Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

strike a pose feat Sharona

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/07/2017
» Messages : 359
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : Alexandra Daddario
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Marlon/Tom/Damian
# strike a pose feat Sharona
message posté Mar 18 Juil 2017 - 22:00 par Violet J. Abbot
J'avais enfin obtenu mon show room, je pouvais exposer mes créations. J'étais prête. L'armée était derrière moi et j'étais heureuse d'être revenue, d'avoir une vie normale. J'avais toujours aimé le dessin et j'avais toujours dessiné des vêtements, j'en avais souvent dessiné et fabriqué pour mes barbie quand j'étais petite et en grandissant j'avais parfois fait mes propres robes. C'était ma mère qui m'avait appris à coudre et j'avais bien l'intention de la faire travailler dans ma nouvelle entreprise, si elle était partante bien sur. J'organisais mon premier défilé en fin de semaine et j'avais besoin de mannequin pour ça. Je devais organiser ma première soirée et je n'étais pas encore tout à fait prête. Il me manquait des mannequin. Nous avions trouvé la salle, une salle de réception dans Westminster. Il y aurait tout le gratin de la mode. Mon père avait réussis à convaincre certains de ses amis d'assister à mon défilé et ma mère en avait autant de son côté. J'avais également profité des réseaux sociaux pour qu'il y ait un maximum de gens. J'espérais qu'il y aurait du monde. Je cherchais donc mes derniers mannequin et j'avais l'intention de les trouver dans la rue. Je faisais du repérage comme ça. Je trouvais que c'était mieux que tout ce qu'on me proposait. Je ne voulais pas des filles parfaite, je voulais surtout de vraie personne. Je marchais dans oxford street et j'observais les gens. Les londoniennes étaient belles c'était indéniable. C'est alors que j'ai fini par la remarquer. Une demoiselle aux long cheveux frisés, métisse. C'était pile ce que je cherchais. Je me suis dirigé vers elle d'un pas décidé. Je savais que ça pouvait être un peu bizarre comme approche mais je n'avais pas peur des gens alors j'ai fini par lui faire face. Je lui ai souris et je lui ai dis :

« Salut, désolé de vous déranger comme ça. Je m'appelle Violet. Je suis styliste et je cherche des mannequin. Je me disais que si ça vous tentait, vous pourriez peut-être défilé pour ma nouvelle collection. Je sais que ça peut paraître étrange dis comme ça, mais ce n'est pas un traquenard, voici ma carte. »

Je lui ai tendu en espérant qu'elle accepte ma proposition et qu'elle ne me prenne pas trop pour une folle, même si le ridicule ne tuais pas.

« Je sais que ça peut paraître un peu étrange, mais pour tout vous dire, je cherche des gens naturel comme vous. Je n'ai pas envie de voir des mannequin trop parfait dans mon défilé, ce n'est pas la vision que j'ai des choses et vous êtes très jolie je dois dire. Vous correspondez tout à fait au genre de personne que j'imaginais voir. »

J'essayais de la convaincre par tous les moyens. Il ne manquait pas grand chose pour que mon défilé soit parfait, juste quelques filles.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Mer 19 Juil 2017 - 11:06 par Sharona K. García-Brown
Mardi 18 juillet 2017

Je suis trop pas douée pour le maquillage, mais c'est, fort heureusement, le contraire de ma soeur. Et après le sermon de douze piges concernant ma propension à me battre contre n'importe qui - on reparle de la tienne à te retourner la gueule ? - je l'ai tout de même remerciée de m'avoir rendu une tête humaine. Pour le taff, c'est quand même mieux si j'ai pas l'air sortie d'un ring de boxe. Pas que j'aie honte, au fond, mais ça la fout mal devant les clients. Et c'est là que je me dis que c'est pas plus mal que je sois en vacances, parce que c'est pas top non plus pour l'image que je pourrais renvoyer aux profs sinon. Et j'ai pas envie qu'on me catalogue direct de façon négative alors que ce diplôme, il me tient vraiment à coeur.

Alors déjà qu'en temps normal, j'aurais du mal à concevoir qu'on s'intéresse à mon physique, avec cette tête-là, je suis encore plus surprise, et il me faut un moment pour intégrer ce que cette fille qui vient de foncer vers moi est en train de me dire.

« Salut, désolé de vous déranger comme ça. Je m'appelle Violet. Je suis styliste et je cherche des mannequins. »

Wait, what ? Je suis complètement bloquée sur son visage, mon cerveau enregistrant en arrière-plan ce qu'elle est en train de continuer à me dire, alors que je revois Phil, qui me demande de poser pour lui. C'était pas il y a si longtemps, pourtant, mais j'ai l'impression qu'une éternité s'est passée depuis.

« Je me disais que si ça vous tentait, vous pourriez peut-être défiler pour ma nouvelle collection. Je sais que ça peut paraître étrange dit comme ça, mais ce n'est pas un traquenard, voici ma carte. »

Mes doigts ont attrapé le morceau de carton sans trop que je m'en rende compte, et c'est à présent les chiffres et les lettres imprimées dessus que je fixe sans ciller. Sans doute que mon silence la dérange, qu'elle attend une réponse, me pense hésitante et tente d'enfoncer le clou, comme elle reprend la parole. A vrai dire, c'est un peu le chaos dans ma tête, et je repense à l'album de photos pleine des miennes, et un peu celles de Nate aussi, il faudra que je songe à les lui donner un de ces quatre, cachée dans un tiroir sous mon lit.

« Je sais que ça peut paraître un peu étrange, mais pour tout vous dire, je cherche des gens naturels comme vous. Je n'ai pas envie de voir des mannequins trop parfaits dans mon défilé, ce n'est pas la vision que j'ai des choses et vous êtes très jolie je dois dire. Vous correspondez tout à fait au genre de personne que j'imaginais voir. »

J'ai enfin relevé le regard vers elle, qui tente, manifestement, de me convaincre encore.

« Ah bah si vous cherchez des gens pas parfaits, ouais, vous tombez pas trop mal... Je sais pas trop ce que je dois penser du compliment, mais si j'accepte - et j'ai pas encore dit que ça serait le cas - j'espère que vous avez de bons maquilleurs, parce que je suis pas sûr que le style bagarre de rue corresponde à votre défilé... »

Je veux pas la décourager, mais quand je vois sa façon de se vêtir, son style général, je sais qu'on est pas du même monde. Enfin... que je ne suis plus de ce monde-là depuis une éternité - ça aussi, j'ai l'impression que c'était dans une autre vie.

« Ca implique des talons hauts votre truc ? Parce que je sais pas marcher avec ça... »

Et mon accent amerloque à couper au couteau doit tellement en rajouter dans le genre fille pas raffinée... En même temps, je le suis effectivement pas, il suffit de voir mes fringues informes et mes baskets pour s'en douter...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/07/2017
» Messages : 359
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : Alexandra Daddario
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Marlon/Tom/Damian
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Mer 19 Juil 2017 - 18:13 par Violet J. Abbot
Je me rendais compte que ce n'était pas une très bonne façon d'aborder les gens. Heureusement avait l'air de le prendre plutôt bien. Je me suis pincé la lèvre n'ayant pas voulu la vexer en lui faisant comprendre qu'elle ne ressemblait pas aux mannequins des magazines, mais à mes yeux c'était une bonne chose. C'était même carrément mieux. Je savais que ce c'était que de ne pas être dans les normes. Ça avait été le cas avant que je n'entre dans l'armée. On m'avait dit que je n'avais pas ma place la bas, que j'aurais eu trop peur de me casser un ongle où je ne sais quoi d'autre d'idiot. Hors je leur avait montré le contraire. J'avais fait mes preuves et je comptais bien faire mes preuves aussi ici. Je ne voulais pas des mannequins lambda, je voulais me démarquer.

« Oh, non bien sur ce n'est pas ce que je voulais dire. Vous êtes magnifique, mais vous êtes beaucoup plus naturelle que la plupart des mannequins et c'est ce que j'ai envie de montrer. Je ne veux pas seulement des égéries qui ressemblent à celles qui existent déjà, je veux quelqu'un a qui on pourrait s'identifier et c'est pour ça que je démarche dans la rue, parce qu'il n'y a qu'ici que je trouverais ce genre de personne. »

Je me justifiais et je pouvais comprendre que c'était étrange. On ne devait pas venir la voir tous les jours pour ce genre de choses, pourtant il y aurait de quoi. Elle était vraiment jolie et elle avait beau me dire qu'elle n'était pas très maquillage, j'étais sure qu'elle aimerait bien se faire chouchouter. J'étais un peu étonné qu'elle ait ce genre de marque aux visage et j'espérais qu'il ne lui était rien arrivé de grave, mais en tout cas elle ne disait pas encore non, même si ce n'était pas un oui non plus. Je lui ai répondu :

« Oh, ne vous en faite pas pour ça. J'espère que l'autre s'est pris une raclée aussi d'ailleurs … vous savez ce qui se passe dans votre vie privée ça ne me regarde pas et on peut tout camoufler aujourd'hui, la magie du maquillage, mais vous n'avez pas besoin de grand chose pour être honnête, comme je vous l'ai dis vous avez une beauté naturelle surprenante … et puis pour une ancienne militaire, je dois dire que je connais les bagarre … »

Je lui ai fait un clin d'oeil. Je ne lui tenais pas rigueur pour ça. Je me battait aussi quand j'étais au lycée. Je n'en avais pas l'air comme ça maintenant mais avant j'étais un vrai garçon manqué comme on disait. Aujourd'hui je portais des talons avec mon jean, mais ça n'a pas toujours été le cas, loin de là. J'ai vécu plusieurs mois dans des endroits où il n'y avait même pas l’électricité alors qu'elle soit un peu vif ne faisait pas peur. J'ai souris à sa deuxième question et j'ai répondu :

« On peut trouver autre chose que des talons et je n'ai pas que des robes à proposer, j'ai plusieurs thème durant ce défilé, dont un où il n'y a que du jean et des basket, vous n'auriez pas à changer tant que ça. »

J'espérais vraiment qu'elle me dise oui. Je lui laissais ma carte, elle pourrait toujours me rappeler si jamais elle hésitait. Je comprenais que ça puisse être étrange. Je parlais en plus énormément alors ça ne devait pas l'aider à être à l'aise. J'avais l'habitude. Je lui ai fait un petit sourire encourageant, histoire qu'elle comprenne que je lui laissais le temps de décider. C'était a elle que reviendrait à la décision finale.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Jeu 20 Juil 2017 - 9:48 par Sharona K. García-Brown
Je me vexe pas : je ressemble effectivement pas vraiment aux mannequins des magazines. J'ai la carrure - ou l'absence de -, peut-être, mais pour le reste... Je comprends juste pas vraiment pourquoi elle recherche des gens comme moi, parce que je vois franchement pas ce que je peux apporter à son défilé.

« Oh, non bien sûr ce n'est pas ce que je voulais dire. Vous êtes magnifique, mais vous êtes beaucoup plus naturelle que la plupart des mannequins et c'est ce que j'ai envie de montrer. Je ne veux pas seulement des égéries qui ressemblent à celles qui existent déjà, je veux quelqu'un à qui on pourrait s'identifier et c'est pour ça que je démarche dans la rue, parce qu'il n'y a qu'ici que je trouverais ce genre de personne. »

Elle a bien du courage, c'est ce que je pense face à son petit laïus. Elle essaie de se rattraper concernant mon physique, mais elle a franchement pas à le faire, je me vexe pas, donc, bien loin de là. Non ce qui me surprend, c'est d'avoir l'impression d'entendre Phil parler, dans son discours, et ça, c'est très perturbant. Quand je râlais parce que je voyais franchement pas pourquoi il me prenait, moi, en photo, c'était à peu près les mêmes arguments qu'il me sortait, et les entendre dans la bouche de quelqu'un d'autre, c'est... difficile de décrire le sentiment que ça me laisse. Ce qui est sûr, c'est que je n'y suis pas indifférente, et pour cause. En témoigne que je ne refuse pas sa proposition en bloc, même si je ne dis pas ouvertement oui. Mais on va pas se mentir, au fond, je sais bien que si je n'ai pas déjà tourné les talons, c'est qu'au bout du compte, je vais accepter.

« Oh, ne vous en faites pas pour ça. J'espère que l'autre s'est pris une raclée aussi d'ailleurs…
- Pas tant que ça, quelqu'un est intervenu et l'a fait fuir...
- ...vous savez ce qui se passe dans votre vie privée ça ne me regarde pas et on peut tout camoufler aujourd'hui, la magie du maquillage, mais vous n'avez pas besoin de grand chose pour être honnête, comme je vous l'ai dit, vous avez une beauté naturelle surprenante… et puis pour une ancienne militaire, je dois dire que je connais les bagarres… »


Bah celle-là, je l'aurais pas devinée. Je la dévisage comme si elle débarquait d'une autre planète, pour le coup, mais ça n'a rien de désobligeant, bien au contraire. Je suis plutôt admirative, pour la peine. Et ça m'évite de laisser mon esprit vagabonder vers le "quelqu'un" cité juste avant et dont je ne sais, à vrai dire, pas quoi penser. Je souris en réponse à son clin d'oeil. Au moins quelqu'un qui ne part pas en sermon interminable sur la place des filles et la bagarre.

« On peut trouver autre chose que des talons et je n'ai pas que des robes à proposer, j'ai plusieurs thèmes durant ce défilé, dont un où il n'y a que du jean et des baskets, vous n'auriez pas à changer tant que ça. »

Je suis perplexe, je vois pas trop bien ce qu'elle veut faire défiler en ce cas, mais... pourquoi pas après tout ? Sa carte tourne entre mes doigts, je suppose qu'elle me l'a laissée des fois que je veuille réfléchir...

« Vous avez le temps de prendre un verre ? Ou un café ? Enfin du temps quoi... »

Je suis pas sûre d'avoir besoin de plus de réflexion... Je crois que ça aurait même l'effet inverse : me faire fuir. Si je m'engage maintenant, je pourrais plus reculer. Et je me dis que je ferais ça pour Phil, pour qu'il soit fier de moi de là-haut. Mais il y a tout un tas de choses à voir, d'abord, concernant ce job, et j'ai pas envie de signer sans savoir à quoi je m'engage...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/07/2017
» Messages : 359
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : Alexandra Daddario
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Marlon/Tom/Damian
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Jeu 20 Juil 2017 - 13:28 par Violet J. Abbot
Elle a l'air un peu surprise que je la complimente de cette façon, j'en fais peut-être trop … Je ne veux pas l'effrayer avec mes belles idées. Je sais que le milieu de la mode n'est pas aussi simple que ça , mais je veux montrer ma patte, je veux qu'on voit de quoi je suis capable et je n'y arriverais pas toute seule. J'ai besoin qu'on me fasse confiance, qu'on m'accorde une chance. Je fais une petite moue déçue quand elle me dit que la personne s'est enfuis, décidément il y a des lâche partout malheureusement. Elle a eu l'air de se détendre un peu lorsque je lui ai dis que j'avais fait l'armée et sans doute surprise aussi. Ça surprenait toujours quand je disais que j'avais été à l'armée, j'avais grandi grâce à ça et je ne faisais plus autant de bagarre qu'avant. C'est drôle parce que quelque part je me vois un peu en elle. Elle a sans doute ses raisons de se battre, mais elle verra que ce n'est pas toujours comme ça qu'on règle ses problèmes.

« Oui je sais, c'est surprenant, on ne dirait pas comme ça je suppose, mais il ne faut jamais se fier à ses première impression, enfin quoi qu'il en soit, je suis surtout là maintenant parce que je me reconvertie en styliste. »

Autant laisser le passé là où il était. J'avais tiré un trait sur tout ça, même si c'était encore douloureux et que toute mes blessures n'étaient pas refermées, corporelles ou mentales, je dormais mal la nuit. J'étais en proie à une certaine angoisse quand j'entendais des bruits suspects, mais j'essayais de laisser tout ça derrière. Je ne voulais pas être comme ça, je ne voulais pas avoir peur tout de le temps. J'essaie de la convaincre de jouer le mannequin le temps d'un défilé, ça n'est pas si évident que ça, mais j'ai de la chance elle ne semble pas contre et je suis surprise qu'elle me demande si j'ai le temps pour boire un verre. Un sourire s'affiche sur mon visage et je lui répond :

« Oui, oui bien sur. J'ai le temps.»

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me propose ça, sans doute qu'elle a déjà sa réponse et qu'elle peut-être besoin de me connaître un peu avant de vraiment se décider, ce que je comprends tout à fait. Il y a un café juste en face de nous.

«On peut aller là si vous voulez, où ailleurs oh j'ai même mieux, si ça vous dis ma boutique n'est pas très loin. Je pourrais vous montrer un peu ce que je fais.»

C'était l’avantage d'être dans oxford street, je pouvais être a proximité des clients et c'était pour ça que j'avais craqué pour cette boutique. Elle était sur deux étage, on aurait presque dit une de ces vieilles maison anglaise mais c'était parfait pour travailler. J'espérais qu'elle dise oui.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Sam 22 Juil 2017 - 13:09 par Sharona K. García-Brown
Je vois sa petite moue à la mention de la fuite du loubard, et je sais pas trop comment je dois le prendre. A vrai dire, quoi que ma fierté en soit un peu blessée, je pense que c'est pas plus mal qu'il ait eu peur des flics. Et c'est sans doute pas plus mal que Nathan soit resté auprès de moi, à ce moment-là, donc, parce que je n'aurais sans doute pas fait mention des forces de l'ordre. Bon, s'il avait mentionné un truc du genre qu'on "ne frappait pas les filles", je lui serais sans doute rentrée dans le lard à lui aussi parce que je n'aime pas qu'on me réduise à ça - je ne suis pas une faible femme bordel ! - mais je suis bien forcée d'admettre que sur ce coup-là, j'étais pas vraiment partie pour avoir le dessus, et je sais pas comment ça aurait fini autrement. Mais ça n'est pas vraiment important, le fait qu'elle ait fait l'armée, et recherche aujourd'hui des mannequins, largement plus. Ca me surprend toujours les revirements de carrière de ce type, mais je trouve ça admirable. Elle doit bien voir ma surprise - faut dire que je suis pas très discrète - et renchérit sur ce point.

« Oui je sais, c'est surprenant, on ne dirait pas comme ça je suppose, mais il ne faut jamais se fier à ses premières impressions... »

A qui le dit-elle ! C'est pas comme si on ne me pensait pas capable de me défendre, quand on me voit comme ça, par exemple... Un peu comme elle, je suppose, d'ailleurs, et je me demande si elle a ça autant en horreur que moi.

« ...enfin quoi qu'il en soit, je suis surtout là maintenant parce que je me reconvertie en styliste.
- C'est un sacré changement de carrière ! »


Cri du coeur. Mais c'est sans doute en partie ce qui me donne envie d'accepter, contre toute attente. Ca, et la mémoire de Phil. Alors je lui propose un verre, un café, enfin de s'installer quelque part, quoi, histoire d'en discuter davantage.

« Oui, oui bien sûr. J'ai le temps.»

Je n'ai pas trop l'habitude de proposer ce genre de choses, mais je suis ravie qu'elle accepte, histoire que je sache un peu plus où je m'apprête à mettre les pieds. Parce que je peux pas nier que l'offre me semble étonnamment tentante, et j'en suis la première surprise à vrai dire. Si on m'avait dit l'été dernier qu'aujourd'hui j'envisagerais la chose, je crois que je rirais au nez de celui ou celle qui oserait affirmer pareille bêtise...

« On peut aller là si vous voulez, ou ailleurs... oh j'ai même mieux, si ça vous dit, ma boutique n'est pas très loin. Je pourrai vous montrer un peu ce que je fais.
- Comme vous voulez, je vous suis. »


Une façon comme une autre de dire oui. Au moins, sur place, je saurai réellement à quoi m'attendre, et j'aurai une idée de ce à quoi ressemblent ses créations, et sa notion de la mode. Voir si ça me parle ou si je ne me sens pas du tout à l'aise de porter ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/07/2017
» Messages : 359
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : Alexandra Daddario
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Marlon/Tom/Damian
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Mar 25 Juil 2017 - 13:04 par Violet J. Abbot
J'ai souris, oui c'était un changement. Je n'avais pas pu m'empêcher de réalise mon rêve. Je savais que tôt ou tard je finirais pas être styliste, du moins j'y avais toujours cru et j'avais la chance d'avoir eu des parents qui m'avaient toujours soutenus, même quand je suis allé à l'armée. Ce n'était pas évident de tout quitter pour un milieu d'homme, mais j'avais réussis à m'imposer, jusqu'à finir par être respecté. Certains hommes me craignaient. Ils connaissaient mon nom de code et ils étaient souvent surpris de voir que j'étais une femme et ça m'avait toujours amusé, mais c'était fini tout ça. J'avais pris ma retraite. Je ne voulais plus combattre. J'avais trop perdu. J'étais heureuse d'avoir servi un temps mon pays, mais maintenant c'était à d'autres de le faire.

« Comme vous dites. »

Je lui ai souris. Elle avait l'air gentil. J'avais espéré qu'elle me dise oui et c'est ce qu'elle a fait. J'ai sourit quand elle a accepté de venir à ma boutique et j'ai répondu :

« Super. Vous verrez ce n'est pas loin. C'est à côté d'un café.»

J'ai ouvert la marche et il ne nous a pas fallut longtemps pour arriver sur place. J'ai pris mes clés et j'ai ouvert la porte vitré de la boutique. J'ai allumé les lumières. L'ambiance était vintage et industrielle. J'avais tout redécoré à ma façon. Ce n'était pas grand mais la pièce était toute en longueur. Il y avait des mannequin sur lequel reposaient une des robe que j'avais dessiné, sur un bustier il y avait une autre robe longue.

« Je vous sers du thé ou du café ? Ou autre chose ? 

D'autres des vêtements que je vendais était accrochés sur les portants. Il y avait une table avec que des jeans, des jeans simple aux jeans à paillette. J'aimais cette matière, elle était agréable à porter et à travailler. Sur les murs il y avait des tableaux de peintres, Turner, Monet, des peintres que j'adorais. J'ai rompu le silence et j'ai dis :

« Alors voilà, nous y sommes. Donc comme vous pouvez le voir, j'ai plusieurs style différent. »

J'espérais que ça lui plairait et qu'elle accepterait de défiler pour moi. J'ai posé mon sac sur le comptoir et je l'ai laissé observer les lieux. Je voulais qu'elle s'imprègne de l'endroit, qu'elle se sente bien. Je n'avais pas envie qu'elle reparte trop vite et qu'elle me dise qu'elle n'était pas intéressée. Je n'avais plus beaucoup de temps pour trouver mes derniers mannequin et j'espérais que j'arriverais à tous les trouver pour le jour j. J'avais peut-être vu un peu gros en organisant seule cette soirée, mais je voulais que ça soit mon succès.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Lun 31 Juil 2017 - 14:10 par Sharona K. García-Brown
Je l'envie, c'est indéniable : elle a fait ce qu'elle voulait de sa vie, elle réalise son rêve. C'est super pour elle, et ça me renvoie un peu dans la tronche mes propres désillusions. Le mien, de rêve, ne se réalisera jamais, je n'ai plus qu'à en trouver un nouveau, ce que je m'efforce de faire depuis l'année dernière, mais il garde un arrière-goût de second choix.

« Comme vous dites. »

J'ai peut-être un peu énoncé des évidences, là, non ? C'était un peu un cri du coeur, cela dit, parce que de l'armée au stylisme, il y a clairement un gouffre... Mais c'est ce qui force davantage encore le respect, et c'est peut-être bien ce qui fait que j'accepte plus ou moins tacitement de défiler pour elle. Je suis admirative, clairement, et assez curieuse de voir ce qu'elle est capable de faire. Et je peux pas m'empêcher d'imaginer Phil, son appareil photo à la main, prêt à mitrailler... J'aurais tellement aimé qu'il soit encore là, aujourd'hui !

« Super. Vous verrez ce n'est pas loin. C'est à côté d'un café. »

La voix de Violet me tire du souvenir de mon meilleur ami, et ce n'est sans doute pas plus mal. Elle ouvre la marche, et je la suis docilement, après un simple hochement de tête. Il ne faut effectivement pas longtemps avant qu'on arrive à son atelier, bureau, ou je ne sais pas comment on peut appeler l'endroit. Un peu comme un loft tout en longueur, le béton encore apparent, un côté indus' tranché par une déco un peu à l'ancienne, des reproductions de peintures impressionnistes aux murs. Et ces robes magnifiques, qui tranchent et se démarquent. Je reste bouche bée devant le travail sur la robe longue qui donnerait des allures de sirène à n'importe quoi.

« Je vous sers du thé ou du café ? Ou autre chose ?
- C'est magnifique... Je serais incapable de porter ça, mais c'est magnifique... »

Il me faut quelques instants pour réaliser qu'elle m'a posé une question, en réalité, et que mes propos tombent complètement à plat.

« Oh euh... un café ça sera très bien, pardon... »

Mon regard fait le tour de la pièce, tombe sur les jeans de tous styles posés sur une table, et mes doigts effleurent les paillettes de l'un d'entre eux.

« Alors voilà, nous y sommes. Donc comme vous pouvez le voir, j'ai plusieurs style différents.
- Tout comme vous avez plusieurs vies... »

C'est une constatation, en aucun cas un reproche, et je crois que la lueur admirative dans mon regard parle pour moi.

« C'est... impressionnant... »

Comme quand Phil développait ses photos, ou quand il en prenait, et que je le regardais faire. Est-ce que je donnais cette impression quand je pouvais encore danser ? Je crois que j'aurais jamais la réponse à cette question. Enfin je peux toujours danser un peu, mais ma cheville me porte plus beaucoup, et il ne faut pas bien longtemps pour que je sois forcée d'arrêter. Et ça me manque tellement... Voir la jeune femme près de moi réaliser son rêve enfonce un peu le couteau dans la plaie : malgré les années, c'est une blessure qui n'est toujours pas refermée... Et je ne sais pas vraiment si elle le sera un jour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 10/07/2017
» Messages : 359
» Pseudo : rose/ MillionEyes
» Avatar : Alexandra Daddario
» Âge : 29 ans
» Schizophrénie : Marlon/Tom/Damian
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Mar 1 Aoû 2017 - 17:35 par Violet J. Abbot
Elle entre dans la boutique et je la vois s'arrêter devant la robe longue, c'est une de mes préféré et je suis persuadé qu'elle lui irait comme un gant. Elle avait beau dire qu'elle serait qu'elle serait incapable de la porter je pensais tout le contraire et je lui ai donc fait remarquer :

« Je suis sur qu'elle vous irez très bien … je peux vous la faire essayer si vous en avez envie. »

Je lui ai souris. Je ne craignais pas trop de l’abîmer, un peu quand même mais j'aimais bien faire plaisir alors je ne pouvais pas ne pas lui proposer et je trouvais tout ça bien trop formelle alors je lui ai demandé :

« Ça ne t'ennuie pas si on se tutoie ? »

Ce serait plus conviviale et je n'étais pas si vieille que ça. Je n'étais pas au bord de la retraite, enfin en tout cas pas pour ce métier là. L'armée c'était autre chose. Aujourd'hui j'avais encore beaucoup d'heures de travail devant moi et j'en étais ravi. Je ne voulais pas m'arrêter en si bon chemin. Je n'aurais pas pu. Je suis allé préparé un café pour cette demoiselle dont je ne connaissais d'ailleurs pas le prénom. Il était peut-être temps de lui demander.

« Je peux te demander ton nom ? »


Je suis revenu vers elle avec le café et je lui ai tendu. Elle avait l'air vraiment adorable et je voyais des étoiles dans ses yeux ce qui me faisait chaud au cœur. Je n'avais pas encore montrer ma collection au public et c'était déjà bon signe si cette demoiselle appréciait ce que je faisais. J'en étais ravie. J'ai acquiescé à sa remarque, j'avais en effet plusieurs vie et elle ne savait pas à quel point c'était vrai, j'avais été une espionne alors oui j'avais eu plusieurs vie. Mais aujourd'hui j'étais bien décidé à n'en avoir qu'une et je faisais tout pour que ça se passe pour le mieux. J'ai souris quand elle a dit que c'était impressionnant. C'était agréable qu'on pense ça de mon travail, même si je ne savais pas si elle parlait de ma vie en général ou de mes créations.

« Tu aimes ? Je peux te faire essayer quelque tenue si tu veux. On peut tester et voir ce que ça donne, tu me dira si tu es partante. »

Je voulais qu'elle se sente comme chez elle et qu'elle voit qu'elle pouvait tout essayer. J'étais persuadé que cette robe verte lui irait très bien. J'avais d'autres modèle en haut qui pourrait lui plaire et si ça lui allait bien ce don je ne doutais pas, je pouvais même envisager de lui faire porter la robe finale du défilé, une robe blanche que je gardais à l'étage.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: strike a pose feat Sharona
message posté Mer 2 Aoû 2017 - 15:26 par Sharona K. García-Brown
« Je suis sûre qu'elle vous irait très bien… je peux vous la faire essayer si vous en avez envie.
- Oh non, je crois pas... »


Elle est gentille, et je vois bien qu'elle essaie de me mettre à l'aise, mais soyons honnête : j'aurais bien trop peur d'abîmer sa création, d'une part, et je me vois vraiment, mais vraiment pas porter ça. Bon, je suppose que c'est vraiment beaucoup dans ma tête que ça débloque, parce qu'objectivement, je pense que mes mensurations sont pas mal en adéquation avec la robe en question, mais c'est juste... non, vraiment, je peux pas. Elle n'a pas insisté, et je suis soulagée de pas avoir à batailler pour refuser de porter ça, d'autant que j'aurais terriblement peur de la vexer au passage. Et c'est vraiment pas le but.

« Ça ne t'ennuie pas si on se tutoie ?
- Oh non bien sûr que non !... »


On a quoi, quelques années d'écart ? Ca me va parfaitement qu'on passe à un discours moins formel, ça devrait même m'aider à être moins mal à l'aise. Elle m'a apporté un café, alors, en mettant le doigt sur un point... assez impoli de ma part.

« Je peux te demander ton nom ?
- Pardon ! Je me suis même pas présentée... »


Je suis confuse, et ça se voit - et s'entend. J'ai manqué de m'étouffer sur la première gorgée de café, d'ailleurs, et je m'atèle à réparer l'erreur au plus vite

« Je m'appelle Sharona. Sharona García-Brown. Mais les gens que je côtoie m'appellent plutôt Sha... »

Et j'aime autant, on finira pas le savoir. Je crois que je dis cette phrase presque mot pour mot à toutes les personnes que je rencontre... Mais ça reste la vérité : j'aime largement mieux qu'on m'appelle par mon surnom que par le prénom que nos géniteurs m'ont donné.

Quant à être impressionnée par son travail ou sa vie... A vrai dire, c'est sans doute un peu des deux.

« Tu aimes ? Je peux te faire essayer quelques tenues si tu veux. On peut tester et voir ce que ça donne, tu me diras si tu es partante. »

J'ai siroté encore un peu mon café avant de lui rendre la tasse, ne sachant pas trop où la poser.

« Euh... D'accord... »

Je vais pas lui refuser, je me doute que ça peut aussi lui permettre de voir ce que ça pourrait donner le jour J. Si elle ne s'est pas trompée de personne, que ce soit au niveau de la taille ou de la capacité à défiler. J'ai jamais fait ça, et j'imagine qu'il doit y avoir un style à assurer, mais j'avoue que je sais pas trop ce qu'il en est, et que je suis pas sereine... Ni par ça, ni par ce qu'elle pourrait se décider à me faire essayer.

« Vous voulez que j'essaie quoi ?... »

Vous sentez l'hésitation ? Elle est palpable, sans doute que ça plane tout autour de moi, parce que je sais plus vraiment quoi faire, là, ni comment gérer ça. J'étais dans le quartier pour quoi, déjà, à la base ? Si on m'avait dit ce matin que je me retrouverais ici à cette heure-ci, j'aurais éclaté de rire...
Revenir en haut Aller en bas
strike a pose feat Sharona
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Oxford Street
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» What about playing chess?
» Ticket pour pose de MS
» Voler le Log Pose !
» Planète Strike (Campagne Empire planétaire) Blood Ravens (BA) V.S Orks
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-