Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

young child of the wild ones (w/lolex).

avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3857
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Sam 16 Sep - 5:38 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ L’information entrait par une oreille et ses doigts tapaient immédiatement sur les touches de son clavier. L’amphithéâtre était silencieux, les seuls sons entendus étaient la voix du professeur et tous les doigts qui s’agitaient sur les claviers. Parfois, quelques soupirs d’exaspération ici et là. Même que certains d’entre eux venaient de la part de Lola. Elle qui aimait tellement les cours de droit, elle trouvait difficile le retour aux études. Son été n’avait pas été le meilleur et le retour des classes avait un peu emmerdée Lola, elle qui avait l’impression de ne pas avoir profité pleinement du beau temps que Londres offrait. Mais elle s’était faite une promesse : rien n’allait venir la déranger. Les distractions n’étaient pas la bienvenue en ce début d’année. Lola désirait se concentrer que sur ses études et son emploi au théâtre. Le reste lui semblait obsolète, ça n’avait pas sa place. Lola comptait s’en tenir à cette promesse de ne pas se laisser distraire par quoique ce soit et ce, même si en ce moment, elle repensait à sa confession de l’autre soir. Cette fameuse confession faite à Alexander. Celle qu’elle avait dit en pleine nuit avant de s’endormir. Elle était incertaine s’il l’avait entendu et au fond, Lola espérait que ce ne soit pas le cas. De sa part, rien n’avait franchi le seuil de ses lèvres. Pas un mot ni même une remarque. Non, elle n’avait pas oublié, elle y pensait encore souvent, trop souvent. Mais c’était arrivé. Naturellement. Les mots s’étaient échappés en pleine nuit tandis que son cerveau abandonnait les armes pour accueillir Morphée. Le lendemain, elle avait été certaine que les mots avaient prononcés dans un rêve puis avec les minutes, Lola en avait conclu que non. Que ça avait été dit. À voix haute. Ou plutôt dans un murmure parce qu’ils ignoraient s’ils étaient seuls ou si Levi était présent à l’appartement. Et si Alexander avait entendu ses mots, il n’en avait pas plus parlé. Comme si d’un accord commun muet, ils s’étaient dit que ça ne valait pas la peine d’en parler. Et si ça avait été le cas, Lola aurait probablement blâmé l’alcool même si elle avait à peine bu sa bière. Dans ses pensées, Lola réalisait, en retard, que le cours était terminé et que tous les autres étudiants étaient déjà partis. Il ne restait qu’elle dans cette grande salle. Même le professeur n’avait pas attendu que tous ses élèves soient partis. Il était simplement parti. Dans des mouvements lents, Lola ramassait ses affaires et quittait d’un pas lent en se frayant un chemin parmi tous les étudiants, impatients de retourner à leur maison. Lola lisait sur la plupart de leurs visages qu’ils préféraient être ailleurs qu’ici. Qu’ils étaient aussi emmerdés qu’elle. La seule différence était que contrairement à eux, Lola ne comptait pas se rendre dans un pub pour boire et oublier que les vacances étaient terminées. Lola comptait rentrer chez elle même si, au fond, l’envie n’était pas présente. Avait-elle envie de s’enfermer entre quatre murs ? Non. Avait-elle envie de faire la conversation avec Levi ? Non. Leur dernière conversation s’était mal terminée et depuis ce temps-là, Lola préférait éviter son frère jumeau. Elle n’avait rien fait de mal et il lui avait donné cette impression et ça, Lola n’avait pas apprécié. Alors, elle attendait des excuses de sa part. Des excuses qui ne viendraient jamais, Lola en avait conscience, mais elle espérait. Elle espérait que Levi fasse le premier pas. Que ce ne soit pas elle, comme à toutes les fois. Droit devant elle, Lola apercevait la silhouette d’Alexander, assis sur un banc. Il semblait seul et elle voulait qu’il soit seul. « Viens avec moi. » Elle ne le suppliait pas, mais d’une certaine manière, oui. À sa manière, Lola lui demandait de la suivre n’importe où aveuglement sans lui demander son avis. Sans lui demander s’il voulait bien venir avec elle n’importe où. Lola accompagnait sa demande – ou plutôt son ordre – en tendant la main. Elle lui demandait de la suivre et de lui faire confiance.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 592
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana
() message posté Sam 16 Sep - 11:26 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ C’est un regard noir qui pourrait le transpercer que lui lance la brune devant lui, quand elle reçoit son stylo dans le dos pour la troisième fois. Peut-être devrait-il penser à arrêter. Il se le dit à chaque fois que son stylo glisse de ses doigts, mais c’est plus fort que lui. Un peu comme un tic, ou peut-être juste une façon de s’occuper. Il recommence, inlassablement à faire tourner son stylo entre ses doigts, tout en écoutant d’une oreille ce que raconte le prof tout en bas de l’amphi. Son ordinateur est en veille depuis un moment, et les notes qu’il a prises s’arrêtent rapidement. Mais ça n’a rien d’inhabituel, même pour le début des cours. Alex ne prend même pas la peine de prendre de bonnes résolutions, puisqu’il sait pertinemment qu’il ne les tiendra pas. Comme chaque année, ce seront surtout les cours de Lola qui lui serviront, et le pire, c’est qu’il réussira sans doute encore, même sans y croire. Même sans forcément le vouloir.
Alors que le cours se termine, son regard se pose sur Lola, une dizaine de rangs plus bas que lui. Elle n’a pas encore bougé et, alors qu’Alex rassemble ses affaires, il se demande s’il devrait l’attendre ou non. A une époque, la question ne se serait même pas posée, puisqu’il se serait assis à côté d’elle, et aurait passé les deux heures à la distraire régulièrement, avant qu’ils ne rentrent ensemble, jusqu’à leur appartement. Mais il sait que cette époque est révolue. C’est pour cela qu’il s’était assis au fond, quand il était entré une minute avant le début du cours, et qu’il s’était contenté de l’observer de loin. Certes, les choses vont mieux entre eux depuis qu’Elay ne fait plus partie du tableau – même si finalement, Alex ne l’a jamais rencontré – mais ce n’est pas parfait pour autant. Et à chaque fois qu’ils passent du temps ensemble, Alexander repense aux mots prononcés par Lola, l’autre soir dans sa chambre, juste avant qu’elle ne s’endorme. Parler d’amour, même au passé, même au conditionnel, forcément que ça lui fait peur. Que ça lui fait se poser une multitude de questions. Des questions auxquelles il n’est pas certain de vouloir entendre les réponses. Alors il n’avait pas abordé le sujet, faisant comme si de rien n’était. Comme si Lola n’avait pas fait cette confession. Comme s’il ne l’avait pas entendue. Ils sont à nouveau amis, et pourtant il reste toujours tant de non-dits entre eux. Mais c’est sans doute mieux ainsi. Pouvoir repartir à zéro, sans le passé pour venir les hanter. Même s’il est impossible de l’effacer complètement, peu importe combien Alex le souhaiterait. Le passé est toujours là, dans un coin, que cela concerne sa relation avec Lola ou sa vie en général. Mais c’est tellement plus simple de le mettre de côté, de regarder vers l’avant et non pas vers l’arrière. Quitte à refaire les mêmes bêtises, inlassablement.
Finalement, il s’assied sur un banc dans le hall, en attendant que Lola sorte de la salle, et sort son téléphone pour lancer une attaque avec son armée virtuelle. Il a à peine le temps de tout faire que déjà, la silhouette de Lola se dessine devant lui. « Viens avec moi. » Et elle lui tend la main. Ce n’est pas une question, mais il sait aussi qu’il n’est pas obligé d’accepter. Pour autant, la question ne se pose même pas. C’était elle qu’il attendait, il ne va pas la laisser partir seule maintenant. « Où est-ce qu’on va ? » Son portable est rapidement rangé dans la poche de sa veste, et il se lève en prenant la main de Lola. Il se fiche pas mal des regards qui peuvent se poser sur eux. Il n’en a jamais rien eu à faire. La seule personne qui ne doit pas voir ça, c’est Levi. Même si ça ne veut rien dire dans le cas présent. « Pourquoi t’as mis aussi longtemps à sortir ? T’as décidé de pousser le sérieux au point de rester plus longtemps que le prof cette année ? » Il ne peut s’empêcher de la taquiner un peu, alors qu’il passe son bras autour de ses épaules en sortant du bâtiment.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3857
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Mar 19 Sep - 3:08 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Il était seul et c’était tant mieux aux yeux de Lola. Elle n’avait pas l’envie de le déranger en pleine conversation ou même de se faire une place parmi des gens dont elle ignorait les prénoms ou même l’existence. Alors, lorsqu’elle l’avait vu, seul assis sur ce banc à jouer avec son armée virtuelle, Lola avait laissé échapper un soupir de soulagement. Elle était toujours plus heureuse de l’avoir à elle seule même s’ils étaient souvent que tous les deux. Il était de plus en plus rare de voir le trio ensemble. C’était soit Lola et Alexander ou Alexander et Levi. Que ce soit Lola ou Levi, l’une des deux personnes semblait s’exclure automatiquement. « Où est-ce qu’on va ? » C’était une bonne question. Une question à laquelle, Lola ne possédait pas une réponse. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’elle n’avait pas envie de retourner à l’appartement immédiatement. Elle voulait profiter des derniers jours de l’été avant que sa vie soit partagée entre les études et le boulot. D’une certaine manière, Lola n’avait pas envie d’être seule. Lola désirait être accompagné. Elle voulait avoir la présence d’Alexander auprès d’elle parce que ce n’était pas étrange entre eux. « Je ne sais pas. Partout et nulle part à la fois ? » Répondait Lola, très évasive. Qu’est-ce qu’elle pouvait lui répondre d’autre ? Rien. Puis, Alexander comprendrait comme les longs silences ne les dérangeaient pas puisqu’ils avaient dépassé ce stade de leur amitié. Lola se mettait en marche après avoir senti la main de Levi se glisser dans la sienne. Ça semblait tellement anodin comme geste. Presque naturel entre eux. À leurs yeux, c’était naturel. Presque trop naturel. Comme si ça devait être ainsi entre eux. Peut-être pas aux yeux des autres, mais est-ce qu’ils en avaient quelque chose à faire? Non. Le seul regard qui importait aux yeux d’Alexander et Lola était celui de Levi parce que tous les deux n’avaient pas envie de s’expliquer auprès de Levi. Ça serait trop compliqué. Ils devraient expliquer depuis le départ puisqu’il était impossible que ce petit geste soit nouveau. Ils devraient lui dire qu’ils avaient dépassés la ligne plus d’une fois, qu’ils lui avaient menti pendant des mois. Non, Lola n’avait pas envie de tout expliquer à son jumeau. Elle n’avait pas envie qu’il soit furieux contre elle ou qu’il cesse de lui parler. Ça devait être la même chose pour Alexander. « Pourquoi t’as mis aussi longtemps à sortir ? T’as décidé de pousser le sérieux au point de rester plus longtemps que le prof cette année ? » Alors, il avait remarqué. Lola ne pensait pas qu’il l’observait ou même se préoccupait d’elle depuis qu’ils s’étaient éloignés. Elle avait constaté qu’il s’asseyait loin d’elle, Lola l’avait vu entrer dans la classe avant que les aiguilles affichent l’heure de début et qu’il ne s’était pas assis près d’elle. Pourtant, Lola avait réservé la place près d’elle pour lui, mais il avait décidé de s’asseoir ailleurs. Plus loin pour x raisons. « Je n’ai pas fait exprès. J’étais dans mes pensées et j’ai manqué la fin du cours. » Ce qui était vrai. Elle avait manqué la fin du cours à cause de ce qui avait été dit l’autre soir. Tandis que le bras d’Alexander se pose sur ses épaules, ils délaissent le bâtiment derrière eux et les bras de Lola se croisent. « J’ai envie d’aller à Hampstead pour la vue. » Pour commencer, c’était le premier lieu auquel Lola avait pensé. Le seul aussi. « Pourquoi tu t’es assis ailleurs ? C’est quoi ce non-respect des règles ? Le cours était ennuyant sans que tu me déranges à toutes les cinq secondes. » Les mots étaient prononcés sur un ton taquin. Lola désirait savoir par curiosité et aussi le confronter à ce sujet-là. D’une certaine manière, elle faisait tout pour que les choses redeviennent comme avant et chaque fois qu’elle avait l’impression de faire un pas en avant, Alexander reculait de cinq pas.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 592
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana
() message posté Mer 20 Sep - 19:36 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ « Je ne sais pas. Partout et nulle part à la fois ? » Alex n’a pas besoin d’en savoir plus pour vouloir suivre Lola. A moins qu’elle souhaite l’emmener réviser, il n’y a pas grand-chose qu’il refuserait. Maintenant que les choses vont mieux, Alexander a hâte que tout redevienne normal entre eux. Sans aucune gêne. Qu’ils puissent passer de bons moments ensemble sans se poser de questions. Sans se demander ce que chaque petit geste peut signifier. Bien sûr, certains mots tournent dans la tête d’Alex, sans qu’il parvienne à les en empêcher, mais il peut faire abstraction. Il peut réussir à se convaincre que ça ne voulait rien dire. Que Lola pensait être amoureuse de lui, pas qu’elle l’était. C’était impossible de toute façon. Nul besoin d’en reparler. Cette information finira bien par s’effacer de la mémoire d’Alex.
« Je n’ai pas fait exprès. J’étais dans mes pensées et j’ai manqué la fin du cours. » Il tourne la tête vers elle, un peu surpris. Ce n’est pas son genre. « Comment ça ? Tu ne suivais pas le cours ? Comment je vais faire pour compléter mes notes moi ? » Remarque complètement hypocrite de sa part, mais Lola en est parfaitement consciente. Depuis qu’ils se connaissent, il dépend de ses notes pour les cours, et ils travaillent ensemble. Alex n’a jamais été studieux, tout comme Lola l’est parfois trop. Même aujourd’hui, elle a sans aucun doute pris beaucoup plus de notes que lui, malgré son inattention à la fin du cours. Il se demande ce qui lui est arrivé, ce n’est pas son genre. Peut-être que le rythme de la rentrée n’est pas facile à reprendre, même pour Lola. « J’ai envie d’aller à Hampstead pour la vue. » A nouveau, Alex hoche la tête. Honnêtement, il accompagnerait Lola n’importe où. Cela, il l’a réalisé il y a bien longtemps. « Il y a un bus qui y va directement, non ? » Autant dire que ce n’est pas le genre de choses que sait Alex en général, mais il habitait dans le coin à son arrivée à Londres. Du regard, il cherche un arrêt de bus, non sans arrêter d’avancer. Ils ont tout le temps du monde. Le soleil brille encore haut dans le ciel, et la soirée ne fait que commencer.
« Pourquoi tu t’es assis ailleurs ? C’est quoi ce non-respect des règles ? Le cours était ennuyant sans que tu me déranges à toutes les cinq secondes. » Alex espérait qu’elle n’aurait pas remarqué, ou ne s’en serait pas formalisée. Malgré son envie que tout soit comme avant, il sait que ça n’est pas possible. Pas exactement du moins. « Lola Barnett qui trouve un cours ennuyant ? Qui êtes-vous et qu’avez fait de Lola ?! » Décidemment, elle n’est pas comme d’habitude. Mais en même temps, cela fait des années qu’Alex l’embête pendant les cours. Ça s’était arrêté pendant le second semestre, quand ils s’étaient éloignés l’un de l’autre, mais peut-être est-il temps de reprendre cette habitude. « J’voulais pas déranger tout le monde, c’est tout. Demain, je viendrais à côté de toi, promis. » Comment pourrait-il faire autrement ? Malgré les questions dans sa tête, Alex veut que tout s’arrange et pour cela, il est conscient qu’il doit faire comme si de rien n’était. Et puis, avec le temps, il n’aura plus de questions à se poser. « Sinon, tu peux aussi m’attendre pour partir le matin. » Sauf qu’Alex est presque toujours en retard, et que Lola déteste ça.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3857
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Jeu 21 Sep - 5:21 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Cette confiance aveugle qu’il avait en elle faisait plaisir à Lola. Au moins, elle pouvait compter sur lui. Lola pouvait compter sur le fait qu’Alexander lui ferait toujours confiance, peu importe où ils en étaient dans leur relation. Même s’il ne l’admettait pas verbalement, Lola savait qu’Alexander la suivrait un peu partout. Tout comme elle le ferait pour lui. Pour toujours. En tout cas, pour Lola, c’était pour toujours. « Comment ça ? Tu ne suivais pas le cours ? Comment je vais faire pour compléter mes notes moi ? » Les voilà les questions qui font lever les yeux au ciel de Lola. Contrairement à Alexander, Lola ne semblait pas se préoccuper du fait qu’il lui manquait des notes de ses cours parce qu’elle avait d’autres moyens pour se procurer les informations manquantes. Celles pour compléter les notes manquées par son manque d’attention. « Ne t’inquiète surtout pas, tu les auras les notes Alexander. » Répondait Lola d’un ton moqueur. Alexander semblait dépendre de ses notes pour réussir les cours de droit et ce, même s’il n’aimait pas cela. Alexander n’était pas comme Lola, le droit ne l’intéressait pas. « Il y a un bus qui y va directement, non ? » Lola savait Alexander paresseux, mais elle s’attendait à ce qu’il soit prêt à faire la marche. Quoique le bus n’était pas une bonne idée, Lola avait envie de prendre son temps pour se rendre jusqu’à l’endroit. Elle ne voulait pas se dépêcher parce qu’ils avaient la soirée devant eux. « Peut-être. Mais on peut toujours marcher, Alexander. » Lola l’appelait par son prénom complet sachant pertinemment qu’il n’aimait pas cela. Sauf que Lola avait l’impression que ça faisait en sorte que son point soit mieux entendu. Qu’il fasse plus effet pour le coup même si ce n’était pas tellement nécessaire. Dans sa tête, Lola comptait les secondes que ça prendrait pour qu’il lui lance un regard noir. Encore quelques secondes et le regard allait arriver. « Lola Barnett qui trouve un cours ennuyant ? Qui êtes-vous et qu’avez-vous fait de Lola ?! » Elle-même, elle était surprise. C’était la première fois qu’un cours l’ennuyait, mais habituellement Alexander était assis près d’elle, à la divertir. Ou même à s’assurer qu’elle ne tombe pas dans la lune. Bon, ce n’était pas quelque chose qui arrivait fréquemment auparavant, mais maintenant les choses étaient différentes. Bien des choses étaient arrivés ce qui faisait que Lola tombait dans la lune parce qu’elle était incapable de s’empêcher de penser à ça ou encore ça. « J’voulais pas déranger tout le monde, c’est tout. Demain, je viendrais à côté de toi, promis. » Même s’il lui promettait, Lola ne voulait pas s’accrocher à cette idée où Alexander viendrait s’asseoir près d’elle. Non, Lola allait le croire lorsqu’elle le verrait installer ses fesses près des siennes. Elle allait uniquement croire à la possibilité que ce soit la réalité lorsqu’il allait lui faire des dessins dans les manuels de droit, lorsqu’il lui poserait des questions ridicules ou encore lorsqu’il allait l’embêter aux cinq secondes pour un truc stupide. Pour maintenant, Lola ne voulait pas s’accrocher à cette idée parce que si elle se révélait être fausse, Lola n’avait pas envie de tomber de trop haut. Dans le passé, ils avaient dû déranger bien des gens autour d’eux avec leurs rires ou même leurs discussions à voix basses. « Sinon, tu peux aussi m’attendre pour partir le matin. » C’était une possibilité. Une possibilité que Lola n’avait pas envie d’envisager. Si dans la vie courante, Lola arrivait toujours en retard peu importe où elle se rendait, elle faisait des efforts pour être à l’heure aux cours parce qu’elle ne supportait pas l’idée d’être en retard et de déranger un cours pour s’installer à un des bancs. Puis, son plan était de réussir et pas d’échouer. « Est-ce que tu sais à quel point, c’est long t’attendre ? Tu prends plus de temps que moi lorsque je dois me préparer pour sortir. » Dans les clichés, la femme était toujours plus longue à se préparer que l’homme. Dans cette situation, c’était tout le contraire. « J’ai envie d’une glace. » Par malchance, son regard s’était déposé sur un marchand de glaces et la température permettait de manger une glace. Il fallait simplement la manger vite avant qu’elle soit fondue complètement. De sa main, elle tirait Alexander avec elle afin de commander une glace à la vanille. « Tu as parlé à Levi dernièrement ? » Lola prenait des nouvelles de son jumeau en posant la question à Alexander parce que tous les deux ne se parlaient plus autant qu’avant. Si ce n’était pas Alexander, c’était Levi.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 592
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana
() message posté Dim 24 Sep - 10:17 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ « Ouf, tu m’en vois soulagé. Je ne voudrais pas que tu te sentes coupable si je ratais mon année. » Le pire, c’est que ça pourrait finir par arriver. Peut-être qu’à ce moment-là, il prendrait le temps de réfléchir à ce qu’il souhaite réellement faire de sa vie, mais pour l’instant, ce n’est toujours pas au programme. Même si les cours sont parfois assommants et le travail derrière un peu trop lourd, Alex aime la vie d’étudiant. En plus, Lola est avec lui pendant les cours, alors pourquoi changer ? Récupérer ses cours n’est pas le premier argument, c’est plutôt le temps qu’il peut passer avec elle qui fait pencher la balance. Comme aujourd’hui, même si ce n’est pas pendant le cours qu’il était avec elle. Mais aller n’importe où avec elle pour finir la journée, ça lui convient parfaitement.
« Peut-être. Mais on peut toujours marcher, Alexander. » C’est vrai qu’ils peuvent toujours faire ça. Après tout, rien ne presse. Alex n’a pas vraiment ce réflexe-là, préférant faire les trajets rapidement, mais s’il peut discuter avec Lola, il ne verra sans doute pas le temps passer. « Pas bête. » En plus, il fait beau, il est en bonne compagnie, que pourrait-il demander de plus ? Peut-être que tous les problèmes sous-jacents entre eux soient effacés – à défaut d’être résolus. Mais ça viendra. Il faut juste que les choses redeviennent normales, et tout ce qui s’est passé ces derniers mois sera oublié. Même si Alexander ne sait pas exactement de quoi la suite sera faite, il sait qu’il acceptera à peu près tout tant qu’il peut avoir Lola auprès de lui. A part un nouveau petit ami. Un, ça avait suffi. Et il n’a pas vraiment envie d’y repenser. « Est-ce que tu sais à quel point, c’est long t’attendre ? Tu prends plus de temps que moi lorsque je dois me préparer pour sortir. » Certes, Lola a raison mais ils pourraient quand même aller à la fac ensemble. Peut-être même que Lola arriverait à avoir une bonne influence sur Alex, ou à crier assez fort pour qu’il se dépêche. Enfin pendant leurs premières années, ça n’avait pas vraiment fonctionné. « Eh, la perfection, ça se travaille ! » Un peu de narcissisme, ça fait toujours plaisir. Et puis ça lui sert d’excuse pour rester longtemps dans la salle de bain. En général, c’est qu’il passe trop de temps sous la douche, se perdant dans ses pensées. Pas sa faute donc.
« J’ai envie d’une glace. » Alex suit le regard de Lola, jusqu’à une petite boutique de glaces. Après tout, l’été n’est pas encore terminé, il fait beau, autant en profiter. « On s’installe en terrasse ? » Demande-t-il alors que la personne devant eux commande. Ça sera plus confortable pour manger, et ils pourront reprendre leur promenade après. Lola prend une glace à la vanille, et Alex à la framboise. « Tu as parlé à Levi dernièrement ? » Il est un peu surpris de cette question. Il est rare qu’ils parlent de Levi quand ils sont tous les deux. Tout comme Alex ne parle pas vraiment de Lola à Levi. Au final, leur trio n’en est plus tellement un. Plutôt différents duos qui s’entremêlent. « Hum hum, on a regardé un match de foot l’autre soir. » Dit-il, tout en prenant une première cuiller de sa glace. « Tu savais qu’il avait une copine maintenant ? C’est qu’il grandit le petit Levi. » Même si le frère jumeau de Lola est le seul à ne plus être étudiant, ça n’empêche pas Alex de toujours se moquer de lui concernant leur année de différence. « Pourquoi ? Vous vous parlez plus ? » Comme ils passent rarement du temps tous les trois ensemble, ça ne surprendrait pas Alex de ne pas être au courant.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3857
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Jeu 28 Sep - 21:53 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ « Ouf, tu m’en vois soulagé. Je ne voudrais pas que tu te sentes coupable si je ratais mon année. » Lola, elle avait pris la décision d’ignorer les propres d’Alexander en levant les yeux au ciel et soupirant. Si Alexander n’arrivait pas à passer son année, Lola n’allait certainement pas se sentir responsable. Loin de là. Ce serait entièrement de la faute à Alexander et la sienne seulement. Ce qui allait peut-être faire réfléchir Alexander parce que Lola voyait bien que le droit n’était pas un domaine qui lui plaisait. Il avait d’autres rêves en tête, il ne se voyait pas avocat. Ce n’était pas comme Lola qui, elle, voulait à tout prix réaliser son rêve d’être avocate. Alexander était destiné à faire autre chose et il semblait qu’Alexander avait de la difficulté à le comprendre. « Pas bête. » Est-ce qu’ils étaient pressés ? Pas du tout. Enfin, à ses yeux, ils avaient tout le temps du monde. Ça importait peu s’ils avaient un cours très tôt le lendemain. Lola désirait que ce soit Alexander et elle. Pour faire changement parce que ces derniers temps, ce n’était qu’eux. Levi semblait être absent. « Eh, la perfection, ça se travaille ! » Encore une fois, Lola levait les yeux au ciel. « Eh bien continue de travailler sur ta perfection et continue d’arriver en retard. » Parce que malgré tout l’amour qu’elle lui portait, il était hors de question pour Lola d’être en retard aux cours. Elle-même ne l’était pas alors pourquoi devrait-elle l’attendre ? « On s’installe en terrasse ? » Lola répondait en hochant la tête. « Hum hum, on a regardé un match de foot l’autre soir. » Au moins, eux, ils se parlaient toujours. Ce n’était pas comme Lola et son propre frère qui ne s’adressaient plus la parole depuis un bon moment maintenant. Depuis leur dernière rencontre au café de leur quartier. « Tu savais qu’il avait une copine maintenant ? C’est qu’il grandit le petit Levi. » En cinq secondes, ses sourcils se froncèrent avant qu’ils soient haussés très haut sur son front. Puis, elle manquait de s’étouffer avec la bouchée de crème glacée. Quelque chose n’avait pas passé lorsqu’était venu le temps de l’avaler. Puis les cinq secondes d’après, elle se faisait la remarque qu’en fait, il n’était pas si petit. Lola était la plus jeune des deux ou même des trois lorsque Alexander était avec eux. « Une copine ? Il a une copine ? Depuis combien de temps ? » Lola se sentait trahie par son propre frère en sachant pertinemment qu’elle n’avait pas été mieux. Pendant combien de temps est-ce qu’elle avait caché sa relation avec Elay ? Trop longtemps. C’était probablement un moyen de Levi pour prendre sa vengeance. Lola n’en savait rien, mais elle aurait aimé qu’il ne fasse pas pareil qu’elle. Lola aurait aimé qu’il lui dise. Qu’il soit franc avec elle. Pour justement compenser son manque de franchise envers lui. « Pourquoi ? Vous vous parlez plus ? » Lola balayait la question d’Alexander d’un geste de main. « Je n’ai pas envie d’en parler. » Par principe que Lola n’avait pas envie de s’étendre sur les raisons. Un jour, elle allait lui en parler, pas aujourd’hui. « Je veux goûter. Je sais plus ce que ça goûte la crème à la framboise. » Lola accompagnait les mots d’un regard à la chat potté de Shrek en sachant que même sans lui, Alexander allait laisser Lola goûter cette crème glacée même si, au fond, elle lui mentait. Lola se souvenait très bien le goût de cette sorte. « On y va ? » Demandait-elle en se tapant les cuisses de ses deux mains pour l’encourager avant de se lever du banc, prête à reprendre la route.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 592
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana
() message posté Dim 1 Oct - 17:16 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ « Eh bien continue de travailler sur ta perfection et continue d’arriver en retard. » Voilà quelque chose qui ne risque pas de changer, peu importe le temps qui passe. Alex aime prendre son temps dans la salle de bain, c’est ainsi. A quoi bon se presser ? Jusqu’à maintenant, ses retards ne lui ont jamais porté préjudice. Peut-être que ça changera quand il aura un boulot, ou bien peut-être fera-t-il un effort pour être à l’heure. Tout dépend du boulot, surtout qu’il ne sait pas ce qu’il s’imagine faire plus tard. Etudiant, c’est pas mal pour l’instant. « Je ne voudrais pas décevoir le peuple quand même ! » Il trouve que le look ébouriffé à la sortie du lit lui va bien aussi, mais bon. Plaisanter ainsi avec Lola, ça lui fait plaisir. Ça lui donne l’impression que les choses redeviennent comme avant. Ou que ça serait possible en tout cas. Et ça, ça suffit à donner le sourire à Alex. D’autant qu’il a l’impression que Lola veut la même chose que lui. Ça fait longtemps qu’ils n’ont pas été sur la même longueur d’ondes. Il était temps de se retrouver l’un et l’autre.
« Une copine ? Il a une copine ? Depuis combien de temps ? » Visiblement, les jumeaux ne se parlent plus trop, et Alex ne le savait même pas. Il faut dire qu’ils sont rarement tous les trois en même temps à l’appartement ces temps-ci. Lui, n’y avait vu qu’une incompatibilité dans leurs emplois du temps, mais peut-être y avait-il autre chose. « J’sais pas exactement, cet été je crois. Je sais pas grand-chose non plus, juste qu’elle est rousse. J’savais pas que c’était son style, ça m’a surpris. » Pas vraiment important comme détail mais comme c’est à peu près tout ce qu’il sait, il insiste dessus. C’est étrange que Levi n’en ait pas parlé à Lola, mais après tout, Lola ne lui dit pas tout non plus. Elle ne lui a jamais parlé de ce qui s’était passé entre eux, pendant de longs mois. Enfin ça n’a rien à voir avec une petite amie secrète. Ils ont leur raison de taire certains détails à Levi. Alexander demande quand même à Lola plus d’informations, étonné qu’elle passe par lui pour avoir des nouvelles de son frère jumeau. « Je n’ai pas envie d’en parler. » Et il connaît assez Lola pour savoir qu’il ne faut pas insister. Si elle a envie de lui en parler, elle le fera, mais il ne pourra pas la forcer. En plus, ça risquerait de gâcher cette belle soirée qui s’annonce, ce qui serait dommage. Et puis elle change rapidement de sujet, signe qu’elle ne veut vraiment pas s’éterniser sur le sujet de Levi. « Je veux goûter. Je sais plus ce que ça goûte la crème à la framboise. » Et elle lui offre un regard presque larmoyant. « Tu pourrais au moins faire l’effort de trouver une excuse plausible. » Râle-t-il tout en poussant un peu son pot en direction de Lola, l’autorisant par ce geste à se servir. Même s’il voulait refuser, elle insisterait tellement qu’il finirait par ne plus avoir le choix.
« On y va ? » Leurs glaces terminées, Alex pose sa cuillère sur la table, et se lève, suivant à nouveau Lola, sans attendre d’autre condition. Sans avoir besoin de rien d’autre. Au lieu de prendre la main de Lola dans la sienne, il passe plutôt son bras autour de ses épaules. Etre proche d’elle, ça passe aussi par le côté physique. Pouvoir la toucher sans s’interroger sur chaque geste, sur l’interprétation à en faire. « T’as remarqué que la perruque de monsieur Paulson tient de moins en moins ? » D’habitude, le silence ne le dérange pas avec Lola, mais cette fois, il ressent le besoin de le briser, pour ne rien raconter d’intéressant pourtant. Simplement un commentaire moqueur, comme Alex en a l’habitude. Alors qu’ils tournent dans une rue, Alex ralentit sans bien s’en rendre compte. Il la connaît cette rue, trop bien. Il la parcourt presque tous les samedis matins depuis un an. Son regard se pose sur le bâtiment, celui où habite sa mère. Et sa prise sur l’épaule de Lola se resserre doucement, alors qu’il sent la nervosité l’envahir. Et, comme si sa mère allait apparaître à l’une des fenêtres, il scrute le bâtiment, oubliant presque la présence de Lola à ses côtés. Peu importe le temps qui passe, penser à sa mère, à son frère et à tout ce que ça implique le déstabilise toujours.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3857
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Jeu 5 Oct - 19:34 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Lola, elle avait l’impression qu’Alexander aimait bien se prendre pour le nombril du monde. Il avait une réponse pour absolument toutes les réponses qu’elle lui disait concernant son amour de soi-même. « Je ne voudrais pas décevoir le peuple quand même ! » Juste ces quelques mots étaient la preuve qu’Alexander s’aimait. En tout cas, aux oreilles des autres, c’était de cette manière que ça sonnait. Pourtant, Lola savait, elle savait que ce n’était qu’une carapace pour dissimuler le véritable problème : le droit n’était pas le chemin pour Alexander sauf qu’il était trop aveugle pour se l’admettre. Certaines fois, elle aimerait lui ouvrir les yeux et le guider sur le bon chemin, mais il était tellement têtu que Lola savait que ça ne servirait rien. Que ce serait comme se frappé la tête contre un mur à plusieurs reprises. « J’sais pas exactement, cet été je crois. Je sais pas grand-chose non plus, juste qu’elle est rousse. J’savais pas que c’était son style, ça m’a surpris. » Lola n’était pas surprise. En fait, oui, elle était surprise parce qu’elle ne connaissait pas vraiment les goûts de son propre frère jumeau. Blonde, brune ou rousse, Lola se disait que Levi les aimait toutes tant que c’était une femme. Mais même en se faisant cette pensée, Lola avait du mal à croire que Levi lui aurait caché un truc de ce genre-là. Elle aurait pensé qu’il était plus intelligent que lui, qu’il n’allait pas faire comme elle et Lola n’allait pas se gêner pour lui poser des questions dès l’instant où ses yeux allaient se poser sur lui. Ils n’étaient pas supposés se cacher des choses, Levi était supposé être mieux qu’elle. Il était supposé ne pas se mettre au même niveau que Lola. « Il ne t’a pas dit son prénom ni rien ? » Lola avait de la difficulté à croire que c’était une possibilité. Ils étaient meilleurs amis alors ils se racontaient tout. Alors, le fait que Levi ne lui avait pas dit plus d’informations était juste impossible à ses yeux. Il devait bien en savoir plus et Lola se disait que Levi lui avait demandé de ne pas lui dire toutes les informations. « Tu pourrais au moins faire l’effort de trouver une excuse plausible. » Sa cuillère allait s’enfoncer dans la crème glacée pour en ressortir quelques secondes plus tard et se retrouver dans la bouche de Lola la seconde d’après. « Mais c’était une excuse plausible. Je ne me souviens plus ce que ça goûte et je sais maintenant la raison. » Répondait-elle la bouche pleine de crème glacée. Elle n’avait pas honte en compagnie d’Alexander tandis qu’ils se levaient du banc pour reprendre leur chemin après que Lola ait posée la question. Comme par habitude, le bras d’Alexander venait entourer les épaules de Lola alors que ses mains se trouvaient dans les poches de son manteau. « T’as remarqué que la perruque de monsieur Paulson tient de moins en moins ? » La voix d’Alexander venait de monter dans les airs, brisant le silence qui régnait entre eux. Comme si ce silence lui était impossible alors qu’auparavant, ils en avaient l’habitude. « Non parce que j’écoute en classe moi et que je ne perds pas mon temps à regarder les petits détails. » Répondait Lola en se moquant de comment Alexander passait son temps dans les cours. Ce n’était pas un reproche et c’était aussi un mensonge de sa part parce qu’elle-même avait constaté ça. « Le pauvre devrait accepter sa calvitie. Le temps des perruques est révolu depuis les années 80. » Elle parlait tout en constatant que la prise d’Alexander commençait à se resserrer sur son épaule. Ce qui n’était pas normal. Alors, elle tournait la tête en direction d’Alexander qui regardait cette maison. Comme s’il venait d’y apercevoir un fantôme. Les sourcils froncés, Lola s’arrêtait en plein milieu de leur marche pour se placer devant lui. « Qu’est-ce qu’il y a Alex? » Il était blanc comme un drap et c’était très étrange.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 592
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana
() message posté Sam 14 Oct - 12:05 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ Parler de la vie personnelle de Levi avec Lola, ça a quelque chose de perturbant. Ce n’est pas le rôle d’Alex que de faire la liaison entre les deux jumeaux. D’ailleurs, il ne savait même pas qu’il en avait besoin, et voudrait bien en savoir plus. Mais Lola n’a pas l’air de vouloir aborder le sujet, même si apprendre plus de choses sur la copine de son frère semble l’intéresser. Dommage qu’Alex n’ait pas plus d’informations que ça. Ce n’est pas son genre de demander une tonne de détails. « Il ne t’a pas dit son prénom ni rien ? » Il fait mine de réfléchir un instant, la cuillère de glace dans la bouche. « Si, mais j’hésite. J’sais que c’était le nom d’une saison donc… Summer ou Autumn je crois. » Pour certaines informations, il lui faut un peu plus de temps pour les retenir. Au moins, il a réduit les possibilités à deux prénoms, ça aurait pu être pire. Et puis de toute façon, il n’est pas très à l’aise à l’idée de discuter de tout ça avec Lola. Si Levi voulait lui en parler, il l’aurait fait, et ce n’est pas à Alex d’aller cafarder.
Une fois leurs glaces finies, les deux amis reprennent leur chemin. Finalement, la destination importe peu, Lola a eu raison de refuser de prendre le bus. Se promener ainsi, côte à côte dans la rue, c’est bien aussi. Même si Alex se sent obligé de rompre le silence par un commérage pas forcément nécessaire. D’habitude, le silence ne le dérange pas, pas avec Lola du moins. Mais les choses ont changées, et les habitudes ne sont pas encore toutes revenues. Il leur faut s’adapter, après ces longs mois où tout avait été différent. « Non parce que j’écoute en classe moi et que je ne perds pas mon temps à regarder les petits détails. » Il secoue la tête, feignant l’agacement. « Gna gna gna. » Grogne-t-il, très puérilement. Comparé à Alexander, Lola est toujours trop sérieuse et le sera toujours. Comparé à pas mal de monde d’ailleurs. Bien sûr, elle n’est pas la seule à suivre studieusement les cours et, avec les années qui passent, c’est de plus en plus Alex qui fait figure d’exception à la fac. « Le pauvre devrait accepter sa calvitie. Le temps des perruques est révolu depuis les années 80. » Bon Alex ne sait pas comment il réagira s’il venait à devenir chauve un jour mais en tout cas, il ne gérera jamais ça avec une perruque immonde. Alors qu’il s’apprêtait à répondre, les pensées d’Alexander sont perturbées par un bâtiment qu’il reconnaît forcément. Il n’avait pas réalisé qu’ils arrivaient dans cette rue et, inconsciemment, il ralentit nettement. A chaque fois qu’il arrive ici, il ne peut s’empêcher d’être nerveux. Très nerveux. Pourtant, cette fois, il n’est pas là pour voir sa mère, ce n’est que le hasard qui le fait passer par ici. Pas de raison de stresser donc. « Qu’est-ce qu’il y a Alex? » Il tourne la tête vers Lola, tiré de ses pensées. Forcément, elle remarque qu’il n’est pas à l’aise. Ou peut-être a-t-il laisse paraître quelques signes. « Hum ? Non, rien… rien. » Il secoue la tête pour retrouver ses esprits, bien conscient que cette explication ne suffira pas à Lola. « Je connais quelqu’un qui habite là, c’est tout. » Ce qui n’explique nullement sa réaction, mais il n’aime pas parler de tout ça. Alors il reprend sa marche, souhaitant remettre tout ça derrière lui. Et retrouver la légèreté de cette fin d’après-midi avec Lola.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
young child of the wild ones (w/lolex).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Hampstead
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» alignement wild du minnesota saison 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-