Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


[HOT] Edgar and Howard in the sky with diamonds

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 09/04/2016
» Messages : 135
» Avatar : Dane DeHaan
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Mer 29 Nov - 23:13 par Edgar Anderson
« 1-0, y'a que toi pour te mettre dans des situations pareilles ! »
Il allait vraiment falloir trouver mieux s'il ne voulait pas finir par-terre devant un Howard encore sobre.
« Alors hum... Je n'ai jamais... Ouvert la porte aux témoins de Jéhova pour les faire tourner en bourrique ! »
Edgar émit un sifflement désapprobateur et but sa gorgée. Voilà un jeu qu'il allait perdre rapidement...
Tout à coup, un inconnu se matérialisa devant eux, tentant de communiquer dans un enchaînement de syllabes sans le moindre début de sens. Huh, sacrément bourré celui-là. Edgar lui renvoya un regard de poisson mort et Howard dut arborer une expression similaire, car le type refit une tentative :
« Salut ! Ça va les enfants ? »
Aaaah, donc il n'était pas (si) bourré, juste néerlandais. Et accompagné ; Edgar découvrit avec un léger retard les deux jeunes femmes qui l'accompagnaient.
«-  J'm'appelle Tim, et ces demoiselles ce sont... Maggie - et... »
Apparemment, il avait oublié le nom de la deuxième - et Edgar comprenait pourquoi, n'ayant lui-même d'yeux que pour Maggie tandis que sa très quelconque copine annonçait un prénom qu'il ne retint pas.
Jeune homme bien élevé, Howard fit les présentations à son tour, pendant qu'Edgar offrait son traditionnel sourire dévastateur aux deux filles.
Tim leur fit remarquer qu'ils avaient clairement une allure de touristes (ce qui était un peu vexant sachant qu'ils avaient évité d'arborer l'appareil photo autour du cou et le t-shirt Amsterdam à feuille de cannabis), et puis ajouta sûrement d'autres choses aussi, mais Edgar était trop occupé par les deux filles qui venaient de se lancer dans une session de french kiss particulièrement fascinante.
« Je... Vous... Vous voulez jouer ? On est sur un |i]je n'ai jamais[/i], ça vous tente ? »
Cela reporta l'attention des deux filles - et par conséquent d'Edgar - sur Howard. Tout le monde se positionna dans un cercle approximatif tandis que Tim lançait les hostilités :
« Bien... Je n'ai jamais... Prononcer le mauvais nom pendant l'acte ! »
Esclaffement général. Edgar s'imagina le genre de châtiment que lui ferait subir Sarah s'il prononçait le nom d'une autre, et trouva cela a la fois terrifiant et très drôle. Il se creusa la tête pendant que les autres buvaient les gorgées méritées, mais... non, il ne se rappelait pas avoir fait ça. Ou alors il était trop défoncé pour que le souvenir s'imprime.
« A moi, à moi ! s'écria avec enthousiasme Celle-Dont-On-Ne-Retient-Pas-Le-Nom. Je n'ai jamais... vomi sur quelqu'un que je venais d'embrasser ! » dit-elle en regardant directement Maggie.
Au milieu des exclamations dégoûtées, cette dernière proféra des menaces de revanche, tout en buvant sa gorgée. Edgar l'accompagna en souvenir d'un temps où son estomac étudiant n'était pas encore assez solide pour les nuits déjantées de Cambridge. Se sentant jugé, il détourna le feu avec un désinvolte :
« Je n'ai jamais vomi sur quelqu'un avant même de l'avoir embrassée... »
Oui, ceci était bel et bien gratuit et directement à l'intention d'Howard, dont il n'aurait su oublier les exploits en Irlande, même après des années. Edgar lui adressa un clin d'oeil, rendu hilare par ce simple souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/12/2016
» Messages : 95
» Avatar : Daniel Radcliffe
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : Non
() message posté Jeu 30 Nov - 19:42 par Howard Taylor


Edgar and Howard in the sky with diamonds
Edgr & Howard

Zoé (qu' Howard continuait d'appeler désespéramment Zooey), manifesta vivement son intérêt pour le jeu :

« A moi, à moi ! Je n'ai jamais... vomi sur quelqu'un que je venais d'embrasser ! » dit-elle en dévisageant sa... compagne(?) d'un œil malicieux.

Howard grimaça d'horreur juste avant de s'esclaffer en constatant qu' Edgar buvait. La boutade fut de courte durée parce que l'intéressé se redressa brusquement dans son fauteuil et l'anglais présentait qu'il allait reprendre la main.

« Je n'ai jamais vomi sur quelqu'un avant même de l'avoir embrassée...»

Hilare, l'américain adressa un clin d’œil compatissant à son ami qui rougit brusquement en haussant nonchalamment les épaules. Qu'est-ce qu'il y pouvait, lui, si la bière Guiness ne seyait guère à son estomac ? Visiblement la fille qu'il avait failli
embrasser ce soir là ne s'était pas montrée aussi compréhensive, hélas...

« Ouais bah... Au moins j'ai retenu la leçon : ne jamais vomir sur des chaussures en daim ! », précisa Howard en buvant une gorgée. Son œil vif scrutait l'auteur malicieux de la provocation qui continuait de rire bêtement. Ah tu veux jouer à ça ? Très bien!.

Maggie se lança, un peu hésitante, forcée de suivre la cadence et d'annoncer un défi toujours plus audacieux que le précédant :

« Hum... Je n'ai jamais porté les sous-vêtements d'un autre toute une journée ! »

Howard arqua un sourcil, quelle drôle d'idée ! … (forcé tout de même de faire un bref listing mental des fringues appartenant à Edgar, sagement pliées dans son dressing. Aucun sous-vêtement à l'horizon, Dieu l'en gardait, merci!). Il fit une moue de désapprobation et mima un non de la tête. C'était à son tour à présent et forcément, l'intimité dérangeante des questions commençait à le mettre mal à l'aise. Non avec Edgar ça allait, mais devant d'illustres inconnus... Allez, c'était le moment de se montrer normal : c'était sa dernière semaine en célibataire après tout !

« Je n'ai jamais imaginé coucher avec le ou la partenaire d'un de mes amis. », assez risqué étant donné qu' Anderson constituait à lui seul la majeure partie de son cercle d'amis. Ceci dit, avec la multitude de conquêtes qui étaient passées dans les bras d' Edgar, ça aurait pu fatalement arriver, mais... Non.  

Les filles ne burent pas une goutte, mais Tim demanda qu'on lui apporte un baril entier de rhum, charmant... ! C'était à son tour d'ailleurs. Howard attendait de savoir à quelle sauce il allait être mangé en constatant l'état toujours acceptable du niveau de liqueur dans son verre.

« Bien...Dit-il en lançant un regard un peu trop complice à Maggie. - Je n'ai jamais embrassé une personne de même sexe ! »

Les filles pouffèrent en hurlant à l'injustice tandis qu' Howard rongeait nerveusement le coin de son verre de glace.

 « Nan mais attend... Embrasser, EMBRASSER ou juste un petit bisou ? », Zoé, en pleine démonstration de sa stupidité ! Maggie ne manqua pas de le lui signaler : dans tous les cas, elle buvait, et pas qu'un peu visiblement !

Howard lança un regard hésitant à Edgar et bien qu'il aurait voulu pouvoir s'enfoncer dans le sol, la situation ne manqua pas de lui décrocher un léger sourire espiègle. Non mais c'est vrai que... C'était difficilement gérable de ne pas boire après la séance de luxure dans laquelle l'avait entraîné son fidèle compère !

Sans adresser un seul regard au blond, il avala une grande gorgée de scotch qui lui réchauffa agréablement la poitrine. Il mordit l'intérieur de sa lèvre en osant incliner davantage le coude d' Edgar pour l'inciter à boire aussi.

Tim hésita :  « C'est délicat, j'ai déjà embrassé vite fait mon pote gay en soirée mais pour ma défense c'était en échange de la dernière taff de joint ET c'était juste un bisou ! », se défendit-il tant bien que mal. Soudain il s'esclaffa devant le geste d' Howard vers Edgar.

 « Ouuuuuh ! Y'a un truc intéressant à creuser par là ! », se réjouit-il sous les acclamations des filles (qui commençaient sévèrement à être ivres).

CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 09/04/2016
» Messages : 135
» Avatar : Dane DeHaan
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Ven 1 Déc - 22:44 par Edgar Anderson
Edgar n'avait jamais porté les sous-vêtements d'autrui (eurk), par contre pour la phrase suivante...
« Je n'ai jamais imaginé coucher avec le ou la partenaire d'un de mes amis. »
Peut-être. (Et peut-être avec les amies de ses partenaires, aussi.)
Bon, mais après tout ce n'était pas de sa faute si certains de ses potes avaient très bon goût en matière de filles !
Il s'esclaffa bruyamment lorsque Tim réclama un baril entier et trinqua avec lui en hommage à leurs amis un peu trop bien accompagnés. Non sans jeter un oeil à Howard, curieux de voir si ce dernier allait boire aussi et avouer une attirance pour Sarah - mais non.
« Je n'ai jamais embrassé une personne de même sexe ! » enchaîna rapidement Tim.
Non, jamais. Enfin... Pas dans la dernière heure. Ça revenait au même non ?
Même la copine de Maggie essaya de nier - alors qu'elle s'était cramée devant tout le groupe quelques minutes plus tôt. Mais si Edgar voulait profiter du pseudo-débat deux filles pour se faire oublier, c'était sans compter sur Howard qui, à sa grande surprise, but une gorgée et - l'impertinent ! - le poussa à en faire autant.
Tim, qui était occupé à justifier penaudement son unique baiser à un homme, sauta sur l'occasion pour détourner l'attention de lui (scandaleux, les gens comme ça).
 « Ouuuuuh ! Y'a un truc intéressant à creuser par là ! »
Edgar haussa les épaules avec un « Pas spécialement » faussement blasé qui se perdit sous les cris excités des filles, et but une gorgée avec toute la dignité qu'il put réunir.
Maintenant, Howard et lui étaient fixés par trois paires d'yeux un peu brouillés par l'alcool, mais encore beaucoup trop vifs. Les filles en particulier avaient un regard de chasseur prêt à bondir particulièrement alarmant. Et en plus c'était au tour de l'une d'elles... Misère...
« Je n'ai jamais, chantonna la brunette avec espièglerie, embrassé personne dans ce cercle ! »
Elle les regarda, de toute évidence très fière d'elle-même, tandis que Maggie poussait des cris de protestation avec un désespoir démesuré.
« Mais elle est nuuuuulle ta question !! »
Étant donné que grâce à la remarquable discrétion d'Howard tout le monde (sauf la brunette, apparemment...) avait déjà compris ce point, Edgar but sans rechigner. Les filles aussi, Maggie dardant sur sa copine un regard qui promessait une revanche pour son incompétence.
« Non mais j'ai grave l'impression de tenir la chandelle là ! » plaisanta Tim en riant - au contraire d'Edgar qui ne trouvait pas du tout ça drôle.
D'ailleurs il prenait sur lui pour ne pas bourrer Howard de coups de coude pour les avoir mis dans cette situation. Et pour avoir une bouche dont le souvenir arrivait à lui donner chaud au milieu d'un bar de glace. Mais non, c'était juste l'alcool qui faisait effet.
Bon, à son tour, c'était l'occasion de détourner le sujet !
« Je n'ai jamais couché avec quelqu'un dans le lit d'une autre personne... »
(Si. La coloc de sa conquête avait moyennement apprécié, d'ailleurs.)
Tim but lui aussi, avec une expression penaude qui attisa immédiatement la curiosité générale.
« On avait des lits superposés avec mon frère, et le mien était en haut mais c'était pas pratique avec une fille du coup... »
Edgar s'imagina trouver son frère en pleine action dans son propre lit et poussa une exclamation d'horreur à l'unisson avec le groupe.
« A mon tour... » commença Maggie, tournant vers Edgar un regard qui lui fit douter d'avoir réussi sa diversion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/12/2016
» Messages : 95
» Avatar : Daniel Radcliffe
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : Non
() message posté Lun 4 Déc - 23:26 par Howard Taylor


Edgar and Howard in the sky with diamonds
Edgr & Howard

« Je n'ai jamais embrassé personne dans ce cercle ! », décidément, Zoé avait du potentiel en ce qui concernait l'art et la manière de mettre mal à l'aise. Bon, à vrai dire c'était un peu le but du jeu (ça, et finir entièrement ivre histoire de ne pas pouvoir se souvenir de son embarras!). Ses yeux perçants tels ceux d'un rapace se posèrent délibérément sur Howard et sur celui qui allait le faire boire plus que de raison ce soir, apparemment... Dans un soupir vaincu, l'anglais avala une nouvelle gorgée de whisky pendant que Maggie disait tout haut ce qu'il pensait tout bas :

 « Mais elle est nuuuuulle ta question !! »

Bon bon, il avait déjà embrassé Edgar et inversement, on allait peut-être pas épiloguer des heures, si ? C'était pour cette raison évidente qu' Howard préféra ne pas relever la plaisanterie de Tim. Allez, on enchaîne !

« Je n'ai jamais couché avec quelqu'un dans le lit d'une autre personne... »

Ah, là il retrouvait le jeune Anderson : on reconnaissait clairement la patte du maître ! En ce qui concernait le brun, la question était quand même à méditer... Il avait déjà péché plusieurs fois et pas toujours dans des endroits appropriés, surtout depuis qu'il connaissait Valentine, mais... C'était décidément JAMAIS dans un fichu lit ! Mince c'était pourtant si confortable... Eh ! Est-ce que le lit du bordel d' Amsterdam comptait ? Après une mure réflexion d'environ dix secondes, il décida que oui, il décida surtout qu'il avait encore envie/besoin de boire un coup. Le croque-mort se serait bien mêlé aux ricanements généraux que provoquaient les différentes réponses au sein du cercle, mais trop tard : il avait repéré l’œil malicieux de Maggie qui dévisageait Edgar de tout son long.

« A mon tour... »aïe  « Je n'ai jamais eu envie de coucher avec un mec... »

Là, clairement, on sortait du jeu. C'était de la curiosité malsaine et Howard ne cautionnait que très moyennement. Mal à l'aise par la violence et l'absurdité de la question, il s'éloigna considérablement du groupe prétextant devoir remplir son verre presque vide. Maggie n'attendait qu'une chose : que les lèvres d'Edgar se noient dans le liquide brun au fond de son gobelet, mais avant même de pouvoir assouvir sa curiosité, la réponse de Zoé près de son oreille fit illico changer son regard de cap :

 « Mince, c'est moi qui vais perdre si ça continue!, s'exclama la brune en buvant une généreuse gorgée de son cocktail.

Les yeux ronds comme des billes, Maggie la dévisageait avec hébétement, réclamant une explication silencieuse. Howard, qui revenait doucement vers le groupe n'avait pas entendu ce qu'il s'était passé mais il ne connaissait que trop bien ce genre de regard. Il se pencha vers Edgar :

« J'ai raté un épisode ? C'est la guère ou quoi ? On est pour qui ? », demanda-t-il sans grande conviction. Il était pour celle qui ne le replacerait pas dans une telle situation de malaise.

« Bon, bon... Je... Si vous le permettez, je vais recentrer un peu, c'est à mon tour je crois. Bien... Je n'ai jamais... Oh, je n'ai jamais porté de déguisements à des fins sexuelles. », ça c'était un gros mensonge, mieux valait boire un coup ! Il se mit à ricaner discrètement en se revoyant vêtir l'uniforme de pilote de ligne à la « Arrête-moi si tu peux » devant les petits yeux ébahis de sa fiancée. D'après elle, il portait à merveille les épaulettes, et il avait volontiers accepté le compliment bien qu'étant en parfait désaccord.

Après que Tim ait raconté sa propre histoire de costumes assortis (et qu' Howard ai ravalé son vomi), le jeune homme en question se racla la gorge :

« C'est à mon tour ? »

/div> CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 09/04/2016
» Messages : 135
» Avatar : Dane DeHaan
» Âge : 27 ans
» Schizophrénie : non
() message posté Mar 12 Déc - 22:05 par Edgar Anderson
« Je n'ai jamais eu envie de coucher avec un mec... »
Bravo, félicitations, tout en subtilité, très délicat comme question. Entre exploser de rage et rentrer sous terre, Edgar n'arrivait pas à se décider. Il s'appliqua à garder le visage impassible (quoiqu'une chaleur traîtresse commençait à envahir ses joues, le réduisant à prier pour que l'éclairage du bar dissimule cette réaction indésirable), et à très ostensiblement s'abstenir de boire.
 « Mince, c'est moi qui vais perdre si ça continue ! »
Maggie se décomposa et Edgar se mit soudain à apprécier la brunette. La diversion était parfaite. Avec un peu de chance, maintenant elles allaient s'entre-tuer, Tim serait un dommage collatéral, et il n'y aurait plus aucun témoin de ce jeu stupide.
Howard, qui avait sagement battu en retraite en entendant Maggie, refit son apparition.
« J'ai raté un épisode ? C'est la guerre ou quoi ? On est pour qui ?
- Pour la destruction mutuelle » souffla Edgar en se demandant s'il fallait qu'il mette de l'huile sur le feu pour arriver à ses fins.
À en juger par la tête de Maggie, la pousser vers la violence ne demanderait pas trop d'efforts.
« Bon, bon... Je... Si vous le permettez, je vais recentrer un peu, c'est à mon tour je crois, interrompit Howard. Bien... Je n'ai jamais... Oh, je n'ai jamais porté de déguisements à des fins sexuelles. »
Il but. Howard but, sous les yeux écarquillés d'Edgar. Deux secondes après, le cerveau du blond tournait à plein régime. En quoi est-ce qu'il avait bien pu se déguiser ? (A des fins sexuelles !?! Est-ce qu'on parlait bien du même Howard ?) Une série de costumes défila dans sa tête. Flic ? Docteur ? Superman ? Bûcheron ? Pilote ? Militaire ? Son cerveau commença à lui façonner des images de plus en plus dénudées et il secoua la tête pour y mettre fin. Ça lui flanqua le tournis, mais comme de toute façon il était déjà assis, il pouvait bien continuer à boire.
Edgar sortit de sa rêverie inconfortable juste à temps pour entendre :
« Je n'ai jamais fantasmé sur un animal. »
Quatre paires d'yeux se braquèrent sur Tim avec des expression allant de l'incrédulité au dégoût et il se hâta de lever les mains pour se défendre.
« Hé, me regardez pas comme ça ! Je ne l'ai jamais fait ! Pour de vrai ! »
Continuer à le taquiner était bien trop tentant et ni les filles ni Edgar ne s'en privèrent.
« Bon, Zoé, à ton tour ! » coupa Tim.
Qu'est-ce qu'elle allait encore bien pouvoir leur sortir ? Edgar n'était pas sûr d'avoir envie de l'entendre. Et du reste, rien ne l'y obligeait.
« Bon les jeunes, moi j'ai besoin d'une pause clope » décréta-t-il en amorçant déjà son demi-tour.
C'était vrai, d'ailleurs. Une pause clope et un petit remontant - il finit son whisky d'une seule traite. Il lui fallut à peu près cinq cents ans pour traverser la foule, beuglant à tue-tête « Handicapé ! Laissez passer !! » et ne se privant pas de rouler sur quelques pieds en représailles contre ceux qui ne bougeaient pas assez vite. Enfin, il atteignit la zone fumeurs - et se rendit compte que, bien évidemment, quelqu'un l'avait suivi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 21/12/2016
» Messages : 95
» Avatar : Daniel Radcliffe
» Âge : 26 ans
» Schizophrénie : Non
() message posté Aujourd'hui à 15:57 par Howard Taylor


Edgar and Howard in the sky with diamonds
Edgr & Howard

« Je n'ai jamais fantasmé sur un animal...Hé, me regardez pas comme ça ! Je ne l'ai jamais fait ! Pour de vrai ! Bon, Zoé, à ton tour ! », euh... Là c'était le signal d'alarme pour arrêter le jeu illico. C'était trop d'horreur pour un cerveau comme celui d' Howard Taylor.


« Bon les jeunes, moi j'ai besoin d'une pause clope. Handicapé ! Laissez passer !! », s'exclama Edgar en fendant la foule pour se frayer un chemin vers la sortie.

En voilà une excellente idée ! Comment et pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt ? Avant qu' Howard ai pu mettre un pied devant l'autre, Tim le rattrapa par la manche.

 « Hé, pourquoi vous êtes à Amsterdam ? Vous venez d'où exactement  au fait ? », questionna-t-il alors que le brun prenait sur lui pour ne pas lever les yeux au ciel. Il avait la sensation que sa jambe entière était coincée dans un immense piège à loup.

« Je... Je viens de Londres. Je vais me marier. Ce sont mes derniers jours en célibataire... », chaque fois qu'il disait ça, une nouvelle pièce tombait dans sa tête : il refusait de passer ces instants avec un inconnu douteux au fond d'un bar de glace.

Sur ces belles paroles, il fit volt-face en bredouillant qu'il revenait (rien n'en était moins sûr). Howard retrouva facilement Edgar devant le bar malgré le choc thermique important qui mobilisait la plus grande partie de son cerveau. En quittant son blouson qu'il remit au videur, il rejoint son témoin et soupira longuement.

« Bah dis donc, sacrée soirée... Si j'ai pas chopé la pneumonie avant le grand jour, c'est que je suis cocu ! », un petit rire nerveux. Il tendit une main vers le blond pour demander une cigarette comme si ça lui était dû et l'alluma aussitôt.

« Tu sais quoi ? Aujourd'hui nous avons quitté Londres, fumé dans un café, couché avec une prostitué qui s'appelle comme un Walt Disney et bu des whiskys dans un bar glacé... C'est plutôt pas mal comme bilan pour une seule journée, non ? Je ne sais pas quelle heure il est mais.. Je crois que je commence à être fatigué, alors... Tu as toujours l'adresse de l'hôtel dans ta poche ou tu l'as fumé sans faire exprès ? »

Il fit un signe de tête pour inciter son ami à le suivre à travers les dédales du centre ville. Ils finiraient bien par tomber sur l'hôtel de toute façon et si c'était pas celui qu'avait réservé le blond, quelle importance ? Ça devait courir les rues dans un endroit si touristique. Il commençait à faire nuit noire et il n'était pas certain qu'un quelconque établissement daigne les accepter à cette heure tardive, mais au bout d'un moment, les deux hommes finirent par trouver le fameux.... hôtel.

« Mais qu’est-ce que c'est que ce taudis ? Beugla Howard devant la façade de ce qui semblait être une vulgaire auberge de jeunesse. - Bon... J'crois qu'on a pas trop le choix ! », se résigna-t-il avant d'entrer tête la première dans le hall. Surprenante (et moche) moquette verte au sol, suspension lumineuses plutôt douteuses, et vieil escalier au bois usé, tout les éléments d'une nuit glauque étaient réunis ! Une réceptionniste bien en chair les accueillirent avec un grand sourire et un enthousiasme non contenu même à cette heure-ci :

 « Anderson, c'est ça ? Demanda la dame à Howard qui se mit à rougir de manière flagrante. - Je vous attendais, vous êtes les derniers ce soir ! Allez, suiviez-moi, je vais vous conduire dans votre chambre ! ».

Bien bien... En montant les escaliers, la gorge d' Howard se noua et quand il découvrit la chambre, son cœur manqua un battement.

 « Chuuut, c'est un dortoir les gens dorment déjà, veuillez respecter le sommeil des autres, merci. »

Nom de Dieu... C'était un vrai cauchemar !

/div> CODE BY MAY


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
[HOT] Edgar and Howard in the sky with diamonds
London Calling. :: Moving along :: All around the world :: Europe
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
» Howard Shore
» Howard Keynes
» LES POEMES DE ROBERT E HOWARD
» ROBERT ERVIN HOWARD
» Bryce Dallas Howard avatars 200x320 pixels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-