Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

some nights feat Ethan

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 3109
» Pseudo : Rose
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 27 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson /Violet Abbot/ Damian Ledovskoï
# Re: some nights feat Ethan
message posté Dim 24 Sep 2017 - 13:21 par Marlon D. Wallenstein


"Love me, even if it kills us both"

L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine






Il n'y aurait pas d'effusions, ce soir, pas d'exceptions et une part de moi était déçue. J'ai eu envie qu'on repasse un moment comme la dernière fois, quand ma vie n'était pas encore un fiasco, du moins qu'elle ne l'était plus, parce que j'allais mieux. J'allais mieux … Il y avait toujours eu des périodes où je me sentais mieux et puis j'avais toujours fini par être de nouveau déprimé alors je savais bien que les psychologues ne m'aidaient pas, c'est seulement je faisais des choses un peu folles que j'arrive à me sentir mieux à me sentir vivant, comme ici, à ne pas avoir cette impression d'être qu'une ombre, un fantôme dont personne ne voudrait.

J'ai fini par lui dire que j'étais désolé pour tout ça. J'ai un peu honte qu'il m'ait vu dans ce genre d'endroit, ça ne changeait pas de d'habitude. Je n'arrive pas à avoir assez confiance en moi pour être sur de ce que je fais. On m'a tellement fait comprendre que j'étais différent, que j'ai fini par le croire et que je n'arrive plus à me sortir de cette spirale infernale. J'ai haussé les sourcils. Je ne le suivais plus très bien. Je ne devais pas m'excuser selon lu, qu'est-ce que je devais faire alors ?J'ai haussé les sourcils. Je ne trouvais pas que j'étais fort, loin de là même. Il y a énormément de choses qu'il ignorait encore sur moi et il valait mieux qu'il ne sache pas tout. Je n'étais de toute manière pas près à tout lui dire, on était loin d'être assez proche pour ça mais j'ai fini par dire :

« Je n'en suis pas aussi sûr que vous. »

Je me suis rhabillé rapidement. Il acceptait en tout cas que je l'emmène ailleurs et un sourire s'est affiché sur mon visage et puis chose étonnante il s'est à son tour excusé, pourtant il venait de dire qu'il ne fallait pas le faire mais ça ne devait pas être pour rien. Je l'ai regardé, j'étais touché par ses mots. Ça me faisait du bien de les entendre et pendant une fraction de secondes j'ai été rassuré, juste une fraction de secondes, parce que je sais très bien au fond qu'il ne risque pas d'oublier cette nuit. Il n'avait d'ailleurs pas oublié l'autre non plus. J'ai haussé les épaules et j'ai ajouté :

« Je serais parti aussi si vous ne l'aviez pas fait.»

C'était souvent ce que je faisais. Je préférais ne pas m'attacher, parce que ça fini par faire trop mal quand on s'attache. Je suis passé près de lui pour sortir. J'ai eu envie de le prendre dans mes bras, pourquoi je n'en avais aucune idée, mais je me suis retenu. Nous sommes sortis dans la nuit et j'ai marché un peu en avant sachant où l'on allait, guitare à la main. Le fait qu'il soit avec moi me rassurait. Il y a quelques semaines encore je ne me serais jamais senti capable de sortir la nuit et surtout pas pour aller là au Lucky star. Je n'y avais pas remis les pieds depuis longtemps, ce soir avait été la première fois que j'y étais revenu. Il ne nous a pas fallut longtemps pour arriver au bar. Il était encore ouvert malgré l'avancé de la nuit. Il n'y avait personne sur scène.

« C'est ici. Installez-vous, je reviens vite, mais je voudrais vous voyez quelque chose. »

Je l'ai laissé là, espérant qu'il ne s'enfuirait pas à la première occasion. Je suis allé voir le barman que je commençais à bien connaître. Il était surpris de me revoir là, j'étais déjà venu tout à l'heure et je lui ai demandé si ça ne le dérangeais pas que je monte de nouveau sur la petite scène. J'étais certain que Nate ne m'en voudrait pas et puis j'avais ma guitare, je n'avais pas besoin des musiciens qui n'était plus là et même mon frère, intermittent du spectacle était sûrement reparti chez lui. J'ai demandé au barman qu'il serve Ethan et j'ai moi-même pris une bière, j'en ai bu une gorgée, comme pour me redonner du courage et j'ai sorti ma guitare de son étui allant m'installer sur scène et j'ai chanté la même chanson elastic heartque tout à l'heure lorsqu'il n'était pas encore là, que la nuit n'en était pas à son terme. Je joue de la guitare depuis mes dix ans, elle est devenue un prolongement de moi-même, une façon de me confier aussi. A la fin de la chanson à la dernière note, j'ai regardé autour de moi. Mes yeux cherchaient Ethan, mais ils se sont posés sur une table au non loin de lui. Une table qui me faisait revenir des semaines auparavant. Je me revoyais traverser la salle et m'y installer, accepter le verre de cet inconnu. Il y a avait trop de monde tout à l'heure pour que je repense à ça, mais maintenant ça me revenais en pleine figure. J'avais été tellement idiot d'accepter ce verre. J'ai repris mes esprits, cherchant ce regard bleu océan, pour me rassurer, me dire que ça n'arriverait plus. A la minute où mes yeux ont croisés les siens les battements de mon cœur se sont apaisés. J'ai à peine entendu les applaudissements et j'ai fini par aller rejoindre Ethan. Une fois à sa hauteur, je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire :

« Je voulais que vous oubliez e que vous avez vu tout à l'heure. Il y a encore pleins de choses que vous ne savez pas de moi. J'ai plusieurs cordes à mon arc. »

Je ne savais pas si il avait apprécié ma prestation, mais je me sentais un peu plus léger d'avoir chanté, même si j'avais eu un moment d'égarement.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 19/09/2017
» Messages : 61
» Avatar : Matthew Bomer
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Aucune Diagnostiquée
# Re: some nights feat Ethan
message posté Dim 24 Sep 2017 - 14:48 par Ethan Crownwell

some nights .

En soit, le garçon était ce qu’il était, il n’avait pas envie d’être sévère avec lui. Une fois qu’ils eurent trouvés la fraicheur de la rue, il ne devait pas non plus se transformer en une espèce de monsieur qui sait tout de la vie et faisant des sermons moralisateur à chaque étape. La situation était délicate à la fois par leur relation actuelle et ce qui était arrivé entre eux avant qu’il ne devienne son stagiaire. Sans faire de remarque faisant référence aux marbrures profondes dans ses poignets, ils avancèrent dans le cœur de Londres. Ethan avait pris la sage décision de laisser dans son dos ce petit épisode un peu désastreux dans les vestiaires de la boite de Cole Leary. L’avocat se permis de s’excuser sur son comportement passé. C’était un peu paradoxal par rapport à sa petite leçon de tout à l’heure. Il dissimula son étonnement ne faisant aucun commentaire sur la réponse du garçon. Ainsi lors de leur nuit de luxure, aucun des deux ne seraient restés, était-ce un présage ? La constitution d’augure bonne ou mauvaise ? Tant de question sans réponse composée uniquement d’éventualité. Or le trentenaire n’avançait pas avec des éventualités, uniquement des certitudes. Et en cette heure, le fait de se promener ainsi avec lui pour se rendre dans un lieu mystère le satisfaisait.

Les lettres lumineuses annonçaient le Lucky Star, il eut un petit sourire en coin, il était déjà venu draguer quelques fois dans ce lieu et même passer du bon temps. Quelques renards nocturnes trainaient et âme esseulée était présente dans les lieux. Marlon le pria de s’installer dans la salle, prenant une place de choix en avant scène, il commençait à se douter à quoi il allait assister. Il demanda un bon scotch et observa la scène. Le petit manège du garçon sûrement improvisé pour ce soir lui plaisait. Les lumières de la scène se rassemblèrent dans un halo unique, éclairant un jeune homme, une guitare entre les mains. Lorsque les premiers accords furent grattés, il fut impressionné du son, une tessiture plus douce que son timbre de voix mais en même temps envoutante. La chanson lui correspondait. Il s’était approprié cette chanson, se débarrassant du superficiel pour en obtenir l’essence même.

Il savourait cet instant, devenant le spectateur d’un phénomène incroyablement beau. Marlon avait plus de courage que lui concernant l’art, il n’avait pas peur d’affronter la scène, pas peur de se dévoiler aux autres, il était brillant et touchant. Une vague d’émotion nouvelle enserra sa poitrine, la plongeant dans une expectative rare. La chanson prit fin, il suivit le regard du garçon jusqu’à une table non loin de lui, vide de toute personne, jusqu’au moment où de nouveau ce lien entre eux se recréa, ils étaient dans le champ visuel de l’un et de l’autre. Ethan avait applaudit avec fermeté la prestation scénique dont il avait été témoin. Il bu une gorgée de son whisky qu’il pouvait enfin savourer. Marlon l’avait rejoins à sa table. « Je n’en doute pas un seul instant Marlon ! Tu es un excellent musicien, je suis atterré à quel point tu es doué ! » La chaleur en lui ne se dissipait pas. Ce garçon allait finir par le rendre dingue, la soirée aux teintes glacées avait pris des nuances dorées. Après une nuit froide, les étoiles apparaissaient enfin, elles n’étaient pas dans le ciel, cruelle de leur beauté lointaine, mais à porté de main.

Il avait lu sa tristesse et sa peur, il eut envie de le prendre dans ses bras, or ça serait indiquer la mauvaise direction. « Marlon, je sais que tu es garçon bien mieux que tu te perçois….crois tu que je t’aurais gardé auprès de moi si ça n’était pas le cas ! Je ne veux pas oublier ce que j’ai vu ! Ni tout à l’heure et surtout pas ce qui vient d’arriver ! » Il eut envie de l’enlacer mais se retint, tout était bien trop confus ce soir.





EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 02/07/2014
» Messages : 3109
» Pseudo : Rose
» Avatar : alex petyffer
» Âge : 27 ans 10/07/90
» Schizophrénie : Tom Johnson /Violet Abbot/ Damian Ledovskoï
# Re: some nights feat Ethan
message posté Dim 24 Sep 2017 - 15:59 par Marlon D. Wallenstein


"Love me, even if it kills us both"

L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine






J'ai retrouvé ses yeux parmi la foule, ses yeux ciel bleus que j'avais déjà observé tellement de fois, dans lequel je m'étais plongé souvent en espérant qu'il ne remarque pas lorsqu'il travaillait. Il avait cette force en lui, ce petit quelque chose que je n'arrivais pas à déterminer et qui me fascinait tant chez lui, cette assurance qui émanait de lui. J'aurais aimé plus lui ressembler, avoir cette confiance qu'il semblait avoir à toute épreuve et qui le caractérisait, du moins c'était l'impression qu'il me donnait et c'était tellement rassurant. J'ai attrapé la bière que j'avais pris soin de laisser près du barman, lui ayant demandé de veiller à ce qu'on ne mette rien dedans, j'étais prudent maintenant et je faisais assez confiance au barman pour ça. Je me suis assit face à Ethan et j'ai bu une gorgée de ma bière savourant l'alcool lentement. J'ai souris une nouvelle fois lorsqu'il m'a dit que j'étais doué. C'était la première fois que je n'essayais pas de dire le contraire. Une grande première. Je savourais juste le fait qu'il était là et qu'il m'avait entendu. Ce n'était pas tellement difficile de jouer de la musique pour moi, ça faisait des années que je le faisais et j'avais appris tout seul. Je donnais même des cours pour arrondir mes fins de mois, du moins je donnais de cours. Il était peut-être temps que j'envisage de les reprendre. Je lui ai répondu :

« Merci. »

Il n'y avait pas grand chose à ajouter d'autre. Finalement cette soirée avait été pleine de surprises. On était passé de l'orage au beau temps et je préférais autant qu'il ne soit plus fâché et qu'il soit plus détendu comme il l'était maintenant. Je ne savais pas quoi répondre à sa remarque. Il n'y avait là non plus sûrement rien à dire d'autre. J'étais ravi qu'il m'ait gardé, qu'il ne pense plus à me virer à cause du club et qu'il ai tout de même envie de garder l'image de toute à l'heure. Je ne savais pas tellement sur quel pied danser avec lui, mais ça m'était égal. Il était là, c'était tout ce qui comptait. J'ai fini ma bière. Il était temps de rentrer, la nuit avait été longue. Je me sentais épuisé.

« Je vais rentrer. Je vous vois lundi de toute manière, je serais à mon poste.»

Je ne savais pas comment ça serait, avec tout ça, mais ça ne me faisait pas peur. Je n'avais pas trop envie d'y penser maintenant, peut-être qu'il ferait comme si de rien était. On ne mélangeait pas vie privé et vie professionnel, pas quand on avait un travail comme le notre. Je n'étais que stagiaire et je reprendrais bientôt mes cours à l'université mais mon stage n'était pas fini et je n'avais aucune envie qu'il se termine. J'aimais trop ce que je faisais et je ne trouverais pas un meilleur patron.

FIN



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
some nights feat Ethan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Soho
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
» Everybody wants to be a cat ! - feat. Ethan Schwartz
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-