dans l'excès, comme certaines femmes qu'elle voyaient, lorsqu'elle allait dans un bar ou dans une boîte de nuit. Kathryne préférait rester sobre de ce côté-là. Elle mangea rapidement des céréales et but un café. La jeune femme ne pouvait pas passer une belle journée sans avoir bu sa dose de caféine matinale. Après s'être brossé les dents et d'avoir pris sa sacoche et tout les documents dont elle avait besoin, elle sortit de chez elle. Sachant que son bureau était proche d'où elle vivait, Kathryne décida d'y aller à pied. Il faisait très beau, alors c'était l'occasion parfaite. C'était rare qu'il ait un aussi beau soleil, à Londres. Kathryne marcha, faisant tout de même attention à regarder autour d'elle. Étant une jeune femme très maladroite, il lui arrivait de bousculer des gens ou de marcher dans une flaque d'eau dans la rue. Elle se retrouva à une intersection. Elle devait traverser la rue et, comme c'était son tour, elle décida d'y aller, mais elle n'avait pas vu la voiture rouler à toute vitesse, prête à lui rouler dessus. Elle entendit alors la voix d'un jeune homme qui lui disait de faire attention. Elle se mis sur le côté au bon moment, puisque la voiture était sur le point de la happer de plein fouet. Kathryne eut l'impression d'avoir fait une minie crise cardiaque. Il fallait croire qu'elle avait eu énormément de chance. Elle vit alors le jeune homme venir vers elle. Kathryne le reconnu immédiatement. « Oui, c'est ça. Toi tu es Marlon, n'est-ce pas? Oui, en effet, un vrai fou. Merci, de m'avoir averti. J'aurais pu être morte, à l'heure actuelle. »
Revenir en haut Aller en bas
membre du mois
avatar
membre du mois

» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 2823
» Pseudo : Rose
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 27 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson /Violet Abbot
# Re: De justesse -Katheryne
message posté Lun 3 Juil - 18:20 par Marlon D. Wallenstein
J'avais tiré mon vélo sur le trottoir, par chance il n'était pas trop abîmé. Heureusement, sinon j'aurais été bon pour rentrer en bus. Ce n'était pas un problème, mais moi qui avait eu envie de faire de l'exercice, ça serait tombé à l'eau. C'était plus moi qui avait tout pris au final. La bordure m'avait fait tombé et je m'étais éraflé le bras à terre. Je n'avais pas réfléchis une seule seconde à ce qu'il pouvait se passer, j'avais juste essayé de la prévenir. Elle m'avait d'ailleurs entendue et je n'avais pas su freiner, étant arrivé trop vite. Je m'étais avancé vers elle. J'ai acquiescé. C'était bien moi. On s'était donc bien connu a l'université. Je me demandais ce qu'elle faisait maintenant, je ne la voyais plus dans les couloirs. Elle avait du finir son année. Elle me remercia. Je n'avais rien fait d'exceptionnel. A vrai dire je me demandais si je n'avais pas fait exprès d'accélérer sans réfléchir, même quand je me mettais en danger je finissais toujours par m'en sortir.Je commençais à croire que la mort ne voulait vraiment pas de moi. J'avais déjà tout essayé mais à chaque fois ça ne marchait pas, peut-être devrais-je commencer à songer à vivre plutôt que de faire n'importe quoi. J'avais parfois des moments où je ne pensais plus à tout ça, mais c'était rare et j'avais beau me dire que ça s'arrangerait au fond je ne savais pas si j'avais vraiment envie que ça s'arrange. Après qu'elle m'ait dit qu'elle aurait pu mourir je lui ai dis en voulant la rassurer :

« Je suis sur que quelqu'un d'autre serait intervenu. »


Je n'étais pas le seul à avoir vu la scène. Il y aurait forcément eu quelqu'un pour la prévenir ou la retenir. Du moins je pouvais toujours y croire, mais là n'était pas la question. J'étais intervenus. Les voitures roulaient parfois bien trop vite en ville, c'était bien pour ça que je prenais le bus, même si parfois les bus n'étaient pas mieux.

« Oui c'est bien ça, Marlon. Tu étais à l'université de Londres, je crois que c'est là que je t'ai déjà vu.»

J'en étais même sur, mais c'était aussi histoire de savoir un peu plus de chose, de ne pas rester là sans rien dire. J'étais en retard, mais tant-pis. Je n'allais pas la laisser là après tant d'émotions.

«Ça va aller ? Tu veux qu'on aille se poser quelque part histoire de souffler un peu ? »

Ça pouvait être éprouvant d'avoir manqué de se faire écraser et je ne voulais pas la laisser toute seule parce que j'étais comme ça et que je m'inquiétais toujours pour les autres, plus que pour moi-même.

Revenir en haut Aller en bas
De justesse -Katheryne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Zacro l'Accro.
» Sauvée ... de justesse ! [Plume & Nuage Gelé ][END]
» SANAA E. DROSKI ► katheryne winnick
» Elisabeth, la justesse dans ses actes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London-