Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

Long time no seen - Ft Marlon

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1171
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Long time no seen - Ft Marlon
message posté Mer 30 Aoû - 2:16 par Rhiannon O'Connor
"Honey", I'm home!
Sharona & Rhiannon

23 aouût 2017

« Non, non, tu ne peux pas la prendre, tu n’as pas le droit! »

C’est en sueur que je me redressais dans le noir, pour constater, le souffle court, que ce n’était qu’un cauchemar et que Noam n’était pas dans la pièce avec moi. Camille quant à elle dormait paisiblement dans son lit accolé au mien, je laissais échapper un soupire discret avant de la prendre doucement dans mes bras espérant ne pas la réveiller. J’avais besoin de la sentir contre moi pour finir de me calmer et d’oublier le rêve, ou plutôt cauchemar, qui me tenait réveillée une partie de la nuit depuis plusieurs semaines. Je savais que c’était mon inconscient qui travaillait ma décision de ne pas revenir vers mon ex petit ami pour lui annoncer qu’il avait une fille, mais je ne voulais pas qu’il trouve une excuse pour essayer de me convaincre de revenir avec lui. J’avais été claire quand j’avais pris la décision de rompre que je ne voulais plus le revoir ou ne plus rien avoir à faire avec lui. Je ne voulais pas me retrouver au milieu de ses histoires de gangs et de drogue qu’il m’avait promis avoir couper les ponts après avoir été en prison pour en dealer, et je voulais encore moins que ses anciens partenaires puissent s’en prendre à Camille pour essayer de l’atteindre comme ils l’avaient fait pour sa sœur, qui était l’évènement qui m’avait fait ouvrir les yeux et décider de rompre en premier lieu. Je savais que si il apprenait son existence cela ne prendrait pas longtemps pour qu’elle soit une cible si il leur tenait tête à nouveau et je ne voulais pas risquer que cela arrive. Après avoir repris mes esprits je reposais finalement ma princesse qui avait continué sa nuit comme de rien n’était dans son lit avant de me lever silencieusement et de descendre dans la cuisine pour boire un bon verre d’eau. J’en profitais pour faire des recherches pour trouver un cabinet d’avocat à consulter pour voir ce que je pouvais faire afin de m’assurer qu’il ne puisse pas m’enlever la petite fille de manière légale. Il ne figurait sur aucun papier, et seules les personnes en qui j’avais confiance avait confirmation que c’était bien lui qui en était le père. Nous n’avions pas été ensemble assez longtemps pour que je le présente à mes parents ou que tous mes amis soient au courant, j’avais donc confiance qu’aucune de ces personnes n’aillent lui révéler l’information. Mais si je devais le croiser par hasard avec Camille il y avait de fortes chances qu’il fasse le rapprochement et pose la question, et je n’étais pas sûre d’arriver à lui mentir. Je retournais finalement me coucher après avoir noté le numéro d’un cabinet d’avocats un peu au hasard après avoir vu leur numéro.


30 août 2017

J’avais à nouveau passé la moitié de la nuit à me tourner dans mon lit chassant les restes de ce mauvais rêve, mais également à cause de la nervosité à l’idée de me rendre au rendez-vous que j’avais pris au cabinet d’avocats et qui avait lieu plus tard dans la journée. J’avais réunis tous les papiers que je pensais nécessaires dans la journée et ce que j’allais dire pour expliquer ce qui m’amenait mais je n’étais pas rassurée sur ce qu’ils allaient me dire. J’avais fini par me lever aux aurores pour prendre une douche chaude et longue afin de me détendre un peu avant que Camille ne se réveille et que je doive m’occuper d’elle. Je finissais juste de m’habiller quand je l’entendais pleurer dans la chambre et y retournais avant qu’elle ne réveille toute la maison étant donné l’heure matinale. Après l’avoir nourri et habillé je descendais dans la cuisine avec elle pour préparer mon petit déjeuner que je prenais tout en la gardant dans mes bras.  Il était encore tôt et la cuisine était vide quand j’arrivais dans la pièce et j’en profitais pour déjeuner calmement. Je croisais Bree’ au moment où j’allais remonter dans ma chambre et échangeait quelques mots avec elle rapidement avant de remonter dans ma chambre pour finir de me préparer. Quand j’étais finalement sûre d’avoir tout ce dont j’avais besoin je descendais avec Camille pour l’installer dans sa poussette avant de prendre la direction du métro pour me rendre dans le centre-ville pour le rendez-vous que j’avais en fin de matinée. J’étais en avance, mais n’étant pas sûre d’où se trouvait le bureau je voulais m’assurer d’être à l’heure et non en retard. Après avoir repéré le cabinet je décidais de me promener un peu dans les alentours avec Camille en attendant que l’heure arrive. Ce n’était pas l’idéal d’avoir ma princesse avec moi, mais je n’avais parlé à personne de ce que je faisais aujourd’hui et ne voulait pas avoir à expliquer pourquoi j’avais besoin d’une baby-sitter, de plus Breena travaillait et je ne voulais pas qu’elle essaye de prendre sa journée de libre pour m’aider. Je m’arrêtais pour acheter une bouteille d’eau avant de finalement me rendre à l’immeuble où se trouvait le cabinet d’avocat et d’y prendre l’ascenseur pour monter à l’étage indiqué sur le panneau d’information. Arrivée sur place je me dirigeais vers la réception.

« Bonjour, j’ai rendez-vous avec Mr Easton. »

« Bonjour, Mr Easton sera avec vous dans un moment. Vous pouvez vous installer dans la salle d’attente en attendant. »

Je me retournais pour suivre la direction indiquée par la réceptionniste. Ce n’était pas vraiment pratique avec la poussette et Camille mais je n’avais pas le choix. J’étais sur le point d’entrer dans la pièce quand je vis une figure familière se diriger dans ma direction. Il me fallut un peu de temps, mais quand il arrivait finalement prêt de l’endroit où je me trouvais je reconnu Marlon que je connaissais depuis le lycée même si nous avions presque une année d’écart. Nous nous étions malheureusement perdu de vue ces dernières années. Je m’arrêtais un instant pour changer de direction et aller le saluer.

« Marlon ? Tu vas bien ? Je m’attendais pas à te croiser ici ! »


@Marlon D. Wallenstein

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 3067
» Pseudo : Rose
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 27 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson /Violet Abbot
# Re: Long time no seen - Ft Marlon
message posté Dim 3 Sep - 12:12 par Marlon D. Wallenstein
J'étais enfin revenu travailler. J'avais hésité avant de demander un arrêt, mais il était évident que j'en avais eu besoin. J'étais resté chez moi un moment avant de me décidé à sorti de mon lit et à vouloir aller mieux. Je n'étais pas vraiment certain d'aller mieux au fond, je repensais toujours à mon agression, surtout le soir, mais ça commençait à aller. Il le fallait de toute façon. Je ne voulais pas perdre ce stage, c'était mon année qui était en jeux. Je devrais sans doute rattraper les semaines où je n'avais pas été là, mais ça ne me dérangeait pas. Je pourrais comme ça revoir mon patron qui était toujours aussi attentionné vis à vis de moi. Il m'avait salué ce matin et chose étonnante au lieu de me serrer la main comme je m'y attendait il m'avait fait la bise. Il m'avait glissé un mot gentil à l'oreille et ça m'avait redonné un peu de courage pour la journée. J'ai passé la mâtinée à trier son courrier et à prendre ses rendez-vous. Il n'était pas là ce matin alors c'était moi qui prenait le relais. Il était passé dix heures quand j'ai fait une pause et que je suis allé me prendre un café. Je me suis arrête quand j'ai vu Rhiannon. Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu. Elle semblait aussi surprise que moi de la voir. Elle avait de plus une poussette entre les mains. J'étais encore plus étonné. Je me suis rapproché et elle m'a reconnu aussi et m'a demandé si j'allais bien.

« Salut Rhiannon. Ça va et toi ? Oh, je suis juste stagiaire. Je suis encore en étude. Je n'avais pas envisagé de travailler dans un endroit aussi prestigieux, mais c'est mon patron qui m'a … convaincu. »

Je me suis pincé la lèvre, c'était le moins qu'on puisse dire. En réalité on se connaissait d'avant le stage lui et moi et on avait passé une nuit ensemble. Je ne pensais pas que je le recroiserais ici, mais il avait vu mon dossier et avait repérer mon nom. Il m'avait appelé et j'avais fini par dire oui. D'ailleurs en parlant du loup, il venait de passer derrière Rhiannon et m'a fait un petit sourire auquel j'ai répondu avant de me concentrer sur mon amie et sur la poussette qu'elle avait devant elle. Je lui ai demandé :

«C'est ton … ? »

Je n'osais pas lui demander si c'était son enfant, c'était idiot pourtant, ce n'était rien du tout, mais c'était tellement bizarre de la voir là. Elle avait toujours été là pour moi, même dans les moments les plus dur que j'avais passé au lycée et c'était peut-être la seule amie que j'avais eu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1171
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Re: Long time no seen - Ft Marlon
message posté Sam 16 Sep - 14:33 par Rhiannon O'Connor
Long time no seen.
Marlon & Rhiannon

J’avais eu de la chance de pouvoir avoir ce rendez-vous chez l’avocat assez rapidement après avoir appelé et même si je n’étais pas sûre d’obtenir les réponses que je voulais, je savais que je devais me renseigner sur les options que j’avais concernant Camille. Noam n’était pas au courant de son existence, et n’avait en conséquence pas signé son acte de naissance, mais je voulais m’assurer qu’il ne pouvait rien faire pour obtenir des droits quelconques ou trouver une excuse pour en avoir la garde, ne serait-ce que partager. Et quelles étaient les chances que je prenne rendez-vous dans un cabinet où l’un de mes amis de lycée faisait un stage. J’étais vraiment surprise, agréablement parlant, de le voir ici, je n’hésitais pas un instant à changer ma trajectoire pour aller le saluer et savoir ce qu’il devenait. Je lui souris alors qu’il répondait à mes questions.

« Je vais bien merci. Je suis contente pour toi, tu dois en valoir la peine si il a dû te convaincre de venir faire un stage dans un cabinet de ce renom ! Tu en as encore pour combien de temps avant de finir tes études ? »

Je n’étais pas sûre de combien de temps les études pour devenir avocat duraient même si je savais qu’elles étaient en générales longues ce qui expliquait qu’il soit actuellement stagiaire. Mais j’étais heureuse de voir qu’il faisait quelque chose qui avait l’air de lui plaire. Je suivais finalement le regard du blondinet vers la poussette qui se trouvait entre nous et où se trouvait Camille. Il n’avait pas besoin de finir sa phrase pour que je comprenne ce qu’il voulait dire. Je hochais la tête en souriant.

« C’est ma fille, Camille. Elle a bientôt 7 mois. »

Je n’étais pas sûre de la raison pour laquelle j’ajoutais son âge, il n’en avait peut-être rien à faire au final et voulait juste savoir par simple curiosité. Mais après les difficultés à accepter d’être maman des premiers jours j’étais fière de la vie que j’avais créé et dont je m’occupais par moi-même. Ce n’était pas tous les jours faciles, il y en avait où j’avais envie d’abandonner mais cela ne durait jamais longtemps. Heureusement j’avais mes colocataires/amies et mes parents pour m’aider quand j’avais besoin de souffler un moment, je savais que j’avais de la chance de les avoir et qu’ils répondaient toujours présents si j’en avais besoin, mais je voulais faire mon possible pour le faire par moi-même. Je voulais me prouver à moi-même que j’avais pris la bonne décision en la gardant et au reste du monde que j’étais une bonne mère même si je n’avais pas préparé sa naissance. Et malgré tout, j’avais l’impression que je ne m’en tirais pas trop mal pour une première fois et toute seule.

Je retournais mes pensées vers le jeune homme qui se trouvait face à moi et que je n’avais pas vu depuis presque dix ans. Cela faisait quand même bizarre de se dire que j’avais choisi le cabinet dans lequel il faisait son stage et que si je n’étais pas arrivé au moment où il se trouvait dans le hall je ne l’aurais peut-être jamais sû.

« En tout cas, ça me fait plaisir de te voir ! […] Dis, c’est quel genre d’avocat Mr Easton ? C’est avec lui que j’ai rendez-vous aujourd’hui. »

J’étais un peu nerveuse à l’idée de savoir ce que j’allais dire et comment notre rendez-vous allait se passer.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 3067
» Pseudo : Rose
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 27 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson /Violet Abbot
# Re: Long time no seen - Ft Marlon
message posté Mer 20 Sep - 18:24 par Marlon D. Wallenstein
Il y avait longtemps que je n'avais pas vu Rhiannon et ça me faisait plaisir de la voir. Je n'avais pas vu d'amis depuis longtemps et me rappeler que j'en avais eu même si ce n'était pas énormément beaucoup ça me faisait du bien. Elle avait toujours été là pour moi et s'était toujours rendu compte quand je n'allais pas bien et que je ne voulais pas le dire parce que j'avais trop honte. Je ne voulais plus parler de ça aujourd'hui et j'étais bien content qu'elle me parle d'autre chose aujourd'hui. J'étais surpris de la voir avec une poussette. Il s'était passé plus d'années que je ne l'avais imaginé. Je me rendais compte à quel point le temps passait vite. J'ai eu un sourire timide et gêné quand elle m'a dit que je devais en valoir la peine s'il m'avait choisi … si elle savait … Je ne savais pas si c'était parce qu'on avait eu relation avant où si c'était juste une coïncidence mais il semblerait qu'il tenait à moi quand même de quelques manière que se soit et j'étais déjà satisfait. Je lui ai répondu :

« Oui je suppose, j'ai encore un an d'étude. J’entame ma dernière année, j'aurais du finir avant mais j'ai repiquer mon année l'an passé. »

J'avais essayé de me suicider l'an passé, c'était ça qui m'avait fait raté l'année, ça et le fait que mes camarades ressemblent fortement à ceux qui m'avaient déjà fait la misère au lycée. Je n'avais pas supporter de revivre ça et j'avais recommencé, mais maintenant je commençais à aller mieux, lentement mais sûrement.

« Et toi qu'est-ce que tu deviens ? »


Je ne savais pas ce qu'elle avait fait comme études après le lycée. On s'était perdu de vu. C'était des choses qui arrivaient tout le temps, on avait tous nos vies et on ne pouvait parfois pas tout contrôler, mais j'étais heureux de la revoir aujourd'hui. Je lui avais demandé si c'était sa fille et elle m'a dit que oui. J'ai été surpris qu'elle soit si jeune. Je n'avais pas l'habitude des bébés, je n'étais pas forcément le mieux placé pour rêver d'être père, et d'ailleurs je n'étais pas sur de vouloir une famille. Je devais déjà essayer de m'assumer tout seul et de m'occuper de moi-même avant de penser à m'occuper de quelqu'un d'autre.

« Félicitation. »

J'avais pleins de questions en tête, est-ce qu'elle était mariée ? Où était le papa ? Mais je préférais ne pas être trop indiscret. Je pense que je n'aurais pas aimé qu'on le soit si les choses avaient étés inversés et puis je n'étais jamais trop intrusif avec la vie des gens, je n'aimais pas qu'on le soit avec la mienne. J'ai haussé un sourcil quand elle m'a demandé quel genre d'avocat était monsieur Easton. Je n'avais pas souvent travaillé avec lui mais je pouvais lui répondre et c'est ce que j'ai fait :

« Il ne mord pas. Je ne travaille pas avec lui, je suis la plupart du temps dans le bureau de monsieur Cronwell. Mais maître Easton est droit et sérieux. Il est très organisé, ils sont très bien de toute manière ici. C'est sans doute les meilleurs … Est-ce que c'est indiscret si je te demande pourquoi tu a besoin d'un avocat ? »

Ça l'était forcément mais je me demandais ce qui l’amenait ici. J'espérais qu'elle n'avait pas d'ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 15/06/2015
» Messages : 1171
» Pseudo : Anne
» Avatar : Emily Bett Rickards
» Âge : 27 ans
# Re: Long time no seen - Ft Marlon
message posté Sam 23 Sep - 8:25 par Rhiannon O'Connor
Long time no seen.
Marlon & Rhiannon

Je ne pensais pas tomber sur quelqu’un que je connaissais dans le cabinet où j’avais finalement prit rendez-vous, et je n’étais pas sûre de savoir comment je me sentais à cette idée alors que je n’avais même pas mis mes meilleurs amis dans la confidence. Mais j’étais heureuse de revoir Marlon, il m’était arrivée de me demander ce qu’il était devenu après le lycée, nous avions essayé de garder contact mais doucement les échanges s’étaient fait plus rare et avaient fini par stopper complètement. Ce n’était pas toujours facile quand tout le monde partait dans des directions opposées de garder contact, principalement après le lycée ou la fin des études quand on choisissait des filières ou carrières totalement opposées. Mais parfois le destin faisait que l’on avait la chance de revoir des personnes de qui nous étions proches et de pouvoir avoir des nouvelles. J’écoutais la réponse du blondinet à ma question en hochant la tête, j’étais heureuse de voir qu’il arrivait à la fin des études qu’il souhaitait faire et que cela avait l’air de lui réussir. J’imaginais que ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir faire un stage dans ce genre de cabinet d’avocats qui prenait probablement les meilleurs plutôt que les derniers de la classe.

« Bon courage pour cette dernière année, ça doit pas être facile tous les jours j’imagine ! Tu as repiqué pour une raison particulière ou tu as juste eu de la malchance lors de tes examens ? »

Je regrettais aussi rapidement ma question que je l’avais posé, il n’avait peut-être pas envie d’en parler et encore moins ici alors qu’il était au milieu de son lieu de travail. Mais je ne pouvais pas faire marche arrière, une fois que les mots avaient franchis mes lèvres je ne pouvais malheureusement pas les reprendre. Desfois il fallait vraiment que j’apprenne à réfléchir avant de parler, ce n’était pas la première fois que ce genre de choses m’arrivaient, et ce n’était probablement pas la dernière fois non plus. C’était une mauvaise habitude que j’avais depuis petite de ne pas savoir tourner ma langue sept fois dans ma bouche avant de parler.

« Je suis désolée ce ne sont pas mes affaires, tu n’es pas obligé de répondre si j’étais indiscrète. »

J’espérais sincèrement qu’il n’allait pas m’en vouloir et surtout qu’il ne se sentait pas obligé de me répondre si il n’en avait pas envie, ce n’est pas comme si nous étions encore de proches amis, cela faisait des années que nous ne nous étions pas parlé et nous en étions presque des étrangers depuis. Heureusement la conversation se détournait finalement vers moi.

« J’ai fait des études de langues, principalement de français qui m’a toujours passionné, et je travaille maintenant en free-lance dans la traduction de livres que ce soit de l’anglais vers le français ou du français vers l’anglais. Il m’arrive de devoir trouver un petit boulot à côté si je n’ai pas de contrats pendant un moment, mais j’ai appris à gérer et pour le moment je peux me concentrer sur la traduction. Sinon j’ai passé deux ans en Australie, ça fait un an et demi que je suis de retour à Londres. »

C’était le résumé de ce que j’avais fait depuis le lycée et à vrai dire je doutais avoir oublié quoique ce soit. Il n’y avait rien de vraiment excitant dans ma vie, à part l’arrivée de Camille qui s’était fait complètement par surprise. C’était d’ailleurs elle qui se trouvait le centre de conversation ensuite et je ne pouvais m’empêcher d’en dire plus que ce qui m’avait été demandé. Car si les débuts n’avaient pas été facile et que je n’aurais pas pu m’en sortir sans Breena et Mohan, elle était aujourd’hui ma fierté et je pouvais probablement parler d’elle pendant des heures.

« Merci. »

J’essayais de me retenir d’en rajouter concernant ma princesse, j’avais appris depuis longtemps que tout le monde ne voulait pas entendre les milles et unes prouesses des enfants des autres et qu’à moins qu’on me pose la question ou que ce soit une personne proche de moi je devais attendre qu’on me pose des questions à son propos pour me lancer sur le sujet.

Je décidais d’une pause dans la conversation pour lui demander ce qu’il pensait de Mr Easton qui était l’avocat que je devais rencontrer aujourd’hui. J’avais seulement prit les renseignements minimums avant de prendre rendez-vous, choisissant le cabinet au hasard ne sachant pas vraiment à qui m’adresser et avait eu la chance d’être prise surtout à cette allure. J’étais rassurée par sa réponse et lui adressait un sourire reconnaissant. J’espérais qu’il avait raison et que l’avocat allait pouvoir m’aider. Je faisais une pause avant de répondre à la question de mon ami. Ce n’était pas vraiment indiscret et une question logique quand quelqu’un venait voir un avocat, pourtant je n’étais pas sûre si je voulais répondre à la question. Finalement je décidais que je n’avais aucune raison de cacher la raison de ma présence ici.

« Ce n’est pas indiscret. Je voulais discuter de mes options pour m’assurer que le père de Camille ne puisse pas revenir dans nos vies et avoir de droits sur elle. »

Cela avait probablement l’air horrible, mais j’avais mes raisons de ne pas vouloir qu’il puisse avoir de lien légal avec ma fille. Je comptais bien sûr m’assurer qu’elle savait d’où elle venait, et si elle décidait plus tard qu’elle voulait le retrouver j’étais prête à l’aider, mais je voulais m’assurer que personne ne puisse la lier à lui et s’en server comme appât.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 3067
» Pseudo : Rose
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 27 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson /Violet Abbot
# Re: Long time no seen - Ft Marlon
message posté Dim 24 Sep - 18:26 par Marlon D. Wallenstein
Il y avait bien longtemps que je n'avais pas vu la jolie blonde, mais je ne l'avais jamais oublié. Comment aurais-je pu ? Elle avait été une de mes seules amies au lycée, même si je ne lui avais jamais raconté ce que je subissais, elle l'avait sûrement deviné et quand je n'étais pas revenu elle avait du se douter que ce n'était pas par paresse et que les autres y était pour quelque chose. Je me suis pincé la lèvre quand elle m'a demandé s'il y avait eu une raison particulière à mon redoublement. Je n'avais pas envie de lui cacher la vérité. Elle avait ajouté que je n'étais pas obligé de répondre, mais je ne m'en sentais pas obligé, c'était une amie. Elle avait bien le droit de savoir, surtout qu'elle m'avait bien connu et je ne voulais pas commencer à lui cacher des choses. J'ai donc fini par lui répondre :

« Disons que … j'ai eu le même genre d'ennuis qu'au lycée. Il y a des idiots partout. »

Je lui disais avec un sourire, mais c'était loin d'avoir réellement cet effet là sur moi, bien au contraire. Ça me rappelait des mauvais souvenirs et je préférais autant ne pas revenir là-dessus. J'ai ajouté :

« Mais si ça t’ennuie pas, j'aimerais mieux qu'on parle d'autre choses. C'est du passé. »

Ça ne servait à rien de revenir là-dessus. J'avais appris de mes erreurs et aujourd'hui je n'avais plus envie d'y repenser. C'était le passé. On ne pouvait pas le changer, mais on ne pouvait que l'améliorer et c'était bien ce que j'avais l'intention de faire. Je voulais passer à autre chose, mieux valait tard que jamais. Elle m'apprit qu'elle avait fait des études de langues et qu'elle était devenue traductrice. J'étais surpris. Ce n'était pas facile d'imaginer ce que les autres allaient devenir quand on ne savait pas nous même ce qui nous attendait. Je l'enviais d'avoir pu voyager. J'aurai adoré faire le tour du monde, mais seul ce n'était pas franchement amusant. Impressionné je lui ai dis :

« Ça devait être génial là-bas. J'espère qu'un jour je pourrais aussi voyager. »

Un de mes frères avait eu l'occasion de faire le tour du monde et en ce moment il était quelque part en Europe. Il donnait des nouvelles souvent, mais je l'enviais énormément de voir du paysage. Était venu ma question indiscrète sur la raison de sa présence ici et j'ai eu l'air un peu bête quand elle m'a raconté. Elle avait des problèmes avec le père de sa fille. Je n'ai pas pu m'empêcher de continuer à jouer les curieux :

« Ça fait longtemps que tu n'es plus avec le père ? Il est parti ? »


Je m'en voulais déjà de poser la question, ça ne me regardait pas après tout mais je savais ce que c'était que de vivre sans père et j'espérais juste que ce n'était pas pour les même raisons que le mien qu'il était parti.
Revenir en haut Aller en bas
Long time no seen - Ft Marlon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: La City
Page 1 sur 1
» long time no see. ➢ CRASHWOOD. {pv. crash}
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time
» Long time ago (Aloysia&Sebastian)
» Long, long time ago. [Katina] - Terminé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-