Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #29 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 29ième version aux couleurs estivales, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Ça bouge dans le staff !
Il y a du changement du coté du staff. Toutes les informations sont par .
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est toujours en ville, n'hésitez pas à y faire un tour.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


fb + my soul meet you a long time ago (w/lolex).

she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 5299
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, may 07.
» Schizophrénie : rioja (a. de armas), nova (c. kimberly) & irsa (s. shaik).
() message posté Lun 28 Aoû 2017 - 5:06 par Lola Barnett
love makes no mistakes and people could either be a blessing or a lesson. you decide. ✻✻✻ Comment est-ce que cette colocataire était arrivé déjà ? Lola ne se rappelait plus très bien la manière dont les choses s’étaient déroulées. Mais ils étaient colocataires maintenant. Après des mois à chercher l’appartement idéal, ils emménageaient officiellement dans l’appartement après plusieurs jours à délibérer s’ils prenaient ou non cet appartement. Les discussions avaient été animées suffisamment pour que Lola insiste qu’ils prennent celui-ci. Elle l’aimait. Puis, Lola n’allait pas mentir, elle était heureuse que ce soit Alexander et non pas une autre personne. Alexander et elle s’entendaient bien même s’ils étaient différents. Les contraires s’attiraient, disaient les gens. Ça lui semblait juste naturel entre eux. Les discussions n’avaient pas des silences gênants. Puis, Alexander s’entendait bien avec Levi. Alors, c’était une bonne chose qu’ils vivent ensemble. La colocation allait bien se dérouler même si, Lola allait vivre avec deux garçons. Deux garçons identiques dans leur manière d’agir. Deux adultes avec une mentalité d’enfants. Deux adultes qui aimaient profiter de la vie tandis qu’elle était le cerveau. Sauf que maintenant, elle patientait. Patientait gentiment allongée sur son lit, Lola entendait tous les bruits qui se déroulaient dans l’appartement. Levi n’était pas là, disant qu’il allait arriver plus tard pour souhaiter la bienvenue à Alexander alors Lola avait demandé une journée de congé pour accueillir correctement le nouvel habitat de cet appartement situé sur Shoreditch. Lola était déjà installée depuis deux bonnes heures. Pour une fois, elle avait fait un effort d’arrivée avant tout le monde pour justement avoir la chance de prendre la meilleure chambre à ses yeux. Dès l’instant qu’ils avaient visités l’appartement, Lola savait que cette chambre allait être la sienne. Il était hors de question qu’Alexander ou Levi aient cette chambre avec une belle vue sur Londres. Maintenant, elle patientait l’arrivé d’Alexander parce qu’elle s’ennuyait seule. Il lui était impossible de regarder la télévision ou même de naviguer sur le net puisque ce n’était toujours pas installés ici. Alors, elle s’emmerdait. Elle tournait les pouces, couchée sur ce lit dénudé portant toujours attention sur les pas qui résonnaient dans le couloir. En espérant qu’à un moment, la porte allait s’ouvrir et que la silhouette d’Alexander apparaisse dans l’encadrement de sa chambre. Les secondes, les minutes s’écoulaient et après un bon cinq minutes, elle se relevait du lit et se dirigeait vers la fenêtre pour regarder en bas, en haut. D’haut en bas à cinq reprises avant que le son de la porte qui se refermait lui parvienne jusqu’aux oreilles, faisant sursauter Lola au passage. Enfin, une autre personne était présente dans l’appartement. Doucement, elle se dirigeait vers l’entrée de l’appartement pour y reconnaître la silhouette d’Alexander. « Salut ! » Lâchait Lola d’une petite voix douce en lui souriant. Chaque fois qu’elle voyait Alexander, Lola se remémorait toujours leur première rencontre lorsqu’il s’était assis près d’elle afin de lui demander des conseils pour draguer une demoiselle. À cet instant, Lola l’avait trouvé ignoble puis les jours étaient passés jusqu’à ce qu’ils débutent une amitié. Ça lui faisait étrange d’avoir un ami comme Alexander. Ils étaient tellement différents. « Levi te dit salut et qu’il va ramener des bières pour fêter l’emménagement. J’ai convenu qu’un de vous deux allait payer pour la pizza parce que tu sais, par principe. » Lola ignorait si Alexander allait comprendre son humour. Probablement pas parce qu’elle-même, elle ne le comprenait pas toujours. « Tu as besoin d’aide pour quelque chose ? » Demandait-elle en s’approchant pour prendre n’importe quoi qu’il lui donnait.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1650
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Mer 27 Sep 2017 - 17:46 par Alexander Levinson
Tell me then, does love make one a fool or do only fools fall in love? ✻✻✻ Enfin ! Cette journée qu’il attend depuis plusieurs semaines est enfin arrivée. Enfin, il quitte cet appartement trop petit, dans cet immeuble trop haut sans ascenseur, et dans lequel il n’a fait qu’accumuler les problèmes. Mais en réalité, ce qui le réjouit le plus, ce n’est pas l’appartement qu’il quitte, c’est celui dans lequel il arrive et surtout, les personnes avec qui il le partage. Emménager avec les jumeaux Barnett, ça semble juste… bien. Comme si c’était ce qui devait arriver. Ils passent déjà tout leur temps ensemble, dehors ou dans l’un de leurs appartements respectifs, alors pourquoi ne pas rendre ça officiel ?
Non, vraiment, c’était exactement ce qu’il lui fallait, et Alex est ravi de passer le pas de l’immeuble avec sa nouvelle clé et traînant ses quelques valises restantes. C’est l’avantage de quitter un appartement meublé – même si les meubles laissaient à désirer – le déménagement se fait rapidement. Les étages sont vite montés, et Alex glisse sa clé dans la serrure. Finalement, pas besoin, la porte était restée ouverte, alors il la pousse à l’aide de son pied, tout de même assez chargé avec ses valises. « Salut ! » Un sourire nait sur les lèvres d’Alex, alors qu’il réalise que Lola est déjà là pour l’accueillir. Il ignore encore comment va se passer leur colocation, Lola étant très différente de lui – et de Levi aussi. Mais il n’y a pas de raison pour que ça se passe mal. Ils s’entendent bien et quand quelque chose déplaît à Lola, elle n’hésite jamais à le lui dire, même si Alex n’écoute pas toujours. Et même s’ils se disputent parfois, ça sera toujours mieux que son appartement précédent, trop souvent silencieux. Vivre seul, ce n’était vraiment pas pour lui. « Hey ! » Répond-t-il en lâchant ses sacs, qui tombent lourdement au sol. « Tu ne fermes pas la porte à clé ? » Sait-on jamais, mieux vaut s’assurer d’être en sécurité dans son propre appartement. Malheureusement, quelqu’un de mal intentionné peut se cacher n’importe où. « Levi te dit salut et qu’il va ramener des bières pour fêter l’emménagement. J’ai convenu qu’un de vous deux allait payer pour la pizza parce que tu sais, par principe. » Quel principe ? La galanterie ? Lola connaît assez Alexander pour savoir qu’il est loin de toujours la respecter. Ou juste en apparences. Ce qui est déjà bien. « Levi paye alors, il n’avait qu’à être là plus tôt. » Même s’il bosse sans doute, tant pis. « Et puis ses goûts manquent cruellement d’originalité, j’vais pas payer pour une Margherita. » Si c’est pour prendre une pizza qui n’a rien dessus, autant ne rien manger. Enfin non, parce que ça a tout même bon goût, et qu’Alex risque d’avoir faim sinon.
« Tu as besoin d’aide pour quelque chose ? » Alex regarde les valises sur le sol, hausse les épaules, et commence à pousser les sacs avec ses pieds. Il les a déjà bien assez portés. « Hey ! Pourquoi tes affaires sont dans ma chambre ? » S’écrie-t-il en ouvrant la porte de la chambre qu’il avait prévu d’occuper. Le sujet avait été matière à débat entre les deux amis et finalement, Lola avait profité de l’absence d’Alex pour choisir pour lui. « Bon, le lit est assez grand pour nous deux. » Et il abandonne ses sacs à l’entrée, pour aller s’affaler sur la couette déjà installée. Certes, il a perdu la meilleure chambre, mais il ne compte pas abandonner aussi facilement.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 5299
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, may 07.
» Schizophrénie : rioja (a. de armas), nova (c. kimberly) & irsa (s. shaik).
() message posté Mar 3 Oct 2017 - 2:47 par Lola Barnett
love makes no mistakes and people could either be a blessing or a lesson. you decide. ✻✻✻ Au début, lorsque l’idée avait été lancée, Lola n’avait pas été des plus emballé pour la simple raison qu’elle avait de la difficulté à s’imaginer vivre avec deux garçons dont un qui était son propre jumeau. Alexander ? Elle ne le connaissait pas suffisamment pour savoir comment il était en dehors des cours. Elle connaissait qu’une certaine partie de lui, ce n’était pas comme Levi. Levi, elle le connaissait par cœur. Il pensait à quelque chose et sans réellement le vouloir, Lola savait à quoi il pensait. Lola ne pouvait pas dire la même chose d’Alexander. Ce qui l’entourait était ce qu’on appelait : le mystère. Alexander était rempli de mystère. Puis, sans réellement savoir, Lola s’était fait à cette idée de vivre avec deux hommes. De toute manière, ça ne pouvait pas aussi terrible que son entourage lui disait. Les choses allaient bien se passer, Lola n’avait aucun doute à ce sujet-là puisqu’ils s’entendaient tous bien. Les trois mousquetaires. « Hey ! » Les sacs d’Alexander qui tombent au sol font un bruit beaucoup plus bruyant auquel Lola s’attendait et elle en avait fait une grimace. « Tu ne fermes pas la porte à clé ? » Pendant une bonne minute, Lola avait réfléchit à cette question. « J’ai dû oublier. De toute manière, je crois que les voisins sont tous présents alors si je crie, on risque de m’entendre. » Répliquait-elle en pointant vers le couloir qui se trouvait derrière la porte fermée. Du moins, Lola pensait qu’ils étaient présents; elle en avait croisé quelques-uns lors de son emménagement. « Puis, tu es là maintenant alors tu peux me protéger. » Ajoutait-elle en lui souriant comme si Alexander était son preux chevalier. Puis, elle lui disait à propos de Levi. Levi qui était absent parce qu’il avait d’autres plans. Il lui avait dit qu’il serait présent ce soir. « Levi paye alors, il n’avait qu’à être là plus tôt. Et puis ses goûts manquent cruellement d’originalité, j’vais pas payer pour une Margherita. » Les bras de Lola se croisèrent sous sa poitrine tandis qu’elle s’appuyait contre le mur derrière quelques secondes. « Dit celui qui rajoute des anchois sur sa pizza. L’un manque d’originalité et l’autre essaie d’être trop original. Je vais me répéter, mais les anchois n’ont pas sa place sur une pizza. » Les anchois étaient au même niveau que l’ananas sur une pizza ? Ridiculement stupide. Ça n’avait pas sa place. Puis, ses yeux suivirent Alex pousser les sacs comme s’il lui donnait une réponse silencieuse : non, je n’ai pas besoin de ton aide. Tandis qu’elle le laisse explorer l’appartement, Lola se décollait de ce mur trop blanc à son goût et empruntait le même qu’Alexander. « Hey ! Pourquoi tes affaires sont dans ma chambre ? » Son sourcil droit s’arquait sur son visage tandis qu’elle haussait les épaules. En réalité, Lola en avait profité pour s’installer dans la chambre de son choix et celle qu’elle préférait. Dès la première visite, Lola avait toujours su qu’elle aurait cette chambre parce que c’était celle qui donnait une belle vue sur l’horizon. Puis, elle savait que les rayons du soleil allait frapper en premier dans sa chambre et c’était exactement ce qu’elle désirait. « Bon, le lit est assez grand pour nous deux. » Les yeux qui roulent au ciel, elle le regardait s’affaler sur son lit tout bien fait parce que oui, Lola avait eu le temps de tout installer durant les heures où elle avait été seule. « C’est quoi déjà la phrase qu’on dit ? Ah oui… Premier arrivé, premier servi. » Lâchait-elle après avoir claqué des doigts. « Jamais. Ça n’arrivera jamais. C’est mon lit et il n’accepte que les âmes pures. Tes pensées obscènes se déroulent de l’autre côté du couloir. » Et son index pointait vers la porte ouverte qui se trouvait à quelque pas de sa chambre.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1650
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Sam 14 Oct 2017 - 15:39 par Alexander Levinson
Tell me then, does love make one a fool or do only fools fall in love? ✻✻✻ « J’ai dû oublier. De toute manière, je crois que les voisins sont tous présents alors si je crie, on risque de m’entendre. » Peut-être pas la solution la plus sûre, ni la plus infaillible, mais au moins, elle en a une. Enfin Alex essayera de penser à vérifier que la porte soit bien fermée. Voilà quelque chose qu’il n’avait pas à faire quand il habitait seul, puisqu’il fermait systématiquement derrière lui. Mais ça ne devrait pas demander trop d’efforts, et ce n’est pas ça qui lui fera regretter d’avoir emménagé avec les jumeaux Barnett. D’ailleurs, il espère bien ne jamais le regretter. Après tout, il ne voit aucune raison à cela. « Puis, tu es là maintenant alors tu peux me protéger. » Pas sûr que ça suffise non plus, mais son but n’est pas non plus d’inquiéter Lola. « Qu’est-ce que tu ferais sans moi ? » Principe de base : toujours se montrer confiant face à une fille. Même si la fille en question est Lola.
« Dit celui qui rajoute des anchois sur sa pizza. L’un manque d’originalité et l’autre essaie d’être trop original. Je vais me répéter, mais les anchois n’ont pas sa place sur une pizza. » Le débat sans fin. Enfin peu importe, Alex sait qu’il a raison et que les anchois, c’est la touche finale qui rend toute pizza délicieuse. Dommage qu’il en soit privé si souvent, parce que tout le monde n’est pas d’accord avec lui. « Et donc toi, t’es le parfait compromis ? Mes pizzas sont quand même meilleures que celles de Levi, tu ne peux pas dire le contraire. » Autant qu’elle soit de son côté pour quelque chose. Non pas qu’il veuille monter les jumeaux l’un contre l’autre, mais il imagine que s’immiscer entre eux ne sera pas toujours facile.
Même si la tentation de s’affaler dans le canapé ramené par les jumeaux est forte, Alex décide d’aller déposer ses affaires dans sa chambre. Les ranger, ça sera autre chose et ça prendra sans doute plus de temps, mais il peut éviter de laisser traîner ses affaires dans l’entrée dès le tout premier jour quand même. Lola réalisera bien vite qu’il est bordélique, autant le faire quand elle ne pourra plus changer d’avis sur la colocation. Il ne faut pas longtemps pour qu’Alex réalise que la chambre qu’il avait repérée a déjà été réquisitionnée par Lola. Au fond, peu importe, n’importe quelle chambre sera mieux que son ancienne, mais par principe, il décide de se plaindre quand même. Et d’essayer quand même le lit, juste pour emmerder un peu Lola. « C’est quoi déjà la phrase qu’on dit ? Ah oui… Premier arrivé, premier servi. » Vraiment injuste comme réflexion. Mais Alexander aurait sûrement utilisé la même excuse s’il avait gagné. « Je bossais, moi, madame. » Il trouve quand même le moyen d’avoir quelque chose à répondre, même s’il sait qu’il ne se battra pas pour la chambre. Tant pis pour la belle vue. « Jamais. Ça n’arrivera jamais. C’est mon lit et il n’accepte que les âmes pures. Tes pensées obscènes se déroulent de l’autre côté du couloir. » Il ne peut se retenir de lever les yeux au ciel face à cette réaction. Cela dit, ça ne le pousse pas à se lever pour autant. Il se redresse simplement, pour regarder Lola qui lui montre la sortie. « Olala, ce que tu peux être prude quand tu t’y mets Lola. » Pourtant, elle devrait être habituée à ne plus l’être tant que ça en sa présence, depuis le temps. « Si tu veux mon avis, ce lit a bien envie de voir des choses obscènes, ça serait du gâchis sinon. » Ce n’est pas l’objectif premier d’un lit ? Celui de Lola risque surtout de la voir dormir et rêver au prince charmant. « Donc pense aux besoins du lit hein, et puis aux tiens aussi, pourquoi pas ? Et si tu as besoin d’aide pour l’obscénité, tu sais où est ma chambre. » Elle le sait même avant lui, c’est dire.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 5299
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, may 07.
» Schizophrénie : rioja (a. de armas), nova (c. kimberly) & irsa (s. shaik).
() message posté Mar 17 Oct 2017 - 5:31 par Lola Barnett
love makes no mistakes and people could either be a blessing or a lesson. you decide. ✻✻✻ « Qu'est-ce que tu ferais sans moi ? » Sans lui, Lola se serait probablement défendu de toutes ses forces. Mais maintenant, il était là. Maintenant, ils étaient deux dans cet appartement alors si elle devait se faire attaquer, Alexander serait là pour la protéger parce qu'au fond, même s'il ne le montrait pas, Alexander était un type bien. Il le dissimulait simplement sous une très grosse carapace. « Et donc toi, t'es le parfait compromis ? Mes pizzas sont quand même meilleures que celles de Levi, tu ne peux le dire contraire. » Lola, elle ne disait rien du tout. Elle n'allait même pas admettre que c'était vrai. Sauf que Lola aurait aimé lui dire que oui, c'était le cas. Mais le problème restait que ce n'était pas forcément le cas parce que des anchois, ça ne possédait pas sa place sur une pizza. Ça gâchait le tout. Alors, elle n'allait pas lui donner raison puisque à ses yeux, ils avaient tous les deux des goûts étrange en matière de pizza donc hors de question qu'elle lui donne raison à ce sujet-là. À la place, elle allait vanter les mérites d'une bonne pizza. « Bien sûr que je suis le parfait compromis... Des pepperonis, du bacon et hop, tu as la combinaison parfaite. Si tu te sens un peu fou, tu ajoutes des olives noires et tu as une harmonie parfaite. Un peu comme la cinquième symphonie de Beethoven. » Lola se risquait de comparer son goût en pizza au morceau de Beethoven, mais elle l'avait fait. Sans regret, en plus. « Je bossais, moi, madame. » En guise de réponse, elle lui tirait la langue. « Olala, ce que tu peux être prude quand tu t’y mets Lola. » Lola fit mine d’être offusquée par ses mots avant de rouler les yeux au ciel. « J’oubliais à quel point tu ne dois pas en avoir l’habitude. Puisqu’il semble que toutes les femmes tombent à tes pieds. » Combien de fois avait-elle vue les demoiselles se retourner sur son passage ? Bien souvent. Combien de fois est-ce qu'une inconnue s'était approchée d'elle pour lui parler dans le simple but de pouvoir être près d'Alexander afin d'avoir son numéro ou juste s'informer sur son statut civil ? Un nombre incalculable de fois. Les fois où on lui posait la question s’il était célibataire était récurrente tout comme celle où on lui demandait si elle s’était laissé tomber sous son charme rien qu’une nuit. Des questions auxquelles Lola répondait toujours par le même mot aux trois lettres : non. Non, elle n’était pas tombée dans ses bras. Non, il n’était pas intéressé à avoir un centième numéro dans son portable. Ça l’agaçait les filles dans ce genre-là qui comptait sur Lola pour être le Cupidon dans l’histoire. « Si tu veux mon avis, ce lit a bien envie de voir des obscènes, ça serait du gâchis sinon. » Peut-être que c’était du gâchis pour le sien, mais Lola n’était pas du genre à avoir des dizaines de relations. Ça ne l’intéressait pas. « Vraiment ? » Lola faisait mine de s’intéresser à ce qu’il disait alors qu’au fond, ça ne rentrait même pas dans une oreille. Ça passait six pieds au-dessus de sa tête. « Donc pense aux besoins du lit hein, et puis aux tiens aussi, pourquoi pas ? Et si tu as besoin d’aide pour l’obscénité, tu sais où est ma chambre. » Aux deux mots qu’il prononçait, la tête de Lola s’hochait tranquillement tandis que ses pieds la dirigeait vers son lit où Alexander se trouvait pour arrêter son avancement au bout de celui-ci. « Maintenant que tu offres tes services, ça fait un bail que je veux t’en parler, mais que dis-tu de franchir la ligne rien qu’une fois ? Une simple fois et après on en reparle pas. Je sais que j’en ai envie, pas toi ? » D’une certaine manière, elle embarquait dans son jeu. La seule différence était qu’elle poussait celui-ci un peu trop à l’extrême. Plutôt bonne menteuse, elle espérait qu’il la croit sur parole. Elle s’était assise près de lui pour lui prouver qu’elle ne bluffait pas alors que oui, elle mentait. « Tu sais quoi ? C’est gentil de ta part d’avoir proposé, mais je vais passer mon tour. » Finissait-elle par rajouter en riant. Plus elle y pensait, plus elle trouvait l’idée stupide et ridicule. Ce serait trop étrange parce que ce ne serait pas quelque chose dont ils pourraient dire ouvertement à Levi.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1650
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Lun 30 Oct 2017 - 11:10 par Alexander Levinson
Tell me then, does love make one a fool or do only fools fall in love? ✻✻✻ « Mouais… » Pas convaincu, il fait la moue. « Je m’arrangerais pour avoir des anchois en réserve alors. » Bon, il exagère peut-être un peu. Il est tout à fait capable de manger une pizza sans anchois, et même de la trouver bonne. Au moins, Lola est plus originale que son jumeau. Tout n’est peut-être pas foutu. « J’oubliais à quel point tu ne dois pas en avoir l’habitude. Puisqu’il semble que toutes les femmes tombent à tes pieds. » C’est sûr et certain que Lola n’est pas comme les autres femmes. A vrai dire, Alex ne s’est même jamais posé la question. Lola, c’est Lola. C’est une espèce à part, personne n’est pareil qu’elle. Pour autant, ça n’empêche pas Alex de l’embêter là-dessus. De poser des questions un peu gênantes ou de se moquer gentiment d’elle. Mais ce n’est pas pour cela qu’il voudrait qu’elle change. Non, si leur amitié fonctionne bien, c’est parce qu’ils ne se ressemblent pas. Si Lola était comme toutes les autres filles, ils ne seraient pas devenus amis. Il ne saurait dire pourquoi c’était vers elle qu’il s’était dirigé pour des conseils de drague, ça s’était juste fait. Et finalement, il n’aurait pas pu mieux tomber.
« Vraiment ? » Bien sûr que les lits veulent voir des cochonneries. C’est bien pour ça qu’ils font des ressorts de plus en plus efficaces, non ? Certes, il doit être confortable aussi, pour dormir un peu quand même, mais résistant pour le sexe. Sauf que celui de Lola risque de ne pas trop en voir. « Hum hum, bien sûr. » Il insiste en plus. Et pour en rajouter encore, il fait une proposition un peu indécente à Lola, simplement pour la voir paniquer. Ou bien qu’elle se plaigne des conneries d’Alex. Ça, elle le fait souvent, et ça ne risque pas de s’arrêter. Alex, il est surpris de la voir s’avancer vers lui, et de ne pas voir de grimace horrifiée sur son visage. « Maintenant que tu offres tes services, ça fait un bail que je veux t’en parler, mais que dis-tu de franchir la ligne rien qu’une fois ? Une simple fois et après on en reparle pas. Je sais que j’en ai envie, pas toi ? » De quoi ? Qu’est-ce qui est en train de se passer ? En plus, elle s’assied à côté de lui et Alex, il est pétrifié. Finalement, c’est lui qui panique et il commence à avoir chaud sous son pull. « Tu sais quoi ? C’est gentil de ta part d’avoir proposé, mais je vais passer mon tour. » Et elle explose de rire. Alex lève les yeux au ciel, se sentant ridicule d’avoir marché dans sa bêtise. « Pfff, n’importe quoi. » Pour sa défense, Lola fait rarement des blagues, encore moins comme celles-ci, difficile de deviner qu’elle plaisantait. Mais même si elle était sérieuse, est-ce qu’Alex aurait accepté ? Non, ça serait trop… étrange. Lola a beau être une belle femme, elle reste Lola. « Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de Lola ? » Il pourrait bouder, simplement pour se venger mais il décide d’en rire avec elle. Après tout, si cette colocation peut être remplie de rires et de délires, ça ne peut que lui plaire. « Et sinon, c’est laquelle ma chambre du coup ? » En fait, ça le met un peu mal à l’aise de rester ici, maintenant que la pensée a traversé son  esprit. Même si c’est totalement ridicule.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 5299
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, may 07.
» Schizophrénie : rioja (a. de armas), nova (c. kimberly) & irsa (s. shaik).
() message posté Mar 21 Nov 2017 - 3:19 par Lola Barnett
love makes no mistakes and people could either be a blessing or a lesson. you decide. ✻✻✻ « Mouais… Je m’arrangerais pour avoir des anchois en réserve alors. » Au simple mot « anchois », Lola ne peut pas s’empêcher de faire une grimace. Même après tout ce temps, Lola était incapable de se faire à l’idée qu’une personne ajoute des anchois sur une pizza. À ses yeux, c’était un crime contre la pizza et elle savait qu’elle ne serait peut-être jamais à cette idée. Par contre, elle respectait les goûts d’Alexander et n’allait pas le renier pour cette raison. Il restait son ami, malgré tout. La seule chose était qu’elle allait faire son possible pour que cette habitude cesse. Ils étaient différents l’un de l’autre et elle savait que c’était de cette manière qu’ils s’entendaient aussi bien. Alexander était le piment épicé de son existence. Celui qui rajoutait des couleurs dans la vie de tous les jours. Un moment passé aux côtés d’Alexander égalait à des souvenirs que Lola espérait ne jamais oublié. Certes, il se permettait de faire des allusions un peu perverses et de poser des questions qui ne le regardait pas nécessairement, Lola l’appréciait toujours pour autant. Sinon, elle n’aurait jamais emménagé avec lui. Mais c’était parce que Lola s’était habitué aux questions gênantes de celui-ci et que maintenant, elle secouait la tête en levant les yeux au ciel et ne répondait pas. Avec le temps, Lola était devenue experte à ignorer Alexander. C'était même devenu son jeu favori : combien de temps pouvait-elle ignorer Alexander et ses blagues gênantes ? Le plus longtemps avait une demi-journée. Un jour, Lola espérait battre son propre record. Elle savait qu'un jour, elle allait le faire. « Hum hum, bien sûr. » Ce qui était bien avec Alexander, c'était qu'il embarquait facilement dans son propre jeu. Ça ne lui prenait qu'une réponse affirmative pour qu'il continue sur le même chemin. Maintenant près de lui, Lola réalisait que c'était la première fois qu'ils se trouvaient aussi près l'un de l'autre. À son tour, Lola proposait quelque chose d'indécent, brisant un peu plus sa carapace de sainte-nitouche. Elle montrait une facette un peu moins frigide à Alexander, ce qui était une bonne nouvelle, au fond. Ça lui montrait qu'elle n'agissait pas toujours comme une mère. Certaine d'être en mesure de tenir encore une bonne minute pour qu'elle puisse entendre une réponse de sa part, Lola se trompait sur toute la ligne puisqu'elle éclatait de rire. « Pfff, n'importe quoi. » Répliquait-il tandis qu'elle riait toujours. « Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Lola ? » Essuyant le coin de ses yeux, Lola reprenait son souffle en se tenant le ventre. Le fait d'avoir autant ri lui avait donné mal au ventre ou peut-être que ça lui avait fait des abdos. « Je ne sais pas, mais elle devrait revenir bientôt. » Répondait-elle suivi d'un haussement d'épaules. « Et sinon, c’est laquelle ma chambre du coup ? » Lola était retournée aux quelques boîtes restantes dans sa chambre. « Je ne sais pas. Tu peux prendre celle que tu veux, tu as le choix entre deux chambres. » Puisqu'elle pouvait seulement pointer la chambre à quelques pas de la sienne, Lola pointait celle-ci. « Mais avant de partir, tu veux m'aider à déplacer mon lit ? J'ai envie de le mettre sous la fenêtre, s'il-te-plaît. » Ajoutait-elle en pointant la base de lit trop lourde et la fenêtre avant de se rendre jusqu'à celui-ci, prête à forcer dessus pour le déplacer à l'endroit qu'elle désirait. « En échange, je t'aide à placer toutes tes affaires. » Puis, elle lui souriait d'un sourire auquel il était impossible de dire non.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1650
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Mar 2 Jan 2018 - 19:28 par Alexander Levinson
Tell me then, does love make one a fool or do only fools fall in love? ✻✻✻ Un instant, Alex hésite à faire la gueule, juste pour se venger de la blague de Lola. Et parce qu’il a honte d’avoir marché droit dedans, de s’être royalement fait avoir. C’est parfaitement son genre à Alex, de bouder pour se faire entendre, pour montrer son mécontentement. Mais finalement, il décide d’ignorer cette envie, et plutôt de plaisanter avec Lola. Après tout, ça lui plait qu’elle fasse de telles blagues, qu’elle se lâche un peu. C’est tout ce qu’il essaye de faire depuis qu’il l’a connait. Ça serait ridicule de lui faire la gueule en récompense. « Je ne sais pas, mais elle devrait revenir bientôt. » Son sourire est contagieux, et Alex se prête au jeu. « Pas trop tôt alors, j’espère. » Ou bien peut-être que si, il préférerait qu’elle revienne, comme avant, parce que c’est un peu étrange. Et parce que ça lui paraît vraiment bizarre d’avoir pu penser à Lola de cette façon. Autant que ça lui qui continue de faire des blagues grivoises, pendant qu’elle s’en offusque.
« Je ne sais pas. Tu peux prendre celle que tu veux, tu as le choix entre deux chambres. » Se concentrer là-dessus est une distraction bienvenue. A vrai dire, il n’a pas tellement de préférence pour la chambre, tant qu’il en a une. Prétendre qu’il voulait celle-ci, c’était simplement pour embêter Lola. « Levi a pas encore choisi ? » Ce qui est assez surprenant. Du coup, Alex va devoir décider laquelle est la meilleure des deux, et la prendre, par principe. « J’sais pas, c’est laquelle la plus proche de la salle de bain ? » Vivre avec deux autres personnes, ça peut sans doute créer des disputes concernant cette pièce si précieuse. Surtout avec une fille, qui risque d’y passer plus de temps que nécessaire. Ça peut être un argument comme un autre pour choisir. « Mais avant de partir, tu veux m'aider à déplacer mon lit ? J'ai envie de le mettre sous la fenêtre, s'il-te-plaît. » Il soupire, tout en se relevant finalement du lit en question. Quand on emménage, ça parait logique de devoir déplacer quelques meubles mais, naïvement, Alex avait espéré y échapper. « En échange, je t'aide à placer toutes tes affaires. » Et la voilà qui lui sourit, le suppliant presque du regard. Comment pourrait-il refuser ? « Tu as des talents insoupçonnés en décoratrice d’intérieur ? » Cela dit, ça ne pourra pas être pire que ceux, inexistants, d’Alex. Il serait stupide de refuser. « Bon d’accord. » Il fait mine de devoir faire un effort surhumain, alors même que ça l’arrange. Et puis c’est un lit, ça ne devrait pas être trop lourd. Il se retourne pour évaluer la distance, et observe la pièce au passage. « Sous la fenêtre, t’es sûre ? » Et le voilà qui s’avance jusqu’à cette fameuse fenêtre, pour regarder ce qu’il y voit, d’un air expert. « Si c’est un pervers qui vit, là-bas, juste en face, tu lui offriras la plus belle vue de tout Londres. On bouge toujours le lit ? » Toutes les excuses sont bonnes, il est vraiment terrible. Partisan du moindre effort, ça l’amènera sûrement à sa perte.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 5299
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : 23yo, may 07.
» Schizophrénie : rioja (a. de armas), nova (c. kimberly) & irsa (s. shaik).
() message posté Dim 14 Jan 2018 - 5:33 par Lola Barnett
love makes no mistakes and people could either be a blessing or a lesson. you decide. ✻✻✻ Jouer les charmeuses ou même flirter avec quelqu’un n’était pas une habitude chez Lola. Son jeu de flirt n’était pas au point. Ce n’était pas quelque chose de naturel chez elle et les rares de fois où Lola avait essayé, elle avait lamentablement échoué. Donc lorsqu’elle avait vu Alexander embarquer dans son jeu, Lola avait été incapable d’aller plus loin sans qu’elle puisse ne pas éclater de rire. « Pas trop tôt alors, j’espère. » Maintenant que les tables avaient tournées, Alexander était impatient de retrouver l’ancienne Lola. Celle qui s’offusquait de ses blagues inappropriées. Celle qui ne jouait pas les charmeuses ou ne flirtait pas avec lui. De toute manière, rien ne pouvait arriver entre eux. Ils allaient tout de même vivre dans le même appartement pour un bon moment. Il était mieux de ne pas compliquer les choses entre eux et rendre les choses plus bizarres. Puis, c’était Alexander et Alexander était le meilleur ami de son frère jumeau. Il était son ami aussi. Il était la ligne qu’il ne fallait pas franchir. Le fruit interdit. C’était ridicule de penser à franchir cette ligne et très risqué. « Levi a pas encore choisi ? » Lola haussait les épaules parce qu’elle l’ignorait. Elle était encore très proche de son jumeau sauf qu’ils ne passaient pas leur temps ensemble. « Je ne sais pas. Je ne crois pas qu’il ait choisi encore une chambre. Mais tous les deux sont semblables. J’ai la meilleure. » Lui répondait-elle en jetant un coup d’œil vers le couloir. Levi devrait être ici avec eux pour qu’elle puisse les laisser se battre entre eux tandis qu’elle s’attardait aux boîtes qui traînaient dans sa chambre.
Maintenant qu’elle avait la chambre tant convoitée, Lola se moquait un peu où la chambre d’Alexander ou Levi allait se trouver. « J’sais pas, c’est laquelle la plus proche de la salle de bain ? » Moue sur le visage, Lola haussait encore une fois les épaules. Un mouvement trop récurrent chez elle. « Je crois que c’est celle près de la mienne. On peut faire la course après si tu veux comme ça, ça te fixera pour de bon. » Bien évidemment, Lola plaisantait par rapport à la course. Ils étaient des adultes matures. Afin, Lola était une adulte mature, il était d’en dire autant de lui. Surtout en présence de Levi. Lorsqu’ils étaient ensemble, l’immaturité semblait être le mot d’ordre. Des blagues ici et là. Ce qu’au fond, Lola ne comprenait pas réellement. Probablement parce qu’elle avait toujours été la plus mature entre Levi et elle. Lola avait toujours trop fait adulte pour son âge. Parfois, elle agissait comme si elle avait cinquante ans alors qu’elle en était encore très loin. Elle devait ennuyante aux yeux des autres. Pas que ça la dérangeait, mais, oui, un peu ça la dérangeait de ne pas être aussi impulsive que Levi ou Alexander. « Tu as des talents insoupçonnés en décoratrice d’intérieur ? » Faisant mine de réfléchir, doigt sur le menton après l’avoir supplié pour qu’il ne puisse pas refuser sa demande. Le voyant se lever du lit, Lola repoussait ses cheveux derrière ses oreilles. « Évidemment. Je suis douée dans tout ce que j’entreprends, tu ne le savais pas encore ? » Lola s’envoyait elle-même des fleurs puisque qui d’autre allait le faire si ce n’était pas elle ? « Bon d’accord. » En moins d’une minute, la Lola adulte devient la Lola qui agit comme un enfant. Ce qui n’était pas rare. « Sous la fenêtre, t’es sûre ? » L’imitant, Lola s’avançait jusqu’à la fenêtre pour se retrouver à ses côtés. Elle ignorait ce qu’il regardait alors elle regardait de tous les côtés. « Oui, je suis certaine. Tu te prends pour mon bodyguard ? » Lâchait-elle en posant son regard sur un point imaginaire devant elle. « Si c’est un pervers qui vit, là-bas, juste en face, tu lui offriras la plus belle de tout Londres. On bouge toujours le lit ? » Son sourcil gauche s’arquait tandis que son cerveau, sans vraiment savoir pourquoi, s’attardait sur les mots d’Alexander. « La plus belle vue de Londres, hein ? Ne t’inquiète pas, je lui demanderais de t’envoyer des photos pour que tu ne sois pas jaloux. » Disait Lola en lui tapotant l’épaule comme si elle voulait le réconforter.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur
avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1650
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Lun 26 Fév 2018 - 18:42 par Alexander Levinson
Tell me then, does love make one a fool or do only fools fall in love? ✻✻✻ « Je ne sais pas. Je ne crois pas qu’il ait choisi encore une chambre. Mais tous les deux sont semblables. J’ai la meilleure. » Elle dit ça comme si c’était normal, et le pire, c’est que ça fait sourire Alexander. Il n’a pas vraiment l’habitude que Lola se vante ainsi, ou lui réponde même, alors ça lui fait plaisir de voir qu’elle gagne en répartie. Après tout, si elle doit vivre avec Levi et lui, elle risque d’en avoir besoin. « T’es pas gênée toi. » En vérité, il n’avait pas repéré une chambre qui serait mieux que les autres lorsqu’ils avaient visité et choisi l’appartement. Il avait surtout remarqué la luminosité et le frigo américain dans la cuisine. Le reste, c’est accessoire. Ça ne peut pas être pire que sa chambre sous les toits, qu’il est ravi de quitter. Ici, il ne sait pas trop sur quel critère choisir sa chambre. Il se serait contenté de choisir la dernière restante, si Levi avait déjà choisi, mais comme il a encore le choix, autant faire le bon. « Je crois que c’est celle près de la mienne. On peut faire la course après si tu veux comme ça, ça te fixera pour de bon. » Qu’elle propose de faire la course, ça ne peut que lui plaire. Cette colocation s’annonce vraiment drôle. Ça lui changera de cet appartement où il n’était que pour dormir finalement, parce qu’il s’y sentait trop à l’étroit et seul sinon. « Celle à côté de toi ? Tu ne ronfles pas, rassure-moi ? » Sait-on jamais, il n’a jamais vu Lola dormir. Enfin à travers le mur, il doute entendre quelque chose, même si elle ronfle. Surtout qu’Alex a le sommeil profond. Il faudrait qu’il dorme à côté d’elle pour l’entendre, et il n’y tient pas vraiment.
Enfin avant d’aller choisir sa chambre, Lola lui demande de l’aide pour déplacer son lit. Tout en lui proposant quelque chose en échange. Elle commence à bien le connaître, et ça le fait sourire. « Évidemment. Je suis douée dans tout ce que j’entreprends, tu ne le savais pas encore ? » Il hausse les épaules, un air peu convaincu sur le visage. Hors de question de lui donner de raison sur quelque chose comme ça. Certes, Lola n’est pas comme lui, à lui rappeler sans cesse qu’il a dit qu’elle était parfaite, mais mieux vaut ne pas prendre le risque. Il trouve quand même le moyen de trouver quelque chose à redire à son choix de mettre le lit sous la fenêtre. Non pas parce qu’il croit vraiment qu’un pervers pourrait vivre en face, mais plus pour le principe. Et pour éviter de devoir déplacer un meuble assez lourd, si possible. « Oui, je suis certaine. Tu te prends pour mon bodyguard ? » Lola n’a sans doute pas besoin qu’il la protège, et il ne compte pas le faire non plus. Ce n’est pas pour ça qu’il emménage avec elle et son jumeau. « La plus belle vue de Londres, hein ? Ne t’inquiète pas, je lui demanderais de t’envoyer des photos pour que tu ne sois pas jaloux. » Il se détourne de la fenêtre pour regarder Lola, à nouveau agréablement surpris par ses mots. « Si j’ai le droit aux photos, alors. » Et le voilà qui retourne sur le côté du lit, prêt à le soulever avec Lola. Il joue le jeu, alors même que de telles photos ne l’intéresseraient pas. Pas déplaisantes à regarder sans doute mais… c’est Lola. Ça serait trop bizarre. « Bon tu viens ou pas ? » Maintenant, il s’impatiente. Peu importe la situation, Alex trouve toujours le moyen de se plaindre. Lola va rapidement devoir s’y habituer. Si ce n’est pas encore fait.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Shoreditch
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» fb + my soul meet you a long time ago (w/lolex).
» Brazava ♦ Long time no see...
» long time no see. ➢ CRASHWOOD. {pv. crash}
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-