Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

(nathan & wayne) it's party time

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 29/05/2014
» Messages : 197
» Avatar : Beyoncé Knowles.
» Âge : beauté éternelle.
# (nathan & wayne) it's party time
message posté Lun 3 Juil - 13:34 par Destiny Tynged
it's party time



La soirée à laquelle vous (Nathan) avez décidé de vous rendre se passe très bien. Vous ne connaissez pas le prénom de votre hôte mais peu importe, la musique vous plaît. L'alcool aussi. Et l'ambiance est au rendez-vous. Vous êtes prêt à danser jusqu'au bout de la nuit. Mais à force d'enchaîner les verres vous êtes soudainement prit d'une envie pressante. Une personne vous indique la direction des toilettes. Mauvaise nouvelle : elles sont déjà utilisées et la personne à l'intérieur (Wayne) ne semble pas disposée à se presser. Vous commencez à tambouriner de toute votre force sur la porte. Cette dernière finit par s'ouvrir mais la personne à l'intérieur (Wayne) n'a aucune envie de vous céder la place sans avoir obtenu d'excuses au préalable, surtout que contrairement à vous, il n'apprécie pas franchement la soirée.

Il n'y a pas d'ordre défini dans ce RP. Ce RP est issu du système RP est aveugle 2.0.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
» Date d'inscription : 01/07/2017
» Messages : 12
» Avatar : Dominic Nutt
» Âge : 25 ans
# Re: (nathan & wayne) it's party time
message posté Lun 3 Juil - 15:42 par Wayne Scale
— Détective privé.
— Sérieux ? La classe.

C’était la botte secrète de Wayne en soirée, devant les garçons facilement impressionnables : il parlait de son métier et il laissait leur imagination faire le reste et l’envelopper dans une aura de mystères et d’aventures. Il évitait de rentrer dans le détail, de parler des heures et des heures passées à attendre de sa voiture qu’un suspect veuille bien sortir de chez lui ou à dépouiller des archives à la mairie sous le regard d’une fonctionnaire acariâtre.

— Ça te dit de continuer la soirée chez moi ?

Le gars en face de lui, qui s’appelait Kevin… Euh non Jarvis. Brian, oui, voilà, quelque chose comme ça — mais Wayne avait fait attention à ses fesses plutôt qu’à son prénom —, le gars en face de lui rougit et bafouilla quelque chose du genre :

— Non mais je suis pas, totalement pas, enfin tu vois, pas gay, quoi.

Mais bien sûr. Ça faisait dix minutes que Kevin-Jarvis-Brian le dévorait des yeux. Wayne, dont la patience pour les incertains qui voulaient bien flirter mais pas aller plus loin parce que quand même, qu’est-ce que les autres allaient en penser, poussa un soupir, haussa les épaules et alla voir ailleurs s’il y était. Cette soirée commençait à l’ennuyer. Des gosses de riche un peu trop propres sur eux, des filles qui rameutaient leurs prétendants, de la musique qui lui rappelait la playlist YouTube d’un bal de fin d’années dans un lycée de seconde zone, bref.

L’enfer.
En toute objectivité.
Et ça n’avait rien à voir avec le fait qu’il venait de se prendre un râteau.

Son téléphone dans sa poche le vibra. Il le tira pour décrocher mais les propos de son interlocuteur étaient parfaitement inaudibles.

— ‘Tends, j’vais trouver un endroit calme.

Quelques secondes plus tard, il était enfermé dans les toilettes de ce vaste entrepôt désaffecté où l’on avait organisé la soirée. Mieux valait l’ignorer l’état général des lieux. D’ailleurs, Wayne renonça à son premier réflexe de s’asseoir sur la double cuvette rabattue et préféra rester debout, à côté d’un lavabo crasseux plein de traces de peinture que surmontait un miroir où l’on se reflétait à peine.

— Non mais là j’peux pas, j’suis à une soirée.
— …
— Euh, ouais, ‘scuse moi d’avoir une vie sociale.

Plus ou moins.

— …
— On s’fixe un rendez-vous pour demain, alors.

Wayne mit son téléphone sur haut-parleur, le temps d’accéder au calendrier.

— C’est que j’ai vraiment très peur qu’il lui soit arrivé quelque chose.
— Elle a vingt-cinq ans, ta fille, en même temps, elle peut bien disparaître deux ou trois jours.
— Oui mais quand même;
— 9 heures 30.

Un type commença à tambouriner à la porte.

— Occupé !
— T’es occupé à 9 heures 30 ?
— C’pas à toi que je parle.
— …
— Du coup, ça te va ?
— Je croyais que c’était pas à moi que tu parlais.

Wayne poussa un soupir.

— J’vais prendre ça pour un oui.

Il coupa le haut-parleur et ramena le téléphone à son oreille, pendant que l’autre s’excitait de l’autre côté de la porte.

— Prends une photo de ta fille, puis si t’as une copie de ses papiers d’identité qui traine, c’est aussi bien. À demain.

Le détective raccrocha sans autre forme de procès pour ouvrir la porte et foudroyer l’intrus du regard, un exercice pour lequel il ne manquait pas de talent.

— Dites donc, ça va, la vessie en furie ? On peut même plus pisser en paix ?

Ou téléphoner, techniquement, mais comme il aurait très bien pu passer son coup de fil dehors plutôt que monopoliser les toilettes, Wayne décida de s’octroyer un peu de mauvaise foi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 27/06/2017
» Messages : 104
» Pseudo : Flo
» Avatar : Trevor Wentworth
» Âge : 21
# Re: (nathan & wayne) it's party time
message posté Lun 3 Juil - 18:55 par Nathan Caffrey
Après avoir fini d’un trait son cinquième… non peut-être son huitième… Bref, après avoir fini son verre, Nathan prit soudainement conscience qu’il serait  peut-être judicieux de ralentir sa consommation d’alcool. Certes, il avait passé une journée de merde et il avait envie de tout oublier et de se laisser aller ce soir, mais la pièce commençait à tourner dangereusement. Le bruit trop fort de la musique et des conversations animées autour de lui bourdonnait dans ses oreilles en un fracas incohérent. En plus  de tout, il s’était retrouvé à embrasser à pleine bouche une petite blonde dont il ne connaissait même pas le prénom. Non pas que ce soit quelque chose d’inhabituel pour lui, mais tout de même.

Si vous demandez à Nathan la chose qu’il déteste le plus sur l’alcool, il ne vous répondra pas qu’il s’agit de la sensation de brûlure qu’il procure en descendant le long de l’œsophage. Ni même l’horrible gueule de bois qui vous détruit le crâne le lendemain matin. Non. Pour Nathan, le pire avec l’alcool, c’est qu’il vous donne envie d’aller aux toilettes environ toutes les dix minutes. Et quand vous êtes au milieu d’une danse ou au milieu d’un baiser torride quand l’envie vous prend, oui c’est pénible.

Traversant la foule de danseurs tous plus alcoolisés les uns que les autres, il tenta, d’un pas maladroit et la démarche mal assurée, de rejoindre les toilettes qu’il avait déjà utilisés une bonne dizaine de fois. Il ne put s’empêcher de sourire de façon incontrôlable en regardant les gens s’amuser autour de lui. Il était heureux et oui, il adorait cette fête. Il ne savait même plus comment il avait atterri ici, ni qui était l’hôte de cette soirée de folie, ni comment il allait bien pouvoir rentrer chez lui dans cet état. Mais quelle importance. Finalement, après réflexion, il reprendrait bien un verre.

Quand enfin il atteignit la porte des toilettes, le voyage lui semblant bien plus long et semé d’embuches à chaque aller-retour, il trouva la porte fermée. Sauf qu’il avait vraiment besoin de se soulager. Et plus vite c’était fait, plus vite il pourrai retourner à la fête. Il avait besoin de trouver une fille pour ce soir. En plus de passer du bon temps, ça lui ferait un lit où dormir sans avoir à se soucier de comment rentrer chez lui.

Il essaya d’ouvrir la porte, trois fois. Elle restait obstinément fermée. Alors il se mit à taper dessus. Ne jugez pas, nous faisons tous des choses improbables après quelques verres. Quand enfin la porte s’ouvrit, il manqua de tomber à la renverse ayant appuyé tout son poids contre cette dernière. Il releva les yeux sur un jeune homme bien plus grand que lui. Ne vous méprenez pas, Nathan adore les femmes. Il aime leur corps et leurs formes. Mais quand il dévisagea l’inconnu en face de lui il ne put s’empêcher de le trouver fort attirant.

- "Dites donc, ça va, la vessie en furie ? On peut même plus pisser en paix ?"

Il jeta un œil au téléphone qui se trouvait encore dans les mains du jeune homme et fit une moue réprobatrice, témoignant qu’il ne le croyait qu’à moitié. Il était saoul, pas con.

- "Tu sais si tu veux utiliser ton portable, y’a un jardin. Laisse les toilettes à ceux qui en ont vraiment besoin."

Sa voix semblait traînante et ses mots mal articulés, même à ses propre oreilles. Ayant tout d’un coup un peu chaud, il releva les manches de sa veste, révélant ses bras constellés de tatouages. Il regardant l’inconnu qui ne semblait pas vouloir bouger de sa position en face de la porte, bloquant le passage.

- "Tu permets ? Tu comptes garder le monopole des chiottes pour aucune raison encore longtemps ?"




@Wayne Scale
Revenir en haut Aller en bas
(nathan & wayne) it's party time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Grèce : It's party time ... all the time [Flashaback Milan Sehtni - Elicia]
» It's Party Time!! {Diana ~ Felicia}
» It's party time
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Les gros bras(Sybille et Nathan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-