Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

It's time to run - ft. Avner

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/07/2017
» Messages : 159
» Avatar : Evan Peters.
» Âge : 28 ans.
» Schizophrénie : Nope.
# It's time to run - ft. Avner
message posté Jeu 27 Juil 2017 - 21:47 par Vernon Doyle

It's time to run!ft. Avner P. Cocker


Vernon Francis Doyle, on a encore crevé la roue de ton vélo – ou potentiellement tu l'as sans doute percé toi-même en roulant sur un truc pointu sans faire gaffe. Je soupire en passant la main dans mes cheveux, car ça fait encore un nouveau pneu a acheté. Tant pis, je vais marcher pour aller m'acheter mon panini, je n'ai pas le choix si je veux manger sans devoir ouvrir mon frigo. Non, en vrai, j'aurais plutôt dû me contenter d'une bonne petite pizza ; En 15 minutes, la pizza aurait été sur la table basse avec un épisode de Doctor Who sur la télévision. Enfin, on est déjà dehors, alors autant marcher jusqu'à là-bas. Il y a l'air d'avoir encore de l'animation dans les rues malgré l'heure tardive en plus,  c'est le moment idéal pour une petite balade dans les rues de la capitale. L'air est aussi plutôt frais avec la petite averse qu'on a eu un peu plus tôt – on est à Londres, 75% de l'été se passe sous un ciel gris – donc c'est encore plus agréable. Sur mon chemin, je croise seulement quelques visages – pas vraiment captivant – et ma joie diminue un peu. Je pensais pouvoir au moins trouver un peu d’inspiration en route, mais non, me voilà arrivé devant mon objectif.

La commande rapidement passée, je me mets patiemment à l'attendre tout en jouant à Magicarpe Jump sur mon téléphone. Mon regard se détourne cependant rapidement de mon écran pour regarder le vendeur tendre une commande à la cliente qui me précédait. Le visage de la cliente est plutôt quelconque, c'est une jolie fille, mais trop banale dans son allure. Par contre, le vendeur avec ses joues bouffis et son regard grisâtre perçant va pouvoir me servir d'inspiration, il a des traits bien plus atypiques que ce que j'ai pu croiser ce soir. Je quitte mon jeu pour prendre quelques notes de l'apparence de l'homme avant d'obtenir enfin ma commande en main. Je reprends ma route tout en croquant dans mon repas, le sourire aux lèvres – c'est trop bon ! J'adore tellement le fromage, je ne me lasserais jamais de ces paninis. La deuxième bouchée avalée, je décide de couper par une petite rue déserte et morne afin de gagner quelques minutes. Surprise, on dirait que je ne suis pas seul qui a eu cette idée.

Devant un des murs, un gars se trouve en train de taguer tranquillement la façade sans que personne ne le remarque – on est aussi que deux dans la rue, ce qui explique. Enfin, faut dire qu'il a bien raison, cette rue est vraiment morne et un peu de couleur ne peut lui faire que du bien. Je me rapproche d'un pas léger vers son travail tout en continuant de manger mon sandwich. On peut dire que ce sont des tags bien plus recherchés et sympas que les habituels 'f*ck the police'. Son visage me dit vaguement quelque chose aussi. Je sais bien que je ne l'ai jamais croisé, mais ses traits faciaux sont assez familiers… il n'est pas connu genre sur internet ? Hum… je n'ose pas l'interrompre dans son travail dans un premier temps, parce que je sais à quel point c'est frustrant quand quelqu'un décide de faire du bruit quand on est en pleine concentration artistique… mais c'est plus fort que moi, je dois ouvrir ma bouche.

« C'est cool ! Tu fais ça souvent ? Parce que je connais plein de coins qui auraient besoin d'un peu plus de couleur dans la ville. » Je lui souris tout en dévorant un autre bout de mon sandwich. Il me reste pratiquement que deux bouché avant de me retrouver sans rien, j'aurais dû prendre des frites avec, maintenant à tous les coups je vais encore avoir faim dans une heure et me mettre à dévorer ce qui traîne dans le placard… Bref, je ne vais pas me soucier ça, alors que je viens de faire connaissance avec un nouveau - sans doute - chic type. Enfin, j'espère. Je ne veux pas genre me faire frapper, parce que je l'ai interrompu dans son chef d'œuvre – enfin, ça passe si c'est pas le visage, je tiens trop à mon visage.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 18/07/2017
» Messages : 1296
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : ezra miller
» Âge : vingt-quatre ans. (14/07)
» Schizophrénie : aeris (a.boe)
# Re: It's time to run - ft. Avner
message posté Sam 29 Juil 2017 - 23:16 par Avner P. Cocker
Avner profitait de ne pas pouvoir sortir pour l’été afin de s’occuper seul, chez lui ou à l’extérieur. La fois dernière, il s’était rendu à une manifestation de défense contre la maltraitance animale sans la moindre compagnie. Aujourd’hui, il avait décidé de se consacrer à une tâche à laquelle il ne s’était pas penché depuis longtemps : le tag. Il avait repéré un grand mur vierge dans une petite ruelle où personne ne venait, hormis quelques chats errants et des souris. Elle faisait un raccourcit entre deux avenues mais elle n’était que peu fréquentée, sans doute à cause de son aspect peu invitant.

Au moins, il serait seul. Il avait acheté plusieurs bonbonnes de couleurs différentes, un équipement complet et s’était mis à réfléchir à quoi faire. Là, devant les briques rougeâtres, il se demandait à ce qu’il pourrait faire d’original, quelque chose qu’il n’avait encore jamais imaginé. Il ne fallait pas oublier non plus que ce n’était pas de la peinture, et que ses choix étaient donc plus limités, mais il en avait l’habitude et cela ne l’empêchera pas de faire quelque chose de bien. Comme il n’était pas inspiré, il avait décidé de commencer par faire des formes sans aucun sens mais pourtant appliquées. Il avait envie de leur donner l’aspect d’une aile, pour que les gens puisse se coller devant et faire semblant que cela sortait de leur dos. Plus il s’avançait dans son travail, plus les choses lui venaient. Dans tous les cas, il s’était promis que la prochaine fois, il réfléchir avant d’agir de manière spontanée. Il aimait surtout réaliser ses créations de manière réfléchies afin d’avoir une idée à l’avance du résultat et ainsi de pouvoir se concentrer davantage. Mais il était plutôt satisfait de lui, pour le coup. Ce ne serait pas moche, pas de folie non plus, mais assez pour être fier de son coup de tête. Equipé de son masque, il ne courrait pas le risque d’être asphyxié par le gaz que sortait la peinture à chaque fois qu’il appuyait son doigt dessus.

Il sentit la présence de quelqu’un à côté qui l’observait faire, mais il ne se laissa pas distraire pour autant. Il avait également l’habitude aussi, cela lui était arrivé par trois fois de s’atteler au travail – mais de manière légale – devant un public.

- C'est cool ! Tu fais ça souvent ? Parce que je connais plein de coins qui auraient besoin d'un peu plus de couleur dans la ville.

Avner s’arrêta net et tourna la tête vers le nouvel invité. Il retira le masque qui lui couvrait le nez et la bouche afin de pouvoir lui répondre.

« Ouais, c’est mon métier en fait, enfin, plus ou moins! Et quels coins exactement ? Cela m’intéresse. »

A peine acheva-t-il sa phrase qu’ils reçurent de nouveaux hôtes, mais cette fois ci, ceux là n’étaient pas les bienvenus. Deux policiers qui faisaient leur patrouille venaient de les surprendre et aussitôt, ils leur firent comprendre qu’ils étaient mal barrés.

-  Hey vous là, c’est interdit de faire ça ! 
- Ok, ok, ok… » commença-t-il par dire en déposant précautionneusement sa bonbonne comme s’il s’agissait d’un flingue avant d’enchaîner avec un grand :  « COURS ! »  à l’adresse du type qui avait décidé de passer son temps à le regarder. Et sans attendre une seconde de plus, Avner avait décidé de se séparer de son matos, qui sera malheureusement confisqué, et s’était mis à courir en sens inverse de la source de danger. Il espérait courir assez loin pour être semé, en général, les flics n’insistaient pas pour ce genre de cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/07/2017
» Messages : 159
» Avatar : Evan Peters.
» Âge : 28 ans.
» Schizophrénie : Nope.
# Re: It's time to run - ft. Avner
message posté Lun 31 Juil 2017 - 17:53 par Vernon Doyle

Son métier est de taguer des murs ? Qu'est-ce que j'aimerais faire ce genre de boulot, même si clairement je ne suis pas fan de ce support. J'ai essayé une fois de taguer un mur au lycée, mais ça ressemblait plus à une bouillie de couleur qu'autre chose. Enfin, je n'étais pas non plus très doué à cette époque lointaine. Enfin, une seconde après qu'il m'ait demandé où il pouvait taguer, une voix désagréable se met à retentir dans la ruelle. Je me tourne vers la provenance et je vois deux flics se tenir à une des ouvertures de la ruelle. Oh oh, problème à l'horizon, j'ai à peine le temps d'engouffrer la fin de mon sandwich et de me tourner vers le tagueur qu'il me crie « COURS ». Bon, heureusement que mon corps est plus rapide que mon cerveau à assimiler l'information, parce que les deux autres nous poursuivent déjà. Ah, ça faisait tellement longtemps que je ne m'étais pas fait poursuivre par quelqu'un, j'avais oublié à quel point c'était fun !

On est maintenant dans l'avenue adjacente, mais il n'y a pas assez de personnes pour qu'on se perde rapidement dans la foule. Le mieux est de chercher à simplement se perdre dans les ruelles et de les fatiguer. Comme c'est que des flics lambda, ils vont surement vite se fatiguer – dommage qu'ils ne ressemblent pas aux caricatures des films, on les aura déjà semé. Oh, d'ailleurs, maintenant que j'ai été entraîné dans une course poursuite... « Ça t'arrive souvent d'avoir les flics au dos ? Parce que c'est tellement cool, j'ai l'impression d'être dans un film ! » Je lui tire le bras pour le faire tourner dans la même rue que moi. Ouai, la logique voudrait qu'on se sépare pour augmenter nos chances de fuite, mais de 1) Je cours parce qu'on va me coller le tag sur le dos, alors que j'étais simplement un admirateur innocent du travail accompli, donc si je me fais choper, ce ne sera pas seul. De 2) il a l'air vraiment cool comme type et j'ai envie d'en savoir un peu plus sur son travail.

« Oh, au fait, je m'appelle Vernon ! Mais tu peux m'appeler Vern ou Doyle ou bidule, c'est comme tu veux. Je ne suis pas difficile niveau surnom. » J'évite tout juste une mère et son fils braillard avant d'enchaîner. « Je pense qu'ils vont se lasser d'ici cinq minutes, il y a pas moyen qu'ils s'amusent à nous courir trop longtemps après. Enfin, ce sont que des flics… » J'arrête de parler juste le temps de prendre une grande inspiration, parce que courir crève carrément et je ne suis pas le meilleur dans ce domaine. « ...Ils sont du genre à abandonner vite. » Du moins, j'espère, parce que je peux tenir dix minutes encore, mais après ça va être mort complètement. Sinon, s'ils sont du genre tenace, on peut toujours prendre des passages alambiqués, ça les perdra forcément. Genre… monter sur un escalier de secours et monter sur un toit !

Okay, non, ce n'est pas réaliste, je serais du genre à tomber dans les escaliers, je n'attendrais même pas le toit et même si j'y arrivais, je tomberais dans le vide en essayant de sauter sur un autre toit. J'ai ma limite pour jouer le héros de film d'action, faut pas exagérer. Je crois que je vais avoir un point de côté, ça ne fait aucun doute même. Je continue de courir presque machinalement avec le tagueur. Je ne me retourne pas pour savoir s’ils sont encore derrière nous, je sais que je serais du genre à tomber comme un idiot en me retournant. Oh sinon… « Comment tu t’appelles sinon ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 18/07/2017
» Messages : 1296
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : ezra miller
» Âge : vingt-quatre ans. (14/07)
» Schizophrénie : aeris (a.boe)
# Re: It's time to run - ft. Avner
message posté Jeu 3 Aoû 2017 - 17:27 par Avner P. Cocker
Eh merde, il avait fallut qu’il se fasse choppé ! La dernière fois, il avait tenté le coup de la notoriété, mais cela s’était révélé être un véritable échec d’autant plus que les flics ne le connaissaient pas le moins du monde. Il avait dû effacer tout son travail de ses propres mains, chose qu’il n’avait pas fait sans pincement à la poitrine tellement cela lui avait fait mal de le faire. Mais c’était le risque à prendre. Les tags restaient souvent, et parfois, ils étaient effacés par le service nettoyage de la ville. Ça, comme plein d’autres trucs artistiques. Pourquoi ? En quoi mettre un peu de couleur sur les briques ternes des immeubles étaient un mal après tout ?

Cette fois ci, il avait décidé de ne pas se laisser faire et de prendre les jambes à son cou, comme pour les premières fois de sa vie où il y avait été confronté. Sur son élan, il avait vivement conseillé à sa nouvelle compagnie de faire de même afin de ne pas être pris pour un acolyte ou quelque chose dans le genre. Au fond, il s’en fichait pas mal de ce qui pourrait lui arriver, quoique, il n’avait rien contre ce garçon, et donc, ne méritait pas d’être puni à sa place. Et au pire des cas, il n’avait aucune envie que son boulot se fasse effacer par ce type là.
Arrivés dans un nouvel endroit, le jeune homme lui demanda s’il lui arrivait souvent de se faire arrêté par la police et qu’il trouvait ça cool. S’il n’était pas en train de fuir, Avner aurait probablement éclaté de rire.

« Ouais, c’est vrai que c’est un peu excitant. » admit-il après réflexion. Se la jouer artiste rebelle et incompris, c’était pas mal comme rôle. Au moins, l’autre ne lui en voulait pas pour tout ça, au contraire, il n’y voyait que du bon !
Entre temps, durant la course, son admirateur s’était mis à se présenter. Cela lui dit réellement plaisir en vérité, parce qu’il voyait dans cette initiative l’envie de faire connaissance et Avner aimait qu’on s’intéresse à lui, c’était plus fort que lui.

- Oh, au fait, je m'appelle Vernon ! Mais tu peux m'appeler Vern ou Doyle ou bidule, c'est comme tu veux. Je ne suis pas difficile niveau surnom.
- Vernon ? Comme l’oncle de Harry Potter ?
Il avait réagi du tac au tac, sa Potterhead mania ayant parlé pour lui. Il fut presque déséquilibré après avoir évité de justesse un grand-père  à l’angle de la rue. Le dénommé Vernon lui dit que les flics allaient sans doute se lasser. Il n’avait pas tort. Les flics n’insistaient généralement pas pour ce genre de cas. Et Avner était persuadé qu’ils n’avaient même pas pris la peine de se lancer à leur poursuite pour pouvoir les arrêter. Pour eux, ils n’avaient été que des petits voyous en rébellion, rien de plus, et surtout, pas de quoi convoquer le ministre de la justice pour si peu !
Lorsque Vernon lui demanda comment il s’appelait, lui, Avner stoppa soudainement sa course, complètement essoufflé. Il n’avait plus l’habitude de courir aussi longtemps et rapidement, et il s’autorisa de se retourner pour vérifier qu’il n’y avait pas de poulets à leurs trousses. Personnes, hormis quelques passants habituels. Le bras adossé contre le mur, il reprennait peu à peu son souffle.

« Je crois qu’on les a définitivement semés. » déclara-t-il en prenant une grande inspiration entre les mots. « Et moi c’est Avner.  Tu peux m’appeler Av’ ou (l’)idiot, ce sont mes surnoms les plus populaires. »

Il lui épargnait les plus débiles afin d’éviter qu’il s’y mette à son tour. C’était assez drôle, de se retrouver comme ça en compagnie de quelqu’un, ça ne lui était encore jamais arrivé.

« Tu faisais quoi dans le coin, avant de tomber sur ma tronche ? » demanda-t-il un peu curieux, histoire de s’intéresser un minimum à celui qui l’avait accompagné dans sa malchance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/07/2017
» Messages : 159
» Avatar : Evan Peters.
» Âge : 28 ans.
» Schizophrénie : Nope.
# Re: It's time to run - ft. Avner
message posté Jeu 10 Aoû 2017 - 13:55 par Vernon Doyle

Je grimace un peu sur la remarque de l'oncle d'Harry Potter. Je maudis encore ma mère pour ne pas avoir choisi un autre prénom, parce que depuis la sortie de la saga, on m'a toujours dit ça et franchement… J'aurais préféré genre m'appeler Remus ou Sirius, là, les comparaisons sont plus flatteuses. Ou non, en fait, c'est plus classe d'être Severus. C'est carrément lui qui a l'histoire la plus cool et il a pas mal de fans en plus. Enfin bref, j'arrive à ne pas me fracasser ma gueule en m'arrêtant brusquement, voyant l'autre se stopper devant moi. Je regarde comme lui si on est suivi par les forces de l'ordre, mais non, les passants sont des gens lambda et c'est pour cette raison que je m'autorise enfin à reprendre un bon rythme de respiration. J'ai évité le point de côté finalement, la chance a été de mon côté pour cette fois. Je crois que le vélo ne suffit pas en fait pour se la jouer à Flash, je suis vraiment nul à la course, même si c'était fun.

Mon regard se pose à nouveau sur lui lorsqu'il se présente. Avner, ça aussi, c'est un prénom pas très commun, on est bien assortie, on dirait. Je ris un peu quand il me dit que Av' et l'idiot sont ses surnoms les plus populaires, ça me fait penser à mes sœurs qui aimaient m'appeler comme ça. « Si ça peut te rassurer, j'ai déjà écopé du surnom d'idiot du village avec mes sœurs quand j'étais chez mes parents, mais ça s'est arrangé. Maintenant, elles m'appellent juste ‘le cas désespéré'. Avec mon prénom qui est associé à l'horrible oncle Dursley et les surnoms débiles que j'ai eus durant ma jeunesse, je ne suis pas gâté non plus. Je me dis parfois que ma mère voulait que je souffre dans ma vie. » Je lui souris avant de répondre à sa question. « Sinon j'étais juste sorti vite fait pour m'acheter à manger. J'avais des trucs un peu pourri dans mon frigo et j'avais genre une folle envie d'un truc au fromage, donc je me suis que ce serait une bonne idée de sortir acheter un panini au fromage, tu vois. »

« Enfin, je devais aller chercher ça à vélo, mais on va dire qu'on m'a crevé un pneu… Ou j'ai surement roulé sur un truc pointu sans faire gaffe, mais bref, je suis allé acheter mon panini et sur le retour, j'ai voulu prendre un raccourci pour aller chez moi et je suis tombé sur toi. Comme je suis peintre, j'ai toujours tendance à aller voir ce que les gens font comme créations. C'est pour ça que je t'ai dérangé pendant ton tag, la curiosité m'a piqué, je voulais voir ça de plus près. » C'est bon, j'ai repris une respiration correcte. Je vais m'entraîner à la course à partir de maintenant, juste au cas où. On ne sait jamais, ça pourrait arriver à nouveau, à l'avenir… Maintenant que j'y pense, j'ai encore faim. Courir m'a complètement vidé de toutes mes forces. Même si je me suis quand même engouffré déjà un panini.

« Tu es du quartier au fait ? Parce que je te proposerais bien de se prendre un truc à manger ! Si tu veux, je paie. Je tuerais pour une bonne pizza ! » Je me gratte un peu la tête avant de me tourner, vers la gauche, puis vers la droite en tendant mon doigt dans cette direction. « Je crois qu'il y en a une pizzeria à deux rues d'ici, si je ne me trompe pas. » Enfin, dans mes souvenirs en tout cas. Oui, je sais, je devrais lui demander si ça lui dit de vraiment manger une pizza, mais je viens de presque mourir – oui, j'adore les hyperboles – pour lui, donc manger une pizza avec moi, c'est une faible compensation pour les grammes que j'ai perdus pendant c'est dix minutes de course-poursuite. Bref. Je divague encore ! Une fois le ventre remplit, tout ira pour le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 18/07/2017
» Messages : 1296
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : ezra miller
» Âge : vingt-quatre ans. (14/07)
» Schizophrénie : aeris (a.boe)
# Re: It's time to run - ft. Avner
message posté Dim 13 Aoû 2017 - 17:40 par Avner P. Cocker
Avner regretta d’avoir autant couru, surtout pour si peu. Il aurait du le savoir pourtant, que les flics ne le poursuivraient pas. Il prit le temps de retrouver ses esprits en respirant un bon coup. Ce genre de course, plus jamais. Elles étaient peu banales, certes, mais cela l’avait épuisé et il avait mal à la gorge. Une petite nature, quoi.
Après quoi, il put reprendre la parole et enfin lui dire comment il s’appelait, lui. Vernon lui raconta alors ses mésaventures avec son prénom et surnom et cela ne put empêcher Avner de sourire. Au moins, cela leur faisait un point commun. Excepté qu’à lui, on ne l’appelait pas par l’oncle de Harry Potter. Dommage. Même si c’était un personnage répugnant, il aurait prit cela pour une fierté, d’autant plus qu’il avait un respect pour l’acteur incarnant le personnage dans le film et qui était décédé depuis maintenant quelques années.

« Oh dommage. Je trouve ça cool d’être comparé à un personnage de Harry Potter ! Mais bon, je compatis, je crois que tout le monde reçoit des surnoms débiles au moins une fois dans sa vie, de toutes façons. »
Sinon, ce n’était pas drôle. Même les pires personnes recevaient des surnoms idiots, en particulier ce genre de personne. Mais une fois de plus, Avner prenait cela comme un fait normal. Ce n’était que des surnoms après tout. Y’en a, c’était carrément des insultes !

- Sinon j'étais juste sorti vite fait pour m'acheter à manger. J'avais des trucs un peu pourri dans mon frigo et j'avais genre une folle envie d'un truc au fromage, donc je me suis que ce serait une bonne idée de sortir acheter un panini au fromage, tu vois.  Avait répondu ensuite Vernon , avant d’achever son discours sur tout ce qui avait fait qu’il était tombé nez à nez sur lui.
- Oh je vois. On a décidément plusieurs points commun. Moi aussi j’ai de la merde dans mon frigo. La flemme, quoi.
Et puis, c’était souvent des cochonneries. Avner aimait cuisiner que lorsqu’il avait vraiment la motivation de le faire, mais il était bien trop feignasse pour se lancer dans la préparation d’un truc sophistiqué en temps normal. Et puis à ses yeux, rien ne valait la cuisine de sa mère. Néanmoins, Vernon lui avait dit qu’il était peintre lui aussi et cela avait titillé sa curiosité.

« Tu m’as bien dit que t’étais peintre ? Mais genre… professionnel ou juste comme ça, pour passer le temps ? »
Il devenait de plus en plus curieux à son égard. Après tout, lui aussi aimait bien observer le travail des autres afin de voir leur style et comment ils se débrouillaient eux pour réaliser leurs œuvres d’art. Il avait beau faire ses propres vernissage, dès qu’il en avait l’occasion, il se rendait à ceux d’autres. Soit parce qu’il était invité, soit parce qu’il avait eu vent de ces événements-là. Mais il n’était encore jamais tombé sur le boulot de Vernon, autrement il s’en serait rappelé.

- Tu es du quartier au fait ? Parce que je te proposerais bien de se prendre un truc à manger ! Si tu veux, je paie. Je tuerais pour une bonne pizza ! Suggéra ensuite son nouvel ami.
- Une pizza hein ? Ouais, ça me tente aussi !
- Je crois qu'il y en a une pizzeria à deux rues d'ici, si je ne me trompe pas.
Vernon lui indiquait du doigt la direction à prendre et Avner haussa les épaules.
- Eh bien, allons-y alors ! Je te fais confiance ! Du moment qu’ils proposent des trucs sans viande…
Au pire, il se contenterait d’une quatre fromage ou d’une connerie dans le genre. Mais il avait faim également. Il n’avait pas mangé de la journée et le mot ‘pizza’ avait éveillé soudainement son estomac.

« Ça va, je t’ai pas fait trop courir ? Je suis pas trop sportif comme tu peux le voir ! » demanda-t-il quand même sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/07/2017
» Messages : 159
» Avatar : Evan Peters.
» Âge : 28 ans.
» Schizophrénie : Nope.
# Re: It's time to run - ft. Avner
message posté Mer 23 Aoû 2017 - 21:22 par Vernon Doyle

Pizza, let's go ! Un grand sourire apparaît sur mon visage quand il accepte l'idée de la pizza. Miam~, je vais encore pouvoir me régaler sans avoir à courir dix minutes après et perdre toutes ses calories précieusement gagnées. Le souvenir de l'odeur de cette pizza me met déjà l'eau à la bouche. Etant donné que je suis le guide vers notre nouvel objectif, je sors un peu dans ma bulle pour indiquer la route et commencer à marcher vers la destination. « Je pense qu'ils ont des pizzas végétariennes dans celle où je t'emmène, si je me souviens bien. Ils offrent pas mal de choix et le mec qui tient le truc est super sympa, il pourra te faire un truc sur mesure au pire. » Je lui souris avant de continuer à marcher en sifflotant un peu, tout en tournant vers la gauche, en m'assurant qu'Avner tourne bien avec moi. On n'est vraiment pas loin de la pizzeria, donc y a peu de chances qu'il se perd, mais on ne sait jamais. Parfois même un papillon peut déconcentrer le plus sérieux des hommes de sa route… Okay, il n'y a surement que moi que ça peut déconcentrer et faire se paumer au bout de cinq minutes en fait, mais bref !

Je hausse les épaules pour répondre à sa deuxième question. « Eh bien, je dirais que cinq minutes de plus m'aurait surement crevé aussi, je ne suis pas vraiment un bon sportif non plus. Enfin, ça passe de courir, je sais aller vite quand il le faut. Je ne te raconte pas le nombre de fois où j'ai été coursé par les surveillants durant ma scolarité, je n'ai jamais été rattrapé par aucun d'eux. Enfin, jusqu'au moment où ils ont décidés de directement appeler ma mère ou à me mettre des heures de colle d'office sans même me prévenir sur le moment. Je les plains beaucoup en y repensant, je n'étais pas un élève facile. » Après même quand ils me courraient après sans me choper, je me recevais l'heure de colle au moment où je retournais enfin en cours, donc bon. En y repensant, heureusement que les conneries du dossier scolaire ne termine pas dans le casier judiciaire, j'aurais jamais été embauché nulle part sinon. « Mais ça va, je trouve que tu cours plutôt vite pour quelqu'un de pas vraiment sportif. » C'est vrai ça, je pense qu'on a à peu près couru aussi vite l'un que l'autre, donc bon, il ne me paraît vraiment pas mauvais dans le domaine.

« Sinon, Malheureusement, je ne suis pas encore dans le monde des grands en ce qui concerne la peinture… » Enfin, je suis sûr que ça va bientôt changer. La chance va forcément finir par me sourire, je ne peux pas penser que je vais échouer dans mon rêve. En plus, vu les sacrifices que j'ai faits pour venir ici et continuer la peinture, ce serait bête que ça n'arrive pas à terme. Quoique, la vie est aussi souvent remplie d'injustice, donc ce serait pas si étonnant que je n'arrive pas à me faire un véritable non dans le domaine. Après, si je finis par vivre de ma peinture, je serais amplement heureux. Je n'ai pas non plus besoin de devenir Monet non plus pour être satisfait de ma vie. Même si ce serait super cool de devenir aussi célèbre que lui. Ce serait tellement la classe, en fait. Mais je divague un peu là. « Je veux vivre de ma peinture, mais pour le moment j'ai trouvé personne qui veut bien exposer mes tableaux. Je me dis que je n'ai pas encore trouvé de quoi me distinguer suffisamment des autres pour qu'on me remarque, mais je travaille dessus. Après, je n'ai pas besoin de gagner des millions avec ça, juste de gagner suffisamment pour vivre correctement. Le temps que ça arrive, je travaille en tant que serveur au Barfly, je ne sais pas si tu connais. C'est sympa, mais pas vraiment le job de mes rêves. »
Revenir en haut Aller en bas
It's time to run - ft. Avner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Shoreditch
Page 1 sur 1
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-