Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

( tancredi & zola ) - " true friends [..] there. "

avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 04/07/2017
» Messages : 902
» Pseudo : MOO'
» Avatar : NICOLAS SIMOES.
» Âge : VINGT SEPT ANS + TREIZE AOUT MILLE NEUF CENT QUATRE VINGT DIX.
» Schizophrénie : LOU ANN M. BUSBY + LEVI G. WOODHULL BARNETT.
# ( tancredi & zola ) - " true friends [..] there. "
message posté Mar 12 Sep 2017 - 22:26 par Tancredi A. De Conti
- ( tancredi & zola ) - " True friends are like stars : you do not see them all the time, but they are always there. " - Pour la plupart des foyers londoniens - surtout dans ceux où les couples avaient des enfants - les vacances dans un camping ou un hôtel sur le sol anglais ou dans un pays étranger se racontaient à présent  en regardant les nombreuses photographies prises au cours de ces quelques jours ou semaines loin de la routine quotidienne : les enfants badigeonnaient de crème solaire jouant dans le sable au bord de la mer. les parents qui buvaient en guise d'apéro un cocktail a une soirée dansante. les enfants qui se baignaient à la piscine du camping et/ou de l'hôtel avec la dernière bouée - flamand rose - à la mode cet été ! Mais dans d'autres foyers londoniens, bien que la canicule touchant le pays depuis le début de cet été s'estompait de manière progressive laissant la place a des températures extérieures dans les normes, les prochains jours sans travail s'apparentaient - de près ou de loin - a des vacances. Bon. Concernant le jeune homme de vingt six habitant dans un appartement d'un des bâtiments qui se situaient dans le quartier de N. H. à l'ouest de Londres, son statut marital - en couple sans enfants - d'une part et professionnel - chef opérateur sur des films indépendants et mannequin - d'autre part donnait l'impression d'être en vacances quasiment trois cent soixante cinq jours / an. Selon la plupart des gens - encore plus des parents - les enfants et adolescents rêvant de faire un travail en lien avec les arts plastiques, visuels ou dans le mannequinat seraient des chômeurs.  Quels abrutis !  En tout cas, bien que Tancredi n'avait toujours pas réussit a vivre de son 1er rêve professionnel - être réalisateur - et qu'il n'avait pas d'autres choix que de faire du mannequinat afin d'obtenir de l'argent assez facilement - grâce à son physique - il n'avait aucuns regrets et il n'abandonnerait pas. Mais, assit dans le divan de son salon, le talon de ses pieds reposant sur la table basse et un paquet de chips - en guise de repas tardif - dans lequel sa main gauche piochait, il parcourait de la main droite l'application de l'agenda sur son portable. Résultats, il n'avait - pour l'instant, en tout cas - pas de rendez vous professionnels de prévus dans les prochains jours. Ils avaient un peu raison alors, non ? Si les restes de la canicule touchait encore la Capitale Anglaise demain, Tancredi se rendrait à la station balnéaire - Brighton -  dans l'objectif de prendre un bain de soleil sur l'étendue de sable - plus ou moins - déserte entre deux baignades dans la mer ou a une des piscines londoniennes. Peut être avec Shiraz, qui sait. Seulement, en début d'après midi parce qu'en n'ayant pas besoin de ces cinq alarmes sur son portable en guise de réveil vu qu'il n'avait pas de rendez vous professionnels de prévus, il risquait d'être dans les Bras de Morphée jusqu'à une heure matinale tardive. Mais, des coups incessants le sortirent de sous ses draps dans les environs de six heures. « J'arrive. J'arrive. » Il marchait d'un pas lent, vêtu seulement de ce bout de tissus cachant les deux parties de son corps les plus intimes. Il avait les yeux a peine ouverts. Il mit une main dans ses cheveux, s'étirant. « J'espère que quelqu'un est mort parce que là c'est .. » Il ouvrit la porte, se stoppant net. « Zo .. Zola ?! »  Il se mit contre la porte, lui faisant un signe d'entrer dans l'appartement. « Mais, qu'est ce que tu fais là, t'as vu l'heure qu'il est ?! » Il ferma la porte après son passage, ne remarquant pas encore qu'il était sous l'emprise de l'alcool.







Revenir en haut Aller en bas
( tancredi & zola ) - " true friends [..] there. "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: West London :: Notting Hill
Page 1 sur 1
» Friends, we need your feedback
» True Blood
» Let your love come true
» True blood.
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-