Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #28 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 28ième version pour fêter les 4 ans du forum, dont vous pouvez découvrir toutes les nouveautés par ici.
Underbelly Festival Southbank.
L'Underbelly Festival est arrivé en ville, rendez-vous par ici pour en savoir plus.
Guerre des groupes.
La guerre des groupes est déclarée ! Venez faire gagner votre équipe ! Plus d'infos.
Joyeux Anniversaire LC !
Le forum vient de souffler sa quatrième bougies. N'hésitez pas à lui laisser un petit mot d'amour, par ici.
Fiches dans le besoin.
Besoins de liens ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


young child of the wild ones (w/lolex).

she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.

avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 4707
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans, née le 7 mai 1995.
» Schizophrénie : rioja ibanez (feat. ana de armas) + nova ainsworth (feat. cindy kimberly).
() message posté Mer 18 Oct - 1:41 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ « Si, mais j’hésite. J’sais que c’était le nom d’une saison donc… Summer ou Autumn je crois. » Elle hésitait entre le prendre au sérieux ou rire. Rire de la possibilité que ce soit réel parce que ce n’était pas commun. Alors, Lola se faisait une note mentale de parler avec Levi dès qu’elle en aurait la chance puisqu’elle ne désirait pas positionner Alexander entre eux deux et leurs problèmes. Ce ne serait pas juste envers lui alors Lola avait pris la décision de ne plus poser la moindre question à ce sujet. À la place, elle irait poser ses questions à son frère jumeau même si elle risquait de mettre Alexander dans l’eau chaude puisqu’il était celui qui le lui avait annoncé. À lui et non à elle alors si elle connaissait assez bien son frère jumeau, il ne serait pas heureux d’apprendre que son meilleur ami avait ouvert la bouche quant à sa relation. « Gna gna gna. » Elle lui lançait un regard avant de rouler les yeux. Ce qu’il pouvait se comporter comme un enfant, parfois bien qu’elle ne fût pas mieux que lui. Puis, Lola en avait l’habitude. Ils avaient tous les deux l’habitude du comportement enfantin qu’ils pouvaient emprunter parfois. Alexander sur une base plus régulière que Lola puisqu’il fallait être honnête : Alexander était un peu enfantin que Lola. Pendant une bonne minute, ils ne se laissent pas déranger par le silence et ils continuent leur chemin puis quelque chose se produit. Quelque chose s’était produit avec Alexander, assez pour alarmer Lola. Sa prise n’était plus la même parce que Lola avait l’impression qu’il s’accrochait à elle comme si sa vie en dépendait. Évidemment, Lola allait poser des questions. Certes, la possibilité de ne pas poser la moindre question et attendre qu’il en parle était présente sauf que Lola connaissait suffisamment bien Alexander pour savoir que ça n’allait pas arriver de sitôt. Alors, elle prenait les devants en arrêtant de marcher pour se placer devant lui afin de pouvoir lui faire face. Lola désirait le regarder dans les yeux dans le simple but de voir si elle allait y détecter quelque chose qu’il n’oserait pas lui dire. « Hum ? Non, rien… Rien. » Sourcil arqué, Lola le regardait et constatait à quel point, il était mal à l’aise. « Je connais quelqu’un qui habite là, c’est tout. » Lola n’eut pas le temps de dire quoique ce soit ou même poser la moindre question qu’Alexander reprenait sa marche tandis qu’elle restait au même endroit deux secondes de plus que lui. Finalement, Lola rejoignit Alexander après une petite marche rapide. Il marchait trop vite pour le rythme de Lola comme s’il fuyait quelque chose. Non, en fait, il fuyait. À grandes enjambées même. Alexander fuyait cette maison où cette fameuse personne vivait. Cette personne qu’Alexander connaissait dont il ne désirait pas lui dire le moindre mot. « Alex, attends… » Sa main attrapait son poignet et elle le forçait à s’arrêter pour qu’elle puisse reprendre son souffle. C’était la première fois qu’elle devait lui courir après. « C’est qui cette personne ? Pourquoi est-ce qu’elle te met dans tous tes états ? Et pourquoi tu ne veux pas m’en parler ? » Lola présumait d’avance qu’il ne désirait pas lui en parler sinon elle saurait déjà pourquoi marcher dans ce quartier le mettait aussi mal à l’aise. Lola se préparait d’avance à se faire rejeter par Alexander qui lui dirait que tout allait bien alors que ce n’était pas du tout le cas. Tout ce qu’elle désirait, c’était qu’il se confie à elle comme elle, elle le faisait avec lui. Alexander savait tous les aspects de sa vie sauf une. Sinon, il savait tout. Le moindre détail, il était au courant. « J’aimerais vraiment qu’une fois dans ta vie, tu me parles de tes problèmes. Arrête de tout vouloir garder à l’intérieur en espérant que les choses iront bien. Un jour, tu vas exploser. » Ajoutait-elle en lâchant son poignet pour croiser les bras sous sa poitrine. Sans réellement s’en rendre compte, en prononçant ses mots, elle disait adieu à cette fin d’après-midi légère qu’ils étaient heureux d’avoir.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur

avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1280
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Mer 18 Oct - 17:34 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ Alex n’a jamais parlé de sa mère à Lola, jamais. La question ne s’est jamais posée, ou peut-être a-t-il volontairement choisi de ne pas l’aborder. C’est le genre de choses dont il ne parle pas, avec personne. Même entre son père et lui, il y a comme un accord tacite qui fait qu’ils évitent le sujet. C’était aussi pour cette raison qu’Alex avait choisi de partir avec lui quand l’occasion s’était présentée, pour cette possibilité de retrouver une vie à peu près normale. Alex avait volontairement enfouit tout ça, pour pouvoir tourner la page et avancer, tout comme son père l’avait fait. Et même si parfois, il entrevoit un regard triste sur le visage de son père, le sujet ne vient pas sur le tapis. Tous les deux, ils sont passés à autre chose, parce que revenir sans cesse dans le passé ne le change pas. Ça ne change rien.
Mais ce silence avait été perturbé, du côté d’Alex, avec l’arrivée de sa mère à Londres. Le passé était revenu le frapper de plein fouet, même s’il avait fait son possible pour contrôler ça. Pour contenir le passé aux visites hebdomadaires qu’il fait à sa mère. Mais malgré des samedis plus difficiles que d’autres, il n’en avait jamais parlé à Lola. Il ne lui avait pas dit quand ils s’étaient rencontrés, ni quand ils étaient devenus plus proches. Il ne lui avait pas dit quand il avait dû partir en quatrième vitesse pour retourner dans sa ville natale aider sa mère à l’hôpital. Il n’avait jamais rien dit, parce qu’Alex ne parle pas de ses problèmes. Parce qu’en parler, ça ne les efface pas, ça ne fait que les rendre plus réels. « Alex, attends… » Lola ne sait rien de tout ça, mais il ne lui est pas difficile de voir qu’Alex va mal, quand ils passent par hasard devant la maison de soins où se trouve sa mère. Même s’il refuse d’en parler, il reste toujours hanté par tout ça. Par son frère et par le souvenir qui reste toujours, particulièrement rattaché à sa mère. « C’est qui cette personne ? Pourquoi est-ce qu’elle te met dans tous tes états ? Et pourquoi tu ne veux pas m’en parler ? » Pourquoi le prend-t-elle si personnellement ? Ça n’a rien à voir avec elle. Alex ne veut parler de ça avec personne, et il se trouve que dans ce cas, elle ne fait pas exception. « J’aimerais vraiment qu’une fois dans ta vie, tu me parles de tes problèmes. Arrête de tout vouloir garder à l’intérieur en espérant que les choses iront bien. Un jour, tu vas exploser. » Et même si elle peut avoir raison, Alex déteste qu’elle soit aussi intrusive. Il déteste qu’elle le connaisse assez bien pour savoir qu’il cache quelque chose d’énorme. Et il s’en veut de ne pas avoir su cacher ce qu’il ressentait. De s’être laissé embarquer dans ses peurs d’enfants qui ressurgissent dès lors qu’il s’agit de sa mère. « Tu fais du droit Lola, t’es pas psy j’te rappelle. » Un moyen de défense comme un autre. Mais tout comme Lola le connaît, Alex connaît assez sa colocataire pour savoir qu’elle ne lâchera pas le morceau. Même s’il choisissait de partir sans rien lui dire, le sujet reviendrait sur le tapis, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle sache. « C’est ma mère qui habite ici, c’est une maison de soins et elle est là parce qu’elle a un Alzheimer précoce ! » Il lâche tout ça d’une traite, d’un ton sec, comme si ça demandait à sortir depuis longtemps. Et il déteste le regard que pose Lola sur lui après avoir entendu cela. « C’est bon, tu sais. T’es contente ou tu veux rentrer pour avoir la preuve ? » Et il l’agresse presque, en espérant que ça la dégoûte de poser plus de questions. Parce qu’il n’a pas envie de tout lui dire. Au-delà de son envie de n’en parler à personne, il ne veut pas que Lola sache. Il ne veut pas qu’elle le regarde différemment. Sa pitié, il n’en veut pas.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.

avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 4707
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans, née le 7 mai 1995.
» Schizophrénie : rioja ibanez (feat. ana de armas) + nova ainsworth (feat. cindy kimberly).
() message posté Jeu 19 Oct - 3:25 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Elle regrettait. À peine les mots prononcés, Lola désirait retourner deux minutes auparavant pour se taire et laisser la situation comme elle était. Les choses auraient été plus simples. Des non-dits seraient restés entre eux et cela aurait été pour le mieux. Pour Alexander. Pour Lola. Pour eux deux. Combien de fois est-ce qu’on lui avait dit de tourner sa langue sept fois avant de parler ? Trop souvent. Combien de fois est-ce qu’elle avait écouté les personnes lui disant ça ? Pratiquement jamais. En ce moment, Lola aurait dû tourner sa langue et ne pas poser des questions parce qu’elle voyait bien que ça ne plaisait pas à Alexander. Que si elle poussait trop, elle allait regretter. Comme elle regrettait en ce moment. « Tu fais du droit Lola, t’es pas psy j’te rappelle. » Une autre personne aurait peut-être été offusqué par cette remarque protectrice sauf Lola puisqu’elle savait qu’Alexander essayait simplement de se protéger des questions qu’elle lui posait. Lola ne lui en voulait pas comme, au fond, c’était de sa faute à elle. Lola l’admettait à elle-même, mais pas à Alexander. « Non, mais je devrais. Je donne de très bons conseils. » Répondait-elle d’une petite voix, certaine qu’il ne l’entendrait pas. « C’est ma mère qui habite ici, c’est une maison de soins et elle est là parce qu’elle a un Alzheimer précoce ! » Même si elle se retient de toutes ses forces, le regard de Lola s’adoucit et Lola le regardait avec une pointe de pitié. Ce qu’elle aurait dissimulé sauf que c’était plus fort qu’elle. « C’est bon, tu sais. T’es contente ou tu veux rentrer pour avoir la preuve ? » Après un sursaut, Lola reculait d’un pas. Réaction stupide. Mais le ton de voix qu’empruntait Alex faisait peur à Lola parce qu’elle n’en avait pas l’habitude. En fait, c’était la première fois qu’elle l’entendait lui parler sur un ton qui lui faisait peur. En même temps, elle l’avait peut-être cherché en poussant ses questions. En l’obligeant à lui parler. « Je suis désolée, okay ? Je suis désolée d’avoir insisté ou même de m’inquiéter pour toi. » Lâchait-elle d’un ton de voix trop élevé. Avec difficulté, elle avalait sa salive pour ensuite faire un pas vers l’avant afin de retrouver sa position initiale. Au milieu de la rue, le silence enveloppait Alexander et Lola. Elle ignorait absolument quoi lui répondre et elle était terrifiée à l’idée qu’il lui tourne les talons et qu’il s’éloigne. Lola voulait être là pour lui. Lorsque les phares d’une voiture apparurent au loin, Lola se rapprochait d’Alexander juste un peu, muette et laissant une distance entre eux. Pour une fois, elle tournait la langue sept fois. Pour une fois, elle ne poussait pas son interrogation plus loin. Finalement, Lola se rapprochait un peu plus de lui, glissa une main sur son bras et même s’il n’en voudrait pas, Lola le prit dans ses bras même si elle sentait la rejection arrivée. « Pardon, Alex. Je ne voulais pas te frustrer. » Soufflait-elle à son oreille alors que son étreinte se serrait légèrement. Sa manière de lui dire qu’elle était là, qu’elle serait toujours là même si, pour maintenant, Alexander n’avait probablement pas envie qu’elle soit là pour l’écouter parler de souvenirs douloureux. Ou même de ses problèmes récurrents. Se raclant la gorge, Lola se séparait de lui et reculait de quelques pas en remettant ses cheveux derrière son oreille. « Qu’est-ce que tu veux faire maintenant ? Tu veux que je te laisse seul parce que je suis une personne horrible qui force les gens à se confier et que tu n’as plus envie d’être en ma compagnie ? » Lola exagérait souvent lorsque l’occasion se présentait. « Je peux me rendre jusqu’à Hampstead toute seule. » Ajoutait-elle en enfonçant ses mains dans les poches de son veston.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur

avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1280
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Lun 30 Oct - 10:59 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ Alex en veut à Lola, mais sans savoir pourquoi. Peut-être parce qu’elle le connaît trop bien, et qu’elle a su voir ce qu’il fait de son mieux pour cacher au monde entier. Alex n’aime repenser au passé, considérant que ce qui importe, c’est le moment présent, sur lequel il peut encore avoir du contrôle, contrairement aux faits déjà définis par l’histoire. Alex n’aime pas penser au passé, mais il est contraint d’admettre que parfois, le passé est plus fort que sa volonté. Les souvenirs reviennent sans y être invités, et il déteste toujours ça. Mais même sur ces quelques moments, il préfère garder le contrôle. Être seul, ou quand il rend visite à sa mère. Aujourd’hui, sans même le réaliser, il a laissé le passé revenir lui rendre visite, alors que Lola était avec lui. Et c’est peut-être pour ça qu’il lui en veut aussi. Parce qu’au fond, il y a une certaine confiance tacite entre eux. Qui fait qu’Alex, même inconsciemment, a pu avoir un léger moment de faiblesse alors qu’elle était à ses côtés.
« Je suis désolée, okay ? Je suis désolée d’avoir insisté ou même de m’inquiéter pour toi. » Et il lui en veut, parce que même quand elle s’excuse, elle parvient à le faire culpabiliser. Il sait bien qu’elle ne pensait pas à mal, et elle ne pouvait pas savoir ce qui se cachait derrière son mutisme. Mais peut-être qu’il aurait aimé qu’elle le connaisse assez bien pour comprendre que c’était quelque chose dont il ne voulait véritablement pas parler. « Pardon, Alex. Je ne voulais pas te frustrer. » Et il lui en veut, parce qu’elle décide pour lui ce qu’il ressent. Ou bien qu’elle le connait assez pour le savoir. « J’suis pas frustré. » Bougonne-t-il, plus pour le principe qu’autre chose. Il préférerait oublier tout cet incident, mais son humeur a été gâchée. Par sa mère. Par son passé. Peut-être un peu par Lola aussi. « Qu’est-ce que tu veux faire maintenant ? Tu veux que je te laisse seul parce que je suis une personne horrible qui force les gens à se confier et que tu n’as plus envie d’être en ma compagnie ? » Il lève les yeux au ciel, sans pouvoir réprimer un léger sourire. Ça lui plaît que les rôles se soient renversés. D’autant qu’il sait qu’il va lui pardonner, parce que c’est Lola. Il ne peut pas lui faire la gueule longtemps. Pas pour ça en tout cas. « Je peux me rendre jusqu’à Hampstead toute seule. » Elle insiste, alors qu’elle sait aussi bien que lui que sa colère a disparu aussi vite qu’elle était montée. « Et s’il t’arrivait un truc, hein ? Qui serait là pour te protéger ? » Une façon comme une autre de lui dire qu’il lui pardonne et ne la laisse pas partir. Il en plaisante, sans se rendre compte que ses blagues cachent une peur toujours ancrée en lui. « Allez, on y va ? » Demande-t-il, sans attendre de réponse. Il passe déjà son bras à nouveau autour des épaules de Lola, et fait quelques pas, impatiente de quitter cette rue. Et rapidement, ils tournent au coin de la rue, et Alex se sent déjà mieux. Pourtant, l’ambiance a changé entre eux et, maintenant qu’il est calmé, il s’en veut de s’être énervé contre Lola. S’il ne savait pas pourquoi il était en colère contre elle, c’est parce qu’il n’y avait aucune raison. Du moins, ce n’était pas la faute de la jeune femme. « Tu sais… à propos de tout à l’heure… » Il hésite un instant, alors que le visage de Lola se tourne vers lui. « J’voulais pas m’énerver, c’est juste que… j’ai une relation compliquée avec ma mère. » C’est un euphémisme, mais tant pis. Et peut-être que ça lui ferait du bien d’entrer dans les détails. S’il voulait en parler à quelqu’un, Lola serait sans doute la personne idéale pour ça. Mais il s’arrête là, et tourne la tête pour regarder devant lui, comme si de rien n’était.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.

avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 4707
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans, née le 7 mai 1995.
» Schizophrénie : rioja ibanez (feat. ana de armas) + nova ainsworth (feat. cindy kimberly).
() message posté Dim 5 Nov - 21:34 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Alexander lui en veut pour toujours, s’il le désirait. Ça ne changeait pas le fait qu’elle serait toujours présente à attendre qu’il lui parle. Que ça prenne deux jours, cinq mois ou même dix ans, Lola allait être là. Elle était comme ça Lola que ça plaise à Alexander ou pas parce qu’au fond, Lola se doutait bien qu’un jour, il lui en parlerait. Ce n’était pas pour aujourd’hui ni même pour demain, mais un jour, Alexander allait lui parler de sa mère et de sa maladie. Un jour, ce serait l’inverse ; ce ne serait plus lui qui allait l’écouter, mais elle. Elle ne serait plus celle qui parle parce qu’elle allait donner ce rôle à Alexander, un jour. « Et s’il t’arrivait un truc, hein ? Qui serait là pour te protéger ? » Lola, elle restera toujours estomaquée par la facilité qu’à Alexander à plaisanter quelques secondes après s’être fâché contre elle. C’était comme s’ils n’avaient rien échangés ces dernières minutes, mais Alexander essayait de faire revenir les choses à la normale. À ce moment avant qu’elle pose des questions. « Wonder Woman ne t’a rien appris ? Les femmes sont capables de se défendre par elles-mêmes. » Lâchait-elle en se défendant et imitant Wonder Woman avec son mouvement signature. « Dis-le que tu as peur pour toi-même. Je vais te protéger, ne t’inquiète pas. » Ajoutait Lola, hilare tout en s’approchant pour qu’ils reprennent le chemin afin qu’ils puissent se rendre sur les lieux. « Allez, on y va ? » La minute suivante, le bras d’Alexander était de retour sur ses épaules puis une minute s’écoule encore avant qu’ils tournent le coin de la rue. À cet instant, Lola constatait une différence chez Alexander. Il s’était calmé. Moins sur les nerfs qu’il y a cinq minutes et même si elle aimerait oublier ce qui s’était passé sauf que Lola se connaissait. Elle serait incapable d’oublier. Cette conversation resterait dans sa tête pour un long moment. Les révélations d’Alexander sur sa mère resteraient ancrées dans sa mémoire pour toujours. Lola n’oubliait pas, elle faisait juste ne pas en parler. En tout cas, pas de son propre gré. Elle se disait qu’un jour, Alexander lui en parlerait. Qu’un jour, il allait s’ouvrir à elle sans que ce soit forcé ou quoique ce soit. « Tu sais... À propos de tout à l’heure… » Elle arqua un sourcil tout en tournant le visage vers lui. Lola aimerait lui dire que ce n’était rien, qu’ils n’étaient pas obligés d’en reparler avant un long moment. Mais ce serait lui mentir. « J’voulais pas m’énerver, c’est juste que… J’ai une relation compliquée avec ma mère. » Malgré son bras sur ses épaules, Lola haussait les épaules. « Ça va, Alex. N’en parlons plus. » Répondait-elle en lui souriant malgré le fait qu’il ne la regardait plus. Il regardait droit devant lui. L’imitant, Lola constatait qu’ils étaient arrivés alors elle se décollait de lui et commençait à avancer un peu en avant d’Alexander. Après quelques pas, Lola s’arrêtait. « Tu prends une photo de moi ? » Malgré toutes les années passées à Londres, Lola ne s’était jamais rendu à cet endroit et elle avait l’impression d’avoir manqué quelque chose. Tendant son portable à Alexander, Lola se positionnait en affichant un énorme sourire. « Est-ce que ça fait de moi une touriste ? » Questionnait-elle après avoir aperçu son expression. Il lui donnait l’impression que c’était le cas. Traînant des pieds, Lola s’approchait d’Alexander et passait son bras autour de son cou. « Fais un beau sourire pour la caméra, joue de ton charme pour des centaines de likes. » Braquant l’appareil sur eux, Lola ne se gênait pas pour prendre une photo d’eux.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur

avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1280
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Jeu 4 Jan - 9:56 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ S’il y a bien quelque chose pour quoi Alexander est doué, c’est pour compartimenter. Passer d’un état à un autre. Passer d’un trouble certain, à des plaisanteries idiotes. Mais il a toujours agi ainsi, pour éviter les regards compatissants, les expressions désolées. Pour ne pas se sentir pathétique aussi. Alors bien sûr, c’est ce qu’il fait après avoir montré une faiblesse devant Lola. Après s’être laissé envahir par cette sensation étrange, mélange de nostalgie et de colère qui prend possession de lui quand il pense à sa mère. Alex, il ne veut pas que Lola soit au courant. Pourtant, ça serait sans doute simple de lui en parler. Elle comprendrait Lola, parce qu’elle le comprend. Parce qu’elle sait écouter, aider. Mais Alex, il a trop peur que les choses changent si elle savait. Qu’elle pense la même chose que toutes les personnes au courant. Pauvre petit garçon, celui qui est resté là, alors que son frère a disparu dans la nature. Alors à la place, il préfère passer à autre chose, et essayer de retrouver cette ambiance détendue qui était entre eux avant qu’ils ne passent dans cette rue.
« Wonder Woman ne t’a rien appris ? Les femmes sont capables de se défendre par elles-mêmes. » Bien sûr qu'elles en sont capables, mais tout dépend contre qui. On a beau penser qu’on est à l’abri, on l’est jusqu’à ce qu’on ne le soit plus. Et là, c’est déjà trop tard. Enfin Alex n’a pas envie d’avoir ce genre de pensée pour l’instant. Ni d’inquiéter Lola davantage. « Dis-le que tu as peur pour toi-même. Je vais te protéger, ne t’inquiète pas. » Alex lève les yeux au ciel, même si Lola ne va pas le voir. « Tant que je ne t’aurais pas vue traverser un champ de guerre avec un bouclier et des jambières, j’vais continuer de te défendre hein. » A y penser, ça pourrait lui plaire de voir Lola en costume de Wonder Woman. Enfin sachant qu’ils ont mis tout ça derrière eux, il va bien se garder de le lui dire. Et il devrait même éviter d’y penser. Mais ça, ce n’est pas si facile.
« Ça va, Alex. N’en parlons plus. » Que Lola n’insiste pas, ça le rassure. Malgré tout, il a ressenti le besoin de s’excuser, ce qui est plutôt inédit. Mais ce n’était pas la faute de Lola. Même s’il voudrait bien avoir quelqu’un à blâmer. Et sans doute que d’avoir presque perdu Lola pendant un moment, ça l’a fait réfléchir un peu. Alors Alex, il s’imagine qu’ils ont mis tout ça derrière eux, que c’est déjà oublié. D’autant qu’ils arrivent enfin à destination. Il a beau connaître les lieux pour s’y être rendu de nombreuses fois, c’est toujours aussi beau. Pas étonnant qu’il y ait tant de monde. « Tu prends une photo de moi ? » Lola lui tend son téléphone, un grand sourire aux lèvres. Ça fait plaisir à voir. Si bien qu’Alex ne grommelle même pas en appuyant sur l’écran, alors que Lola prend la pose. Sans doute que ça lui fait plaisir, de voir la joie sur le visage de son amie. Peut-être qu’il en a besoin, lui aussi. « Est-ce que ça fait de moi une touriste ? » Même s’il lui disait qu’elle était ridicule, Lola continuerait. Il ne le sait que trop bien. « Décale-toi un peu, la touriste, on ne voit plus le paysage derrière toi. » Et Alex, il rit. Et ça lui fait du bien. Lola, elle sait le rendre heureux, simplement en étant elle-même. A condition qu’il la laisse faire, ce qui n’est pas toujours le cas. « Fais un beau sourire pour la caméra, joue de ton charme pour des centaines de likes. » Etrangement, Alex s’exécute et sourit devant l’appareil. Peut-être que ça peut être simple comme ça, le bonheur. Peut-être que ça peut être contagieux. « Ah c’est donc comme ça que tu gagnes des followers ? Grâce à mon beau sourire ? Je connais enfin ton secret. » Et pour la photo suivante, Alex offre sa plus belle grimace, s’amusant de leur air heureux sur le téléphone. « Viens, je connais un coin tranquille, un peu plus bas, et la vue est tout aussi belle. » Il prend sa main, bien décidé à passer un bon moment. A mettre derrière lui tout ce qui peut le tracasser, pour être heureux, tout simplement.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.

avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 4707
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans, née le 7 mai 1995.
» Schizophrénie : rioja ibanez (feat. ana de armas) + nova ainsworth (feat. cindy kimberly).
() message posté Lun 15 Jan - 3:49 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Lola, elle le voyait bien qu’Alexander était réticent à l’idée de se confier à elle. Peu importe à quel point elle forçait, Alexander avait toujours été plus têtu qu’elle. Parler de ses problèmes, ce n’était pas ses forces. Et Lola comprenait. Du moins, elle essayait de comprendre. Elle essayait de le comprendre, mais il y avait tellement de mystères qui l’entourait qu’il lui était difficile de le comprendre pleinement. Alors, elle attendait et patientait au jour où un jour, Alexander lui dirait la vérité. « Tant que je ne t’aurais pas vu traverser un champ de guerre avec un bouclier et des jambières, j’vais continuer de te défendre hein. » Ses yeux se levèrent au ciel, par habitude, alors que son cerveau se remémorait cette scène incroyable avant de s’étonner Alexander connaître cette scène. Elle ne l’avait jamais imaginé regarder ce film par lui-même. Peut-être qu’il l’avait regardé en compagnie de Levi. Lui, au moins, avait des nouvelles de Levi. « Très bien alors risque ta vie pour moi. Quoiqu’avec les muscles que tu as, les chances sont plus élevés que je sois celle qui te protège, soyons honnêtes. » Répondait-elle dans un rire parce qu’elle se permettait de se moquer de lui avant qu’elle lève son bras pour forcer et prouver sa force supérieure à Alexander. Bien qu’elle n’y crût pas. Dos au paysage qu’offrait Hampstead Heath, Lola faisait une pose différente toutes les dix secondes, mais une chose restait : son sourire parce qu’au fond, elle espérait que cela fasse sourire Alexander également. Elle se disait qu’il le méritait. Ils méritaient une pause de toutes les emmerdes. D’avoir du fun rien que pour une soirée avant que la réalité revienne toquer à la porte. « Décale-toi un peu, la touriste, on ne voit plus le paysage derrière toi. » Alors, Lola faisait mine de se décaler d’un peu. « À quoi bon ? C’est moi ton paysage. Tu devrais m’afficher en grand ta chambre comme ça tu seras continuellement heureux. » Répliquait-elle en cessant son jeu de faux modèle et elle retournait près de lui pour le forcer à prendre une photo avec elle. Les photos d’eux étaient très rares voir presque inexistantes. Et Lola ignorait le pourquoi du comment. Mais pour une fois, elle avait droit à un sourire sur la photo. Ce n’était pas une photo digne d’un photographe, mais elle ferait l’affaire. Au moins, ils souriaient tous les deux et il semblait soucieux du futur. Un peu comme Hakuna Matata. Lola aimerait vivre dans cette mentalité qu’elle n’avait pas besoin de se soucier de quoique ce soit sauf que ce n’était pas ainsi qu’elle avait été conçue. Lola se souciait trop des gens. À un tel point que parfois, elle s’oubliait. Elle oubliait ses besoins, ses envies. Lola était incapable de voir son entourage triste. « Ah c’est donc comme ça que tu gagnes des followers ? Grâce à mon beau sourire ? Je connais enfin ton secret. » Du coin de l’œil, elle le voit faire une grimace alors qu’elle avait toujours son sourire. « Je dirais plus que c’est ta gueule qui me fait gagner des followers, mais si tu veux y aller pour ton sourire, allons-y pour ça. Tu ne peux pas imaginer à quel point, c’est épuisant d’être ton amie quand le trois-quarts me demande ton numéro. Ça te dirait d’être moins joli ? » La première partie était fausse tandis que l’autre moitié était la vérité. « Viens, je connais un coin tranquille, un peu plus bas, et la vue est tout aussi belle. » Alors, qu’il y avait à peine une heure, son bras avait entouré ses épaules, Alexander lui prenait la main. Comme ils faisaient avant ce bordel incroyable. Ce bordel qui les avait séparés de leurs habitudes comme celle-ci. « Ça dépend, est-ce que tu comptes me tuer ? Dis à ma mère que je l’aime et je compte bien te hanter pour le restant de tes jours. » Plaisantait-elle tout en essayant d’être très sérieuse et pourtant, elle le suivait aveuglément. Peu importe où Alexander décidait de les emmener, Lola marchait à ses côtés en essayant de savoir où il l’apportait. « Je suis la combientième à qui tu fais découvrir cet endroit ? » Encore une fois, Lola plaisantait et espérait qu’Alexander allait déceler la plaisanterie dans sa voix et ses mots. Elle n’avait pas envie qu’il se fige ou même qu’il s’offusque.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur

avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1280
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Sam 10 Fév - 10:18 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ « Ah parce que tu penses être plus musclée que moi ? Tu prends tes rêves pour des réalités ma pauvre Lola. » Certes, Alex n’est pas vraiment monsieur muscles, d’ailleurs il ne fait aucun effort particulier de ce côté-là, sachant qu’il garde la ligne sans souci, mais Lola ne doit pas être beaucoup mieux. Tous les deux sont bien loin d’être des super-héros, mais ça n’a rien de dérangeant. Enfin tant qu’il ne leur arrive rien. Après tout, on n’est jamais complètement à l’abri. Il suffit d’un concours de circonstances, et tout peut basculer. Alex ne le sait que trop bien. Enfin il préfère chasser ces idées de son esprit, tout comme il oublie ce court passage devant la maison de soins où est sa mère. Et il y parvient sans aucun problème, alors qu’il se retrouve photographe pour les beaux yeux de Lola. Par principe, il se plaint quand même. Parce que sinon, ça ne serait pas Alex. Mais en vérité, il est heureux d’être ici, avec Lola. Au fond, Lola a toujours su comment le rendre heureux, même sans le vouloir. Même sans s’en rendre compte.
« À quoi bon ? C’est moi ton paysage. Tu devrais m’afficher en grand ta chambre comme ça tu seras continuellement heureux. » Sa réaction est immédiate : il lève les yeux au ciel. Mais au fond, ça lui fait plaisir d’entendre Lola plaisanter ainsi. Après les quelques obstacles qu’ils ont rencontrés, ça lui fait du bien de pouvoir être pleinement à l’aise avec elle. Mais il n’a pas le temps de lui répondre que déjà, elle quitte sa pose, pour venir prendre une photo d’eux deux cette fois. Tout paraît simple, vu comme ça. Comme si ça pouvait suffire. Un sourire, la vue sur Londres, le soleil qui réchauffe leur peau, quelques rires. De quoi d’autre pourraient-ils avoir besoin ? Peut-être qu’Alex devrait juste en profiter. Savourer ces instants de bonheur, sans penser à tout le reste. A tout ce qui se cache derrière. « Je dirais plus que c’est ta gueule qui me fait gagner des followers, mais si tu veux y aller pour ton sourire, allons-y pour ça. Tu ne peux pas imaginer à quel point, c’est épuisant d’être ton amie quand le trois-quarts me demande ton numéro. Ça te dirait d’être moins joli ? » Comme pour prouver les paroles de Lola, il se passe une main dans les cheveux. Même si Lola en rigole, ça fait toujours plaisir à entendre. Surtout qu’Alex, il fait attention à son allure alors ça lui plaît d’être remarqué. Il ne va pas s’en cacher. « Tu m’aimes trop comme je suis, j’peux pas changer. » Et pour échapper à la foule, venue nombreuse pour profiter des derniers rayons de soleil de l’été, Alex entraîne Lola un peu plus bas. Pas à l’endroit connu de tous les touristes et amoureux de la ville. Non, dans un coin que seuls les habitants du coin connaissent. « Ça dépend, est-ce que tu comptes me tuer ? Dis à ma mère que je l’aime et je compte bien te hanter pour le restant de tes jours. » De protecteur, Alex est passé à tueur potentiel. Il secoue la tête, sa main toujours dans celle de Lola, alors qu’ils traversent un petit passage. « Très peu pour moi, je suis sûr que tu serais le fantôme le plus énervant qui existe. » Déjà qu’elle a un don pour venir l’embêter quand il n’en a pas envie – ou peut-être est-ce parce qu’il a rarement envie – alors si elle revenait le hanter, il n’ose même pas imaginer. Et puis Lola, il la préfère en chair et en os. « Je suis la combientième à qui tu fais découvrir cet endroit ? » Qu’elle demande, alors qu’ils arrivent à destination. Comme prévu, le banc est libre, et la vue est tout aussi belle qu’un peu au-dessus. « Même Levi n’est jamais venu ici. » Comme si ça voulait tout dire. En règle générale, Alex se complait plutôt dans le bruit, dans la folie. Raison pour laquelle il aime sortir la nuit, pour faire taire un silence qui peut devenir assourdissant. Mais parfois, il lui arrive de rechercher le calme. Et c’était pour cette raison qu’il venait parfois ici, quand il habitait à proximité. Il s’assied sur le banc, une jambe sur le sol, l’autre sur le banc, bientôt suivi de Lola. « Alors, on n’est pas bien là ? C’est mieux que d’être en cours, non ? » Parce que ça doit être ça, le point de comparaison pour Lola.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.

avatar
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 4707
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans, née le 7 mai 1995.
» Schizophrénie : rioja ibanez (feat. ana de armas) + nova ainsworth (feat. cindy kimberly).
() message posté Mer 21 Fév - 4:55 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ À cet instant, Lola avait réellement l'impression que les choses s'arrangeaient entre Alexander et elle. Que leur situation revînt à celle d'autrefois où rien n'était compliqué, où ils étaient toujours aussi complices et, les plaisanteries étaient l'exemple parfait qui donnait l'espoir à Lola. « Ah parce que tu penses être plus musclée que moi ? Tu prends tes rêves pour des réalités ma pauvre Lola. » Lui avait répondu Alexander et Lola n'avait rien répliqué, pour une fois. Pour une fois, elle lui laissait avoir le dernier mot alors que c'était habituellement sa spécialité à elle. Peu importe le temps qu'ils passaient sur ce débat, finalement, Alexander lui aurait donner raison pour qu'elle se taise parce qu'il avait l'habitude avec elle. Les choses avaient toujours ainsi entre eux; Lola qui parlait et Alexander qui écoutait en silence et lorsqu'il avait marre déblatérer à propos de la même chose pendant mille ans, il lui donnait raison. « Tu m'aimes trop comme je suis, j'peux pas changer. » Lola entendait très peu les mots qu'il lui disait à travers ses rires. « C'est ce que tu crois. » Lâchait-elle finalement après avoir repris son souffle tout en le suivant loin de la foule. Semblerait-il qu'il connaissait un endroit plus tranquille, inconnu aux yeux des touristes. Même Lola ignorait à propos de cet endroit et combien de fois était-elle venue ici pour décompresser, admirer la vue ou même étudier ? Trop souvent. Mais Lola s'était toujours arrêtée après trouver l'endroit parfait. Elle n'avait jamais cherché à s'aventurer plus loin, de peur de perdre sa place. « Très peu pour moi, je suis sûr que tu serais le fantôme le plus énervant qui existe. » Lola rit des paroles d'Alexander tout en hochant la tête. Elle-même savait que c'était le cas sauf que Lola n'en avait rien à faire. Elle était fière d'être comme elle était aujourd'hui; c'est-à-dire chiante. « Plus énervante que je le suis déjà ? Impossible à battre, je bats mes propres records. » L'autodérision chez Lola était vraiment très puissante. Tout en le suivant, elle ne s'était pas gênée pour se moquer de lui en demandant elle était la combientième à qui Alexander montrait l'endroit secret. « Même Levi n'est jamais venu ici. » Ils s'arrêtèrent à l'endroit et Lola le regardait choque, main sur la poitrine, bouche entrouverte et sourcils haussés. Elle se moquait un peu tout en se sentant d'être touché d'être l'une des premières personnes à qui Alexander montrait l'emplacement. « J'ai droit à une exclusivité ? Mon Dieu, je ne pensais jamais voire ce jour arrivé. Même si, techniquement, j'ai eu droit à bien plus d'exclusivité que lui. » Répondait-elle en lui faisant dos pour contempler la vue qui s'offrait devant elle tout en faisant référence au fait qu'elle l'avait vu nu trop souvent. Le soleil commençait à se coucher et elle n'arrivait pas à en croire ses yeux. Alexander avait raison. Les environs étaient beaucoup moins peuplés que plus haut et bien plus silencieux, ça faisait du bien aux oreilles de Lola. « Alors, on n'est pas bien là ? C'est mieux que d'être en cours, non ? » Sa tête pivota pour que ses yeux se posent sur lui, assis sur le banc avant que son corps entier se tourne afin de se diriger vers Alexander. « Alors, c'est ici que tu viens lorsque je ne te vois pas en cours ? » Lola se doutait déjà de la réponse d'Alexander et elle-même se demandait pourquoi elle lui avait demandé. Son subconscient connaissait déjà la réponse, mais pour x raisons, elle avait besoin d'une réponse. « J'aime être en cours. C'est mon réconfort. Ce sont des murs réconfortants pour moi. » Avouait Lola tout en s'asseyant près de lui pour déposer sa tête sur son épaule. « Je ne comprends toujours pas pourquoi tu continues le droit quand ça t'emmerde. T'es doué pour bien des choses, mais tu seras un avocat de merde. » Alexander n'était pas aussi assidu qu'elle dans les cours portant sur le droit. Ce n'était pas son rêve comme c'était le sien. « Si tu le pouvais, tu ferais quoi ? » C'était une question qu'elle ne lui avait jamais posé et qui l'intriguait.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur

avatar
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 1280
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Logan
() message posté Sam 31 Mar - 12:02 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ Peut-être qu’il suffit de le vouloir pour que les choses soient simples, pour qu’ils puissent être à nouveau à l’aise l’un avec l’autre, sans que des complications viennent s’immiscer entre eux. Peut-être qu’il suffit de le décider. De décider de sourire, d’arrêter de faire la gueule pour rien, d’arrêter de chercher des problèmes où il n’y en a pas. Ou peut-être que, même s’il y en a, il ne faut pas les écouter. Aujourd’hui aurait pu être tout à fait différent. Alex aurait pu choisir de se fermer complètement après le questionnement de Lola sur sa mère. Il aurait pu grogner et se plaindre quand Lola avait joué les touristes. Lola aurait pu en avoir marre et rentrer. Mais finalement, c’est une succession de choix qui font qu’à ce moment précis, Alex est heureux. Alex a l’impression de retrouver Lola, leur complicité qui a souffert ces derniers temps. Mais à cet instant, c’est un peu comme s’ils étaient retournés en arrière, comme si rien n’avait changé. Et Alex ne peut qu’en être heureux.
« Plus énervante que je le suis déjà ? Impossible à battre, je bats mes propres records. » Pouvoir plaisanter ainsi, sans se soucier de dire quelque chose qu’il ne faut pas, ça paraît sans doute simple, mais c’est réellement appréciable. Certes, Alex aime dire que Lola est énervante, mais il ne voudrait pas qu’elle change. Surtout pas. « J'ai droit à une exclusivité ? Mon Dieu, je ne pensais jamais voire ce jour arrivé. Même si, techniquement, j'ai eu droit à bien plus d'exclusivité que lui. » Assis sur ce banc aux côtés de Lola, Alex sourit sans la regarder. Emmener Levi ici ne lui est jamais à l’esprit. D’ailleurs, il n’avait pas non plus pensé y emmener Lola un jour, mais ça semble logique, maintenant qu’elle est là, avec lui. Et en effet, elle a eu droit à des exclusivités que Levi n’a jamais eues, et heureusement. Alex hésite à plaisanter là-dessus, et réalise à ce moment-là que finalement, tout n’est pas parfait. Il reste quand même certains non-dits, certaines hésitations. « Profite, profite. On ne sait pas quand sera la prochaine fois. » D’ordinaire, Alex et Levi font beaucoup de choses ensemble, toujours collés l’un avec l’autre, surtout quand c’est pour faire des conneries. Depuis quelques temps, c’est moins le cas, sûrement parce que Levi a été occupé avec sa copine. Mais ça reviendra, Alex en est persuadé. Et au moins, ça ne tombe pas en même temps pour les deux jumeaux. Bouder Lola alors qu’il ne voyait presque plus Levi aurait été compliqué. « Alors, c'est ici que tu viens lorsque je ne te vois pas en cours ? » Alex hausse les épaules, gardant tout de même une part de mystère. Il ne rate pas non plus tant de cours que ça, il s’est amélioré depuis le début de leurs études. Et si ça arrive, c’est généralement le premier parce qu’il n’a pas réussi à sortir du lit à temps. « J'aime être en cours. C'est mon réconfort. Ce sont des murs réconfortants pour moi. » Cela, Alex peine à le comprendre. Mais sur ce point, Lola et lui ont toujours été différents. Pour lui, discuter aide à passer le temps en cours, alors que Lola écoute presque religieusement ce que raconte le prof. Parce que ça la passionne, sans doute. Contrairement à Alex. « T’es bizarre. » Il sourit, toujours prêt à se moquer de Lola. Surtout avec cette ambiance retrouvée entre eux. « Je ne comprends toujours pas pourquoi tu continues le droit quand ça t'emmerde. T'es doué pour bien des choses, mais tu seras un avocat de merde. » A nouveau, un mouvement d’épaules. C’est un sujet qui revient régulièrement dans ses pensées, mais auquel il ne trouve jamais de réponse définitive. Peut-être parce qu’il n’en a pas envie. Il ne sait pas ce qu’il veut faire de sa vie alors tant qu’il peut étudier, autant le faire et en profiter. Bosser un peu à côté, pour se faire de l’argent. Et ça lui convient. Le long-terme, il n’y pense pas tellement. Pas comme Lola qui a presque déjà prévu toute sa carrière et vie. « Si tu le pouvais, tu ferais quoi ? » Cette fois, il se tourne vers Lola, étonné qu’elle insiste autant. Surtout quand il n’a pas de réponse à lui donner. « Policier peut-être ? Ou bien ouvrir un bar sur une péniche. J’sais pas en fait. » Ou écrire peut-être mais ça, il n’en a jamais fait part à personne. « Et si tu me disais, toi, dans quoi j’suis doué ? Peut-être que c’est toi qui réussiras à trouver ma voie, qui sait ? » Elle a raison, il ne s’imagine pas avocat, mais à vrai dire, il ne s’imagine pas grand-chose. Alex a cette tendance à vivre dans le présent, et à ne pas prévoir le futur. Ce qui pourrait finir par poser un problème.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
young child of the wild ones (w/lolex).
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Hampstead
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» alignement wild du minnesota saison 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-