Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

(livia & cole ) love actually

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 29/05/2014
» Messages : 201
» Avatar : Beyoncé Knowles.
» Âge : beauté éternelle.
# (livia & cole ) love actually
message posté Lun 3 Juil 2017 - 13:22 par Destiny Tynged
love actually



Un vacarme assourdissant attire votre attention (Livia). Vous prenez l'escalator pour vous retrouver dans le hall du centre commercial, une surprise est en préparation pour fêter les cinq ans de mariage d'un couple. Vous trouvez ça amusant et décidez de regarder le lancement de la surprise, juste par plaisir de voir la tête des deux mariés. Vous sentez alors un homme (Cole) se glisser à vos côtés mais vous n'y faites pas attention. Jusqu'à ce que le chorégraphe principal de la flash mob lance les festivités, vous vous retrouvez rapidement (Livia et Cole) au centre de l'attention, plusieurs personnes dansant autour de vous et semblant vous confondre avec le véritable couple.

Il n'y a pas d'ordre défini dans ce RP. Ce RP est issu du système RP est aveugle 2.0.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 12/10/2016
» Messages : 8325
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : harvey newton-haydon
» Âge : trente-deux ans
» Schizophrénie : brahms de bury (p. niney) + jude sycamore (m. ventimiglia ) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# Re: (livia & cole ) love actually
message posté Lun 3 Juil 2017 - 17:23 par Cole Leary
Il détestait faire des courses, Cole. Franchement c'était ennuyant à mourir, puis il avait assez d'argent pour payer quelqu'un à les faire à sa place mais non, le père leary voulait pas. Parce que Cole il comptait souvent un peu trop sur leur argent, comme si c'était leur argent. Cette simple pensée lui arracha un soupir. Son petit business de proxénétisme marchait du feu de dieu. Il se faisait largement plus de fric qu'en jouant de ses poings comme ses deux gorilles de frères. Alors non c'était son argent et il pouvait le dépenser comme il le voulait sans écouter le père leary qui se trouvait à Belfast. Mais pour cette fois il avait laissé faire et s'était rendu au centre commercial. Les seules fois où il venait là c'était pour s'acheter ses jeux de ps4. Y'avait toujours beaucoup trop de monde dans les centres commerciaux c'était franchement insupportable. Trop de foule. Beaucoup trop. C'était oppressant. Et le comble du bonheur, la musique n'était pas à son goût. Elle venait d'où cette musique d'ailleurs ? Non parce qu'entendre beyoncé pendant qu'il faisait ses courses ça allait vite lui taper sur le système. C'était Beyoncé d'ailleurs ? Peut-être Rihanna, ou Katy Perry. Peu importait, ça lui plaisait pas. Et voilà que les gens se rassemblaient pour former un tas, en plein milieu du hall. Un rire jaune s'échappa de sa gorge. Il avait presque envie de reporter les courses à demain, commander pizza ce soir. C'était le bon plan. Mais fallait bien qu'il tombe sur des abrutis qui le poussait sans ménagement vers le lieu de rassemblement. Comme si il avait envie d'assister à ça. C'était quoi ça d'ailleurs ? Il s'était glissé entre deux personnes, heureusement que la jeune femme à sa gauche était jolie à regarder, une magnifique blonde. Et dans ces moments là il pouvait pas s'empêcher de faire l'imbécile, Cole. « Vous croyez à l’amour au premier regard ou je dois repasser une seconde fois ? » phrase de drague lourde au possible pour commencer les présentations. Le tout appuyé par un clin d’œil. Parce qu'il restait charmant le Cole, quand même. Mais c'était sans compter les personnes auteur d'eux, parce que pour ce qui allait suivre il n'avait certainement pas signé. Apparemment c'était une surprise pour fêter les cinq ans de mariage d'un couple. Et le couple en question c'était la jolie blonde qu'il essayait de draguer, et lui. Sauf que y'avait carrément erreur sur la marchandise. Et voilà que les zigotos tournoyaient autour d'eux, sous les ordres du chorégraphe principal. Un sourire amusé s'empara tout de même ses lèvres de Cole alors qu'il réalisait enfin que la jolie blonde se trouvait dans la même situation grotesque que lui, c'était le moyen de jouer de ses « charmes » tout à fait inexistants en réalité, et il allait en faire une excellente démonstration « je vous jure que ça vient pas de moi ça. » il mit les mains en l'air, tout à fait innocent « avouez c'est vous, vous avez craqué sur moi et vous m'avez organisé cette petite surprise, genre vous êtes mon admiratrice secrète. Mais vous savez, vous auriez juste pu m'inviter au mcdo, milady. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Don't frown, someone could be falling in love with your smile
Don't frown, someone could be falling in love with your smile

» Date d'inscription : 07/09/2016
» Messages : 1865
» Pseudo : crazy suffering
» Avatar : Emilia Clarke
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : Matteo (claflin)
# Re: (livia & cole ) love actually
message posté Ven 4 Aoû 2017 - 12:07 par Tamsin Marsch
Les rencontres dans la vie sont comme le vent. Certaines, vous effleurent juste la peau, d’autres vous renversent — Les grandes vacances, c'est le moment idéal pour les jeunes couples de se marier. J'ai eu du travail comme pas possible. Je venais seulement de rentrer d'Allemagne, après avoir assisté le mariage de la fille de l'ambassadeur d'Angleterre. Il y avait du high level mais je m'en suis sortie indemne, que des compliments et des remerciements. C'est ça que j'aime, ça que je veux, la fierté, tout simplement. Je ne sais pas trop ce qui m'a pris de devenir wedding planeuse, surement parce que j'aime les belles choses et que depuis toute petite j'attends le prince de mes rêves, mais surtout car j'adore l'organisation et ça ne me déplaît pas de mettre ma petite touche personnelle le jour le plus important d'un couple. Mine de rien, je me fais de plus en plus connaître. Maman serait fière de moi. Je tiquais à cette pensée, puis je reposais la robe que je venais de prendre dans le rayon d'une de mes boutiques préférées. Je suis une acheteuse compulsive. Dès que je m'ennuie, au lieu de m'engraisser comme la plupart des filles que je connais, je sors ma carte de crédit et je la fais chauffer. Mais aujourd'hui, bizarrement, j'avais pas trop la tête à ça. Finalement, j'aurai peut-être dû rester à la maison à me faire des crêpes. Je quittais la boutique en remontant la bretelle de mon sac sur mon épaule et je fus attirée par un petit rassemblement qui venait de nulle part. Je n'ai pas compris, c'était comme si j'avais toute l'attention sur moi, et ce type à côté de moi. J'ai même pas eu le temps de regarder qui me parlait que je recevais déjà une phrase typique d'un mec en chien. Je risquais tout de même de croiser son regard et je pouffais. « Vous n'êtes pas un peu trop vieux pour ça ? » répondis-je du tac au tac. Il paraissait plus âgé que moi, et déjà, plus grand en taille. C'est comme s'il m'écrasait lui et sa beau gosse attitude. Les mecs comme ça, je les calme direct. Après, on me demande pourquoi je suis toujours célibataire. Je lui affiche quand même un fin sourire avant de sursauter en remarquant que tout le monde était autour de nous. Il y avait de la musique, une ambiance chaleureuse, et ça, je connais très bien. On est en train d'assister à un mariage en direct. Ou quelque chose qui y ressemble en tout cas. Et bien sûr, ce grand garçon ne peut pas s'arrêter de parler. « Ecoutez-moi bien cow-boy, de un, je n'invite pas au mcdo. Je n'invite jamais d'ailleurs, car c'est toujours l'homme qui le fait avant moi. » dis-je en remettant ma chevelure blonde en place comme si je venais de le casser littéralement en deux avec ma répartie de parfait bibitch. Don't act like you know me. Il semblerait que quoi qu'on fasse, nous soyons bloqués dans cette mauvaise blague. Il y a erreur sur la personne, enfin, les personnes. « Taisez-vous, vous n'êtes qu'une grosse brute. » lui lançai-je d'une voix plus basse pour être sûre qu'il n'y ait que lui qui entend. Non mais ce n'est pas le moment de faire des sous entendus. Je ne suis même pas d'humeur à faire du shopping, alors il ne vaut mieux pas se frotter à moi. « Arrêtez ce cirque ridicule. » soupirai-je en sentant mes joues rosies. Je ne sais pas ce qui me déstabilise. Le fait d'être faussement mariée avec un gars qui pourrait me plaire s'il n'avait pas la langue trop pendante, ou le fait d'avoir toute l'attention attirée sur nous. J'aime être observée, mais pas à ce point. Trop oppressant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 12/10/2016
» Messages : 8325
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : harvey newton-haydon
» Âge : trente-deux ans
» Schizophrénie : brahms de bury (p. niney) + jude sycamore (m. ventimiglia ) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# Re: (livia & cole ) love actually
message posté Mar 19 Sep 2017 - 19:47 par Cole Leary
Mêmes les rencontres de hasard sont dues à des liens noués dans des vies antérieures... tout est déterminé par le karma. Même pour des choses insignifiantes, le hasard n'existe pas. ✻✻✻ La situation était tout de même amusante, assez pénible à vivre parce que toute l'attention était focalisée sur lui et sa nouvelle partenaire, mais amusante quand même et dans ces moments là il valait mieux rire que pleurer. Et puis la jeune femme était tout à fait à son goût alors il n'allait pas se plaindre, elle avait une chevelure d'un magnifique blonde polaire agréable à regarder, mais tout chez elle était agréable à regarder en réalité pas seulement sa délicate chevelure. Sauf que contrairement à lui, elle n'avait pas l'air bien ravie de se retrouver mêlée à cette mascarade et les futurs mariés - les vrais, cette fois-ci - n'allaient sans doute pas l'être non plus. Il soupira, leva les yeux au ciel. Voilà ce qu'elle allait faire cette inconnue, elle allait lui plomber le moral. Avec sa mauvaise humeur et sa morosité. Ne pouvait-elle pas simplement se contenter de s'amuser ? De danser ? Non parce que lui non plus n'avait pas envie de danser mais au moins il ne faisait pas la gueule. « Ecoutez-moi bien cow-boy, de un, je n'invite pas au mcdo. Je n'invite jamais d'ailleurs, car c'est toujours l'homme qui le fait avant moi. » un rire franc s'échappa de sa gorge, elle avait de la répartie la jolie blonde et Cole aimait les femmes avec de la répartie alors sans le savoir elle marquait des points - bon, elle n'en marquait pas réellement parce qu'elle se fichait certainement de lui, mais dans sa tête, à Cole, il lui plaisait réellement et elle marquait des points. « Ce n'est pas une façon de parler à son mari, cela ! » il s'attendait réellement à voir la main de la jeune femme décoller pour venir frapper contre sa joue, parce qu'il était typiquement le genre de dragueur lourd, au détail près que, par contre, il était plutôt beau gosse. Et peut-être que du coup, il pouvait se permettre d'être lourd. « Taisez-vous, vous n'êtes qu'une grosse brute. » il secoua la tête, est-ce que tout cela était de sa faute ? Non. Il était entraîné dans cette histoire autant qu'elle, mais il n'en était pas l'investigateur. Elle ne savait vraiment pas s'amuser la jolie blonde. « Arrêtez ce cirque ridicule. » les gens dansaient gaiment autour d'eux sans se rendre compte de leur bêtise, il fixa à nouveau son regard sur le visage de la jeune inconnue « Je n'y suis pour rien, mais vous ne m'écoutez pas ! »


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas
(livia & cole ) love actually
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Westfield Shopping Center White City
Page 1 sur 1
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Nashville - Rappel du Club École -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-