Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Version #25 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 25ième version, dont vous pouvez découvrir les nouveautés par ici.
Avant-première : Freddy 4D !
Direction le cinéma. En ce soir d'Halloween, vous êtes attendus pour L'avant première de Freddy 4D, qui se déroule par ici.
Trouver des amis.
Rendez-vous par ici pour trouver vos liens manquants.
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.



Partagez|

the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)

En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 5015
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
() message posté Lun 16 Oct - 21:19 par Danny Callaghan
Elle ignorait depuis toujours ce que cela faisait d'être véritablement seule. Avec une fratrie comme la sienne, trois sœurs, trois frères et son mode de vie mouvementé, Danny était certaine qu'il y aurait toujours un Callaghan ou l'un de ses amis dans les parages pour lui tenir compagnie ou au contraire, à l'image de Jin Hyun, être là pour faire tout un tas de bêtises avec elle et dont eux seuls détenaient véritablement le secret. Elle avait été seule, parfois, au court de ses voyages, mais elle avait toujours fini par rencontrer du monde, une main lui avait toujours été tendue, à un moment ou à un autre. Mais là, même avec JH dans la chambre, Danielle se sentait seule. Elle se tenait bien droite, la nuque tendue et les bras croisés sous sa poitrine, lui donnant cet air farouchement déterminé, comme si sa fierté coulait subitement dans ses muscles pour lui donner de la force. Mais elle se sentit incroyablement seule, sans qu'elle ne saisisse comment cela était possible, alors que Jin Hyun se tenait quelques mètres plus loin dans la chambre. « Danny. » Elle le laissa s'approcha, plonger son regard dans le sien, poser ses mains sur sa taille et telle une marionnette, elle se laissa autant manipuler lorsqu'il l'attira dans ses bras, et glisser une main jusqu'à sa joue. Déjà elle pouvait sentir son cœur se serrer dans le creux de sa poitrine, un frisson lui parcourir le dos lorsque ses doigts touchèrent à peine la peau de sa joue. Elle attendait des explications, et elle était certaine que Jin Hyun l'avait très bien compris. Déjà elle écarta une mèche tombée devant ses yeux et s'efforça de garder son regard plongé dans celui de son meilleur ami. « Où est-ce que tu veux manger, ma Danette ? » Elle haussa les épaules, comme si le sujet l'effleurait à peine mais elle devait bien admettre qu'elle mourrait de faim et dire non à de la nourriture aurait seulement prouvé un peu plus que quelque chose n'allait définitivement pas. « J'ai envie de beignets à l'abricot. Il y a une pâtisserie au coin de la rue. » Elle laissa un soupir lui échapper, ferma quelques secondes ses paupières et son corps se relaxa presque instantanément, envahi d'une soudaine sérénité au contact de celui de Jin Hyun et de ses lèvres sur son front. Elle se sentait bien, et pourtant la gêne subsistait, envahissait la chambre comme une maladie. Ses bras s'enroulèrent avec douceur autour de sa taille alors qu'elle tentait encore d'oublier la façon qu'il avait eu de la repousser, elle n'avait plus le droit de faire ça, elle le savait. Et déjà elle reprenait l'habitude de se coller à lui parce que l'enlacer était devenu un geste trop naturel au fil du temps. « Dis-moi ce que je t'ai fait. » Et même si elle savait que leur relation ne serait pas affectée par cet instant, tout du moins, peut-être quelques heures à peine, parce qu'il était son meilleur ami et qu'elle l'aimait, elle ne pourrait pas continuer à le prendre dans ses bras sans se rappeler constamment que quelque chose le dérangeait dans ce contact. Elle inclina délicatement son visage avec le réflexe, pire encore, l'envie de le nicher dans le cou de Jin Hyun mais elle releva la tête vers son regard et baissa les yeux aussitôt. Un sourire se dessina au coin de ses lèvres lorsque le ventre de JH réclama subitement à manger, elle se dirigea par réflexe vers son sac pour prendre quelques billets et les glisser dans sa poche. « Je changerai de chambre à notre retour. Maintenant on sort. Toi, tu as envie de manger quoi ? Des sushis ? Ça doit te manquer. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1827
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : venus strudwick (e. roberts) + brahms de bury (p. niney)
() message posté Mar 17 Oct - 14:30 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ L'impression d'un froid qui planait dans la pièce, au dessus de leur tête. Ce n'était peut-être pas qu'une impression, danny s'était éloignée de lui pour gagner l'un des murs de la chambre et lui avait les yeux résolument baissés sur son portable sans pourtant pianoter sur l'écran, insensible aux nombreux messages qu'il avait reçu, la tête pleine de pensées envers sa meilleure amie. Il poussa un soupir, il ne voulait pas la vexer et était persuadé que ce n'était pas le but de la jeune femme non plus ; il se sentait idiot d'avoir cédé à une telle réaction, réaction disproportionnée et pourtant il se sentait toujours plus faible et démuni quand ce sujet était avancé, parce que ce n'était pas le champion de la montée au rideau et qu'il devait bien admettre qu'à vingt-neuf ans être puceau n'était toujours pas très bien vue. Lorsqu'il était à Séoul cette question ne le dérangeait pas le moins du monde mais le mode de vie à londres était bien différent de celui qu'il avait l'habitude de suivre dans son pays natal, les occidentaux n'évoluaient pas de la même manière que les asiatiques. Il se leva néanmoins pour se rapprocher de danny, glisser sa main sur sa joue et la serrer dans ses bras parce qu'il ne savait pas comment faire disparaître la tension naissante et qu'ils fonctionnaient toujours comme cela : en se serrant dans les bras l'un de l'autre. Pourquoi une telle réaction face à Danny ? Il se sentait idiot. « J'ai envie de beignets à l'abricot. Il y a une pâtisserie au coin de la rue. » il leva les yeux au ciel, il les retrouvaient enfin, elle et son addiction à l'abricot. Pendant un instant il eut cette impression que tout était redevenu comme avant et qu'aucune dispute n'avait éclaté. En vérité vraiment aucune dispute n'avait éclaté mais la tension était devenue palpable, l'un et l'autre se faisant des reproches silencieux. Il savait, Jin Hyun, qu'elle attendait des explications à son comportement brusque. Un comportement qu'il n'était même pas sûr de pouvoir expliquer et pourtant déjà elle reprenait la parole pour le questionner. « Dis-moi ce que je t'ai fait. » il toussota, il était incapable d'avoir un minimum de sérieux, jinhyun, et quand il boudait il avait toujours cet air enfantin sur le visage alors comment pouvait-il évoquer un tel sujet en tentant - et cette tentative serait vaine, il le savait - de paraître un minimum concerné et sérieux par la question. « T'as dis que t'avais envie de moi. Tu l'as dis en rigolant, n'est-ce-pas ? Non, je le sais, tu rigolais, c'était une plaisanterie parce qu'on plaisante tout le temps. » il se détourna d'elle pour revenir prendre position sur le lit, triturer à nouveau son portable comme si il était gêné. « Peut-être que j'avais pas envie que tu plaisantes. » il fronça les sourcils, à ses oreilles ses mots lui paraissaient étranges, comme si il n'en saisissait pas réellement le sens. Il poussa un soupir, glissa ses mains sur son costume bordeaux puis dans ses cheveux pour réajuster sa coiffure. « Je changerai de chambre à notre retour. Maintenant on sort. Toi, tu as envie de manger quoi ? Des sushis ? Ça doit te manquer. » il tourna son regard vers la jeune femme, haussa un sourcil. « Tu n'as pas besoin de changer de chambre, et pour la énième fois je ne mange pas de sushis. Un beignet à la fraise ça m'ira. »


✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 5015
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
() message posté Jeu 19 Oct - 22:23 par Danny Callaghan
« T'as dis que t'avais envie de moi. Tu l'as dis en rigolant, n'est-ce-pas ? Non, je le sais, tu rigolais, c'était une plaisanterie parce qu'on plaisante tout le temps. » Elle s'apprêtait à lui dire de se taire, mais elle se retient, par la pause qu'il marque et qui lui indique que, sans doute, a-t-il encore quelque chose à ajouter. Elle regrettait de lui causer de la peine, d'être entièrement responsable de cette situation gênante entre eux, d'avoir laissé ces mots franchir la barrière de ses lèvres dans le seul but de se moquer de lui. Son meilleur ami, son partenaire. Il ne méritait pas ça. Elle avait besoin de prendre l'air, de s'éloigner au moins pour quelques heures, le temps que la pression redescende. Elle jeta un coup d'œil par-dessus son épaule, le regarda jouer avec son téléphone. Elle se sentait stupide d'avoir cru qu'ils pouvaient rire de tout alors que personne ne se privait jamais de se moquer de son célibat et son absence de vie sexuelle. Ou peut-être sa capacité impressionnante à foirer ses amitiés. Elle voulait être près de lui, peu lui importait la manière, tant qu'elle pouvait le toucher et retrouver le confort de ses bras, son odeur. « Peut-être que j'avais pas envie que tu plaisantes. » Elle sentit son cœur bondir au fond de sa poitrine, dardant son regard surpris sur le visage de Jin Hyun. Est-ce qu'il s'entendait ? Est-ce qu'il entendait les mots qui venaient de passer ses lèvres ? L'envie qu'il venait de faire germer chez la jeune femme. Lui, il ne pensait jamais à ça, tout du moins, elle ne l'avait jamais entendu parler d'attirance qu'il aurait pu avoir pour quelqu'un. Elle songea à tout ce qui venait de se passer dans les vingt dernières minutes et elle regretta chaque mot, chaque geste, chaque envie qu'elle avait eu pour JH. Elle ne voulait pas céder, pas maintenant, pas, ici, pas comme ça, pas de cette façon. Ça paraissait si peu digne de leur amitié, de leur relation, de tout ce qu'elle ressentait pour lui. Elle était ivre de leurs jeux, de lui, de elle avec lui, balaya d'un geste de la main cette envie de beignet à la fraise et cette histoire de changement de chambre. Au diable, les beignets. Elle joua distraitement avec un fil qui dépassait de la couture de son t-shirt des Backstreet Boys, comme pour éviter le regard de son meilleur ami. Mais elle fut bien incapable de résister longtemps à l'envie de l'observer à nouveau. Ils plaisantaient toujours, c'était leur truc, rire de tout, ne rien prendre au sérieux. Elle releva un sourcil, vrillant son regard vers Jin Hyun, alors qu'elle cherchait à déterminer si lui, n'était-il pas en train de jouer encore. Elle traversa la chambre, relâcha son t-shirt et s'assit avec douceur à côté de son meilleur ami. « Regarde-moi. » souffla-t-elle, glissant sa main sur sa joue pour l'encourager à tourner son visage vers le sien. Et à nouveau, la chaleur vint envahir ses muscles comme une ivresse alors qu'ils se tenaient encore trop près. Il était trop essentiel à sa vie pour qu'elle laisse un malaise s'installer entre eux. Elle inclina la tête, soupira, laissant son pouce se perdre avec douceur sur les lèvres parfaites de Jin Hyun pour les caresser. « Tu le sais que je t'aime, pas vrai ? » Un sourire étira ses lèvres. C'était si vrai qu'elle n'avait pas honte de le lui dire à haute voix, d'arborer un côté un peu niais, le temps de quelques secondes. C'était naturel de l'aimer, son meilleur ami. « Tu vois, je plaisante pas toujours. » Elle caressa une dernière fois ses lèvres, sa joue avant de laisser sa main glisser jusqu'à la naissance de sa nuque et s'approcha, le regard plongé dans le sien, pour effleurer sa bouche, déposer un baiser au coin de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1827
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : venus strudwick (e. roberts) + brahms de bury (p. niney)
() message posté Ven 20 Oct - 21:44 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ Il ressentait cette sensation désagréable au creux de son ventre, celle d'avoir jeté un froid sur leur amitié. Peut-être aurait-il dû se taire, peut-être aurait-il dû ravaler sa fierté et faire comme si tout cela ne l'avait pas touché mais ce n'était pas le cas, il n'avait pu s'empêcher de faire la tête et de dire ce qu'il avait sur le coeur. La présence de sa meilleure amie le rassurait même si elle était éloignée, contre ce mur qui se dressait comme un obstacle entre eux. « Regarde-moi. » elle s'était assise à côté de lui, elle avait glissé ses doigts sur son visage comme pour l'obliger à tourner la tête. Il se mordilla l'intérieur de la joue, regrettant d'avoir laissé ses dernières paroles franchirent la barrière de ses lèvres. Il avait soudainement envie de fuir, loin. Parce qu'il n'assumait pas forcément ce qu'il venait de dire, parce qu'il avait peur de briser leur amitié si précieuse à ses yeux.  « Tu le sais que je t'aime, pas vrai ? » un rire enfantin s'échappa de sa gorge, il était gêné d'une telle déclaration et pourtant elle lui paraissait si naturelle, parfaitement normale. Il plongea son regard dans celui de sa meilleure amie, ne bougeant pas lorsqu'elle fut amenée à glisser son doigt sur ses lèvres pour les caresser. Un frisson lui parcourut l'échine. « Tu vois, je plaisante pas toujours. » il ferma les yeux lorsqu'elle déposa ses lèvres au coin des siennes, frissonna en sentant ses mains dans sa nuque. Jin Hyun ne savait pas vraiment ce qui se déroulait, il avait l'impression d'avoir les membres engourdis, le cerveau enivré de cet amour qu'il éprouvait pour elle comme si il ressentait pour la première fois cette flamme qui chauffait son coeur. Il glissa sa main dans les cheveux de la jeune femme, accentuant un peu plus le baiser, profitant de la sensation des lèvres de sa meilleure amie sur les siennes comme si il ne voulait pas s'en détacher. La sensation agréable qui parcourait ses veines, lui arrachant ses frissons. Il glissa sa main sur les hanches de la jeune femme, mettant fin au baiser mais en gardant ses lèvres près de celles de la jeune femme, collant son front contre le sien pour plonger son regard dans le sien. « Promets-le moi. » il se mordilla la lèvre inférieure, sa main droite remonta le long du corps de la jeune femme pour atteindre sa joue « Promets-le moi, que ce n'est pas un jeu. » Sans attendre sa réponse il la poussa avec délicatesse sur le lit, ses pensées étaient embrouillées dans son esprit, il ne savait pas réellement comment se débrouiller, comment réagir. Encore novice dans tout cela, il laissait simplement son coeur le guider. Un coeur qui vibrait pour Danny, peut-être depuis le début alors qu'il ne le savait pas encore, comment pouvait-il le savoir d'ailleurs ? Lui qui ne connaissait rien à l'amour. Il plongea son regard dans celui de la jeune femme, sa beauté brillait au fond de ses yeux, son corps parfait sous le sien. « Tu es tellement belle, Danny. »

✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 5015
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
() message posté Dim 22 Oct - 18:17 par Danny Callaghan
« Promets-le moi. » Elle le regardait sans comprendre, elle fixait sa bouche, la manière qu'il avait de se mordre les lèvres, de remonter sa main contre son corps, probablement inconscient de l'effet qu'il provoquait chez Danny. Elle étouffa un soupir, ses propres lèvres pincées l'une contre l'autre, un soupir qui aurait certainement trahi l'envie grandissante qui naissait dans le creux de son ventre. Elle en eut le souffle coupé. Le simple contact de sa main sur son visage suffit à rendre ses jambes faibles, et elle aurait pu s'écrouler, si elle n'était pas déjà assise sur son lit. Elle le fixa, de ses yeux bruns, inquiets, perdus, noyés dans les siens. Peut-être que c'était lui, qui se jouait d'elle, finalement. Elle échappa un petit rire nerveux, et se rappela de respirer. Ou la manière qu'il fallait pour activer ses poumons et son cœur qui ne cessait de s'arrêter, puis de bondir dans sa poitrine. Elle avait l'impression de redécouvrir son meilleur ami, une facette de sa personnalité, cachée jusqu'à maintenant, mais qui se révélait dans l'instant le plus sincère de leur relation. « Promets-le moi, que ce n'est pas un jeu. » Elle se laissa guider par ses gestes, s'allongea au milieu du lit, surprise de ses élans de tendresse et de cette douceur qu'elle ne lui avait jamais connu. Elle se sentait précieuse sous ses doigts, sous son regard sans réellement trouver comment JH parvenait si facilement à faire naître ce sentiment. Sans doute était-ce lié à leur amitié, à la confiance aveugle qu'elle avait en lui. Une confiance qu'il ne semblait pas ressentir, lui, tant il la suppliait du regard d'être à nouveau sincère et de ne pas rire de lui. « Tu es tellement belle, Danny. » Certainement ses joues se teintèrent de rouge, brûlantes, elle sentit une douce chaleur l'envahir. Elle se délectait de le voir ainsi, doux et hésitant, elle se plaisait à croire, peut-être un peu naïvement, qu'il n'était comme ça qu'avec elle. Il ne lui avait jamais parlé de ses autres relations avec les femmes, alors Danny ne pouvait qu'imaginer, inventer ses propres théories dans sa tête, croire tout ce qu'elle avait envie, jusqu'à ce que la réalité vienne un jour lui sauter aux yeux. « Il était temps que tu l'avoues. » Elle resta immobile un instant, à le contempler, les yeux brillants de sincérité, pour finalement se relever sur ses coudes et se rapprocher. La position était inconfortable pour ce qu'elle avait en tête, rapidement elle sentit ses bras trembler, ses muscles se tétaniser qui réclamaient de s'allonger à nouveau. Mais elle avait encore en tête la réaction de gêne de Jin Hyun lorsque, quelques minutes auparavant, elle avait brutalement collé ses hanches contre son corps à lui. Alors elle se tenait proche, tout en essayant de conserver un minimum de distance. Elle ne voulait pas le brusquer à nouveau, faire les choses biens. « Je joue pas. » Sans cesser de l'observer, un sourire étirant ses lèvres, elle déposa un léger baiser sur sa bouche. Un baiser qui devint rapidement plus tendre, elle ne ressentait plus rien, Danny, rien d'autre que les lèvres de JH sur les siennes, les paupières closes, et son cœur qui battait si fort. Si fort dans sa poitrine, si fort contre ses oreilles. Lorsqu'elle recula enfin son visage, ce fut seulement parce qu'elle n'avait plus de souffle, l'air manquant cruellement à ses poumons. Et qu'elle voulait le regarder, les sourcils froncés dans une moue presque inquiète à l'idée qu'il ne comprenne pas l'attirance brûlante qu'il faisait naître chez elle depuis de longues minutes. « C'est promis. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1827
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : venus strudwick (e. roberts) + brahms de bury (p. niney)
() message posté Lun 23 Oct - 17:38 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ Ses paroles lui paraissaient lointaines et pourtant il souriait lorsque sa voix mélodieuse venait chatouiller ses oreilles, comme si il se laissait transporter par les mots de la jeune femme, par les sons qui s'échappaient de sa gorge. Il faisait danser ses doigts sur la peau de sa meilleure amie, ses pensées vagabondes dans son cerveau comme si il ne contrôlait plus rien, comme si ses neurones s'étaient tous déconnectés pour donner les rennes à son organe saignant au creux de sa poitrine. Ce dernier battait comme si il voulait s'extirper de sa cage thoracique, il entendait distinctement les battements de son cœur, il imaginait les battements loupés. La sensation des lèvres de la jolie brune sur les siennes avait quelque chose d’enivrant, il avait cette impression d'être plongé dans les bras de morphée et de vivre un doux et délicat rêve. Mais ce n'était pas son imagination qui le plongeait dans cet état de béatitude, c'était la réalité. Le corps de la jeune femme se retrouvait bel et bien sous le sien, victime de ses caresses et de ses baisers. Plus rien n'existait aux alentours et le beignet à la fraise semblait bien loin, son ventre s'était brusquement tut parce qu'il avait bien comprit que ce n'était pas le moment de se manifester, que la faim pouvait attendre. Elle ne jouait pas, il n'avait pas besoin d'en entendre plus, elle avait promit. Et il savait JinHyun, il savait que jamais cette jolie femme qui s'étendait près de lui ne pourrait trahir sa confiance. Il ferma les yeux quelques instants, peut-être pour s'assurer de ce qu'il était en train de vivre. Il ne comprenait rien aux mécanismes de l'amour, il n'avait jamais réellement goûté à l'amour ; tout ce qui se rapprochait de près ou de loin au véritable pour lui étaient sans aucun doute les messages enflammés de ses fans. Mais il aimait Danny, sans le savoir, sans le comprendre. Il l'aimait et les battements dans sa cage thoracique le confirmait. Il glissait le bout de ses doigts sur chaque parcelle de sa peau, découvrant délicatement et habilement son corps ; peut-être qu'il n'était pas expert en la matière mais il savait se montrer doux, ce n'était pas une bête sauvage et il voulait faire cela dans les règles de l'art, parce qu'elle le méritait la jolie Danny. Il appuya tendrement ses lèvres contre celles de la jeune femme alors que sa main passait sous son t-shirt des backstreet boys, faisant des petits cercles à l'aide de son pouce sur sa hanche. Il se débarrassa de sa propre veste bordeaux qui commençait à le gêner dans ses mouvements, glissa son visage dans le cou de la jeune femme pour y déposer quelques baisers.

✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 5015
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
() message posté Mer 25 Oct - 17:17 par Danny Callaghan
Elle nageait, dans une espèce de dimension entre le rêve et la réalité, dans un état de sérénité, incapable du moindre mouvement, de la moindre pensée cohérente. Elle n'était plus Danielle la téméraire, pas plus qu'elle n'était excentrique ou délurée. Seulement calme, l'impression d'être plongée dans un doux rêve. Elle était dépendante des moindres gestes de tendresse de son meilleur ami, de ses baisers, la proximité de son visage et son souffle chaud rebondissant contre ses propres lèvres. Elle serrait ses doigts autour de la couverture déjà froissée de son lit, frissonnant à chaque contact entre son corps et celui de Jin Hyun. Plus rien n'avait d'importance, sauf lui. Elle cessa de respirer, simplement. Les battements de son cœur saccadés, les mains moites et les paupières battantes. Elle fut encore incapable du moindre mouvement lorsqu'il se débarrassa de sa veste, laissant deviner son physique parfait sous sa chemise, enivrée par son parfum et son souffle chaud. Elle observait chaque parcelle de son visage, chaque détail, chaque expression, parce qu'il n'avait jamais été aussi près, aussi beau, le noir de ses yeux avait changé, sa peau semblait douce, ses lèvres encore plus. Elle le fixa un moment, silencieuse, esquissa un sourire tendre, à peine visible, pinçant ses lèvres pour se retenir de le réclamer, et ainsi masquer son impatience. Elle retenait un rire lorsqu'il glissa ses lèvres jusque dans le creux de son cou, ses doigts sous son t-shirt pour venir caresser sa hanche. Sa tendresse la rendait folle, irrévocablement dépendante et ivre de lui. Elle avait mal partout, comme si tout s'apprêtait à exploser à l'intérieur de son corps, dans le creux de son ventre, elle aurait voulu que ça ne s'arrête jamais. Il la rendait complètement dingue au point qu'elle ne savait plus sur quel pied danser, elle qui avait toujours eu une assurance incroyable quand il s'agissait de flirter avec les hommes, n'avait plus aucune idée de comment faire avec JH, parce qu'il était tout sauf comme les autres. Il était son meilleur ami, beaucoup plus sans doute, et pour elle ça signifiait plus qu'elle ne l'avait un jour imaginé, ça ajoutait une autre dimension à leur relation, ça rendait tout plus fort. Il était rassurant, Jin Hyun, prévenant, incroyablement doux pour un homme comme lui, habituellement plus égocentrique et fou. Elle aurait pu rester des heures à le contempler, à se laisser aller sous ses caresses et ses baisers. D'un geste, néanmoins, ses mains se saisirent de ses épaules pour le repousser, ses lèvres cherchant à nouveau les siennes tandis qu'elle exerçait une légère pression pour lui faire comprendre de s'allonger, à son tour, sur le lit. Elle bascula pour se retrouver au-dessus de lui, son regard plongé dans le sien, silencieuse, elle se contenta de l'observer de longues secondes. Sa lenteur aurait frustré n'importe quel homme, peut-être Jin Hyun allait-il finir par le lui reprocher, elle n'en savait rien. Elle ne pu s'empêcher de sourire, se pencha pour lui offrir un baiser au coin de sa bouche, et timidement, elle laissa ses doigts tremblants retirer un premier bouton, puis un deuxième de sa chemise, déposant à chaque nouveau bouton enlevé, un baiser sur sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1827
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : venus strudwick (e. roberts) + brahms de bury (p. niney)
() message posté Lun 30 Oct - 13:16 par Jin Hyun Kwon
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child ✻✻✻ Il ne pensait plus à rien, laissant simplement son cœur dicter ses mouvements, ses faits et gestes, il lui dévoilait une facette de sa personnalité qu'il ne se connaissait pas lui-même, la douceur dans ses mouvements empreints de romantisme, de délicatesse. Loin derrière lui semblait se terrer le jinhyun qu'il laissait voir habituellement, l'homme sûr de lui à l'égo surdimensionné, celui au comportement de diva, celui qui n'était jamais sérieux mais qui plaisantait toujours. Il n'avait jamais été capable jusqu'alors d'avoir une conversation sans la tourner en dérision, sans vouloir arracher des éclats de rire même lorsqu'elle ne portait pas à l'hilarité, alors il se mettait à jouer l'enfant et à bouder dans son coin parce que la réalité, trop dure, il ne pouvait la supporter, il n'avait pas les épaules assez solides pour se heurter à la cruauté de ce monde. Mais cette fois il ne riait pas, il se montrait doux presque vulnérable devant la jeune femme et il se moquait bien de savoir ce que les gens pourraient penser en le voyant ainsi, sentimental et délicat, parce que la seule chose qui comptait présentement à ses yeux c'était Danny. Il voulait la rendre heureuse, être attentionné avec elle parce qu'elle le méritait, elle était comme une pierre précieuse qu'il ne voulait pas briser, un diamant éclatant qui lui faisait briller les yeux de milles éclats différents dès qu'il posait son regard sur elle. Il se laissait enivrer par les lèvres de la jeune femme sur les siennes, sur sa peau, elle lui arrachait des frissons qu'il ne pouvait réprimer. Ses longs doigts glissaient sur la peau de Danny, comme pour découvrir chaque parcelle de son épiderme, pour lui arracher à son tour des frissons. Comment allait devenir leur relation après cela, elle allait être changée à tout jamais, peut-être en avait-il conscience mais cette pensée était cachée dans un coin de sa tête, il ne s'en préoccupait pas pour l'heure, trop focalisé sur le corps de la jeune femme. Il espérait simplement se montrer à la hauteur, lui qui était novice dans tout ce qui touchait à l'amour, il avait simplement peur de la froisser, de lui faire mal, de ne pas s'y prendre correctement. Mais dès qu'elle posait ses lèvres sur les siennes ses doutes semblaient disparaître, s'évaporer brusquement parce qu'elle savait se montrer rassurante. Il haussa un sourcil lorsqu'elle se déplaça, lorsqu'elle bascula pour le clouer au lit et se mettre au dessus de lui. Il remarqua le tremblement de ses mains à mesure qu'elle retirait les boutons de sa chemise, il essayait vainement d'emprisonner ses lèvres dès qu'elle déposait un baiser en coin sur les siennes mais elle était trop rapide, trop frustrante. Jinhyun secoua la tête, se redressa sur ses avants-bras pour la contempler, non pas dans la position la plus agréable qu'il soit, il se redressa en position assise avant de glisser les jambes de sa partenaire autour de ses hanches, de glisser ses mains sous son t-shirt pour le lui enlever, jouant de ses doigts sur la douceur de sa peau. Il fondit sur son cou pour le parsemer de baisers, délicats, doux, glissant ses mains dans son dos pour la rapprocher un peu plus de lui, collant sa poitrine seulement habillée par son soutien-gorge sur son torse dénudé.  

✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
MEMBRE

» Date d'inscription : 04/05/2015
» Messages : 5015
» Pseudo : lindsay.
» Avatar : mila kunis.
» Âge : trente ans.
» Schizophrénie : maura belshaw.
() message posté Lun 30 Oct - 23:35 par Danny Callaghan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre du mois
membre du mois

» Date d'inscription : 03/06/2017
» Messages : 1827
» Pseudo : chloki (chloé)
» Avatar : lee soo hyuk
» Âge : vingt-neuf ans .
» Schizophrénie : venus strudwick (e. roberts) + brahms de bury (p. niney)
() message posté Mar 31 Oct - 12:58 par Jin Hyun Kwon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
() message posté par Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
the crazy days, the city lights. the way you'd play with me like a child. (jinhyun)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
» Version n°21 : City lights
» Under the City Lights • top
» Crazy People (RPG city)
» Dark City 2.10 FIN
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-