Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

sunday bloody sunday (maebh)

Modératrice
avatar
Modératrice

» Date d'inscription : 10/01/2016
» Messages : 762
» Pseudo : .KENZO (louise)
» Avatar : teresa oman
» Âge : vingt-trois ans depuis le douze septembre.
» Schizophrénie : kenzo a. armanskij (k. scodelario) ; solal d. b. fitzgerald (m. mcmillan) & charlie o. maas-cahill (f. gustavsson)
# sunday bloody sunday (maebh)
message posté Dim 9 Juil - 0:37 par Shiraz M. Monroe
Shiraz M. Monroe & Maebh N. Malloy (+ les colocs)
⚜ SUNDAY BLOODY SUNDAY ⚜

La chanson de U2, Sunday Bloody Sunday résonnait dans tout l'appartement. J'allumais l'eau et poussais un petit cri alors que l'eau froide rencontrait ma peau nue. Tancredi venait de partir travailler; Il avait un shooting ce soir sur les toits de Londres. Je laissais tomber ma tête en arrière, laissant l'eau décrasser ma peau collante. La chaleur nous avait abruti toute la journée. Nous étions restés allongés par terre, à la recherche de fraicheur contre le carrelage, à enchainer des films et éviter de nous endormir. Ces derniers temps, nous avions du mal à nous voir. Il travaillait beaucoup, alors que moi, je ne travaillais pas. Je prévoyais ma vie au jour le jour et il arrivait qu'on se loupe. Mais j'étais heureuse de l'avoir retrouvé hier soir, et d'autant plus d'avoir passé la journée avec lui. Et pour une fois, je n'avais pas eut à le décevoir en lui annonçant que je ne pouvais pas rester avec lui car j'étais invitée quelque part, sans lui. Tancredi ne pouvait pas être partout, et je sentais que parfois, il n'acceptait de ne pas tout savoir de ma vie, de mon quotidien et de mes fréquentations. Je ne lui en voulais pas, je comprenais. Mais ce soir, je n'avais pas eut à chercher les mots puisque lui aussi devait aller travailler. En début de semaine, Maebh m'avait envoyé un message pour m'inviter à venir manger chez elle en fin de semaine. C'était ce soir. Alors, lorsqu'il avait claqué la porte derrière lui j'avais filé dans la salle de bain. J'étais pressée de retrouver mes amis Irlandais. Je les avais rencontré, en juillet dernier, lors d'une manifestation de l'invasion anglaise en irlande du nord. Habituée à manifester pour toutes les causes, et réellement positionnée sur cette histoire depuis l'adolescence déjà (mon père nous en avait énormément parlé à Basile et moi), je m'étais rendue pour la sixième année consécutive à cette minuscule manifestation. Et j'y avais rencontré Maebh, dont le prénom était tout aussi étrange que le mien, ainsi que ses colocataires : deux coupes homosexuels, l'un féminin l'autre masculin, archétypaux et adorables. On s'était retrouvés de nombreuses fois déjà, et une fois encore ce soir j'étais certaine de passer un excellent moment en leur compagnie. Une fois rafraichie et lavée, je sortais donc de la baignoire et m'enroulais dans une serviette pour me sécher quelque peu. Puis, encore un peu mouillée j'allais jusqu'à ma chambre et choisissais mes vêtements. Une robe large et légère noire, toute simple. Je laissais retomber mes cheveux sur mes épaules et maquillais rapidement mes yeux de mascara et mes lèvres d'un rouge à lèvre bordeau. J'enfilais quelques bijoux et glissais mes pieds dans mes no name argentées. Mon sac sur le dos et pomponée, je quittais mon appartement et je rejoignis Larry et Jack à qui j'avais envoyé un message pour qu'ils viennent me chercher. Je risquais de rentrer éméchée, j'avais besoin de les avoir à proximité, au cas où. Je les serrais fort dans les bras en les retrouvant en bas, heureuse de les voir après deux semaines sans un coup de fil. Je ne travaillais plus et ne sortais pas beaucoup depuis quelques jours. Pendant le trajet, on discuta longuement, et Jack finit par m'annoncer qu'on était arrivés. J'embrassais chacun d'eux sur la joue et sortais de la voiture. Quelques minutes plus tard et quelques étages plus haut je sonnais à leur porte. Maebh vint m'ouvrir et m'accueillit. Je pouvais entendre les échanges animés de ses colocataires dans le salon.  « Hello ! J'ai ramené du vin, tiens.. » Je lui tendis le paquet contenant trois bouteilles de vin rouge que j'avais acheté dans la semaine. Heureusement, j'avais pensé à le laisser près de mon sac à main afin de ne pas l'oublier, et je l'avais pris par automatisme, sans même y faire attention. Je l'embrassais sur chaque joue et elle se poussa pour me laisser entrer. J'allais saluer chacun des colocataires, faisant la bise aux mecs et tapant dans la main des filles. C'était le monde à l'envers, et je l'aimais bien, ce monde là.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
sunday bloody sunday (maebh)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» Sunday Bloody Sunday [RPG]
» BLOODY SUNDAY || Act #2
» Sunday bloody sunday ♦ Over.
» Bloody Sunday — Jaden A. Gottingen
» [Ouvert à tous] Bloody Sunday

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Camden Town-