Bienvenue sur le forum.
Nous vous souhaitons une agréable visite sur London Calling.
Nouveauté !
Ajout d'une ligne "absence" dans le profil, pour faciliter les choses. Toutes les infos par ici.
Version #30 & nouveautés.
LC vient d'enfiler sa 30ième version, venez découvrir toutes les nouveautés par .
Destination Vacances
C'est l'été, c'est les vacances. Il est temps de faire ses valises et de voyager un peu. Plus d'informations ici.
Skylight: Bikini Party & DJ's Set
Pour ceux qui ne sont pas encore partis, laissez tomber le tee-shirt ! Ça se passe par .
Coupe du monde 2018 : demi-finale.
Venez revivre la demi-finale de la Coupe du Monde mais cette fois du côté de nos chers Anglais ici.
Fiches dans le besoin & liens.
Votre fiche manque de demande ? Venez jeter un coup d’œil par ici pour vous aider. Et si vous recherché un lien, rendez-vous par .
Encourager le forum en votant.
Aidez-nous à faire connaître London Calling en votant sur le top-site, merci. Plus d'infos.


It's not easy to be a teacher [Djawny & Rachel-Mary]

avatar

» Date d'inscription : 21/05/2017
» Messages : 341
» Avatar : Lana Parrilla
» Âge : 36 ans
» Schizophrénie : Nope
() message posté Jeu 19 Avr - 21:11 par Rachel-Mary Parker-Davis
It's not easy to be a teacher

Enseigner n’était pas une mince affaire et Rachel-Mary étant devenue assez solitaire au fil des trois dernières année à cause de la confiance en l’humain qu’elle avait perdue, se retrouver dans un hôpital universitaire l’avait quelque peu perturbée. Seulement c’était ça ou ne pas travailler, et ne pas travailler aurait signifié être entièrement la proie et le pantin de son mari Maxwell Davis, le grand entrepreneur en informatique, superstar dans son domaine et intouchable. Et ça, c’était hors de question. Tant pis elle doublerait ses heures s’il le fallait. Voilà dans quel état d’esprit elle avait atterri à Londres. Et puis finalement, loin de dire non plus qu’elle trouvait en ses étudiants l’avenir de la chirurgie, elle avait néanmoins remarqué quelques « Ferrari », comme ce Djawny Brixton en qui elle se revoyait un peu à ses débuts. A ce détail près que le Dr Davis ne s’était jamais montrée si confiante avant d’être réellement diplômée. Mais elle mettait un point d’honneur à lui enseigner l’humilité.
En sortant de la chambre du jeune Diego que l’interne en chirurgie opèrerait en solo, sa mentor lui fit remarquer qu’il avait menti. Sans doute ne s’en était-il pas rendu compte, c’est ce qu’elle constata au vu de sa réaction.

- Oui, tu as dit que si problème il y avait, je serais là. C’est faux, je serai sur mon intervention, je ne serai pas dans ton bloc. Il va falloir que tu assures tout seul comme un grand.

Une manière de lui mettre la pression mais aussi de lui montrer qu’elle avait confiance en lui. Elle le savait capable de réaliser cette opération de A à Z sans qu’elle ne soit derrière lui. Il l’avait assistée des dizaines de fois et avait pratiqué lui-même quelques fois en étant dans la ligne de mire de la chef de chirurgie pédiatrique qu’elle était. Elle savait qu’il assurerait, mais il fallait qu’il se sente investi, qu’il sache qu’il oeuvrait sans filet.
Ils atteignirent la chambre suivante et comme d’habitude, le jeune Dr Brixton se livra au récapitulatif du cas ainsi que les procédés de l’intervention. Il gagnait en assurance, il répondait avec justesse aux questions et Rachel aurait menti si elle avait prétendu ne pas ressentir un peu de fierté. A chaque jour, chaque intervention qui passait, son poulain gagnait en assurance et en autonomie. Bientôt, elle pourrait lui confier en solo des cas plus difficile. Bien sûr, elle le surveillerait du coin de l’oeil. Elle était loin de se douter qu’elle serait forcée, d’ici peu, de s’absenter pour d’obscures raisons.
Ils sortirent de cette dernière chambre de patient et Djawny annonça presque joyeusement que leurs blocs étaient prêts. L’américaine hocha la tête.

- Bien, allons nous préparer. Bonne chance. Ne te presse pas, surtout. Pense à bien te remémorer chacune des étapes et n’essaie pas d’en sauter, ça te ferait perdre du temps bien plus qu’en gagner.

Elle lui lança un dernier regard pour s’assurer qu’il n’avait pas de question de dernière minute, puis se dirigea vers son bloc et le lavabo pour entamer le lavage minutieux des mains et avant bras façon chirurgicale.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
avatar

» Date d'inscription : 23/07/2017
» Messages : 140
» Pseudo : lkd
» Avatar : will sexy higginson
» Âge : 27 ans (10.04.91)
» Schizophrénie : joleen g. maccarthy (jaimie alexander) Sydni B. McCoy (Gina Rodriguez) Solyne (Pryianka Chopra)
» Absence : 02.09.2018
() message posté Ven 29 Juin - 18:22 par Djawny S. Brixton
IT'S NOT EASY TO BE A TEACHER.
Rachel-Mary & Djawny.
LUCKYRED
J’ suis idiot. Ça me stresse en fait d’être seul ? Je ne sais pas, mais au vu de ce que je peux entendre du Chirurgien Parker, autant dire que j’ai bel et bien l’impression que ‘est le cas. Je ne me suis même pas rendu compte de mes mots. Ce qui est un comble tout d même. Je  me sens con, mais heureusement, je sais que je peux le faire sinon elle ne m’aurait jamais laissé ces deux opérations, tout au contraire.   «  Effectivement ! Je ne m’en suis pas aperçu … peut être quand les voyant peu rassurer que ce soit moi, j’ai voulu les rassurer. Désolé.   »  L’erreur est humaine, mais je le sais qu’il vaut mieux éviter les erreurs dans ce futur métier que je vais pratiquer, car elle rime avec la vie de personne et surtout d’enfant, alors impossible de faire des erreurs, mais pour le moment malgré tout j’ai encore le chirurgien, mon mentor qui peut encore me guider même au long de ma carrière d’autre personne me guideront, dans ce métier, on évolue tout comme les façons de faire le font. Elles restent jamais à la même hauteur, elles grandissent, se transforme pour toujours devenir meilleur. Je sais que bon nombre de chirurgien qui ont commencé le métier y a un bon moment, ne veulent pas entendre de nouvelle manière de faire, même si ces dernières sont innovante à souhait.
Une nouvelle chambre, un nouveau petit patient et des parents à convaincre et rassuré. Cette fois, j’ai noté le fait qu’il ne faut pas que je parle d’une certaine présence de la grande chirurgienne, ô que non et ça je l’ai bien encadré, heureusement. Je pense m’en sortir convenablement. En sortant de cette chambre, Rachel ne me parle pas de mes paroles ou autre, ni même de ma façon de faire, c’est que ça va, pas de remarque donc je me suis plutôt bien débrouillé. Façon c’est le faire et le refaire qui font que puisse s’en sortir de mieux en mieux. Pinçant mes lèvres  avec ce mélange de d’émotion, je le sais voilà le moment de nous préparer de faire notre boulot et autant dire que ça m’angoisse autant que ça m’excite, la soif de gouter à une opération. «  Je retiens ça !   »  Que je finissais par lui répondre. Puis je me penche sur le lavage de mes mains et avant-bras de façon chirurgical. Il faut tout frotter convenablement avec de la Bétadine. Je suis consciencieux sur tous mes lavages de main et heureusement. Je le sais que mon mentor est  juste à côté, mais aujourd’hui je vole de mes propres ailes. Le premier patient est là sur la table d’opération, endormi. Je demande à mon équipe si tout est ok, comme si j’étais sur un grand parcourt, mais c’est presque ça, puis je me lance enfin dans l’opération avec tranquillité, répétant mes phases une après une.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
London Calling. :: Zone 1-2-3 :: Central London :: Bloomsbury :: Great Ormond Street Hospital
Aller à la page : Précédent  1, 2
» easy come easy go ♠ jesse st james
» Tomoya Misaki (kamen Teacher)
» Great Teacher Onizuka(GTO)
» EASY CANICHETTE NOIRE 7 ANS TRESOR DE VIES 59
» Jake Aaron Buckley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-