Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Up to the task • ShaNate² && la coloc'

En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Mar 1 Aoû - 0:58 par Sharona K. García-Brown
Ca a été un cri du coeur, mais en même temps, je vois mal comment j'aurais pu rester stoïque, là. Parce que ce petit jeu qu'il lance, je sais pas jusqu'où ça va aller, et si je le suis, c'est pas vraiment tout à fait sereinement parce que bon, y a un paquet de choses dont j'ai pas envie de parler. Bon, au moins, ça aura eu le mérite de le faire rire, et un instant, j'ai un air faussement outré sur le visage. Vas-y, marre-toi, mais sers-moi un verre aussi, parce que je vais pas jouer sobre, je crois pas que j'arriverais à répondre à une question sur quinze, sinon.
 
-"Je te fais ça tout de suite. T'inquiètes pas, ça va bien se passer ce petit jeu, pas de questions aux auxquelles tu ne veux pas répondre."
 
J'esquisse un sourire, me sens rougir à son clin d'oeil. A vrai dire, j'aurais pas répondu à ce qui m'aurait trop embarrassé, mais c'est sa réaction face à mes secrets qui m'inquiète, surtout. Un verre à nouveau rempli apparaît devant mes mains, et je l'invite donc à lancer les hostilités, pas encore trop mal à l'aise vis-à-vis de sa première question. Pourtant pas très discrète, et plus impliquante pour moi comme pour lui qu'elle ne devrait sans doute. Ok, donc là, clairement, tu sais que je suis célibataire, et je peux pas nier que l'attirance est réciproque. Problème : je fais quoi de ça, moi, maintenant ?

Pour l'instant, je bois. Il a eu sa réponse, qui lui fait manifestement plaisir. Ma question beaucoup moins, et son regard fixe le sol. Merde, merde, merde, merde, merde. J'ai toujours dit que j'étais pas douée pour les relations sociales, si quelqu'un avait encore des doutes, je crois que c'est bon, ils sont levés. Et comme il a le nez plongé vers le sol, moi je plonge le mien dans mon cocktail.
 
-"Je me débrouille. Et puis j'ai de la chance, des soirs comme ce soir je peux mélanger travail et vie sociale. En bonne compagnie en plus, c'est plutôt agréable."
-"Je voulais pas te mettre mal à l'aise... C'est juste... Non rien laisse tomber."

Il est déjà passé au-dessus du malaise en question, alors faisons comme si j'avais rien dit. Mais... C'est moi la compagnie agréable ? Je crois bien que oui, et son sourire et ses doigts effleurant les miens achèvent de me mettre tout autant dans l'embarras qu'il l'a été quelques instants plus tôt. Le contact. Ma bête noire depuis des années. Le truc qui fait que personne partage ma vie, parce qu'avant que je sois capable ne serait-ce que de prendre la main de quelqu'un... Faut du temps. Beaucoup. Trop. Et s'il a rougi, moi je me sens tremblante, et je sais que je ne peux, que je ne veux, vraiment pas expliquer ça. Pas maintenant. Peut-être jamais, j'en sais rien. Il y a quelques personnes qui sont au courant, et toutes me connaissent depuis plusieurs étés maintenant. C'est pas le genre de choses dont je vais parler après une bagarre, un peu de marche et un cocktail.

Ne serait-ce que parce que ça le ferait certainement purement et simplement fuir, et même si c'est peut-être reculer pour mieux sauter, j'ai pas envie qu'il le fasse, pas ce soir en tout cas.

Il se racle la gorge, et je bois une nouvelle gorgée de mon verre.
 
-"Ton film préféré ?"
-"Y en a plein... Mais la plupart sont des reprises de musicals de Broadway. Ou Much Ado About Nothing avec Kenneth Branagh et Emma Thompson ! Et puis Retour vers le futur, les Harry Potter, Star Wars - IV, V et VI - et... hum..."
 
Un peu trop d'enthousiasme ? Moui peut-être, mais Shakespeare ou les musicals, c'est juste au-dessus de tout, pour moi... Et puis on a la culture qu'on a, voilà... Et on va éviter d'expliquer que je tuerai pour danser dans les spectacles en question. Mais je sais bien que ça n'arrivera pas, alors autant le passer sous silence, clairement. Et une nouvelle gorgée pour la peine, parce que ces pensées-là ne sont pas vraiment très réjouissantes.

-"Mmmh... C'est super bon ton truc."

Et je vais peut-être envisager de me calmer sur la boisson et pas vider le verre d'un trait sinon je rentrerai pas jusqu'à chez moi, même si c'est pas si loin.

-"Ton sport préféré ?"

Qu'il me dise pas qu'il en pratique aucun, parce que j'ai vu son torse la dernière fois, et c'est pas vraiment le genre de silhouette qu'on obtient en restant avachi dans un canapé. Mais pour le coup, je suis réellement curieuse, et je me demande s'il y a une activité sportive qu'on pourrait avoir en commun - enfin en même temps, je suis pas très difficile à ce niveau-là non plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 27/06/2017
» Messages : 290
» Pseudo : Flo
» Avatar : Trevor Wentworth
» Âge : 21
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Mar 1 Aoû - 15:50 par Nathan Caffrey
Quand je relevais les yeux sur Sha après avoir répondu à sa question, je vis qu'elle semblait un peu gênée, le regard rivé sur le verre que je lui avais préparé. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi.
 
-"Je voulais pas te mettre mal à l'aise... C'est juste... Non rien laisse tomber."
 
Je compris que je n'avais pas vraiment réussi à cacher le fait que sa question m'avait un peu troublée. En réalité, je n'aimais pas trop admettre que je galérais dans la vie, surtout après avoir vu le quartier où elle vivait, surtout après avoir entendu les études qu'elle faisait. Juste, admettre cela devant elle. Je savais qu'elle ne me jugerait pas mais cela n'empêchait pas que ce n'était pas un sujet que j'aimais particulièrement aborder.
 
-"Non t'inquiètes pas, c'est pas ta faute. C'est juste que... Ouais, ma vie est pas super intéressante."
 
Je haussais les épaules avant de lui sourire de nouveau. J’enchaînais rapidement sur son film préféré et l'enthousiasme qu'elle apporta dans sa réponse me fit chaud au cœur. Un réel sourire éclaira mon visage alors que je l'écoutais m'énoncer une série de films, que je tentais de retenir dans un coin de ma tête. Cela pouvait toujours servir comme informations. Elle me complimenta sur ma boisson et cela me fit, encore une fois, beaucoup trop plaisir par rapport à la situation. 
 
-"On dirait que j'apprends vite alors." 
 
En parlant d'apprendre à faire des cocktails, une nouvelle vague de personne déshydratées attendaient que leurs verres vides se remplissent. Je me levais rapidement pour les servir en m'appliquant du mieux que je pouvais. Après tout, j'allais être payé ici pour bosser, pas pour parler avec une certaine cliente. Même si j'aurai volontiers passé la soirée à discuter avec elle. Je me replaçais rapidement devant elle alors qu'elle me posait une nouvelle question.
 
-"Ton sport préféré ?"
 
La réponse était simple et m'étais venue rapidement en tête. J'adorais pratiquer tous types de sport, mais il y en avait un en particulier que j'affectionnais tout particulièrement. Qui permettait de se vider la tête tout en augmentant sa confiance en soi.
 
-"La musculation, j'essaie d'en faire un peu tous les jours. Sinon j'aime bien tous les sports, j'aime essayer un peu de tout. Je suppose que ton sport préféré c'est de frapper les mecs bourrés qui renversent leurs verres sur des inconnus."
 
Je lui lançais un sourire en coin complice, me remémorant notre rencontre musclée quelques jours auparavant. Alors que je m'apprêtais à lui poser une nouvelle question, j'observais un garçon, d'à peu près notre âge, s'asseoir à côté de Sha. Je le saluais de la tête alors qu'il me demanda de lui servir un verre. Enfin, la politesse en moins. De toutes les chaises où il pouvait s'asseoir, il avait choisi celle-là, troublant notre conversation et en plus de tout, voilà qu'il me prenait pour son larbin. Je ne dis rien, c'était mon premier jour, enfin première nuit, ici et je n'allais pas faire une scène. Alors que je préparais son verre, je fronçais un peu les sourcils en le voyant essayer de faire la conversation à Sha. Était-il vraiment en train de la draguer, lançant des sourires et des clins d'œil à tout bout de champ ? Bon, la vérité était que je faisais un peu la même chose avec elle. Mais c'étaient des sourires sincères. Je posais le verre en face du nouvel arrivant, peut-être un peu trop violemment. Il me regarda avec un air supérieur.
 
-"Tu peux me dire merci tu sais."
 
Je le regardais durement, mes yeux déviant sur sa main posée près de celle Sha. Ses yeux semblaient me juger, parcourant mes bras tatoués.
 
-"J'ai pas d'ordre à recevoir d'un pauvre idiot qui se recouvre de tatouages pour se donner un genre alors que tu bosses comme barman.
 
Je le foudroyais du regard en essayant d'ignorer sa remarque. Ne pas s'énerver, c'était la règle principale. Je n'avais pas envie de me faire remarquer par Nate. Et puis, le client est roi.
 
-"Je crois pas que ça te donne une raison d'embêter la demoiselle à côté de toi."
 
Je lançais un regard à Sha. Je ne savais pas ce qu'elle pensait de cet homme, si sa pathétique technique de drague lui plaisait, mais j'en doutais. J'espérais que non.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Mar 1 Aoû - 23:51 par Sharona K. García-Brown
-"Non t'inquiète pas, c'est pas ta faute. C'est juste que... Ouais, ma vie est pas super intéressante."

J'ai relevé la tête, un peu étonnée de ses propos quelque peu... dépités.

-"Pourquoi tu dis ça ? Ca te plaît pas la restauration ? C'est pas une critique hein, c'est juste..."
 
Je soupire. Je suis pas douée, c'est définitif. J'essaie de comprendre, mais j'ai l'impression que je fais que tenir les propos les plus blessants possibles, alors que c'est absolument pas le but.

-"Tu sais... Maintenant je bosse dans un diner pour payer mes études, et j'ai la chance d'être dans une super coloc' notamment avec ma soeur, mais... jusqu'à cette année, je bossais à plein temps pour espérer payer ma part de loyer... J'ai débarqué à Londres y a trois ans, et j'ai vécu à l'hôtel, squatté chez un pote, et changé trois fois d'appart' alors...  Fin voilà, je suis pas du genre à juger, et même, je pense qu'il y a pas de honte à travailler dur juste pour réussir à joindre les deux bouts..."

Il a esquissé un sourire, et moi aussi. Mais l'information est pas sortie de mon cerveau pour autant. Avant de retrouver Kassie, j'étais franchement dans une situation assez similaire. Sans coloc', je pouvais juste pas me loger. S'il n'y avait pas eu Ivana, je sais pas si j'aurais pu m'en sortir, et je pouvais clairement pas squatter indéfiniment chez Tyler non plus. Et quand Ivy est partie, c'est grâce à Nate que j'ai fait la connaissance de Rhiannon, et je sais pas si je pourrais le remercier assez un jour parce qu'aujourd'hui, c'est bien grâce à eux, et à Aleksi - paix à son âme - que je suis encore là aujourd'hui.

Il a enchaîné, passant sous silence un sujet qui n'est manifestement facile ni pour lui, ni pour moi, et je suis plutôt ravie de la question qu'il pose, cette fois. Celle-ci, je peux y répondre facilement. Ce qui ne m'empêche pas de boire une gorgée du nouveau cocktail qui se trouve devant mon nez, et d'en apprécier le goût.
 
-"On dirait que j'apprends vite alors." 

Je souris comme il réagit à mon compliment. C'était un cri du coeur, en même temps, complètement incontrôlé. Je hoche la tête, donc, pour confirmer ses dires. Oui, clairement, il apprend vite et comme le bar se peuple de plus en plus, il repart faire ce pour quoi il est là, à la base, et une nouvelle fois, je l'observe du coin de l'oeil, de temps à autre. Quand il revient près de moi, je lui pose donc ma question, en passant sous silence l'énergumène qui profite du moment pour venir tenter une approche.
 
-"Ton sport préféré ?"
-"La musculation, j'essaie d'en faire un peu tous les jours. Sinon j'aime bien tous les sports, j'aime essayer un peu de tout. Je suppose que ton sport préféré c'est de frapper les mecs bourrés qui renversent leurs verres sur des inconnus."

J'éclate de rire. Oui, on peut dire ça. J'aurais bien répondu à ce sujet, parce que, clairement, ça m'intéresse réellement, mais le type à mes côtés a pris Nathan pour son esclave, et lui commande un verre sans ménagement. Je fronce les sourcils, dévisageant l'un puis l'autre. Et j'ai sans doute fait une grosse erreur en regardant le type, parce que le voilà qui commence à me taper la discut'... Je replonge le nez dans mon verre, ignore ses sourires et ses clins d'oeil qui ont plus le don de m'agacer qu'autre chose.

Le verre commandé claque sur la table, et j'ai envie de baffer le mec à côté de moi pour lui faire ravaler son air condescendant.

-"Tu peux me dire merci tu sais."

J'aurais tellement pas dit mieux. 

-"J'ai pas d'ordre à recevoir d'un pauvre idiot qui se recouvre de tatouages pour se donner un genre alors que tu bosses comme barman.
 
Oh putain. Déjà, sa main près de la mienne - notez que ça fait cinq minutes que je recule ma pogne pour qu'il la touche pas - ça me plaisait pas, ses techniques de drague pourries pas davantage, mais alors là... Le regard de Nathan le fusille sur place, et je crois pas que le mien soit beaucoup mieux, même s'il me regarde plus, pour l'instant. Et j'admire le self-control du barman  tout novice face à nous, moi je crois que je lui aurais mis son verre en pleine figure - au minimum.

-"Je crois pas que ça te donne une raison d'embêter la demoiselle à côté de toi."
-"Puis la demoiselle en question, elle va t'expliquer les choses vu que t'as l'air assez long à la comprenette - allez savoir qui est l'idiot dans l'histoire. Premièrement, si elle dit rien depuis cinq minutes, c'est qu'elle espère que tu te lasses et que t'ailles tenter ta chance ailleurs parce que tu la gonfles grave là. Mais visiblement, ça imprime pas, alors on va le dire clairement : je suis pas intéressée, tu peux te trouver une autre midinette prête à répondre à tes avances, t'as pas tiré le bon numéro là. Deuxièmement, y a aucune honte à bosser comme barman, je sais pas ce que tu fais dans la vie, et j'en ai rien à carrer d'ailleurs, mais tu tombes mal pour la peine, parce que c'est une serveuse que t'as face à toi, donc même si tes grands airs avaient fait effet, ce qui n'est pas le cas, tu viendrais de te griller grave. Troisièmement, il fait bien ce qu'il veut de son corps, et là encore, pas de bol, la demoiselle que t'essaies d'impressionner en jouant les fiers à bras, elle les trouve classe, ses tatouages, donc si le but c'était de te faire bien voir par ta proie, bah là encore, c'est raté. Et quatrièmement, il a au moins un truc à t'apprendre visiblement : la politesse. 'S'il vous plaît' et 'Merci', ça t'écorche la gueule apparemment, et c'est pourtant la moindre des choses. Maintenant tu sais quoi, avant que je m'énerve vraiment et que je finisse par te coller ma main dans la tronche, tu veux pas aller emmerder une autre minette plus loin ? Qui sait, t'auras peut-être de la chance, elle aura suffisamment peu de neurones pour pas voir que t'es un connard imbu de lui-même et condescendant avec la terre entière."

Il est resté comme un con à me dévisager quelques secondes, passant de la stupeur à la rage, mais je crois que mon regard noir l'empêche vaguement d'agir, et sans doute que la présence de Nathan de l'autre côté du bar aussi. Ou peut-être que c'est celle de Nate, qui passe rapidement côté barmen pour savoir si tout va bien, et même s'il ne reste pas longtemps et va rejoindre Rika et Kaspar rapidement, le laps de temps suffit à ce que le lourdaud nous fiche la paix.

-"Qu'est-ce qu'on disait déjà ?"

Comme si rien ne s'était passé. Tu peux ne pas relever que j'ai - encore - l'air d'une furie s'il te plaît ?

-"Ah oui ! La muscu ! Et la boxe ! A vrai dire, ouais, ça me plaît, même si c'était pas mon choix premier. Mais y a pas que ça... Je fais pas mal de jogging aussi - c'est assez facile à faire n'importe où - mais à l'origine, c'était carrément autre chose qui me bottait le plus..."

Une lueur plus terne passe dans mon regard comme le souvenir de la danse se rappelle à ma mémoire, mais je le passe sous silence.

-"Tu cours un peu aussi ? On pourrait peut-être..."

Arrêt direct. Je fais quoi là ? Je suis en train de lui proposer d'aller courir ? Non mais tu débloques Sha'... Ca sert à quoi d'ailleurs, s'il dit oui, je fais quoi ? Parce que oui, j'en ai envie, clairement, sinon ça serait pas venu aussi naturellement, mais je suis aussi parfaitement consciente que je vais pas aimer être en tenue de sport devant lui, et que, surtout, ça ouvre une porte qu'il a l'air tout disposé à franchir, sauf que moi je suis pas du tout sûre d'en être capable. Et j'ai pas vraiment envie de refaire du mal à un type que j'aime bien comme je l'ai fait avec Nik, bien malgré moi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 27/06/2017
» Messages : 290
» Pseudo : Flo
» Avatar : Trevor Wentworth
» Âge : 21
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Mer 2 Aoû - 15:31 par Nathan Caffrey
Quand j'avais avoué ne pas trouver ma vie vraiment intéressante à raconter, Sha me regarda l'air un peu surpris. Je ne savais pas trop à quoi elle s'attendait mais non, ma vie était loin d'être remplie d'aventures folles et de d'activités incroyables. De temps en temps il se passait des choses intéressantes cependant, comme ma rencontre avec elle.
 
-"Pourquoi tu dis ça ? Ça te plaît pas la restauration ? C'est pas une critique hein, c'est juste..."
 
J'esquissais un sourire quand elle cherchait un peu ses mots. Elle avait sûrement peur de m'avoir froissé avec cette question, ce qui était loin d'être le cas. Qu'elle se rassure. 
 
-"C'est pas que ça me plaise pas, le patron est cool, les clients plutôt corrects dans l'ensemble. Mais disons que je me vois pas faire ça jusqu'à la fin de ma vie. Mais vu comme c'est parti, j'ai peur que ce soit le cas."
 
Je haussais les épaules, signe silencieux de dépit. Je m'étais fait à cette idée depuis un moment déjà. J'eus une pensée soudaine pour mon frère. J'espérais que lui avait réussi dans la vie, même si lui serait sûrement heureux de voir l'échec qu'était la mienne. Je relevais la tête quand Sha reprit la parole.
 
-"Tu sais... Maintenant je bosse dans un diner pour payer mes études, et j'ai la chance d'être dans une super coloc' notamment avec ma soeur, mais... jusqu'à cette année, je bossais à plein temps pour espérer payer ma part de loyer... J'ai débarqué à Londres y a trois ans, et j'ai vécu à l'hôtel, squatté chez un pote, et changé trois fois d'appart' alors...  Fin voilà, je suis pas du genre à juger, et même, je pense qu'il y a pas de honte à travailler dur juste pour réussir à joindre les deux bouts..."
 
Ces mots m'arrachèrent un petit sourire. J'appréciais ces paroles sûrement plus qu'elle ne l'imaginait. J'étais reconnaissant qu'elle m'avoue tout cela pour que je me sente un peu mieux par rapport à ma vie. Et puis je savais qu'elle ne me jugeait pas, c'était une fille intelligente. Finalement nous laissons de côté ce sujet de conversation qui ne nous mettait visiblement pas totalement à l'aise, pour dériver sur le cinéma, puis le sport. Elle éclata d'un rire franc après ma petite blague en souvenir de notre rencontre, et mon cœur rata un battement quand je la vis rire comme cela. Je ne comprenais même plus les réactions de mon corps. Qu'est-ce que cela voulait dire ? J'étais incapable d'éprouver des sentiments pour une fille, du moins c'était ce dont j'étais persuadé. Et maintenant voilà qu'il y avait cette fille devant moi, dont les sourires et les rires faisaient réagir mon corps de façon incontrôlée. Cela m'effrayait un peu. Peut-être que je devrais fuir tant qu'il est encore temps. Arrêter de la voir, la sortir de ma tête, enchaîner une fille différente tous les soirs. C'était bien qui j'étais. Alors pourquoi avais-je le sentiment de changer pour le mieux à cause de Sharona ? Je la connaissais à peine, c'était ridicule. Mais alors qu'elle me défendit devant l'idiot qui me prenait pour son serviteur personnel, je me rendis compte que cela n'allait pas être aussi simple de l'oublier et ne pas avoir envie de la revoir. Elle était tellement... unique et intelligente et intéressante et... belle. Et j'étais en train de m'attacher à elle comme un con avec ces stupides sentiments que je n'avais jamais ressenti avant.
 
Waouh. Juste waouh. Je restais bouche bée après son petit discours, la dévisageant. Comment j'étais censé contrôler mes sentiments quand elle agissait comme cela ? Je ne faisais que l'apprécier davantage. Le pauvre gars prit vite la fuite, visiblement humilié pour le restant de ces jours. Je jetais un coup d'œil désolé à Nate. Je me sentais coupable d'avoir été à l'origine d'une scène ici dès mon premier jour, et de lui avoir fait perdre un client. Tout cela parce que j'avais été obligé de faire mon petit commentaire et parce que j'avais des tatouages.
 
-"Je suis désolé Nate, j'aurai du rien dire... Ça ne se reproduira plus."
 
Puis je tournais la tête en direction de Sha qui reprit la parole avant que je n'ai pu la remercier. Cette fille était extraordinaire. Elle me racontait les sports qu'elle aimait comme si elle ne venait pas de remettre à sa place comme une chef un pauvre gars. J'étais un peu secoué par ce qu'il m'avait dit pour être honnête. Ce n'était pas la première fois que j'étais traité de moins que rien, ce n'était pas la première fois que j'étais jugé à cause de mon travail ou de mes tatouages, mais cela me blessait toujours.
 
-"Tu cours un peu aussi ? On pourrait peut-être..."
 
Elle n'eut pas besoin de finir sa phrase pour que je comprenne ce qu'elle sous-entendait. J'aurai peut-être dû prendre le temps d'y réfléchir, de me demander si c'était la bonne décision. Mais la vérité était que j'avais envie de la revoir. Très envie.
 
-"Oui totalement j'adore courir ! On pourrait se faire ça un dimanche comme je bosse pas ou un autre jour si ça t'arrange..."
 
Je lui souris avant de remettre ma veste, couvrant mes bras. J'étais plutôt fier de mes tatouages et je ne les regrettais pas. Mais si je pouvais éviter une nouvelle scène inutile à cause d'eux, autant le faire.
 
-"Merci d'avoir pris la parole face à cet idiot. Et merci pour l'autre fois d'avoir frappé ce mec. En fait, t'aimes bien me défendre je crois."
 
Je rigolais tout en nettoyant les verres salles. Il était tard, le bar allait bientôt fermer et il n'y avait plus personne à servir. La plupart des barmans se préparaient à partir se coucher. Alors je commençais à ranger, mon service étant fini.
 
-"Faut dire que je suis pas très doué, je me fais tout le temps remarquer pour des trucs... stupides."
 
Je préparais un dernier verre pour Sha et un pour moi. J'avais bien besoin d'un petit remontant pour me détendre un peu.
 
-"À ta santé."
 
Je souris en claquant mon verre contre le sien, avant de le finir en une longue gorgée, laissant l’alcool fort brûler mon œsophage. J’avais bien besoin de cela parce que j’étais un peu perdu en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Jeu 3 Aoû - 2:23 par Sharona K. García-Brown
Il a pas mal pris ma question apparemment et ça me rassure, parce que je voulais vraiment pas être vexante ou quoi. Je suis juste curieuse, et un peu surprise aussi, de sa façon de présenter les choses. Un peu triste pour lui, peut-être aussi.
 
-"C'est pas que ça me plaise pas, le patron est cool, les clients plutôt corrects dans l'ensemble. Mais disons que je me vois pas faire ça jusqu'à la fin de ma vie. Mais vu comme c'est parti, j'ai peur que ce soit le cas."
-"Ca je comprends... Mais des fois on a des surprises. Y a un an ou deux, j'aurais jamais imaginé que je reprendrais mes études alors..."
 
On a haussé les épaules, lâché quelques sourires. Et y a ce connard qu'est venu tout gâcher. Une fois qu'il a fini par déguerpir - et c'était pas dommage - je me retrouve à tenter de faire comme si rien ne s'était produit, mais on va pas se mentir, j'en mène pas si large. Pour moi vis-à-vis de Nathan, d'une part, et pour lui vis-à-vis de Nate, d'autre part. Enfin à vrai dire, c'est la réaction du tatoué face à son tout nouveau patron qui me fait réaliser que c'était peut-être un peu... too much.
 
-"Je suis désolé Nate, j'aurais dû rien dire... Ça ne se reproduira plus."

Je me sens con, là. Si je lui fais perdre son nouveau job direct, ça va vraiment pas le faire... Mais loin de prendre les choses de travers, Nate a posé la main sur l'épaule de Nathan.

-"Je voudrais bien te croire, mais je sais d'expérience que si. Alors certes, si tu fais fuir tout le bar, je vais commencer à pas être d'accord, mais on n'est pas non plus là pour se faire insulter. Le client est roi, il paraît, mais enfin y a des limites quand même. Surtout si ça gonfle les autres clients au passage."

Il a regardé dans ma direction sur ces mots, un sourire sur les lèvres.

-"Faites juste gaffe à pas vous attirer d'ennui, on a assez donné pour ce mois-ci."

Je sais pas de quoi il parle - et j'ignore que l'été a pas super bien commencé pour le Lucky Star avec l'agression d'un chanteur régulier en plus de ma bagarre de l'autre jour - mais je comprends le message. Alors voilà, on passe tout ça sous silence et on reprend une conversation normale. Enfin... Normale pour les gens normaux je suppose, pour moi, ça n'a rien de très habituel mais ouf, on est arrivés à un sujet qui me parle et qui n'implique pas de trop lourd secret ou presque. Et je sais pas si je dois être ravie ou contrariée qu'il ait terminé la question que j'ai laissée en suspens et y réponde.

-"Oui totalement j'adore courir ! On pourrait se faire ça un dimanche comme je bosse pas ou un autre jour si ça t'arrange..."
 
Il y a une part de moi qui a envie de prendre la fuite, et l'autre qui me crie de répondre avec enthousiasme. Je me retrouve moins optimiste que je devrais, pour le coup, mais je finis quand même par accepter l'idée.

-"Je bosse pas demain matin..."

Sauf que je regrette l'instant d'après. Ca va beaucoup trop vite. Ca va beaucoup, beaucoup trop vite, et je sais même pas vraiment où, et ça va encore faire mal à tout le monde, je vois pas comment il pourrait en être autrement. Je le vois remettre sa veste, et mon cerveau intègre pas tout de suite qu'il est en train de se cacher. Ni qu'il est déjà si tard. L'alcool commence à faire son petit effet, il faut croire.
 
-"Merci d'avoir pris la parole face à cet idiot. Et merci pour l'autre fois d'avoir frappé ce mec. En fait, t'aimes bien me défendre je crois."
 
C'est moi où on est passé au stade de la canicule d'un coup ? Je.suis.en.train.de.devenir.écarlate. Déjà, parce que c'est vraiment pas la peine de me remercier à ce point, encore moins de me remercier encore pour l'autre fois. Mais aussi parce que cette dernière phrase... est pas complètement fausse, et ça non plus, ça n'est pas habituel. Il est en train de ranger ce qui reste à ranger, nettoyer ce qui doit l'être et je finis par le quitter du regard pour me rendre compte que, finalement, le bar se vide peu à peu. Mais bordel, il est quelle heure ?!

-"Faut dire que je suis pas très doué, je me fais tout le temps remarquer pour des trucs... stupides."
-"Euh..."

Attendez... il est en train de se descendre en flèche, là ? Non mais... non... On dirait moi... Et je me dis que je comprends un peu mieux ce que ressent Frank quand je suis face à lui dans le même état d'esprit. Mais je suis pas d'accord avec lui, et déjà que j'ai pas trop la langue dans ma poche de base, ça s'arrange pas avec l'éthanol dans mon sang.

-"Bah en même temps, t'y es pour rien si y a des cons qui renversent les verres pleins sur les gens des l'apéro ou d'autres qui se croient supérieurs et se permettent des commentaires alors qu'ils feraient mieux de commencer par se regarder dans la glace..."
 
Il nous a servi un shot chacun, signe qu'on est effectivement très proches de la fermeture, et nos verres ont tinté l'un contre l'autre.

-"À ta santé."
-"... ¡ Salud !"
 
Un temps d'hésitation parce que... J'ai rien demandé sur ce coup-là, et pour cause.

-"Je sais pas si je vais rentrer droit par contre avec ça..."

Pas pour rien que j'opte pour des cocktails sans alcool à l'origine... Je tiens pas l'alcool, alors entre le deuxième verre et ce shot... hum... Prendre l'air sera sans doute pas du luxe... Heureusement que ce sont les vacances et que je n'ai ni cours, ni taff demain matin...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 27/06/2017
» Messages : 290
» Pseudo : Flo
» Avatar : Trevor Wentworth
» Âge : 21
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Jeu 3 Aoû - 14:09 par Nathan Caffrey
Je levais les yeux sur Nate lorsqu'il posa sa main sur mon épaule. Je m'attendais à ce qu'il élève la voix, ou même pourquoi pas, qu'il me vire carrément. Je m'attendais à tout à vrai dire. Je n'étais pas étranger au service des clients, je travaillais dans un restaurant après tout. Et la perte d'un client à cause d'un serveur n'était jamais bien vue par un patron. En bon nouveau ici, je ne voulais pas ternir mon image avant même d’avoir réellement commencé.  
 
-"Je voudrais bien te croire, mais je sais d'expérience que si. Alors certes, si tu fais fuir tout le bar, je vais commencer à pas être d'accord, mais on n'est pas non plus là pour se faire insulter. Le client est roi, il paraît, mais enfin y a des limites quand même. Surtout si ça gonfle les autres clients au passage."
 
J'esquissais un petit sourire quand il lança un regard en direction de Sha. Nate semblait être quelqu'un de très appréciable et j'étais content qu'il comprenne la situation.
 
-"Faites juste gaffe à pas vous attirer d'ennui, on a assez donné pour ce mois-ci."
 
Je ne savais pas trop de quoi il parlait mais j'hochais la tête rapidement. Je voulais être un bon employé, quelqu'un qui apportait vraiment quelque chose à l'établissement. Nate n'avait sûrement pas obligatoirement besoin de moi ici, aussi je voulais le remercier de sa gentillesse.
 
-"T'inquiètes, on gère la situation."
 
Après ce petit incident, nous passâmes à autre chose, continuant notre discussion. C'était Sha qui m'avait proposé d'aller courir ensemble, pourtant elle semblait bien moins sûre d'elle quand j'avais accepté sa proposition. Elle finit quand même par me proposer une date, demain matin. Nous étions dimanche demain, je ne travaillais pas, donc cela me convenait parfaitement. Mais elle ne me semblait plus tellement aussi optimiste maintenant et je ne voulais pas la forcer.
 
-"Oui demain matin je peux mais on peut faire ça plus tard si ça t'emballe pas."
 
Je lui souris, encore. Pour la énième fois de la soirée. Je crois qu'au fond, je comprenais ce qu'elle ressentait. Nous voulions nous revoir mais nous avions aussi le sentiment d'aller trop vite. Nous n’étions sûrs de rien. Et pourtant, impossible de ne pas vouloir se revoir. Du moins, c'est ce que je ressentais et j'aurais aimé que quelqu'un m'aide de façon miraculeuse à comprendre mes sentiments, mais je suppose que c'était à Sha et moi de travailler dessus de notre côté. Qui pouvait nous dicter les raisons de nos cœurs autre que nous-mêmes ? Quand je la remerciais, encore, d'avoir pris ma défense, encore une fois, je vis ses joues se colorer. Je me demandais si c'était parce que je lui plaisais, même un tout petit peu. C'était aussi effrayant qu'excitant. Alors que je rangeais, nettoyant les verres et le bar, me dénigrant un peu au passage je fus étonné d'entendre Sha, encore une fois se lançant dans un de ses petits speechs qui me faisaient toujours sentir un peu mieux à propos de moi-même.
 
-"Bah en même temps, t'y es pour rien si y a des cons qui renversent les verres pleins sur les gens des l'apéro ou d'autres qui se croient supérieurs et se permettent des commentaires alors qu'ils feraient mieux de commencer par se regarder dans la glace..."
 
Je rigolais en nous servant un verre en entendant dans sa voix que l'alcool commençait à faire son petit effet sur elle. Elle parlait un peu plus fort, un peu plus vite, un peu plus librement. C'était agréable. Nous partageâmes un shot et je pris un autre verre pour moi-même tout en finissant de ranger. Juste de quoi me détendre en cette fin de soirée. Je payais pour nos verres, plaçant l'argent dans la caisse et relevais les yeux vers Sha.
 
-"Je sais pas si je vais rentrer droit par contre avec ça..."
 
Je lui souris, repassant de l'autre côté du bar. 
 
-"Je vais pas te laisser partir dans la mauvaise direction, t’inquiètes pas. Je te raccompagne."
 
Je savais où elle habitait et je n'allais pas la laisser marcher toute seule dans la nuit. Surtout si elle pensait avoir trop bu pour marcher droit. Pour être honnête, les deux verres que j'avais bu cul sec montaient plus vite à la tête que ce que j'aurai cru et je me sentais un peu plus détendu. En quittant le bar, même Nate était déjà parti, j'attrapais une cigarette, la calant dans ma bouche avant de l'allumer.
 
-"Ce job est vraiment sympa, enfin à part les clients un peu lourds. Merci d'avoir parlé de moi à Nate."
 
Je suppose que cela s'entendait un peu dans ma voix aussi que l'alcool était entré dans mon système, mon intonation plus traînante et tranquille. Je soufflais doucement après avoir tiré sur la cigarette, observant les fumerolles danser s'élever dans les airs alors que nous marchions doucement dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Jeu 3 Aoû - 20:57 par Sharona K. García-Brown
Je sais pas si c'est parce qu'il a été barman aussi, avant, si c'est parce que c'est Nathan, parce que je lui en ai parlé, aussi, mais Nate est super compréhensif, et un soupir de soulagement m'échappe. Je souris quand il me prend à parti - oui le mec me gonflait, je confirme, mais il était pas obligé de le prendre en compte en tant que patron - et me fait la réflexion que mon boss du diner est carrément l'opposé... Des blâmes et autres avertissements pour avoir ouvert ma gueule, j'en ai eus un certain nombre. Bon, ça s'est tassé depuis que je me suis fait cogner pour pas avoir voulu donner bien gentiment la caisse, et même ça, ça date maintenant, mais tout de même. Tous les boss font clairement pas montre d'autant de compréhension.
 
-"T'inquiètes, on gère la situation."

J'ai pas trop bien suivi s'il y avait un sens caché à la dernière phrase du mec de Tyler, mais j'ai pris le parti de pas chercher - de toute façon, mes neurones commencent à être un peu anesthésiés. J'aime autant les concentrer sur ma conversation avec Nathan, pour la peine. Et l'éventualité d'un jogging avec lui, donc, puisque c'est en gros la teneur de nos propos actuels. Sauf que je flippe un peu - beaucoup - de ce vers quoi on est en train de se diriger, et en même temps, j'ai pas encore pris la fuite complètement, parce que le tatoué face à moi me plaît quand même bien et que j'ai pas tellement envie de plus le revoir.
 
-"Oui demain matin je peux mais on peut faire ça plus tard si ça t'emballe pas."
-"Oh c'est pas ça, au contraire ! C'est..."


C'est quoi au juste ? Je sais même pas trop comment poursuivre, cette phrase, alors je me perds dans la contemplation de mon verre tandis qu'il se dénigre un peu. Je peux pas m'empêcher de dire le fond de ma pensée à ce sujet - déjà qu'en tant normal, le filtre entre mon cerveau et ma bouche est pas vraiment très efficace alors avec l'alcool... - ce qui a au moins le don de le faire rire. Même si ça doit montrer un peu trop qu'il me plaît...

Et puis ce qui va moins me faire rire, surtout, c'est le chemin de retour après le shot qu'il vient de m'offrir et que je me vois pas refuser, même si c'est sans doute pas très malin quand on supporte aussi mal l'alcool que moi.
 
-"Je vais pas te laisser partir dans la mauvaise direction, t’inquiète pas. Je te raccompagne."
-"Oh..."

 
Je sais pas comment réagir, en réalité. D'un côté, c'est sûr que c'est rassurant, parce qu'il est déjà venu avec moi, donc il y a des chances pour qu'il m'aide pas mal à retrouver mes pénates... Mais de l'autre... c'est pas un peu... too much, qu'il me raccompagne encore ? Est-ce que j'ai envie de refuser pour autant ? Euh... Non pas vraiment. Est-ce que je me demande ce que ça signifie, et où ça va nous mener - à part chez moi - tout ça ? Oui, clairement, et c'est pas vraiment fait pour que je reste sereine, de naviguer comme ça en terre inconnue. Mais quand je me relève du haut tabouret de bar, je dois bien admettre que refuser son aide serait vraiment pas une bonne idée. Et si je m'efforce de ne pas avoir besoin d'aide physique pour avancer, ça accapare quand même une bonne partie de mon énergie et ma concentration.

On est tout juste dehors et l'air un peu plus frais de la nuit me grise un peu plus qu'il ne devrait, tandis que Nathan sort une cigarette de son paquet et la glisse entre ses lèvres. Un geste que j'observe sans doute un peu trop attentivement...

-"Ce job est vraiment sympa, enfin à part les clients un peu lourds. Merci d'avoir parlé de moi à Nate."
-"Oh... euh... C'est rien..."

 
On a commencé à prendre la route vers chez moi, à un rythme bien plus lent que la fois précédente. Je suis clairement pas aussi dynamique que d'ordinaire, mais l'alcool me fait un peu trop d'effet, c'est indéniable. Je sais pas comment ma soeur a fait pour cacher son addiction en début d'année, pour que je voie rien. Un cocktail et un verre plus fort, et je suis plus capable de faire genre pour ma part... Hum...

Le silence s'installe, pour le coup, toute mon attention focalisée sur mes pas, et la direction à prendre - même si sur ce point-là, il est là pour me seconder. Le temps passe, les rues défilent, et comme la première fois, je trouve étrangement que l'absence de conversation n'a rien de dérangeant. Est-ce que c'est parce que je suis focalisée sur l'idée de ne pas me rétamer dans le vide avant d'arriver ? On approche de Hyde Park quand je me décide à reprendre la parole.

-"On peut se retrouver là si tu veux demain... Je sais pas trop à quelle heure par contre..."

Je désigne la Marble Arch devant laquelle on est en train de passer. Hyde Park, c'est super grand, mais au moins, il y a des endroits suffisamment visible pour qu'on puisse retrouver, comme ce monument-là. Il nous faut encore un quart d'heure pour arriver jusqu'à chez moi - j'aurais jamais mis autant de temps à rentrer que ce soir, clairement - et une fois devant le portail de la voie privée, je mets un temps fou à trouver les clés dans la minuscule sacoche que je porte en bandoulière. Et quand j'y parviens enfin, c'est seulement pour les laisser échapper et les entendre rejoindre le sol avec le tintement caractéristique du métal...

-"Fuck..."

Cri du coeur, comme... souvent. Et oui, on peut dire que j'ai légèrement oublié la politesse, mais je déteste me sentir aussi... diminuée, et j'ai un peu l'impression que si je me penche là maintenant, je me relèverai jamais, si bien qu'il me faut plusieurs secondes avant de me décider à en amorcer le geste...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 27/06/2017
» Messages : 290
» Pseudo : Flo
» Avatar : Trevor Wentworth
» Âge : 21
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Jeu 3 Aoû - 23:28 par Nathan Caffrey
Le silence s'installa tranquillement entre Sha et moi, mais ce n'était pas le genre de silence qui me mettait mal à l'aise. Je pense que nous étions juste tous les deux un peu fatigués et abrutis par l'alcool. Pour être honnête, je me sentais vraiment bien. Nous avancions doucement, et j'étais heureux. J'étais heureux parce que j'étais avec elle, parce que j'avais ma cigarette à la bouche qui me détendait, parce que j'avais bu et parce que mon cerveau était passé en mode positif. Et cela faisait du bien pour une fois. Une part de moi avait envie de profiter du calme ambiant pour avouer à Sha ce que je ressentais vraiment. Que j'avais envie de la revoir, qu'elle me plaisait mais que cela me faisait peur. Mais j'avais aussi un peu la peur de tout ruiner. Ce n'était pas comme si j'avais l'habitude de ressentir ce genre de sentiments pour quelqu'un, je ne savais pas trop quel plan j'étais censé suivre. Alors je suivais mon cœur et mon instinct, en espérant que cela nous mène quelque part. Je relevais rapidement la tête lorsque Sha prit la parole après un long moment de silence. 
 
-"On peut se retrouver là si tu veux demain... Je sais pas trop à quelle heure par contre..."
 
Elle m'avait pris un peu surprise, je n'avais même pas fait attention à où nous nous trouvions. Hyde Park. Bon c'était un peu loin de chez moi, mais je me rendis compte sur le moment qu'elle aurait pu me demander de la rejoindre à l'autre bout du pays, j'aurai sûrement essayé de trouver un moyen pour l'y retrouver. 
 
-"Oui parfait. Appelle-moi quand tu te réveilles, on partira en même temps de chez nous comme ça."
 
J'allais la revoir, encore, et rien que cette pensée suffisait à me rendre d'autant plus heureux. Je jetais ma cigarette finie, fourrant mes mains dans mes poches alors que nous continuions notre trajet. Je me mis à chantonner sans vraiment m'en rendre compte sur le reste du chemin, parce que c'était quelque chose que j'avais l'habitude de faire pour combler le silence. Et dans ma vie, il y en avait beaucoup de silences. Un peu moins maintenant qu'il y avait Sharona, il fallait bien le reconnaître. Sans même m'en rendre compte, nous étions déjà arrivés chez elle et je reconnus le quartier. Je l'observais galérer un peu avec son petit sac, puis ses clés avant de les faire tomber.
 
-"Fuck..."
 
Avec un petit sourire, je l'observais tentant de rassembler l'énergie pour ramasser les dites clés. Je me penchais avec elle pour les ramasser, et c'est en manquant de tomber sur mes fesses que je réalisais que je n'étais pas aussi sobre que j'aurai aimé le penser. Le trajet retour allait être un peu compliqué. Je rigolais en me rattrapant au portail pour ne pas trébucher, un rire rendu un peu traînant par l'alcool, les clés à la main. 
 
-"Je gère la situation, tout va bien."
 
J'hochais la tête pour me convaincre moi-même autant que je voulais la convaincre. Je me concentrais grandement sur la serrure, tentant d'y introduire la clé. Et je réussis après plusieurs tentatives et je me sentais particulièrement fier de moi parce que cette action avait requiert toute mon attention.
 
-"Yes ! Du premier coup ! Enfin, du... cinquième coup ? Bref, la porte est ouverte c'est le principal. Comme ça tu peux rentrer chez toi et j'ai réussi ma mission, t'es rentrée saine et sauve."
 
Nouvelle réalisation, je devenais une vraie pipelette après quelques verres. Enfin bon, je suppose que c'était ici que nos chemins se séparaient pour ce soir. J'envisageais sérieusement prendre un taxi pour rentrer chez moi, sinon le chemin allait être long et compliqué. Et puis je me rappelais le prix des taxis londoniens. Bon un peu d'air frais et un peu de marche ne me feraient pas de mal. Je tendis les clés à Sha, nos doigts s'effleurant à peine, mais assez pour que je le remarque.
 
-"Bonne nuit du coup, oublie pas de m'appeler demain matin."
 
Je lui souris, replongeant mes mains dans mes poches, ne sachant plus trop quoi faire. Partir serait le mieux je suppose. 
 
-"A demain. Enfin techniquement on est déjà demain donc à tout à l'heure... Bref, je me tais. À bientôt."
 
Oui, tais-toi Nate. L'alcool ne te réussis pas. Dernier sourire avec que je tourne les talons pour rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 761
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Ven 4 Aoû - 11:12 par Sharona K. García-Brown
L'alcool... C'est rien de le dire que ça m'abrutit, j'ai vraiment pas l'habitude de boire plus d'un ou deux verres de vins. Et même ça, c'est vraiment pas souvent - et pas toujours super bon signe. Alors les alcools forts, même déguisés dans un cocktail sucré, ça me monte vite à la tête. Ce soir, je suis plus vraiment maîtresse de moi-même, c'est indéniable, et j'aime pas trop ça. Et d'un autre côté, mon cerveau embrumé prend les choses plus à la légère, et c'est sans doute pas plus mal.

Sinon j'aurais sans doute jamais relancé le sujet du jogging, j'aurais jamais proposé qu'on se retrouve devant Marble Arch. Hyde Park, c'est sympa pour courir, c'est pas la question. Mais je me surprends moi-même à ne pas laisser aux oubliettes l'idée qu'on se revoit, et je sais pas trop bien où je vais avec ça. Résultat, une partie de moi est ravie de son acceptation, l'autre - celle qui commence sérieusement à s'endormir, terrassée par l'alcool - freine des quatre fers, terrorisée.

-"Oui parfait. Appelle-moi quand tu te réveilles, on partira en même temps de chez nous comme ça."
 
Je me demande s'il habite loin, s'il aura le temps d'arriver jusque-là le temps que je me prépare - ce qui, contrairement à ce qu'on imagine souvent avec une pointe de misogynie quand on pense à une fille dans la salle de bains, ne me prend pas vraiment plus d'un quart d'heure - s'il faudrait que je traîne histoire de pas faire le pied de grue devant l'arche pendant des plombes... Toutes les options se bousculent dans ma tête, jusqu'à ce qu'il se mette à chantonner, et que je tourne la tête vers lui, intriguée. Je l'ai pas vu jeter sa clope, et j'y pense même pas, toute focalisée sur la mélodie qui s'échappe de sa gorge.

-"Joli."

J'y connais rien, en vrai, en musique. Enfin j'ai aucune notion théorique, et si on me demandait de chanter ou de jouer d'un instrument, je pense que ça serait juste une catastrophe - genre cette fois où j'ai pincé les cordes d'une guitare et où ça a ressemblé à un môme de trois ans qui fait n'importe quoi, quoi - mais j'ai suffisamment d'oreille pour savoir qu'il chante juste et je mentirais si je disais que sa voix ne me faisait pas un minimum d'effet. Ok, peut-être plus qu'un minimum. Mais j'ai autre chose à penser : on est devant la voie privée, et faut que j'ouvre le portail, ce qui s'avère plus compliqué que prévu comme mes clefs se sont malencontreusement retrouvées au sol. Ok, ça, ça va pas être simple.

J'ai pas eu le temps de me pencher, pourtant, que Nathan en a pris l'initiative, mais manifestement, il est pas beaucoup mieux que moi comme il manque de se planter - ce que je voulais éviter de faire, justement, sans trop être sûre d'y parvenir - et éclate de rire. Un rire qui a tendance à être communicatif, pour la peine, merci l'alcool dans mon sang.

-"Je gère la situation, tout va bien."
-"Je vois ça..."
 
Ok ça mérite pas un éclat de rire à ce point, mais c'est quand même drôle. Je réagis de façon sans doute trop exacerbée, mais je pense qu'on a tous compris que j'étais plus vraiment en état de garder toutes mes inhibitions...
 
-"Yes ! Du premier coup !"

Je hausse les sourcils, le dévisage, incrédule. T'es sûr de toi là ?

-"Enfin, du... cinquième coup ? Bref, la porte est ouverte c'est le principal. Comme ça tu peux rentrer chez toi et j'ai réussi ma mission, t'es rentrée saine et sauve."
-"Attends, faut encore que j'ouvre l'autre porte... Sans réveiller toute la maison..."
 
J'ai éclaté de rire quand il a fini par avouer que ça faisait au moins cinq essais, mais ça n'a pas duré : Il m'a tendu les clefs, et nos doigts se sont frôlés quand je les ai attrapées. C'est moi où il fait chaud, d'un coup ?
 
-"Bonne nuit du coup, oublie pas de m'appeler demain matin."
-"Non bien sûr ! Euh..."
 
Il a replongé les mains dans ses poches, et moi, je suis immobile, le regard bloqué sur mes doigts tenant mon trousseau.
 
-"A demain. Enfin techniquement on est déjà demain donc à tout à l'heure... Bref, je me tais. À bientôt."

Il est en train de partir. C'est normal, après tout, il faut qu'il rentre chez lui, lui aussi et... Stop. C'est où chez lui ? Il va rentrer comment ? Je relève la tête, finalement, pour le voir tourner les talons, et il me semble qu'il me faut un temps fou pour réussir à faire comprendre à mon corps que mon cerveau lui indique de bouger.

-"Attends !..."

C'était quoi ce ton de voix presque suppliant ? J'ai enfin réussi à avancer, et je viens me placer en face de lui, lui barrant la route. Comme si on pouvait pas me faire tomber d'une pichenette, vu mon état, tiens. N'empêche, je croise les bras, l'air faussement autoritaire.

-"Attends."

Mettre de l'ordre dans mes pensées pour faire des phrases cohérentes s'avère un peu plus compliqué.

-"Tu comptes rentrer comment là ? Non parce qu'à moins que tu m'affirmes de façon crédible que t'habites là..."

Un geste vague désigne la maison d'en face, mais j'ai aucun doute sur le fait que ça soit pas le cas.

-"Je te laisse pas traverser tout Londres comme ça. Enfin je sais même pas où tu vas, mais je m'en fous."

Genre, j'ai mon mot à dire... Genre. Je sais même pas trop bien ce que je suis en train de faire là et... T'es en train de lui demander de rester dormir, Sha, t'en es consciente ou bien ? Moment de réalisation soudain : je gère ça comment moi, maintenant ?

-"C'est pas forcément le plus pratique, mais ça a le mérite d'être juste là... Après... Soit y a le canapé du salon, mais tu risques de tomber sur l'une de mes trois colocs à un moment ou à un autre ou d'être réveillé par les pleurs d'un bébé de cinq mois."

Et je réalise même pas que je viens de mentionner Camille, comme ça, normal. Bah oui, tout le monde vit naturellement avec un bébé, voyons... Non là je suis sur ma lancée, et je m'arrête que parce que la suite me pose un problème plus personnel.

-"Soit y a..."

Ma chambre. Putain, je suis vraiment en train de dire ça ? J'ai presque envie de rembobiner le fil de mes propos pour effacer tout ça, mais c'est un peu tard.

-"Je te fais pas de proposition indécente rassure-toi."

Je sais pas ce qu'il y a de rassurant à ça, mais les mots sortent de ma bouche sans que j'aie vraiment le temps d'y réfléchir. Ou c'est peut-être plutôt moi que je cherche à rassurer, en fait...

-"De toute façon j'ai pas un lit extensible. Si t'es pas trop regardant sur l'organisation, on doit pouvoir se débrouiller. Faudra pas trop être regardant sur le bordel non plus... Enfin faudra être regardant sur pas grand chose en vrai..."

Je visualise ma chambre, minuscule avec la place juste pour le lit sous lequel on a calé trois tiroirs de rangement où mes affaires de cours côtoient mes chaussures, un bureau et le bahut où il y a mes quelques fringues et sur lequel trônent mes vieux chaussons de danse dont j'ai jamais pu me séparer, ainsi que quelques oeuvres shakespeariennes. Je visualise le lit défait, les papelards un peu partout sur le bureau, les fringues par terre, peut-être bien une paire de chaussures écartelée entre un bout et l'autre de la pièce... Hum... Mouais, faut vraiment pas être regardant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 27/06/2017
» Messages : 290
» Pseudo : Flo
» Avatar : Trevor Wentworth
» Âge : 21
# Re: Up to the task • ShaNate² && la coloc'
message posté Ven 4 Aoû - 15:55 par Nathan Caffrey
Après avoir manqué de peu de tomber par terre, je crois qu'il était inutile de faire croire à Sha que je gérais la situation. Mais j'essayais quand même. Tout réside dans l'illusion parfois. J'étais encore maître de mes mouvements et de mes pensées, mais mon sens de l'équilibre en avait pris un sacré coup. Quoi qu'il en soit, j'avais réussi à ouvrir la porte, non sans difficultés, mais ma joie fut de courte durée quand Sha m'annonça qu'il y en avait une autre à ouvrir.
 
-"Quelle idée d'avoir autant de portes aussi."
 
Je la regardais, adoptant une mine de gamin en train de bouder. Oui, l'alcool m'enlevait dix ans d'âge mental apparemment.  Quoi qu'il en soit, je lui tendis les clés, sentant le contact furtif de ses doigts contre les miens, et je me préparais à rentrer chez moi. Après un sourire, je commençais à me retourner pour reprendre ma longue route, qui ne s'annonçait pas de tout repos. 
 
-"Attends!..."
 
Je fis rapidement volte-face, sentant l'urgence dans sa voix. Je l'observais silencieusement alors qu'elle se plaçait devant moi, comme pour m'empêcher d'avancer.
 
-"Attends."
 
Elle avait prononcé cet ordre avec un peu moins d'urgence que le précédent cette fois. Et j'attendais comme elle me l’avait demandé, un peu intrigué. Mon cerveau se mit en fonctionnement tout d'un coup, imaginant des dizaines de scénarios qui ne me faisaient pas plaisir. Est-ce qu'elle allait me dire qu'elle ne voulait plus me revoir ? Qu'elle ne m'appréciait pas ? Qu'elle ne voulait plus que nous allions courir ensemble demain ?
 
-"Tu comptes rentrer comment là ? Non parce qu'à moins que tu m'affirmes de façon crédible que t'habites là..."
 
Mon regard suivit la direction qu'elle indiquait avec sa main. La maison d'en face. Si seulement je pouvais habiter dans une telle maison dans un tel quartier. C'était loin d'être le cas.
 
-"Je compte rentrer à pied, c'est pas très loin juste, heu... peut-être trois quart d'heures."
 
Oui bon d'accord, c'était peut-être un peu long à pied. Mais je l'avais déjà fait une fois après l'avoir ramenée chez elle. Je pouvais bien le refaire. L'alcool allait sûrement me ralentir un peu mais je devrais m'en sortir.
 
-"Je te laisse pas traverser tout Londres comme ça. Enfin je sais même pas où tu vas, mais je m'en fous."
 
Je rigolais un peu devant son ordre et son ton autoritaire. Avant de me rendre compte de ce que cela impliquait réellement. Est-ce qu'elle était en train de me demander de rester dormir chez elle ? Est-ce que j'étais en train de considérer l'offre ? Pour être honnête, je me sentais mal de rentrer à pied. Et puis, je n’étais pas contre passer un peu plus de temps avec elle. Encore et toujours cette même raison. Je l'écoutais me proposer son canapé avant de m'énumérer les raisons pour lesquelles il ne valait mieux pas que j'accepte la place sur ce dit canapé. Et puis... elle me proposa sa chambre. 
 
 -"De toute façon j'ai pas un lit extensible. Si t'es pas trop regardant sur l'organisation, on doit pouvoir se débrouiller. Faudra pas trop être regardant sur le bordel non plus... Enfin faudra être regardant sur pas grand chose en vrai..."
 
Je crois qu'il fallut quelques secondes à mon cerveau et à mon corps pour réagir à cette information. Moi qui avais peur d'aller trop vite, j'étais pourtant bien tenté par cette proposition. Et puis, pour être honnête, l'idée de dormir était beaucoup trop alléchante, j'étais exténué. Et ce n'était pas comme si nous allions faire quoi que ce soit d'autre que parler et surtout dormir. Et c'est bien ce dont j'avais besoin, alors si je pouvais faire cela en compagnie d'une personne que j'appréciais, c'était d'autant mieux. Il était beaucoup trop tard pour se prendre la tête avec des débats intérieurs de toute façon. 
 
-"T'inquiètes je serai pas regardant. Pour être honnête, je suis juste trop crevé pour regarder quoi que ce soit."
 
Comme pour appuyer mes propos, je ne pus m'empêcher de bailler, plaçant ma main devant ma bouche. J'avais un minimum de respect. Je frottais mes yeux du dos de la main pour tenter de faire partir les picotements de fatigue que je ressentais. Bel échec. Finalement, je crois qu'elle aurait pu m'offrir le paillasson de sa porte d'entrée comme lit, j'aurai accepté.
 
-"Merci beaucoup de m'héberger. Je me sentais pas trop de rentrer à pied maintenant."
 
Je lui souris, reconnaissant. J'appréhendais un peu de tomber sur quelqu'un d'encore réveillé à l'intérieur de l'habitation. Je n'étais pas vraiment présentable, assommé à la fois par l'alcool et par le sommeil. Dire que nous allions courir demain matin. Je jetais un coup d'œil à ma montre. Il était un peu plus d'une heure du matin. Finalement, peut-être que courir demain après-midi serait plus judicieux parce que je pense que j'aurai du mal à me réveiller avant midi.
Revenir en haut Aller en bas
Up to the task • ShaNate² && la coloc'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho :: The Lucky Star
Page 2 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
» Task Force medical pour detruire l'etude sur le SIDA
» RUGBY FORCE, DRAGOON JUMPS 2012
» Boulos deklare madan sara ak pwofesyonèl se move peyè task
» creation de la section AIRBORNE-COMMAND TASK FORCE
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-