Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Video girl • ft. ShAeris

avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 785
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
() message posté Sam 22 Juil - 10:19 par Sharona K. García-Brown
Jeudi 20 juillet 2017

J'ai mis le temps avant de répondre à cette annonce. J'étais pas trop sûre de vouloir le faire. Ou plus exactement, j'avais envie de m'y essayer, mais je doutais de parvenir à faire ça correctement. Et puis j'ai vu le détail de mes résultats de l'année et je me suis un peu poussée au cul pour envoyer un mail à la fille qui recherchait un caméraman pour sa chaîne vidéo youtube d'urbex. Urbex. Un truc que je savais même pas que ça existait, et qu'il a fallu que j'aille voir sur le net pour comprendre. Et ça a l'air fun - bien qu'un peu dangereux, mais c'est justement ce qui est fun - ce truc-là. Puis c'est pas comme si je m'en faisais beaucoup pour ma survie - je me débrouille pas trop mal de ce côté-là en général.

J'espère juste que le bleu qui orne encore joliment mon oeil fera pas fuir la jeune fille que je dois rencontrer, donc, pour évoquer tout ça. Après quelques mails, on s'est donné rendez-vous devant le Costa Caffee près de la librairie Waterstone. Normalement, on devrait pas trop se louper, mais je suis un peu nerveuse quand même, et ça fait cinq minutes que j'inspecte avec la plus grande attention les lanières de mes sandales, signe évident que je ne suis pas à l'aise. Je sais même pas trop bien comment je vais me "vendre" dans l'histoire, mais allez, je verrai bien... Et autour d'un cappuccino, ça ira tout de suite mieux, hein ? Non ? Mouais, je suis pas certaine.

Quinze heures. C'est l'heure qu'on a fixée, un peu à l'arrache et au hasard, et ça fait bien vingt minutes que je fais le pied de grue, parce que j'ai eu trop peur d'être en retard. Bon. La miss ne devrait plus tarder, puisqu'on approche de l'heure dite, et je scrute les alentours, à la recherche d'un visage semblable à celui de la photo que j'aie pu voir en ligne. Je me suis fait la réflexion en la voyant qu'elle non plus, elle devait pas être complètement d'ici, vu son physique de métisse, mais je me vois pas commencer la conversation en évoquant notre besoin inexistant de crème solaire face au soleil londonien en commun. Ce que je peux être nulle quand il s'agit de tenir une conversation normale, sérieux... Ca part dans tous les sens dans ma tête, mais il n'y a vraiment rien de potable, et je sens bien que quand elle va arriver, je vais avoir l'air particulièrement tarte à ne pas savoir quoi dire.

Je finis par la voir approcher, et lui sourit timidement, un petit geste de la main pour signifier que oui, c'est bien moi que tu cherches, et j'attends qu'elle approche pour ouvrir enfin la bouche.

- Aeris, n'est-ce pas ? Je suis Sharona, bonjour !

Là, va falloir que tu m'aides par contre, parce que j'ai presque épuisé tout mon stock de banalités. Oui, déjà. C'est pas gagné, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
underco
» Date d'inscription : 04/06/2017
» Messages : 1200
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : Alisha Boe
» Âge : vingt ans (21/03)
» Schizophrénie : avner (e.miller)
() message posté Sam 29 Juil - 14:52 par Aeris L. Wallenstein
Aeris avait presque oublié cette annonce postée sur internet lorsque quelqu’un y répondit. En vérité, il y avait déjà plusieurs personnes qui avaient ‘postulé’ pour l’offre, mais aucune n’avait retenu son attention véritablement. La grande majorité étaient des fans désireux de passer une ‘incroyable aventure’ à ses côtés (elle n’avait pas une notoriété énorme non plus, mais assez pour avoir quelques candidats pas vraiment sérieux) et d’autres qui voulaient simplement s’essayer, sans doute pour se tester. Et elle avait finit par arrêter de regarder, durant plusieurs jours. Après ce qu’il s’était passé avec Nathan, elle n’avait pas vraiment reconduit la chose et avait mis ce projet de côté. Alors, lorsque Sharona s’était présenté, elle avait hésité. Lui dire qu’elle ne cherchait plus pour le moment, qu’elle verrait pour plus tard, ou bien, comme elle avait finit par le faire, tenter de nouveau l’expérience. Elle ne connaissait pas la jeune femme, pas plus qu’elle ne la connaissait d’ailleurs, mais elle s’était autorisée le droit de faire un test et voir si l’ambiance était chaleureuse entre elles et que ça allait bien se passer.

Ce fut finalement à quinze heures pétantes qu’elles s’étaient données rendez-vous sur Trafalgar Square afin d’en parler. Aeris avait déjà commencer les recherches pour débuter, si ça se passait bien, d’un endroit qui pourrait convenir. Il était hors de question de commencer par un ‘high level’ comme elle le disait, autrement dit, un endroit très ancien et pas très costaud en parlant de fragilité. L’ancienne maison qu’elle avait vue dans le nord n’avait pas été une bonne idée. Au fond, elle ne s’était pas attendue à amener Nathan avec elle, mais elle aurait dû lui dire de ne pas s’y aventurer, de repartir ou même de l’accompagner. Mais tant pis ! Les choses étaient faites et elle ne pouvait pas revenir en arrière.
Ce fut alors au vieu cimetière d’Abey Park qu’elle avait fait son choix. Au moins ici, c’était calme,très peu de monde et surtout, pas dangeureux. Le mieux étaient les explorations nocturnes bien entendues, mais pour le moment, elle n’y pensait pas beaucoup. Il fallait déjà voir si Sharona était le profil correspondant à ses attentes et si cela lui plaira à elle.

Aeris arriva tout juste à l’heure au lieu de rendez-vous. Cinq minutes auparavant, elle sortait de la bouche de métro et cherchait Sharona du regard. Elle avait retiré ses lunettes de soleil afin de pouvoir mieux l’apercevoir, sans avoir le défaut des verres teintés pour lui troubler la vue. Elle avait fini par l’apercevoir et s’était donc mis en route pour la rejoindre. Aussitôt qu’elle arriva près d’elle, sa future compagnie l’accueilli comme il se devait et un grand sourire apparut sur le visage de la métisse.

- Oui c’est bien moi, et je suis enchantée de te rencontrer enfin Sharona !  Tu vas bien j’espère ?

Sans trop savoir pourquoi, Aeris portait déjà de l’affection pour elle. Peut-être qu’elle se trompait, mais sa première impression fut bonne et Sharona lui semblait être une fille fort sympathique. C’était comme ça avec elle, parfois ça ne passait pas dès le premier contact visuel, et parfois, l’inverse. C’était tant mieux d’ailleurs, parce qu’en cas contraire, elle aurait fait en sorte de mettre à terme leur rencontre rapidement et n’aurait jamais donné de suite. Il était inutile de se forcer dans ce genre de situation, lorsque ça ne passait pas.

« On se pose pour discuter ? Ça sera plus simple comme ça ! » proposa-t-elle en réfléchissant à un endroit dans les environs pour se concerter tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 785
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
() message posté Lun 31 Juil - 16:39 par Sharona K. García-Brown
J'ai mis le temps pour répondre à cette annonce, mais j'ai fini par le faire, en me répétant qu'à tous les coups, elle aurait déjà trouvé quelqu'un, ou elle avait abandonné, ou je ne sais pas trop quoi, mais qu'en gros, qu'il était trop tard, que j'avais trop attendu. Résultat, quand j'ai eu une réponse positive, je suis restée un peu comme une con devant mon écran, et la pression est montée d'un cran, comme si ça prenait corps tout à coup. Et faut dire ce qui est : je me suis renseignée un peu, mais l'urbex, à la base, ça me passait carrément au-dessus, et j'ai peur que mon inculture la fasse fuir. Parce que j'ai envie de le faire, ce truc, même si c'est surtout le côté vidéaste qui m'intéresse. J'imagine évidemment pas que le type qui commence clairement à me faire craquer et elle ont passé une nuit disons... mouvementée, en explorant le nord de la ville.

« Oui c’est bien moi, et je suis enchantée de te rencontrer enfin Sharona !  Tu vas bien j’espère ?
- Oui et toi ? »

Elle est super enthousiaste, et ça me fait plaisir et peur à la fois. Si je convenais pas ? Si j'étais trop mauvaise aussi, par rapport à ses attentes ? Je me débrouille avec la formation que je fais, mais je suis pas pro, et l'audiovisuel, ça reste une option pour moi. Et pourquoi je me mets autant la pression, hein, d'abord ?

« On se pose pour discuter ? Ça sera plus simple comme ça !
- Oui bien sûr !... Y a un Costa à côté, mais t'as peut-être une meilleure idée ? »

A vrai dire, j'ai absolument aucune préférence, je peux prendre un cappuccino à peu près partout après tout. Je suis un peu crispée sur ma petite sacoche qui contient l'essentiel : un porte-carte où se côtoient ma carte bleue et mon oyster card, mon passeport et ma carte de séjour - sait-on jamais -, un minuscule porte-monnaie contenant quelques livres, mes clefs et mon téléphone portable. Point barre. C'est pas comme si j'avais l'habitude de trimbaler tout l'attirail d'une midinette en même temps.

« Je suis contente aussi... Je pensais plus trop avoir de réponse, j'avoue... J'ai mis le temps à te répondre faut dire, mais j'étais pas sûre de faire l'affaire. Je le suis toujours pas d'ailleurs... »

Je l'ai laissée choisir l'endroit où on s'installerait et commander sa boisson et moi j'ai opté pour mon habituel cappuccino, les doigts rapidement vissés sur ma boisson, histoire de les occuper. Je me rends compte qu'en d'autres circonstances, j'aurais pu la regarder autrement, parce qu'elle est très mignonne, mais qu'aujourd'hui, je la vois effectivement que comme une potentielle collègue, si on peut dire. Et ça aussi, ça me met pas à l'aise, mais à un autre niveau : ça signifie que Nathan prend un peu trop de place dans ma vie, maintenant, et ça me terrorise complètement. En tout état de cause, je me mets déjà une telle pression que je sais pas comment elle va le prendre. Je suis sûre qu'à un entretien d'embauche classique, on me dirait "merci mademoiselle au revoir" dans deux minutes...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
underco
» Date d'inscription : 04/06/2017
» Messages : 1200
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : Alisha Boe
» Âge : vingt ans (21/03)
» Schizophrénie : avner (e.miller)
() message posté Jeu 10 Aoû - 17:50 par Aeris L. Wallenstein
Aeris ne savait pas vraiment à quoi s’attendre de cette rencontre. Lorsqu’elle avait répondu à Sharona, elle était dans un état d’esprit mitigé. Non pas à cause des compétences de la jeune femme, ça n’avait d’ailleurs rien à voir avec elle. Elle s’était simplement remis en cause sur son envie de continuer à faire des vidéos. Un passage à vide, autrement dit. Depuis le départ de son ancienne acolyte – et petite amie – elle avait perdu l’envie de poursuivre le boulot. Pourtant, elle avait prit le temps de répondre à chaque ‘candidature’ et même de faire un test avec elle. Après tout, elle aimait ça, explorer et même essayer d’entrer en contact avec le paranormal, mais il était vrai que le départ d’Olga lui avait fait un coup dur. Mais c’était elle qui avait prit l’initiative de poster une recherche, il le fallait bien après tout !

Quoiqu’il en soit, elle verrait bien ce qu’il en adviendra. En attendant, Sharona était une fille douce, mignonne et qui lui semblait sympathique. Ce n’était qu’une première impression, elle verra ce que cela donnera par la suite. Et pour cela, elle avait proposé de se poser pour boire un verre en blablatant de tout cela. Sharona suggéra le Costa à côté et Aeris et hocha la tête.

« Mmmm, eh bien non pas vraiment ! Et un Costa me convient très bien, allons-y! »

Aeris se demanda aussitôt ce qu’elle allait bien pouvoir commander. La température était haute et une boisson chaude ne lui donnait guère envie, mais elle verrait bien ce qu’ils proposaient de frais là-bas. Sharona l’arracha alors de ses pensées lorsqu’elle lui confia ses craintes de ne pas être à la hauteur pour la demande. Aeris l’interrogea du regard, plutôt surprise, avant de changer son expression en de la compatissance.

« Pourquoi dis tu cela ? » demanda-t-elle aussitôt. « Car ma foi, tu as une tête, et donc les capacités à faire cela, comme n’importe qui d’autre d’ailleurs. Le tout, c’est de le vouloir. »

Elle accompagna la fin de sa phrase par un sourire qui se voulait rassurant. Elle pouvait comprendre l’angoisse de Sharona, surtout si c’était sa première fois, mais elle comptait lui expliquer plus en détails ses attentes dans les minutes à venir. Arrivées à destination, son choix se porta sur un milkshake à la vanille, ayant nul réel envie de boire autre chose. La glace lui permettra de se rafraîchir et elle préférait ne pas prendre un parfum trop lourd. Le chocolat ne lui donnait nullement envie par la chaleur qu’il faisait dehors.

Une fois assises, Aeris ne perdit pas de temps pour questionner sa prochaine acolyte. Elle n’avait pas envie que cela ait l’air d’un entretient d’embauche, elle voulait être certes sérieuse, mais sans trop l’être non plus. Ce qu’elle demandait n’était pas la lune, loin de là. Et d’ailleurs, elle était plutôt du genre à préféré les actions à la parole. Que la personne en face d’elle ait une longue ou courte expérience lui importait tellement peu !
Elle souleva son milkshake vers le haut afin de traquer en l’honneur de cette rencontre.

« A ta santé ! » dit-elle avant de commencer à boire. « Alors alors alors, dis moi Sharona, qu’est ce qui t’a poussé à me contacter ? »

Elles avaient échangées quelques mots déjà, rien de très concret, mais assez pour savoir que Sharona faisait des études dans l’audiovisuel et que cela devait avoir un rapport plus ou moins loin avec cela. Mais elle était curieuse de savoir les autres raisons. Après tout, si elle avait répondu à l’annonce, il y avait nul doute qu’elle avait déjà visionné quelques vidéos déjà faites sur sa chaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 785
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
() message posté Jeu 10 Aoû - 21:32 par Sharona K. García-Brown
Douce... C'est pas l'adjectif qui me qualifie le mieux, loin de là. Je suis juste pas très à l'aise encore, alors je suis sur la réserve, mais quand on me connaît, je pense pas qu'on me qualifie réellement comme quelqu'un de doux. Sympathique, je peux, si on me hérisse pas le poil, mais doux... Je suis pas dans la tête d'Aeris, cependant, et c'est sans doute tant mieux. Et tout ce qui importe, à cet instant, c'est que le courant passe pas trop mal au moins au premier abord, et qu'on est parties pour aller se poser quelque part, histoire de discuter de son projet.

« Mmmm, eh bien non pas vraiment ! Et un Costa me convient très bien, allons-y! »

Alonzo ? J'ai pas osé faire la référence, pas certaine de la façon dont ça serait accueilli. Alors j'ai gardé le silence, et on s'est donc dirigées vers l'échoppe en question, où ma camarade a opté pour un milkshake, sans doute influencée par l'été et ses températures plus élevées - à défaut de pouvoir réellement appeler ça canicule. Pour ma part, je n'ai pas dérogé à mon habitude de boisson chaude, mais j'ai quand même cédé à la gourmandise en optant pour un café viennois. Avant de lui faire part de mes doutes quant à mes capacités à répondre à ses attentes.

« Pourquoi dis tu cela ? Car ma foi, tu as une tête, et donc les capacités à faire cela, comme n’importe qui d’autre d’ailleurs. Le tout, c’est de le vouloir.
- C'est une façon de voir les choses... »


Je lui adresse un sourire, avant de répondre à sa question.

« C'est juste que je sais pas à quel professionnalisme tu t'attends, en fait... Et si je me débrouille, je suis loin d'être pro... »

Alors certes, elle non plus, mais si elle est youtubeuse à visée pro, elle va avoir besoin d'une qualité vidéo assez irréprochable - enfin en tout cas, c'est l'idée que je m'en fais.

« A ta santé ! »

J'ai suivi son mouvement, et nos deux verres ont tinté brièvement avant qu'elle ne commence à boire, et moi à enfourner une cuillère de chantilly.

« Alors alors alors, dis moi Sharona, qu’est ce qui t’a poussé à me contacter ?
- Et bien... Comme je te disais par mail, je fais des études de mise en scène et j'ai choisi une option audiovisuel. Et j'ai un projet d'été à rendre à la rentrée, en montage et réalisation... Alors j'ai cherché un peu ce que je pourrais faire qui soit pas déjà vu et re-revu... »


Une gorgée de café a ponctué ma phrase, avant que je ne poursuive mes explications, toujours un peu nerveuse, mais un peu plus bavarde maintenant que j'étais lancée.

« A vrai dire, j'ignorais totalement ce qu'était l'urbex avant de chercher suite à ton annonce. Mais ça a l'air fun, et je sais pas si c'est rassurant ou pas mais... Je suis un peu une tête brûlée alors avant que quelque chose me foute la trouille... Disons qu'il faudrait que ça devienne vraiment dangereux quoi... »

Et je suppose que pour le coup, l'auréole violacée autour de mon oeil en dit long à ce sujet, même si ça ne vient pas du tout du même genre de circonstances... Quant au paranormal qui ponctue certaines de ses vidéos... Je sais pas si je dois me lancer dans les croyances de mes arrière-grand-mères qui ponctuaient mes vacances, quand j'étais petite... Je sais pas si j'y crois réellement, mais ça fait partie de mon héritage et même si j'ai pas une foi débordante, je crois un minimum aux esprits, même si j'ai jamais été vraiment témoin de leur existence, quoi qu'en disent las abuelitas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
underco
» Date d'inscription : 04/06/2017
» Messages : 1200
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : Alisha Boe
» Âge : vingt ans (21/03)
» Schizophrénie : avner (e.miller)
() message posté Mar 15 Aoû - 14:50 par Aeris L. Wallenstein
- C’est une façon de voir les choses. C'est juste que je sais pas à quel professionnalisme tu t'attends, en fait... Et si je me débrouille, je suis loin d'être pro...

Aeris émit un rire, amusée. Quel professionnalisme ? Elle avait l’impression d’être soudainement un réalisateur de cinéma exigeant ou quelque chose dans ce genre là. Elle ne prennait pas ce genre de boulot à la rigolade, mais elle ne demandait pas non plus la lune. D’autant plus qu’elles n’allaient pas recevoir un salaire à proprement parler puisque l’argent généré par les vidéos servaient surtout pour financer les escapades, le matériel nécessaire, les déplacements et tout le reste de la gestion. Elle ne pouvait donc pas se permettre de demander la perle rare, ce serait plutôt culotté.

- En toute honnêteté, moi non plus je ne sais pas. En fait, la priorité, c’est le cadrage et comme tu fais des études là-dedans, je ne pense pas que tu sois si terrible que ça, mmm ? De toutes façons, rassures toi, on fera des essais avant de se lancer sérieusement. Comme ça je pourrais voir ce que ça donne, quant à toi, cela te permettra de savoir si cela te plaît réellement et si tu veux continuer.

Bien qu’elle avait apprit à se débrouiller par elle-même, elle n’avait pas le moindre doute que Sharona en savait plus qu’elle sur l’utilisation d’une caméra. Elle avait un peu apprit, par Olga, mais aussi à l’école vu qu’elle comptait se spécialiser dans la télévision. Elle ne voulait certes pas devenir cameraman, mais elle avait reçu les notions et avait même effectué un stage dans le milieu.
Après avoir trinqué, Aeris s’était relancée dans la conversation en lui demandant ce qui l’avait poussé à répondre à son annonce.  Bien sûr, comme elle le lui répondit, il y avait les études, et notamment le fait qu’il y avait un projet d’étude à faire.

- A vrai dire, j'ignorais totalement ce qu'était l'urbex avant de chercher suite à ton annonce. Mais ça a l'air fun, et je sais pas si c'est rassurant ou pas mais... Je suis un peu une tête brûlée alors avant que quelque chose me foute la trouille... Disons qu'il faudrait que ça devienne vraiment dangereux quoi...
Un sourire apparut sur le visage d’Aeris. Oui, il était évident qu’il y avait des risques, mais elle était plutôt contente que cela n’effraie pas plus que cela la jeune femme devant elle. Et puis, il y avait les croyances.
- Très dangereux ? Non, ça devrait aller. On a des limites et on ne risquera jamais un risque mortel, ce serait stupide et irresponsable. Ce que l’on fait en général, c’est qu’on se renseigne sur le lieux avant d’entrer sur le terrain. Bien sûr, il y a différents ‘degrès’ , comme je les appelle, d’endroits, autrement dit, du moins au plus dangereux. Certaines bâtisses sont très vieilles et/ou très abîmées alors on ne peut pas aller partout ! (à moins de s’assurer et d’avoir le matériel de sécurité).

Mis à part sa dernière mésaventure avec Nathan, Aeris n’avait jamais rencontré de difficultés. Elle avait déjà glissé, mais c’était à cause du sol qui était boueux ou quelque chose dans ce genre, rien de grave et surtout, pas de quoi s’alarmer.

« En ce qui peut concerner les croyances, je ne connais pas ton opinion là dessus. Mais comme tu l’as sans doute vu, je travaille pas mal sur le paranormal et tout ce qui peut graviter là-dessus. Libre à toi d’y croire ou non, je ne demande pas de partager mes croyances. En tout cas, même si j’y crois, je n’ai pas encore eu de preuve tangibles de l’existence de quelque chose de surnaturel. »

Quelques vagues questions, mais elle prenait de la distance avec ça puisqu’elle savait que la psychologie et l’envie absolue de trouver quelque chose d’anormal pouvait beaucoup jouer dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 785
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
() message posté Mer 16 Aoû - 13:56 par Sharona K. García-Brown
C'est pas parce qu'on n'en est pas à gagner sa vie avec qu'on ne fait pas ça sérieusement, ça j'en suis tout à fait convaincue. C'est bien ce qui fait que je doute de l'adéquation entre mes compétences et ses attentes. Ca a l'air de la surprendre cependant, et ça, c'est ce qui m'étonne un peu.

« En toute honnêteté, moi non plus je ne sais pas. En fait, la priorité, c’est le cadrage et comme tu fais des études là-dedans, je ne pense pas que tu sois si terrible que ça, mmm ? De toutes façons, rassure-toi, on fera des essais avant de se lancer sérieusement. Comme ça je pourrai voir ce que ça donne, quant à toi, cela te permettra de savoir si cela te plaît réellement et si tu veux continuer.
- Je me débrouille, mais t'attends pas à du Tarantino, c'est tout ! Et c'est bien de faire des essais, on verra bien si ca colle... »


Et apparemment, niveau feeling, c'est déjà pas trop mal, parce que c'est sur un ton assez jovial que je lui ai répondu. Et ça a l'air de se poursuivre quand elle sourit particulièrement quand j'évoque mon caractère un peu... bourrin.

« Très dangereux ? Non, ça devrait aller. On a des limites et on ne risquera jamais un risque mortel, ce serait stupide et irresponsable. Ce que l’on fait en général, c’est qu’on se renseigne sur le lieux avant d’entrer sur le terrain. Bien sûr, il y a différents ‘degrés’ , comme je les appelle, d’endroits, autrement dit, du moins au plus dangereux. Certaines bâtisses sont très vieilles et/ou très abîmées alors on ne peut pas aller partout ! (à moins de s’assurer et d’avoir le matériel de sécurité).
- Oui ça semble logique. De toute façon, moi, je te suis !... »


Comme je le disais juste avant, j'y connaissais rien, alors si je suis tout à fait capable de donner mon avis concernant une préférence entre deux lieux d'exploration, le reste, c'est certainement mieux que je la laisse gérer : je suis là pour tenir la caméra, et ça me va très bien comme ça. Et pour jouer les gros bras si jamais on n'a pas de bol et qu'un jour il se trouve qu'il y en a besoin, allez...

« En ce qui peut concerner les croyances, je ne connais pas ton opinion là-dessus. Mais comme tu l’as sans doute vu, je travaille pas mal sur le paranormal et tout ce qui peut graviter là-dessus. Libre à toi d’y croire ou non, je ne demande pas de partager mes croyances. En tout cas, même si j’y crois, je n’ai pas encore eu de preuve tangible de l’existence de quelque chose de surnaturel.
- Vaste sujet !... »


Sur lequel j'ai tendance à ne pas trop me pencher, non par crainte, mais parce que je n'ai pas encore réussi à arrêter mon opinion. Il faut dire aussi que tellement de courants de pensée s'entrecroisent autour de moi à ce sujet que je n'ai jamais trop su à quel Saint me vouer... Et comme je n'ai pas vraiment été confrontée à ça, c'est resté un peu flou, j'entendais las abuelitas parler des esprits des morts qui protégeaient le clan, j'entendais papa parler du paradis et de l'enfer, maman rester plus mitigée, mais mélanger un peu tout ça, et tous ceux qui n'y croient pas aussi - notamment les garçons avec lesquels je traînais à l'époque. C'était pas ma priorité de démêler le vrai du faux, ou en tout cas de me demander ce en quoi je croyais, d'un point de vue personnel. Les choses sont peut-être un peu différentes à présent... Depuis l'été dernier, toujours.

« Je t'avouerais que j'en sais trop rien. Mes ab... mes grands-mères maternelles me rebattraient les oreilles des ancêtres qui protègent nos familles depuis la nuit des temps, si elles m'entendaient dire ça, mais bon, elles sont à l'autre bout du monde, on dira qu'elles en sauront rien... »

C'est pas comme si je les avais revus depuis que j'ai quitté le continent américain en même temps...

« Mais il y avait un mélange avec le christianisme aussi à la maison, alors je sais pas trop bien ce qui me parle le plus dans tout ce qu'on a essayé de m'inculquer au fil du temps... »

Mais à vrai dire... Une part de moi a envie que mes petites grands-mères hopi aient raison... et que l'esprit de Phil soit toujours avec moi. Peut-être avec celui de cette jumelle mort-née dont j'ai appris l'existence juste avant de claquer la porte...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
underco
» Date d'inscription : 04/06/2017
» Messages : 1200
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : Alisha Boe
» Âge : vingt ans (21/03)
» Schizophrénie : avner (e.miller)
() message posté Sam 9 Sep - 21:35 par Aeris L. Wallenstein
Dans tous les cas, Aeris s’était dit qu’il fallait toujours donner la chance à quelqu’un. Pour se lancer dans quelque chose, il fallait avant tout débuter. Elle-même était passé par là, et elle était loin de s’estimer professionnelle. Non, elle faisait cela surtout pour s’amuser, parce que c’était sa passion. Ce n’était pas une aventurière experte en la matière, mais elle se renseignait tout de même sur les endroits où elle allait avant de s’y rendre afin d’éviter les mauvaises surprises. La preuve étant que, la dernière fois, elle avait failli y passer.

- Je me débrouille, mais t'attends pas à du Tarantino, c'est tout ! Et c'est bien de faire des essais, on verra bien si ca colle... 

Aeris esquissa un grand sourire et se rapprocha d’elle.

- Mais oui ! Je suis sûre que ça va bien se passer ! Et puis de toutes façons, je n’aime pas Tarantino, la rassura-t-elle aussitôt en terminant sa phrase par un clin d’œil.

Mais Sharona était quand même partante. Après tout, elle avait répondu à son annonce, ça n’était pas pour rebrousser chemin aussitôt. Après l’explication qu’Aeris lui fournit, elle lui répondit que dans tous les cas, elle la suivait. Aeris ne savait pas vraiment comment les choses allaient se passer mais elle espérait que Sharona puisse se détendre à mesure des vidéos et qu’elle y prenne goût au point d’oublier ses craintes. Dans l’aventure, on avait tendance à se concentrer tellement que ça devenait facile de ne plus penser à bien ou mal assurer, juste rester prudent et attentif aux choses qui se passaient autour de soi. Cela pouvait faire peur dans les débuts, car on ne savait pas sur quoi on pouvait tomber. Lors de la première escapade avec des amis, Aeris et toute sa bande avaient craint de tomber sur un sans abri ou un taré. Ils avaient trouvé des affaires fraîchement abandonnées et ils s’étaient dépêchés de sortir en toute hâte.

Les deux jeunes femmes vinrent alors à parler d’un sujet plus sensible et qui portait sur les croyances. Cela représentait beaucoup aux yeux d’Aeris, même si au final, les gens morts étaient morts et que même si elle avait la preuve de l’existence des fantômes, cela ne changerait finalement rien au monde. La Terre continuerait de tourner comme elle l’avait toujours fait auparavant et le monde continuerait de faire son bout de chemin, comme il l’a toujours fait aussi. Cela ne l’empêchait pas de l’intriguer.

- Je t'avouerais que j'en sais trop rien. Mes ab... mes grands-mères maternelles me rebattraient les oreilles des ancêtres qui protègent nos familles depuis la nuit des temps, si elles m'entendaient dire ça, mais bon, elles sont à l'autre bout du monde, on dira qu'elles en sauront rien... Mais il y avait un mélange avec le christianisme aussi à la maison, alors je sais pas trop bien ce qui me parle le plus dans tout ce qu'on a essayé de m'inculquer au fil du temps... lui expliqua Sharona.
Aeris haussa les épaules. Elle ne lui demandait pas de croire, juste de respecter ses croyances. Qui savait sur quoi elles allaient tomber après mais elle doutait provoquer la colère d’esprits furieux d’être dérangés.

- Oui, je comprend. Moi-même j’y crois bien que je n’ai jamais eu la preuve sous les yeux et que bien des choses peuvent influencer ma vision ou mon ouïe. Peut-être que je ne saurais jamais d’ailleurs. Mais… au fond, c’est mon ‘instinct’, ou quelque chose comme ça, qui m’y fait croire.

Aeris savait qu’elle se trompait sans doute, mais comme il n’y a pas la preuve de l’inexistence du surnaturel, elle préférait rester sur ce que son cœur lui disait, sans être pour autant naïve.

- Enfin, du moment que tu ne panique pas au moindre bruit, c’est l’important ! J’espère que ça va te plaire en tout cas et pour tout tedire, c’est pas impossible qu’on voyage pas mal, que ce soit en Angleterre ou même en dehors. Le but serait de se rendre dans d’autres parties du monde, selon le budget.

L’argent généré par les vidéos servait à cela et uniquement à cela. Peut-être que cela changera pas la suite, mais pour l’instant, c’était ainsi que ça marchait  d’autant plus qu’elle faisait des économies pour s’offrir de plus grandes expéditions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I walk this empty street on the boulevard of broken dreams.

» Date d'inscription : 07/10/2014
» Messages : 785
» Avatar : Nickayla Rivera
» Âge : 23 ans
» Schizophrénie : Mini-Nate && R.i.K.a
() message posté Mar 3 Oct - 21:55 par Sharona K. García-Brown
Je ne peux qu'approuver cette façon de penser. J'ai jamais compris qu'on demande aux gens d'avoir des expériences de ouf avant même d'être entré dans la vie active, et c'est pourtant devenu monnaie courante... Je pense que c'est une façon de faire complètement bancale, qui ne finit que par démotiver tout le monde et générer plus de sentiment d'infériorité que les gens ne sont déjà capables d'en avoir d'eux-mêmes. Alors la réaction d'Aeris, c'est une bouffée d'air frais, clairement. Des entretiens où j'ai eu le sentiment d'être une moins que rien parce que j'avais pas déjà fait ça pendant dix ans, j'en ai subi quelques-uns avant d'être recrutée au diner, je suis pas pressée de renouveler l'expérience.

- Mais oui ! Je suis sûre que ça va bien se passer ! Et puis de toutes façons, je n’aime pas Tarantino

Elle fait même de l'humour et sa bonne humeur et son naturel me font du bien, clairement. Je suis arrivée plutôt nerveuse à ce rencard, mais je commence à me détendre, d'autant plus que ce que semble potentiellement craindre mon interlocutrice ne me fait pas vraiment peur. Des endroits délabrés, je pense que j'en ai vu d'autres, et je suis débrouillarde et j'ai de bons réflexes... Tant que ma cheville me lâche pas.

Pour le reste, je m'inquiète pas plus. Les esprits existent peut-être, je sais pas trop quoi en penser - quoi qu'en pensent mes aïeules - et je suis pas du genre à ne pas respecter les croyances des autres... Ne serait-ce que parce qu'autour de moi, c'est un beau bordel à ce niveau-là. Enfin c'était. Aujourd'hui, j'ai aucune foutue idée de ce que croient mes colocs, en fait. Et même si je sais dans quelle culture - mélangée - ma soeur a grandi, j'en sais pas plus sur ce qu'elle croit aujourd'hui. Alors je me prononce pas vraiment, je lance un peu mon vécu, histoire qu'elle sache ce qu'il en est, mais comme je sais moi-même pas trop quoi en penser, ça reste assez vague. En tout cas, pour ce qui est du respect de l'autre, elle a pas grand chose à craindre. Je serais plutôt du genre à rentrer dans le tas de quelqu'un qui se moque qu'à en rajouter une couche...

- Oui, je comprends. Moi-même j’y crois bien que je n’aie jamais eu la preuve sous les yeux et que bien des choses puissent influencer ma vision ou mon ouïe. Peut-être que je ne saurais jamais d’ailleurs. Mais… au fond, c’est mon ‘instinct’, ou quelque chose comme ça, qui m’y fait croire.

Je hoche simplement la tête. Je suis pas sûre de complètement appréhender tout ça, mais je suis pas sûre non plus qu'il faille de preuve irréfutable pour tout ce à quoi on croit. Je crois bien en Dieu, quelque part, plus par habitude qu'autre chose, mais tout de même.

- Enfin, du moment que tu ne paniques pas au moindre bruit, c’est l’important ! J’espère que ça va te plaire en tout cas et pour tout te dire, c’est pas impossible qu’on voyage pas mal, que ce soit en Angleterre ou même en dehors. Le but serait de se rendre dans d’autres parties du monde, selon le budget.
- Sympa. Et t'inquiète, avant que je panique, va falloir y aller...

Sauf si tu me colles de trop près, mais pour le reste, y a pas de raison.

- Quant à savoir si ça va me plaire... Bah je crois qu'il y a qu'un moyen de le savoir...

Sous-entendu, on n'a plus qu'à se lancer, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
underco
» Date d'inscription : 04/06/2017
» Messages : 1200
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : Alisha Boe
» Âge : vingt ans (21/03)
» Schizophrénie : avner (e.miller)
() message posté Mer 18 Oct - 18:33 par Aeris L. Wallenstein
Aeris avait ainsi fait son possible pour pouvoir rassurer sa future compagne d’Urbex en lui expliquant au mieux les choses. Elles avaient évidement parler croyance, puisque Aeris était convaincue de l’existence des esprits en dépit d’un manque de preuve tout au long de sa carrière (mais ça ne la freine jamais) et Sharona n’avait rien à redire là dessus, au cas contraire, cela aurait été embêtant. Mais elle sentait que les choses allaient bien se passer et qu’elles travailleront très bien toutes les deux. Elles ne se connaissaient pas encore beaucoup mais elles s’entendaient très bien et Sharona ne lui donnait pas l’impression d’être une fille ‘infréquentable’, du moins, le style de fille avec lesquelles Aeris ne s’entendra jamais à cause de leur comportement.

- Sympa. Et t'inquiète, avant que je panique, va falloir y aller...

Sourire d’Aeris.

- Ah, tant mieux, j’aime t’entendre dire cela ! Parce que parfois, ça fait un peu peur. Mais tout ira très bien, c’est certain !

Pour la première fois de Sharona, Aeris avait misé son choix sur un lieu sur et serein. Les niveaux plus haut comme vieilles bâtisses abandonnées depuis plusieurs années viendront plus tard, lorsqu’il y aura assez de confiance entre elles deux et que Sharona sera certaine de vouloir continuer. Et si cela fonctionnait réellement, comme elle l’espérait, Aeris avait déjà hâte de pouvoir voyager et de visiter plein d’autres endroit ancien, abandonné, délaissé ou réputé pour être hanté à travers le monde. Les vidéos d’autres youtubeurs d’urbex avaient réveillés en elle une très grande curiosité et elle voulait absolument voir tout cela de ses propres yeux et vivre son expérience à elle (et à Sharona, du coup).

- Quant à savoir si ça va me plaire... Bah je crois qu'il y a qu'un moyen de le savoir...

Aeris émit un petit rire, comprenant là où elle voulait en venir. Oui, il n’y avait plus qu’à se lancer désormais. Elle espérait réellement que Sharona prenne goût à l’aventure, elle avait envie elle-même de reprendre cette activité qu’elle avait un peu délaissé suite au départ de son ancienne coéquipière (et petite amie). Sur les réseaux sociaux, certains abonnés lui posaient des questions afin d’avoir des nouvelles et ils seront tous ravis d’apprendre qu’elle était de retour, et avec une nouvelle compagnie. Elle espérait aussi qu’ils allaient apprécier Sharona, mais il n’y avait pas de raison que ce ne fusse pas le cas.

- J’ai pensé à ce qu’on aille voir un vieux cimetière pour commencer, déclara-t-elle. Il est facile d’accès et il y a encore des gens qui viennent le visiter.

Ce qui veut dire entre autre qu’il n’y avait pas besoin d’autorisation pour s’aventurer là-bas, contrairement à d’autres fois où il fallait avoir des accords ou prendre le risque de tomber dans l’inégalité. Cela ne la dérangeait pas en soi, mais elles en parleront plus tard. Il ne fallait pas être trop brusque au départ après tout ! Mais Aeris s’évertuait à rester dans les règles au mieux. Elle savait que son activité était très désapprouvé par les autorités, mais comem elle ne commettait aucun vol et ne dégradait pas les lieux, elle n’avait rencontré aucun ennui et c’était tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Video girl • ft. ShAeris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Westminster :: Trafalgar Square
Page 1 sur 1
» Regardez le reportage video publié sur le site du nouvelliste.
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
» London Stiller...she's a special girl
» HOW COULD CANADA HELP HAITI ? (VIDEO)
» [Tuto] Afficher une video sur le forum...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-