Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #23.
La nouvelle version vient d'être installée, pour découvrir les nouveautés, c'est par ici que ça se passe.
Beach party !
Tous à Brighton pour une fête, de nuit, sur la plage. Rendez-vous par ici.
Les défis, le retour !
Les défis sont de retour ! C'est le moment de venir jouer. Ça se passe par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

You better keep your eyes open and your mouth shut - Brahms

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/07/2017
» Messages : 118
» Pseudo : Cookies
» Avatar : Emeraude Toubia
» Âge : 27 ans
# You better keep your eyes open and your mouth shut - Brahms
message posté Ven 14 Juil - 11:20 par Surya O. Quinn

You better keep
your eyes open &
your mouth shut
Brahms & Surya

Quand son réveil avait sonné à quatre heures du matin, Surya n’avait pas bronché, n’était pas restée roulée en boule sous ses draps en priant pour quelques minutes de plus. Non, elle avait presque bondi de son lit, enchaînant les échauffements telle la danseuse qu’elle était. Se lever pour une répétition, même non payée, cela ne posait jamais problème à la jeune indienne. Elle avait ça dans la peau et travaillait dur pour ne pas devoir aller embaucher dans un restaurant ou dans un magasin de fringues. Et même si depuis quelques mois, son attention n’était plus entièrement portée sur le spectacle et qu’elle passait ses journées de repos à suivre son frère, elle était bien consciente du travail nécessaire pour conserver sa place dans la troupe.
Les cheveux attachés en un chignon plus franchement serré, elle plaisantait avec son partenaire de scène Aladdin, alias James. Elle adorait cette troupe qui en l’espace de six mois était devenue une vraie famille et chaque moments avec elle était synonyme de joie et de bonne humeur. Le metteur en scène qui avait fini de discuter avec l’ensemble à propos d’un changement de place retourna s’asseoir sur sa chaise avant de frapper dans ses mains. Le chorégraphe lança la musique qui retentit dans le studio. Pendant les représentations, l’orchestre jouait live, mais dès lors qu’ils ne répétaient pas au théâtre, ils devaient travailler avec des bandes sonores. La scène du mariage méritait d’être nettoyée car deux des danseuses avaient avoué forfait suite à des blessures et leurs remplaçantes s’étaient vues projetées sur scène dans la foulée. Ce qui n’était jamais évident sur un spectacle aussi gros.
Cette scène là était principalement chantée pour Surya, qui de toutes manières ne dansait pas énormément durant le spectacle, mais elle avait tout un bout avec le reste des danseurs et à deux reprises déjà elle était rentrée dans Julia, une des remplaçante, une française qui semblait mal vivre le décalage horaire Paris-Londres.
Elle essaya de ne pas y penser alors qu’elle laissa s’échapper les premières notes de sa chanson, attrapant la main de James, un air amoureux sur le visage, babouches aux pieds. Même après près de six mois de représentations, tout le monde était conscient qu’ils pouvaient encore faire mieux et s’améliorer chaque jour, et très franchement réussir à danser avec ces trucs aux pieds relevait de l’exploit ! Un danseur s’approcha de la jeune femme avant de la soulever sur son épaule, la laissant repasser en poirier dans son dos. Et la formation de groupe commença. Pirouette, relevé, chassé à droite, un petit tour dans les bras d’Aladdin, les hommes sautent, les femmes tournent. Mécanisme bien huilé que chacun connaissait par coeur. Peut-être était-ce trop instinctif car Surya bien que déclamant en chanson sa joie de se voir mariée à un mendiant remarqua très bien les portes s’ouvrir pour laisser apparaître un homme qu’elle commençait à bien connaître. Tout le monde continua son manège, mais Surya aurait pu parier que personne n’était plus détendu. Après tout, il était une célébrité, déchue certes, mais sa sévérité avait fait son image de marque. Et la grosse question était de savoir ce qu’un ex danseur étoile de l’Opéra de Paris, grand défenseur de la danse classique comme seule vraie expression de la danse, faisait-il à une répétition d’un spectacle musical ?

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Dancers don't need wings to fly.
avatar
Dancers don't need wings to fly.

» Date d'inscription : 13/11/2016
» Messages : 3417
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : pierre niney
» Âge : trente ans
» Schizophrénie : cole leary (l. grimes) + jude c. sycamore (a. skarsgård ) + ashleigh strugatsky-joyce (a. bergès-frisbey)
# Re: You better keep your eyes open and your mouth shut - Brahms
message posté Ven 14 Juil - 13:31 par Brahms L. De Bury
Il ferma les yeux quelques secondes, tendit la main vers son iphone dont il éteignit le réveil et poussa un long soupir. Il regrettait d'avoir passé autant de temps sur son balcon la veille, à laisser son regard traîner sur les lumières de la ville au lieu d'avoir rejoint son lit. Brahms n'était pas le genre de personne à dormir énormément, ses nuits étaient la plupart du temps ponctué de cauchemars, il revoyait en boucle les titres de journaux les jours suivants sa désastreuse chut, il se revoyait même allongé sur les planches, entendait encore les rires moqueurs de la foule, il se réveillait soudainement sans retrouver le sommeil, s'extirpait de son lit pour faire les cents pas. Alors quand il trouvait enfin le sommeil réparateur il ne pouvait s'empêcher de grogner lorsqu'il en était tiré par la sonnerie de son réveil. Heureusement pour lui, l'eau chaude de la douche avait un effet puissant pour réveiller son corps et il s'habillait d'un de ses nombreux costard-cravate beaucoup plus réveillé que les minutes précédentes. Un de ses collègues chorégraphes avait demandé son avis d'expert pour le prochain ballet qu'il souhaitait présenter au grand public et il avait accepté d'assister aux répétitions avec un plaisir non dissimulé, donner des cours à la royal ballet school était plaisant - du moins lorsque ses élèves montraient un peu de talent - mais assister aux représentations d'un ballet lui manquait autant que son coeur se fendait à l'idée qu'il ne remonterait jamais sur les planches. Il grimpa au volant de sa voiture de luxe pour se diriger vers le lieu de répétitions. Si il n'avait pas mit son portable sur silencieux il aurait remarqué le sms de son ami pour l'informer que la salle n'était plus la même, mais il n'avait pas enlevé le silencieux de son portable et n'avait pas même pensé à vérifier si quelqu'un l'avait contacté. Il évoluait dans le bâtiment comme si il le connaissait par cœur et poussa la porte de la salle de répétitions. La musique lui arracha une grimace. Il s'était visiblement trompé d'endroit. Mais un sourire mesquin s'empara de ses lèvres alors qu'il reconnaissait la danseuse principale de la comédie musicale qui se répétait devant ses yeux. Brahms De Bury, un aristocrate célèbre pour avoir été l'un des plus grands danseur étoile de l'opéra de paris, maintenant déchu, avait un certain talent pour se montrer sadique, notamment avec ses élèves. Il aimait leur faire recommencer pour la dixième fois la même figure, le même pas, il se moquait de leurs chevilles endolories et les chassait de son cours si il refusait de se relever après une chute. Il se dirigeait d'une démarche certaine et hautaine vers le devant de la scène, avant de claquer ses mains l'une contre l'autre pour interrompre la répétition. « Quel spectacle adorable. » à ses yeux, toutes les autres danses ne prenaient aucun sens à côté de la danse classique, elles étaient les danses de la simplicité, il n'y trouvait aucune grâce ni volupté, aucune réelle technique, rien comparait à la souffrance de la danse classique mais également à son immense beauté. Il se tourna vers le chorégraphe « et vous les laissez danser aussi mal ? vous voulez effrayer le public ? » un sourire mesquin étirait ses lèvres, dévoilant ses lèvres d'un blanc éclatant, il se tourna vers la jeune femme qui tenait le rôle de jasmine  « ma très chère Surya, heureusement que tu ne fais pas de danse classique, tu n'as aucune souplesse. » parce qu'il ne pouvait s'empêcher de lui lancer des piques.
Revenir en haut Aller en bas
You better keep your eyes open and your mouth shut - Brahms
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1
» J1 ϟ Keep Eyes Open [Iugo]
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Mek' pour l'open de peinture GW
» 06.Open your eyes (accouchement de Chris)
» Hazel -- Behind Green Eyes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho-