Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Changement chez les scénarios !
Des changements ont été effectués dans la partie des scénarios, merci d'en prendre connaissance par ici.
Version #24 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 24ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Changement !
Du changement a été mit en place au niveau des règles. Rendez-vous par ici pour en prendre connaissance.
The Thames Bridges Trek !
Enfilez vos chaussures, vous êtes attendus pour The Thames Bridges Trek, qui se déroule par .
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)

avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 4831
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
# the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 24 Sep - 18:37 par Danny Callaghan
Elle se mordilla l'intérieur de la joue en observant son œuvre sur le corps de Jin Hyun, le dessin coloré qu'elle avait dessiné sur son bras pendant la nuit parce que Danielle ne s'était pas endormie aussi vite que lui et qu'elle n'avait rien trouvé de mieux à faire que de dessiner sur les bras de son meilleur ami. Il semblait paisible, serein, comme sur un parfait petit nuage, pas même conscient de ce qui se passait autour de lui. Elle aurait pu le laisser dormir, un sentiment de sérénité coulait dans ses veines d'avoir dormi avec lui, de l'avoir ennuyé avec ses pieds glacés et de le réveiller de la même façon quelques heures plus tard. Les rayons du soleil filtraient à travers le store mal refermé, tombaient contre sa peau pour la réchauffer. La journée s'annonçait parfaite, tout du moins, Danny en avait l'impression. Elle tira sur sa joue de Jin Hyun pour le pincer, le poussa avec ses pieds, attrapa le marqueur noir pour écrire son prénom sur la peau délicate, blanche, sans défaut de l'homme. « Réveille-toi. » souffla-t-elle tout contre son oreille. « Une longue journée nous attend. » Son regard glissa jusqu'à son œuvre d'art sur son bras, son sourire s'élargissant naturellement lorsqu'elle tira sur la couverture pour la lui enlever et la faire tomber sur le sol. Elle avait ressenti l'absence de Jin Hyun aussi fortement que si on lui avait arraché le cœur, plus lourdement que les pattes d'un éléphant marchant sur son crâne alors maintenant qu'il se trouvait à Londres, elle comptait réellement en profiter, l'épuiser jusqu'à la fin, le rendre plus fou qu'il ne l'était déjà. Elle rejoignit la salle de bain sur la pointe des pieds, pourtant bien contente que Wendy passe le week-end chez ses grands-parents, entrouvrit la porte, puis la referma derrière elle sans un son avant de se débarrasser de tous ses vêtements qui recouvraient son corps. Elle sembla rester sous l'eau brûlante une éternité, elle s'était même attendue à ce que Jin Hyun vienne frapper à la porte pour qu'elle n'utilise pas toute l'eau chaude. Mais rien, pas un seul bruit. L'appartement semblait désert. Elle s'enroula dans une serviette, passa la tête dans l'ouverture de la porte, l'idiot dormait toujours, la couverture toujours sur le sol. Elle attrapa un short posé sur le rebord de la baignoire, un t-shirt des Backstreet Boys, les enfila par-dessus ses sous-vêtements. Un sourire courba doucement ses lèvres fines alors qu'elle tournoyait face au miroir accroché à la porte de la salle de bain pour admirer, quelques secondes, sa tenue dont elle était fière. Son souffle était léger, malgré l'excitation qui l'envahissait, passant la barrière de ses dents et ses yeux se fixaient sur la silhouette de porcelaine de Jin Hyun à l'autre bout de la chambre, dans le lit.  Son esprit vacillait, il alternait entre la réalité et toutes les possibilités qui s'offraient à elle à cet instant. Celles dans lesquelles son meilleur ami était la victime. L'odeur fruité de son gel douche envahissait lentement la chambre, glissant par la porte encore ouverte de la salle de bain. Elle le fixa un moment, silencieuse, alors qu'elle eut envie de le voir se réveiller maintenant pour qu'ils puissent enfin être ensemble. Il ne la regardait pas, il dormait paisiblement quant Danny, elle, ne parvenait pas à le quitter des yeux. Elle écouta sa respiration, se concentra sur sa régularité et elle esquissa un sourire, à peine visible, lorsque ses doigts se saisirent de la bouteille d'eau posée à côté du lit. Pour l'ouvrir et en vider le contenu sur Jin, le réveiller de la pire des manières, le sortir de sa sérénité. Elle ne le laisserait jamais tranquille, il avait accepté le jeu. « Allez, debout ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1409
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : cole leary (h. newton-haydon) + brahms de bury (p. niney)
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Lun 25 Sep - 13:17 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ « Réveille-toi. » la voix lui paraissait tellement lointaine, il grogna mais ne donna pas plus d'autres signes de vie, encore bien lotie dans les bras de morphée. Quelle heure était-il ? Certainement beaucoup trop tôt pour se lever, loin derrière lui était ses années de trainee où il était forcé de se lever à l'aurore pour commencer son entraînement et maintenant qu'il était leader il pouvait à peu près tout se permette, comme faire la grasse matinée chez sa meilleure amie. Nouveau grognement alors qu'elle lui tirait sur la joue et le poussait avec ses pieds froids. D'un geste las il attrapa l'oreiller pour tenter de l'atteindre avec mais, les yeux toujours clos et le corps encore endormi, il fit retomber mollement son bras sur le matelas, se moquant bien de ne plus être recouvert de la couverture. Puis silence. Il ne savait pas où elle était partie mais il était de nouveau tranquille alors à nouveau il sombra dans le sommeil pour rêver. De célébrité, de gloire. Tout ce qu'il connaissait déjà mais il rêvait d'étendre son empire. Et pourquoi pas à Londres ? C'était de la faute de Danny si il se retrouvait dans cette capitale, dans ce pays grisâtre où les nuages semblaient avoir prit total possession du ciel. Il commençait à avoir froid sans la couverture mais il n'avait pas envie de se pencher pour l'attraper alors qu'elle gisait au pied du lit. Il était paisible, tout de même. Avec son corps de pantin, sa peau de porcelaine. Paisible. Il se réveilla en sursaut, l'impression d'avoir la respiration coupée alors qu'il grelottait. L'eau dégoulinait de ses cheveux, il releva la tête vers Danny qui tenait une bouteille à la main. « Allez, debout ! » elle avait osé lui renverser le contenu d'une bouteille d'eau - certainement plein de microbe si jamais elle avait bu au goulot - sur jinhyun, le jinhyun, le leader d'un groupe de kpop hyper en vogue. Si son garde du corps avait été là il l'aurait immédiatement plaqué sur le sol - et sans doute en aurait-elle profité pour tâter ses muscles saillants. Il attrapa la couverture pour s'emmitoufler dedans. « Si je chope une pneumonie je t'en tiens responsable ! » c'était peut-être extrême mais jh était toujours dans l'extrême. Si le mot « extrême » avait une définition ça serait « jin hyun kwon ». Il posa ses yeux noirs sur son bras, les écarquilla et toussa. C'était quoi cette horreur ? Elle avait le talent d'un enfant de quatre ans. Et peut-être le QI aussi à en juger les dessins grotesques dessinés sur son bras, et elle avait même écrit son prénom au marqueur noir. Attendez ? « DU MARQUEUR ??? » il se frotta vigoureusement le bras alors que déjà l'eau faisait des traces dégueulasses sur son bras « Mon plastique ! Mon plastique ! Je vais fondre. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 4831
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Sam 30 Sep - 9:27 par Danny Callaghan
L'adrénaline n'avait pas été aussi intense, au début. Lorsqu'ils s'étaient rencontrés en Corée, dans les rues d'une ville dont elle avait oublié le nom aujourd'hui. Elle savait qu'il lui serait impossible de retrouver avec quelqu'un d'autre, ce qu'elle partageait avec Jin Hyun. Elle ne comprenait pas toujours, elle ne saisissait pas l'origine de leur amitié, de ce jeu, ce qui arriverait le jour où l'un d'eux refuserait un défi de l'autre. Son cœur ne cessait de cogner au fond de sa poitrine, elle marchait, bougeait, pour faire les cents pas au milieu de la chambre, elle s'assit, hésita, se leva, glissa ses doigts au milieu de ses mèches pour les remettre derrière son épaule. Elle était impatiente, elle ne savait pas réellement de quoi, sans doute la perspective de passer sa journée avec Jin Hyun et elle dû se mordre l'intérieur de la joue pour ne pas le tirer du lit par la force. Elle bouillonnait d'idées, Danielle, et faillit retourner dans le lit pour le tirer par les bras mais elle se ravisa lorsque ses genoux rentrèrent en contact avec le rebord du meuble. Un éclat de rire bruyant s'échappa de ses lèvres lorsqu'il s'enroula au milieu de la couverture. Il était trempée, et elle, fière de sa bêtise. « Si je chope une pneumonie je t'en tiens responsable ! » Elle songea quelques secondes à s'approcher pour venir enrouler ses bras autour de son corps et tenter de le réchauffer, mais le voir grelotter dans cette couverture immense la faisait beaucoup plus rire. Elle releva les yeux en souriant, amusée par sa façon de s'écrier et s'inquiéter que son physique puisse être touché par du marqueur. Elle l'écouta parler avec attention, le fixant de ses grands yeux bruns. Son frère ainé lui avait souvent dit qu'elle fixait trop les gens, que ça pouvait rendre mal à l'aise, mais elle n'avait jamais su se débarrasser de ce réflexe. Elle aimait ça, le regarder, Jin Hyun, le voir autrement qu'à travers un écran d'ordinateur, ses traits déformés par quelques pixels. Elle voulait profiter qu'il soit là, bien présent à Londres, pas seulement dans sa tête, ses doigts pouvaient le toucher, sa voix parvenait à ses oreilles sans un sifflement aigu d'un réseau téléphonique trop vieux. « Mes frères te conseilleraient sûrement de l'alcool ou un gel antibactérien pour retirer les marques. Même si, de mon point de vue, tu devrais garder mes œuvres sur toi. » Elle lâcha un petit rire, elle ne savait pas quoi dire d'autre. Sa fratrie avait toujours été pleines de ressources, sans doute parce qu'ils avaient dû apprendre seuls, leur mère constamment en dépression n'avait jamais été un exemple. Ses frères et ses sœurs l'avaient trop longtemps envahi de remèdes miracles, de trucs et d'astuces, tellement qu'elle avait tendance à les mélanger, à confondre une astuce avec une autre et finissait par obtenir l'effet inverse de celui recherché au début. Elle rit, jetant un rapide coup d'œil aux alentours pour vérifier qu'une bouteille de gel ne traînait pas sur le coin d'un meuble. « On devrait se faire des tatouages. » Elle le regardait observer les dégâts causés par les feutres sur son corps et elle fit la moue, ses yeux s'arrêtant une seconde sur sa peau claire, sans défaut si elle oubliait les traces noires dessinées dessus. Elle n'avait jamais compris son besoin de refaire chaque partie de son corps, ils n'en parlaient jamais vraiment, juste de son plastique. Elle releva les yeux, des yeux perdus, amusés, la bouche à demi-ouverte. Ça paraissait presque trop facile de l'ennuyer, finalement. Elle grimpa sur le lit, s'avança à genoux sur celui-ci pour atteindre l'autre côté où se trouvait Jin Hyun et passer ses mains autour de ses hanches pour le forcer à s'approcher. « Tu as dix minutes pour t'habiller, te préparer. Tic tac, tic tac. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1409
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : cole leary (h. newton-haydon) + brahms de bury (p. niney)
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 1 Oct - 13:53 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ Il fixa son regard noir sur le visage de sa meilleure amie, jamais il ne pourrait regretter leur rencontre même si ils se chamaillaient tout le temps, qu'ils enterraient le respect au moins ils lui creusaient une tombe ensemble, tous les deux main dans la main. Telle était leur relation faite à base de paris, de t'es cap de te mettre tout nu dans la rue et cette relation lui plaisait à Jin Hyun. Même si il se montrait grincheux parfois, même si il faisait sa diva au moins il échappait le temps de quelques instants à ses soucis. Il ne pouvait avoir cette relation avec personne d'autre qu'elle parce qu'avec elle il était sûr et certain de la véracité de son amitié, elle n'était pas là pour son argent ou pour sa célébrité. Une célébrité qu'il comptait bien étendre à la ville de Londres avec son aide d'ailleurs, il ne pouvait pas rester dans l'ombre chez les occidentaux alors qu'il était l'un des hommes les plus connus et idolâtré dans son pays, il était temps de plonger londres sous l'air et le rythme endiablé de la kpop. « Mes frères te conseilleraient sûrement de l'alcool ou un gel antibactérien pour retirer les marques. Même si, de mon point de vue, tu devrais garder mes œuvres sur toi. » il leva les yeux au ciel et soufflant, il les connaissait pas ses frères mais n'avait définitivement pas envie de faire confiance à toute personne portant le nombre de famille Callaghan. Elle ne connaissait pas l'importance du plastique dans la vie de Jin Hyun, son corps parfait était son image et il se devait d'être comme ça pour continuer de percer dans le monde impitoyable de la kpop, peut-être qu'elle ne pouvait pas comprendre mais en Corée ça se passait comme ça. « Ton point de vue il est pourri, picasso. » Il jeta d'un geste rapide la couverture dans laquelle il s'était emmitouflé et passa près de la jeune femme sans la regarder, l'ignorant délibérément pour entrer dans la salle de bain. « Je vais vider tes bouteilles de dissolvant. » parce qu'il fallait bien faire partir les horreur qu'il avait sur les bras d'une manière ou d'une autre après tout. Avec soin il fit tomber quelques gouttes sur un coton pour l'imbiber et le passer délicatement sur sa peau comme si il était en sucre, exception faite qu'il était en plastique. De la salle de bain la voix de sa meilleure amie lui parvenait « On devrait se faire des tatouages. » il grimaça, mais c'était quoi son problème avec sa peau de porcelaine aujourd'hui ? Elle tenait absolument à l'abîmer, à abîmer une œuvre d'art et ça s'appelait du vandalisme. « Va te faire tatouer un penis sur la fesse gauche si tu veux mais ça sera sans moi, cap ? » il jeta le coton dans la poubelle avant de revenir vers la jeune femme et de glisser ses bras autour de son cou « non j'déconne, t'en feras un sur chaque fesse. » il lui déposa un bisou sur la joue avant de s'éloigner en riant pour se repositionner sur le lit. Il leva les yeux au ciel quand elle glissa ses bras autour de ses hanches pour le forcer à s'approcher d'elle et inclina la tête sur le côté. « Tu as dix minutes pour t'habiller, te préparer. Tic tac, tic tac. » il la poussa par les épaules pour la faire tomber sur le lit « tourne toi, cache toi les yeux. T'as pas l'habitude de voir des hommes nus, tu vas être choqué devant mon corps d'apollon. »

✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 4831
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 15 Oct - 1:16 par Danny Callaghan
« Je vais vider tes bouteilles de dissolvant. » Elle laissa échapper un rire, doux, presque mélodieux, loin de ce rire grave et bruyant dont ils avaient pourtant l'habitude d'entendre de sa bouche. « Tu me laisses te mettre du vernis alors ? J'en ai acheté un nouveau, couleur abricot. » Un léger sourire étira ses lèvres alors qu'elle attendait le retour de JH dans la chambre, l'imaginant ouvrir tous les flacons rangés dans les placards, les porter à son nez pour en sentir l'odeur et juger si il pouvait bien appliquer cela sur sa peau de porcelaine. Elle aimait ses dessins, elle aimait particulièrement dessiner sur les gens, mettre de la couleur sur leur peau, y laisser sa trace d'une jolie façon, se donner des grands airs de Picasso alors que son don était inexistant et peut-être, dans quelques années, se reconvertira-t-elle en tatoueuse professionnelle par simple envie. Elle était incapable de s'arrêter, Danny, elle voulait tout tester, tout goûter les saveurs du monde, tout revoir des merveilles des autres pays et tout dessiner sur le corps immaculé de Jin Hyun. Pour qu'il ne l'oublie jamais. Un foyer, ce n'était pas toujours quatre murs avec une porte, ça pouvait être bien plus. Des bras, l'étreinte d'un homme, le sourire d'idiot de JH. Il ne comprenait pas. Elle tira sur l'une de ses boucles folles qui encadraient son visage, tenta de démêler ses cheveux bruns avant d'abandonner. Elle n'avait pas encore pris le temps de vraiment les coiffer, le plus souvent elle finissait pas les attacher en un chignon négligé, sans prendre la peine de vérifier son reflet dans le miroir. « Va te faire tatouer un penis sur la fesse gauche si tu veux mais ça sera sans moi, cap ? » Sans lui le jeu perdait de sa valeur et de son éclat. Elle eut l'impression de retrouver un peu de sa quiétude lorsqu'il se rapprocha du lit, la laissa passer ses bras derrière sa nuque, sentit ses lèvres sur la peau de sa joue. Elle aurait pu passer son temps à le toucher, graver la forme de son corps dans ses doigts, tant elle était heureuse de le voir enfin à Londres. « non j'déconne, t'en feras un sur chaque fesse. » Elle éclata de rire, à peine consciente du baiser qu'il déposait sur sa joue, tant elle était prise d'un fou rire incontrôlable. « On verra. » Son défi était idiot et moche, vulgaire, le genre de choses qu'elle aurait très bien pu faire une fois ivre. Elle riait toujours en tombant sur le lit, entre les oreillers moelleux. Une sensation grisante envahissait ses muscles, l'adrénaline que lui procurait la présence de Jin Hyun devant elle. « tourne toi, cache toi les yeux. T'as pas l'habitude de voir des hommes nus, tu vas être choqué devant mon corps d'apollon. » Elle calma son rire, sa respiration suivit tout aussi vite lorsqu'elle darda son regard chocolat sur la silhouette de JH. « J'ai dû voir plus de femmes et d'hommes nus que toi. T'as peur que je me contrôle pas ? T'as raison, j'ai terriblement envie de toi JH. » Elle fronça légèrement les sourcils, tenta vainement de garder son sérieux avant de rire à nouveau, sans s'inquiéter d'apparaître comme une folle. Jouant le jeu, elle ferma ses paupières, s'amusa quelques secondes à les rouvrir de temps en temps avant d'arrêter. « Voilà voilà, je ne vois plus rien. » Impatiente, les bras remontés contre son torse, elle roula sur le lit, jusqu'au bord. Elle était incapable de rester en place, tant elle crevait d'envie de jouer, s'amuser. Elle se nourrissait de leurs défis et de l'adrénaline que cela lui procurait. Elle se pencha légèrement pour s'assoir, les yeux toujours fermés. « Tu as besoin d'aide ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1409
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : cole leary (h. newton-haydon) + brahms de bury (p. niney)
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 15 Oct - 13:15 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ Il s'était enfin débarrassé des dessins qui ornaient ses bras encore quelques minutes auparavant, un sourire amusé étirait ses lèvres. Il ne pouvait pas vraiment faire la tête à sa meilleure amie même si elle s'amusait - et certainement un peu trop au goût du leader de kpop - à gribouiller sur sa peau de porcelaine. Il l'aimait, Danny. Peut-être pas au sens propre du terme, peut-être pas d'amour avec le grand A mais il l'aimait. Il ne connaissait même pas la nature vraie de ses sentiments parce qu'il n'avait jamais ressentit autant de joie à l'idée de se retrouver avec quelqu'un, il n'avait jamais lié une amitié comme celle qu'il partageait avec la jeune femme. Elle était là, au fond de son cœur, elle s'imposait à lui dès qu'il doutait comme pour se redonner du courage. Devant ses yeux dansait l'image de son sourire lorsqu'il sentait la déprime engourdir son cerveau. Il l'aimait et elle était là, c'était tout ce qu'il savait. Sa voix mélodieuse le tira de ses pensées, le sortit de sa torpeur. « J'ai dû voir plus de femmes et d'hommes nus que toi. T'as peur que je me contrôle pas ? T'as raison, j'ai terriblement envie de toi JH. » il darda son regard sur elle, écarquilla les yeux. Il ne doutait pas une seule seconde qu'elle avait du voir plus d'hommes et de femmes nu-e-s que lui étant donné qu'il n'avait jamais pratiqué l'acte sexuel en vingt-neuf ans d'existence, pas que l'occasion ne s'était jamais présenté mais il n'avait jamais eu besoin / envie de « tremper le biscuit » comme disait les français. Quant à Danny elle était tout à fait à son goût mais sans doute se moquerait-elle de son inexpérience si ils étaient amenés à ... hé bien à coucher ensemble. Déconcerté par sa réplique il sentit le rouge lui monter aux joues et reprit en bégayant, riant de gêne à moitié  « oh je t'en prie danny, ne dis pas de bêtises » et comme à chaque fois qu'il riait il avait glissé ses longs doigts devant ses lèvres. Après s'être assuré qu'elle avait bien les yeux fermés et qu'elle se roulait sur le lit, il retira son t-shirt puis ses sous-vêtements. « Ne regarde pas, je suis tout nu ! » il s'empressa d'enfiler un caleçon, persuadé que cette exclamation allait justement la pousser à ouvrir les yeux et s'empara de deux chemises différentes en faisant la moue, incapable de choisir laquelle il allait porter alors qu'elles étaient quasiment semblables. « Tu as besoin d'aide ? » il se retourna vers la jeune femme - être simplement vêtu d'un caleçon devant elle ne le dérangeait pas le moins du monde, comme si les paroles prononcées quelques minutes auparavant n'avaient jamais existées - et tendit les deux chemises devant ses yeux clos « hé bien oui, je prends mon costume bordeaux. chemise blanche ou chemise noire ? »


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 4831
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 15 Oct - 14:23 par Danny Callaghan
Elle riait toujours trop, Danielle. Toujours trop fort, toujours trop bizarrement, laissant son rire se répercuter contre les murs, jusqu'à ce que tout le monde ait bien entendu que c'était bien elle, Danny, qui faisait tout ce bruit. Elle prit une inspiration, tenta de calmer sa respiration irrégulière, les battements désordonnés de son cœur, celui-ci trop heureux, et se tourna vers Jin Hyun dont la peau, parfaitement blanche se teintait de quelques pigments roses que la gêne provoquait instantanément. Sa voix était à peine contrôlée, et elle pouvait sentir cette pointe de malaise qui perçait dans son ton. Elle était parvenue à le mettre mal à l'aise, elle ne saisissait pas encore de quelle façon. « oh je t'en prie danny, ne dis pas de bêtises » Sur ses lèvres, un sourire se dessina avec lenteur, comme si elle prenait conscience que ses mots avaient terriblement gêné son meilleur ami. Elle aurait pu le deviner facilement, elle aurait pu se douter que parler de sexe et d'envie le troublait, parce que lui, tout simplement, n'en parlait jamais. Parfois elle se demandait, Danny, s'il n'était pas de ces personnes qui préfèrent attendre le mariage pour s'offrir à l'autre, mais elle eut du mal à imaginer Jin Hyun vouloir se marier. Elle ne l'avait jamais vu amoureux de quelqu'un d'autre sauf de lui-même. « Ne regarde pas, je suis tout nu ! » Un frisson la parcouru, lui donnant cette envie féroce de rouvrir ses yeux pour le voir, parce qu'elle détestait imaginer un corps et en être ensuite privée, peu lui importait qu'elle n'ait le droit que de le regarder. Elle grogna, gigota sur le matelas en serrant ses paupières de toutes ses forces. Sa main droite était résolument posée sur son genou, appuyant dessus pour se retenir de ne pas lui faire peur ou d'improviser une bêtise pour l'ennuyer dans son habillage. « Mais je ne regarde pas. » grogna-t-elle, agacée d'être réduite à la pénombre, à imaginer derrière ses paupières closes son meilleur ami en train de se changer. Elle tenta de se concentrer sur les sons, les autres bruits qui l'entouraient. Un meuble qui s'ouvre, des bruits sur la moquette moelleuse de la chambre, le froissement d'un vêtement, et d'un autre encore. Elle l'imaginait fouiller les tiroirs ou le placard. « hé bien oui, je prends mon costume bordeaux. chemise blanche ou chemise noire ? » Avec lenteur, elle souleva les paupières, laissant un sourire naturel venir étirer ses lèvres. Il lui donnait toujours envie de sourire, constamment. Elle inclina le visage sur le côté avec douceur, se mordilla la lèvre et darda un regard malicieux sur la silhouette dévêtue de Jin Hyun qui tenait bien devant lui, deux chemises dont seule la couleur était différente. « La noire, c'est évident. » Parce que c'était la couleur qui rendait un homme plus charmeur, plus désirable auprès d'une femme. Elle se saisit de la chemise blanche pour la lancer derrière son épaule. Sans doute était-elle retombée sur le lit. Elle vint poser ses deux mains sur les hanches de JH, arborant ce sourire dévastateur qui ne présageait, en général, rien de bon. Il s'en doutait peut-être. Elle rapprocha brutalement leurs bassins l'un contre l'autre, plongea son regard pétillant dans celui sombre de son meilleur ami. « Et je suis toujours sérieuse, tu le sais très bien. » Elle l'était rarement, personne ne savait réellement lorsque Danny jouait ou ne jouait pas mais à cet instant, il aurait été difficile de ne pas voir qu'elle jouait à la perfection. Ses mains remontèrent délicatement jusqu'aux joues rosées de Jin Hyun, s'imprégnant de la douceur de sa peau sous ses doigts. « Si je dis que j'ai envie de toi, alors c'est la vérité. » Elle éclata à nouveau de rire, parce que ça lui paraissait bien stupide, avant de déposer une myriade de baisers sur les joues de JH, son nez, son front, son menton. Partout. Pour l'ennuyer encore plus avant de reculer d'un pas et de taper dans ses mains. « Termine de t'habiller et on va manger, j'ai faim. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1409
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : cole leary (h. newton-haydon) + brahms de bury (p. niney)
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 15 Oct - 17:21 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ Il ressentait finalement une certaine gêne à l'idée de se changer devant la jeune femme, comme si se retrouver nu devant elle avait quelque chose de déplaisant et de terrifiant ; son corps était refait pour dessiner des formes parfaites, presque dénuées de toute humanité, semblable à la perfection d'un pantin de porcelaine, d'un mannequin de boutique, parfait pour poser dans les magasines de mode, parfait pour attirer le regard des filles et la jalousie des hommes ; mais le regard que Danny pouvait poser sur son corps avait quelque chose de terrifiant, l'idée même qu'elle pouvait le juger, le trouve mal fait, moche, pas à son goût ou tout autre sentiment péjoratif provoquait en lui une gêne incontrôlable. Il se changea donc dans la précipitation jusqu'à se retrouver face à une hésitation, devait-il choisir la chemise blanche ou la chemise noire il n'en avait aucune idée et pourtant il était critique de mode, il savait ce genre de chose mais l'une et l'autre épousait parfaitement son corps musclé. Mais sa meilleure amie attrapa bien vite la chemise blanche pour la jeter derrière elle et décréter ainsi qu'il devait se vêtir de la noire. Mais elle ne semblait pas prête à stopper ses envies fantasques, elle glissa ses mains sur ses hanches pour ramener son bassin contre le sien. Jin Hyun sentit ses joues s'empourprer, ses membres se paralyser à cette proximité. Certes ils dormaient ensemble, certes ils se faisaient des câlins et des bisous pour s'emmerder mutuellement mais ce genre de choses, à savoir lui ramener brutalement son bassin contre le sien, avait quelque chose de gênant. Quelle serait la prochaine étape ? Il déglutit à l'idée qu'elle allait se comporter comme nicki minaj, il glissa sa main devant ses yeux pour sortir cette image de ses pensées et plongea son regard dans celui de sa meilleure amie. « Et je suis toujours sérieuse, tu le sais très bien. » il se mordilla l'intérieur de la joue alors qu'elle glissait ses mains jusqu'à ses joues rosées, il ne comprenait pas toujours ce qu'elle cherchait mais tout ceci lui convenait habituellement très bien, simplement ce sujet le mettait mal à l'aise et il ne comprenait pas bien ce qui pouvait l'amuser dans le fait de le voir avec le rouge aux joues et un bégaiement qui le rendait idiot. « Si je dis que j'ai envie de toi, alors c'est la vérité. » il attrapa ses poignets pour la forcer à retirer ses mains de ses joues, fronça les sourcils « danny, ça ne m'amuse pas du tout, ce n'est pas drôle. » il chercha même à ses dégager de son emprise, de ses baisers, les sourcils toujours froncés, la mine boudeuse. Il fut presque soulagé lorsqu'elle s'éloigna de lui, rompant le contact. Il adorait Danny, il adorait leur relation. Mais elle se jouait de lui, elle se moquait de son inexpérience dans le domaine en provoquant délibérément sa gêne. Et dans ses pensées revenait l'image distincte de son bourreau de l'école, qui se moquait sans cesse de lui. « Termine de t'habiller et on va manger, j'ai faim. » jinhyun glissa sa chemise sur ses épaules, se détourna d'elle le temps d'enfiler son pantalon bordeaux, sa veste de costume bordeaux « je ne suis pas sûr d'avoir faim. » et il attrapa son portable sans ajouter un mot de plus.


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 4831
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 15 Oct - 21:05 par Danny Callaghan
« danny, ça ne m'amuse pas du tout, ce n'est pas drôle. » Il lui arrivait par moment de s'imaginer qu'un matin, Jin Hyun allait passer la porte d'entrée, avec sa valise sous le bras, et ne plus jamais rentrer le soir parce qu'elle était sans doute trop insupportable, trop envahissante. Elle le sentait se crisper sous ses doigts, tenta même de la repousser. Elle avait beau faire comme si les mots de son meilleur ami ne l'avaient pas troublé au fond, elle fut surprise de sentir ses doigts se refermer autour de ses poignets pour la stopper dans ses gestes. Elle secoua un instant la tête remettant ses mèches brunes derrière son oreille avant de refermer les yeux quelques secondes, comme pour gagner du temps, et retrouver ses esprits. « je ne suis pas sûr d'avoir faim. » Il se détourna, l'ignora délibérément pour lui tourner le dos et s'emparer de son téléphone. Elle oublia l'idée de déjeuner, sentit son cœur battre plus rapidement qu'à l'ordinaire, son regard posé sur le dos de Jin Hyun, laissant les questions envahir son esprit. Elle l'avait simplement collé, peut-être un peu trop, elle le réalisait maintenant, mais sur l'instant, ça lui était paru normal, plaisant, parce qu'elle avait réellement eu envie d'être proche de son meilleur ami. Mais pas lui, à l'évidence. « Qu'est-ce que tu as ? T'es vexé ? » Elle avait laissé ces quelques mots sortir de sa bouche comme pour se convaincre ou plus par envie que Jin Hyun la contredise. Elle inspira profondément, s'appuya contre le mur près de la porte et passa une main sur son visage encore fatigué. Elle ne pouvait s'empêcher de le fixer, le regard un peu contrarié alors lui l'ignorait superbement bien. Quelques minutes plus tôt, ils plaisantaient, dormaient enlacés dans les bras l'un de l'autre. Désormais, elle était perdue, Danny. Elle s'approcha avec douceur, le contourna et s'arrêta, juste là, devant Jin Hyun, cherchant désespérément son regard, un sourire, quelque chose. Qu'avait-elle fait ? Ils se touchaient constamment. C'était devenu une sorte d'habitude, presque comme une cigarette chaque soir pour un fumeur. Elle n'était pas droguée à JH, mais il y avait quelque chose de réconfortant à l'avoir enfin près d'elle dorénavant. C'était trop tentant, trop plaisant aussi d'être dans ses bras, parce qu'il lui rendait à la perfection ses étreintes et ses blagues, d'un ton parfois moqueur, parfois trop sérieux. Elle ne comprenait pas comment, en une fraction de seconde, cela le dérangeait qu'ils soient si proches l'un de l'autre. Elle lui déroba son téléphone d'un geste vif pour attirer son attention. « Je suis désolée, je... » Elle marqua une pause, tenta un pas dans sa direction avant de se raviser et recula. « Si ça te pose problème que je te touche ou t'embrasse, j'arrêterai, c'est promis. C'était pas mon but de te blesser. Je peux même dormir dans la chambre d'amis... si tu préfères. » Elle se sentait stupide, pire encore, elle était blessée qu'il se vexe pour quelque chose qui, jusqu'à maintenant, ne l'avait jamais dérangé. « Ça sera sûrement mieux. » Elle se pencha pour attraper l'un de ses t-shirts échoué sur le sol depuis deux jours, comme pour prouver sa bonne volonté, qu'elle le laisserait désormais tranquille. Mais elle eut tout autant envie de lui hurler dessus parce qu'elle ne comprenait plus rien, parce qu'elle voulait encore le prendre dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1409
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : cole leary (h. newton-haydon) + brahms de bury (p. niney)
# Re: the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
message posté Dim 15 Oct - 22:04 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ Jinhyun avait comme une boule au creux de l'estomac, autant gêné par la situation - il ne savait se l'expliquer mais il ressentait une différence nette entre prendre sa meilleure amie dans ses bras et se serrer contre elle alors qu'elle venait de prononcer des mots tels que « j'ai envie de toi » même si ces derniers sonnaient faux. Et c'était peut-être parce que justement ça sonnait faux que ça lui déplaisait tant, le gênait tant. Il ferma les yeux quelques instants, se détachant de son portable. Il se sentait ridicule à se comporter comme ça, il se sentait ridicule de faire la tête à Danny. Mais celle boule qui lui tordait l'estomac ne voulait pas s'évaporer, il glissa sa main derrière sa nuque. Le silence devenait gênant, il se concentrait sur les pas de sa meilleure amie dans la pièce alors qu'il avait envie de se ruer près d'elle pour glisser ses bras autour d'elle. Quelque chose le retenait néanmoins sur son lit, il repensait à son enfance douloureuse et pourtant la jeune femme n'avait rien à voir avec Min-Kwan. « Qu'est-ce que tu as ? T'es vexé ? » il secoua la tête, il n'était pas vraiment vexé en réalité, ou peut-être que si. Il n'en savait rien, c'était un gamin jinhyun, incapable de se montrer sérieux et voilà qu'il boudait presque à cause d'un simple rapprochement. Rapprochement qui ne le dérangeait pas, seulement les paroles qui résonnaient encore dans sa tête. Il se sentait peut-être un peu trop « anormal » de ne pas connaître ce genre de choses à vingt-neuf ans, il se sentait idiot à côté de la jolie brune.  « Si ça te pose problème que je te touche ou t'embrasse, j'arrêterai, c'est promis. C'était pas mon but de te blesser. Je peux même dormir dans la chambre d'amis... si tu préfères. » Il arqua un sourcil en la voyant se pencher pour ramasser un t-shirt, elle n'allait tout de même pas dormir dans la chambre d'amis alors qu'elle était chez elle, dans son appartement. « Danny. » il releva la tête vers sa meilleure amie comme pour s'accrocher à son regard puis se leva, glissa ses mains sur ses hanches pour l'attirer contre lui, glisser sa main sur sa joue. « Où est-ce que tu veux manger, ma Danette ? » Il n'avait pas envie de revenir sur les paroles prononcées, comme si elles étaient déjà oubliées alors qu'elles flottaient dans un coin de sa tête, qu'il se disait qu'il serait peut-être temps pour lui de se mettre en couple pour paraître plus « sérieux » mais il ne voulait pas inquiéter Danny plus que ce n'était le cas. Il glissa sa main dans ses cheveux, déposa un rapide baiser sur son front et plongea son regard dans le sien, gardant le silence en attendant sa réponse même si son ventre commençait à faire savoir qu'il avait faim, finalement.


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
» Version n°21 : City lights
» Under the City Lights • top
» Crazy People (RPG city)
» Dark City 2.10 FIN
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-