Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

J'aurais dû frapper à la porte - Joleen

avatar
MEMBRE
Merci Tumblr
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 167
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
() message posté Jeu 3 Aoû - 1:11 par Maon Carter
J'aurais du frapper à la porte
Joleen & Maon
 

Quand la mère de Maon l’avait appelé pour lui dire que ça faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vu que ça serait appréciés qu’il vienne passer une semaine de vacances chez elle et son beau-père, Maon avait énormément hésité. S’il voulait voir sa mère, il ne voulait pas partir de Londres de nouveau comme il l’avait fait pour une mission tout en laissant Joleen et Poppy seules avec tout ce qu’il se passe. Depuis qu’il sait que l’ex de Joleen est en liberté, il a passé pas mal de temps chez elles. Il n’est pas très rassuré et outre son rôle de policier, il ne veut pas qu’il leur arrive quoi que ce soit. Il comptait donc refuser l’invitation avant de proposer au préalable à Joleen puis à sa mère, s’il pouvait emmener une amie et sa fille pour cette petite semaine. Etre loin de Londres ne pourra leur faire que du bien. Alors, Maon et Joleen ont réussi à prendre la même semaine de repos et Poppy était trop contente de pouvoir partir à la montagne même si ce n’est pas vraiment en grande campagne que sa mère habite. Faut quand même dire que ça change de Londres et de ses gratte-ciel. Les voilà donc tous les trois arrivés depuis deux jours seulement. Deux jours que sa mère et son beau-père font des tonnes d’illusions quant au fait que Joleen soit une « amie ». S’ils ont tous les deux couchés ensemble c’est vrai – bien qu’ils sont les seuls en courant -, ce n’est pas pour autant qu’il y a actuellement quelque chose. La vie de son amie et voisine semble bien trop compliquée pour le moment pour que Maon essaye quoi que ce soit si un jour il doit y avoir quelque chose. Sa mère ne semblait pas le croire quand il lui a dit qu’elle n’était qu’une amie qui l’a aidé dans les moments dont il avait le besoin – bien entendu sa père a été au courant de cette histoire avec son ex-femme qui a fait croire à tout le monde que c’était son enfant qu’elle attendait – mais Maon lui a fait comprendre qu’elle pouvait imaginer ce qu’elle voulait ça ne changeait rien. Pourtant, les allusions salaces de ses parents lors des repas ou moment tous ensembles ont tendance à le mettre mal à l’aise. C’est vrai qu’ils ont mis le fait d’avoir couché ensemble dans un coin de leur tête mais n’en ont pas reparlé pour autant. Ce n’était pas le moment et tellement minime à côté du reste. Partageant la même chambre d’invité pendant que Poppy elle dans son lit simple qu’il avait quand il était ado, le soir quand ils se couchent sous les mêmes draps, ça se voit qu’ils ne sont pas tout autant à l’aise alors qu’ils ont déjà dormis ensembles sans qu’il ne se passe rien. Enfin les choses se déroulent quand même bien en terme général, Poppy a l’air très contente de ce nouveau bol d’air et sa mère est ravie d’avoir du monde à la maison. Tout le monde est donc gagnant. C’est ce que Maon se disait en entrant dans la salle de bain, découvrant Joleen… nue. « Déso… » Il aurait pu refermer la porte, s’excuser et être mal à l’aise au lieu de cela, il resta planté là, la regardant de haut en bas sans bouger, ne se rendant même pas compte qu’il n’était pas très discret…
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 169
» Pseudo : LKD
» Avatar : Jaimie Alexander
» Âge : 29 ans.
» Schizophrénie : Moi ? Mais jamais de la vie ! Enfin si j'ai craque alias Djawny (n. tortorella)
() message posté Jeu 3 Aoû - 16:45 par Joleen G. McCarthy
t'aurais du frapper à la porte
Joleen & Maon
 

Loin de Londres. C’est relaxant. Est agréable. J’apprécie énormément le fait de passer une semaine loin de Londres. Je n’ai dit à personne où je n’allais même pas à Mélusine avec qui le contact devient un peu plus stable comparé à d’habitude, même si on a encore beaucoup de chose à reprocher sans nul doute à l’autre. C’est l’histoire de notre famille après tout. J’avais quand même hésité dans le fond quand j’avais entendu la proposition de Maon. Aller chez ses parents, enfin sa mère et son beau-père, ce n’était pas trop le truc que je voulais. Mais, j’étais stressée et sans cesse sur la défensive, ce qui commençait à se faire ressentir sur la petite, chose que je n’appréciais pas forcément. Poppy m’avait réveillé assez tôt, toute contente car les parents de Maon voulaient l’emmener à la ferme pour aller chercher les œufs et tout. Ils en avaient pour un petit moment et ils ne voulaient pas que je m’inquiète en la prenant sans me prévenir. Heureusement que les choses s’étaient goupillé autrement que moi dormant avec Maon … car autant dire qu’il aurait été réveillé et que dans le fond ça aurait été gênant devant sa mère. Il dort de temps à autre à la maison, mais il ne sait rien passé depuis que Snoopy a été blessé et tout. Enfin, la petite était donc partie et Maon devait encore dormir, son lit d’enfant devait être encore assez confortable apparemment. Alors, j’en profitais pour prendre ma douche, j’étais bien depuis ces deux jours qu’on était arrivée, faut dire que la campagne était plutôt sympathique, c’était dans un endroit comme cette petite ville que j’avais rejoint en quittant le père de Poppy. Mais, la ville me manquerait au bout d’un moment. Je commençais à faire couler l’eau dans la douche italienne pour la chauffer, tout en me déshabillant, alors que je chantonnais un petit air que j’avais entendu à la radio, un air qui restait en tête vu que ça faisait deux jours que je l’avais celui-ci, j’allais même devenir dingue à force de l’entendre dans mon esprit. Mais, j’allais finir par l’oublier. Du moins espérons-le. Je rentre sous la douche, sentant l’eau me recouvrir totalement et ça fait un bien fou d’être sous l’eau. J’apprécie fermant les yeux et me posant contre le carrelage de la douche. J’en oubliais mes problèmes, ça faisait vraiment du bien. Je n’avais pas capté que la porte s’était ouverte, jusqu’à entendre la voix de Maon. J’ouvrais les yeux et je n’eus même pas le réflexe de me cacher derrière quelques choses. Je regardais juste le jeune homme qui laissait son regard sur mon corps. Je pourrais rougir, mais étrangement c’était plaisant de sentir son regard dévorer mon être. Je pinçais mes lèvres, hésitante sur le coup, venant tendre ma main hors de la douche pour l’inviter à venir … j’avais la boule au ventre et je ne sais pas si c’était la honte qu’il soit là et de lui proposer de s’inviter … ou plutôt l’excitation qu’il accepte de me rejoindre et qu’on redécouvre nos corps comme nous l’avions fait la dernière fois.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
Merci Tumblr
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 167
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
() message posté Mer 30 Aoû - 14:00 par Maon Carter
J'aurais du frapper à la porte
Joleen & Maon
 

Maon n’avait pas forcément conscience qu’ils étaient seuls Joleen et lui dans la maison de ses parents. Ça aurait été le cas ça ne l’aurait pas mis mal à l’aise, ils ont dépassé ce stade, ils ne sont pas non plus des ados alors ils peuvent se trouver seuls tous les deux sans être gêné car ils n’ont jamais parlé de la soirée qu’ils ont passé à s’adonner aux plaisirs charnelles. Pourtant en entrant dans la salle de bain, une gêne le prend. Il est quand même face à une vision merveilleuse. Joleen dans la douche, il n’y a pas de rideau pour la cacher et son regard ne se lève pas. Il est comme hypnotisé par son corps si sublime, ce corps dont il ne dirait pas non à redécouvrir de nouveau. Il sent peu à peu son jean devenir plus étroit au niveau de son entre jambe. C’est peut-être le signe qu’il doit décoller, partir de cette salle de bain et se retrouver seul pour reprendre ses esprits, ou encore finir son petit plaisir solitaire. Au lieu de cela, il sent l’excitation monter en lui quand elle lui tend la main telle une invitation. Il lève les yeux pour capter son regard cette fois, avant de pénétrer totalement dans la salle de bain et fermer derrière lui la porte. Il se souvient maintenant que ses parents voulaient emmener Poppy quelque part mais il ne faudrait pas qu’il y ait quelqu’un qui les surprenne là, même si pour le moment il ne s’est rien passé. Pourtant, Maon est là, la regardant toujours, ses yeux s’attardant sur les seins de la jeune femme pointant vers lui. Sans réfléchir, son cerveau est en mode off, il retire doucement ses vêtements, se retrouvant en caleçon mais ne résiste pas à l’envie de venir dans la douche avant même de l’avoir enlevé. Dans un élan il vient se coller à elle contre la paroi pour échanger avec la brune un baiser endiablé sous les jets d’eau. Il a envie d’elle, peut-être encore plus que la première fois qu’ils ont dépassé le stade de ‘juste amis’. Il a envie que ses mains viennent caresser la moindre parcelle de son corps, il veut entendre ses gémissements contre son oreille. Mais la chose qu’il ne veut pas c’est le faire comme un bourrin là maintenant, il préfère prendre son temps, c’est pour cette raison que ses lèvres viennent embrasser son cou mouillé tandis que l’une de ses mains caresser son épaule, descendant sensuellement sur ses cotes, pour s’arrêter sur l’une de ses fesses, l’attirant à lui comme pour lui proposer d’enrouler ses jambes autour de sa taille. « Tu me rends dingue » furent les seuls mots passant la barrière de ses lèvres tandis qu’il continu ses baisers dans son cou dont il sent sa magnifique odeur. C’est rare qu’il ait été aussi excité qu’à cet instant et il se souvient finalement que la dernière fois remonte à lorsque sans prévenir, les deux amis sont devenus les amants d’un soir sur un lit de camps pour un moment très passionné.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 169
» Pseudo : LKD
» Avatar : Jaimie Alexander
» Âge : 29 ans.
» Schizophrénie : Moi ? Mais jamais de la vie ! Enfin si j'ai craque alias Djawny (n. tortorella)
() message posté Jeu 14 Sep - 17:50 par Joleen G. McCarthy
t'aurais du frapper à la porte
Joleen & Maon
 

Je me pensais seule c’était une erreur de ma part de me sentir si en confiance pour le coup, à mon avis. J’étais dans mes songes et en plus au bonheur d’être ici, Poppy avait l’air complétement heureuse d’être dans le coin, l’environnement lui plaisait et je ne l’aurais sans doute jamais parié. La campagne j’aime bien ça, mais pour le comment c’est le début, sans doute que dans peu de temps le bruit des voitures ou des sirènes en pleine nuit me manqueront. Mais il est vrai que m’éloigner des turbulences de ma vie actuelle me faisait un bien fou. Clairement même. Je ne m’attendais donc pas à être en face à face avec Maon face à moi qui suis complétement nue. J’ai presque un moment de recul, mais dans le fond, il connait mon corps et le voir arriver comme ça dans la salle de bain me donne des idées. J’hésite. Non pas par peur, quoi que si, mais juste la peur d’être repousser ou autre délire du style. Je n’aime pas trop l’idée d’être repoussé, je ne saurais comment me comporter par la suite. Je le regarde, la main toujours tendu vers lui et je ne peux m’empêcher de laisser mon regard se baisser vers son jean voyant que sa position le mène clairement à abandonner la porte de la salle de bain pour la refermer. Je le vois se déshabiller et je laisse ma main tendu, je n’ai qu’une hâte qu’il pénètre dans la douche pour me rejoindre. Ce qui nous unis ? Je n’en sais clairement rien. Je ne sais pas ce qui fait que le jeune homme et moi somme si attirés l’un par l’autre depuis la dernière fois et encore moins si nous sommes un couple ou autre. Je ne veux pas me poser la moindre question, juste profité. Il entre enfin dans la douche, l’eau coulant sur lui, je souris venant poser mes mains sur sa nuque, alors que je me sens repoussé contre le carrelage froid de la douche. Une sensation de chaud froid qui provoque en moi bien des choses, je frissons, alors que nos lèvres se trouvent, ou se retrouvent plutôt. J’apprécie cet échange, ce baiser endiable est divin ce qui est un comblé pour quelque chose d’endiablé. Sa main glisse sur mon épaule, ses lèvres s’éparpillent sur mon cou, alors que ma tête bascule en arrière quand je sens sa main glisser sur mes côtes. Je mords ma lèvre la sentant à présent sur mes fesses, je viens le regard dans les yeux mon front se posant contre le sien, alors que je viens kidnapper ses lèvres dans un baiser fiévreux suite à ses mots. Je ne quitte pas ses lèvres cherchant sa langue, laissant nos deux langues s’amuser, dansé, sautiller ensemble. Je glisse l’une de mes jambes jusqu’à son entre jambe, laissant cette dernière le frôler, le tenter. J’ai envie de lui, de profiter et non me poser des questions et encore moins savoir à quoi rime tout cela. Pourtant, je ne réponds pas à cette invitation à enrouler mes jambes autour de sa taille. Mes lèvres sont toujours collés au sienne, alors que l’une de mes mains viens quitter sa nuque, glissant jusqu’à son torse, puis s’imposant sans son caleçon commençant à taquiner son membre déjà bien en demande.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
Merci Tumblr
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 167
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
() message posté Mar 26 Sep - 22:44 par Maon Carter
J'aurais du frapper à la porte
Joleen & Maon
 

Maon est complètement partagé. Il a à la fois envie que ce soit violent et doux à la fois. Il faudrait qu’il soit d’abord en accord avec lui-même mais il est plus pour le fait de se laisser porter par l’action. De toute façon ce n’est pas comme s’il avait le choix étant donné que tous ses neurones sont en suspens. Toutes ses envies ne concernent que la brune dont il partage la cabine de douche et pas uniquement pour lui laver le dos. Il prévoyait juste de rentrer dans la salle de bain, pas de faire quoi que ce soit avec elle. Son envie est tellement présente qu’il aurait pu le faire dans n’importe quel autre contexte. Heureusement que ça arrive maintenant, alors qu’ils n’ont la maison que pour eux d’eux, alors que personne ne peut les entendre prendre leur pied et surement en demander. S’il n’y avait pas eu un message la dernière fois, ils étaient bien parti pour un second round alors Maon parierait bien que ce soit le cas encore maintenant, alors qu’il l’a rejoint dans cette douche. Alors qu’il a envie de la prendre là maintenant mais aussi ne pas sauter l’étape des préliminaires. Il est encore dans son caleçon, à l’étroit car son envie monte, alors que tout son corps réclame d’entrer en elle. Ses mains profitent de son corps, tout comme ses lèvres profitent de ses lèvres, de son délicieux cou. Il ne peut s’empêcher de fermer les yeux en sentant ses délicates caresses sur son entrejambe. Elle le cherche totalement et pour le coup elle l’a trouvé. Il profite sans bouger quelques instants de ses caresses alors qu’il vint mordre doucement la peau de son cou. Assez pour lui laisser une trace sans doute mais pas assez pour lui faire mal. Il a le souffle coupé alors que ses lèvres ne lâchent pas les siennes. Il finit par abandonner ses lèvres pour venir l’embrasser la commissure de ses lèvres, puis son cou, venant procurer plusieurs baiser tout en descendant légèrement. Il sait qu’il est au garde à vous, il voit aussi que la poitrine de la jeune femme pointe alors qu’il vient embrasser un à un ses deux seins. Remontant rapidement à ses lèvres, c’est finalement ses mains qui prennent le relais. Une main sur ses fesses, l’autre prend la direction de sa poitrine alors qu’il vint la caresser doucement. Finalement, il se sent totalement excité, il a totalement envie d’elle mais il n’accélère pas pour autant se moment, alors que sa main délaisse sa fesse pour venir caresser son intimité. Doucement au début alors que finalement l’un de ses doigts vient la titiller. Ils se regarder dans les yeux, on peut lire en eux l’envie, l’excitation. Ils se cherchent tous les deux, mais vont surement très vite se retrouver car sous l’eau, son envie pour la jeune femme qu’il trouve totalement sublime ne fait que s’accroitre. Il se demande bien comment il a fait pour rester aussi sage en la voyant ses derniers temps, depuis qu’ils ont fait la connaissance de chaque parcelles de l’autre car forcément, il ne peut pas oublier à quel point c’était bon et il compte bien retrouver ce bonheur intense en étant en elle.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 169
» Pseudo : LKD
» Avatar : Jaimie Alexander
» Âge : 29 ans.
» Schizophrénie : Moi ? Mais jamais de la vie ! Enfin si j'ai craque alias Djawny (n. tortorella)
() message posté Mer 27 Sep - 16:53 par Joleen G. McCarthy
t'aurais du frapper à la porte
Joleen & Maon
 

J’ai l’impression d’être au bord d’un précipice. D’être bientôt plongé dans une chute libre que je ne pourrais contrôler, mais j’en serais l’investigatrice. C’est moi. Moi qui viens de l'inviter dans la douche. J’en meurs d'envie depuis déjà un moment, mais je n'ai pas craqué, il faut dire que le poids pesant sur mes épaules de mon mari pouvant débarquer n'importe quand n'aide pas. Je ne suis pas ce genre de femme trompant, je suis le genre de femme voulant divorcer et à qui ce droit est refusé. L'eau coule sur moi, maon me rejoins et je lui offre un petit sourire, tout heureuse de le voir me rejoindre. Il aurait pu fuir après tout. Je le regarde dans les yeux croquant ma lèvre inférieure. Je glisse mes mains dans sa nuque, alors que mon corps est comme attiré par le sien, je me sens plaquée avec douceur contre la paroi de la douche. Je sens ses lèvres se promener sur mon haut de corps et ça me laisse toute ouïe, je ferme les yeux laissant légèrement glisser en arrière. Mes mains quant à elle durant ses baisers s'étaient glissés le long de son entrejambe, mes mains, mes doigts de délecter, s'occupant de chaque parcelle du membre de Maon. Je glissais mes yeux dans les siens, le sourire aux lèvres, l'envie que les choses aillent vite et lentement à la fois. Une force en moi ne cesse de me demander de lui sauter dessus, mais je veux me prélasser dans cette envie, ressentir chaque instant de ce moment. Je ferme les yeux contre son mordillage de la peau de mon cou, je sens une chaleur à l'endroit même où il l'a fait, comme si j'allais rester marqué. Je devrais clairement prendre peur, ses parents ma fille pourraient poser des questions, mais mon esprit est en off à ce moment précis. Pourquoi serait-il en train de s'éclater à penser à ça, alors que je suis en train de prendre mon pied et que je le sens cela va devenir encore plus bon que la dernière fois, une fois coupé par un simple message. Mes lèvres sont vite rejointe par les siennes, ma langue cherche la sienne, danse une dance très chaude, alors que nos mains quant à elles continues de chercher l'autre, de faire craquer l'autre. Je me sens comme forcé à le lâcher, glissant mes mains sur son torse et venant coller mon bassin au sien, ce n'est pas une supplication de me faire l'amour, mais presque, mais je ne pouvais pas continuer de le toucher en le sentant se baisser pour embrasser ma poitrine qui a durcit sous les baissés et les caresses de Maon. Mes fesses puis mon intimité. Heureusement que je suis sous l’eau, car je sens mon être bouillir de toute part, ne demander plus qu'une chose : la jouissance. Je n'en peux plus de ses mains caressant mon intimité, alors que je ne fais que me laisser faire, restant complétement inerte sauf le haut. Ma tête ne cesse de vaciller en arrière, ma bouche lâcher des sons aigues de plaisir. J'ai envie de lui, tout simplement. Je viens l'embrasser alors que je sens son doigt en moi, je me colle à lui faisant remonter ses deux mains pour les joindre aux miennes, c'est le moment. C'est maintenant. Mes jambes s'enroulent autour de ses hanches pour l'aider. Je suis enfin au nirvana.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE
Merci Tumblr
» Date d'inscription : 24/03/2016
» Messages : 167
» Pseudo : Petit_Biscuit
» Avatar : Colin Donnell
» Âge : 30 ans
» Schizophrénie : non diagnostiqué
() message posté Jeu 26 Oct - 17:15 par Maon Carter
J'aurais du frapper à la porte
Joleen & Maon
 

Autant dire qu’il n’a jamais fait ce genre de choses chez ses parents. Même avec sa femme du moins sa future ex-femme avec qui les papiers de divorce sont signés depuis un bail et qui ont surement été accepté par le juge, ils ne le faisaient pas dans cette salle de bain. Ils ne le faisaient pas tout court d’ailleurs car même s’il est un homme, qu’il fait ce qu’il veut, le faire sous le toit de ses parents avec ceux-ci à coté le gênait. Là, au vu de son comportement avec la jeune femme malgré qu’ils ne soient pas ensemble, ça n’a pas l’air de le gêner. Bon ils ne sont pas là mais c’est plutôt l’envie, le besoin, la pulsion qui l’a mené jusqu’à elle alors que son envie grandissante dans son caleçon ont démontré qu’il a très très envie de la jeune femme. Il ressent le besoin de se sentir en elle, de l’entendre crier, de jouir en elle et même recommencer. Il est comme un fou dans sa tête. Pourtant il ne pense plus, il ne réfléchit plus. Il a juste envie d’elle, sans se poser de questions, sans penser au lendemain. Les baisers, les caresses, leurs cœurs qui appellent l’autre, qui ont envie de crier à quel point ils ont envie l’un de l’autre. Il veut prendre son temps mais n’est même pas certain de se retenir. Elle est bien trop forte avec ses mains quand elle le caresse, tout comme lui la cherche en venant embrasser puis titiller sa poitrine. Ils se procurent du bien tout comme ils en reçoivent. C’est tellement bon qu’il ne sait pas s’il pourra se défaire de son emprise, s’il sera apte à quitter son corps. Il ne veut toutefois pas penser à ça alors qu’elle finit par remonter ses mains alors qu’il était en train de lui faire du bien, alors qu’il entend ses cris de plaisir à le jouir tellement c’est bon de savoir qu’il lui fait autant de bien. Il comprend où elle veut en venir, ses jambes prennent place autour de sa taille alors qu’il la plaque carrément contre la paroi de la douche, sous le jet d’eau alors que finalement, il entre en elle tout en la regardant droit dans les yeux. Que c’est bon, autant la sensation de l’appartenir que de voir le plaisir dans ses yeux, de ses regards en transes qu’ils s’échangent, alors que ses va et vient s’accélèrent tout en y allant en profondeur. Ce n’est peut-être pas la position la plus aisée, ils peuvent même glisser mais c’est tellement bon que Maon est presque persuadé que même s’ils tombaient, ils ne pourraient se séparer tant que l’envie du corps de l’autre ne faisant qu’un avec le leur est jouissif. Sa respiration est saccadé, il laisse échapper quelques gémissements rauques alors qu’ils sont en parfaite harmonie, alors qu’il sent peu à peu que le point culminant va arrivant, alors qu’il sent que ça ne va pas durer longtemps tellement l’envie est là. Il essaye pourtant de minimiser l’arrivée aussi rapidement, embrassant ses lèvres, puis son cou puis de nouveau sa bouche. Ils y arrivent, il le sent, du moins il espère mais n’imagine pas l’inverse que son corps explose alors que les va et vient se font d’un coup moins rapides alors qu’il gémit son prénom dans son oreille.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
J'aurais dû frapper à la porte - Joleen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Autres Régions
Page 1 sur 1
» Quand le passé vient frapper à ta porte! - feat: greg
» Quand un fantôme de ton passé revient frapper à ta porte (William&Elena)
» Politesse et bonnes manières [Tsumei]
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-