Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #26 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 26ième version toute douce pour l'hiver, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
LC awards 2017 !
C'est déjà la quatrième édition et pour les nominations, on se retrouve ici.
Les dés du Père Noël !
Cela se passe par ici pour avoir des cadeaux de la part du Père Noël.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


Thanks for coming by (Avner)

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 26/02/2017
» Messages : 750
» Pseudo : black noodle
» Avatar : Takeru tête à claques
» Âge : 28
() message posté Jeu 21 Sep - 0:58 par Shinya Nakamura
THANKS FOR COMING BY
Hey you ! What's new?
I know your face
And I need to connect to you now
Maxïmo Park - Questing, Not Coasting

Un craquement venu du ciel, de lourds nuages gris, puis de la pluie. Le mauvais temps est brusquement arrivé comme un cheveu sur la soupe. Après une matinée presque ensoleillée bien que fraîche, on ne se serait pas attendu à une météo si triste. Shinya est debout derrière la baie vitrée du salon, formée par de multiples petites fenêtres carrées. Son visage est encadré par l'une d'entre elles et, de dehors, il doit ressembler à une apparition qui fixe la rue et ses trottoirs trempés. Il ne travaille pas aujourd'hui et il songe qu'il a bien de la chance de ne pas avoir à traverser ce déluge, à l'abri dans son appartement. Le bruit de la pluie qui frappe le carreau a quelque chose d'apaisant. Shinya aime les jours de pluie, du moins quand il n'est pas à l'extérieur. Il est treize heures trente et il vient de débarrasser son repas. Rien d'exceptionnel, des nouilles instantanées, un reste de ses habitudes japonaises. Il a essayé de se préparer le plus rapidement possible, pour avoir le temps de tout installer avant l'arrivée d'Avner. Avner est un artiste que Shinya a repéré sur YouTube et avec lequel il a correspondu sur internet. Les deux hommes ne se sont encore jamais rencontrés en chair et en os, seulement via les réseaux sociaux, mais aujourd'hui ils ont l'occasion de se voir pour de vrai. Le japonais a longuement hésité avant de demander au jeune peintre s'il accepterait de dessiner sur une de ses tenues et, contre toute attente, ce dernier a accepté. Rendez-vous a été fixé chez Shinya, un jour où Benedict serait absent à cause de son travail. L'asiatique a songé que, de cette façon, il ne dérangerait pas trop son colocataire. Cela fait quelques mois à peine qu'il vit avec lui et il tient à ne pas se montrer trop encombrant - bien que Benedict n'est pas une personne difficile à vivre et que la présence d'Avner ne le dérangerait sûrement pas. Après quelques minutes à observer Londres pluvieuse, Shinya se dirige jusque dans sa chambre pour récupérer du matériel qu'il transfère dans la salle à manger - un espace situé dans la même pièce que le salon. Il pose le vêtement à personnaliser sur la table, diverses teintes de peintures textiles, ainsi qu'une petite plaque de carton, tout le matériel nécessaire pour l'artiste à venir. Lupin, le dogue allemand de Benedict, est couché sur le tapis en fausse peau de bête au pied du canapé. Il observe calmement le petit asiatique qui gesticule dans tous les sens, insensible à l'activité de ce dernier. Shinya jette de temps en temps un coup d'œil en direction de l'animal et s'amuse de son air blasé. Il se montrera sans doute plus enthousiaste à l'instant où il remarquera le nouveau venu. Le japonais a d'ailleurs pris soin de prévenir son invité, au cas où si celui-ci aurait peur des chiens.

Treize heures et quarante-cinq minutes. Shinya pénètre d'un pas rapide dans la salle de bain. Il passe vivement ses mains dans ses cheveux décolorés pour les décoiffer un peu plus et pour conserver leur volume. Un dernier regard dans le miroir lui permet de s'assurer que son maquillage ne se remarque pas. On ne peut pas faire plus coquet que le petit japonais, il est même rare de le croiser sans fond de teint. Ses artifices sont cependant si subtils que les gens remarquent rarement qu'il ne s'expose quasiment jamais au naturel ; si ce n'est quand il manque de temps pour se faire joli. Il n'y a que ses sourcils épilés et discrètement redessinés qui trahissent sa superficialité. Le reflet de son visage ne suffit pas à Shinya. Il regarde l'horloge du salon et se glisse dans sa chambre pour, cette fois-ci, s'observer des pieds à la tête. Il voue une certaine obsession pour son apparence, parce qu'il a toujours peur de déplaire, ce qui est stupide, il faut l'admettre. Le petit asiatique secoue ses bras et s'amuse de remarquer ses manches un peu trop longue. Il porte un pull sombre et ample sur un débardeur noir, qui retombent bas sur sa poitrine et révèlent une infime partie du haut de son tatouage. C'est un papillon que Shinya porte sur sa poitrine. Un tatouage qu'il trouve aujourd'hui un peu insignifiant, mais qu'il refuse de faire disparaître. À l'instant où il tire sur le bas de son pull pour que celui-ci lui arrive bien jusqu'aux cuisses, une sonnerie retentit. Lupin se dresse aussitôt en secouant sa queue, trop heureux d'accueillir une nouvelle personne. Aussitôt, Shinya se jette dans le salon pour essayer de retenir l'animal qui est aussi gros que lui. Il hésite à le garder enfermé dans sa chambre, le temps qu'Avner s'installe, comme l'avait fait Benedict le jour où il avait accueilli Shinya pour la première fois. Il renonce cependant à cette idée parce qu'il ne veut pas attrister l'animal. Peut-être qu'il saura le calmer un peu, autrement qu'en le séquestrant dans une pièce. « Lupin, assis ! Je sais bien que tu es content, mais un peu de tenue s'il te plaît ! » Son intonation se fait si ferme que le chien finit par obéir, après une brève réticence. « Là, c'est bien. »  En voilà au moins un qui comprend toujours Shinya sans problème, malgré son fort accent japonais. De sa main droite, il donne une brève caresse sur la tête de l'animal puis se dirige jusqu'à la porte d'entrée pour ouvrir au pauvre garçon qui a dû traverser la pluie pour venir jusqu'ici... À l'instant où Shinya ouvre la porte, un sourire chaleureux se dessine sur ses lèvres. « Bonjour ! Tu peux entrer. Excuse-moi de t'avoir fait un peu attendre avant de t'ouvrir, mais je voulais m'assurer que notre chien ne se montre pas trop enthousiaste. »  Tandis qu'Avner pénètre dans l'appartement, Shinya rit doucement de sa propre plaisanterie. Lupin se montre sage, assis près du canapé, mais on sent qu'il attend l'instant propice pour s'approcher du nouvel invité afin de le saluer à son tour. « Tu vas bien ? Tu n'as pas trop froid ? Tu peux poser ton manteau ici si tu veux. », dit-il en désignant un porte-manteau près de la porte. Cela fait beaucoup de questions en si peu de temps, mais Shinya est assez excité d'accueillir Avner. C'est la première personne qu'il invite depuis qu'il vit en colocation. Il se sent cependant un peu nerveux car les deux animaux qui se trouvent dans l'appartement ne lui appartiennent pas, et il a peur de ne pas savoir gérer les réactions de son invité face à eux.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 18/07/2017
» Messages : 1484
» Pseudo : bright star (camille)
» Avatar : ezra miller
» Âge : vingt-quatre ans. (14/07)
» Schizophrénie : nope
() message posté Dim 8 Oct - 15:07 par Avner P. Cocker
Le réveil avait sonné brutalement. Avner poussa un grognement par dessous sa couette afin d’exprimer son mécontentement. Il allait falloir se réveiller, malheureusement. Complètement enfoui dans sa carapace de couverture, il était tellement bien que son corps refusait de bouger. Pourquoi fallait-il sortir après tout ? Il était bien là, comme ça. Et l’espace d’un instant, il ne se souvint plus de la raison qui l’avait poussé à actionner son réveil ce midi là. Il n’avait clairement pas assez dormi et aurait bien profité de deux ou trois heures de sommeil en plus.

Il resta là pendant cinq bonnes minutes avant que son téléphone ne vienne à nouveau lui assourdir les oreilles. Il finit par craquer et se ôta de sa couette afin d’aller arrêter une bonne fois pour toute cet engin de malheur. Là dessus, il lut la notification lui rappelant qu’il était chargé de se rendre chez Shinya, un type qu’il avait rencontré sur internet et avec lequel il avait communiqué exclusivement de manière virtuelle jusqu’à présent. Ce dernier l’avait sollicité afin de dessiner des fringues, chose qu’il n’avait jamais faite jusqu’à présent, mais l’expérience l’avait bien tenté. Avner était peintre, pas dessinateur. Mais il se débrouillait très bien dans ce domaine là aussi et il avait plutôt intérêt s’il voulait que ses œuvres aient du sens.

Un clapotis lui fit tourner la tête vers la gauche, à savoir, la fenêtre. Le ciel était tellement gris dehors qu’il aurait pu le confondre avec la nuit. La pluie tombait et martelait les vitrines ce qui ne l’aidait en rien à se tirer de son lit une bonne fois pour toute. Il hésita même à annuler et à reporter le rendez-vous à plus tard, mais son agenda était déjà bien chargé et s’il devait le faire, il faudrait le reporter à bien plus tard. Mais il entendit du mouvement dans le salon et des paroles s’échanger. Sa mère et sa nouvelle petite amie s’étaient toutes les deux levées ce qui le força à faire pareil. Il décida d’être rapide pour le coup et avant que l’une d’entre elles ne sorte de la chambre, il traversa l’appartement à la vitesse éclair afin de gagner la salle de bain et de s’y enfermer. Avner n’avait pas encore accepté cette nouvelle relation. Enfin, il n’était pas contre parce que cette femme qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam rendait sa maman toute heureuse mais…
Il soupira. Il se sentait tellement mal de ressentir de la tristesse à y penser. Pourquoi d’ailleurs ? Il devrait se montrer content et enthousiaste. Mais non, c’était pour l’instant impossible. Et il voulait les éviter du mieux qu’il le pouvait, pour l’instant.
Il avait attrapé les premiers vêtements qui lui étaient passées par la main, un jean rouge et une chemise verdâtre qui lui donnait un look complètement décalé (comme à son habitude) et qu’il n’avait pas tant désiré que cela mais qui ferait l’affaire pour aujourd’hui. Après s’être préparé, il avait regagné sa chambre en lançant un petit ‘bonjour’ aux deux femmes présentes dans le salon sans même leur adresser un regard, avait prit son sac en bandoulière, son manteau et était parti dès que possible en émettant un simple « j’y vais » tout en déverrouillant la porte de sortie. Sa mère lui avait demandé où est ce qu’il allait mais il était trop tard, il avait refermé la porte derrière lui et avait regagné le rez de chaussée pour arriver jusqu’à l’extérieur.

Fichtre, il avait oublié le parapluie.
Heureusement, le bus arriva rapidement. Normalement, il aurait pris son vélo mais vu le temps, il allait se contenter des transports en commun. Il ne lui fallut pas trop longtemps pour atteindre l’adresse que Shin lui avait donnée et sonna afin d’annoncer son arrivée. Il entendit un animal aboyer de derrière la porte, il possédait donc un chien. Quand la porte s’ouvrit enfin, Avner découvrit un jeune homme typé asiatique à l’allure aussi décalé que la sienne mais surtout, avec un grand sourire chaleureux. Il lui rendit son sourire, même s’il était un peu moins chaleureux dû à ce qu’il s’était passé en sortant de chez lui.

- Bonjour ! Tu peux entrer. Excuse-moi de t'avoir fait un peu attendre avant de t'ouvrir, mais je voulais m'assurer que notre chien ne se montre pas trop enthousiaste, s’était excusé son hôte à l’accent japonais très prononcé.
- Non, non, c’est pas grave, j’aime bien la pluie, répondit Avner sans trop savoir s’il était sérieux ou ironique.

Ce fut tout mouillé qu’il pénétra l’appartement de Shinya. Ce dernier l’invita à déposer son manteau en lui demandant s’il n’avait pas trop froid. Avner se débarrassa aussitôt de son vêtement qui avait commencé à peser à cause de l’humidité.

- Un peu pour être honnête, je ne serais pas contre une tasse de thé si tu en as… suggéra-t-il. Il n’avait rien mangé ni bu en partant de chez lui et le thé était la première chose dont il avait envie.
- Excuse moi, je suis peut-être un peu en retard, poursuivit-il en jetant un coup d’œil à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 26/02/2017
» Messages : 750
» Pseudo : black noodle
» Avatar : Takeru tête à claques
» Âge : 28
() message posté Mar 7 Nov - 22:34 par Shinya Nakamura
THANKS FOR COMING BY
Hey you ! What's new?
I know your face
And I need to connect to you now
Maxïmo Park - Questing, Not Coasting

Comme Avner est venu sans parapluie, ses vêtements sont trempés, à tel point que quelques gouttes glissent le long de son manteau et s'écrasent par terre. Shinya y jette un coup d'œil furtif mais ne s'en soucie pas. Bien qu'il soit d'une nature quasi-maniaque, il se dit que ce ne sera pas difficile à nettoyer et que, surtout, son invité vient de braver le mauvais temps pour venir jusqu'à chez lui ; il ne va pas en plus devoir faire attention à ne rien salir en arrivant aussi trempé qu'une éponge pleine d'eau. Quand Avner retire son vêtement, Shinya le laisse le déposer par lui-même sur le porte-manteau. Sur l'instant, il ne songe même pas à lui proposer de l'installer ailleurs, à un endroit où il sèchera plus vite, afin qu'il ne soit pas désagréablement humide quand il partira. Tant pis. À se sentir surexcité à l'idée d'avoir invité quelqu'un dans son nouvel appartement, l'asiatique en oublie les bonnes manières. « Je ne serais pas contre une tasse de thé si tu en as… » Manquer de thé, ce serait un déshonneur ! D'abord parce que c'est une boisson courante en Angleterre, ensuite parce que Shinya est originaire d'un autre pays qui en consomme régulièrement. D'ailleurs, le japonais aime tellement le thé qu'il en collectionne plusieurs. Il possédait une quinzaine de boîtes quand il s'est installé avec Benedict, et depuis il en a acheté une autre encore. Thé noir, thé blanc, thé vert, rooibos... si Avner y tient, il n'aura plus que l'embarras du choix. « Du thé, bien sûr que j'en ai ! » Shinya laisse échapper un rire léger et discret à cette remarque, un sourire amusé sur ses lèvres, puis il poursuit aussitôt : « Si tu es en retard, je ne l'ai même pas remarqué. » À force de s'admirer dans son miroir en attendant son invité, l'asiatique n'a même pas regardé à quelle heure ce dernier est arrivé. Il n'a pas non plus vu le temps passer, absorbé par son propre reflet. Ce n'est pas qu'il se prend pour Narcisse, même loin de là, mais Shinya est obsédé par son apparence. Il a toujours besoin de plaire et, comme il ne s'est jamais trouvé assez beau au naturel, il recourt constamment à une multitude d'artifices. Son caractère perfectionniste le pousse en plus à vérifier encore et encore ses tenues ou son maquillage, pour être sûr d'être présentable et un tant soit peu agréable à regarder. Il est capable de se mettre en retard, simplement pour apparaître le plus parfait possible en public. Est-ce que c'est maladif ? Sans doute. Après tout, Shinya n'a plus jamais reçu d'attention à partir du jour où son père les a abandonnés, lui et sa mère alcoolique et égoïste. Son obsession quant à l'idée de plaire aux autres lui vient peut-être de là. Il a besoin d'attirer l'attention et d'être aimé, quitte à jouer la comédie. Rares sont les personnes à sincèrement le connaître.

Lupin, toujours assis à côté du canapé, laisse échapper un petit geignement. Il est sans doute déçu de se retrouver mis à part, sans la possibilité de pouvoir accueillir à son tour le nouvel invité. Shinya détourne son attention vers le chien à l'air triste, délaissant l'horloge qu'il venait de regarder - Avner n'a en réalité que quelques minutes de retard, ce qui n'est pas grand-chose aux yeux du japonais. D'une tape sur sa cuisse, il indique au dogue allemand qu'il peut s'approcher. Lupin n'a pas besoin de se faire prier pour se dresser sur ses quatre pattes et pour venir se planter près du jeune anglais, sans le moindre geste brusque. Il attend certainement une petite caresse sur la tête, ou autre petit geste affectueux en guise de salut. « Il est énorme, mais il est gentil. Il s'appelle Lupin, c'est le chien de mon colocataire. Il ne te dérange pas ? » Autant poser la question maintenant, que Shinya sache s'il aura besoin de tenir l'animal à distance. Il conçoit que tout le monde ne puisse pas être à l'aise avec un chien aussi grand. Cela dit, c'est moins intimidant que le python vert qui se trouve dans le vivarium installé près de l'entrée. Les lumières de ce dernier sont d'ailleurs éteintes à cet instant, ne laissant pas voir ce qui se trouve à l'intérieur. L'asiatique laisse à son invité le temps de lui répondre avant qu'il ne s'exclame brusquement : « Ah, le thé ! Excuse-moi, j'avais oublié. Un thé au jasmin, ça te va ? Sinon j'en ai plein d'autres. » Avner n'a même pas le temps de dire quoi que ce soit que Shinya se dirige aussitôt vers la cuisine. L'appartement n'est pas immense et cette pièce n'est qu'à quelques mètres de l'entrée. Il suffit de faire un semblant de demi-tour en traversant le petit espace salle à manger et on y est. Comme il est petit, le japonais a besoin de se dresser sur la pointe des pieds pour atteindre les étagères installées en hauteur. Benedict est beaucoup plus grand que lui et il faut admettre que la plupart du mobilier est plus adapté à sa taille qu'à celle de Shinya. Du bout des doigts, il arrive à se saisir de la boîte de thé au jasmin. Il n'a qu'à faire deux pas sur le côté pour avoir la vue sur la pièce principale de l'appartement, où se trouve Avner. L'asiatique dresse la boîte comme un trophée pour bien la montrer, puis lance un sourire à son invité. « Tu peux venir dans la cuisine. Fais comme chez toi. » Shinya a toujours été spontané, ce qui peut déstabiliser certaines personnes. Il faut espérer qu'Avner ne se sente pas mal à l'aise à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Thanks for coming by (Avner)
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: East London :: Shoreditch
» Obama;Change is coming to america
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» The White Dragon is coming [PV Meï]
» Fanfic "Evil is coming"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-