Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

young child of the wild ones (w/lolex).

avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3898
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Mer 18 Oct - 1:41 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ « Si, mais j’hésite. J’sais que c’était le nom d’une saison donc… Summer ou Autumn je crois. » Elle hésitait entre le prendre au sérieux ou rire. Rire de la possibilité que ce soit réel parce que ce n’était pas commun. Alors, Lola se faisait une note mentale de parler avec Levi dès qu’elle en aurait la chance puisqu’elle ne désirait pas positionner Alexander entre eux deux et leurs problèmes. Ce ne serait pas juste envers lui alors Lola avait pris la décision de ne plus poser la moindre question à ce sujet. À la place, elle irait poser ses questions à son frère jumeau même si elle risquait de mettre Alexander dans l’eau chaude puisqu’il était celui qui le lui avait annoncé. À lui et non à elle alors si elle connaissait assez bien son frère jumeau, il ne serait pas heureux d’apprendre que son meilleur ami avait ouvert la bouche quant à sa relation. « Gna gna gna. » Elle lui lançait un regard avant de rouler les yeux. Ce qu’il pouvait se comporter comme un enfant, parfois bien qu’elle ne fût pas mieux que lui. Puis, Lola en avait l’habitude. Ils avaient tous les deux l’habitude du comportement enfantin qu’ils pouvaient emprunter parfois. Alexander sur une base plus régulière que Lola puisqu’il fallait être honnête : Alexander était un peu enfantin que Lola. Pendant une bonne minute, ils ne se laissent pas déranger par le silence et ils continuent leur chemin puis quelque chose se produit. Quelque chose s’était produit avec Alexander, assez pour alarmer Lola. Sa prise n’était plus la même parce que Lola avait l’impression qu’il s’accrochait à elle comme si sa vie en dépendait. Évidemment, Lola allait poser des questions. Certes, la possibilité de ne pas poser la moindre question et attendre qu’il en parle était présente sauf que Lola connaissait suffisamment bien Alexander pour savoir que ça n’allait pas arriver de sitôt. Alors, elle prenait les devants en arrêtant de marcher pour se placer devant lui afin de pouvoir lui faire face. Lola désirait le regarder dans les yeux dans le simple but de voir si elle allait y détecter quelque chose qu’il n’oserait pas lui dire. « Hum ? Non, rien… Rien. » Sourcil arqué, Lola le regardait et constatait à quel point, il était mal à l’aise. « Je connais quelqu’un qui habite là, c’est tout. » Lola n’eut pas le temps de dire quoique ce soit ou même poser la moindre question qu’Alexander reprenait sa marche tandis qu’elle restait au même endroit deux secondes de plus que lui. Finalement, Lola rejoignit Alexander après une petite marche rapide. Il marchait trop vite pour le rythme de Lola comme s’il fuyait quelque chose. Non, en fait, il fuyait. À grandes enjambées même. Alexander fuyait cette maison où cette fameuse personne vivait. Cette personne qu’Alexander connaissait dont il ne désirait pas lui dire le moindre mot. « Alex, attends… » Sa main attrapait son poignet et elle le forçait à s’arrêter pour qu’elle puisse reprendre son souffle. C’était la première fois qu’elle devait lui courir après. « C’est qui cette personne ? Pourquoi est-ce qu’elle te met dans tous tes états ? Et pourquoi tu ne veux pas m’en parler ? » Lola présumait d’avance qu’il ne désirait pas lui en parler sinon elle saurait déjà pourquoi marcher dans ce quartier le mettait aussi mal à l’aise. Lola se préparait d’avance à se faire rejeter par Alexander qui lui dirait que tout allait bien alors que ce n’était pas du tout le cas. Tout ce qu’elle désirait, c’était qu’il se confie à elle comme elle, elle le faisait avec lui. Alexander savait tous les aspects de sa vie sauf une. Sinon, il savait tout. Le moindre détail, il était au courant. « J’aimerais vraiment qu’une fois dans ta vie, tu me parles de tes problèmes. Arrête de tout vouloir garder à l’intérieur en espérant que les choses iront bien. Un jour, tu vas exploser. » Ajoutait-elle en lâchant son poignet pour croiser les bras sous sa poitrine. Sans réellement s’en rendre compte, en prononçant ses mots, elle disait adieu à cette fin d’après-midi légère qu’ils étaient heureux d’avoir.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 592
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana
() message posté Mer 18 Oct - 17:34 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ Alex n’a jamais parlé de sa mère à Lola, jamais. La question ne s’est jamais posée, ou peut-être a-t-il volontairement choisi de ne pas l’aborder. C’est le genre de choses dont il ne parle pas, avec personne. Même entre son père et lui, il y a comme un accord tacite qui fait qu’ils évitent le sujet. C’était aussi pour cette raison qu’Alex avait choisi de partir avec lui quand l’occasion s’était présentée, pour cette possibilité de retrouver une vie à peu près normale. Alex avait volontairement enfouit tout ça, pour pouvoir tourner la page et avancer, tout comme son père l’avait fait. Et même si parfois, il entrevoit un regard triste sur le visage de son père, le sujet ne vient pas sur le tapis. Tous les deux, ils sont passés à autre chose, parce que revenir sans cesse dans le passé ne le change pas. Ça ne change rien.
Mais ce silence avait été perturbé, du côté d’Alex, avec l’arrivée de sa mère à Londres. Le passé était revenu le frapper de plein fouet, même s’il avait fait son possible pour contrôler ça. Pour contenir le passé aux visites hebdomadaires qu’il fait à sa mère. Mais malgré des samedis plus difficiles que d’autres, il n’en avait jamais parlé à Lola. Il ne lui avait pas dit quand ils s’étaient rencontrés, ni quand ils étaient devenus plus proches. Il ne lui avait pas dit quand il avait dû partir en quatrième vitesse pour retourner dans sa ville natale aider sa mère à l’hôpital. Il n’avait jamais rien dit, parce qu’Alex ne parle pas de ses problèmes. Parce qu’en parler, ça ne les efface pas, ça ne fait que les rendre plus réels. « Alex, attends… » Lola ne sait rien de tout ça, mais il ne lui est pas difficile de voir qu’Alex va mal, quand ils passent par hasard devant la maison de soins où se trouve sa mère. Même s’il refuse d’en parler, il reste toujours hanté par tout ça. Par son frère et par le souvenir qui reste toujours, particulièrement rattaché à sa mère. « C’est qui cette personne ? Pourquoi est-ce qu’elle te met dans tous tes états ? Et pourquoi tu ne veux pas m’en parler ? » Pourquoi le prend-t-elle si personnellement ? Ça n’a rien à voir avec elle. Alex ne veut parler de ça avec personne, et il se trouve que dans ce cas, elle ne fait pas exception. « J’aimerais vraiment qu’une fois dans ta vie, tu me parles de tes problèmes. Arrête de tout vouloir garder à l’intérieur en espérant que les choses iront bien. Un jour, tu vas exploser. » Et même si elle peut avoir raison, Alex déteste qu’elle soit aussi intrusive. Il déteste qu’elle le connaisse assez bien pour savoir qu’il cache quelque chose d’énorme. Et il s’en veut de ne pas avoir su cacher ce qu’il ressentait. De s’être laissé embarquer dans ses peurs d’enfants qui ressurgissent dès lors qu’il s’agit de sa mère. « Tu fais du droit Lola, t’es pas psy j’te rappelle. » Un moyen de défense comme un autre. Mais tout comme Lola le connaît, Alex connaît assez sa colocataire pour savoir qu’elle ne lâchera pas le morceau. Même s’il choisissait de partir sans rien lui dire, le sujet reviendrait sur le tapis, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle sache. « C’est ma mère qui habite ici, c’est une maison de soins et elle est là parce qu’elle a un Alzheimer précoce ! » Il lâche tout ça d’une traite, d’un ton sec, comme si ça demandait à sortir depuis longtemps. Et il déteste le regard que pose Lola sur lui après avoir entendu cela. « C’est bon, tu sais. T’es contente ou tu veux rentrer pour avoir la preuve ? » Et il l’agresse presque, en espérant que ça la dégoûte de poser plus de questions. Parce qu’il n’a pas envie de tout lui dire. Au-delà de son envie de n’en parler à personne, il ne veut pas que Lola sache. Il ne veut pas qu’elle le regarde différemment. Sa pitié, il n’en veut pas.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3898
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Jeu 19 Oct - 3:25 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Elle regrettait. À peine les mots prononcés, Lola désirait retourner deux minutes auparavant pour se taire et laisser la situation comme elle était. Les choses auraient été plus simples. Des non-dits seraient restés entre eux et cela aurait été pour le mieux. Pour Alexander. Pour Lola. Pour eux deux. Combien de fois est-ce qu’on lui avait dit de tourner sa langue sept fois avant de parler ? Trop souvent. Combien de fois est-ce qu’elle avait écouté les personnes lui disant ça ? Pratiquement jamais. En ce moment, Lola aurait dû tourner sa langue et ne pas poser des questions parce qu’elle voyait bien que ça ne plaisait pas à Alexander. Que si elle poussait trop, elle allait regretter. Comme elle regrettait en ce moment. « Tu fais du droit Lola, t’es pas psy j’te rappelle. » Une autre personne aurait peut-être été offusqué par cette remarque protectrice sauf Lola puisqu’elle savait qu’Alexander essayait simplement de se protéger des questions qu’elle lui posait. Lola ne lui en voulait pas comme, au fond, c’était de sa faute à elle. Lola l’admettait à elle-même, mais pas à Alexander. « Non, mais je devrais. Je donne de très bons conseils. » Répondait-elle d’une petite voix, certaine qu’il ne l’entendrait pas. « C’est ma mère qui habite ici, c’est une maison de soins et elle est là parce qu’elle a un Alzheimer précoce ! » Même si elle se retient de toutes ses forces, le regard de Lola s’adoucit et Lola le regardait avec une pointe de pitié. Ce qu’elle aurait dissimulé sauf que c’était plus fort qu’elle. « C’est bon, tu sais. T’es contente ou tu veux rentrer pour avoir la preuve ? » Après un sursaut, Lola reculait d’un pas. Réaction stupide. Mais le ton de voix qu’empruntait Alex faisait peur à Lola parce qu’elle n’en avait pas l’habitude. En fait, c’était la première fois qu’elle l’entendait lui parler sur un ton qui lui faisait peur. En même temps, elle l’avait peut-être cherché en poussant ses questions. En l’obligeant à lui parler. « Je suis désolée, okay ? Je suis désolée d’avoir insisté ou même de m’inquiéter pour toi. » Lâchait-elle d’un ton de voix trop élevé. Avec difficulté, elle avalait sa salive pour ensuite faire un pas vers l’avant afin de retrouver sa position initiale. Au milieu de la rue, le silence enveloppait Alexander et Lola. Elle ignorait absolument quoi lui répondre et elle était terrifiée à l’idée qu’il lui tourne les talons et qu’il s’éloigne. Lola voulait être là pour lui. Lorsque les phares d’une voiture apparurent au loin, Lola se rapprochait d’Alexander juste un peu, muette et laissant une distance entre eux. Pour une fois, elle tournait la langue sept fois. Pour une fois, elle ne poussait pas son interrogation plus loin. Finalement, Lola se rapprochait un peu plus de lui, glissa une main sur son bras et même s’il n’en voudrait pas, Lola le prit dans ses bras même si elle sentait la rejection arrivée. « Pardon, Alex. Je ne voulais pas te frustrer. » Soufflait-elle à son oreille alors que son étreinte se serrait légèrement. Sa manière de lui dire qu’elle était là, qu’elle serait toujours là même si, pour maintenant, Alexander n’avait probablement pas envie qu’elle soit là pour l’écouter parler de souvenirs douloureux. Ou même de ses problèmes récurrents. Se raclant la gorge, Lola se séparait de lui et reculait de quelques pas en remettant ses cheveux derrière son oreille. « Qu’est-ce que tu veux faire maintenant ? Tu veux que je te laisse seul parce que je suis une personne horrible qui force les gens à se confier et que tu n’as plus envie d’être en ma compagnie ? » Lola exagérait souvent lorsque l’occasion se présentait. « Je peux me rendre jusqu’à Hampstead toute seule. » Ajoutait-elle en enfonçant ses mains dans les poches de son veston.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur

» Date d'inscription : 03/03/2017
» Messages : 592
» Pseudo : tearsflight / marine
» Avatar : douglas booth
» Âge : twenty-three
» Schizophrénie : Jake & Peter & Diana
() message posté Lun 30 Oct - 10:59 par Alexander Levinson
To be a star is to burn, darling. You knew this. Yet you devoured every star in all the galaxies, swallowed their flames and endured the pain, just for a chance that maybe, just maybe, he might see you. ✻✻✻ Alex en veut à Lola, mais sans savoir pourquoi. Peut-être parce qu’elle le connaît trop bien, et qu’elle a su voir ce qu’il fait de son mieux pour cacher au monde entier. Alex n’aime repenser au passé, considérant que ce qui importe, c’est le moment présent, sur lequel il peut encore avoir du contrôle, contrairement aux faits déjà définis par l’histoire. Alex n’aime pas penser au passé, mais il est contraint d’admettre que parfois, le passé est plus fort que sa volonté. Les souvenirs reviennent sans y être invités, et il déteste toujours ça. Mais même sur ces quelques moments, il préfère garder le contrôle. Être seul, ou quand il rend visite à sa mère. Aujourd’hui, sans même le réaliser, il a laissé le passé revenir lui rendre visite, alors que Lola était avec lui. Et c’est peut-être pour ça qu’il lui en veut aussi. Parce qu’au fond, il y a une certaine confiance tacite entre eux. Qui fait qu’Alex, même inconsciemment, a pu avoir un léger moment de faiblesse alors qu’elle était à ses côtés.
« Je suis désolée, okay ? Je suis désolée d’avoir insisté ou même de m’inquiéter pour toi. » Et il lui en veut, parce que même quand elle s’excuse, elle parvient à le faire culpabiliser. Il sait bien qu’elle ne pensait pas à mal, et elle ne pouvait pas savoir ce qui se cachait derrière son mutisme. Mais peut-être qu’il aurait aimé qu’elle le connaisse assez bien pour comprendre que c’était quelque chose dont il ne voulait véritablement pas parler. « Pardon, Alex. Je ne voulais pas te frustrer. » Et il lui en veut, parce qu’elle décide pour lui ce qu’il ressent. Ou bien qu’elle le connait assez pour le savoir. « J’suis pas frustré. » Bougonne-t-il, plus pour le principe qu’autre chose. Il préférerait oublier tout cet incident, mais son humeur a été gâchée. Par sa mère. Par son passé. Peut-être un peu par Lola aussi. « Qu’est-ce que tu veux faire maintenant ? Tu veux que je te laisse seul parce que je suis une personne horrible qui force les gens à se confier et que tu n’as plus envie d’être en ma compagnie ? » Il lève les yeux au ciel, sans pouvoir réprimer un léger sourire. Ça lui plaît que les rôles se soient renversés. D’autant qu’il sait qu’il va lui pardonner, parce que c’est Lola. Il ne peut pas lui faire la gueule longtemps. Pas pour ça en tout cas. « Je peux me rendre jusqu’à Hampstead toute seule. » Elle insiste, alors qu’elle sait aussi bien que lui que sa colère a disparu aussi vite qu’elle était montée. « Et s’il t’arrivait un truc, hein ? Qui serait là pour te protéger ? » Une façon comme une autre de lui dire qu’il lui pardonne et ne la laisse pas partir. Il en plaisante, sans se rendre compte que ses blagues cachent une peur toujours ancrée en lui. « Allez, on y va ? » Demande-t-il, sans attendre de réponse. Il passe déjà son bras à nouveau autour des épaules de Lola, et fait quelques pas, impatiente de quitter cette rue. Et rapidement, ils tournent au coin de la rue, et Alex se sent déjà mieux. Pourtant, l’ambiance a changé entre eux et, maintenant qu’il est calmé, il s’en veut de s’être énervé contre Lola. S’il ne savait pas pourquoi il était en colère contre elle, c’est parce qu’il n’y avait aucune raison. Du moins, ce n’était pas la faute de la jeune femme. « Tu sais… à propos de tout à l’heure… » Il hésite un instant, alors que le visage de Lola se tourne vers lui. « J’voulais pas m’énerver, c’est juste que… j’ai une relation compliquée avec ma mère. » C’est un euphémisme, mais tant pis. Et peut-être que ça lui ferait du bien d’entrer dans les détails. S’il voulait en parler à quelqu’un, Lola serait sans doute la personne idéale pour ça. Mais il s’arrête là, et tourne la tête pour regarder devant lui, comme si de rien n’était.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
she has the moon in her mindthat’s why stars spill off her lips.
she has the moon in her mind
that’s why stars spill off her lips.

» Date d'inscription : 08/05/2016
» Messages : 3898
» Pseudo : loyals. (sarah)
» Avatar : alycia debnam-carey.
» Âge : vingt-deux ans (7 mai).
» Schizophrénie : rioja ibanez.
() message posté Dim 5 Nov - 21:34 par Lola Barnett
you carve your name onto his heart and hide your secrets in the hollow spaces between his ribs. your destruction runs free as you create and then destroy something beautiful. ✻✻✻ Alexander lui en veut pour toujours, s’il le désirait. Ça ne changeait pas le fait qu’elle serait toujours présente à attendre qu’il lui parle. Que ça prenne deux jours, cinq mois ou même dix ans, Lola allait être là. Elle était comme ça Lola que ça plaise à Alexander ou pas parce qu’au fond, Lola se doutait bien qu’un jour, il lui en parlerait. Ce n’était pas pour aujourd’hui ni même pour demain, mais un jour, Alexander allait lui parler de sa mère et de sa maladie. Un jour, ce serait l’inverse ; ce ne serait plus lui qui allait l’écouter, mais elle. Elle ne serait plus celle qui parle parce qu’elle allait donner ce rôle à Alexander, un jour. « Et s’il t’arrivait un truc, hein ? Qui serait là pour te protéger ? » Lola, elle restera toujours estomaquée par la facilité qu’à Alexander à plaisanter quelques secondes après s’être fâché contre elle. C’était comme s’ils n’avaient rien échangés ces dernières minutes, mais Alexander essayait de faire revenir les choses à la normale. À ce moment avant qu’elle pose des questions. « Wonder Woman ne t’a rien appris ? Les femmes sont capables de se défendre par elles-mêmes. » Lâchait-elle en se défendant et imitant Wonder Woman avec son mouvement signature. « Dis-le que tu as peur pour toi-même. Je vais te protéger, ne t’inquiète pas. » Ajoutait Lola, hilare tout en s’approchant pour qu’ils reprennent le chemin afin qu’ils puissent se rendre sur les lieux. « Allez, on y va ? » La minute suivante, le bras d’Alexander était de retour sur ses épaules puis une minute s’écoule encore avant qu’ils tournent le coin de la rue. À cet instant, Lola constatait une différence chez Alexander. Il s’était calmé. Moins sur les nerfs qu’il y a cinq minutes et même si elle aimerait oublier ce qui s’était passé sauf que Lola se connaissait. Elle serait incapable d’oublier. Cette conversation resterait dans sa tête pour un long moment. Les révélations d’Alexander sur sa mère resteraient ancrées dans sa mémoire pour toujours. Lola n’oubliait pas, elle faisait juste ne pas en parler. En tout cas, pas de son propre gré. Elle se disait qu’un jour, Alexander lui en parlerait. Qu’un jour, il allait s’ouvrir à elle sans que ce soit forcé ou quoique ce soit. « Tu sais... À propos de tout à l’heure… » Elle arqua un sourcil tout en tournant le visage vers lui. Lola aimerait lui dire que ce n’était rien, qu’ils n’étaient pas obligés d’en reparler avant un long moment. Mais ce serait lui mentir. « J’voulais pas m’énerver, c’est juste que… J’ai une relation compliquée avec ma mère. » Malgré son bras sur ses épaules, Lola haussait les épaules. « Ça va, Alex. N’en parlons plus. » Répondait-elle en lui souriant malgré le fait qu’il ne la regardait plus. Il regardait droit devant lui. L’imitant, Lola constatait qu’ils étaient arrivés alors elle se décollait de lui et commençait à avancer un peu en avant d’Alexander. Après quelques pas, Lola s’arrêtait. « Tu prends une photo de moi ? » Malgré toutes les années passées à Londres, Lola ne s’était jamais rendu à cet endroit et elle avait l’impression d’avoir manqué quelque chose. Tendant son portable à Alexander, Lola se positionnait en affichant un énorme sourire. « Est-ce que ça fait de moi une touriste ? » Questionnait-elle après avoir aperçu son expression. Il lui donnait l’impression que c’était le cas. Traînant des pieds, Lola s’approchait d’Alexander et passait son bras autour de son cou. « Fais un beau sourire pour la caméra, joue de ton charme pour des centaines de likes. » Braquant l’appareil sur eux, Lola ne se gênait pas pour prendre une photo d’eux.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
young child of the wild ones (w/lolex).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: North London :: Hampstead
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» alignement wild du minnesota saison 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-