Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Family Portrait • TyNael (ft. Alison && son)

avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.

» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2876
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
() message posté Mar 15 Aoû - 10:49 par Nathanael E. Keynes
Hastings • Maison familiale des Keynes • 15.07.2017

Ca fait trois ans. Enfin ça a fait trois ans mardi dernier, mais, on bosse tous les deux cet été. Trois ans qu'il est entré au Barfly et qu'on est repartis ensemble. Trois ans avec des hauts et des bas, et je suppose qu'il y en aura d'autres - c'est comme ça que ça marche, n'est-ce pas ? C'est la vie après tout - mais je renierai tout ça pour rien au monde. C'est la période de l'année où, chaque fois, je l'embarque en week-end sans prononcer le mot "anniversaire" mais je serais bien étonné qu'il ait pas compris, à force. Et ça n'a pas d'importance, on est ici, tous les deux, et c'est tout ce qui compte.

C'est pas vraiment les vacances, et de toutes les manières, je me lève toujours assez tôt, mais il me faut toujours au moins une heure pour émerger, alors je suis plus ou moins avachi dans le petit salon, le regard dirigé vers la mer même si je la vois pas vraiment, ma gratte à côté que j'ai pas touchée encore, un café brûlant entre les mains et un sourire idiot flotte sur mes lèvres. Trois ans bordel... J'ai un peu de mal à réaliser que ça date à ce point. Je sais juste que j'ai pas envie d'y changer quoi que ce soit, et que je compte bien profiter de chaque jour que je peux passer avec lui.

Mon téléphone a vibré : un petit message confirmant que tout s'était bien passé au bar. Pas de bagarre, pas d'agression, quelques clients bourrés qui ont eu du mal à repartir, mais rien de bien inhabituel. Et un bon chiffre, ce qui n'est pas du luxe non plus... Parfait. J'avais pas vraiment prévu de me retrouver à ce poste, mais au final, le Lucky Star, j'y tiens terriblement. Plus que je ne l'aurais cru. Et j'aurais du mal à dire laquelle de mes diverses activités me tient le plus à coeur. Je bouge pas énormément le blog, mais c'est faute de temps, clairement, si bien qu'il n'a pas la notoriété que j'avais espéré, mais ça n'a pas trop d'importance, ça me fait plaisir d'écrire concernant des événements musicaux, à côté du Times et des articles sur la finance plus austères. Et il y a LuSt qui tourne à nouveau, et ça, ça fait un bien fou. Je nous ai programmés le week-end prochain, et j'avoue, j'espère que Tyler viendra nous voir. Rika pourra peut-être appuyer un peu la démarche, qui sait ? Pour l'heure, on est ici, tous les deux, à juste profiter de la présence de l'autre, sans se prendre la tête, et c'est tout ce qui compte vraiment.

Le sol qui craque à l'étage puis des pas dans l'escalier m'indiquent qu'il est réveillé, et je me dirige vers la cuisine pour lui préparer un café - l'étape primordiale le matin, pour lui comme pour moi - et ensuite... On verra. J'ai rien prévu de particulier pour ce week-end, juste d'être ensemble ici. Peut-être qu'on sortira dîner, si ça lui chante, mais même ça, ça n'a pas d'importance.

*

Hammersmith • Chez Tyler • Samedi 29.07.2017

- Tonton Nate !
- Salut bonhomme. Bonjour Alison.

Visite surprise de sa frangine, et je doute que Tyler réagisse avec autant d'enthousiasme que moi à la présence de son neveu. Mais on s'y habitue, à ça aussi, ça fait un moment maintenant, qu'on se croise de temps en temps ici. Il y a prescription depuis notre entrevue pendant que Ty' était au Japon.

Je sais pas comment le petit garçon gère la distance de son oncle, en revanche, mais avec moi il est tout sourire, pourtant c'est pas moi sa famille, et je sais pas trop bien ce qu'il en comprend. Mais je m'appesantis pas sur le sujet : il est content de me voir, et je vais presque aussitôt jouer avec lui, après qu'il a poliment salué "tonton Tyler".

- Tu veux un café ?

Question adressée à la frangine, mais qui peut tout aussi bien être dirigée vers Ty'... et la jambe de mon pantalon se retrouve tiraillée par des petites mains quémandeuses.

- Je peux avoir de l'eau ?
- Comment on dit ?
- S'i'-te-plaît !

Avec un large sourire de petite canaille, tiens ! Et en attendant les réponses des deux adultes concernant le breuvage proposé, je me suis dirigé vers la cuisine, un môme dans mon sillage. Faut croire que je me suis un peu habitué à sa présence pourtant très irrégulière, d'ailleurs, parce qu'il y a ce gobelet en plastique avec une paille Spiderman dans un placard, qui n'est clairement pas destiné à l'un de nous deux...

@Tyler J. Lewis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/07/2014
» Messages : 8845
» Pseudo : Kazuha
» Avatar : Jonathan Groff
» Âge : 29 ans
() message posté Sam 23 Sep - 11:59 par Tyler J. Lewis
Nous étions le samedi 29 juillet 2017. Londres était quasiment vidé de ses habitants qui, pour la grande majorité d’entre eux, étaient partis depuis quelques semaines déjà en vacances à l’étranger – très certainement Majorque, destination privilégié des estivants Anglais – et grouillait à la place de touristes en tout genre qui emmerdaient ceux qui, comme moi, étaient restés sur place pour travailler. Après avoir passé deux étés de suite à voyager aux quatre coins du monde – ou plutôt dans l’est du monde puisque nous n’étions allés que sur le continent Asiatique (Japon et Corée du Sud) et Océanien (Australie), ce qui était déjà très bien ! –, ma petite bande de potes et moi-même n’avions, cette année, aucun projet d’expédition dans un pays inconnu. Le seul séjour – si l’on pouvait appeler cela ainsi – que j’avais effectué en dehors de la capitale (mais pas en dehors du pays) était ce weekend à Hastings que Nate avait encore une fois organisé, sans que je ne puisse donner mon avis, parce qu’il trouvait apparemment cela cool de fêter le jour où je l’avais baisé pour la première fois…

En tout cas, comme tout début de weekend qui se respectait après une semaine de travail plutôt calme contrairement à ce que j’avais l’habitude – puisque le boulot se faisait plus rare en cette période de l’année –, je me levais tranquillement et dans le calme, la sonnerie de mon réveil étant éteinte. Je me dirigeai ensuite dans la cuisine pour prendre mon petit-déjeuner qui ne consistait en tout et pour tout que d’une tasse de café et de quelques gâteaux. Puis, après avoir tout nettoyé – non pas que j’étais un obsédé du ménage, mais j’aimais que cela soit propre chez moi –, j’entrai dans la salle de bain pour y prendre ma douche. Ce fut alors en plein rinçage que j’entendis tout à coup la sonnette de mon appartement résonner. Je fermai donc l’arrivée d’eau et pris une serviette dans le but évident de me sécher, sans pour autant me presser, sachant pertinemment que Nate – qui était bien évidemment présent puisque cela faisait un moment qu’il avait élu domicile chez moi – allait se charger d’ouvrir la porte. A travers la porte de la salle de bain, je reconnus la voix d’une femme et d’un enfant et il ne m’en fallut pas plus pour deviner que c’était ma sœur qui était venu me rendre visite avec son môme.

Je soupirai longuement, avant d’enrouler la serviette que je venais d’utiliser autour de ma taille et de sortir de la salle d’eau, me fichant royalement de me montrer presque à poil devant ma sœur et son fils de trois ans.

- Qu’est-ce que tu viens foutre ici ? l’accueillis-je sur un ton peu aimable, ne prenant même pas la peine de la saluer – elle avait l’habitude de toute façon…

- Je viens simplement rendre visite à mon adorable frère qui n’a pas vu son neveu depuis longtemps, me répondit-elle avec un ton rempli de sarcasme – ce dont j’avais également l’habitude. Tu devrais prendre un peu plus exemple sur Nate. Lui, au moins, il est heureux de nous voir ! me reprocha-t-elle gentiment, tout en jetant un rapide coup d’œil au jeune homme en question qui était occupé à donner à boire au môme dans le gobelet Spiderman qu’il avait acheté spécialement pour lui et qui prenait la grande majorité du temps la poussière dans un placard. Je levai les yeux au ciel à cette image qui me donnait la nausée.

- Eh bien, tu n’as qu’à l’adopter ! répliquai-je simplement, légèrement agacé. A peine était-elle arrivé qu’elle commençait déjà avec son numéro de « Nate est meilleur que toi de toute façon » : Nate est plus souriant, Nate est plus avenant, Nate se conduit plus comme un oncle pour Liam que toi. C’était franchement gonflant à force…

Je me dirigeai alors dans ma chambre dans le but de non seulement m’habiller, mais aussi, d’échapper à cette ambiance un peu trop familiale qui se créait dans mon salon chaque fois que ma frangine se pointait avec son gosse. Nate se montrait toujours un peu trop gaga devant Liam et cela me mettait plutôt mal à l’aise...

- Vous n’avez pas décidé de partir cet été avec mon frère ? était en train de demander Alison à Nate lorsque je sortis de la chambre entièrement vêtu.

- En quoi ça te regarde ? lançai-je alors, mais Alison décida de m’ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
sometimes it lasts to love and sometimes it hurts instead.

» Date d'inscription : 05/07/2014
» Messages : 2876
» Avatar : Grant Gustin
» Âge : 26 ans déjà...
» Schizophrénie : R.i.K.a && Sha(ton)
() message posté Jeu 28 Sep - 6:37 par Nathanael E. Keynes
Un été calme, pour ce qui me concerne, c'est un peu la norme. Le voyage en Australie de l'an dernier constituait une exception. Pas que je puisse pas me permettre de voyager, loin de là, mais ma claustrophobie ne me permet pas vraiment de prendre l'avion facilement, et j'évite généralement de m'infliger une séance de torture volontairement... Quoi qu'on puisse en penser, je ne suis pas maso - même si certains qualifieraient sans doute un peu ainsi ma relation avec Tyler. C'est pourtant loin d'être justifié, à mon sens, et si nous ne sommes pas toujours d'accord sur tout - mais dans quel couple ça marche, ça ? - je suis loin d'être malheureux auprès de lui. C'est même plutôt tout le contraire. Et ça me fait toujours un peu flipper, cette idée que ça puisse disparaître un jour, que son cancer révélé en début d'année a un peu plus ancrée dans ma tête. J'essaie de pas m'y attarder, ça ne m'avancerait à rien, mais je peux pas dire que je n'y pense jamais.

Ce matin, il est sous la douche quand la sonnerie retentit, mais je ne doute pas une seconde qu'il entende l'arrivée de sa frangine et de son fils. Je leur ai ouvert, souriant, mais je suis pas super surpris de l'accueil moins positif que leur réserve mon amant.

- Qu’est-ce que tu viens foutre ici ?
- Je viens simplement rendre visite à mon adorable frère qui n’a pas vu son neveu depuis longtemps. Tu devrais prendre un peu plus exemple sur Nate. Lui, au moins, il est heureux de nous voir !

Les sarcasmes entre eux, j'ai l'habitude. C'est systématique, ça marche dans les deux sens, et je dirais bien qu'ils ne sont pas frangins pour rien, même. Mais être pris à parti de la sorte ne me fait jamais trop plaisir, et je suis pas surpris que la comparaison ne fasse pas plaisir à Ty'. Je pense que sur ce coup-là, Alison a eu tort, que ça ne servira qu'à braquer davantage son frère... et à me mettre un peu dans une position délicate au passage.

- Eh bien, tu n’as qu’à l’adopter !

Qu'est-ce que je pensais ? Je vois bien qu'il est agacé, et si dans d'autres circonstances, le voir se balader en serviette aurait clairement eu un effet plus que positif sur moi, je suis toujours un peu peiné de la façon dont les choses se passent entre eux. Et devant Liam.

- Je suis pas trop sûr que ça soit la meilleure attitude à adopter... hasardais-je face à Alison, une fois que Tyler a regagné la chambre sans doute dans le but de se vêtir d'autre chose que d'une serviette.

Machinalement, j’ébouriffe les cheveux de son fils, avant de récupérer le café que j'ai fait couler pour la mère, puis pour moi, et nous ramène les tasses au salon. On est à peine installés dans le canapé quand Tyler revient dans la pièce principale.

- Vous n’avez pas décidé de partir cet été avec mon frère ?
- En quoi ça te regarde ?
- Nope... Pas tous les ans non plus... Ca me laisse le temps de me préparer psychologiquement à un éventuel autre voyage en avion... Tu veux un autre café ?

Cette dernière question est adressée à mon homme - que je n'appellerai peut-être pas comme ça ouvertement devant lui -, vers qui je viens de me tourner. Je donne le change, mais je n'aime pas cette situation, cette impression d'être au milieu d'un champ de bataille, entre deux camps, juste avant le début des hostilités... et j'aime encore moins y être avec un môme de trois ans.
Revenir en haut Aller en bas
Family Portrait • TyNael (ft. Alison && son)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Hammersmith
Page 1 sur 1
» Sky&Elya | family portrait
» The Moon family portrait
» Family Portrait -Venise, ITALIE- [R. ♥]
» (F) my family portrait
» portrait de personnages illustres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-